Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Procès Sankara : « Jean Pierre Palm, Jean Marc Palm et Salif Diallo sont formellement impliqués dans l’assassinat de Thomas Sankara » (feu Valère Somé)

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Procès Thomas Sankara • LEFASO.NET • mercredi 5 janvier 2022 à 21h58min
Procès Sankara : « Jean Pierre Palm, Jean Marc Palm et Salif Diallo sont formellement impliqués dans l’assassinat de Thomas Sankara » (feu Valère Somé)

Comme prévu, le procès Thomas Sankara et ses compagnons se poursuit ce mercredi 5 janvier 2022, avec la lecture du procès-verbal d’audition de feu Dr Valère Dieudonné Somé.

Dr Valère D. Somé était membre du Conseil national de la révolution (CNR) et très proche du président Thomas Sankara. Ces derniers ont été amis d’enfance à Gaoua (Ndlr, ils ont été des servants de messe).

Dans le procès-verbal de son audition, il ressort qu’il était avec le père de la révolution d’août 1983, dans la matinée du 15 octobre 1987, de 8h jusqu’à peu après midi. Thomas Sankara était concentré dans la rédaction d’un projet de discours pour la réunion de 20h. Dans ce discours, plusieurs décisions devraient être prises. Il était aussi question de sanction de Jean Pierre Palm.

Watamou Lamien voulait saisir l’occasion

Blaise Compaoré avait des intentions de prendre le pouvoir. Cela était connu de tous, peut-on entendre à la lecture du procès-verbal de Valère Somé. D’après lui, c’est feu Salif Diallo qui a mis Blaise Compaoré en confiance et qui a activé le feu qui dormait en lui.

Il soutient que lorsque le 15 octobre est arrivé, Blaise Compaoré s’est dans un premier temps rétracté et Watamou Lamien voulait saisir l’occasion.

C’est alors que Moïse Traoré, Kader Cissé, Étienne Traoré et autres ont dit non. Il déclare qu’en plus de Gabriel Tamini, des journalistes comme Baba Hama, Béatrice Damiba, etc, rendaient la vie impossible à Thomas Sankara.

Des auteurs intellectuels du coup d’État du 15 octobre 1987

Dans son audition, feu Valère Dieudonné Somé, déclare que Jean Pierre Palm, Jean Marc Palm et Salif Diallo sont formellement impliqués dans l’assassinat de Thomas Sankara. Il mentionne qu’ils sont les auteurs intellectuels du coup d’État du 15 octobre 1987. En plus de ces derniers suscités, il cite Watamou Lamien, Étienne Traoré, Kader Cissé. Ces derniers s’étaient regroupés au sein de l’Union communiste burkinabè (UCB) pilotée par Blaise Compaoré himself.

Des erreurs que j’ai rectifiées

Dans son audition, feu Valère Dieudonné Somé, s’est excusé sur des erreurs commises et qu’il dit avoir rectifiées dans son livre "Thomas Sankara, l’espoir assassiné".

Il s’agit de sa déclaration après le 15 octobre 1987, disant que c’est Hyacinthe Kafando qui aurait tiré sur Thomas Sankara. Il précise que c’est plutôt Nabié Nsoni.

La deuxième bourde rattrapée, c’est que feu Valère Dieudonné Somé avait mentionné dans une de ses sorties, que Pierre Ouédraogo avait fait son autocritique dans les évènements du 15 octobre, chose qui était inexacte.

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Dossier Thomas Sankara et autres : Le volet international en cours, l’inhumation des restes en perspective
Procès Thomas Sankara : Les accusés condamnés à payer 1 franc symbolique aux ayants droit du père de la révolution
Procès Sankara et compagnons : Quand les réclamations « fantaisistes » fâchent les avocats de la défense !
Intérêts civils dans le procès Thomas Sankara : L’État réclame plus d’un milliard 145 millions de francs CFA pour les préjudices subis
Intérêts civils dans le procès Thomas Sankara : La famille de feu Thomas Sankara réclame une "somme symbolique"
Procès Thomas Sankara : Sept personnes condamnées font appel
Procès Sankara et douze de ses compagnons : L’audience sur les intérêts civils est renvoyée au 25 avril 2022
Procès Thomas Sankara : « Au Burkina, quand on parle de réconciliation, on revient presque toujours à la question de la grâce ou de l’amnistie » (Me Boukary Willy)
Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale
Procès Thomas Sankara et douze autres : Justice enfin pour les familles !
Procès Thomas Sankara et douze autres : Ablassé Ouédraogo trouve le verdict humiliant pour certains condamnés
Procès Thomas Sankara et douze autres : Une victoire dans la lutte contre l’impunité, selon les avocats de la famille de l’ancien président
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés