Budget de l’Etat 2017 : 2 036 milliards en recettes, 2 455 en dépenses, 418 recherchés

LEFASO.NET | Par Jacques Théodore Balima • jeudi 15 décembre 2016 à 22h30min

Les députés ont adopté ce jeudi 15 décembre 2016, à 78 voix pour, 37 abstentions, 10 voix contre, le projet de loi de finances gestion 2017 de l’Etat. Il se chiffre en recettes à 2 036 301 664 000 FCFA et en dépenses à 2 455 193 114 000 FCFA. Il se dégage un déficit de 418 891 450 000 FCFA.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Budget de l’Etat  2017 : 2 036 milliards en recettes, 2 455 en dépenses, 418 recherchés

Débutés le mercredi 14 décembre 2016, les débats sur le projet de loi de finances 2017 de l’Etat se sont achevés ce jeudi. Les députés dans leur majorité ont donné leur aval au gouvernement pour mettre en œuvre les activités prévues pour 2017.
Sur 125 députés, 78 ont voté pour, 37 dont ceux du groupe parlementaire Union pour le progrès et le changement (UPC) se sont abstenus et 10, ceux du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ont voté contre. A l’issue de deux jours de débats souvent houleux, le projet de loi a donc fini par être adopté. En recettes, il se chiffre à 2 036 301 664 000 FCFA et en dépenses à 2 455 193 114 000 FCFA. Il se dégage un déficit de 418 891 450 000 FCFA. « Ce budget est ambitieux. En ce sens qu’il met l’accent sur les investissements à réaliser », a indiqué Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale.

Des prévisions audacieuses

En effet, 52, 01% du budget soit environ 1 277 016 582 000 FCFA sont consacrés aux investissements. « Dans l’histoire du Burkina, le budget n’a pas alloué autant de fonds pour les investissements. Habituellement les prévisions n’ont jamais dépassé 500 milliards de francs CFA », a ajouté Salifou Diallo.

Dans le domaine de l’éducation, plusieurs milliards de francs CFA sont également prévus pour les structures en charge du secteur. Ces fonds serviront à la construction de 73 établissements préscolaires, de 70 nouveaux collèges d’enseignement post primaire, de 10 centres de formation technique et professionnelle, de trois lycées professionnels, de 64 nouveaux lycées, de trois lycées techniques régionaux, la normalisation de 1 450 écoles à trois classes et la construction en matériaux définitifs de 160 écoles sous paillotes. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés