Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui veut faire quelque chose trouve un moyen ; Qui ne veut rien faire trouve une excuse.» Proverbe Arabe

Développement : L’économie burkiniabè a réalisé de bonnes performances depuis 2007

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Finances publiques • • dimanche 28 juillet 2013 à 22h48min
Développement : L’économie burkiniabè a réalisé de bonnes performances depuis 2007

Enfin un rapport qui apporte du baume au cœur. Après le rapport au vitriol des évêques du Burkina et celui très alarmant de International Crisis Group, on a un rapport d’un autre ton. Et il concerne la santé de notre économie. Si l’on en croit l’équipe du FMI qui a ausculté nos programmes de développement depuis 2007, les principaux objectifs du gouvernement burkinabè en matière de réduction de la pauvreté et de croissance ont été atteints, avec une croissance supérieure à la moyenne régionale. Les autorités sont à féliciter pour les progrès considérables réalisés disent les experts du FMI qui reconnaissent néanmoins que le pays « reste aux prises avec d’énormes défis économiques et de sérieux problèmes au regard de la réduction de la pauvreté ». « Il est donc prioritaire de renforcer la capacité à mettre en œuvre des programmes en faveur des populations pauvres », recommandent-ils. L’intégralité du document.

Burkina Faso-Evaluation ex post de l’application de programmes sur longue période

Vos commentaires

  • Le 27 juillet 2013 à 02:55, par Tidiane En réponse à : Développement : L’économie burkiniabè a réalisé de bonnes performances depuis 2007

    Les preuves parlent d elles même . La vérité est qu au Burkina rien ne s est amélioré chez le citoyen lambda. Ce sont les établissements privés qui font des diplômés aux coûts de multiples millions. Les services sanitaires de l État sont de noms sinon que les médecins eux même jonglent avec le privé . La vie chère chez les citoyens. Si cet rapport s intéresse au prix du ciment a Ziniare ou a la vie des 14%des prédateurs des deniers publiques on peut affirmer que la croissance économique est passée a 20% . Le premier médecin d un malade c est lui même , autrement dit vous les journalistes sont mieux placés pour analyser les aspects de cette croissance car on n a absolument pas besoin de gros yeux pour voir un éléphant. Ce rapport concerne Kossyam et Ouaga 2000, Ziniare aussi si vous voulez. Dans les zones où prolifèrent l or, il y a ni route ni école . Le Burkina a mal en tout, la gouvernance, l intégrité etc. En substance les citoyens veulent voir le concret , un plus valu dans les salaires des vrais travailleurs et non des privilèges exorbitants accordés aux ministres et directeurs des sociétés d État. Mon rapport ne varie pas tant que les détournements faramineux dont le cours des comptes fait cas n est pas résolu. Les incriminés ont ils remboursé, ont ils été sanctionné . A contrario ce sont les même causes qui produiront les même effets. Au secours pour mon pays qui se meurt.

    Répondre à ce message

    • Le 27 juillet 2013 à 08:01, par citoyen En réponse à : Développement : L’économie burkiniabè a réalisé de bonnes performances depuis 2007

      Le négativisme ne sortira pas le Burkina de la pauvreté. Quand on veut avancer, on doit être capable de positivité. Beaucoup de choses ont changé positivement et d’autres non. Si l’on prend le temps de bien regarder, il y a des biens de consommation dont les prix ne font que baisser ou qui sont accessibles au plus grand nombre. Citons au hazard : ordinateur, vélo, moto, habillement, chaussures, voyage etc.
      Le parc auto, moto des burkinabè croit à vue d’oeil de façon exponentielle. En réalité, ce sont nos besoins qui dépassent nos moyens. Or, chacun de nous peut régler ses besoins en fonction de ses moyens. Il faut dire que les burkinabè sont entrés de plein pied dans la société de consommation. Dans cette société, effectivement, l’argent ne suffit jamais. Seuls les plus raisonnables vivent heureux. Je ne dédouane nullement le gouvernement que j’appelle à toujours mieux faire. Positivité mon frère. Positivité.

      Répondre à ce message

    • Le 27 juillet 2013 à 18:41, par Democrate legaliste En réponse à : Développement : L’économie burkiniabè a réalisé de bonnes performances depuis 2007

      Vous évoquez trop de probleme mr Tidiane, mais je voudrais que vous moderez un peu , car le role d un gouvernement c est de faire bouger un pays et non forcémént de resoudre les probleme des individus Merci

      Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2013 à 03:02, par King En réponse à : Développement : L’économie burkiniabè a réalisé de bonnes performances depuis 2007

    L’analyse des évêques sur la pauvreté était loin d’être objective.
    Concernant la pauvreté de masse les évêques ont écrit : "celle-ci atteint en effet 43,9% de la population qui vit en-dessous du seuil de pauvreté en 2010 contre 46,4% en 2003".
    Donc en 2003 le taux était de 46,4% et il est DESCENDU à 43,9% en 2010 soit un RECUL de près de 3%.
    1-Une tendance à la hausse de la pauvreté veut dire que si les tendances se maintiennent, il va arriver un certain moment ou seul le président et son clan seront riches et tout le reste pauvre.
    2-Une tendance à la baisse signifie que si les tendances se maintiennent, il va arriver un moment où il n y aura plus de pauvre !!!
    Pourquoi ces évêques ont CATHOLIQUEMENT ignoré le point 2 ci-dessus et ont martelé une grande partie de l’argumentaire sur la pauvreté ? Peut-être parce que pas de pauvres signifierait la disparition de l’église des pauvres comme le veut le Pape François ???
    Les prêtres ont perdu leur crédibilité dans cette partie.

    Répondre à ce message

    • Le 27 juillet 2013 à 08:57 En réponse à : Développement : L’économie burkiniabè a réalisé de bonnes performances depuis 2007

      Une baisse de 3 points en 7 ans, il te faut un siècle pour éradiquer la pauvreté dans ce pays. Un peu de sérieux dans vos raisonnements à la King Kong ! sauf que d’ici là, notre environnement sera complètement délabré avec pas moins de 50 millions de burkinabè à nourrir en 2050 avec un taux de croissance de 3,1% par an de la population.

      Répondre à ce message

    • Le 27 juillet 2013 à 09:41, par Pour le bien être du Burkina, mon pays En réponse à : Développement : L’économie burkiniabè a réalisé de bonnes performances depuis 2007

      Le King, disons le monarque ou encore le dictateur.
      Tu n’as rien compris et tu n’en es pas capable de comprendre.
      Moi je suis un plus proche de Blaise que tu ne le seras même si tu voulais, mais la question qui se pose actuellement ce n’est pas de l’aimé ou de l’adorer il s’agit du Burkina Faso. Ce n’est pas un échange entre copain ou on peut dire ce qu’on veut, il s’agit ici de sauver le Burkina.
      Je vous invite à relire ceux que les pro mobutu, ben Ali, Kadaphi et autre disaient dans un contexte similaire.
      Je remercie Blaise pour ce qu’il a fait pour le Burkina mais je lui demande de se retirer, car il faut savoir partir ( proverbe africain). Contrairement à des avortons comme vous, toutes personnes sensées saient qu’après un long regime le pays sombre dans le chaos. Tu sais si Blaise continuait au pouvoir ce qui va arriver c’est que la gangrenne va prendre tout le pays et le jour de sa mort et il va mourrir nous serons plus dans ma merde que n’importe quelle pays qui a connu la guerre.
      Du reste je ne suis ni pour Zephirin Diabré non, je suggère seulement que Blaise organise les election de 2015 qu’il supervise personnnellement pour qu’il n’y ait pas de pauvre et ensuite il se retire. Le peuple Burkinabè saura lui être reconnaissant

      Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2013 à 04:40, par colombo bf En réponse à : Développement : L’économie burkiniabè a réalisé de bonnes performances depuis 2007

    les appareils defectuex des hopitaux de souro sanou et yalgado manqué de refection dans les chamber ;pas d eau dans les salles de laboratoires etc... ou est mis notre economie chrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr !!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2013 à 07:08, par SUPERVAGABOND En réponse à : Développement : L’économie burkiniabè a réalisé de bonnes performances depuis 2007

    Et le peuple a fait de bons progres dans la mendicite depuis et depuis...

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2013 à 07:28, par kansié En réponse à : Développement : L’économie burkiniabè a réalisé de bonnes performances depuis 2007

    pour le moment, nous n’arrivons pas à joindre les deux bouts. Je souhaiterais que notre économie nationale soit mesurée en terme de :
    1_ pourcentage de ceux qui peuvent s’offrir 3 repas/Jr
    2_ pourcentage de ceux qui peuvent scolariser leur leur enfants.
    3_pourcentage de ceux qui peuvent payer leur consultation et ordinance médicaux
    4_ pourcentage de ceux qui peuvent offrir un toit aux siens
    Nous ne voulons bcp, juste vivre comme des humains, j’espère que ce n’est pas trop...

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2013 à 07:42, par citoyen En réponse à : Développement : L’économie burkiniabè a réalisé de bonnes performances depuis 2007

    Bravo au gouvernement burkinabè. Ce n’est pas tous les jours que de si bons constats sont faits. Je ne suis particulièrement pas très surpris. Tous les bons observateurs de notre économie auraient pu parvenir à cette conclusion. Cependant, il est bon de savoir que nous pouvons mieux faire et c’est cela tout le défi qui attend le peuple burkinabè. Mieux faire et constamment mieux faire. Encore bravo !

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2013 à 07:46, par Madess En réponse à : Développement : L’économie burkiniabè a réalisé de bonnes performances depuis 2007

    -  Capitalisme de copinage au Burkina, une bombe à retardement :
    Le mal qui traverse l’économie du Burkina Faso actuellement est sans doute celui de l’irresponsabilité des hommes politiques, qui ont, en coulisses, organisé une collusion avec certains autres « irresponsables », d’entreprises, mélangeant ainsi intérêts électoralistes et irresponsabilité publique : c’est la crise du capitalisme de copinage avec le politique.

    -  Un climat des affaires verrouillé en faveur des entrepreneurs à la solde des hommes politiques : Il suffit de participer à des grandes rencontres de partis politiques pour se rendre compte de cette réalité. Les campagnes sont financées par des PDG de sociétés qui n’hésitent pas à appeler à voter pour tel ou tel candidat. Après les élections on ne peut s’étonner alors de voir des marchés attribués à ces mêmes « grands ». Conséquence : plus de 3/5 des marchés sont généralement non achevés ou exécutés sur des délais deux ou trois fois plus longs que prévus, ou encore qualitativement très insatisfaisants. Ces tristes réalités sont souvent divulguées des bouches des hommes politiques eux-mêmes. Les preuves les plus palpables de la politisation du climat des affaires au Burkina sont la création de multiples associations de soutien à des hommes politiques et à leur famille, dont les responsables des grandes entreprises (banques, sociétés de travaux publics, industries, commerce, …) sont les grands animateurs et bailleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2013 à 07:49, par QUI A PRIS MON PLAT ? En réponse à : Développement : L’économie burkiniabè a réalisé de bonnes performances depuis 2007

    " Enfin un rapport qui apporte du baume au cœur. Après le rapport au vitriol des évêques du Burkina et celui très alarmant de International Crisis Group, on a un rapport d’un autre ton. Et il concerne la santé de notre économie. "

    Faites très attention. N’interprétez surtout pas mal les choses. Votre façon de présenter le sujet laisse croire que les évêques et ICG n’ont vu que du négatif au Burkina. Le rapport des évêques et celui de International Crisis Group n’ont nul part dit que des progrès en matières d’économie n’ont pas été réalisés au Burkina. Ils ont surtout attiré l’attention des uns et des autres sur le fait que la redistribution de ces richesses pose problème. Il y a un manque de transparence dans la gestion et redistribution, ce qui fait que ça ne profite qu’à une minorité seulement.

    S’il n’y avait pas eu d’éléments tangibles de progrès, personne n’allait se plaindre d’injustice. Mais c’est surtout quand il y a des progrès visibles mais qu’on se rend compte que les retombées sont concentrées entre les mains d’une minorité que les gens se sentent oubliés et commencent à parler d’injustice et d’impunité. C’est quand il y a des progrès considérables et que les gens malheureusement se sentent oubliés qu’ils arrêtent de dire "j’ai faim" pour se demander maintenant "qui a pris mon plat ?" parce qu’ils savent bien que normalement chacun devrait avoir sa part de gateau.

    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2013 à 07:51, par Madess En réponse à : Développement : L’économie burkiniabè a réalisé de bonnes performances depuis 2007

    Un Etat de plus en plus grossissant
    -  La Stratégie de Croissance Accélérée et de Développement Durable (SCADD) qui est le plan stratégique 2011-2015 qualifié de « made in Burkina » est la preuve que l’Etat Burkinabè est un Etat « providence » (en 2011 la part de dépenses publiques dans le PIB était de 25,3 %). Mais cette SCADD dont on se vante tant comporte plus de 44% de dépenses de fonctionnement (essentiellement des salaires). Pour assurer ces salaires c’est sans doute les impôts qu’on augmente. Conséquences : c’est de la sueur des braves citoyens travaillant sous le soleil brûlant, qui traversent chaque jour d’un bout à l’autre de la ville pour vendre leur petit commerce, qu’on nourrit les bureaucrates.
    -  L’Etat est le médecin, le commerçant, le banquier, l’enseignant, le technicien, le fournisseur… La théorie économique explique ce grossissement de l’Etat par le fait que les hommes politiques et les fonctionnaires maximisent respectivement leurs chances d’être élus ou réélus et aussi leur revenu et leur pouvoir. D’où attributions de marché par affinités politiques et corruption. Les fonctions essentielles de l’Etat telles que la justice et la sécurité sont reléguées au second plan.

    Répondre à ce message

    • Le 27 juillet 2013 à 09:12 En réponse à : Développement : L’économie burkiniabè a réalisé de bonnes performances depuis 2007

      L’état est géré comme une république bananière et non en père de famille. Lisez le dernier conseil des ministres, il a accepté la location de 18 bâtiments pour l’administration. Or, en ville, plein de bâtiments de l’état sont vides ou sous utilisés. On gaspille l’argent de l’état pour des locations à nos copains avec surfacturation à la clé, etc. On a détourné l’argent de l’éclairage de l’avenue à Bobo 2 fois à d’autres fins. Pourquoi tous ces pieds à terre du président dont l’investissement coûte cher, sans oublier l’entretien alors que nous n’avons pas assez d’écoles, d’amphi pour l’université, etc. ?

      Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2013 à 07:59, par GO En réponse à : Développement : L’économie burkiniabè a réalisé de bonnes performances depuis 2007

    Les principaux objectifs du gouvernement burkinabè en matière de réduction de la pauvreté et de croissance ont été atteints ????????? Et on ait parmi les derniers ??? Je ne crois pas ??? on pouvait parler de bonnes performances si l’état en plus de la subvention du gaz avait eu une solution pour lutter contre la vie chère comme les efforts par exemple au Sénégal. Il y a aujourd’hui des évolutions qui sont naturelles. Et c’est le cas au Faso. Pas des efforts du gouvernement. Et cette évolution, je la compare à la croissance d’un enfant issu de parents riches, et à la croissance d’un enfant issu de parents pauvres. L’enfant issu de parent riches va vite grandir, mais celui issu de parents pauvres aussi va grandir malgré une alimentation pauvre. Si la FMI est venu sur le terrain et avait pris le soins de bien faire le tour, pas le tour des belles villas de ces fonctionnaires corrompus, pas le tous de ces hôtels ou boites de nuit qui ne concerne pas la grande majorité des burkinabé, ils allaient dire juste au nom de l’extrême pauvreté dans le pays. Je vie cette pauvreté, je vois comment elle évolue et c’est aussi ça la vie de la grande majorité des Burkinabé. go.malik@yahoo.fr

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2013 à 08:02, par Jeanine Debo En réponse à : Développement : L’économie burkiniabè a réalisé de bonnes performances depuis 2007

    Mais la croissance trop rapide de la population annule tous ces progrès économiques qui d’ailleurs sont captés par une infime partie de la population !!!
    La vraie croissance c’est la gouvernance, l’alternance, la démocratie !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2013 à 08:07, par Dianlé yéero En réponse à : Développement : L’économie burkiniabè a réalisé de bonnes performances depuis 2007

    Vivement que ce rapport du FMI réconforte nos autorités . cependant le bonheur que cela devrait nous augurer est loin d’être perceptible par le burkinabé lambda . Ce que le FMI ne nous ne renseigne Peut-etre pas c’est à quel niveau la réduction de la pauvreté est-elle perceptible ? autrement la conséquence directe de cette croissance n’est-elle cette volonté perfide de la mise en place du sénat ? à qui alors profite réellement cette croissance ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2013 à 08:30, par konzoé nifou En réponse à : Développement : L’économie burkiniabè a réalisé de bonnes performances depuis 2007

    Le FMI et la BANQUE MONDIALE sont les maîtres communs de BLAISE et ZEPH . C’est leur politique néolibérale qui est appliquée au Faso depuis les années 90. ZEPH a été un défenseur zélé des programmes de ces institutions néolibérales . Après 10 ans d’application , le bilan dressé par les économistes a été sombre : les programmes ont davantage appauvri les populations africaines . Et depuis lors c’est le statu quo . ZEPH est justement comptable du bilan du regime en place . Et quand je l’entends dire encore qu’il ira prendre l’argent chez les néoliberaux , ... je crois que ce monsieur est un jumeau de BLAISE . N’en déplaise à la foule en transe . Je m’adresse aux éléments conscients . Blaise doit partir mais ZEPH ne peut être la solution .

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2013 à 09:35, par Non au Sénat En réponse à : Développement : L’économie burkiniabè a réalisé de bonnes performances depuis 2007

    @King : Vraiment, vous ne voyez pas plus loin que le bout de votre nez. En quoi "l’analyse des évêques sur la pauvreté était loin d’être objective" ? Elle est totalement correcte. Mais vous n’êtes pas capable de comprendre le point numéro 8 des Évêques ? Je vous l’explique autrement.
    Sachez qu’une baisse du taux de pauvreté ne signifie aucunement une baisse du nombre absolu de pauvres. Dans le cas du Burkina, la baisse du taux de pauvreté est due à la croissance démographique (qui est de 3,1%). En réalité, le nombre de pauvres a augmenté entre 2003 et 2009. Mais dû à la croissance démographique, on se retrouve avec un taux de pauvreté qui baisse entre 2003 et 2009. Voilà c’est tout. Ça c’est un débat qui démeure encore aujourd’hui entre les chercheurs économistes du développement qui se posent la question de savoir quels seront les indicateurs les plus appropriés pour évaluer la pauvreté dans une telle sitaution. C’est-à-dire la situation dans laquelle le taux de pauvreté baisse tandis que le nombre absolu de pauvres augmente. Faut-il privilégier les indicateurs absolus ou les indicateurs relatifs pour évaluer les performances en matière de lutte contre la pauvreté ? La question n’est pas encore tranchée dans la littérature. Certes, c’est une question qui dépasse vos capacités. Comme utiliser les indicateurs relatifs (en l’occurence les taux de pauvreté) arrangent les pays africains, parce qu’ils pourront dire à travers ces indicateurs que la pauvreté a baissé, alors ce sont ces indicateurs qu’on nous présente. Qu’ils présentent aussi les indicateurs absolus pour permettre à des gens comme vous de comprendre un peu la différence. J’espère que vous avez compris un peu le problème. Sinon, je pourrais vous indiquer des références (mais en anglais) qui montrent qu’il n’y ait pas de consensus de la part des chercheurs quant à l’évaluation de la pauvreté pour les pays africains. Je félicite encore les Évêques pour avoir touché du doigt cette problématique autour de la pauvreté qui est une question largement discutée par les experts du domaine. Cela montre en quoi nos Évêques ne sont pas des ignares comme nous. Webmaster, laissez passer, c’est très important d’apporter une clarification @King.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2013 à 13:31, par lenine En réponse à : Développement : L’économie burkiniabè a réalisé de bonnes performances depuis 2007

    Si tu refuse de positiver, tu finira par devenir un negre, pardon un blanc ou un bleu

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Salaire du fonctionnaire burkinabè : Inéquitable et non basé sur le mérite, selon 70% des travailleurs
Opération spéciale de recouvrement de la Taxe de résidence : Le directeur régional des impôts du Centre explique
Patrimoine immobilier de l’Etat : Il existe désormais un recensement géo-référencé pour les bâtiments et les terrains à Ouagadougou
Célestin Santéré SANON, nouveau Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique
Grève des syndicats des finances : Les services fonctionnent et les salaires seront payés, rassure la ministre Rosine Coulibaly
Coopération UE- Burkina Faso : La coopération accouche d’un nouveau projet de développement
Direction générale des impôts : « eSINTAX », fait officiellement son entrée dans le quotidien des contribuables burkinabè
Grève des syndicats du ministère de l’économie : Le gouvernement doit réagir par le dialogue mais dans la fermeté, selon un lecteur
Syndicats du ministère des Finances : Touche pas à mon Fonds commun
Ministère de l’Economie : Plus de 1300 milliards de francs CFA mobilisés en 2017
Affaire IUTS : Le directeur général des impôts rassure
Coopération Burkina Faso-Suède : 102 milliards de francs CFA pour soutenir les efforts de développement du Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés