Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie

Dernier ajout : 19 octobre.

Mandat contre Guillaume Soro : Richard Ouédraogo répond à Ousseni Illy

 jeudi 25 février 2016

Pour qui connaît le monde universitaire, particulièrement celui, passionnant, des juristes, la controverse doctrinale est le symbole même de la vitalité des idées. Le droit se nourrit de la diversité des opinions, dont la finalité première est d’éclairer le travail du législateur tout en assistant le juge dans son travail d’interprétation de la règle de droit. Ces quelques brèves remarques ne doivent donc pas susciter passions et railleries auprès des lecteurs ; elles ont pour seul objet – modeste objet, (...)

Sanction du CSC contre l’Evénement : Le journal réagit

 mardi 23 février 2016

Nous avons été très surpris de la décision rapide et disons-le tout net, très malveillante du CSC, à l’égard de notre journal. Les termes qui sont choisis pour motiver la sanction sont d’une extrême malveillance, comme si quelque part le CSC était en embuscade, attendant de nous fondre dessus. L’Evénement n’a pas seulement été suspendu parce qu’il y a eu des manquements à l’éthique et à la déontologie du métier. Nous sommes qualifiés de « hors la loi, de multirécidiviste », rien de moins. Pour les millions (...)

Putsch manqué du 16 septembre 2015 : Arrestation de l’adjudant-chef Moussa NEBIE « Rambo »

 lundi 22 février 2016

Le samedi 20 février 2016, l’adjudant-chef, Moussa NEBIE, dit Rambo, et deux ressortissants burkinabè, Abdoul Karim SAWADOGO et Ali KONE, refugiés en Cote d’Ivoire suite à la tentative de coup d’état du 16 septembre 2015, ont été remis au Burkina Faso par les autorités ivoiriennes.
Cette action fait suite aux démarches entreprises par les autorités burkinabè et ivoirienne de travailler en étroite collaboration pour la sécurisation des deux pays et de la sous région.
En rappel, un mandat d’arrêt (...)

Coup d’état de septembre 2015 : Des victimes en appellent au président du Faso

 dimanche 21 février 2016

Monsieur le Président, il y a six mois que la tentative du coup d’Etat de l’ex RSP a été mise en échec par les vaillants Burkinabè sauvant ainsi notre transition.
Je veux ici faire une mention spéciale à nos jeunes officiers qui face à la tergiversation de la hiérarchie militaire ont décidé de monter au front. De par leur action, ils ont mis en déroute le puissant RSP sonnant ainsi le glas de cette garde prétorienne.
Mais avant l’entrée en jeu de nos braves jeunes officiers, il y a eu une catégorie de (...)

Le Reporter auditionné par le juge militaire : Il n’y a pas eu de quoi fouetter un… journaliste

 vendredi 19 février 2016

Par une convocation signée à la date du 16 février 2016, Boureima Ouédraogo et Yacouba Ladji Bama, respectivement directeur de publication (DP) et rédacteur en chef du bimensuel Le Reporter étaient convoqués par le commissaire du gouvernement. Les deux journalistes étaient priés de se présenter au parquet du commissaire de gouvernement près le tribunal Militaire de Ouagadougou ce 18 février 2016. Ils ne se sont pas dérobés. Ils y étaient, et les choses se sont plutôt bien passées. « Dans l’ensemble, on (...)

Le Reporter convoqué par le juge militaire

 jeudi 18 février 2016

Boureima Ouédraogo et Yacouba Ladji Bama, respectivement Directeur de publication et rédacteur en chef du bimensuel Le Reporter seront entendus demain jeudi par la justice militaire. Des convocations leur ont été adressées dans ce sens.
Entre autres dossiers en instruction au niveau du tribunal militaire de Ouagadougou, le dossier assassinat du président Thomas Sankara et le dossier coup d’état du général Gibert Diendéré. Et on se rappelle que dans la polémique qui a enflé ces derniers temps sur le (...)

Authenticité des écoutes téléphoniques : Quand les humeurs politiques mordent la poussière

 mardi 16 février 2016

Le 16 septembre 2015, le Burkina a connu une situation irrégulière à savoir un putsch. Ce putsch perpétré par l’ex RSP (Régiment de la sécurité présidentielle) avec à sa tête le Général Diendéré a connu un échec face à la résistance de la Jeunesse burkinabè. Lequel échec a conduit à la mise aux arrêts des auteurs et ceux soupçonnés d’être des complices. Parmi ces derniers figure le Général de gendarmerie Djibrill Ypènè Bassolé. Interpellé sur la base de 11 chefs d’accusations, le juge va retenir au jour d’aujourd’hui (...)

Mandat d’arrêt contre Soro Guillaume : Ni voie judiciaire, ni voie diplomatique ! Résoudre par des « voies politiciennes

 lundi 15 février 2016

Ceux qui s’empressent de dire qu’il faut lever le mandat d’arrêt contre Soro Guillaume, s’illustrent dans une pleutrerie d’Etat inouïe ! On est encore mal à l’aise quand des spécialistes défendent cette posture, allant contre le droit et l’égalité de tous devant la loi. Les juristes qui s’y frotteront superficiellement, s’y piqueront et risqueront fort de tomber, sans finir de se convaincre eux-mêmes s’ils prennent certains raccourcis de la peur !
Le réel problème de cette question est surtout lié à la (...)

Mandat d’arrêt contre Guillaume Soro : Légalité douteuse et politiquement inopportun

 samedi 13 février 2016

Le mandant d’arrêt contre Guillaume Soro continue de faire des vagues dans l’opinion et les médias burkinabè. Si pour les uns, ce mandat vient à point nommé et que tout doit être fait pour que Guillaume Soro réponde de ses actes devant la justice burkinabè, pour les autres, le juge n’aurait pas dû lancer un tel mandat et il doit être purement et simplement levé, et d’autres voies explorées pour le règlement de la question.
Les deux positions sont compréhensibles, étant entendu, d’une part, la gravité des (...)

Le personnel du Conseil Supérieur de la Communication réaffirme sa position sur l’affaire Désiré COMBOIGO

 mercredi 10 février 2016

La marche radieuse du peuple burkinabè a été dramatiquement perturbée par les évènements du 16 septembre 2015. Alors que le personnel du CSC, comme tous les burkinabè, regrettait ce coup d’arrêt au processus démocratique, il apprendra plus tard que deux travailleurs ont été mis en danger par le conseiller Désiré COMBOIGO, au cours des journées de plombs que l’ex-RSP a fait vivre aux populations.
En effet, après le rétablissement des institutions de la Transition et sur dénonciation de deux agents, le (...)

Mandat contre Guillaume Soro :« Personne n’a demandé à un juge d’instruction de lever un mandat », dixit le commissaire du Gouvernement

 mardi 9 février 2016

Le commissaire du Gouvernement près le Tribunal militaire de Ouagadougou a animé un point de presse ce lundi 8 février 2016. Le Lt-Colonel Koudougou Norbert s’est prononcé sur la « supposée » demande de levée du mandat d’arrêt contre Guillaume Soro et a rappelé à l’opinion que les juges d’instruction travaillent en toute indépendance. Quatre dossiers en instruction dans ledit tribunal ont été également présentés aux journalistes. Il s’agit de l’attaque de la poudrière de Yimdi, du coup d’Etat du 16 septembre (...)

Mandat d’arrêt contre Guillaume Soro : Le Balai Citoyen dit Non aux pressions sur les juges d’instruction

 mardi 9 février 2016

Dans le cadre de l’enquête sur le coup d’Etat de Gilbert Diendéré et de l’ex-Régiment de Sécurité présidentielle (RSP), le juge d’instruction du Tribunal militaire de Ouagadougou a lancé un mandat d’arrêt international le 8 janvier dernier contre monsieur Guillaume Soro. Ce mandat d’arrêt s’inscrit donc dans une procédure judiciaire en cours. Il concerne une affaire d’atteinte à la sûreté de l’Etat, de crime contre l’humanité, d’assassinats de Burkinabè et de destructions aggravées de biens publics et privés. (...)

Guillaume Soro et le mandat d’arrêt : Vous avez dit ‘’Règlement diplomatique !?’’

 mercredi 3 février 2016

Dans l’affaire du putsch manqué de septembre 2015, les relations entre le Burkina et la Cote d’Ivoire ont pris un coup. A qui la faute ? C’est justement pour répondre à cette question que certaines personnes sont mises aux arrêts au Burkina, et que des mandats d’arrêts internationaux sont émis contre d’autres personnalités du côté de la lagune Ebrié, notamment le président de l’assemblée nationale, Guillaume Soro. Mais depuis quelques temps, les autorités au sommet des deux Etats parlent ‘’d’un règlement (...)

Eddie Komboïgo, seul face à son destin

 lundi 1er février 2016

Le 10 mai 2015, il avait été désigné par ses pairs pour remettre en selle un parti affaibli par l’insurrection populaire d’octobre 2014. Ceux qui le disaient « modéré, pondéré et ouvert » étaient convaincus qu’avec lui, « plus rien n’entravera la marche démocratique et républicaine du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ». Les plus nostalgiques de l’ère Compaoré croyaient qu’il tiendrait tête au quartet de la transition, Kafando-Zida-Sy-Kambou, pour se présenter au scrutin présidentiel.
Que nenni ! (...)

Eddie Komboigo a été inculpé

 samedi 30 janvier 2016

Eddie Komboigo, le président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), ex parti au pouvoir, a été inculpé lundi dernier par la justice militaire. Arrêté et entendu 72 heures plus tôt dans le cadre de l’enquête sur le coup d’Etat du 16 septembre 2015 du général Gilbert Diendéré, il est poursuivi pour « attentat à la sureté de l’Etat, complicité d’assassinat, complicité de coups et blessures volontaires, complicité de dégradations aggravées de biens publics et privés », nous apprend une source proche du (...)

Refus du Général Bassolé de répondre aux convocations du juge militaire : Un appel à la transparence

 samedi 30 janvier 2016

Suite au putsch manqué du 16 septembre 2015, le Général Djibrill Bassolé ancien ministre des affaires étrangères Burkinabè fut accusé d’avoir été un complice des putschistes. Arrêté et incarcéré à la MACA (Maison d’Arrêt et de Correction des Armées) bien entendu burkinabè, il n’a cessé de critiquer les vices de procédure et les manquements juridiques dans le traitement de son dossier. Malgré les critiques, le juge militaire burkinabè se donne toute latitude de violer les règles fondamentales du droit commun (...)

Détenus de la MACA : Le procureur militaire donne de leurs nouvelles

 jeudi 28 janvier 2016

L’Assemblée nationale ivoirienne exige du Burkina Faso le retrait du mandat d’arrêt contre Guillaume Soro

 jeudi 21 janvier 2016

L’Assemblée nationale ivoirienne a, mercredi, exigé du Burkina Faso, le retrait du mandat d’arrêt émis contre son président Guillaume Soro, s’insurgeant contre cette attitude qu’elle juge « inamicale » de la justice de ce pays voisin.
Dans un communiqué produit et transmis à l’AIP, à l’issue d’une réunion extraordinaire , le bureau de l’Assemblée nationale, « s’indigne et condamne, avec la dernière énergie, cette attitude qui bafoue l’immunité parlementaire du président de l’Assemblée nationale de Côte (...)

Mandat d’arrêt contre Soro Guillaume : Un mouvement de soutien souhaite sa levée

 mercredi 20 janvier 2016

Le mouvement de soutien « Tous unis pour Guillaume Soro » souhaite la levée du mandat d’arrêt international lancé contre le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire.
Dans une déclaration lue, lundi, par son président, Gnahoré Eric, le mouvement de soutien « Tous unis pour Guillaume Soro » a condamné avec la dernière énergie les accusations d’écoutes téléphoniques non fondées faites au président de l’Assemblée nationale.
Ce mouvement a dénoncé par la même occasion « la mauvaise action des autorités (...)

Mandat d’arrêt burkinabé contre Soro : Abidjan réaffirme sa volonté d’un règlement « diplomatique » de la question

 mardi 19 janvier 2016

Les autorités ivoiriennes confirment avoir reçu, d’Interpol Côte d’Ivoire, un mandat d’arrêt international transmis par Interpol Burkina Faso à l’encontre du président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Kigbafori Soro, et réaffirment leur volonté de voir cette question se régler par « la voie diplomatique ».
« Au regard des liens séculaires d’amitié et de fraternité qui unissent nos deux pays et nos deux peuples, la République de Côte d’Ivoire, tient à réaffirmer sa ferme volonté de régler (...)

Pages : 0 | ... | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | 180 | 200 | 220 | ... | 420

  Météo
Météo Ouagadougou
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

« 4+1 » DU 22/10/2017

ARR : 4-9-12-10-11 ou
4-12-9-10-11 NP : 00
ORD : 51 812 500
DES : 123 000
BONUS : 6 000

C G : 11 500
C P A : 4 000
C P B : 4 000
C P C : 6 000

Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter


Disponible sur Google Play Disponible sur App Store

LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés