Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

mardi 13 octobre 2015 à 12h00min

A la suite des dernières attaques terroristes à la frontière malienne, l’ambassade de France au Burkina Faso a publié une nouvelle cartographie du Burkina Faso à destination des ressortissants français souhaitant se rendre dans le pays.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

Nous vous proposons également le message que l’ambassadeur GillesThibault a adressé à ses compatriotes à cette occasion.

« Mesdames, messieurs, chers compatriotes

Le contexte sécuritaire au sud-ouest du pays devient préoccupant ; la menace était bien réelle, elle s’est concrétisée il y a quelques jours à proximité d’Orodara par l’utilisation de procédés particulièrement odieux, propres aux terroristes.

Dans ces conditions, le Ministère des Affaires étrangères et du développement international (MAEDI) a modifié la carte des risques du Burkina Faso en élargissant la zone rouge et en créant une nouvelle zone orange.

Veuillez consulter dès maintenant la nouvelle cartographie et les consignes à suivre sur l’un des sites suivants :

- www.diplomatie.gouv.fr, page “conseils aux voyageurs » (site du MAEDI) ;

- www.ambafrance-bf.org, page d’actualités (site de l’Ambassade).

Gilles THIBAULT

Ambassadeur de France au Burkina Faso »

http://www.ambafrance-bf.org/Conseils-aux-voyageurs

http://www.ambafrance-bf.org/Conseils-aux-voyageurs

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 octobre 2015 à 12:09, par SING
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    Ne pensez-vous pas que ce pays sera divisé à cause des apatrides ? S’ils avaient des accords avec les djihadistes c’est leur problème. Mais qu’ils sachent qu’ils(djihadistes tout comme les CDPistes) auront un peuple uni pour les contrer partout où ils seront.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 12:14
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    hum, dites alors qu’on est crise. car un mètre carré de notre territoire en danger signifie qu’on est tous en danger. solidaire pour un mieux etre, socle de ntre nation

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 12:26, par l’intègre
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    On demande donc aux autorités d’envoyer des soldats surtout les ex RSP proteger le pays

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 12:32, par Rayangnewendé
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    "Le contexte sécuritaire au sud-ouest du pays devient préoccupant ; la menace était bien réelle, elle s’est concrétisée il y a quelques jours à proximité d’Orodara par l’utilisation de procédés particulièrement odieux, propres aux terroristes". Extrait site Ambassade de France. Donc Ouaga même est en vigilance renforcée !que Dieu nous protège.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 12:35, par raogo
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    Des mesures sécuritaires doivent être prises à la hauteur des risques. Pour le cas de Samorogan des hélicos sont nécessaires pour les recherches c’est couteux mais je pense que c’est aussi le prix à payer. Les populations doivent être formées (jeunes ...) dans toute la zone à risque afin de réagir en cas d’attaque avant l’arrivée des forces nationales car c’est comme si le pays était en guerre

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 12:36, par Ladji Boureïma
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    Je suis dans mon pays je vais où je veux !
    Le Burkina entier est blanc pas rouge !

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 12:54, par Dimathème
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    Autant dire de ne pas venir au Burkina puisque tout le pays est sous vigilance renforcée et toute la frontière avec le Mali est formellement déconseillé. Ce qui me fait mal, c’est notre découpage militaire avec de gros effectifs à Ougadougou, Bobo-Dioulasso et Kaya même si ce sont des chef-lieux de région militaire.
    je peux me tromper mais jusqu’à preuve du contraire, je pense et cela qu’engage que moi, que nous devons avoir des camps militaires( armée de terre et gendarmerie) dans les villes ou aux abords des villes ou villages frontaliers. Je me dis qu’il est possible de construire des camps capable d’accueillir un escadron (125 personnes) pour chacun des deux corps suscités.cela nécessite certes de gros moyens mais si au départ on avait songé à sécuriser nos frontières on aurait depuis longtemps réussit à convaincre des bailleurs.

    Avec la brique cuite ou le géo-béton (brique de terre +ciment) on peut facilement, si volonté il y a, construire des camps. Un exemple, la brique taillée coûterait autour de 150F l’unité et pour construire une maison de 3 chambres salon il nous faut environ 5 000 briques soit 750 000F CFA faisons donc des projections....

    Nous n’avons pas besoin de 150 camps mais juste une dizaine ( 5 pour la gendarmerie et 5 pour l’armée de terre) le long de la frontière avec le Mali de sorte que les deux camps ne se trouvent pas dans la même localité en même temps.
    mais bon on me dira qu’il faut ceci ou cela, la sécurité, la santé et l’éducation n’ont pas de prix. Sans ces trois, il n’y a aucun développement possible.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 12:59, par vérité no1
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    Je ne suis pas d’accord avec cette cartographie !

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 13:23, par L’Etalon Enragé
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    Les gendarmeries situées dans toute cette zone rouge doivent être renforcées en effectifs et materiels de renseignement, de riposte, d’intervention rapide, etc. Il n’est pas normal de laisser les gendarmes dans cette zone rouge mourir sans moyens conséquents de combat. Appel est lancé aux Chef d’Etat major des armées et de la gendarmerie afin qu’ils mettent les moyens necessaires. Nous ne voulons plus entendre parler de mort de gendarmes ou de policiers face à des djihadistes, de coupeurs de route ou autres malfrats. Il faut deployer des detachements de militaires pour appuyer les gendarmes et policiers.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 13:30, par ingoute
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    Ce n’est pas la France qui définit si le Burkina Faso est en paix ou pas et où se rendre. Qu’elle cesse de semer la peur là les Burkinabé excellent dans la défense de leur dignité et bonheur. Il y a les attentats partout en France, a-t-elle déjà conseillé aux français et étrangers de ne pas se rendre sur certaines parties du territoire français ??????

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 13:30, par ouédraogo ousman
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    ok mais à prendre avec précaution, je nai jamais confiance en ces gens qui ne poursuivent k leur intérêt et prêt à créer chaos pour ça.souvent il faut le contraire de ce qu’ils disent pour éviter leur piège satanique.nos autorités doivent renforcer la sécurité partout surtout du coté des frontières avec certains pays,l’ennemi frapp là où on l’atend le moins com sécurité au nord et ataq sud ouest

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 13:40, par Sidpayétka
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    BONJOUR A TOUS !
    Merci pour les services de renseignements de la diplomatie française. C’est du beau travail en matière de cartographie du terrorisme. Mais moi j’en doute fort. Cette carte gagnerait a être réactualisée et surtout a élargir sa zone de risque tout le long de la boucle du fleuve Niger jusqu’à Tilabérie en passant par Tera, Goté et redescendre vers Kantcharie, Botou et Dori Yalgo, Barsalgo Kaya, Kongoussi, Djibo, Ouahigouya et Nouna dans la partie septentrionale du Burkina. Quant aux cotés Ouest et Sud, les risques majeures seraient du coté de la frontière Ghana-Cote d’Ivoire et Togo-Burkina voir Bénin-Burkina, le Bénin pouvant être une cible potentielle et docile de Boko Haram alias Etat islamique de l’Afrique de l’Ouest. Ma conviction est d’autant beaucoup plus fondée que ces djihadiste et fous d’Allah fonctionnent beaucoup plus sur l’appartenance ethniques (langues de communication vernaculaires obligent) que sur les convictions religieuses. La bande de risques telle que présentée représente également et certes la bande d’influence accrue de la religion musulmane. Alors que chacun surveille bien ses arrières lorsque qu’il s’agit d’aller a la mosquée ou qu’il articule bien ses mots dans la langue vernaculaire afin de démasquer les terroristes infiltrés pour la cause du chaos en Afrique de l’Ouest. Le Burkina ne saurait servir de base arrière aux terroristes endogènes et/ou exogènes. Une conjonction des efforts destructeurs de MOUSSA (MUJAO) et de BOUKARI (BOKO HARAM) ne peut que transformer le Burkina comme principale plaque tournante du terrorisme en Afrique de l’Ouest du reste déjà soupçonné sous l’ère Compaoré, ce qui est malheureusement en voie de se concrétiser si on ne prend garde. Web master SVP !!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 13:41, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    - Burkinabè ! N’ayez pas peur ! C’est chez nous et on est obligé d’y démeurer. Paysans des zones en rouge, c’est votre collègue Yamyélé qui vous lance un appel solennel :

    - Ne soyez pas des mécréants en aidant les bandits jihadistes et voyous de toute sorte !!!
    - Dénoncez-les et dénoncez leurs complices qui sont parmi vous !!!
    - Ne leur offrez pas l’hospitalité, ni à manger, car ils vont vous tuer avant de s’en aller !
    - Répérez-les dans la brousse que vous connaissez bien mieux qu’eux, et mettez-y le feu en les entourant. Ainsi, ils y grilleront comme des sauterelles et bon débarras !

    Par Kôrô Yamyélé, paysan comme vous

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 13:51, par Anta
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    Il est évident qu’avec les islamistes la stratégie du "tendre l’autre joue si on te souffle l’une" ne marche pas. Je ne suis pas Juif mais j’admire la stratégie des juifs pour se défendre. Ils font la guerre préventive parce qu’ils savent que leur pays est entouré d’ennemis mortels. Alors, ils tapent avant qu’on ne les tape. Pour cela il faut des jeunes gens à la limite casse-cou. Je ne sais pas si nous avons des relations diplomatiques avec Israêl, mais la meilleure manière de combattre un ennemi, de s’allier à l’ennemi de cet ennemi or tout le monde sait que l’ennemi préféré des islamistes, c’est Israël. Supplions le Mossad de venir former nos jeunes gens à leur méthode.Comme Kôro Yamyélé l’a préconisé, initions des assassinats ciblés.Tel El hadji désœuvré et lubrique est entrain de laver la cervelle de jeunes garibous, on le fait passer de vie à trépas ; ni vu ni connu. Cet El Hadji Koufa du Mali qui prêche des insanités au vu et au su de tout le monde, il faut le buter en clando. Pour cela il faut sélectionner des jeunes gens à la limite casse-cou et les former à la manière de "Kidon", cette unité des services secrets israeliens chargée des assassinats ciblés/ "Kidon signifie "baïonnette", qu’on pourrait traduire en mooré "Soubèga". Soubèga sera composé d’environ 48 membres répartis en commandos de quatre éléments (trois hommes et une femme). Toute cible soumise à Soubèga doit être préalablement déclarée coupable par des juristes (pas ceux des OSC hyènes) mais des juristes patriotes. Un el hadji envoie ses ouilles attaquer une gendarmerie, on lui rend la monnaie même si c’est dans dix ans. Pourquoi Daesh n’ose pas attaquer Israel ? c’est parce que l’oeuf sait où danser.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 14:02, par La plume du diable
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    La précaution est de mise désormais. Nos autorités doivent mettre tout en œuvre pour sécuriser cette bande d’insécurité longeant la frontière du MALI. Nos autorités doivent renforcer les postes de gendarmerie et les camps militaires situés près de cette zone en moyens matériels de guerre sophistiqués, en matériels roulants et en hommes suffisants. Les postes et les camps militaires doivent être biens construits et clôturés avec des murs en béton armé ; ces postes et camps doivent être dotés d’un système de surveillance automatique haut de gamme afin de permettre de détecter de loin les assaillants. L’armée de l’air doit faire des patrouilles à tout moment tout au long de la bande avec conjointement l’armée du MALI. Les populations doivent veiller au grain afin de signaler tout mouvement suspect aux forces de sécurité. Nos postes frontaliers ne sont pas des postes rassurants car là ou on a besoin d’un effectif important, on ne l’a pas avec des moyens de fortune. C’est vraiment jeté ces agents dans la gueule du loup.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 14:16, par Anta
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    Il est évident qu’avec les islamistes la stratégie du "tendre l’autre joue si on te souffle l’une" ne marche pas. Je ne suis pas Juif mais j’admire la stratégie des juifs pour se défendre. Ils font la guerre préventive parce qu’ils savent que leur pays est entouré d’ennemis mortels. Alors, ils tapent avant qu’on ne les tape. Pour cela il faut des jeunes gens à la limite casse-cou. Je ne sais pas si nous avons des relations diplomatiques avec Israêl, mais la meilleure manière de combattre un ennemi, de s’allier à l’ennemi de cet ennemi or tout le monde sait que l’ennemi préféré des islamistes, c’est Israël. Supplions le Mossad de venir former nos jeunes gens à leur méthode.Comme Kôro Yamyélé l’a préconisé, initions des assassinats ciblés.Tel El hadji désœuvré et lubrique est entrain de laver la cervelle de jeunes garibous, on le fait passer de vie à trépas ; ni vu ni connu. Cet El Hadji Koufa du Mali qui prêche des insanités au vu et au su de tout le monde, il faut le buter en clando. Pour cela il faut sélectionner des jeunes gens à la limite casse-cou et les former à la manière de "Kidon", cette unité des services secrets israeliens chargée des assassinats ciblés/ "Kidon signifie "baïonnette", qu’on pourrait traduire en mooré "Soubèga". Soubèga sera composé d’environ 48 membres répartis en commandos de quatre éléments (trois hommes et une femme). Toute cible soumise à Soubèga doit être préalablement déclarée coupable par des juristes (pas ceux des OSC hyènes) mais des juristes patriotes. Un el hadji envoie ses ouilles attaquer une gendarmerie, on lui rend la monnaie même si c’est dans dix ans. Pourquoi Daesh n’ose pas attaquer Israel ? c’est parce que l’oeuf sait où danser.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 14:20, par Jeunedame seret
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    Une cartographie signée imposée par la France. Diplomatie française = conspiration française

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 14:27
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    Ils n’ont qu’à se faire mettre. Toute la France est rouge mais cela n’empêche pas Paris de recevoir des touriste. Depuis 2010, le terrorisme a plus frappé en France qu’au Burkina Faso. Après avoir échoué à placer un terroriste à la tête du Burkina, vous revenez pour saboter notre développement avec des publications de carte de Burkina mal confectionnée comme d’ailleurs l’intention derrière. On se rappelle du tollé suscité après la qualification par la presse américaine des zones dangereuses à Paris. Anne Hidalgo avait vivement dénoncé en présentant des go zones ! Toujours à se croire les maîtres du monde !

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 14:33
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    que la France se calme.ca les fait mal quand on ne les réclame pas dans nos conflits.
    on a commencé à se détacher de la france qui est un frein au développement de l’Afrique.alons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 14:36, par "Avenir"
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    Merci à la diplomatie française pour cette nouvelle cartographie des risques. Seulement beaucoup de précisions manquent pour qu’elle soit comprise et utile au peuple Burkinabè. Voici quelques questions dont leurs réponses apporteraient plus d’éclaircissement :
    1- Quelle est la nature des risques ?
    2-Depuis quand ces risques se sont accrus jusqu’à ce qu’il ne reste plus une zone à vigilance normale ?
    3- Quelles sont les mesures à prendre ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 14:44, par RELWINDE
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    Tout le territoire français est a risque alors qu’ils quittent leurs pays. ce n’est pas a la France de nous dire les zones a risques. les pyromanes de nos états.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 14:56
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    Ceux qui installent la peur dans les cœurs de leurs semblables, alors qu’eux mêmes prônent le contraire pour leur pays. Les Burkinabè prônent le vivre en paix ensemble dans le respect de nos différences.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 15:18, par Burk !!
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    Est-ce que Charlie Hebdo était à Gorom Gorom ou à Douna ?
    Continuez à vous faire peur.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 15:23, par Tanga
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    CDR du Burkina, réveillez vous !!!
    L’Impérialisme avec valet aveugle nommé Islamiste veut brouter le Burkina.
    Que chacun vérifie la maison de son ami ou voisin lorsqu’il y va, dénoncer même les choses les plus simples.
    Oser lutter et savoir vaincre ; telle est la devise. Traquer et frapper jusque là où besoin sera. Ne jamais laisser un moment de pose à l’ennemi quel que soit sa couleur ni sa prétendue religion.
    Nous allons aller en ligne serrée pour vérifier toutes l’étendue de notre Faso.
    Malheur à ceux qui veulent brimer les peuples ; puisse le tout puissant les maudire à jamais.
    La Patrie ou la Mort Nous Vaincrons !!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 15:27
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    Pourvu qu’on ne nous dise pas après que le zone de Fada et environnants soient à risque. Maintenant que le peuple met fin à la crise traversée que ... voit d’où peuvent venir de l’instabilité ; pourquoi ne pas faire communiquer pareil information par le gouvernement en place cher...!!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 15:44, par Paix
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    Ce-ci n’est pas faut. Mais si c’est maintenant que la France doit semer la psychose dans les esprits des Burkinabés, je demande à tous les frères de ne pas céder à la panique. Qu’advienne que pourra. Ouvrons l’œil et faisons confiance au Créateur qui nous a délivré de Blaise C. et de Djendéré Gilbert.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 15:46, par Sidpayétka
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    BONJOUR A TOUS !
    Merci pour les services de renseignements de la diplomatie française. C’est du beau travail en matière de cartographie du terrorisme. Mais moi j’en doute fort. Cette carte gagnerait a être réactualisée et surtout a élargir sa zone de risque tout le long de la boucle du fleuve Niger jusqu’à Tilabérie en passant par Tera, Goté et redescendre vers Kantcharie, Botou et Dori Yalgo, Barsalgo Kaya, Kongoussi, Djibo, Ouahigouya et Nouna dans la partie septentrionale du Burkina. Quant aux cotés Ouest et Sud, les risques majeures seraient du coté de la frontière Ghana-Cote d’Ivoire et Togo-Burkina voir Bénin-Burkina, le Bénin pouvant être une cible potentielle et docile de Boko Haram alias Etat islamique de l’Afrique de l’Ouest. Ma conviction est d’autant beaucoup plus fondée que ces djihadiste et fous d’Allah fonctionnent beaucoup plus sur l’appartenance ethniques (langues de communication vernaculaires obligent) que sur les convictions religieuses. La bande de risques telle que présentée représente également et certes la bande d’influence accrue de la religion musulmane. Alors que chacun surveille bien ses arrières lorsque qu’il s’agit d’aller a la mosquée ou qu’il articule bien ses mots dans la langue vernaculaire afin de démasquer les terroristes infiltrés pour la cause du chaos en Afrique de l’Ouest. Le Burkina ne saurait servir de base arrière aux terroristes endogènes et/ou exogènes. Une conjonction des efforts destructeurs de MOUSSA (MUJAO) et de BOUKARI (BOKO HARAM) ne peut que transformer le Burkina comme principale plaque tournante du terrorisme en Afrique de l’Ouest du reste déjà soupçonné sous l’ère Compaoré, ce qui est malheureusement en voie de se concrétiser si on ne prend garde. Web master SVP !!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 15:49, par Adolphe
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    A quoi vous vous mêlez.
    Le Burkina trouvera la solution de son problème de sécurité en interne .
    Nous avons confiance à notre gendarmerie et aussi à notre police calme mais efficace dans l’ombre. Nous savons que les efforts conjugués des deux entités avec le soutien de nos magistrats bouteront les forces du mal hors du pays.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 15:55, par La Science
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    Houm ! qu’elle Génie architecte hein la France, Faut dire que qu’il le savait d’avance pour refendre le général putschiste. Faut qu’il rêve d’allumer le Feu au Faso et après venir jouer au pompier ! On est en drap de ça. Que benisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 15:59, par Tasse le Tché
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    ah ! nous y sommes ! J’espère que cet écrit sera publié car ça y va la sécurité nationale ; je vous le promets
    Que vous le croyez ou pas je vous fais cette confidence :
    la France est de connivence avec les djihadistes. je suis prêt à vous le démontrer par A+B dans mes écrits à venir si vous voulez bien me contredire.
    Je suis un humble analyste géopolitique.
    Asta la victoria, siempre !
    Tasse Le Tché

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 16:17, par Tasse le Tché
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    J’ai une seule question à poser à cette France :
    - Depuis quand a-t-elle fait cette cartographie et ce n’est qu’après l’incident qu’elle le publie ?
    Question également à la rédaction de lefaso.net :
    - C’est la France qui vous remis la carte ou c’est vous qui êtes allés la chercher ?
    Tasse Le Tché
    Asta la victoria, siempre !

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 16:20, par SING
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    De toute façon on est là et prêt à toute éventualité. Nous avions défié le soit disant ex RSP en 2000 puis en 2008 à l’université en recevant même des balles réelles de ces derniers. Lors de l’insurrection et surtout la nuit du 17 nos têtes étaient mises à prix par un certain capitaine hyper-drogué nos familles visitées mais ils n’ont pas parvenu à nous intimider au contraire nous avions montré de quoi on était capables sur toute l’étendu du KADIOGO(eux même savaient qu’ils y avait des zones rouges no gratta pour le RSP et ceux qui se sont aventuré en ont eu pour leur compte) et nous allons faire de même au péril de nos vie face à ces mercenaires et par la grâce divine nous allons encore remporter cette nouvelle bataille avec la même stratégie et avec l’appuie des FDS ce pays que certain avaient prêtés aux djihadistes et rebelles de la RCI pour qu’ils puissent se ravitailler en armes et drogue sera libéré advienne que pourra. Je vous le dis aujourd’hui, Dieu est burkinabè et quiconque qui se mettra à travers notre chemin nous trouvera malgré notre pauvreté que Allassane ne cesse de nous la répéter, nous allons lui montrer que les USA malgré leur arsenal n’avaient pas vaincu le Vietnam parce que le peuple vietnamien était avec son armée et c’est le cas aujourd’hui au Burkina Faso. Vaincre une armée c’est facile mais vaincre un peuple déterminé et acquis à la cause de la patrie est impossible. La Patrie ou la Mort nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 18:18, par Freeman de T
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    Donc, si je comprends bien c’est la France qui a mis toute cette bande rouge sur le nord et l’ouest de mon pays quoi. Né wendé, ils ont même mis mon village dedans ! Je constate que c’est la zone frontalière du Mali. Ok ! Maintenant la question que je pose est celle-ci : quelle est alors la couleur du Mali ? Tchrrrrrrrrrrrr !
    Dieu bénisse le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 18:45, par L’indigné
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    QUE LES DOZOS SE TIENNNENT PRETS POUR ANEANTIR SES MECREANTS DE DJIHADISTES AUX COTES DE NOS ARMEES !

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2015 à 19:13
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    Fau pas tout melangé. Il samble que cette carte est pour les voyageurs étranger et dicte pas au burkinbé ou ils peuvent allé ou pas. Le peuple reste souverain chez lui et la france ne dit pas le contraire. Cet carte dit que le risque d attaque et grand dans ses zones et que le peuple doit mobiliser pour pas se laisser envahir par les fous de dieu

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2015 à 00:58, par Rémi
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    Bonjour,

    Pour information : cette carte est à destination des touristes et professionnels Français. Elle permet d’avoir une idée des zone où il peut y avoir des problèmes.
    Elle est souvent un peu exagérée pour que les citoyens Français ne prennent pas de risques.

    Elle n’est pas là pour dire au Burkinabé ce qu’ils doivent faire !

    Par contre, moi je note quelque chose d’intéressant :
    On a :
    - un coup d’état qui a déstabilisé le pays
    - des djihadistes qui ont été appelés (par le RSP ?)
    - un pouvoir politique qui n’est pas capable (?) de prendre de fortes actions militaires.

    C’est un super cocktail qui risque de déstabiliser le pays. Il faut absolument réagir pour ne laisser AUCUNE brèche aux frontières ! Il ne doit pas y avoir de conflit armé, sinon, ça va être une catastrophe !

    Courage !

    Amicalement,
    Rémi

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2015 à 01:04, par Rémi
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    (Re) Bonjour,

    Je complète mon dernier message :

    La carte est disponnible gratuitement sur internet pour tout le monde.

    Une carte du monde est établie et actualisée, ça ne concerne pas que le Burkina. "France diplomatie" fournit ce service à tous les Français pour qu’ils sachent où ils vont avant d’y être ! Très utile pour les voyageurs qui ne connaissent pas la géopolitique actuelle du monde entier...

    Je le répète : cette carte n’est pas faite pour les Burkinabé ! Ne vous sentez pas agressé par la France quand ce n’est pas le cas, mes amis... je suis sûr que même vous, vous déconseilleriez a des blancs d’aller au Sahel... car il y a un risque !

    Amicalement,
    Rémi

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2015 à 04:39, par Yiriba
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    Pourquoi s’offusquer face à cette carte ? Si elle est fausse, alors tant mieux, partout on est en sécurité au Faso et on peut l’ignorer. S’il existe une part de vérité sur la carte, renforçons la sécurité là où il le faut. Dénoncer l’impérialisme ne nous sortira pas des djihadistes. D’ailleurs les impérialistes même sont impuissants devant les terroristes. Défendons-nous comme on peut.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2015 à 10:09, par koom kougri
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    D’abord cette carte s’adresse au Français désireux de se rendre au Burkina Faso
    Ensuite hunblement reconnaissons que la vie au BF a changé, risque accru de terrorisme et que tout le monde se doit d’être vigilant comme un vieux CDR
    Enfin, que Dieu sauve le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2015 à 10:48, par Caporal Gringo
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    La diplomatie francaise a vendu la mèche : la zone indiquée, nous le Savons, regorge énormément de pétrole, l’ or noir. Que le BUMIGEB s’ en occupe et que les autorités mettent cette zone sous haute surveillance militaire.

    Vive le Burkina Faso !
    La Patrie Ou La Mort, Nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2015 à 15:56, par lassane
    En réponse à : Burkina : La nouvelle cartographie des risques selon la diplomatie française

    C’est dans les moments difficiles qu’on reconnait les vrais amis .Tout ce qui arrive est imputable car c’est son intervention stupide en LYBIE qui nous vaut tous ces problèmes de terrorisme dans la sous région ouest -africaine .Bon qu’on arrête de traumatiser et trop effrayer le peuple burkinabè .Comme l’ont dit d’autres internautes il y a plus d’attentats terroristes en France et ailleurs plus qu’en Afrique mais personne n’y a décrété des zones,rouges ,oranges .bleues ,vertes ,pourpres ,jaunes ,alezanes etc.. Les puissances dites mondiales (USA,FRANCE ) malgré tous leurs moyens sophistiqués militaires et de renseignements n’ont pu empêcher ni le 11 septembre 2001 ,ni le 7 janvier 2015 Charlie Hebdo .Par contre j’ai la conviction que seul le peuple burkinabè dans sa détermination légendaire pourra faire repartir tous les terroristes là où ils sont venus ou bien 6 mètres sous terre. Mobilisons nous comme le disait Feu Hien KILIMITE (paix à son âme )pour la guerre populaire généralisée pour protéger notre pays

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2015 à 16:40, par l’observateur neutre
    En réponse à : la nouvelle cartocraphie du burkina

    A présent son excellence déclarer Paris et ses banlieues "zone rouge très dangereuse" et le reste de la France "zone rouge dangereuse".En conclusion toute la France fortement déconseillée pour les français.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés