Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On a beau n’être pas envieux, on rage toujours quand les autres chaussent vos souliers et vous écrasent.»  Emile Zola

Procès Thomas Sankara et compagnons : Le premier accusé passe à la barre ce mardi 26 octobre

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Procès Thomas Sankara • Lefaso.net • mardi 26 octobre 2021 à 09h03min
Procès Thomas Sankara et compagnons : Le premier accusé passe à la barre  ce mardi 26 octobre

Le procès Thomas Sankara et ses douze compagnons a véritablement repris ce lundi 25 octobre 2021 avec, entre autres, la lecture de l’arrêté de renvoi (qui a pris environ trois heures).

Cette lecture a été succédée de demandes de mise en liberté provisoire d’avocats de la défense. Au nombre de dix, ces demandes connaîtront leur sort demain, mardi 26 octobre 2021, a promis le président du tribunal.
C’est d’ailleurs par ces éléments que le tribunal a suspendu l’audience du jour, qui a duré de 9 h à 16h05.

Elle reprendra avec la projection d’éléments audios et vidéos suivie de la comparution du premier accusé, Yamba Elysée Ilboudo.

Miliaire à la retraite, il était soldat de première classe en service au CNEC (centre national d’entraînement commando de Pô) au moment des faits. Il est poursuivi pour complicité d’attentat à la sûreté de l’État et assassinat. Yamba Elysée Ilboudo a pour conseil, Me Éliane Kaboré (commis d’office).

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 26 octobre 2021 à 14:09, par De rien En réponse à : Procès Thomas Sankara et compagnons : Le premier accusé passe à la barre ce mardi 26 octobre

    Peut on juger un coup d’état ? Jugera t on aussi celui de Saye Zerbo ? De JBO ? De Sankara lui même ? Je me demande vraiment ce que le peuple cherche. Si c’est la vérité elle est sue depuis plus de trente ans... Toutes ces morts sont regrettables, tout comme le sont les morts précédentes. Maintenant si dans ce procès il cherche juste à étancher sa soif d’orgueil, de méchanceté, de vengeance alors qu’il continue sa quête, on verra tous à la fin.

    Répondre à ce message

  • Le 27 octobre 2021 à 00:14, par Nabiiga En réponse à : Procès Thomas Sankara et compagnons : Le premier accusé passe à la barre ce mardi 26 octobre

    @ De Rien

    Écoute, ton affaire n’est si compliquée que cela. Je m etonne donc que tu la compliques autant. Si tu n’as rien à dire, prière ne rien dire car tu ne détiens pas le monopole d’âneries. Qui est ce Burkinabe, sinon que toi seul, qui ignore que ce procès n’a pas vocation de juger un coup d’état mais bien la tuerie insensée des citoyens dans une affaire qui concernait ceux qui etaient au sommet de l’état à cette époque-là. Si Blaise avait mis Sankara aux arrêts et avait pris le pouvoir sans faire couler fortuitement du sang, nous n’aurions pas été ici. Mais hélas, il a opté pout l’écoulement du sang. Sankara n’était pas en reunion avec des militaires mais avec des civils non armés. Qu est ce qui ustifiait la neutralisation de toute personne qui se trouvait dans le bâtiment. C est bien cela qu’on juge aujourd’hui. Toi, apologiste de Blaise et partisan de l’impunité, tu décidés de banaliser ce qui en train de se passer et le contourner pour dire qu’on est en train de juger un coup d’état. Si seulement l’hypocrisie tuait. Franchement !!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Procès Thomas Sankara et compagnons : L’audience de ce 24 janvier 2022 n’a pas eu lieu
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Les restes de Sankara retrouvés à 45 centimètres de profondeur
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Ousmane Ouédraogo, le frère d’une victime que le chauffeur de Blaise Compaoré a manqué de renverser
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : « Ma mère est partie malheureuse », témoigne la fille du journaliste Paulin Bamouni
Témoignage des victimes des évènements du 15 octobre : « La défunte mère de Sawadogo Amadou aurait voulu connaître la vérité et faire son deuil », Sawadogo Issa
Assassinat de Thomas Sankara et ses compagnons : Trois types de munitions utilisées, selon les experts en balistique
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : La vidéo de la reconstitution des faits projetée
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : La première pièce à conviction présentée
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Stephen Smith, le journaliste américain déclaré persona non grata pendant six ans en 1987
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Selon Vincent Sigué, Blaise Compaoré projetait de prendre le pouvoir le 4 août 1983
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Moussa Diallo convaincu de l’implication de Gilbert Diendéré dans le coup du 15 octobre 1987
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : « Être commando, c’est savoir observer l’ennemi pendant très longtemps », l’anecdote sur Blaise Compaoré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés