Inondations à l’hopital Yalgado : La solution par des travaux et un déguerpissement

mercredi 13 juillet 2016 à 01h43min

Le ministre de la santé, Smaïla Ouédraogo a rencontré les journalistes, le mardi 12 juillet 2016 à Ouagadougou, pour faire le point des mesures prises pour faire face au problème récurrent d’inondations du Centre hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo. C’était en présence du directeur général de l’hôpital, Robert Sangaré.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Inondations à l’hopital Yalgado : La solution par des travaux et un déguerpissement

La forte pluie tombée dans la nuit du 10 juillet dernier a inondé les services des urgences médicales du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO). Face à cette situation, une série de rencontres a été organisée afin de trouver des solutions immédiates au problème. Au sortir de ces rencontres, des propositions ont été faites. Il s’agit, selon le ministre de la santé, Smaïla Ouédraogo, de faire les curetages des caniveaux de Bogodogo et de l’hôpital, de remplacer les dalettes au niveau des caniveaux par des grilles. Au nombre des propositions figurent également des travaux de sur-élevage au niveau de la devanture de l’hôpital, la jonction des caniveaux, la fermeture de la porte des urgences viscérales, entre autres.

« Nous avons également des vannes qui sont vers le barrage. Elles sont fermées quand c’est nécessaire et ouvertes quand c’est nécessaire également. Il n’y a pas un dispositif actuellement qui permet la mise en route automatique de ces vannes quand il pleut », a déploré M. Ouédraogo. A ce titre, une mesure transitoire a été prise. « Nous avons pris l’engagement à ce niveau, pendant les trois mois qui restent pour les grosses pluies, de recruter quatre agents dont deux seront à l’intérieur de l’hôpital et les deux autres à l’extérieur. Ils seront à pied d’œuvre 24/24 pour qu’en cas de besoin ils puissent fermer ou ouvrir les vannes pour ne pas être surpris en cas des grosses pluies (…) », a-t-il rassuré.

La mise en œuvre effective des curetages se fera par le déguerpissement des marchands installés le long du lycée Bogodogo et aux abords de l’hôpital Yalgado. La date limite fixée à cet effet est le 13 juillet 2016. A en croire le Dr Ouédraogo, ces derniers ont été compréhensifs. « Hier soir, nous avons eu une rencontre avec eux. Ils ont à l’unanimité reconnu que c’est un désagrément car ils nourrissent leurs familles à partir de cette activité. Mais, ils ont reconnu que c’est parce qu’ils sont en bonne santé et parce qu’il y a des hôpitaux qui fonctionnent, qu’ils peuvent faire leurs activités commerciales », a-t-il confié.

Le directeur général du CHU-YO, Robert Sangaré, de son côté, est convaincu que les travaux pourront remédier aux problèmes de drainage de l’hôpital. Toutefois, recommande-t-il, « il faut qu’il y ait des passerelles pour permettre aux gens d’avoir accès à l’hôpital pendant les travaux de l’échangeur de Ouahigouya qui risquent de prendre trois ans ».

A la question de savoir à combien s’élève le budget des travaux, le ministre Ouédraogo rassure : « Il n’y a pas de coût en plus. C’est un projet qui était initié et entièrement financé par le projet Reconstruction et équipement de Yalgado. La mise en œuvre est intégrée par l’entreprise COGEB qui a le marché de construction de l’échangeur ». « En réalité, on leur a demandé d’avancer certains travaux pour résoudre des problèmes de l’heure en les réintégrant dans leur marché initial », a-t-il précisé.

Le ministre de la santé, celui des infrastructures, de l’urbanisme et de l’habitat, en collaboration avec le directeur de l’hôpital, sont chargés de veiller à la bonne marche des travaux.

A l’issue de la rencontre, une visité de terrain a permis de constater de visu l’effectivité des travaux.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Lire aussi : Inondation au CHU-Yalgado Ouédraogo : Des ministres en réunion d’urgence ce lundi matin-

Propos digne d’intérêt
Wandao Aminata, commerçante

On nous a sommés de quitter les lieux dans les 72 heures. Personnellement, je ne suis pas prête à le faire parce que je ne sais pas où aller. Nous avons un contrat à la RAGEL. Donc, je pense que s’il y a un problème, c’est à elle de nous informer et cela au moins trois mois à l’avance afin qu’on puisse prendre nos précautions. L’autre alternative aurait été qu’on nous trouve un lieu où aller le temps que les travaux finissent. Nous sommes ici depuis des années. De plus, je suis née trouver ma mère qui faisait son commerce ici. Aujourd’hui, on veut qu’on quitte les lieux. Pour aller où ?

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 juillet 2016 à 02:11
    En réponse à : Inondations à l’hopital Yalgado : La solution par des travaux et un déguerpissement

    Tjrs des visions a court terme. A quand le developpement des burkinabe

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 05:58, par BATIANA
    En réponse à : Inondations à l’hopital Yalgado : La solution par des travaux et un déguerpissement

    Curetage : Dans le domaine médical, par opposition au curage, le curetage désigne le geste chirurgical consistant à retirer tout ou partie d’un organe d’une cavité naturelle, éventuellement à fin biopsique ou diagnostique. ...

    Curage : Le curage est l’opération consistant à extraire et exporter les sédiments qui se sont accumulés par décantation sous l’eau.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 07:13
    En réponse à : Inondations à l’hopital Yalgado : La solution par des travaux et un déguerpissement

    L’occupation anarchique devant l’hôpital est un réel problème puisque les commerçants et autres balancent leurs ordures dans les fossés. Pourquoi d’ailleurs tout ce désordre devant l’hôpital ? Les abords de l’hôpital doivent être tranquille et ici on se croirait au yaar !

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 07:32
    En réponse à : Inondations à l’hopital Yalgado : La solution par des travaux et un déguerpissement

    qu’est ce que la construction de l’échangeur du nord a avoir dans les travaux de l’hopital.ya combien de km qui sépare le site des travaux de l’échangeur al’hôpital.si c’est les travaux qui concernent la voie qui passe devant l’hôpital à l’échangeur de l’est là on est d’accord arrêter de frustrer les gens.si on a fait des etudes et allez loin comme on aime le dire et qu’on prend la tete d’une direction c’est pour innover positivement parce que des gens innovent en remplissant leur poche que de travailler pour le pays et pour le peuple.la patrie ou la mort nous vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 07:44, par mosay
    En réponse à : Inondations à l’hopital Yalgado : La solution par des travaux et un déguerpissement

    On parle de quel échangeur là ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 08:24, par Témoin
    En réponse à : Inondations à l’hopital Yalgado : La solution par des travaux et un déguerpissement

    La direction générale de l’hôpital Yalgado a réalisé de nombreux travaux d’infrastructures et d’équipements du CHU de 2012 à 2015.Ainsi, les services de la maternité, des urgences médicales, traumatologiques entre autres ont été rénovés. L’hôpital s’est doté d’un scanner de dernière génération (64 barrettes), d’une unité de puissants groupes électrogènes qui sécurisent les services sensibles tels que les blocs opératoires en cas de coupure d’électricité. En 2016, l’hôpital s’est doté d’un laboratoire moderne et d’une unité de production d’oxygène médical pour les besoins des malades sous respiration artificielle. Mais le grand tort fait au CHU Yalgado est la restriction budgétaire de plus d’un milliard de FCFA qui a été effectuée sur son budget sous la transition en 2015 et cette situation demeure toujours inchangée pour le budget 2016.Sans budget conséquent, il est évident que l’hôpital ne pourra pas satisfaire convenablement les besoins d’investissements nécessaires. Pour parer aux inondations à l’image de celles du 1er septembre 2009, la direction de l’hôpital a réalisé en 2012 des caniveaux au sein du CHU. Il importe que le gouvernement trouve une solution diligente aux risques réels d’inondations de cet hôpital qui se trouve en zone inondable dans un bas-fond. Le gouvernement qui a pensé que le projet de réalisation de l’échangeur dans la zone de l’hôpital serait une solution pour une meilleure canalisation des eaux pluviales, devrait voir sans tarder comment concrétiser ce projet dans l’intérêt général de tous et des malades en particulier.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 08:38, par Time Will Tell
    En réponse à : Inondations à l’hopital Yalgado : La solution par des travaux et un déguerpissement

    Le Burkinabè ne changera jamais. "tu es née trouver ta mère ici". Est-ce que ta mère est née trouver ta grand mère la_las ? que vaut ton commerce face à la santé de tous les burkinabè. trop d’incivisme. tu te donnes des droits dans l’occupation illégale du domaine public. dans la reconstruction de Ouaga avec les échangeurs et les grand travaux bcp ont été déguerpi. mais ils ont su ou aller.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 09:39, par Tassouma
    En réponse à : Inondations à l’hopital Yalgado : La solution par des travaux et un déguerpissement

    C’est bien mais il faut le faire dans les règles de l’art.
    Je suis en colère contre la DGTTM. Comment avez-vous laissé mouiller nos documents ? Il y a irresponsabilité implicite et même explicite à quelque part. Je me rappelle qu’au premier septembre 2009, nos dossiers ont été abîmés la-bàs et on a admis, assumés les coûts.
    Toute personne responsable devrait prévoir, et donc éviter des situations similaires.
    Mais hélas !
    Il faut des sanctions, il ne reste qu’administrative. Il y a trop de négligences. Comment pouvez-vous entreposer des dossiers à même le sol ? Je me suis rendu avec un ami spécialisé en sinistre. Il conclut que les précautions prises étaient insignifiantes au regard des désastres du 1 septembre.
    Vraiment pour mes dossiers vous nous devez des comptes.
    Pauvre Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 10:28, par Echangeur très utile
    En réponse à : Inondations à l’hopital Yalgado : La solution par des travaux et un déguerpissement

    La construction de l’échangeur qui passera devant le CHU Yalgado est d’une grande utilité publique. Car la voie est quasiment en embouteillage régulièrement .A certaines heures de pointe et durant les fêtes de fin d’année, des ambulances rencontrent trop de difficultés pour se frayer rapidement un passage pour accéder à l’hôpital avec des malades. La direction générale de Yalgado a fourni des efforts par la réalisation en 2012 de caniveaux à l’intérieur de l’hôpital, ce qui a permis d’éviter les risques d’inondations à l’instar de celle du 1er septembre 2009 qui avait beaucoup endommagé des équipements médicaux au CHU. La réalisation de l’échangeur qui sera doté de grands caniveaux évitera que les eaux de la ville qui convergent vers la zone du bois ne se déversent encore dans l’enceinte de l’hôpital. Alors, vite que ce projet qui a trop traîné se concrétise selon les règles de l’art dans l’intérêt de tous.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 10:37, par saw
    En réponse à : Inondations à l’hopital Yalgado : La solution par des travaux et un déguerpissement

    Premièrement : Vraiment c’est triste, donc on fait des vannes et on prévoit pas du personnel pour les ouvrir et les refermer ?
    Deuxio : La zone de yalgado, cnrst, lycée bogodogo doit faire l’objet d’une consultation par des spécialistes en assainissement afin de trouver une solution globale.
    Troisièmement : hôpital doit prévoir un budget pour l’entretien courant de ses caniveaux avant et après chaque saison pluvieuse. Au Burkina nous sommes toujours dans l’urgence et non la prévision.
    En fin est ce que la sapeurs pompiers ne doivent pas aussi être prêt à intervenir dans les zones sensibles comme l’hôpital ? Avec des moto pompes et autres appareils de pompages pour minimiser les dégâts en cas d’inondations ? Si le matériels adéquats n’existe pas c’est l’occasion pour évoquer le problème et avoir ce minimum nécessaire pour le secourisme.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 11:21, par SAWBARTHEL
    En réponse à : Inondations à l’hopital Yalgado : La solution par des travaux et un déguerpissement

    Eh autorités du Faso !!!! Elles n’apprennent jamais leurs leçons. Jusqu’à présent vous n’avez pas encore tiré des leçons de la première grande inondation dont les eaux en son temps aussi avaient envahi le Grand Hôpital National Yalgado. APPRENONS à apprendre nos leçons, ça nous évitera les dégâts.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 11:22, par LE SAGE
    En réponse à : Inondations à l’hopital Yalgado : La solution par des travaux et un déguerpissement

    Et ses millions qu’on a dépensé après la première inondation en 2009. Encore des marchés pour manger ; l’impunité va tuer ce pays

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 11:23, par DIMA Roger
    En réponse à : Inondations à l’hopital Yalgado : La solution par des travaux et un déguerpissement

    Pour dire à l’intervenant 4 qu’il s’agirait de l’échangeur à construire à l’intersection Yalgado - barrage n°3 - échangeur de l’est. D’ailleurs les travaux ont commencé.
    C’est surement une erreur de frappe quand il écrit échangeur de Ouahigouya.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 11:35
    En réponse à : Inondations à l’hopital Yalgado : La solution par des travaux et un déguerpissement

    Wandao Aminata, donc malgré le fait que la voie de l’hôpital doit être reprise, tu ne savais pas que vous allez être déguerpis ? Donc durant tout ce temps là tu n’as pas chercher où aller ? Franchement les Burkinabés commencent à m’inquiéter.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 11:45, par citoyen lambda
    En réponse à : Inondations à l’hopital Yalgado : La solution par des travaux et un déguerpissement

    Pauvre Faso ! en ville il faut parler d’égout !!! il faut construire des égouts (géants canaux souterrains qui recueillent les eaux pour les conduire hors de la ville). Si vous pouvez construire des echangeurs alors vous pouvez construire des egouts non ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 12:04, par Rouamba
    En réponse à : Inondations à l’hopital Yalgado : La solution par des travaux et un déguerpissement

    A quand le décollage ?toujours des solution d’urgence et de court terme.Ne savons nous pas que yaladogo est dans une zone inondable ?Je pense que l’idéal c’est de régler ce problème définitivement au lieu de les transférer ultérieurement.Pour ce faire les autorités doivent se référer a l’histoire de la pluviométrie du Burkina pour mettre en œuvre des infrastructures pouvant supportes la quantité d’eau tombée le premier septembre 2009 multiplier par cinq ainsi, notre hôpital sera a l’abri des inondation a répétition

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 15:10, par Réalisme
    En réponse à : Inondations à l’hopital Yalgado : La solution par des travaux et un déguerpissement

    C’est une bonne action de réalisme que des membres du gouvernement dont le Premier ministre, le ministre de l’urbanisme, le ministre de la santé aient constaté de visu, la principale cause des inondations du CHU Yalgado.Il s’agit de l’étroitesse des caniveaux aux abords de l’hôpital et le fait que ces caniveaux soient bouchés d’ordures qui ne permettent pas l’évacuation des eaux pluviales. C’est pourquoi toutes ces eaux de la ville se déversent dans l’enceinte de l’hôpital. Certes la direction du CHU a réalisé des caniveaux à l’intérieur de l’hôpital mais cela ne suffit pas pour contenir les grosses quantités de pluies du fait de la défaillance des caniveaux extérieurs qui ne relèvent pas de la compétence de l’hôpital mais de la Mairie. Donc, il ne s’agit pas d’un problème de personnes lié au ministre de la santé, ni au DG de Yalgado. C’est un problème d’infrastructures urbaines défectueuses pour la canalisation des eaux de la ville. Comme le Premier ministre veut que les moyens financiers soient mis rapidement à disposition pour curer les caniveaux, cela peut constituer une solution transitoire dans l’attente de l’accélération des travaux de construction de l’échangeur vers la zone du Bois. Les grands caniveaux qui seront réalisés autour de cet échangeur seront la solution durable pour stopper l’inondation du CHU Yalgado. Félicitation donc au ministre de la santé et au DG de Yalgado pour leurs actions concertées pour endiguer rapidement ces risques d’inondations en ces temps de changements climatiques qui entraînent souvent de fortes précipitations.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 16:11
    En réponse à : Inondations à l’hopital Yalgado : La solution par des travaux et un déguerpissement

    @lefaso.net : n’est pas une relocalisation plutôt qu’un déguerpissement ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 16:12, par zidwaya-Michou
    En réponse à : Inondations à l’hopital Yalgado : La solution par des travaux et un déguerpissement

    Mes compliments à tout les malades et à tous ceux de la santé.
    En 2009 une institution du Cinéma à subit le même sort et a reçu plus d’une centaine millions. Cette somme a été dépensé comme on le voulais. En d’autre terme la majeur partie est allée dans la poche du premier responsable. Dieu merci à l’hôpital au moins là-bas des travaux ont été exécuté. De l’autre cote se sont des frigos, des postes téléviseur, des bureaux de un millions, des moquettes et que sais encore...

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 19:49
    En réponse à : Inondations à l’hopital Yalgado : La solution par des travaux et un déguerpissement

    On est pauvre en ressources financieres mais on est surtout pauvre en idees, en imagination. Tout un conseil de direction qui adopte des solutions de legerete face a un probleme aussi grand que celui des reccurentes innondations du CHU-YO

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 09:22, par Le venin
    En réponse à : Inondations à l’hopital Yalgado : La solution par des travaux et un déguerpissement

    J’aimerais m prononcer par rapport l’inondation à la DGTTM. Je pense que ce directeur ,il faut le remercier. Diriger c’est savoir prévenir ossi.Comment après les inondations de 2009,l’on peut continuer à déposer les documents dans des cartons par terre ?. C’est une négligence notoire.Cher directeur si tu ne peux pas il fo quitter.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés