Accueil > Actualités > Opinions

Dernier ajout : 3 février.

Tournons la page des "proposeurs" et des "prometteurs"

 jeudi 4 février 2016

« Il faut que…, il faut que… ». « Il faut que les décideurs fassent ceci…, cela…, il faut que les Burkinabè fassent ça… Il faut que…, il faut que… » !!! Assez ! Une fois, nous attirions l’attention d’une personnalité de ce pays, au cours d’un atelier, sur la nécessité de changement de paradigme. Il faut qu’on arrête avec les « il faut que… », pour passer à « il fait que… », « ils font que… » En d’autres termes, on se doit de quitter le statut de "proposeur" pour passer à celui d’acteur.
De proposition(s) en (...)

L’Union Africaine et l’anticipation stratégique

 mardi 2 février 2016

Les terroristes ont lâchement assassiné l’innocence ouagalaise. Restons unis et responsables. Alors, Etalons, nous dormons debout pour, dès l’aube, préserver notre liberté et notre foi en la tolérance. Unité !
Le 26è Sommet de l’Union Africaine est terminé à Addis-Abeba. Les Africains et Africaines qui refusent que ce bel instrument de dialogue des peuples de coopération, de culture de la tolérance et de sauvegarde de la civilisation africaine, ne se transforme, sommet après sommet, en bureaucratie (...)

Diplomatie burkinabè : A la recherche de nouvelles marques

 samedi 30 janvier 2016

Les analystes ont tendance à caricaturer le bilan de Blaise Compaoré à la tête du Burkina, après son départ du pouvoir dans les conditions que l’on sait. Ainsi, l’homme qui passe pour certains comme un dictateur sanguinaire, n’avait emprisonné aucun opposant même au plus fort de la contestation de son pouvoir. Sur au moins 20 ans – de 1992 à 2014 – les prisons du Burkina ont été exemptes de prisonniers politiques et sa diplomatie avait une voix qui portait dans les organisations régionales, (...)

Levée du couvre-feu : Nous sommes de nouveau des hommes

 samedi 30 janvier 2016

Voici déjà un mois bien sonné que le SEM Roch Marc Christian Kaboré a prêté serment en qualité de Président de tous les Burkinabè. Au nombre des mesures qu’ils a déjà prises, l’une me réjouit particulièrement : il s’agit de la levée du couvre-feu qui avait fait du yoyo depuis le putsch manqué du Conseil national pour la démocratie (CND).
Tantôt 21 heures à l’aube, souvent 23h au petit matin, tantôt 1h à 4h… Toutes choses qui nous obligeaient à nous retrouver, à notre corps défendant, assis à la maison au milieu (...)

Transparence, bonne gouvernance et reddition de compte : Les nouveaux habits du Burkina Faso ?

 samedi 30 janvier 2016

A son investiture le 29 décembre 2015, le Président du Burkina Faso Rock Marc Christian Kaboré a manifesté son intention d’œuvrer au quotidien pour le fonctionnement harmonieux et régulier d’institutions républicaines capables de garantir une bonne gouvernance au profit de l’ensemble des citoyens. Sous son mandat, il affirme ne pas tolérer une situation où on continuera « à vivre dans un Burkina Faso à plusieurs vitesses, à l’avenir incertain, où le fossé s’agrandit chaque jour entre un nombre toujours (...)

Filiga Michel Sawadogo : « Avec la fusion, nous nous sommes retrouvés avec deux DAF pour un seul ministère »

 jeudi 28 janvier 2016

Dans une interview accordée à votre site d’information, lefaso.net, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, répond à cœur ouvert aux questions en rapport avec son ministère, notamment la fusion de la recherche et de l’innovation, la nomination du DAF (qui fait jaser) et la crise à l’université de Koudougou. Lisez plutôt !
Lefaso.net : Après la transition, vous restez à votre poste au sein du gouvernement du MPP ; est-ce la continuité ou y a-t-il un nouveau (...)

André Silver Konan : « Ce qui se passe au Burkina est une tentative de début de rébellion »

 jeudi 28 janvier 2016

A mon avis (et je peux me tromper), ce qui se passe au Burkina Faso n’est rien d’autre qu’une tentative de début de rébellion. L’attaque du dépôt d’armes de Yimdi (contrôlé jadis par le détestable RSP), dans la nuit de jeudi à vendredi visait deux objectifs : tester le dispositif sécuritaire actuel et faire le plein d’armes de guerre. Le premier objectif a été atteint, le second non.
Mais il ne faut pas s’y méprendre. Ce n’est pas la première attaque de ce genre, au Burkina et ce ne sera peut-être pas la (...)

Député Juliette Bonkoungou, l’échec du recours de Chériff Sy et la nécessaire reconnaissance de l’utile contribution de citoyens

 mardi 26 janvier 2016

Manifestement, la présence de Juliette Bonkoungou à l’Assemblée nationale comme député dérange plus d’un. Combien sont-ils, notamment les insurgés, à avoir soupçonné sa présence sur les listes électorale en tant que candidate, à fortiori, imaginer son élection au sortir des résultats législatifs ? Si certains ont pu contenir ce rejet ou l’exprimer simplement dans le forum Internet, d’autres iront plus loin pour exprimer leur réprobation.
C’est alors que le Conseil constitutionnel a enregistré nombre de (...)

Les contes d’Issaka Sondé : Le peuple du Sofa Kiburna et la traversée du fleuve

 mardi 26 janvier 2016

Depuis plus d’une année, le peuple souverain et héroïque du Sofa Kiburna s’est résolument engagé sur la traversée du fleuve sacré à la quête du nouveau Kiburna où plus rien ne devrait être comme avant. Que d’épreuves traversées en si peu de temps, que de sacrifices consentis, que de défis relevés.
Depuis le 30 Septembre 2014, nous suivons ensemble cette tumultueuse traversée à travers les contes suivants :
Naaba Laibse, le royaume du Sofa Kiburna et la Long-régnite
La profanation du fétiche sacré
La (...)

Un gouvernement pour le Guantanam nouveau : Du "pessiotisme", mais ENFIN !

 vendredi 15 janvier 2016

Ouf ! ah ! hum ! oh ! ounh, ounh, ounh… ; c’est selon ce que chacun a ressenti à la découverte, ENFIN, du gouvernement le plus guantanaméennement attendu. Bonne arrivée, bon vent après tout ; c’est ce que disent les Guantanaméens après tout ce qu’ils pensent et disent de la nouvelle équipe (le 1er 11 national) post-guanto-transitionnelle.
ENFIN, il a fait sa sélection ! Oui, c’est le sujet principal de l’actualité au Guantanam. Le capitaine, qui était tant attendu, a constitué ENFIN son équipe tant (...)

Mise en eau du barrage de Samendeni : L’indemnisation et la réinstallation des populations comme préalables

 lundi 11 janvier 2016

Alors que la mise en eau du barrage de Samendeni est prévue, probablement pour mi-2016, les populations affectées par la réalisation des travaux confient ne toujours pas être indemnisées et réinstallées. Leur sortie de décembre 2015 à la bourse de travail de Bobo-Dioulasso pour faire part de leurs inquiétudes semble n’avoir pas fait d’effet. Dans cet entretien réalisé avec le président Abdouramane Ouattara, président du cadre de concertation des populations affectées par la réalisation dudit barrage, (...)

Situation politique nationale : Au nom du droit de rêver

 mardi 5 janvier 2016

Ainsi c’est fait, nous avons à présent un Président du Faso qui allie à la fois la légitimité, la légalité et a priori la pondération lorsque l’on se réfère à son management de la chose politique. Ce qui permet, de m’adresser au Président Roch Marc Christian Kaboré, au nom du droit de rêver, pour paraphraser Jean Montaldo.
Dans le premier de mes rêves, une voix extrasensorielle me rappelle que le Burkina n’a qu’un seul président du Faso, chef suprême des Armées et dernier recours en matière judiciaire : (...)

Coup de gueule : Des agents de l’État spoliés par l’Administration

 mardi 5 janvier 2016

Des agents de l’État et des collectivités territoriales font l’objet d’une spoliation par l’administration de leur ressort. Cette situation est relative aux congés administratifs.
En effet, alors que la loi n° 027/2006/AN portant régime juridique applicable aux emplois et agents des collectivités territoriales stipule à son article 29 que : " les agents ont droit à un congé administratif de trente (30) jours avec traitement ou salaire pour onze mois de services accomplis", les agents se voient obligés (...)

Roch March Christian Kaboré, président du Faso : Produit du hasard de l’histoire ou prédestination ?

 lundi 4 janvier 2016

Le 29 décembre 2015, le Burkina Faso, revenant de plusieurs troubles politiques, a investi son nouveau président en la personne de Roch Marc Kabore, ancien proche collaborateur de Blaise Compaoré, forcé à laisser le pouvoir en octobre 2014 par une insurrection populaire. Le pays a signé ainsi un retour à une vie constitutionnelle normale. Au moment précis où il prêtait serment, moi, Sidnooma, n’ai pu retenir mes larmes. J’ai pleuré sûrement de joie, mais surtout de mystère, de crainte, crainte de la (...)

Bilan de la Transition : Pour le mouvement Afrikamba, la Transition « a échoué à créer le Burkina nouveau »

 mardi 29 décembre 2015

Le 29 décembre 2015 la transition en cours au Burkina Faso depuis novembre 2014, prendra fin avec l’investiture du président élu par les burkinabé le 29 novembre 2015. Le pouvoir de la transition issu d’un « compromis » imposé par le désormais ex-régiment de sécurité présidentielle (RSP) aura duré treize (13) mois. Que de turpitudes ! Que d’atermoiements ! Tout cependant n’a pas été négatif !
Il y eut des actions positives notamment venant du parlement de la transition. Le Conseil National de la Transition (...)

Lettre ouverte à Roch Marc Christian Kaboré, président nouvellement élu : "Ne vous sentez pas inconditionnellement lié à ceux qui vous ont aidé à avoir le pouvoir"

 mardi 29 décembre 2015

Monsieur le Président, voilà que dans quelques dizaines d’heures vous serez installé en tant que Chef d’Etat au Burkina Faso. Vous êtes le tout premier Président post-insurrectionnel démocratiquement élu. Vous venez au pouvoir à un moment ou les Burkinabè ont en tête que vraiment plus rien ne sera comme avant. A cela s’ajoute de nombreux dossiers pendants à la justice. Vous ferez donc face à d’énormes attentes.
Au regard de votre parcours politique et de votre personnalité, vous pouvez réussir le (...)

Eviction des avocats étrangers par la justice militaire burkinabè : Précédent grave et mauvaise image de la justice à la communauté internationale.

 mardi 29 décembre 2015

Accusé dans le putsch manqué du 16 septembre, M. Djibrill Bassolé sur la base de la liberté pour tout citoyen de constituer sa défense, fit appel à des avocats tant burkinabè qu’étrangers vénus du Niger, Sénégal Togo et de la France. Ces derniers ont été rejetés par la justice militaire Burkinabè. Jugeant la décision contraire au droit international, de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et même celui interne, M. Bassolé fit appel.
Contre toute attente, la chambre de contrôle à l’issue de (...)

CNT : Le personnel parlementaire dénonce le mépris des autorités et exige un audit de la gestion administrative et financière

 mardi 29 décembre 2015

Depuis l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, une transition politique s’est ouverte dans notre pays et a donné lieu à la mise en place d’institutions démocratiques. Fondée essentiellement sur la Charte du 27 novembre 2014 et sur la Constitution du 11 juin 1991, cette transition devait, principalement, conduire le pays vers des élections démocratiques tout en moralisant la vie politique, économique et sociale. C’est dans ce contexte qu’a été mis en place le Conseil national de la (...)

Burkina nouveau : avant qu’elle s’en aille…avant qu’il n’arrive

 lundi 28 décembre 2015

Voici l’année 2015 qui s’achève et avec elle la Transition politique, en cours au Burkina Faso depuis le mois de novembre 2014. L’année 2016 qui s’annonce à l’horizon est annonciatrice de nouvelles perspectives pour le pays des hommes intègres et de fortes aspirations du peuple pour un renouveau dans la conduite des affaires de la cité.
Entre 2015 qui s’en va et 2016 qui s’avance d’une part, entre le pouvoir de la Transition qui passe la main et le nouveau pouvoir qui prend pied d’autre part, il me (...)

Affaire université Ouaga II : Un citoyen s’interroge sur la condamnation du Pr Stanilas Ouaro

 lundi 28 décembre 2015

Le 14 juillet 2015, le Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou a été saisi par l’Université Ouaga II au moyen d’une plainte, pour qu’il active une démarche de répression judiciaire de cas de détournements de deniers publics. Détournements qui auraient été commis par deux responsables (Pr Géneviève Barro/Kabré et Ousséni So) des Formations ouvertes à distance (FOAD).
Ces derniers ont, à leur tour, saisi le même Tribunal en date du 24 août dernierpour qu’il condamne le (...)

Pages : 0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 4140

  Météo
Météo Ouagadougou
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

« Quarté » DU 08/02/2016

11 - 10 - 2 - 1 NP : 00

ORD :898 500F
DES : 74 500F

C G : 6 500F
C P A : 2 000F
C P B : 7 500F
C P C :35 000F

Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter


Disponible sur Google Play Disponible sur App Store

LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés