Accueil > Actualités > Portraits

Dernier ajout : 24 septembre.

Le Père Maurice Oudet, l’apôtre du développement durable

 jeudi 29 avril 2004

Il s’appelle Père Maurice OUDET. Il est à Koudougou depuis 1997, après avoir passé quatre ans à Boni dans la province du Tuy. De passage dans la capitale du Boulkiemdé, nous n’avons pas pu nous empêcher de lui rendre visite au siége du SEDELAN (Service d’Édition en Langue Nationale) qu’il dirige.
Et nous n’avons pas eu tord. Car c’est un homme qui frappe par sa simplicité, son humilité et sa connaissance du monde rural que nous avons trouvé, et qui nous a entretenu pendant près d’une bonne heure, avant de (...)

MCZ

 mardi 27 avril 2004

De son vrai nom Yacouba Napon et plus connu sous le nom d’artiste de MCZ qui signifie maître de cérémonie de toutes les danses et musique de "A à Z’’. L’homme du "BENGA Show’’ avait de fortes ambitions pour une carrière musicale qui va très vite se concrétiser à travers un travail d’abnégation.
L’artiste musicien burkinabè MCZ a débuté sa carrière musicale, comme danseur en 1983-1984 à San Pedro en Côte d’Ivoire. Il a d’abord évolué au sein des groupes musicaux de la localité. Dans cette zone à forte (...)

Joseph Moussa Kafando : technicien des télécom et tradithérapeute

 vendredi 16 avril 2004

Technicien à l’Office national des télécommunications (ONATEL), Joseph Moussa Kafando est connu de son entourage, comme un guérisseur de talent. Réservé, l’intellectuel tradithérapeute accepte parler ici, non seulement de ses recherches en médecine traditionnelle, mais également de son vœu de voir les guérisseurs vendre leurs produits à des prix abordables pour les plus démunis et aussi, des limites des structures de promotion et de protection de notre médecine traditionnelle.
Le talent de ce (...)

Smockey et le bon son d’Abazon !

 mardi 6 avril 2004

Dans le quartier dit de la Patte d’oie. Quelque part dans ce coin de Ouaga, jadis périphérie, aujourd’hui en passe de devenir le cœur de la capitale, se trouve une villa à l’apparence commune, si ce n’est le portail dont la peinture annonce qu’il ne s’agit point d’une résidence ordinaire. C’est ici que Serge Bambara, plus connu sous le pseudonyme de Smockey, a choisi depuis quelques temps de créer la chapelle du rap burkinabé et ça marche !
Studio Abanzon, tel est le nom de ce temple qui, depuis 2001, (...)

Madou Koné, 1er artiste du peuple de la SNC

 vendredi 2 avril 2004

Sacré premier artiste du peuple à la SNC Koudougou-Réo en 1988, Madou Koné n’occupe plus aujourd’hui le devant de la scène médiatique. Sidwaya a rencontré ce musicien expérimenté qui évoque avec amertume ce titre qui ne lui aurait rien rapporté. Il jette aussi un regard critique sur la Semaine nationale de la culture.
Sidwaya (S.) : Qu’est devenu Madou Koné après son sacre de 1988 ?
Madou Koné (M.K.) : Effectivement, c’est en 1988 et cela faisait trois fois consécutivement qu’avec l’ensemble Koko nous (...)

Maï-Lingani sur la voie de son art

 vendredi 26 mars 2004

La vie de Maï Lingani est partagée entre les Etats-Unis, l’Europe et le Burkina. Artiste bien appréciée et bien intégrée dans le show biz new-yorkais, la musicienne maîtrise son art et la vie de son destin musical est bien tracé.
Avant de rentrer définitivement au pays en 1998, Maï Lingani a joué avec différents groupes musicaux en République de Côte d’Ivoire.
Une de ses grandes étapes musicales a été sa participation active à animer le célèbre groupe Batofolu au milieu des années 90. Cet ensemble musical (...)

Stéphane Somé, enseignant d’informatique à l’université de Montréal

 mercredi 24 mars 2004

Enseignant à l’Ecole d’Ingénierie et de Technologie de l’Information de l’Université d’Ottawa au Canada, Stéphane Somé est un informaticien burkinabè installé au Canada.
Après son BAC C au Zinda, il a passé trois ans à l’Institut Africain d’Informatique au Gabon avant de rejoindre l’Université de Montréal où il a fait un Master puis un Ph.D en informatique. Dans cet entretien réalisé par Burkinabèdumonde, il parle de son expérience.
Comment définissez-vous votre rôle d’enseignant en technologie ?
Le rôle (...)

Pr. Joseph KI-Zerbo, lauréat du prix RFI-Témoin du monde : « L’afro-pessimisme est un affreux-pessimisme »

 vendredi 19 mars 2004

L’amphithéâtre Louis Liard de l’université Paris-Sorbonne était plein comme un œuf le mercredi 17 mars 2004. Raison, un colloque sur le thème « Mondialisation : l’Afrique, une identité en question », organisé par Radio France International (RFI), en marge de la remise du prix « RFI-Témoin du monde » décerné à Joseph Ki-Zerbo, historien, intellectuel, homme politique de l’Afrique du XXè siècle.
Deux temps forts ont marqué ce colloque. D’abord une première partie intitulée « Joseph Ki-Zerbo dans le siècle » a (...)

Nana Sabary : Un musicien inspiré

 mardi 16 mars 2004

Nana Sibiry à l’état civil, Nana Sabary de son nom d’artiste est un musicien majeur avec seulement deux albums à son actif. Convaincu et convainquant, l’artiste a épaté les mélomanes burkinabè et ivoiriens avec "Taalga" un album qui continue de faire un tabac.
Le parcours de Nana Sabary n’est pas loin de celui de nombreux musiciens burkinabè de la diaspora. A 17 ans il débute petitement avec la guitare sèche accompagné par les percussions de deux amis beté (ivoiriens), c’était en 1970.
Dans les années (...)

Burkina : Etienne Minoungou, ou le théâtre en construction

 samedi 21 février 2004

Auteur, acteur, metteur en scène, responsable du festival des Récréatrales, le jeune Burkinabé qui vit désormais en Europe s’efforce dans toutes ses activités de défendre un théâtre vivant, à la fois de création et ouvert sur le public.
Etienne Minoungou est un rêveur très éveillé… Les projets se bousculent dans la tête de ce comédien et auteur d’origine burkinabé, qui partage aujourd’hui sa vie entre Paris et Bruxelles et réussit cependant, comme de plus en plus de créateurs africains aujourd’hui, à garder un (...)

Hakarafa : La chanteuse venue du cabaret

 jeudi 12 février 2004

Hakarafa Bicaba vivra cette année sa première participation à la Semaine nationale de la culture (SNC-2004). Accompagnée de son Tiahoun instrument de musique du pays bwa) elle a été classée 2e de sa catégorie (chanson traditionnelle) lors des éliminatoires à Yako. Parcours d’une dolotière qui manie aussi bien la calebasse que le tiahoun.
Hakarafa est, pourrait-on dire, la Cesaria Evora du Burkina Faso. Cette femme, dolotière de son état, qui animait ses clients en poussant la chansonnette, s’est (...)

Martin N’Tery, musicien burkinabè vivant aux Etats-Unis

 mercredi 4 février 2004

Je m’appelle Ramdé Martin à l’état civil, je suis de nationalité burkinabé et suis né le 08-09-1969 à Imasgho / Koudougou. J’ai grandi à Ouagadougou à cause de mes études et j’ai appris à chanter très tôt à l’église. Depuis mes aventures au Mali et en Côte d’ivoire, je porte martin n’terry comme nom d’artiste.
N’terry veut dire mon ami en dioula. C’est un surnom donné par des gens qui me trouvaient cool et qui voulaient tous êtres mes amis. J’ai 3 albums :
"Hommage aux étalons"
"Sophie"
"Vouloir c’est pouvoir". (...)

Kani Bicaba, producteur agricole du Mouhoun : Un paysan moderne et modèle

 mardi 27 janvier 2004

La population de Fuankuy, petite localité du département de Ouarkoye dans le Mouhoun était en effervescence samedi 17 janvier dernier. Et pour cause ? Un de leurs digne fils Kani Bicaba, cet exploitant agricole de grandes superficies et aux rendements impressionnants fêtait sa décoration reçu le 27 décembre dernier lors de la Journée nationale du paysan à Kaya.
"La terre appartient à celui qui la met en valeur" professait de son vivant, l’ex-Président ivoirien, Félix Houphouet Boigny. Ces paroles (...)

Hermann Yaméogo : Le chant du cygne

 mercredi 21 janvier 2004

On a coutume de dire en Afrique que quand on ne sait pas où on va, on doit savoir d’où on vient. Si Hermann Yaméogo avait compris cela, il ne se serait pas négativement illustré sur l’échiquier politique national au cours de l’année 2003. A la vérité, cette année a été pour lui, comme un miroir ; il s’y est vu, dans toutes ses contradictions.
Son destin serait-il celui de Sisyphe, qu’il ne se conduirait pas autrement, obligé qu’il est de voler de déconvenues en déconvenues. Fils du premier président du (...)

Mariam Lamizana, ministre de l’Action Sociale et de la Solidarité Nationale

 vendredi 16 janvier 2004

Au cours de l’année 2003, la personnalité qui nous a le plus marqué est Mariam Lamizana, ministre de l’Action sociale et de la Solidarité nationale. Opération Bayiri, mois de la solidarité, nombreux parrainages d’activités socio-économiques, dons de vivres, etc., Mme la ministre était au four et au moulin, comme si elle n’avait fait que ça depuis longtemps.
Pourtant c’était la toute première fois qu’elle devenait ministre. Si l’immensité des défis avec la crise ivoiro-ivoirienne et ses conséquences (...)

Fatou Diendéré : Une femme d’action

 lundi 12 janvier 2004

Pendant que les fêtes de fin d’année battaient leur plein, le député Fatou Diendéré était alitée. Diagnostic du médecin : grande fatigue due à un excès de travail.
Mais à peine s’est-elle établie que Mme le député est sur le pied de guerre, cette guère qu’elle mène depuis toujours contre la pauvreté et surtout depuis qu’elle est entrée au parlement en 1995.
C’est ainsi que se présente la dame qui a donné un nouveau sens à l’engagement politique, qui consiste à construire et non à détruire. Véritablement Fatou (...)

Simon Compaoré, maire de Ouagadougou :

 dimanche 4 janvier 2004

"Je suis parmi les responsables qui marchent le plus à Ouagadougou. Si vous devez en citer cinq, il faut inclure le nom de Simon Compaoré". Oui, le maire de Ouagadougou est un homme qui est sur tous les chantiers pour la construction de sa ville. En dépit de ses multiples occupations, il s’est aménagé un temps pour répondre à l’invitation de Sidwaya, lundi 24 novembre 2003.
Durant près de trois heures d’horloge avec son franc parler, le "Shérif" de la ville, comme il se nomme lui-même, n’a pas (...)

Mme Alice Tiendrébéogo, ancien Ministre, ancien Député, présidente de l’AFED

 mardi 23 décembre 2003

Après six invités, tous des hommes, "l’nvité de la rédaction" a eu l’honneur de recevoir une dame ; Mme Alice Tiendrébéogo, bien connue du public burkinabè . Enseignante de profession, Mme Alice Tiendrébéogo, s’est investie dans la politique avec un idéal : la plénitude de l’Homme.
Ministre durant 11 ans, puis député, elle consacre son temps aujourd’hui à l’éducation, sa première vocation, surtout à celle de la jeune fille. C’est donc un symbole de femme à conviction que Sidwaya a reçu à sa rédaction le 13 (...)

Pathé O : Guerrier de la mode

 jeudi 18 décembre 2003

Le styliste Pathé O. n’est plus à présenter, lui dont Nelson Mandela est devenu quasiment l’ambassadeur de choix. Pour le plus célèbre couturier du continent, la mode est un combat au quotidien pour amener les Africains « à consommer l’Afrique ».
Pathé O., couturier par vocation, démarre sa carrière en 1969 en Côte d’Ivoire. Il s’impose très vite sur la place abidjanaise mais aussi dans les grandes capitales africaines comme Dakar, Douala. Yamoussoukro, Bamako, Brazzaville et Ouagadougou où il a ouvert de (...)

Père Frans Balemans

 vendredi 5 décembre 2003

Le Père Balemans n’est plus à présenter. Présent au Burkina depuis 1957, l’homme est connu pour son investissement multiforme dans les œuvres sociales et caritatives au profit des populations démunies.
A près de 75 ans aujourd’hui, le Père Balemans, qui a de l’énergie à revendre, poursuit sa mission avec la même fougue de ses vingt ans. Car s’il croit profondément en Dieu -ce qui justifie son engagement missionnaire- il croit tout aussi profondément en l’être humain dont il se soucie des conditions (...)

Pages : 0 | ... | 280 | 300 | 320 | 340 | 360 | 380 | 400 | 420 | 440 | 460

  Météo
Météo Ouagadougou
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

« 4+1 » DU 25/09/2018
ARR : 13 - 6 - 8 - 7 - 2 NP : 00
ORD : NEANT
DES : 680 000 FCFA
TIERCE V :
COUPLE V :
C G : 232 000
C P A : 41 000
C P B : 8 000
C P C : 14 500

Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter


Disponible sur Google Play Disponible sur App Store

LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés