Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie

Dernier ajout : 23 avril.

« Je ferai la grève du médicament jusqu’à ce que mort s’ensuive », Adama Ouédraogo dit Damiss, journaliste accusé dans l’affaire du coup d’Etat

 lundi 23 avril 2018

Dans la lettre ouverte ci-après adressée au Président du Faso, Adama Ouédraogo dit Damiss, accusé dans l’affaire du coup d’Etat de septembre 2015, dénonce la gestion de son dossier par le procureur militaire, le commandant Alioun Zanré. Face au refus de ce dernier de lui délivrer une autorisation pour des soins hors du pays, Adama Ouédraogo n’exclut pas d’envisager le pire. Il se dit prêt à faire la grève du médicament jusqu’à ce que mort s’ensuive.
Excellence Monsieur le Président du Faso,
Après une (...)

Procès du putsch de 2015 : 14 avocats se déportent, compteur à zéro pour 12 accusés

 vendredi 6 avril 2018

Nouveau rebondissement dans le procès du putsch manqué de septembre 2015. Aussitôt ouverte, l’audience de ce vendredi 6 avril 2018 qui devait être consacrée à l’interrogatoire des accusés, a été renvoyée au mercredi 9 mai 2018. Pour cause, 14 avocats dont deux commis d’office se sont déportés de l’affaire.
Un vendredi très attendu par le public car l’audience du jour devait se consacrer à l’interrogatoire des 84 accusés, dont 9 sont toujours en fuite. Mais le déballage n’aura pas lieu. A l’ouverture de (...)

Burkina : Le procès du putsch manqué renvoyé au mercredi 9 mai 2018

 vendredi 6 avril 2018

Le président du tribunal, Seydou Ouédraogo, a renvoyé ce vendredi 6 Avril 2018 l’audience du procès du putsch manqué au mercredi 9 mai 2018. La raison : 14 avocats se sont déportes dont deux avocats commis d’office. Ces derniers auraient soumis leurs lettres de déport le 5 avril 2018. 12 accusés se retrouvent sans avocats.
Quelques réactions suite au report du procès du putsch manqué au 9 mai 2018
Aziz Dabo, porte-parole de la NAFA
"Je pense que c’était assez prévisible parce qu’au vu des violations (...)

Arrestation du journaliste Adama Ouédraogo dit Damiss : Kadari Sanou condamne

 lundi 2 avril 2018

Ce vendredi 31 Mars 2018, la gendarmerie nationale du Burkina Faso, a procédé à l’arrestation du journaliste burkinabé Ouédraogo Adama dit Damiss, rédacteur en chef du journal d’investigation « Le Dossier ». Conduit au poste de gendarmerie de Kossyam, Monsieur Ouédraogo y est toujours détenu.
Cette arrestation fut opérée sur la demande du Président du tribunal militaire en charge du jugement du dossier dit du putsch manqué de 2015 au Burkina Faso. Le motif évoqué en soutien de cette arrestation est que, (...)

Procès du putsch de 2015 : Le tribunal rejette trois demandes de mise en liberté provisoire et renvoie une autre

 dimanche 1er avril 2018

Le président du tribunal militaire qui juge le putsch manqué a rejeté ce samedi 31 mars 2018, trois demandes de mise en liberté provisoire. Ce sont les demandes des accusés Minata Guelwaré, Koussoubé Roger, et Zerbo Lawoko Mohamed. Pour la demande de l’accusé Compaoré Abdou, le tribunal a renvoyé la délibération pour compléments d’informations.
Pas de liberté provisoire pour les accusés Zerbo Mohamed, Guelwaré Minata et Koussoubé Roger. Ainsi en a décidé Seidou Ouédraogo, le président du tribunal (...)

Procès du putsch de 2015 : Toujours en fuite, neufs accusés ont jusqu’au 9 avril pour se présenter devant le tribunal

 dimanche 1er avril 2018

Les interrogatoires des accusés du putsch de septembre 2015 sont prévus pour se tenir le vendredi 6 avril prochain. Parmi les 84 accusés, 9 pourraient manquer à l’appel. Pour cause, ils sont toujours en fuite. Dans l’ordonnance N°004/2018, publié le 30 mars 2018, la Chambre de jugement de première instance du tribunal militaire de Ouagadougou a donné un délai de dix jours à ses accusés pour se présenter devant elle. Qui sont-ils et quels sont les chefs d’accusation qui pèsent contre eux ?
1. Diendéré (...)

Procès du putsch de 2015 : « Les choses sérieuses peuvent commencer », Me Séraphin Somé

 samedi 31 mars 2018

L’interrogatoire des 84 accusés du putsch manqué de septembre 2015. Les familles des victimes, le parquet militaire, les avocats des parties civiles, et surtout les journalistes n’attendent que cela. Eh, bien à l’audience de ce samedi 31 mars consacré à la suite de la lecture de l’arrêt de renvoi et de mise en accusation et l’examen de quatre demandes de liberté provisoires, le président du tribunal a annoncé que l’interrogatoire aura lieu le vendredi 6 avril 2018 à 9h.
Partis en trombe, vendredi (...)

Procès du putsch : Des avocats de la défense quittent la salle d’audience

 vendredi 30 mars 2018

Ils ont fini par quitter la salle, mais pour combien de temps ? On sentait les choses venir quand le président du tribunal a clairement expliqué dans sa décision qu’il appartenait aux accusés et à leurs avocats de notifier les citations à comparaitre à leurs témoins. Cela n’est pas du ressort du parquet. Une position qui clos le débat des jours précédents. Les conseils de la défense reviennent alors pour demander deux mois pour maintenant citer les témoins. Trop tard, le débat est clos sur ce sujet, et (...)

Procès du putsch de 2015 : Pour la partie civile, le président a été vigilant au piège de la défense

 vendredi 30 mars 2018

Des avocats de la défense ont tourné le dos au tribunal, ce vendredi 30 mars 2018, lorsque le président, Seydou Ouédraogo, s’est opposé à leur demande de deux mois minimum pour citer les témoins des accusés du putsch de septembre 2015. Pour Me Néa de la partie civile, le juge a échappé à un piège tendu par la défense.
« Nous sentons manifestement qu’il faut juger coûte que coûte même si il n’y a pas de vérité dedans », a déclaré Me Mathieu Somé, sorti de la salle d’audience avec des « frères d’armes » de la (...)

Procès dit du putsch, l’objectif, « Faire tout pour condamner »

 vendredi 30 mars 2018

Les témoins jouent un rôle de première importance dans le déroulement d’un procès. En venant raconter au juge ou au jury ce qu’ils savent à propos d’un événement, les témoins contribuent à les éclairer sur ce qui s’est passé.
Dans un procès où la découverte de la vérité et la transparence sont la priorité du tribunal, une place de choix est consacrée aux témoins. Ce en toute impartialité, oui, en toute impartialité. Les témoins des deux parties sont considérés au même titre par le tribunal, le tribunal doit tout (...)

Procès du putsch : les avocats de la défense demandent deux mois minimum pour citer les témoins des accusés

 vendredi 30 mars 2018

Le procès du général Gilbert Diendéré et de ses 83 coaccusés dans le cadre du putsch manqué de septembre 2015, se poursuit dans la salle des banquets de Ouaga 2000. Nous vous invitons à suivre ici, chaque jour, l’événement en direct, à travers notre fil d’actualité mis à jour régulièrement.

Tribunal militaire : Me Paulin Salembéré conteste la décision de maintien du président Seidou OUEDRAOGO et du conseiller Emmanuel KONENE

 jeudi 29 mars 2018

Dans cette lettre ouverte adressée à Madame le Premier président de la Cour de cassation, Me Paulin Salembéré, un des avocats des accusés (Badiel Eloi, Nébié Moussa et Deka Mamadi), conteste le rejet de leur demande de récusation du Président Seidou Ouédraogo et du Conseiller Emmanuel Konéné de la Chambre de jugement du Tribunal militaire.
Madame le Premier Président,
Suivant requête datée du 26 mars 2018, conformément aux dispositions de l’article 653 du code de procédure civile, notre cabinet a saisi (...)

Tribunal militaire de Ouagadougou : Le vide juridique de la procédure de récusation doit être comblé, selon le juriste Amadou Traoré

 jeudi 29 mars 2018

Ce mercredi 28 mars 2018, la Cour de cassation de Ouagadougou s’est déclarée incompétente pour se prononcer sur la récusation du Président de la Chambre de première instance du Tribunal militaire demandée par le avocats de la défense. Leur pourvoi devant la Cour de cassation faisait suite à la décision rendue le 26 mars 2018 aux termes de laquelle la Chambre de première instance se déclarait incompétente pour se prononcer sur la récusation de son Président. Le Président du Tribunal de la Chambre de (...)

Procès du coup d’Etat du 16 septembre 2015 : La salle des banquets de plus en plus vide

 jeudi 29 mars 2018

Au premier jour du procès du coup d’Etat du général Diendéré, les populations du Burkina s’étaient mobilisées pour suivre l’audience. Les alentours de la salle des banquets de Ouaga 2000 grouillaient de monde. Si aujourd’hui, la présence des forces de défense et de sécurité est toujours importante, la mobilisation du côté de la population n’est plus au rendez-vous. Les suspensions sont l’une des causes.
Ce n’est plus la grande affluence à la salle des banquets de Ouaga 2000, où a commencé depuis le 27 (...)

Procès du putsch : La guerre des témoins est ouverte et ça coince !

 mardi 27 mars 2018

Ce 27 mars 2018, le tribunal a commencé l’examen de la liste des témoins. Gilbert Diendéré a cité 25 témoins. Entre autres le Mogho Naba, les anciens ambassadeurs au Burkina Tulinabo Mushingui (américain), Gilles Thibault (français), le pasteur Mamadou Karambiri. Ils n’étaient pas là, et pour les avocats de la défense, il appartenait au parquet de se donner les moyens pour les faire comparaitre. Le parquet rétorque. Ce sont les témoins du Général et lui seul sait pourquoi il les a cités, et c’était à (...)

Procès du putsch manqué de 2015 : Le président du tribunal peut-t-il être juge et témoin ?

 mardi 27 mars 2018

Dans la short List des témoins proposés par le Général Djibrill Bassolet à l’audience de ce mardi 27 mars 2018, l’on retrouve des personnalités, et pas des moindres.
L’audience du jour a été consacrée à l’examen de la liste des témoins produite par les différentes parties au procès. Après la liste des témoins du parquet militaire, celle du Général Gilbert Diendéré et bien d’autres accusés, le public a eu connaissance de la liste des témoins de l’autre Général, accusé de trahison dans le cadre du putsch manqué de (...)

Procès du putsch du CND : Place à la vérification des témoins ce 27 mars

 mardi 27 mars 2018

Irrecevable, Rejeté, Sans objet, Mal fondé, incompétent pour juger. C’était là les maitres mots de la reprise du procès du putsch ce 26 mars 2018. La Chambre de première instance du tribunal militaire de Ouagadougou a ainsi rendu ses décisions sur les préliminaires, observations et exceptions notés, soulevés et débattus les 21 et 22 mars dernier par les avocats de la défense notamment. Les décisions rendues ne leur ont pas été favorables. Mais les débats n’ont pas pour autant évolué dans la matinée. Les (...)

Procès du putsch : Difficile rodage, reprise le 26 mars

 vendredi 23 mars 2018

Le procès du coup d’Etat s’est poursuivi ce 22 mars 2018 à Ouagadougou. Le mercure est quelque monté lorsque les avocats de la défense ont insisté pour que le président du tribunal statue sur la récusation dont il fait l’objet, à cause d’éléments qui feraient douter de son impartialité. N’ayant pas eu gain de cause parce que Seydou Ouédraogo a préféré continuer l’examen des mémoires produits au dossier, ils ont boudé le reste des débats sans pour autant quitter la salle. Finalement, le président a suspendu les (...)

Reprise du procès du putsch : Un petit pas en avant, mais jusqu’à quand ?

 jeudi 22 mars 2018

Ouvert et suspendu le 27 février dernier, le procès du putsch de septembre 2015 a repris dans la matinée du 21 mars 2018 à Ouagadougou. Un pas a été franchi, puisque le président a finalement pu constituer son tribunal, après quelques tractations. Mais pour autant, les débats ont encore achoppé sur notamment la légalité de la Cour et des juges, dénoncée par les avocats de la défense. Ceux de la partie civile eux, estiment que leurs confrères d’en face font du chantage pour encore quitter la salle (...)

Procès du coup d’Etat : Il prend la salle des Banquets pour une piste de danse…et échappe au lynchage

 mercredi 21 mars 2018

Ouf de soulagement pour les journalistes, ce mercredi 21 mars 2018, à la réouverture du procès Gilbert Diendéré et 83 autres accusés dans le cadre du coup d’Etat de septembre 2015. La justice militaire a levé son « veto », permettant à la presse de faire des images de la salle d’audience avant l’ouverture du procès. Restés loin des quatre murs de la Salle des Banquets de Ouaga 2000, les journalistes, qui avaient fait le pied de grue pendant que leurs binômes prenaient note à l’intérieur, ont assisté à une (...)

Pages : 0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 480

  Météo
Météo Ouagadougou
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

« 4+1 » DU 24/04/2018

ARR : 9-10-12-2-5 NP : 07
ORD : NEANT
DES : 1 104 500
QUARTE V : 183 500
BONUS : 45 500

C G : 68 500
C P A : 18 000
C P B : 54 000
C P C : 54 000

Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter


Disponible sur Google Play Disponible sur App Store

LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés