Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La vraie noblesse s’acquiert en vivant, et non раs еn nаissаnt.» Guillaume Bouchet

Procès du putsch du CND : Eddie Komboïgo refuse de divulguer les sources de financement du CDP

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mercredi 6 février 2019 à 15h13min
Procès du putsch du CND : Eddie Komboïgo refuse de divulguer les sources de financement du CDP

Les 15 millions qu’a remis Eddie Komboïgo le 16 septembre 2015 de la campagne des législatives. C’est le débat de ce mercredi matin à la barre.

Les 15 millions ont été retirés dans une banque ou c’est sur fonds propre du président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Eddie Komboïgo ?

A cette question du parquet, le témoin refuse de se prononcer. Il se dit ferme, il ne va pas révéler les sources de financement de son parti devant le tribunal. Pour Eddie Komboïgo, la justice a eu tout le temps pour être éclairée de cette situation.

Le président du tribunal, Seïdou Ouédraogo, a demandé aux greffiers de noter que le témoin refuse de répondre à cette question. Le parquet militaire note que c’est une omission de témoigner, qui est égale au refus de témoigner. Il peut être poursuivi, rappelle le parquet.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 6 février à 16:32, par armel En réponse à : Procès du putsch du CND : Eddie Komboïgo refuse de divulguer les sources de financement du CDP

    il va même être poursuivi.Qu est ce qui prouve que c est pas de l argent sale.Venant des terroristes,ou des trafiquants. Edie a intérêt a tout dire

    Répondre à ce message

    • Le 6 février à 22:27, par Paul KERE En réponse à : Procès du putsch du CND : Eddie Komboïgo refuse de divulguer les sources de financement du CDP

      Chers internautes, je tiens à faire cet éclairage qui me tient à coeur même si, jusqu’à présent je me suis tenu loin des débats...
      S’agissant des différents témoignages et de la réglementation de ceux-ci par le législateur, en application des dispositions de l’article 102 du Code de Procédure Pénale, «  Les témoins prêtent serment de dire toute la vérité, rien que la vérité. Le juge leur demande leurs nom, prénoms, âge, état, profession, demeure, dialecte, s’ils sont parents ou alliés des parties et à quel degré ou s’ils sont à leur service. Il est fait mention de la demande et de la réponse.
      Les enfants au-dessous de l’âge de seize ans sont entendus sans prestation de « serment
       ». De quelle "vérité" s’agit-il ? Celle de la bible ou celle de son souvenir personnel lointain ou encore celle qui est couverte par le secret professionnel quand on est chef d’un parti politique comme en l’espèce, Monsieur Eddie KOMBOÏGO ? Faisons donc attention à cette notion variable et aux exigences légales qui opposent le secret professionnel à la norme.

      Par ailleurs, aux termes des dispositions de l’article 106 du Code de Procédure Pénale, "Toute personne citée pour être entendue comme témoin est tenue de comparaître, de prêter serment et de déposer sous réserve des dispositions réprimant la violation du secret professionnel.
      Si le témoin ne comparaît pas, le juge... peut, sur les réquisitions du Procureur [du Faso], l’y contraindre par la force publique, et le condamner à une amende de 1.000 à 25.000 francs. S’il comparaît ultérieurement, il peut toutefois, sur production de ses excuses et justifications, être déchargé de cette peine par le juge d’instruction, après réquisitions du procureur [du Faso].
      La même peine peut, sur les réquisitions de ce magistrat, être prononcée contre le témoin qui, bien que comparaissant, refuse de prêter serment ou de faire sa déposition.
      Le témoin condamné à l’amende en vertu des alinéas précédents peut interjeter appel de la condamnation dans les cinq jours de ce prononcé ; s’il était défaillant, ce délai ne commence à courir que du jour de la notification de la condamnation. L’appel est porté devant la chambre d’accusation
      . Le témoin qui comparaît, prête serment et dépose sous ce serment satisfait aux exigences légales.
      D’où vient donc l’idée "d’embastiller" directement les témoins qui ne disent pas exactement, volontairement ou involontairement, ce que les uns et les autres veulent ou ne veulent pas entendre, surtout lorsque ceux-ci sont députés ou investi d’une présidence d’institution politique ? C’est encore plus ahurissant lorsqu’une telle idée d’arrestation à l’audience est maladroitement portée par le Parquet et surtout, notamment par des avocats de parties civiles qui se comportent comme des "parquetiers bis" alors qu’ils sont, avant tout, avocats à part entière. L’idée de la modération dans les propos n’est pas suffisamment enseignée en déontologie dans les écoles d’Avocats (pour ceux qui y ont mis les pieds dans ces écoles) de sorte qu’il faille nécessairement faire des piqûres de rappel sous forme de formation continue par la présente afin de garantir la sérénité des débats dans le procès pénal. Certains n’en ont cure, hélas ! Un lot de consolation cependant : La police de l’audience (rigoureusement tenue) par le Président Seydou Ouédraogo constitue finalement un rempart infranchissable contre ces différents errements regrettables. A bientôt !

      Répondre à ce message

  • Le 6 février à 17:04, par Le réaliste En réponse à : Procès du putsch du CND : Eddie Komboïgo refuse de divulguer les sources de financement du CDP

    Ce Monsieur que je respecte beaucoup refuse toujours d’être en fin REALISTE et HUMBLE, ignorant volontiers que c’est l’arrogance, l’excès de suffisance, le manque de respect pour autrui, y à notre justice dont ils avaient leur main mise sur beaucoup d’acteurs, qui leur ont fait perdre le trône en 2014. Toutefois, cela prendra fin certainement un jour. Wait and see

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 18:21, par Pascal En réponse à : Procès du putsch du CND : Eddie Komboïgo refuse de divulguer les sources de financement du CDP

    Quand allez vous cesser de narguer le tribunal ?
    Quand quel pays sommes nous ?
    Vous avez de la chance.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 18:30, par Mo’a En réponse à : Proc\xe8s du putsch du CND : Eddie Kombo\xefgo refuse de divulguer les sources de financement du CDP

    Qu’il soit jette au gnouf e on continue !les textes dont claires !

    Répondre à ce message

    • Le 6 février à 22:44, par Paul KERE En réponse à : Proc\xe8s du putsch du CND : Eddie Kombo\xefgo refuse de divulguer les sources de financement du CDP

      Mo’a, quel texte ? Il faut être explicite et dire quel est le texte que vous visez et qui contraint un chef de parti à décliner les fonds.
      Il y a des mécanismes pour contrôler les fonds des campagnes électorales. Donc le procès pénal n’est pas destiné pour cela. Dommage !

      Répondre à ce message

      • Le 7 février à 01:24, par Un Burkinabê En réponse à : Proc\xe8s du putsch du CND : Eddie Kombo\xefgo refuse de divulguer les sources de financement du CDP

        Me je suis deçu de vos posts concernant le présent cas. Eddie est devant des juridictions d’un Etat souverain qui est le sien. De plus Eddie est un chef de parti qui a exercé le pouvoir et aspire à le faire dans le futur. Il est important qu’il donne un bon exemple de respect des Institutions de son Etat.
        Selon vous pensez vous qu’on lui a demandé de réveler les sources de financement de son parti ? Moi je trouve que non. On lui demande tout simplement de confirmer le compte bancaire (ou cantine) duquel les 15 millions sont venus. Je ne pense pas qu’on lui a demander de dire de qui l’argent vient il ?
        Je ne suis pas un spécialiste du droit et pense que le droit ne devrait pas étre contraire à la compréhension de la majorité des populations que la loi doit gouverner.
        Amicalement.

        Répondre à ce message

        • Le 9 février à 04:40, par Paul Kéré En réponse à : Proc\xe8s du putsch du CND : Eddie Kombo\xefgo refuse de divulguer les sources de financement du CDP

          Je ne pense pas que la déception soit l’objet du sujet qui nous retient l’ami. Et si je vous déçois vous pouvez rompre cette amitié. Cela ne me gêne nullement. Qu’est-ce que l’origine des 15 millions a à voir avec Le coup de force des sous-officiers du RSP ? Je constate qu’aujourd’hui au Burkina Faso le raisonnement des uns et des autres est devenu bizarre. Cela présage t-il de l’imminence d’une guerre civile ? Le drame De Yirgou en porte en tout cas les germes. Sinon un témoin qui vient à la barre pour témoigner n’est pas obligé de raconter la vie de son parti au Tribunal. Le Président peut faire noter 20 pages au plumitif du greffier Audiencier que cela ne changera rien au secret du parti politique dans ses sources de financement. Vous savez, pour diriger un parti au burkina ou même pour conquérir le pouvoir d’etat Il faut avoir le wari. Moi je me prépare pour 2030 avec 26 milliards que je vais investir deux milliards par région et je serai sur de prendre Kossyam. Mais je suis déjà sûr que grâce à ces informations fictives et fantaisistes que je livre sur la toile il y a déjà les adversaires politiques qui me prennent au sérieux. Donc souffrez tous les uns que les autres qu’Eddie ne donne pas les sources de financement. S’il vous dit que l’argent vient de sa mine d’or de Falagountou ça fait quoi ? Eddie est innocenté dans cette affaire un point un trait. Ce n’est pas parce qu’on est convoqué comme un témoin qu’on est coupable ou responsable de quoi que ce soit. Paul Kéré. Avocat du Général DIENDERE et bien d’autres....

          Répondre à ce message

      • Le 7 février à 01:33, par Un Burkinabê En réponse à : Proc\xe8s du putsch du CND : Eddie Kombo\xefgo refuse de divulguer les sources de financement du CDP

        Me Kéré, je pense que vous êtes hors-sujet. On n’a pas dit à Eddie de decliner les sources des contributions. On lui a tout simplement demandé de dire si les 15 millions ont été retirés du compte bancaire du CDP ou de tout autre compte ou cantine. Dire de quel compte le retrait a été fait et donner les sources de financement sont deux choses différentes. A moins que du point de vue du droit ça ne le soit pas !

        Répondre à ce message

  • Le 6 février à 18:32, par Seydou En réponse à : Procès du putsch du CND : Eddie Komboïgo refuse de divulguer les sources de financement du CDP

    Eh Oui ! La question qu’on attendait. D’où sont sortis ces 15 millions. M. Eddie Komboïgo, répondez à cette question. Pour un parti qui aspire à rediriger le Burkina Faso, la transparence doit être de mise.

    M. Eddie Komboïgo vous ne pouvez pas refuser de répondre à la question du juge. Le CDP est un parti légal, susceptible d’être rappelé pour diriger les affaires de l’Etat, il reçoit des subventions de l’Etat, donc du contribuable burkinabè. Il est tout à fait normal que la justice sache comment et par qui le parti obtient le reste de son financement. Cela s’appelle de la transparence.

    M. Eddie Komboïgo vient de commettre là une faute politique qui pourrait être préjudiciable au CDP. Le CDP traine tellement de casseroles derrière lui, que s’il veut regagner la confiance du peuple burkinabè, doit être irréprochable en matière de transparence, de gestion, être moins arrogant avec un peu d’humilité.

    Là, c’est mal parti.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 18:40, par Sapience En réponse à : Procès du putsch du CND : Eddie Komboïgo refuse de divulguer les sources de financement du CDP

    Messieurs les juges. Si vous avez une certitude sur l’origine des fonds du CDP dites le. Autrement, aucun parti ni journaliste ne va révéler ses sources. Vous le savez bien. C’est pas à l’accusé d,apporter la preuve, mais à la justice de fournir les preuves de ses accusations. Quel procès ? L’approche (procédure et processus) pas trop professionnels.

    Répondre à ce message

    • Le 7 février à 01:37, par Un Burkinabê En réponse à : Procès du putsch du CND : Eddie Komboïgo refuse de divulguer les sources de financement du CDP

      Personne n’a demandé de réveler les sources de financement. On a tout simplement demandé de dire de quel compte bancaire les 15 millions ont été retirés. On veut savoir si c’est du compte du CDP ou de tout autre compte ou cantine !

      Répondre à ce message

    • Le 7 février à 14:49, par Le Lion En réponse à : Procès du putsch du CND : Eddie Komboïgo refuse de divulguer les sources de financement du CDP

      Sapience,

      Ils lui ont juste pose une question et s’il n’a rien a cacher, pourquoi ne pas dire d’ou la’rgent est venu ?
      Voyez, j’ai remarque que les accuses comme Diendiere, Basole et finalement Eddie Komboigo sont animes d’une arrogance demesuree ! Tres imbus de leur personne. De quoi se basent-ils pour se comporter de la sorte ? Franchement je suis decu de notre justice ! Montrer leur qu’ils ne sont rien ! Les pouvoirs disparaissent mais les peuples demeurent. Bon sang !
      Si jamais Eddie devient president au Burkina, moi je renonce a ma nationalite Burkinabe. Il faut que le peuple burkinabe sache s’il veut ller de l’avant ou reculer. Assez de voir ses ennemis du peuple nous narguer a longueur de journee !

      Répondre à ce message

  • Le 6 février à 19:22, par Mogdrekindé En réponse à : Procès du putsch du CND : Eddie Komboïgo refuse de divulguer les sources de financement du CDP

    Nous avons comme l’impression que tout le monde dont le Tribunal est en train de se rendre compte enfin que le CDP de François et Eddie Comboïgo est vraiment décidé de narguer et le Tribunal qui a droit au respect et au peuple qui en a marre de l’arrogance de ce petit monsieur-là. S’autorisant de dire tout de go les choses de cette manière au Tribunal ne peut être considéré autrement que d’une "Injure" qui exige réparation.

    Quelqu’un d’autre à sa place se verra immédiatement fouetté sans besoin de réflexion. C’est comprendre quoi ? Ce petit monsieur sait qu’il est assis sur un roc, dont intouchable et inamovible. D’où notre inquiétude sur la position réelle du Président du Tribunal et sa Cour et surtout, sur leur avenir. D’où provient cette certitude, cette Assurance de ce petit Eddie que l’on connait faiblard et couard ?

    Il y a fort à craindre une fois de plus que ce Procès n’aboutisse à un "résultat nul", un "Zéro pointé" au sortir de ces débats qui coûtent énormément cher à la Nation et au Peuple. Puis les suites, on pourra d’or et déjà les prédire. Piétinements, insultes, nargues et pourquoi pas, les assassinats à flopée et les vols dont ce petit monsieur en sa qualité de faux Expert Comptable a l’art de maquiller.

    Que ce CDP (es-qualité) déçoit vraiment.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 19:32, par warzat En réponse à : Procès du putsch du CND : Eddie Komboïgo refuse de divulguer les sources de financement du CDP

    K.Eddie, si vous aspirez à diriger ce pays, il vous faudra recruter des communicateurs pour encadrer vos sorties médiatiques et même pour le off, il faudra être prudent et surtout posé dans votre langage. En effet dans votre manière de parler, transparait un personnage suffisant, menaçant...votre manière de parler aux gens rappelle étrangement celle de la femme de l’autre quand le CDP faisait la pluie et le beau temps.... .le temps de la force, des menaces, du bâillonnement de ceux qui peuvent dire la vérité est révolu à jamais. On ne peut pas accéder au pouvoir ainsi. Des téléspectateurs, des observateurs avisés, même le lambda qui n’a pas de télé et qui écoute la radio, ceux qui sont, sans l’aide de la politique, ceux qui votent(ils sortent leur carte d’électeur comme pièce d’identité quand la police demande leur pièce), vous trouvent arrogant. Par respect pour cette frange de la population, faites l’effort de parler posément avec considération et respect. Même au sein du CDP, ceux qui ont tiré une leçon de votre chute vous combattront. En toute fraternité.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 20:04, par Kaboré Isaac Jack Le 11 En réponse à : Procès du putsch du CND : Eddie Komboïgo refuse de divulguer les sources de financement du CDP

    Soyons plus sérieux,toutes ses tiraillements c’est pour suprimer le grand parti CDP.comment voulez vous connaitre le fon d’un parti publiquement.aucun parti au monde va accepter le fair.allons molo molo.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 21:26, par Vérité indiscutable En réponse à : Procès du putsch du CND : Eddie Komboïgo refuse de divulguer les sources de financement du CDP

    S’il est vrai que tout ce travail est l’oeuvre d’une maturité de la Justice au Burkina, j’ose croire qu’il y aura un bon jugement aussi du coup d’état de 1987.
    On est faux quelque part sous couvert de la justice. Ou bien on emprisonnera même ceux qui sont encore au pouvoir actuellement (du coup d’état et des tueries de 1987 en passant par Norbert ZONGO et les étudiants massacrés, jusqu’à Yirgou, ROCK lui-même risque d’être dans le collimateur).
    Mais bref, faut pas parler comme ça diront les gens.
    Way, Burkina Faso !!!
    Félicitations à nous !!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 21:47, par Yaco En réponse à : Procès du putsch du CND : Eddie Komboïgo refuse de divulguer les sources de financement du CDP

    C’est la dictature, comment peut-on obliger un parti à dévoiler ses sources de financement.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 22:12, par kouadio En réponse à : Procès du putsch du CND : Eddie Komboïgo refuse de divulguer les sources de financement du CDP

    Le discours de la haine des activistes du MPP. Avec eux pour un oui ou pour un nom ce sont les injures, la haine et surtout le refus du debat contradictoire. Comme quoi c est le premier parti au monde, qui doit gagner toutes les elections.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 22:13, par Le fils de l’homme. En réponse à : Procès du putsch du CND : Eddie Komboïgo refuse de divulguer les sources de financement du CDP

    Quand on parcours les messages des internautes on sens la haine viscérale, en tout cas à ce rythme le pays pourra à un moment donné perdre la boussole.

    Mais ces genres de propos viennent de personnes totalement désespérées qui ne voient que l’enfer partout, parler d’argent sale, vous les gens du pouvoir, le dossier des 6 milliards des FDS que Simon COMPAORE a détourné vous ne faite pas cas de ça, monsieur l’infanterie qui a pu réaliser un bunker en moins de deux ans vous ne vous posez pas la question à savoir d’où viennent cet argent c’est pour 15 millions que vous bandez vos muscles.

    Tout va se savoir ce n’est qu’une question de temps.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 22:18, par Tarwatta En réponse à : Procès du putsch du CND : Eddie Komboïgo refuse de divulguer les sources de financement du CDP

    Oui,il fallait s’y attendre...on voyait à partir de la prison où des détenus faisaient des conférences de presse,s’exprimaient lors de certains événements du pays....illustrant leur position sociale dans le pays....C’était des exceptions de la loi ....Quand la loi se plie aux rangs sociaux,il va de soi qu’ on s’exprime avec aisance,narguant le tribunal et à la loi...On sait d’avance que y’aura rien......D’autres tremblent et certains en trouvent une occasion pour faire la politique....Que ça soit une occasion pour corriger certaines insuffisances de notre règle de droit et de procédure

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 23:20, par armel En réponse à : Procès du putsch du CND : Eddie Komboïgo refuse de divulguer les sources de financement du CDP

    fils de l homme j espère que tu a des preuvent de ce que tu avance concernant le ministre Simon.Prépare toi donc a les donner en tant opportun.Ou bien tu prend les racontards du putschiste Damiss pour argent comptant ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 février à 08:35, par Kado En réponse à : Procès du putsch du CND : Eddie Komboïgo refuse de divulguer les sources de financement du CDP

    Le CDP a interet a voir le cas de messieur tres orgueilleux. A vrai dire il ne merite pas de diriger un parti qui a vocation de reprendre le pouvoir de l’Etat. Je pense que leur haut conseil doit voir clair sur ce sujet. Il y’a des personnes tres raisonnables comme dame Bonkoungou, Kadre, Melegue, Kouanda...
    Pourquoi laisser ce eddie faire rechuter ce grand parti (apres tout ce qu’il a traversé) a cause de son propre orgueil ? C’est une perte.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Procès du putsch du CND : Les plaidoiries renvoyées au 23 avril prochain
Procès du putsch : Ce fonctionnaire de police secouru par le colonel-major Boureima Kiéré
Procès du putsch du CND : L’accusé piégé par une tablette nie toujours les faits
Procès du putsch : Boukaré, la victime qui se soigna avec de la potasse et du sel
Putsch du CND : « Il était le pilier de la famille », relate l’oncle d’une victime décédée
Procès du putsch du CND : P.S, ce professeur de français sauvé grâce à un autre élément du RSP !
Procès du putsch : Gildas, l’homme qui a eu in extremis la vie sauve
Vidéos du putsch : « Un film d’horreur » scande la partie civile, « Rien de nouveau », répond la défense
Procès du putsch du CND : "Comment prétendre maintenir l’ordre avec des cagoules", s’interroge Me Prosper Farama
Procès du putsch du CND : "Je n’ai pas d’observation par rapport aux images", a lâché général Gilbert Diendéré
Ismaël Diendéré filme son père : « Mon papa président ! C’est historique »
Procès du putsch : Le caporal Sami Dah demande pardon à ses co-accusés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés