Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit. » Proverbe Africain

Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Procès Thomas Sankara • Lefaso.net • samedi 9 avril 2022 à 21h09min
Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale

« Lourd et démesuré ». Ce sont les mots utilisés par le Congrès pour la Démocratie et le Progrès, dans un communiqué, ce samedi 9 avril 2022, pour qualifier le verdict du procès de l’assassinat de Thomas Sankara et douze de ses compagnons. Pour le parti d’Achille Tapsoba, « Les fils et les filles du Burkina qui avaient espéré que ce procès soit le socle et le commencement d’un « AUTRE BURKINA » n’ont que leurs yeux pour pleurer ». Conséquence, « le peuple est condamné à errer permanemment sur le chemin de la recherche du pardon et d’autres voies pour réconcilier tous ses enfants ». Lisez !

Le Président Michel KAFANDO, sous le régime de la transition, par simple déclaration « du fait du prince » c’est-à-dire sous la contrainte et l’arbitraire, a imposé à la justice burkinabé la réouverture du dossier Thomas SANKARA, ignorant royalement le principe de la séparation des pouvoirs, avec pour unique et principal objectif « d’embastiller » le Président Blaise COMPAORE, tout en faisant abstraction de la loi constitutionnelle votée le 11 juin 2012, Constitution, dont il était le gardien. Cette loi constitutionnelle a introduit un article 168.1 qui indique clairement que : « Une amnistie pleine et entière est accordée aux Chefs d’Etat du Burkina Faso pour la période allant de 1960 à la date d’adoption de la présente disposition ».

Le contexte socio-politique haineux, revanchard a vite fait de créer une amnésie volontaire et de susciter une chasse à l’homme judiciaire. Que ce soit avec les « insurgés » ou plus tard, avec le pouvoir du Président Roch Marc Christian KABORE, l’objectif est resté le même : tout faire pour l’aboutissement de ce procès, afin de régler définitivement le cas du Président Blaise COMPAORE, ajoutant ainsi une couche politique à ce dossier judiciaire qui souffrait déjà de maux aux antipodes des règles de la bonne administration de la justice.

*********************************************************************

Lire aussi Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando condamnés à la prison à vie

*********************************************************************

Notre histoire est riche de la sagesse des hommes et des femmes qui ont su se mettre au-dessus de la mêlée, pour offrir à notre peuple des raisons légitimes à croire à son destin. Le Président Blaise COMPAORE est de cette carrure.

Que n’a-t-il pas fait pour montrer au peuple burkinabé que la tragédie du 15 octobre 1987 fait partie des évènements qui échappent à la maitrise humaine. Ainsi, sa déclaration emblématique à la nation du 19 octobre 1987 résonne encore aujourd’hui tel un hymne à l’humilité et au pardon. Dans cet élan que n’at- il pas fait et entrepris pour immortaliser la mémoire de son camarade de lutte, le Président Thomas SANKARA. De la journée nationale du pardon initiée le 30 mars 2001 aux divers monuments aux martyrs et des héros et bien d’autres initiatives qui ont jalonné la longue traversée pour la recherche de la réconciliation nationale et du pardon.

Dommage, des mains invisibles et des politiques en mal de notoriété ont fait du dossier Président Thomas SANKARA un fonds de commerce qui a éloigné le peuple burkinabé de son droit légitime à la réconciliation avec sa propre histoire.

LA HANTISE D’UN PROCES INACHEVE

Le peuple burkinabé ne redoutait pas un procès juste, équilibré et de vérité qui rendrait justice au Président Thomas SANKARA, mais avait la hantise profonde d’un procès inachevé, entaché par la haine viscérale de certains acteurs qui n’avaient nullement intérêt à la manifestation de la vérité, de revanchards et d’acteurs politiques qui ont fait de ce dossier purement judiciaire, leur seul thème de campagne.

Entamé le 11 octobre 2021, le procès du Président Thomas SANKARA a connu son épilogue ce mercredi 6 avril 2022. Et, ce que les avocats du Président Blaise COMPAORE redoutaient le plus s’est réalisé. Les images et les premières réactions après le prononcé du verdict, ont donné à voir et à entendre un peuple plus que divisé.

Les fils et les filles du Burkina qui avaient espéré que ce procès soit le socle et le commencement d’un « AUTRE BURKINA » n’ont que leurs yeux pour pleurer. Notre peuple ne chantera pas à l’unisson la vérité vivifiante, réparatrice des cœurs et des mémoires.

Durant trente-cinq ans, les burkinabé ont voulu la vérité dans ce dossier pour faire leur deuil. Aujourd’hui la justice a réussi la prouesse de retourner notre peuple contre lui-même par l’énoncé d’un verdict qui sonne comme une incapacité à recoller les différents morceaux de notre histoire, pleine de déchirures et à panser les plaies de nos douloureux évènements.

LE CDP APPELLE A L’UNITE DU PEUPLE BURKINABE

Notre parti, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) fondé par le Président Blaise COMPAORE le 6 février 1996, face à ce verdict lourd et démesuré, tire les enseignements et les conséquences suivants :

1) LES ENSEIGNEMENTS
-  La justice burkinabé n’a pas réussi un procès juste, de vérité, réparateur et porteur d’espoir pour notre peuple ;
-  Ce procès est la conclusion d’une battue haineuse, revancharde et politicienne de trente-cinq ans qui n’honore aucun des acteurs ;
-  Ce procès est la résultante d’une volonté d’effacer l’œuvre et la personnalité charismatique du Président Blaise COMPAORE et de ses fidèles camarades de l’histoire combattante et glorieuse de notre peuple, notamment l’Officier d’Honneur, le Général Gilbert DIENDERE ;

-  Ce procès ne participe pas du processus de réconciliation nationale tant espérée par notre peuple, afin de tourner la page des douloureux évènements de son histoire et se tourner résolument vers d’autres défis.

2) LES CONSEQUENCES
-  Avec ce verdict, la réconciliation des cœurs semble définitivement enfouie dans les méandres de la vengeance ;
-  La justice burkinabé condamne notre peuple à errer permanemment sur le chemin de la recherche du pardon et d’autres voies pour réconcilier tous ses enfants.

Malgré cette réalité touchante et triste, notre parti reste déterminé à œuvrer pour une vraie réconciliation nationale et s’engage fermement avec le peuple burkinabé, comme il a toujours su le faire, à la recherche de la paix des cœurs et des braves.

Le CDP exhorte toutes les filles et tous les fils du Burkina Faso, sans distinction aucune, dans un élan patriotique, à s’orienter courageusement et résolument vers les chemins de la réconciliation nationale véritable et de la refondation de notre Nation.

Démocratie-Progrès –Justice

Vive le Congrès pour la Démocratie et le Progrès(CDP)
Vive le Président d’Honneur Blaise COMPAORE
Vive le peuple souverain du Burkina Faso

Pour le Bureau exécutif national,
Le Président par intérim

Achille Tapsoba

Vos commentaires

  • Le 9 avril à 21:21, par HUG En réponse à : Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale

    C est votre problème. D ailleurs Blaise compaoré best devenu ivoirien. La réconciliation entre les vieux amis politiciens ne nous intéresse pas. Il n y a pas un problème de réconciliation au Burkina Faso.C est votre cdp et mpp qui ont conduit le pays là où il se trouve aujourd’hui.Notre malheur vient des soi disant politiciens de notre pays qui ont un seul objectif : se remplir les poches.On est fatigué de vous.

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril à 21:23, par JOO En réponse à : Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale

    Nous prenons acte. Le CDP n’est pas le Burkina. Le vrai peuple reste serein

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril à 21:34, par DIO En réponse à : Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale

    Je me délecte de cet écrit : un chef d’état en exercice est tué en compagnie de ses collaborateurs de manière manière lâche et enterré à la sauvette. Ses ayants droit porte plainte pour réclamer justice. Elle attendra 35 ans pour que dame justice aille chercher gros bâton pour taper. Il s’en trouve des gens qui disent que ce verdict n’a pas sa raison d’être, parce qu’elle serait humiliante pour leurs auteurs du crime (sic). Selon eux, passons cela à perte et profits et passons à autre chose. Trinquons en nous promettant de ne plus refaire. Cette façon de penser est vraiment propre aux Noirs ; incapable de se mettre eux mêmes en situation de victimes. Bref, je n’ai plus l’énergie de continuer ce texte : savez vous que les actes odieux posés le 15 octobre ont a jamais changé le destin de ce pays et que la justice humaine ne peut réparer ? Tchrrrrrrrrrrrrrrrrr.

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril à 22:47, par Bob En réponse à : Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale

    La justice burkinabé doit sévir contre ces bandits du CDP qui ont la mémoire courte. Souvenez-vous un ministre de la justice de Blaise COMPAORE a dit qu’ils avaient des juges acquis. Pendant 25 ans Blaise COMPAORE a bloqué le dossier SANKARA malgré les arrêts des cours de l’ONU et de l’UA. Et vous osez parler de JUSTICE ? De plus il y a des voies légales pour contester les décisions de justice et vous avez l’outrecuidance d’INSULTER la justice ! En quoi Blaise COMPAORE qui a fui comme un lièvre au lieu de subir dignement comme tous les autres présidents du pays à l’image de Roch a de l’honneur ? Quand à la RÉCONCILIATION que vous brandissez comme un épouvantail on n’en a que faire. Si c’est pour se réconcilier avec ceux qui endeuillent le pays on peut comprendre. Mais en quoi une réconciliation entre Blaise et Roch ou entre CDP, MPP, ADF et autres interresse le peuple burkinabé ? Ou bien vous êtes derrière les attaques que vous allez cesser si on vous donne ce que vous voulez ? Même si vous avez le vent en poupe avec DAMIBA ayez l’humilité de ne pas la jouer trop arrogante. C’est cette arrogance et ce manque de discernement qui vous ont perdu en 2014. Faites attention !

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 01:29, par Adakalan En réponse à : Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale

    Ils parlent du peuple Burkinabè. De quel peuple parle t-ils. Je pense que ce bureau exécutif doit parler au nom des membres et non au nom du peuple Burkinabè. Ce bureau dit que Blaise est un président charismatique. Est ce un président charismatique peut changer de nationalité comme blaise nb la fait. Je pense que ces gens sont nostalgique d’un passé qui leur a permis de vivre un autre monde que le Burkina. Maintenant que leur mentor est parti, leur yeux voient maintenant le vrai Burkina sans privilège et ils ont le malvivre . Tous ce qu’on fait ce paie ici bas.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 01:41, par Leberger En réponse à : Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale

    Cette sortie n’est pas étonnante puisqu’ils ont refusé de rendre justice durant tout le temps qu’ils avaient le pouvoir oubliant que rien n’est éternel et immuable sur cette terre et que la VÉRITÉ triomphe toujours. C’est une loi implacable de la NATURE

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 03:43, par Barou En réponse à : Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale

    QUAND VOUS PARLEZ DE RECONCILIATION
    C EST QUI VOUS VOULEZ RECONCILIER AU BURKINA ?
    DU CINEMA OUI

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 06:58, par jan jan En réponse à : Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale

    Je ne me suis même pas fatigué pour lire leur papier longueur. Vous ferez mieux de vous la fermer et d’essayer de vous faire oublier.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 07:05, par Le Boss En réponse à : Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale

    He, C’est quel CDP même. Au moins au moment de la transition on menais une chasse a l’homme judiciaire. C’est pour rendre la justice. Mais au temps de votre Blaise c’est une chasse a l’homme pour le tuer. Pas de justice.
    Bande de vaut a rien. On a pas besoin de réconciliation. D’ailleurs ceux qui crient réconciliation par ci, réconciliation par la sont au bord de leurs tombes. Les générations actuelles n’ont pas de problèmes entre eux.

    Le Boss

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 07:07, par Papa En réponse à : Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale

    Reconciliation par-ci par là, on s’en fout eperdument de votre fameuse reconcilia. Et s’il n’y a pas de reconciliation ,que comptez-vous faire ? Feriez-vous disparaitre le Burkina ? On sait que vous etes adossez.aux puchistes mais faites attention car vous etes vomis par le peuple .

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 07:55, par Lucius En réponse à : Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale

    Le message a été signé par Achille Tapsoba dans "netafrique", c’est à dire un compagnon inconditionnel de Blaise Compaoré. De quelle aile du CDP s’agit-il alors ? Vous avez une voie de recours. Alors restons dans le processus judiciaire si vous êtes républicains.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 09:34, par Tomitozi En réponse à : Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale

    Braves gens du CDP, vous n’avez que vos yeux pour pleurer. Et les familles des massacrés ? Et Thomas, ses douze compagnons, Gaspar Somé, Lingani, Henri Zongo, Norbert Zongo, le juge Nébié et j’en passe, ont-ils eu le temps de pleurer ? Ils sont morts avec leur larmes dans leurs glandes lacrymales. SVP laissez la justice faire au moins une fois proprement son travail. De toute façon, ils bénéficierons d’une amnistie puisque le nouveau pouvoir est pour eux. Pauvre Burkina, on est pas sorti de l’auberge.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 09:36, par Tomitozi En réponse à : Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale

    Braves gens du CDP, vous n’avez que vos yeux pour pleurer. Et les familles des massacrés ? Et Thomas, ses douze compagnons, Gaspar Somé, Lingani, Henri Zongo, Norbert Zongo, le juge Nébié et j’en passe, ont-ils eu le temps de pleurer ? Ils sont morts avec leur larmes dans leurs glandes lacrymales. SVP laissez la justice faire au moins une fois proprement son travail. De toute façon, ils bénéficierons d’une amnistie puisque le nouveau pouvoir est pour eux. Pauvre Burkina, on est pas sorti de l’auberge.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 10:36, par MUSUKUSUKU En réponse à : Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale

    LE BURKINA NE SE RÉSUME PAS À BLAISE, DIENDERE
    ET ’’ LEURS DERRIÈRE ’’. EN QUOI CETTE DÉCISION VA RETARDER LA RÉCONCILIATION.
    QUELLE HYPOCRISIE !

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 15:06, par Jonassan En réponse à : Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale

    CDP, GOITA et Autres, même combat : la vie des innocents on s’en fout. Décidément, en Afrique quand on tient un fusil on se croit Dieu pour ne pas dire Satan : droit de vie ou de mort sur ses semblables. ÇA VA FINIR.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 19:03, par Dpal En réponse à : Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale

    Quelle méchanceté horrible ! Si ces gens avaient la capacité de se mettre un temps soit peu à la place des victimes ! Malheureusement, pendant de très longues années leurs cerveaux seront travestis ; à la place de leurs cœurs, on y a mis des pierres : tout ce qui est bon pour nous et nous seulement et les autres tant pis. Voilà leur style de penser il 38 ans. Et au lieu de faire amende honorable, voilà qu’ils continuent de narguer le peuple. Quelle autre preuve voudriez vous à la suite d’un tel

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 21:20, par Ka En réponse à : Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale

    Monsieur Achille Tapsoba, arrête de nous distraire avec ces affaires fumeuses d’un philosophe perdu sans boussole. Que veux-tu signifié avec tes tanneries, toi qui était aux côtés du feu l’honorable juge Komi Sambo Antoine à la maison du peuple en tant que CDR pour condamner le président S. Zerbo, pour un détournement de quelques milliers d francs CFA et tu pleurniche ici d’un jugement équitable avec le droit qui été dit ?

    Ton mentor qui t’envoi des miettes pour des sorties absurdes a tué froidement un grand homme. Thomas Sankara a été toute sa vie durant un modèle de courage, d’intégrité et de droiture. C’était un homme bon, qui avait toujours un mot gentil, une attention pour chacun. De pareilles sorties de dits responsable d’un parti divisé et en perdition, ces choses sont-elles encore concevables alors que nous sommes au XXIe siècle depuis plus de 20 ans ? Vraiment, au Burkina, il y a des gens qui sont encore dans l’obscurantisme du moyen-âge !

    Achille Tapsoba l’agneau et manipuler de Blaise Compaoré qui va le mettre un jour dans son four a grillé, tu viens encore de perdre une magnifique occasion de se taire, plutôt que de sortir encore des âneries dont tu s’illustre à chaque fois que tu l’ouvres.

    Monsieur Tapsoba, avant de parler au nom du CDP divisé et en perdition, sache qu’il y a beaucoup de choses qui vous divisent. Il y a eu le soulèvement populaire de 2014 avec le départ d’une bonne partie de la racine du parti et la fuite de Blaise Compaoré pour rejoindre les jupes de ses beaux-parents. Ensuite vienne le coup d’Etat à la maternelle de Gilbert Diendéré pour vous remettre au pouvoir dont le peuple a dit que ça ne se fait pas.

    Et rebelote avec actuellement avec le pouvoir détenu (de façon illégale) par Damiba qui veut vous utiliser pour plonger sa main dans l’argent volé de Blaise Compaoré, et reconstruire le RSP pour s’éterniser au pouvoir comme du déjà-vu.

    Et actuellement, celui qui peut parler de réconciliation et de paix au Burkina, il est le seul à pouvoir le déclencher s’il a vraiment envie de le faire. il n’y a que lui qui puisse être l’élément déclencheur du processus de paix si tant est qu’il ait envie d’une vraie paix.
    Mais un Burkina normalisée n’arrange Damiba et ses soutiens intérieurs et extérieurs. Se sachant minoritaire, les militaires actuels comptent sur un Burkina en crise permanente pour se maintenir au pouvoir. La preuve est le sabotage de ces militaires aux actions de Roch Kaboré contre le terrorisme.

    Conclusion : J’ajouterai sans langue de bois, la puissance coloniale qui est impliquée dans presque toutes les crises en Afrique Francophone (Côte d’Ivoire, Centrafrique, Mali, Togo, Gabon, Tchad,...pour ne citer que ces pays-là), et qui représente un biais systématique dans toute tentative de recherche de solutions dans tous ces pays cités, toi Achille Tapsoba, tu fais partie de ceux qui contribuent au maintien de ce biais avec ton deal passé avec Blaise Compaoré d’Abidjan qui téléguide tout. STOP à cette sorcellerie en plein jour où tout le monde fait semblant de ne pas voir où se trouve le problème, pourtant c’est vous le problème...

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 21:59, par BUUG PAARSE En réponse à : Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale

    Quel verdict qui éloignera quel peuple de quel réconciliation ? Non mais c’est grave !!! D’ailleurs ces messieurs du CDP,qu’ils nous définissent ce que c’est qu’une réconciliation,et dans quel contexte doit-on parler de réconciliation. Quelqu’un qui a commis un assassinat prémédité d’un président et 12 de ses compagnons, ou est matière a réconciliation ici ? Il n’y a pas eu de guerre au sein de la population, ou est matière a réconciliation ici ? C’est plutôt la justice qui tranche ces genres de situations et non le peuple , si vraiment ces messieurs du CDP sont véridiques ! Le 15 octobre 1987 sur place ses assassinats ont généré 13 veuves , plusieurs orphelins et des familles éplorées . Ces messieurs là pensent a ça ? Mon humble suggestion a l’endroit de la RÉDACTION est qu’elle doit faire éviter certains débats en n’acceptant pas des thèmes de ce genre. Justice a été rendue ( et c’est d’ailleurs le moindre mal) , le vrai peuple du Burkina est satisfait du verdict !! Ceux qui sont pas satisfaits c’est juste une poignée d’individu nostalgique des 27 ans de pouvoir ou on disais : ’’ Si tu fais , on te fait et y aura rien’’ Une poignée d’individus qui n’ont aucune conviction politique qui se sont retrouvés au CDP juste pour la politique du ventre et du bas-ventre. Ces messieurs là sont déboussolés aujourd’hui parce qu’au fond d’eux, ils croyaient a un éventuel retour de leur mentor. Le peuple vrai du Burkina veut aller de l’avant. Et gare a n’importe quel gouvernement qui viendra dire qu’il va gracié ces trois là il croisera le vrai peuple du Burkina en face ! VIVE LA JUSTICE DU BURKINA ! VIVE LE BURKINA FASO ! QUE DIEU BÉNISSE LE BURKINA FASO !

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 23:10, par Sylvain Tilade Sina En réponse à : Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale

    Mr Tapsoba , si vous etiez juste dans vos analyses vous auriez du faire cas des trois qui ont ecopes des lourdes peines !!! Dites au peuple pourquoi Blaise est devenu ivoirien !!!!!
    Est-ce que vous meme, etes pour la reconciliation ??????
    C’est mechant et hunimain de votre part !!!
    la justice militaire est-elle un parti politique ?????
    c’est lequel des CDP qui parle ??????

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 19:03, par SID PAWALEMDÉ En réponse à : Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale

    Les gars du CDP, il faut oublier votre réconciliation car beaucoup d’ eau a coulé sous les ponts. Vous conviendrez avec moi qu’il y’a des cohabitations impossibles. Université Thomas Sankara - Université Norbert Zongo et Université Blaise Compaoré. C’ est impossible. Même pas Porcherie Blaise Compaoré. C’est impossible dans le même pays.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Dossier Thomas Sankara et autres : Le volet international en cours, l’inhumation des restes en perspective
Procès Thomas Sankara : Les accusés condamnés à payer 1 franc symbolique aux ayants droit du père de la révolution
Procès Sankara et compagnons : Quand les réclamations « fantaisistes » fâchent les avocats de la défense !
Intérêts civils dans le procès Thomas Sankara : L’État réclame plus d’un milliard 145 millions de francs CFA pour les préjudices subis
Intérêts civils dans le procès Thomas Sankara : La famille de feu Thomas Sankara réclame une "somme symbolique"
Procès Thomas Sankara : Sept personnes condamnées font appel
Procès Sankara et douze de ses compagnons : L’audience sur les intérêts civils est renvoyée au 25 avril 2022
Procès Thomas Sankara : « Au Burkina, quand on parle de réconciliation, on revient presque toujours à la question de la grâce ou de l’amnistie » (Me Boukary Willy)
Verdict du procès « Thomas Sankara » : Pour le CDP, le verdict éloigne le peuple de la réconciliation nationale
Procès Thomas Sankara et douze autres : Justice enfin pour les familles !
Procès Thomas Sankara et douze autres : Ablassé Ouédraogo trouve le verdict humiliant pour certains condamnés
Procès Thomas Sankara et douze autres : Une victoire dans la lutte contre l’impunité, selon les avocats de la famille de l’ancien président
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés