Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’angoisse est la disposition fondamentale qui nous place face au néant.» Martin Heidegger

Procès du putsch du CND : "Tu mens", lance Gilbert Diendéré à Fayçal Nanéma

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • LEFASO.NET • mardi 5 février 2019 à 16h28min
Procès du putsch du CND :

L’audition du témoin Mohamed Rachid Ilboudo dit Le Baron s’est poursuivie ce mardi 5 février 2019. Les accusés Fayçal Ousseini Nanéma et Adboul Karim Baggna dit Lota sont invités une fois de plus pour certaines précisions, face aux déclarations du témoin Le Baron.

Il s’est agi de revenir sur les rapports entre Fayçal et Le Baron durant les faits de septembre 2015. L’accusé Fayçal a pris la parole pour faire la lumière. Il fait une révélation selon laquelle, le général Gilbert Diendéré, depuis la MACA, l’a envoyé chercher une carte mémoire chez Mohamed Rachid Ilboudo. A peine a-t-il terminé sa phrase que Gilbert Diendéré, depuis le box des accusés, s’est levé et a déclaré : "Tu mens".

Le président du tribunal, Seïdou Ouédraogo, a invité le général à la retenue en lui disant qu’il n’avait rien à dire. Et s’il veut parler, qu’il demande la parole. Après avoir donné la parole au général Diendéré, ce dernier a indiqué qu’il n’a rien à dire.

Le débat est lancé autour de cette fameuse carte mémoire. Le parquet militaire estime nécessaire que le tribunal se saisisse de cette carte mémoire pour en connaitre le contenu. La partie civile partage l’avis du ministère public.

Puis, le président du tribunal invite l’accusé Gilbert Diendéré à la barre. Est-ce exact que vous avez envoyé Fayçal chez Rachid ? A cette question du président du tribunal, le Gal Diendéré répond : " Non monsieur le président, je ne l’ai pas envoyé". Et d’ajouter qu’il n’a vu le nommé Mohamed Rachid Ilboudo qu’à la Maison d’arrêt et de correction militaire (MACA).

Il faut rappeler qu’au départ, le témoin Le Baron était inculpé dans l’affaire du coup d’État de septembre 2015.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 5 février à 13:13, par Sheikhy En réponse à : Procès du putsch du CND : "Tu mens", lance Gilbert Diendéré à Fayçal Nanéma

    Facile à vérifier si il y a un registre de visite. A partir du moment où le golf dit que l’autre n’est pas passé le voir. Maintenant est-ce que cette carte si on la retrouve a gardé son intégrité. A voir...
    Tous ces gens qui mentent mais on n’arrive pas à trouver des preuves pour les confondre. C’est quand même bizarre...

    Répondre à ce message

  • Le 5 février à 13:51, par sidwaya Gomis En réponse à : Procès du putsch du CND : "Tu mens", lance Gilbert Diendéré à Fayçal Nanéma

    Ce qui est sûr un des deux (le général en "calomnies et intrigues", et le jeune Fayçal), ne dit pas la vérité sur cette affaire de carte mémoire.

    S’il s’avérait que c’est le général qui ne dit pas la vérité alors les débats se relancent pour lui ; par contre si c’est Fayçal qui ne dit pas la vérité alors de témoin il risquerait de devenir accusé et ça il le sait sans doute.

    La réaction brutale du général en "intrigues" donne à réfléchir ; et quant on lui donne la parole il n’a rien à dire.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février à 14:24, par Samuel En réponse à : Procès du putsch du CND : "Tu mens", lance Gilbert Diendéré à Fayçal Nanéma

    Le soldat de 1ère classe DIENDERE se comporte vraiment comment un enfant dans sa cour d’école. Il me déçoit vraiment de jour en jour. Il faut qu’on arrête de l’interroger et laissons le juré prononcer son verdict.

    1) Confirmation de sa dégradation (de Général à soldat de 1ère classe)
    2) Prison à vie avec une sûreté de 30 ans
    3) Interdiction de visite
    4) Privation de ses droits civiques
    5) Confiscation des biens

    La main du tribunal ne doit pas trembler au moment de la décision. Penser surtout au mal qu’il a fait à ce pays depuis 1982.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février à 15:10, par Armel En réponse à : Procès du putsch du CND : "Tu mens", lance Gilbert Diendéré à Fayçal Nanéma

    Je suis d accort avec vous Samuel.le faut général se cherche.Dieu seul est éternel.le temps est vraiment l autre nom de Dieu.A voir Golf l intouchable face a des juges me donnent déjà la joie.A voir le puissant bassole qui se croyais plus intelligent que le reste des burkinabé me rend heureux.C est déjà une dégradation pour ces généraux de bureau.A voir Michel Ouedraogo trembler devant la cour est la preuve que nos martyrs ont été vengés. Sans oublié qu ils seront tous condamnés. Gloire a Dieu

    Répondre à ce message

  • Le 5 février à 15:16, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Procès du putsch du CND : "Tu mens", lance Gilbert Diendéré à Fayçal Nanéma

    HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Les généraux félons, menteurs et manipulateurs sont définitivement coincés à la barre d’où leurs irritations et leurs agacements. Ils veulent en découdre physiquement avec tout le monde(les GRANDS AVOCATS très compétents de la partie civile, entre accusés, témoins..). Ils ont cru que leurs mensonges passeraient comme une lettre à la poste mais les faits sont têtus et connus pas d’échappatoire pour eux.

    Pénalement, les juges les frapperont au verdict final comme "ange" Djibril et Soro avaient décidé frapper nos postes de gendarmerie et de police pour saper le moral de notre armée car il pensait devenir président en escaladant des centaines de morts pour entrer dans les salons feutrés de KOSSYAM. Merci SEIGNEUR, il n’a pas pu. Les putschistes répondent de leur acte cynique à la barre. DIEU est juste et bon.

    LA VÉRITÉ TRIOMPHERA SUR LE MAL OU L’IMPUNITÉ(le mensonge) UN JOUR

    A NOS MARTYRS QU’ILS SE REPOSENT EN PAIX. QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE RAPIDEMENT

    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE
    JUSTICE POUR DAVID OUEDRAOGO
    JUSTICE POUR DABO BOUKARY

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS . AMEN

    ACHILLE DE TAPSOBA LE BOBOLAIS (pur produit de Thom SANK et de Norbert ZONGO)

    Répondre à ce message

    • Le 5 février à 16:15, par Ka En réponse à : Procès du putsch du CND : "Tu mens", lance Gilbert Diendéré à Fayçal Nanéma

      Quelle honte d’insulter son enfant qu’on envoi chercher quelque chose ? Oui mon ami Achille de Tapsoba, tu as complètement raison de dire que ‘’’ces généraux devant leurs juges veulent en découdre physiquement avec tout le monde(les GRANDS AVOCATS très compétents de la partie civile, entre accusés, témoins..). Ils ont cru que leurs mensonges passeraient comme une lettre à la poste mais les faits sont têtus et connus pas d’échappatoire pour eux.’’’’ En toute sincérité je demanderai aux juges militaire d’arrêter cette machine de projection d’un film avec des acteurs de fiction qui veulent ridiculisé notre justice, pourtant le Burkina de 2019 veut montrer au monde entier qu’il veut tourner la page a des jugements expéditives suivis des fusillades à la sauvette : Car, des putschs supposés ou réels, le Burkina en a connu à profusion. Mais des putschs manqués qui ont donné lieu à un procès juste et équilibré, on peut dire que le Burkina n’en a point connu. Celui d’aujourd’hui est le premier. Sous Lamizana, des proches de Maurice Yaméogo, accusés d’avoir tenté un coup d’Etat, avaient été jugés à la sauvette et jetés en prison. Sous le capitaine Thomas Sankara avec son ministre de justice sanguinaire Blaise Compaoré, des Burkinabè accusés du même crime, après un simulacre de procès dans l’enceinte du camp Guillaume Ouédraogo, ont été fusillés au grand désarroi de leurs proches. Mais la palme d’or des exécutions sommaires liées à des putsch supposés ou réels, revient au régime Blaise Compaoré Diendéré Gilbert. Et celui qui était à la manœuvre, ironie de l’histoire, est le Général Diendéré. Il peut donc se réjouir de ne pas connaître le sort que lui avait réservé au commandant Lingani et au Capitaine Zongo. La tenue même de ce procès, sous ce format, est une avancée de notre démocratie. Et celui qui doit être le premier à le reconnaître est Gilbert Diendéré lui-même. Avec ces deux avocats maître Kam et Farama qui se battent pour que la vérité jaillisse pour une justice équitable, on peut également affirmer que la Justice burkinabè joue aussi sa crédibilité. Et au-delà de cette institution, c’est tout l’édifice démocratique que nous sommes en train de construire, qui sera évalué.

      Répondre à ce message

  • Le 5 février à 16:11, par fatouma En réponse à : Procès du putsch du CND : "Tu mens", lance Gilbert Diendéré à Fayçal Nanéma

    Monsieur les juges, est-ce qu’il y a un individu plus menteur à l’audience que ce général ?
    Quand un coup marche s’est lui. Mais si ça foire il n’est jamais au courant de rien. Mon général laisse le petit tranquille il n’a rien à voir avoir tes déboires.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février à 16:52, par par edouard En reponse à:proces du putsch du CND:tu "ments"lance Gilbert Dienderé à Faycal Namema En réponse à : Procès du putsch du CND : "Tu mens", lance Gilbert Diendéré à Fayçal Nanéma

    Pensez vous que des gens qui etaient guidés depuis le bas age leur vie et conduite par les bonnes de 10 ans pendant que leurs parents vaguaient à leurs occupations peuvent faire preuve d’éducation ? La source de nos malheurs proviennent de la non éducation des enfants par leurs progénitures. la génération future sera pire que celle du passé.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février à 18:08, par Alexio En réponse à : Procès du putsch du CND : "Tu mens", lance Gilbert Diendéré à Fayçal Nanéma

    Malheureux que le Burkina Faso etait entre les mains des militaires sans boussole republicaine depuis tre decennies.

    Le RSP une armee pretorienne dans notre armee nationale instituee pour contre-carre eventuellement les coups d Etat dont le president Blaise Compaore par cette voie est arrive au pouvoir.

    Comme de coutume, le bourreau a peur du gourdin. Le RSP sous Commandement de Diendere, les elements etaient beurres et favorises par des moyens financiers que materiels pour leurs actions de traquages des citoyens en les abusant par la force.

    Le standard de represion etait- si tu fais, on te fais et ny a rien. 17 millions pr habitant avaient ete terrorise par cette bande de vauriens qui avait demontre la carence dans leur vision militaire a la Noel 2015 ou les bonus de fin d annee n existaient plus sous la transtion de Kafando.

    Ils reclamaient leur gombo en menancant toute la nation.

    Malheusement que c est le meme Genral qui avait ourdi et fomente un coup d Etat contre Thomas Sankara avec la benediction de la France et ses alliers locaux.

    Ou en est-on aujourdhui ? Sur le point de depart. Le Pays est destabilise au Nord. La securite nationale du a une armee divisee par l ancien chef d Etat qui a delivrer le pays a la debauche.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février à 18:13, par Desperado En réponse à : Procès du putsch du CND : "Tu mens", lance Gilbert Diendéré à Fayçal Nanéma

    le petit a évoqué peut-être ce qui pourrait faire écrouler toute la défense de Djiendéré. bien fait pour vous, vous n’avez pas dit que vous aimez entretenir des idiots pour que qu’ils chantent vos louanges.
    Faysal, mon bon petit raconte

    Répondre à ce message

  • Le 5 février à 18:16, par MAURICE En réponse à : Procès du putsch du CND : "Tu mens", lance Gilbert Diendéré à Fayçal Nanéma

    UNE CARTE MÉMOIRE PEUT-ELLE EN CACHER UNE AUTRE ?

    DIENDIERE N’EST IL PAS LA CARTE MÉMOIRE DE BLAISE COMPAORÉ ET DU COMPAORISME ? QUEL AUTRE INTÉRÊT À T IL À DISSIMULER UNE AUTRE CATRE MÉMOIRE ?
    S’IL VEUT JOUER AU SOLDAT, LE VAILLANT ET CLAIRVOYANT TRIBUNAL DU PEUPLE SAIT À QUOI JOUER, EN CE QUE MÊME TOUT FOU SACHE !
    QUAND À MON COUSIN À PLAISANT(U)ÉRIE BASSOLÉ, VRAIMENT CROIRE QU’IL ÉTAIT DE MÊCHE AVEC SORO POUR BOMBARDER QUELQUE POSITIONS DE NOS FORCES LOYALISTES, PAR RAPPORT À CE QUE NOUS FONT LES ’’ TERREAU-RISTES’’, LA SIMILITUDE EST SANS APPEL.

    TERREAU-RISTES : CITOYEN S EN RÉBELLIONS CONTRE L’ÉTAT , POUR SAPER LE MORAL DE LEUR CONCITOYENS. CE NE SONT PAS DES VENANTS D’AILLEURS, EN D’AUTRES MOTS.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février à 21:28, par Vérité En réponse à : Procès du putsch du CND : "Tu mens", lance Gilbert Diendéré à Fayçal Nanéma

    Plus menteur que le menteur attitré ? Vous avez éliminé celui qui disait la vérité toute crue, Je nomme Thomas Sankara et vous avez établi le mensonge comme forme de gouvernance. Aujourd’hui vous criez ( il ment). Cela me fait rire. Où se trouve la vérité dans le procès de Henry Zongo, Lingani ? Avaient -ils des avocats ?
    Je me rappelle bien que Diendéré avait pris de l’argent ( plus de 80 millions de son prêt sans traces) distribuer à des éléments RSP gratuitement. Mais curieusement, Djibril aurait remis des millions à son tour au fils de Diendéré qui serait dans le besoin. Le dénominateur commun ici ce sont les millions, mais il y a aussi et surtout le mensonge et la ruse. En vérité, ils savent tous comme tout citoyen lamda et même tous ceux d’Afrique et d’ailleurs qui suivent la politique burkinabé qu’ils sont les principaux acteurs de ce coup d’état le plus bête au monde. Seulement ils disent qu’avant de les condamner, ils vont ruser comme ils le peuvent avec notre justice. En somme, oui c’est bien nous mais où sont vos preuves. Et puisqu’ ils ont beaucoup de millions en temoigne la distribution facile et la moquerie de Djibril avec Rebecca la togolaise, vous pouvez aisément déviner combien ils en auront donner aux uns et aux autres pour corrompre directement ou indirectement certains individus. Comme disaient les frères épris de justice avant moi, nous avons un gros test pour notre justice qui jusqu’ici ne jugeaient et condamnait les voleurs de cabris.
    Avez vous remarqué comme moi que le plan Soro- Djibril est en marche ? ils ont effectivement allumé le feu partout. Sinon, un paisible pays comme le Burkina sans problème se retrouve tout d’un coup attaqué exactement comme ils l’avaient planifié ? Malin qu’il se croit, Djibril ne veut pas en parler en justice et du coup, il croit qu’il en sortira blanchi et donc pourra battre campagne afin de se retrouver à Kosyam en 2020. N’est ce pas trop facile ? Sauf que Dieu ne dort pas.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février à 22:21, par Ouedraogo Édouard En réponse à : Procès du putsch du CND : "Tu mens", lance Gilbert Diendéré à Fayçal Nanéma

    Fait vous attention des vos propos souvent car la vengeance et la justice ne pas la même chos donc laisson la justice fais son travailler

    Répondre à ce message

  • Le 5 février à 23:08, par Next... En réponse à : Procès du putsch du CND : "Tu mens", lance Gilbert Diendéré à Fayçal Nanéma

    Hey,
    La haine et l’aigreure vont tuer burkinabe.vous detested tellement le gal que si on vous dit : pour savoir Diendere il faut bruler tout Ouagadougou,, vous direz OUI, tant que le gal est dedans.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février à 23:17, par Fernando LeChe En réponse à : Procès du putsch du CND : "Tu mens", lance Gilbert Diendéré à Fayçal Nanéma

    Pour qui se prend ce diendere ?? Même si le tribunal te condamne pas nous le ferront.. Heureusement pour toi que la peine de mort n’est plus en vigueur dans quoi tu passera a la guillotine.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Procès du putsch : “Ce n’est quand même pas le saint esprit qui a fait le coup”, Gal Honoré Nabéré Traoré
Procès du putsch : « Aucun texte ne nous permettait d’arrêter le Général Diendéré », déclare le Général de division Honoré Nabéré Traoré
Procès du putsch : Quand le colonel-major Raboyinga Kaboré rassure qu’il n’a pas pris du tramadol
Procès du putsch de 2015 : « Un Général dont la fermeté se ramollit… » Me Prosper Farama, à propos de Gilbert Diendéré
Procès du putsch du CND : Le bombardement du camp Naaba Koom II a-t-il fait des victimes ?
Procès du putsch du CND : « J’ai pensé à la dernière réunion du Président Sankara », Colonel-major Théodore Palé (témoin)
Procès du putsch du CND : Le détecteur de la radio « Résistance » à la barre
Procès du putsch du CND : L’ancien président de l’ARCEP a-t-il des trous de mémoire ?
Procès du putsch du CND : Le témoignage de l’ancien DG de la Police nationale remis en cause
Désarmement du RSP : Le colonel-major Salif Tinguéri explique les misères de son équipe
Lazare Tarpaga, ancien DG de la police : « Ça aurait été suicidaire de s’opposer frontalement à Diendéré »
Procès du coup d’Etat : Des commandants d’unités de la gendarmerie traités de rebelles
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés