Accueil > Actualités > Opinions

Dernier ajout : 23 juillet.

Il faut recouvrir nos caniveaux : ça ne coûte « que dalle » !

 samedi 23 juillet 2016

Le Burkina Faso connait encore, comme à l’accoutumée, des inondations. Certes, les pluies sont un phénomène naturel, mais nous n’avons pas toujours à en souffrir des effets prévisibles.
Les caniveaux construits aux abords des routes sont censés canaliser et faciliter la circulation des eaux de pluie et des eaux usées des ménages afin de réduire les inondations. Malheureusement, on constate que ces caniveaux sont, pour la plupart, laissés à ciel ouvert alors qu’il faut absolument poser des dalles (...)

Risques d’inondations répétées : Nos pleurs célébreraient-ils notre auto-malédiction collective ?

 vendredi 22 juillet 2016

Je m’appelle « Kinkirga ». Chères majestés du village, chers parents, je vous demande des excuses pour briser l’habitude. Il n’est pas d’ordinaire qu’un enfant ait la parole sous l’arbre à palabre des adultes. Mais j’ai éprouvé la nécessité « de crier fort aujourd’hui pour faire taire ce qui crie en moi ». Merci de votre compréhension.
Je voudrais chers parents, vous demander de ne pas être fiers de l’image que vous donnez de nous. Le 1er Septembre 2009, une grande pluie s’est abattue sur le village. Une très (...)

L’intégration des Kogleweogo aux FDS de Proximité : La solution du pire

 vendredi 22 juillet 2016

L’attitude de nos hommes politiques devant certaines situations, en l’occurrence ici, le cas des milices communément appelées forces d’auto-défense ou encore Kogleweogo en mooré, est de plus en plus surprenante.
Face aux différents excès de ces miliciens dont la simple existence est présentée comme un danger eut égard à l’histoire récente des pays comme le Mali avec les Ansardine, les Gandakoï, en République centrafricaine avec les SELEKA, ANTIBALAK (les Anti-Balles AK) les Jamjawides au Soudan, les Zulu (...)

Les architectes : Anges ou démons ?

 jeudi 21 juillet 2016

Dans l’article qui suit, un architecte, qui a préféré garder l’anonymat du fait de l’interdiction de la publicité dans sa profession, conseille le recours aux architectes pour toute opération de construction comme gage de qualité.
Le Burkinabè est un homme consciencieux dont la première préoccupation, après l’obtention d’un emploi, est d’acquérir une parcelle puis de construire. A ce propos, les slogans pullulent : "je ne vais pas rouler voiture avec fierté aller garer chez quelqu’un"...
Pour l’acte de (...)

Gestion des sociétés d’Etat et EPE : Leçons de rigueur du Premier ministre et de la ministre des Finances

 mercredi 20 juillet 2016

La tenue consécutive des assemblées générales des Sociétés d’Etat et des Etablissements Publics de l’Etat, respectivement du 23 au 24 juin 2016 et du 14 au 15 juillet 2016, ont permis au Premier ministre Paul Kaba THIEBA d’évaluer les performances de certaines sociétés d’Etat et d’EPE qu’il a saluées.
Mais le chef du gouvernement a surtout manié la carotte et le bâton en s’insurgeant contre tout acte de mauvaise gestion que des ministres pourraient imposer à des directeurs généraux de ces entreprises (...)

L’humeur de Pathé Barry : « Je hais le gouvernement actuel »

 mardi 19 juillet 2016

Avec sa plume ironique et son humour au second degré, comme d’habitude, Pathé Barry s’en prend ici à un de ses condisciples devenu ministre. A savourer. Constipés d’esprit s’abstenir !
Il y a quelques jours, je suis allé voir un ministre. Un condisciple à moi. Cela faisait des semaines que je l’appelais pour prendre ce rendez-vous et à chaque fois, il prétextait un emploi du temps surchargé pour ne pas me rencontrer. Mais cette fois-ci, je l’ai eu. J’ai fait le pied de grue devant ses bureaux et à la (...)

Exécutifs locaux : Les amalgames sont les causes des violences

 lundi 18 juillet 2016

Les hommes et femmes de science nous enseignent que la principale caractéristique qui diffère l’Homme de l’animal, c’est la raison. L’Homme, dans son sens générique, est doué de raison, et donc de la faculté de réflexion pour opérer des choix avisés, penser, concevoir et mettre en œuvre des mécanismes et stratégies pour réguler sa vie, la vie en société, la vie en communauté.
Partant de ce principe, ne devrait-on pas être en droit de s’attendre à ce que tout ce qui sort de l’imagination de l’Homme ait pour (...)

Sur un livre de Gulmer DA intitulé "Constitutionnalisation de la chefferie traditionnelle au Burkina Faso"

 samedi 16 juillet 2016

La réflexion du jeune juriste burkinabè Gulmer DA n’est pas un écrit de circonstance, elle date d’avant la crise politique qui a abouti à l’insurrection de 2014, et soulève le problème de la pertinence d’une constitutionnalisation de la chefferie traditionnelle dans notre pays au regard de la démocratie républicaine que nous voulons construire.
Au moment où, d’une part, l’on réfléchit sur l’écriture d’une nouvelle Constitution, et où, d’autre part, l’on parle de plus en plus d’une ethnicisation en politique (...)

Affaire de moustiquaires contrefaites de LIZ TELECOM/AZIMO : La justice lance un appel à témoignages

 samedi 16 juillet 2016

Dans ce message posté sur sa page Facebook, le parquet près le tribunal de grande instance de Ouagadougou appelle aux témoignages des citoyens dans l’instruction du dossier sur les moustiquaires contrefaites livrées par la société LIZ TELECOM/AZIMO.
Le Burkina Faso a bénéficié d’une subvention du Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme d’un montant de 27, 5 millions d’euros soit la somme de 18 038 817 500 FCFA en vue de l’acquisition de 6, 6 millions de moustiquaires (...)

Futures opérations de lotissements : Vigilance, citoyens !

 lundi 11 juillet 2016

L’épisode désolant qui a entaché, ensanglanté et même endeuillé le processus de choix des exécutifs locaux suivi du mutisme des partis politiques et de la société civile face à ces ‘’ africâneries politiques ’’ dignes d’une autre époque, interpelle chaque conscience sur les forces et faiblesses de notre gouvernance locale. Elle a mal à ses fondements et il faut vite la repenser à l’africaine.
Personnellement, j’insupporte mon incapacité à comprendre ce phénomène étant donné qu’il est bien possible de servir sa (...)

Il faut déclarer Paris « Zone rouge »

 mardi 5 juillet 2016

Une bonne partie du Burkina Faso est déclarée « zone rouge » sur le site web de l’Ambassade de France au Burkina. Cette situation semble plaire à nos autorités (ministre des Affaires Etrangères, ministres de la Culture et ministre de la Sécurité) qui, depuis leur prise de fonction, ne tentent rien (en tout cas de mon point de vue) pour donner une autre image de notre pays à l’étranger.
Si la France veut donner des consignes de sécurité à ses ressortissants ou à ceux ou celles qui veulent se rendre au (...)

Le boycott des élections : Un paradoxe ou une négation de notre insurrection

 mardi 5 juillet 2016

Pour les citoyens de ma génération, nous sommes témoins actifs d’une expérience démocratique qui dure 25 ans maintenant. Trois dimensions essentielles se dégagent de cette aventure démocratique somme toute vacillante : sa longévité, son élargissement jusqu’au niveau local et son approfondissement, mon propos va s’appesantir sur le dernier aspect c’est-à-dire le niveau d’approfondissement pour lequel tout le monde s’accorde à reconnaitre que la tendance est plus à l’insatisfaction et cela se vérifie en (...)

Burkina Faso : la Ve République ou le régime de subordination de la justice !

 dimanche 3 juillet 2016

Je lisais sur Lefaso.net il y a à peine un mois, la sortie ô combien pertinente de mon ainé en étude, Daouda OUEDRAOGO, intitulé « Le Burkina Faso est –il foutu ? ». Radical a été son point de vue et j’ai voulu relever que le fatalisme ne va pas nous aider à récupérer le peu qui nous reste. Je risque, malheureusement, de le rejoindre sur sa position.
Sortant d’une insurrection populaire avec une grande ambition de réaliser une révolution, c’est avec désolation et inquiétude que nous constatons ce qui se (...)

Où sont passés les insurgés d’octobre 2014 au Burkina Faso ?

 lundi 27 juin 2016

Ils n’ont pas disparu, c’est certain, mais beaucoup sont mécontents, s’impatientent, se lamentent et gémissent, ou doutent. Mais que font-ils pour renouer avec l’élan insurrectionnel de 2014 ? À qui la faute ? À qui faut-il s’en prendre si les promesses de l’insurrection ne sont pas (toutes) tenues ?
Loin des nostalgiques de l’ancien pouvoir trentenaire, mais aussi sans se complaire dans la critique fatiguée et fatiguante de ce régime débandé, on soutient fermement et rigoureusement ici que si l’élan (...)

Election des maires : Des Katré* devenus démocrates

 lundi 27 juin 2016

La situation sociopolitique nationale a été fortement troublée à cause des violences qui ont émaillé la désignation des maires de communes et d’arrondissements. Dans la plupart des cas, ce sont des élus locaux et leurs partisans d’un même camp, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), qui se sont donnés à ce spectacle désolant et infantilisant qui n’honore pas la démocratie à la base.
Dans une moindre mesure, les échauffourées ont éclaté avec l’opposition au regard d’un élan de de la majorité au (...)

Dilemme Koglwéogo au Burkina : Un village au sort cruel d’un lion devenu épervier (Wibga)

 lundi 27 juin 2016

Le mercredi 22 juin 2016, à Kombissiri, dans la province du Bazèga, s’est tenue la rencontre des associations d’auto-défense locales, appelées Koglwéogo. Au cours de celle-ci, Boukari Kaboré, dit « le Lion », président d’un parti politique (PUND), qui y était présent, a reçu le titre "honorifique" de chef national de ces groupes. Comme nom de guerre, ou nom-programme, il a été baptisé « Wibga » en Mooré qui signifie l’Epervier en français.
Les noms sont révélateurs de nos rêves, de nos projets. Ainsi (...)

‘’Plus rien ne sera comme avant’’, moi j’y crois et toi ?

 lundi 20 juin 2016

L’insurrection des 30 et 31 octobre 2014 et la résistance au putsch des 16 et 17 septembre 2015 font désormais parties des étapes décisives de la marche triomphale du peuple burkinabé vers la démocratie et le développement.
Cependant, même si certains acteurs et observateurs restent partagés sur les acquis de l’Insurrection et de la Transition, mon intime conviction m’amène à un seul résultat : son impact sur les mentalités des burkinabé est incontestable et capitalisable. ‘’ Plus rien ne sera comma (...)

Affaire écoutes téléphoniques : Le tribunal militaire entre nécessité de vérité et volonté d’imposer du faux à un détenu.

 dimanche 19 juin 2016

Suite au putsch manqué du Général de brigade Gilbert Diendéré du 16 septembre 2015 sous la transition burkinabè, des éléments sonores ont été annoncés pour justifier l’arrestation et l’incarcération à la Maison d’Arrêt et de Correction des Armées (MACA) de l’unique général de la gendarmerie burkinabè depuis de 29 Septembre 2015.
Cependant, il a fallu attendre plusieurs semaines, le 12 novembre 2015, pour que, via les réseaux sociaux, un certain Théophile Kouamouo, journaliste français d’origine camerounaise (...)

Yacouba Isaac ZIDA : Patriotisme ou arrivisme ?

 vendredi 17 juin 2016

Issac Zida ! Un nom qui divise les Burkinabè et continuera de le faire pour encore très longtemps ! Pour certains, il s’agit d’un patriote de la trempe des Zuma, Lula, et Dilma ! (Lula, un patriote sans conteste, Zuma et Dilma ? il faut m’en persuader !). Pour d’autres comme moi, il n’est qu’un arriviste de la pire espèce, plutôt de la trempe des Gbabgo et Compaoré !
Le diable se trouve dans les détails
Dans mon Blog « Vers une transition avec des larbins (2) », je posais la question suivante : « .. (...)

Lassané Zoundi, secrétaire à la formation de la Fédération nationale des boulangers : « Nous ferons tout ce qui est nécessaire pour que nos patrons signent la Convention collective »

 jeudi 16 juin 2016

Du 9 au 12 juin 2016, les employés des boulangeries et pâtisseries du Burkina étaient en grève. Pour en savoir d’avantage sur les motivations des grévistes, leurs revendications et faire le bilan de la grève, nous avons rencontré le secrétaire à la formation professionnelle de la fédération nationale des boulangers et pâtissiers du Burkina Faso, Lassané Zoundi.
Les employés des boulangeries et pâtisserie étaient en grève du 9 au 12 juin 2016, quels étaient les motifs de cette grève ?
Nous voulions (...)

Pages : 0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 4220

  Météo
Météo Ouagadougou
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

« QUARTE » DU 25/07/2016

ARR : 5 - 17 - 11 - 12 NP : 00

ORD : 7 283 500F
DES : 553 000F

C G : 115 000F
C P A : 29 500F
C P B : 18 000F
C P C : 95 000F

Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter


Disponible sur Google Play Disponible sur App Store

LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés