Accueil du site > Actualités > DOSSIERS > Réformes politiques

Dernier ajout : 17 mars 2013.

Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

Alors que l’on croyait le débat sur la révision de l’article 37 de la constitution épuisé avec les travaux du Conseil consultatif sur les réformes politiques et institutionnelles (CCRP), le pouvoir burkinabè semble décidé à revenir sur le sujet. Avec pour objectif de tenter de déverrouiller la clause limitative des mandats présidentiels, au profit bien entendu du Président Blaise Compaoré. Lequel achève en 2015, son deuxième et dernier mandat à la tête du pays. Les partisans du chef de l’Etat burkinabè (...)

Article 37 : Une camisole de force !

Et parlant de grandeur de notre démocratie, on doit lui reconnaître celle d’avoir justement eu l’intelligence de réduire le sankarisme à sa plus simple expression le renvoyant à une nébuleuse sans consistance constituée de marginaux d’ici et d’ailleurs qui font et défont le monde à coups de slogans et de rhétoriques éculées. Notre démocratie n’a usé ni de menace, ni de propos outranciers, encore moins d’appels à la révolte pour parvenir à cette fin qui sonne l’hallali d’une idéologie qui ne croit pas en la (...)

"Velléités" de révision de l’article 37 : L’Unir/PS met en garde

Les récentes sorties médiatiques de personnalités supposées proches du pouvoir actuel à propos de l’article 37 de la Constitution burkinabè limitant à deux quinquennats consécutifs le nombre de mandats présidentiels ne sont pas du goût de l’Union pour la renaissance (Unir/PS). Ce parti estime qu’il s’agit là de « manœuvres » orchestrées par le pouvoir pour « sauter le verrou de la limitation du nombre de mandats présidentiels » et permettre à Blaise Compaoré de rempiler en 2015. « Après les interrogations (...)

Assimi KOUANDA, Secrétaire Général Adjoint du CDP : « Ce congrès n’est ni plus dangereux, ni plus stratégique qu’un autre »

Du 2 au 4 mars prochain se tiendra au Palais des Sports de Ouaga 2000 le Ve congrès ordinaire du CDP, parti au pouvoir. Congrès de tous les enjeux, pour certains, de tous les dangers pour d’autres, cette rencontre hautement politique sera suivie très certainement par tous les Burkinabé, même par les opposants. Pour avoir quelques informations sur ce congrès, nous avons approché M. Assimi KOUANDA, Secrétaire général adjoint du CDP. Bien avare en parole, nous avons néanmoins pu lui poser quelques (...)

Lettre au Président du Faso : Recommandations des "Kambsi Yiangda" pour une transition réussie en 2015

Dans cette lettre au président Compaoré, accompagnée d’une contribution d’une dizaine de pages, "Les Kambsi Yiangda" comme ils se présentent, proposent les voies et moyens d’une transition politique réussie à travers des recommandations adressées également à l’Assemblée nationale, au gouvernement, au Ministère en charge des reformes politique, au Comité chargé du suivi de la mise en œuvre des reformes, aux partis politiques, … Lettre au Président Blaise Compaoré Cher Président du Faso, En 2015, au (...)

Lettre ouverte de l’Association des Burkinabè au Nebraska à l’ambassadeur du Burkina Faso aux Etats-Unis : Le droit de réponse de Seydou Bouda

A la lecture du contenu de votre site d’information du vendredi 27 janvier 2012, nous nous sommes aperçu de la publication d’une lettre ouverte à nous adressée par le président de l’association des Burkinabè au Nebraska que nous découvrions par la même occasion. Néanmoins, nous nous réjouissons de l’attachement à la mère patrie que manifestent le président et les membres de l’association en réclamant le droit de participer au processus de décisions qui les concerne. Nous adressant au président de (...)

Diaspora : Lettre ouverte de l’Association des Burkinabè au Nebraska à l’ambassadeur du Burkina Faso aux Etats-Unis

Les Burkinabè du Nébraska ne sont pas contents de l’implications des Burkinabè de la diaspora dans les d"bats du CCRP. Dans cette lettre ouverte, ils demandent une meilleure prise en compte des différentes composantes de la communauté burkinabè aux Etats-Unis Excellence Monsieur l’Ambassadeur, Nous, membres de l’Association des Burkinabè au Nebraska, voulons tout d’abord saisir cette occasion pour souhaiter à vous, à votre famille, à l’ensemble du personnel de l’ambassade ainsi qu’à tous les (...)

Appel à plus de reformes politiques : Il faut rendre le vote obligatoire !

Face à l’absentéisme chronique de la population, et particulièrement des jeunes, lors des différentes consultations électorales, l’auteur de ce point de vue propose ni plus ni moins que de rendre obligatoire le vote dans notre pays ; comme cela s’est fait déjà ailleurs. « Vite, vite, vite ! Allez les jeunes ! la clôture des listes électorales, c’est bientôt. Allez les jeunes, il faut vous inscrire ! ». Hélas, les jeunes ne s’inscrivent pas. Et même quand ils sont inscrits, ils ne votent pas. Ah, (...)

Réformes politiques : Plus que la rhétorique, les réalités !

Beaucoup d’eau a donc coulé sous les ponts et nombre de vérités données pour acquises ont fini par montrer leurs limites au point que ceux qui les utilisaient et en abusaient aux dépens des autres osent à peine les évoquer de nos jours. C’est à peine si on les entend tant ils se contentent du minimum syndical sans commune mesure avec leur logorrhée d’il y a quelques mois comme s’ils étaient uniquement en service commandé. Comment peut-on concevoir que la seule voix d’un président puisse être supérieure (...)

Assises nationales : Tout est bien qui finit bien

Les Assises nationales sur les réformes politiques, tenues du 7 au 9 décembre 2011 au Palais des sports de Ouaga 2000, ont tenu leurs promesses. Avec pour objectif principal de consolider les propositions de la session du CCRP et celles des rencontres régionales, en vue du renforcement de la paix, de la démocratie et d’une gouvernance à même d’impulser le développement, ces assises ont abouti à des conclusions satisfaisantes pour les uns et les autres. Avec en perspective la création d’un organe de (...)

Assises nationales : Le PAREN dénonce un jeu trouble du pouvoir

A travers la déclaration ci-après, le président du Parti de la renaissance nationale (PAREN), Tahirou Barry, donne son analyse des résultats du processus de réformes politiques au Burkina dont la dernière étape était les assises nationales. Pour lui et son parti, les réformes adoptées ne présentent aucun intérêt pour le peuple. A l’issue des assises nationales des 7 et 9 décembre 2011, le chef de l’Etat Blaise COMPAORE s’est une fois de plus essayé à son jeu favori : une communication claire obscure pour (...)

Illégalité du CCRP : Le juge Robert Zerbo doit assumer son verdict.

Après avoir traîné comme bon lui semble, le Conseil d’Etat a jugé non recevable la requête de l’opposition afin d’annulation du décret portant nomination des membres et du président du Conseil Consultatif sur le Réformes Politiques (CCRP). C’était depuis le 08 novembre 2011. Cela, l’opinion le sait de par la presse. Mais pour quelles raisons dûment motivées par nos juges autre que la déclaration verbale lapidaire invoquant le défaut d’intérêt prononcée par Robert Zerbo qui a présidé le jury ? En quoi y (...)

Assises nationales : Le régime a-t-il reculé ?

Les assises nationales se sont tenues du 07 au 09 décembre 2011. Les conclusions de cette rencontre ont laissé un goût d’inachevé. 1510 participants. C’est le nombre de délégués qui ont foulé le sol du Palais omnisport de Ouaga 2000 pour participer à l’enracinement de la démocratie. Aux termes de 72 heures d’échanges, les participants ont convenu que la mise en œuvre des conclusions consensuelles doit être assurée par le gouvernement à travers le ministère en charge des Réformes politiques. La structure de (...)

Réconciliation nationale : Le bal des hypocrites

Les assises nationales du CCRP devraient jeter, nous l’espérons, les bases de la refondation politique et sociale du Burkina, une certaine opinion, friande de débats sur le sexe des anges, nous ressort sa rengaine favorite, qui consiste à « seriner » que ces assises, non seulement sont « coûteuses » mais, pire, inutiles si tant est qu’elles ne devraient guère accoucher de conclusions à même de vider le contentieux politique et économique pour réconcilier véritablement les burkinabè entre eux. Pour nos (...)

Réformes politiques : Quid des questions non consensuelles ?

Affirmer que le Burkina Faso a forgé son identité puis conquis sa souveraineté internationale avec l’appui considérable pour ne pas dire primordial de la chefferie traditionnelle serait enfoncer une porte grande ouverte tant les faits et les actes parlent d’eux-mêmes. N’eût été en effet l’action de ces chefs coutumiers, le Burkina ne serait peut-être pas sur la carte du monde à l’heure actuelle. Les conditions d’un renouveau politique dans la douceur ont un prix et il faut que nous l’acceptions tous, en (...)

Pages : 0 | 15 | 30 | 45 | 60

  Météo
Orage épars
28°C
Ouagadougou
Orage épars
Humididté : 74%
Mardi
Inconnu
23|30°C
Mercredi
Orage épars
23|32°C
Jeudi
Orage
23|34°C
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

« QUARTE » DU 28 Juillet 2014

10 - 8 - 11 - 3 NP : 00

ORD :2 511 000F

DES :113 500F

C G : 24 500F

C P A : 4 500F

C P B : 8 500F

C P C : 3 500F

Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter



LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés