Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans chaque être humain une force intérieure qui, une fois libérée, peut faire de chaque vision, rêve ou désir, une réalité» Anthony Robbins

Alternance 2005 : L’UDPI claque la porte et soutient Blaise Compaoré

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Présidentielle 2005 • • mardi 4 octobre 2005 à 07h27min

L’Union des démocrates et progressistes indépendants (UDPI) déplore ce
qu’il qualifie de "manque de démocratie" au sein du groupe de partis
d’opposition "Alternance 2005". Il a d’ailleurs décidé de quitter ce
regroupement politique. L’UDPI apporte son soutien à la candidature de
Blaise Compaoré pour l’élection présidentielle du 13 novembre prochain.

Depuis quelque temps déjà, l’UDPI relève avec beaucoup d’amertume et de
déception l’installation, au sein de notre groupe, d’un déficit démocratique qui
se traduit par une intransigeance d’une certaine frange d’Alternance 2005
quant à des questions importantes relatives à la vie même du regroupement.

En effet, bien souvent, avant même que le débat ne soit épuisé en notre sein,
des décisions importantes sont prises et des actions immédiatement
entreprises, au mépris de la démocratie interne. Est de celles-là, l’initiative
d’un voyage inopportun en Côte d’Ivoire, lourd de périls non seulement pour
la cohésion d’Alternance 2005 (la frange la plus représentative s’étant
finalement rétractée), mais aussi pour la vie de ceux qui s’y sont rendus
malgré la prévalence d’un climat malsain de reprise imminente des hostilités
dans ce pays.

Fait partie également de ces décisions antidémocratiques, le
traitement non consensuel réservé à la correspondance de la COTE
(Coordination pour la Transparence des Elections) signée du Pr Ali
Lankoandé du PDP/PS.

Pour l’UDPI, et comme nous l’avions exprimé, la
question de la transparence des élections est une question d’intérêt politique
général, qui dépasse le cadre de la seule Alternance 2005. Toute initiative y
relative, qu’elle provienne d’un regroupement d’autres partis politiques ou de
la société civile, devrait être encouragée et soutenue.

C’est pourquoi l’UDPI
n’a pu marquer son accord à la prétention exprimée par certains au sein
d’Alternance 2005, de reprendre, quoi que cela puisse coûter, l’initiative à un
groupe manifestement plus engagé dans le traitement de la question.

De plus, l’UDPI déplore en ce moment même, de la part de certains
responsables d’Alternance 2005, des velléités décapitationnistes à l’encontre
du parti, suite à des divergences de vues apparues au sein de la coalition
Hermann Yaméogo.

Monsieur le Coordonnateur, notre parti n’a plus le sentiment de pouvoir
défendre utilement au sein d’Alternance 2005 les objectifs que nous nous
étions fixés au départ. Aussi, le parti vous prie de bien vouloir considérer
désormais comme effective, la décision du retrait de l’UDPI de ce
regroupement.

Veuillez recevoir, Monsieur le Coordonnateur, l’expression de nos
salutations distinguées.

Ouagadougou, le 28/09/2005

Pour le Bureau politique

Le Secrétaire général

Dr SOMDA Manoubome Joseph


"Nous soutenons Blaise Compaoré"

"A la demande du Bureau politique national, un congrès extraordinaire de
l’Union des démocrates et progressistes indépendants (UDPI) s’est tenu le
mercredi 28 septembre 2005 à 18 heures au domicile de feu Longo Dongo,
fondateur du parti.

Présidé par le secrétaire général, le Docteur Somda Manoubome Joseph, le
congrès avait à son ordre du jour les points suivants :
1 - Renouvellement de l’organe dirigeant ;
2 - Participation aux échéances électorales de novembre 2005 et février
2006 ;
3 - Informations et divers.

Etaient présents à l’ouverture du congrès les personnes dont la liste est
jointe en annexe.
Pour le premier point de l’ordre du jour, le congrès a abouti à la constitution
d’un nouveau Bureau politique national de 24 membres dirigé par le Docteur
Somda Manoubome Joseph.

Le renouvellement de l’instance dirigeante était
rendu nécessaire par la survenue de décès de membres du bureau et aussi
par l’exigence pour le parti de se rapprocher davantage de la base par la
désignation de responsables effectivement présents sur le terrain, en vue
d’une plus grande visibilité du parti à la veille d’échéances vitales comme
celles de 2006.

Abordant la question de la participation du parti à l’élection présidentielle du
13 novembre 2005 et aux élections municipales de février 2006, le congrès,
courageusement et après une analyse approfondie de la situation politique
nationale, notamment les forces en présence, a pris les décisions suivantes :
a) Le retrait du parti de Alternance 2005 (voir lettre adressée au
coordonnateur du regroupement) ;
b) Le soutien à la candidature de Blaise Compaoré ;
c) L’ouverture de négociation avec des partis politiques amis en vue de
constituer des alliances pour les élections municipales.

Les participants ont ensuite discuté de diverses autres questions touchant à
la situation socio-politique nationale et internationale.
L’ordre du jour épuisé, le congrès a levé la séance à 23 heures 17 minutes."

Le rapporteur

OUEDRAOGO Assane

Le président de séance

Dr SOMDA Manoubome Joseph


Quelques membres du nouveau bureau de l’UDPI

- Secrétaire général : Dr Somda Manoubome Joseph, médecin
- Secrétaire général adjoint : Ouena Timbono, fonctionnaire à la retraite
- Secrétaire aux affaires politiques : Ouédraogo Assane, économiste
- Secrétaires à la communication et aux relations extérieures : Ouédraogo Ousséini, gestionnaire
- Secrétaire aux finances : Somda Bertrand, comptable
- Secrétaire à la jeunesse, chargé des sports et loisirs : Sabo Mamadou, ingénieur informaticien
- Secrétaire à la mobilisation féminine : Sawadogo Mariam, étudiante
- Secrétaire aux Affaires coutumières et religieuses
 : Ouédraogo Mathieu
- Secrétaire à l’action sociale : Compaoré Assétou, commerçante
- Secrétaire à l’environnement : Méda Francis, transporteur

Le Pays

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Election présidentielle : Le satisfecit de la JUNA, du RAJS et de CERVO d’Afrique
Groupe des cinq : Savoir raison gardée
La gueule de bois des lendemains électoraux !
Les leçons d’un scrutin
Présidentielle 2005 : Ce qui devait arriver arriva
L’opposition burkinabè : Les causes d’une défaite
L’après élection du 13 novembre : Tentatives maladroites d’atténuer une défaite cuisante
Analyse des résultats : On récolte ce qu’on a semé
Analyse des votes : Pourquoi certains ont voté blanc ou nul ?
Burkina : "Une démocratie chancelante, balbutiante, frileuse"
Présidentielle au Nahouri : Le PAI analyse sa défaite
Election présidentielle : L’AJCBC dit merci à la jeunesse
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés