Accueil > Actualités > Opinions

Dernier ajout : 27 mai.

Elections municipales : Lorsque le prétendu « chef de canton » de Guéguéré fait bastonner deux jeunes pour avoir voté MPP

 samedi 28 mai 2016

Les élections municipales du 22 Mai 2016 ont livré leurs résultats dans la Commune rurale de Guéguéré, province du Ioba : deux partis étaient en lice : le MPP et l’UPC ; et le MPP a pris 60 sièges contre 14 à l’UPC.
La particularité de cette commune est qu’il y a un prétendu « chef de canton » en mal de légitimité qui est en même temps le Secrétaire Général de l’UPC dans la Commune et qui, pour combler ce manque de légitimité sociale s’est mis en tête de conquérir la mairie de la commune en se servant de la (...)

Tortures par les Kolgwéogo de Matiacoali : L’intégrité du peuple Burkina en agonie ?

 samedi 28 mai 2016

Un enfant aux pieds ligotés puis suspendu à un arbre. Soupçonné d’un vol, il lui est soumis ce supplice par les Kolgwéogo (Association d’auto-défense locale au Burkina Faso), pour obtenir de lui l’aveu de sa culpabilité s’il y en a. Ce n’est pas une fiction mais une réalité qui s’est produite à Matiacoali au Burkina Faso, le pays des Hommes dits Intègres. Regardons-nous en face et osons poursuivre la réflexion.
Chers concitoyens, je pense personnellement qu’avec de telles pratiques, nous risquons d’aller (...)

La Déprime Economique mondiale versus la Crédibilité financière ivoirienne

 vendredi 27 mai 2016

La Côte d’Ivoire du Président Alassane Ouattara a épaté le monde des investisseurs institutionnels tout comme ceux privés. La dernière campagne gouvernementale en quête de financement du PND (2016-2020) à Paris dirigée par le Premier ministre Duncan a rencontré les meilleures dispositions optimales d’accompagnement de la Côte d’Ivoire, engagée dans la réalisation de ses priorités programmatiques pour l’atteinte de l’émergence.
L’accompagnement des investisseurs qui font confiance à la signature ivoirienne a (...)

Le Burkina Faso est-il foutu ?

 mercredi 25 mai 2016

Qu’il semble bien loin ce jour historique d’octobre 2014 où j’ai peut-être eu la candeur de penser que le départ de Blaise Compaoré après 27 longues années de pouvoir signifierait un nouveau départ pour le Burkina Faso. Comme tout le monde, j’ai clamé avec fierté que dans ce pays « plus rien ne sera comme avant ». Optimisme ou angélisme, j’ai été vite rattrapé par une réalité que je me suis longtemps refusé à voir. Le changement tant rêvé s’est révélé être, en tout cas pour le moment, une énorme illusion. A qui (...)

Il faut agir pour sauver l’école burkinabè éprouvée

 mardi 24 mai 2016

S’il y a une expression qui revient dans la bouche des Burkinabè ces derniers temps et qui suscite leur indignation, c’est la violence dans le milieu scolaire. La situation est tellement grave que pour une fois, il faut sortir des débats stériles et trouver la solution pour que l’école reste ce havre de paix et d’apprentissage.
De la situation de la violence scolaire
Les comportements violents semblent être aujourd’hui la chose la mieux partagée dans les institutions scolaires au Burkina Faso. Les (...)

Élection, piège à cons ? Ou la voie de l’à-quoi-bonisme…

 lundi 23 mai 2016

Un faible taux de participation à une élection est le signe d’un désintérêt pour l’enjeu de cette élection, en l’occurrence la décentralisation du pouvoir, pour les élections municipales. Qu’est-ce que cela peut signifier ? Que les électeurs qui ne s’expriment pas ont conscience que le pouvoir centralisé dirige tout, depuis Ouaga ? Ou que, pour une raison ou une autre, ils pensent que tout sera comme avant ? Ou encore que rien n’est plus facile que de truquer des élections (municipales) ?
Pourquoi ceux (...)

La Justice militaire du Burkina face à ses responsabilités : « Rien ni personne n’est supérieur à la vérité »

 samedi 7 mai 2016

Le 28 avril 2016, le Commissaire du gouvernement près le Tribunal militaire de Ouagadougou a obtenu de la Cour de cassation l’annulation pour vice de forme des mandats d’arrêts internationaux émis, notamment contre le Président Blaise COMPAORE et le Président de l’assemblée nationale de la Côte d’Ivoire Monsieur Guillaume Soro, mandats qui avaient été délivrés dans le cadre de la mort du Président SANKARA et de l’enquête sur le putsch manqué du 16 septembre 2015.
Ces annulations, même si elles ne sont pas (...)

Ce qu’on ne vous a jamais dit sur la contraception : Rôle particulier des agents de santé (9)

 mercredi 4 mai 2016

Les médecins – et d’une manière générale les agents de santé – doivent être fidèles à leur vocation de protéger la vie, et en particulier, éviter de coopérer directement à toute action/activité qui entraîne volontairement la mort de l’embryon (avortement, contraceptifs), conformément à la Charte des personnels de la santé [1] et au serment d’Hippocrate : « je ne remettrai pas non plus à une femme un pessaire abortif. C’est dans la pureté et la piété que je passerai ma vie et exercerai mon art » [2].
C’est (...)

Justice et sécurité : Pourquoi la solution "Koglwéogo" doit être provisoire, pas définitive

 mercredi 4 mai 2016

De l’aveu même des autorités au sommet de l’Etat burkinabè, deux causes principales seraient à l’origine du fait koglwéogo : la faillite de l’Etat qui a des difficultés pour assurer la sécurité sur l’ensemble du territoire, et le manque de confiance des citoyens en la justice.
Encore qu’il soit nécessaire et urgent de s’interroger sérieusement sur les causes de ces deux causes à leur tour, sans remonter à l’infini ( pourquoi le manque de confiance, et pourquoi les difficultés de l’Etat ?) si l’on veut (...)

Annulation des mandats d’arrêt et inculpation irrégulière de l’ex bâtonnier : Remise en cause de l’indépendance de la justice ou incompétence du juge militaire ?

 lundi 2 mai 2016

Annulation des mandats d’arrêt et l’inculpation irrégulière de l’ex bâtonnier de l’ordre des avocats : s’agit ‘il d’une mise en cause de l’indépendance de la justice ou d’une incompétence notoire du juge militaire ?
L’attitude de la justice militaire commence à étonner plus d’un Burkinabé. Comment se fait-il qu’une institution de la république, dans des affaires aussi importantes de la vie d’une nation, entreprenne des actions empruntes d’une irrégularité grossière et fragrante autorisant ainsi le peuple à (...)

Ce qu’on ne vous a jamais dit sur la contraception : L’utilisation et la promotion des contraceptifs sont un péché grave (8)

 mercredi 27 avril 2016

« On reconnaît l’arbre à son fruit. Tout arbre bon produit de bons fruits, tandis que l’arbre gâté produit de mauvais fruits » (cf. Mathieu 7, 16-17). A la vue de ce qui précède, même sans la lumière de la foi, l’intelligence humaine peut conclure que le recours à la contraception est un mal.
L’emploi de contraceptifs quels qu’ils soient, de pilules du lendemain, de la stérilisation est un péché grave, encore appelé péché mortel, tout d’abord à cause de la dissociation qui est faite entre les finalités de la (...)

« Incivisme » des élèves du CEG de Nagaré : Quand des leaders et des parents creusent la tombe pour la Patrie, les enfants se sentent moralement obligés de l’ensevelir

 mercredi 27 avril 2016

Des élèves, protestant contre l’expulsion d’un des leurs par un professeur, ont manifesté leur colère en brutalisant leurs éducateurs. C’était le 14 Avril 2016. Ils ont ravi négativement la vedette en allant jusqu’à brûler le drapeau national du Burkina Faso.
Meurtri et scandalisé, j’ai appelé mon fils, âgé de 10 ans pour lui parler d’incivisme, dangereux pour la vie d’une nation. Je lui ai fait voir les images afin de vouloir lui administrer une leçon de morale. Je me suis lancé dans une rhétorique que je (...)

Le régime juridique de la garde à vue et de la détention préventive au BURKINA FASO : Entre heurts et lueurs d’espoir démocratique de la procédure pénale burkinabè

 mardi 26 avril 2016

Au moment même où le journal « MUTATIONS » n° 98 du 1er au 14 avril 2016 rapporte dans ses colonnes que « 7 juges, un avocat et des Garde de la sécurité pénitentiaire burkinabè seraient accusés d’extorsion de fonds d’un montant de 77 millions de FCFA dans une affaire rocambolesque de corruption » et que « 22 magistrats ghanéens auraient été limogés pour fait de corruption en 2015 », y compris le rapport « terrible » récent de l’ASCE sur la gestion publique d’un an des autorités politiques de la transition, il (...)

Rentrez, Général Zida : Le Faso n’est pas la MACO

 samedi 23 avril 2016

Beaucoup voudraient faire rimer le retour au Faso de Zida avec MACO, et Zida avec MACA. Nous n’en sommes pas. Pour une première raison : même pour ceux qui y sont incarcérés en ce moment le Faso n’est ni la MACO ni la MACA. Il ne l’est que pour ceux qui ont choisi de s’enfuir pour fuir la Justice, mais qui ne font que confirmer leur culpabilité par leur fuite.
Pour une deuxième raison : dans le vacarme plus ou moins justifié autour du seul nom Zida depuis quelques temps au Burkina, une seule (...)

Ce qu’on ne vous a jamais dit sur la contraception : Le danger des contraceptifs proposés aux jeunes (7)

 mercredi 20 avril 2016

On sait que chez les adolescents qui se sont lancés sur la route du mal, « les relations sexuelles sont imprévisibles, ne laissent pas toujours le temps de penser à une contraception ou de s’organiser. La relation sexuelle est rarement programmée, les relations amoureuses peuvent être instables et le nombre de partenaires variable. Il arrive parfois que la contraception soit arrêtée suite à une histoire difficile ou à une déception sentimentale et non reprise lorsqu’une nouvelle histoire débute. (...)

Etienne Traoré à propos du Balai Citoyen : « Ce mouvement a de nombreux ennemis internes et externes qui lui en veulent à mort… »

 mercredi 20 avril 2016

Je n’ai pas toujours approuvé les propos et gestes du Balai Citoyen, mais je l’ai défendu chaque fois qu’il a été victime d’arbitraires : des interdictions de manifestations, notamment à Ouagadougou et à Bobo. Ce mouvement de jeunes démocrates, patriotes et nécessaires sentinelles de notre expérience démocratique, mérite plus de respect et de considération !
Au regard des situations matérielles réelles et non calomnieusement supposées et diffusées de ses responsables ; au regard de son rôle historique (...)

Il faut ‘‘civiliser’’ nos services de l’état civil

 mercredi 20 avril 2016

L’état civil est le reflet de la situation personnelle d’un individu dans sa famille et dans la société. Il est l’officialisation dès la naissance d’une situation permanente. L’individu acquiert son identité en tant que personne, en tant que citoyen d’un Etat par l’état civil. De ce fait, l’état civil a un enjeu civique et politique et « il n’est plus possible, dans notre monde, d’accéder à ses droits sans état civil. » Michèle ANDRE, Sénatrice française.
Un acte de naissance peut paraitre banal aux yeux (...)

Pourquoi le Général de division Honoré Nabéré ne peut pas juger le Général de division Yacouba Isaac Zida : Gros Conflit d’intérêts

 mardi 19 avril 2016

Allons tout droit au but. A mon humble avis, il ne serait pas juste que le Général Nabéré Traoré siège dans le conseil de discipline contre le Général Zida au cas où un conseil de discipline devait être mis sur pied comme il doit l’être pour tout militaire en désertion. L’acrimonie entre les deux hommes a été suffisamment prouvée. Le Gal Traoré se récuser.
Ne me dites pas que si c’était la femme du Général Nabéré Traoré qui était Général de Division comme lui, il allait toujours être son juge parce qu’il est (...)

Quelle comparaison peut-on faire entre le théâtre et la politique ? (2/3)

 samedi 16 avril 2016

S’il est une arme dont se sert avec brio l’acteur politique comme celui du théâtre, c’est bien celle de la communication. Communiquer pour captiver et exister. Pour l’homme de théâtre, la communication permet d’établir une relation sociale et émotionnelle ponctuelle en captivant un auditoire pour faire passer un message. Il s’agit de deviner les maux, les sentiments des spectateurs pour exprimer par les mots ce qu’eux-mêmes n’arrivent pas à traduire et dire.
En communiquant, l’acteur de théâtre porte (...)

Ce qu’on ne vous a jamais dit sur la contraception : La contraception ne permet pas de lutter contre les grossesses « non désirées ». Au contraire, elle les accentue !!! (6)

 samedi 16 avril 2016

Ceux qui promeuvent les moyens de contraception « modernes » prétendent faussement que ces derniers servent à prévenir les grossesses non désirées et par suite le recours à l’avortement qui peut être fatal pour la femme surtout quand il est pratiqué clandestinement. Cependant, c’est le contraire qui se constate. Car une grossesse peut survenir malgré l’utilisation de moyens contraceptifs – aucun contraceptif n’est efficace à 100% –, soit à cause de leur défaillance, soit à cause de leur mauvaise (...)

Pages : 0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 4200

  Météo
Météo Ouagadougou
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

« QUARTE » DU 26/05/2016

ARR : 12 - 7 - 5 - 8 NP : 00
ORD : 1 068 500F
DES : 67 000F

C G : 41 000F
C P A : 9 000F
C P B : 3 500F
C P C : 2 000F

Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter


Disponible sur Google Play Disponible sur App Store

LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés