Accueil > Actualités > DOSSIERS > Tentative de putsch

Dernier ajout : 17 décembre 2015.

Verdict de la tentative de putsch : Des gorges chaudes à Bobo

 mercredi 28 avril 2004

Le verdict du procès sur la tentative de coup d’Etat ne laisse pas indifférents les Bobolais. Nous avons tendu notre micro en ville où certains se réjouissent du jugement rendu par le tribunal militaire. Par contre, d’autres continuent de croire à une machination et rejettent le verdict.
Ibrahim Ouédraogo : "Le verdict est à la hauteur des actes posés"
Après le procès, je suis maintenant convaincu qu’il y avait un coup d’Etat en préparation. Et des accusés ont avéré tout ce qu’il ficelaient. Le (...)

Procès de la tentative de putsch : le Commandant Bernardin Poda n’ira pas en cassation

 mardi 27 avril 2004

Dans notre édition du 23 avril 2004, nous faisions cas de
pourvois en cassation formulés par 6 condamnés à l’issue du
procès de la tentative de putsch.
Dans la même édition, nous
notions que le Commandant Bernardin Siéou Poda était le seul
condamné à n’avoir pas formulé de pourvoi à la veille du délai
imparti, c’est-à-dire le 22 avril. Le lendemain 23 avril, dernier
délai pour formuler le pourvoi, il n’a pas non plus, jusqu’au
dernier moment, manifesté son intention auprès de son avocat, Me Mamadou (...)

Verdict de la tentative de putsch : Des partis politiques jugent

 jeudi 22 avril 2004

Le procès sur la tentative de putsch, débuté le 6 avril, s’est achevé le 17. Verdict : 7 condamnés, 6 acquittés. Comment les partis politiques ont-ils accueilli le déroulement du procès et la décision du Tribunal militaire ? Me Bénéwendé Sankara de l’UNIR/MS, Gilbert Ouédraogo de l’ADF/RDA et Boukaré Sébastien Zabsonré de PDP/PS apprécient.
Me Bénéwendé Sankara Président de l’UNIR/MS) : "Il y a eu machination"
C’est un procès criminel qui, après l’enquête préliminaire, a fait l’objet d’une instruction. Ce (...)

Verdict du procès des putchistes : La lecture apologétique des ABC

 mercredi 21 avril 2004

Après le verdict d’apaisement du tribunal militaire, rendu le 17 avril 2004 à l’issue du procès des présumés putschistes, l’Association des Amis de Blaise Compaoré (ABC) passe à l’offensive.
Dans la déclaration dont teneur suit, elle s’emploie à relever "les avancées significatives au triple plan politique, économique et social dans notre pays", et salue la tenue du procès et son verdict, qui, selon elle, témoignent de l’indépendance de notre justice.
La présente déclaration vise à porter à la (...)

Le procès des non-dits

 mercredi 21 avril 2004

Depuis la nuit du samedi 17 avril dernier, le procès des treize inculpés a connu son épilogue. A la lumière des échanges entre les différentes parties, chacun a pu se faire une religion sur cette affaire. Nous croyions l’ère des coups d’Etat révolue, mais comme une malédiction qui frappe de façon cyclique, un coup de force a failli sécouer le Burkina Faso. On est dès lors, fondé à se poser la question de savoir pourquoi l’idée d’un coup d’Etat dans un pays relativement paisible comme le nôtre ?
Les (...)

Sergent Babou Naon : "C’est Diendéré qui a dit d’enfoncer Lougué"

 mercredi 21 avril 2004

Ainsi que nous l’avons déjà rapporté dans notre livraison du lundi 19 avril courant, à la fin des plaidoiries et avant de se retirer pour délibérer, le tribunal a souhaité entendre les inculpés pour une dernière fois. Retour sur certains aspects de ces déclarations qui ne manquent pas d’intérêt.
A tout seigneur tout honneur, c’est le capitaine Ouali, cerveau présumé du putsch, qui a été le premier à s’exprimer. C’est un officier tout à son aise qui a tenu à dire ses dernières vérités à la cour. Il est revenu (...)

Norbert Tiendrébéogo : "Le pouvoir a voulu m’acheter"

 mercredi 21 avril 2004

Ouf de soulagement pour le président du Front des forces sociales (FFS), Norbert Tiendrebéogo. Il a été inculpé puis détenu pendant six mois à la gendarmerie nationale avant d’être libéré suite à un procès marathon. Pour ce sankariste, la tentative présumée de putsch dans laquelle il est accusé d’avoir trempé, est un "montage grossier".
Nous l’avons rencontré hier, à son domicile, à Ouagadougou. Sans détours, il montre comment il a été courtisé par un ministre et un proche du président Compaoré depuis (...)

Norbert Tiendrébéogo : "C’est une leçon de sagesse"

 mardi 20 avril 2004

Sa famille mise à part, il a réservé ses premières visites d’homme de nouveau libre à Joseph Sankara, père de qui on sait, et à sa maman ; il promet pour bientôt les noms de ceux qui auraient ourdi la cabale contre lui ; pense que tous les sankaristes devraient créer "une seule famille pour contrer le pouvoir en place" et que l’épreuve qu’il vient de subir est tout compte fait une "leçon de sagesse" parce qu’il en sort, "assez édifié sur ce qu’est l’homme".
Entretien au lendemain de son acquittement, (...)

Procès : Un signe de maturité démocratique pour le CDP

 mardi 20 avril 2004

Sitôt le verdict du procès de la présumée tentative de putsch connu, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), parti au pouvoir, s’est enfin réveillé pour apprécier cette autre page de l’histoire du Burkina.
Ce procès, dit la déclaration du bureau exécutif national que nous vous proposons ci-après, a révélé la maturité politique de la IVe République et du peuple burkinabè, ainsi que leur attachement aux institutions républicaines, de même qu’il a permis de constater les avancées démocratiques et (...)

Le procès a coûté 1 282 500 FCFA

 mardi 20 avril 2004

Combien a coûté le procès des présumés putschistes dont le verdict est tombé samedi dernier ? Selon des sources judiciaires, l’Etat a déboursé, pour que ce procès se tienne, 1 282 500 FCFA sous forme d’indemnités de session réparties entre les juges, les juges assesseurs, les greffiers et le personnel d’appui ainsi que pour diverses autres dépenses comme l’achat de piles, de carburant...
Selon les dispositions financières prises, chacune des catégories de personnes ci-dessus citées recevait la modique (...)

Verdict du procès : une décision fondée sur des faits avérés

 lundi 19 avril 2004

Samedi 17 avril 2004, tard dans la nuit, le tribunal militaire séant à Ouagadougou, a rendu son verdict dans l’affaire de la tentative de coup d’Etat étouffée dans l’œuf en octobre 2003. Du délibréré du tribunal, il ressort que le principal instigateur de ce "coup’’ le capitaine Ouali Luther Diapagri, écope de dix ans de prison ferme.
Avec lui, six autres personnes dont le pasteur Israël Pascal Paré, qui l’ont "accompagné’’ et aidé dans son projet, sont sanctionnées de peines allant de 16 mois de (...)

Procès : Un verdict d’apaisement

 lundi 19 avril 2004

Autres temps autres mœurs, des personnes accusées d’atteinte à la sûreté de l’Etat, un euphémisme juridique pour dire coup d’Etat, ont été jugées par un tribunal, fut-il militaire, après des enquêtes préliminaires effectuées par des officiers de police judiciaire (OPJ) et une instruction à l’issue de laquelle 4 non-lieux ont été prononcés en faveur notamment du Judas de service, celui qui a vendu la mèche à qui de droit.
Dans un passé pas si lointain que ça, c’était, on le sait, à celui qui avait le jarret le (...)

Verdict de la tentative de coup d’Etat : Des opinions divergentes

 lundi 19 avril 2004

Le Tribunal militaire de Ouagadougou a rendu son verdict, samedi 17 avril 2004, vers 23 h dans l’affaire de la tentative de coup d’Etat déjoué courant octobre 2003. Sidwaya a recueilli l’opinion de certains citoyens concernant le verdict du tribunal présidé par le magistrat Franck Compaoré.
M. Arsène Ouédraogo agent aux Ets Kafando Hamado et frères
Le verdict a été un peu sévère pour le capitaine Ouali, pour Naon aussi. Norbert Tiendrebéoo a été relaxé. Concrètement, les juges ont su qu’il n’était pas (...)

Procès des putschistes : Les avocats ont plaidé "non coupable"

 lundi 19 avril 2004

Le procès des présumés putschistes a rendu son verdict samedi 17 avril 2004 en fin de soirée. Avant cet acte solennel du jugement , le réquisitoire du ministère public, les plaidoiries des avocats de la défense et les derniers mots des accusés ont constitué des moments forts du procès.
"Ce procès reste historique dans l’évolution socio-politique de notre pays dans la mesure où c’est la première fois que des putschistes sont renvoyés devant la justice. Cela aura un impact certain sur la conscience (...)

Procès de la tentative de putsch : le verdict

 lundi 19 avril 2004

Après dix journées d’audience, le tribunal militaire de Ouagadougou a rendu samedi dans la nuit le verdict du procès des treize présumés putschistes : il a prononcé 4 peines d’emprisonnement ferme (dont 10 ans pour le cerveau présumé, le capitaine Ouali Luther et 6 ans pour le sergent Naon Babou) ; trois peines de prison avec sursis à l’encontre notamment du pasteur Paré Israël. Capitaine Ouali : 10 ans ferme
Sergent Naon Babou : 6 ans ferme
Pasteur Paré Israël : 2 ans avec sursis
Norbert Tiendrébéogo (...)

Procès des putschistes : Norbert Zongo, que de mal en son nom !

 lundi 19 avril 2004

Au nom de Dieu, que de crimes commis en ce monde ? Nul ne saurait établir un bilan macabre de la barbarie qui le dispute au fanatisme, au terrorisme et autres croisades qui traduisent la bêtise humaine. Au nom de Norbert Zongo, que de prétextes et autres alibis pour s’auto-proclamer libérateurs, justiciers, défenseurs de ceci ou de cela ! Et pourtant, Norbert s’est distingué comme un homme respectueux des valeurs républicaines, même si ces dernières années, les politiciens avaient commencé à (...)

Testament de Ouali avant la prison : "Mon objectif est atteint"

 lundi 19 avril 2004

Avant le verdict, rendu samedi aux environs de 22 heures, la latitude a été offerte aux inculpés de dire leurs derniers mots. Trois n’ont pas pris la parole, ayant préféré s’en remettre à ce que leurs avocats ont déjà dit. Il s’agit des sergents-chefs Souleymane Zalla et Abdoulaye Konfé ainsi que du soldat de 1re classe Onadja Adjima. Par contre, certains n’ont pas été avares en paroles. Tels ont été le cas du sergent Naon Babou, du pasteur Israël Paré, de Norbert Tiendrébéogo et du capitaine Ouali Luther (...)

Le capitaine Ouali condamné à 10 ans de prison ferme

 dimanche 18 avril 2004

Le capitaine Luther Ouali, "cerveau" présumé d’une tentative de putsch contre le président du Burkina Blaise Compoaré, a été reconnu coupable par le tribunal militaire de Ouagadougou qui l’a condamné samedi à 10 années de prison.
Sur les 12 autres accusés, 10 militaires et deux civils, six ont été acquittés, dont le le leader de l’opposition Norbert Tiendrebeogo. Six autres ont été condamnés à des peines plus légères, y compris le pasteur Pare Israel, qui était accusé d’avoir abriter dans son église les (...)

Procès : les charges contre la Côte d’Ivoire et le Togo

 samedi 17 avril 2004

Après l’audition des témoins, le tribunal militaire a procédé jeudi matin à la lecture des commissions rogatoires adressées à la Côte d’Ivoire et au Togo , et à la présentation des scellés effectués lors de l’enquête sur cette affaire de putsch. Il faut noter que les deux pays ont refusé de répondre favorablement aux requêtes burkinabè.
Avec le passage du général Kouamé Lougué mercredi vers 18 h 15 mn, la boucle était bouclée en ce qui concerne l’audition des témoins. Signalons néanmoins que certains témoins, (...)

Procès : Week-end chaud au palais de justice militaire

 mardi 13 avril 2004

Du vendredi 9 au samedi 10 avril 2004 le procès des présumés putschistes s’est poursuivi avec l’audition des derniers accusés et la déposition des quatre témoins. Le lieutenant Philippe Minoungou, le lieutenant-colonel Gilbert Diendéré, le lieutenant-colonel Moïse Minoungou et le commandant Pierre Ouédraogo ont juré de dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité.
La journée du vendredi dernier a débuté avec une déposition conjointe des sergents-chefs Abdoulaye Konfé et Souleymane Zalla. Les deux, (...)

Pages : 0 | 20

  Météo
Météo Ouagadougou
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

« QUARTE » DU 22/10/2018
ARR : 9 - 3 - 7 - 18 NP : 00
ORD : 5 987 500 FCFA
DES : 498 500 FCFA
TIERCE V :
COUPLE V :
C G : 34 500
C P A : 7 500
C P B : 9 000
C P C : 37 500

Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter


Disponible sur Google Play Disponible sur App Store

LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés