Accueil > Actualités > Opinions

Dernier ajout : 16 janvier.

Burkina Faso : De la redevabilité du Président Roch et de son administration, parlons-en !

 lundi 16 janvier 2017

J’apprécie le discours des autorités burkinabè qui nous rebattent les oreilles à longueur de journée sur la redevabilité parce qu’il est d’à propos. Tout récemment, le Chef de l’État Roch Kaboré, face aux journalistes venus l’évaluer dans le cadre du "Présimètre" a dit ceci :
« Quand j’ai été approché par Diakonia et la CODEL, j’ai tout de suite donné mon accord. J’ai un devoir de rendre compte, de redevabilité, de communiquer et d’informer les populations. De ce point de vue, je trouve que c’est une très belle (...)

Néo-Koglweogo et Nation en construction

 mercredi 11 janvier 2017

Un an, pratiquement jour pour jour, après la révélation des dérives des néo-Koglweogo par les autorités provinciales du Kourritenga et la section locale du MBDHP, on constate que le discours volontariste, « force doit rester à la loi », et l’adoption du décret sur la police de proximité (5 octobre 2016) n’ont rien changé.
Le phénomène continue d’évoluer hors contrôle officiel, les impairs côtoient les activités et leur refus de s’articuler à la police de proximité est toujours aussi clair et net (cf. leurs (...)

L’édito d’Abou Bamba DOUKARE : De la démocratie sans mentalité démocratique

 mardi 10 janvier 2017

L’épreuve de démocratie a montré ses limites aux pays des hommes intègres. Il y a un moment où nous écrivions que les « choses seraient pires qu’avant » et l’histoire semble nous donner raison avec le cours des événements auxquels nous avons assisté en un an de gestion MPP du pouvoir.
Le degré d’arrogance des élus locaux et nationaux (députés et conseillers) est tel qu’aujourd’hui, nombreux sont ceux qui attendent une nouvelle insurrection. Nous ne sommes pas fier d’avoir raison mais… en patriote, il faut tout (...)

La section France du CDP dénonce une “justice à deux vitesses” dans l’affaire Salifou Sawadogo

 mardi 3 janvier 2017

Dans cet article, la section France du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) dénonce une “justice à deux vitesses” dans l’affaire Salifou Sawadogo qui fait l’objet d’une information judiciaire pour avoir « incité des manifestants à soutenir le putsch ». Il exige également “l’ouverture d’une information judiciaire, au moins contre X, dans le cadre des débordements qui ont conduit à l’incendie de l’Assemblée nationale et des domiciles des responsables CDP”.
Décidément, la justice burkinabè ne peut (...)

Réconciliation nationale : « Les Burkinabè doivent affronter le problème », selon Sayouba Traoré, écrivain-journaliste

 samedi 31 décembre 2016

Si la question d’une réconciliation nationale ne se pose pas à la plupart des Burkinabè, les modalités pour y parvenir suscitent cependant des regards divergents. Dans ce point de vue, l’Ecrivain-journaliste, Sayouba Traoré scrute le sujet.
Il y a dans le monde de la presse, une vieille plaisanterie à propos de la dureté d’un rédacteur en chef. On dit que lorsqu’un médecin reçoit un rédacteur en chef en consultation, il ne perd pas son temps à examiner le cœur. Parce que, comme chacun sait, un rédacteur (...)

Président Roch Marc Christian KABORE : L’an I

 jeudi 29 décembre 2016

Les 30 et 31 Octobre 2014, la tempête populaire a eu raison du Baobab de 27 ans, germé dans le sang de Thomas SANKARA et de ses apôtres. Ce baobab, né dans le sang et grandi dans le sang de nombreux burkinabè incarnait le pouvoir de Blaise COMPAORE.
Après une transition dont le bilan reste mitigé, le peuple a su choisir suite à des élections libres, transparentes et apaisées, le président qu’il estime à mesure de conduire la destinée du pays. Elu le 29 Novembre et pour rappel, c’est le deuxième (...)

A propos de l’introduction des organismes exotiques au Burkina Faso !

 jeudi 29 décembre 2016

C’est avec grande consternation que l’opinion publique a appris ce 27 décembre 2016, le nouveau scandale dans la gestion publique qui porte le sceau de notre Assemblée nationale. Les députés de la septième législature au terme de la deuxième session parlementaire de l’année 2016 se sont auto-gratifiés de la somme de un million de francs CFA par personne.
« La modestie sied au chercheur, mais pas aux idées qui l’habitent et qu’il doit défendre » dixit Jacques Monod (1979)
Le Conseil de Ministre en sa (...)

A quand la rupture ? A quand la refondation ?

 jeudi 29 décembre 2016

Et maintenant il faudrait qu’on « passe à une autre phase qui ne doit pas s’accommoder de tergiversations vis-à-vis de ceux qui ont montré qu’ils ne sont pas capables de se réformer (...) qui veulent s’accrocher au passé et qui constituent un boulet. Il faut couper ce boulet et aller de l’avant ».
Il n’aurait pas pu mieux dire s’il avait parlé du Burkina de cette fin d’année 2016. Non, les préoccupations de Pascal Affi N’Guessan étaient toutes autres, ce 26 décembre, en parlant à l’AFP. Et pourtant…
Au (...)

Scandale « millions des députés » : Le Balai Citoyen s’insurge contre la perpétuation d’un régime de privilèges égoïstes

 jeudi 29 décembre 2016

C’est avec grande consternation que l’opinion publique a appris ce 27 décembre 2016, le nouveau scandale dans la gestion publique qui porte le sceau de notre Assemblée nationale. Les députés de la septième législature au terme de la deuxième session parlementaire de l’année 2016 se sont auto-gratifiés de la somme de un million de francs CFA par personne.
Ce sont au bas mot, 127 millions qui ont été partagés entre les 127 députés de l’Assemblée nationale en ce mois de décembre marqué par les fêtes de fin (...)

Affaire écoutes téléphoniques Bassolé /Soro : Le rapport de l’expert Allemand est loin d’arranger les choses pour l’accusation

 mardi 20 décembre 2016

Est-il nécessaire que l’on fasse un récit de présentation du dossier du Général de brigade Djibrill Bassolé arrêté pour son implication présumée dans le coup d’Etat du 15 septembre 2015. Laquelle arrestation a été faite sur la base de présumées écoutes téléphoniques ? Assurément non !
Mais jusque-là la nature de ces écoutes reste question à débat dans le dossier. A ce titre le juge d’instruction a saisi un expert Allemand pour expertiser les bandes sonores en question. Ce dernier a rendu son rapport le 14 (...)

Gouvernance : Le Cadre de Concertation National des OSC dénonce de graves dérives institutionnelles

 lundi 19 décembre 2016

Déclaration du Cadre de Concertation national des OSC (CCNOSC) relative à l’enquête parlementaire sur le foncier, la loi de retrait des parcelles dites illégalement acquises et les dérives institutionnelles dans notre pays.
Citoyennes, citoyens, amis du Burkina Faso,
Le CCNOSC, organisation faitière de la Société Civile Burkinabè, fortement attachée à la promotion de la démocratie et à la bonne gouvernance, a opté une fois de plus de briser le silence sur les graves dérives institutionnelles qui minent (...)

L’énigme malienne : Une analyse politique polémique

 lundi 19 décembre 2016

Notre pays voisin va mal. Plus mal que notre Burkina, et c’est beaucoup dire. Depuis que les choses se sont gâtées à la fin du règne d’ATT (Amadou Toumani Touré), depuis qu’une bonne partie du pays a été conquise par les Touaregs et surtout par les islamistes, depuis qu’il y a eu coup d’état le 22 mars 2012.
Puis, à partir de janvier 2013, nous avons été témoins de l’intervention militaire de la France (opération Serval), de la Cédéao dont le Burkina, enfin des Nations Unies pour rétablir l’unité du pays, (...)

Avis au président de l’Assemblée nationale : Parfois, il vaut mieux se taire que de raconter n’importe quoi !

 jeudi 8 décembre 2016

Dans le but de désamorcer la polémique qu’a suscitée le « don » de tablettes numériques d’une marque chinoise aux députés par le gouvernement, le président de l’Assemblée nationale, M. Salifou Diallo, a déclaré lors d’une conférence presse tenue le 3 décembre :
« Nous n’avons jamais reçu des tablettes d’une société chinoise. Nous, nous avons reçu des tablettes du ministère de l’économie numérique. La ministre est venue à l’Assemblée, nous l’avons reçue, dans ma salle d’audience. Elle a dit qu’elle a eu à donner (...)

Incivisme et laïcité : Seni Sana répond à Junwel Coulibaly

 lundi 5 décembre 2016

« Incivisme et anti-laïcité » (samedi 5 novembre 2016 à 00h25min) et sa version améliorée intitulé « La seule communauté laïque au Faso, c’est le peuple ! » (lundi 14 novembre 2016 à 23h30min) sont deux articles publiés sur le site lefaso.net et signés par Monsieur « Coulibaly Junwel ». Le deuxième article contient « les contributions des internautes Nopogo et Monsole », des commentateurs qui ont commenté le premier article. Le musulman que je suis se permet d’exercer mon droit de réponse à ces dires de (...)

Burkina post insurrection : Où trouver le travail ? Ou le mythe de la création d’emploi

 lundi 5 décembre 2016

Alors que le pays se relève de 27 années de pouvoir absolue et entame un « redressement » attendu, il serait hasardeux de se porter volontaire à la place du pouvoir actuel. Tant la taille des attentes, qui toutes apparaissent urgentes, reste insondable. Dans ce contexte l’emploi pour les jeunes est une préoccupation qui revient régulièrement quand le citoyen lambda prend la parole.
A tel point qu’on croirait que l’emploi est une denrée dont la disponibilité dépend du bâton magique d’un état (...)

Réforme du budget et de la comptabilité de l’Etat au Burkina Faso : Enfin, un cadre juridique relativement approprié !

 dimanche 4 décembre 2016

Depuis 1997 , le Burkina Faso a entrepris d’opérer une réforme en profondeur du budget et de la comptabilité de l’Etat. Pour ce faire, un processus d’implantation d’une gestion budgétaire axée sur les résultats , dénommée « Budget programme de l’Etat », a été lancé. Cependant, ce processus s’est globalement soldé par un échec, dû principalement à la non maîtrise de la technique d’élaboration des budgets-programmes d’une part et à l’inadaptation du cadre juridique des finances publiques, d’autre part (Yonaba, (...)

De la Réconciliation au sein de la Génération Sankara-Compaoré

 samedi 3 décembre 2016

Le vaillant Peuple du Burkina est patient jusqu’à ce qu’il se révolte. Notre pays, le Burkina Faso est fier de son capital d’estime engrangé lors de ses multiples insurrections de celle indépendantiste des BwaBa il y a déjà un siècle à la dernière ingénierie insurgée d’octobre 2014 par certains rentiers de la Génération Sankara-Compaoré.
Presqu’un an après l’alternance aux pas cadencés de décembre 2015, les défis de la paix et de réconciliation, de la stabilité sont liés à celui de la justice, équitable, égale (...)

Quelle Constitution pour les Burkinabè, « un peuple de yelkayé » ? Le cas de la chefferie traditionnelle !

 lundi 28 novembre 2016

Une loi fondamentale qui tient compte de qui nous sommes, qui constate où nous en sommes et qui balise le chemin vers notre vocation. Ainsi, à la question de savoir s’il faut intégrer la chefferie traditionnelle dans la Constitution du Burkina Faso, la réponse pour notre part est oui bien sûr ! Ce qui ne signifie pas que l’on applaudit le comportement ni les prises de position publiques de plusieurs chefs traditionnels ces dernières années.
1. La part d’histoire à considérer dans la genèse du pays (...)

Epidémie de dengue : Le Réseau d’Accès aux Médicaments Essentiels (RAME) s’inquiète des dispositions prises par les autorités sanitaires

 jeudi 24 novembre 2016

Depuis maintenant près de deux mois, le Burkina Faso est secoué par une épidémie de dengue parfois appelée « palu-dengue ou maladie des voyageurs ». A la date du 08 novembre 2016, les statistiques données par le ministère de la santé indiquent que 983 cas de dengue ont été enregistrés dans la seule ville de Ouagadougou avec malheureusement 13 décès. En outre, il a été noté que des cas ont été détectés dans les régions du Sahel, des Hauts-Bassins (Bobo) et très récemment dans le Centre Ouest.
La dengue est une (...)

Lettre ouverte des étudiants burkinabè au Maroc au président du Faso

 jeudi 24 novembre 2016

Dans cette lettre ouverte au président du Faso qu’ils n’ont malheureusement pas pu rencontrer lors de son passage au Maroc à l’occasion de la COP22, les étudiants burkinabè au royaume chérifien veulent attirer son attention sur la précarité dans laquelle ils vivent dans ce pays.
Excellence Monsieur le Président du Faso,
« Tout enfant qu’on enseigne est un homme qu’on gagne » disait Victor HUGO, et Jules FERRY renchérit par cette assertion : « c’est de l’instruction que naît la grandeur des nations ». (...)

Pages : 0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 4320

  Météo
Météo Ouagadougou
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

« QUARTE » DU 19/01/2017

ARR : 15-13-16-9 NP : 00
ORD : 269 000
DES : 6 000
TIERCE V :
BONUS :

C G : 25 000F
C P A : 6 000F
C P B : 2 000F
C P C : 1 000F

Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter


Disponible sur Google Play Disponible sur App Store

LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés