Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • LEFASO.NET | Tiga Cheick Sawadogo • jeudi 29 novembre 2018 à 00h27min
Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

Au troisième jour de son audition, le général Gilbert Diendéré était dans la « casserole » du ministère public, toute la journée. L’accusé est resté droit dans ses rangers militaires. Il assume ses actes, mais une fois de plus, tout en martelant que la haute hiérarchie militaire devrait être dans le box des accusés, si tant est que le procès a pour but la manifestation de la vérité sur le coup d’Etat de septembre 2015. Il a aussi tenté de démontrer que l’attentat à la sûreté de l’Etat n’était pas préparé à l’avance, contrairement au parquet qui, avec ses arguments, a avancé que la commission de l’infraction a été avec préméditation.

Déchargé de son poste de chef d’état-major particulier du président du Faso, le général Gilbert Diendéré n’avait plus aucune fonction officielle ni au Régiment de sécurité présidentielle (RSP), ni au sein de l’armée. Il était à la maison, comme il le dit. Et logiquement, il n’avait aucune troupe sous son commandement. « Je ne commandais que ma femme et mon enfant », avait-il dit le 27 novembre dernier. Et pourtant. Il fut celui qui a plusieurs fois été appelé à la rescousse suite aux crises répétitives au sein de son corps d’origine.

Le président Michel Kafando, le Premier ministre Yacouba Isaac Zida, le Mogho Naaba, les ambassadeurs de France et des Etats-Unis d’Amérique, se sont chaque fois tournés vers Golf. Le ministère public ne comprend pas pourquoi celui qui n’avait plus de fonction a pu être au centre des différentes crises. Pour l’intéressé, c’est juste parce qu’il avait déjà proposé des solutions de sortie de crise que toutes ces personnalités se tournaient vers lui, mais, précise-t-il, il n’était pas la clé de la solution.

Aussi, aux premières heures de l’arrestation des autorités, le général a instruit le chef de corps, le commandant Korogo, de sonner l’alerte au sein du camp Naaba-Koom. « A quel titre avez-vous donné un tel ordre, puisque vous n’étiez plus habilité à en donner ? », a demandé le parquet. L’accusé retourne la question. A quel titre toutes ces personnalités l’appelaient pour aider à trouver des solutions ?

Pour lui, il ne s’agissait pas d’ordre, mais de conseils de grand-frère à petit-frère pour éviter que les éléments du RSP soient à la base de problèmes en ville. Le ministère public poursuit, par la voix de Mamadou Traoré.
Il doute que, dans le principe du commandement militaire, il y ait aussi des conseils. « Tout le mal est venu de là, vous n’avez aucune fonction officielle, mais vous donnez des ordres, c’est ce qui a contribué à casser la chaîne de commandement », commente le parquet.

« Ce qui m’intéresse, ce sont les victimes qui sont couchées au cimetière »

Le ministère public a tenté surtout de démontrer que l’acte du coup d’Etat était préparé. La preuve, quand des éléments du RSP sont allés chercher le général Diendéré à son domicile après l’arrestation des autorités de la Transition, celui-ci est sorti avec, dans sa poche, la mouture des griefs contre la Transition, ce qui a, par la suite, servi à écrire la déclaration de prise de pouvoir.

Mais pour l’intéressé, il n’en est rien. Ce n’était pas préparé. Il est certes parti avec ladite feuille, mais ce n’était pas la seule. Ayant déjà fait des propositions de sortie de crise auparavant, il est sorti avec tous ses documents.

En plus, la préméditation soutenue par le ministère public tient au fait qu’à la rencontre avec les membres de la CRAD (Coordination de réflexion et d’aide à la décision) et à celles qui ont suivi, le général a représenté les preneurs d’otage, parlant en leur nom, jusqu’à ce qu’il soit proclamé président du CND. Pourquoi ? A cette question, l’accusé fera savoir qu’il n’était pas seul à discuter ; en plus, il ne s’est pas auto-proclamé président. Ce fut la résultante des différentes négociations avec la hiérarchie militaire et les sages.

D’ailleurs, et une fois de plus, Diendéré a émis des réserves sur la réelle volonté du tribunal de faire la vérité sur cette affaire de coup d’Etat. Si tel était le cas, soutient-il, la hiérarchie militaire devrait être aussi dans le box des accusés. « Ils ont leur place dans le box », soutient-il, parce que certains de ses co-accusés n’ont pas fait le centième de ce que ces chefs militaires ont fait pour conforter le CND.

Mais pour le procureur, c’est l’accusé qui est devant lui qui l’intéresse. Réponse du général Diendéré : « Moi, ce qui m’intéresse, ce sont les victimes qui sont couchées au cimetière, les parents des victimes qui veulent la vérité ».

« J’assume, mais... »

« J’assume pleinement mes responsabilités », a martelé l’accusé, qui note que si l’on veut une justice équitable, de laquelle la vérité jaillira, il ne faut pas jouer un jeu trouble. Les chefs militaires, qui sont d’ailleurs ses promotionnaires depuis la classe de 6e au Prytanée militaire de Kadiogo (PMK), et qu’il connait jusqu’aux numéros matricules, doivent comparaître. Plus loin, il précisera : « J’assume, je le répète ». Mais cela ne veut pas dire qu’il a fait telle ou telle chose.

Assumer signifie seulement qu’il a pris la tête du CND et l’a dirigé, avec bien-sûr l’onction de la hiérarchie militaire et des sages. Mais assumer, selon lui, ne signifie pas préparer, planifier, exécuter, commanditer.
En se référant à la définition que le Larousse 2018 donne du mot « assumer », le parquet demandera à l’accusé s’il est prêt à accepter les conséquences du coup d’Etat. « J’assume mes responsabilités, mais je ne vais pas dire ce que je n’ai pas fait », répondra l’intéressé.

Les conséquences pourraient découler de tous ces morts décomptés dans le cadre du coup d’Etat. Ils sont treize. Lors des enquêtes préliminaires, le présumé auteur du coup d’Etat a confessé avoir été marqué, choqué par ces morts et blessés parce qu’il ne pensait pas qu’il y aurait de tels dégâts.
Ce serait d’ailleurs l’une des raisons qui ont conduit à sa décision de ne plus continuer l’aventure et de remettre le pouvoir. Il a aussi regretté le fait que l’enquête ait été précipitée, de sorte qu’il n’y a pas eu d’autopsie, ni d’analyse balistique pour connaître la vérité sur ceux qui ont été à la base des tirs.

En tout cas, quand il était président du CND, le général précise qu’il n’a jamais demandé à qui que ce soit de commettre des exactions. « L’ordre n’a jamais été donné d’aller frapper quelqu’un en ville, mais plutôt d’avoir une présence dissuasive », a-t-il expliqué, parce que, selon lui, il y avait des informations sur des risques d’affrontement entre anti et pro-coup d’Etat.

Mais Diendéré a révélé à la barre l’existence d’un certain comité de résistance composé de membres de partis politiques dont il a tait le nom. « J’ai des comptes rendus de réunions du comité de résistance composé de certains membres de partis politiques, dans lesquels il est écrit qu’il fallait faire le maximum de victimes, surtout des enfants, et le mettre sur le dos du RSP. (...). J’ai aussi la liste et les numéros de téléphones de tous ceux qui ont participé à ces réunions », a expliqué l’accusé pour mettre un bémol sur les auteurs des tueries.
L’interrogatoire du général Gilbert Diendéré se poursuit le 30 novembre prochain.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 29 novembre à 02:23, par Femme Burkinabe Integre En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    on doit reconnaître que le Général Diendéré est un homme d’honneur et de parole.
    Certains auraient fuit le pays dans de telles circonstances (certains comme Zida, Compaoré). Mais ce grand homme assume et accepte de payer les conséquences.
    Chapeau !

    Maintenant dites nous qui qui a organisé ce coup et que la hiérarchie militaire vienne témoigner. Il ne faut pas donner des demi vérité et s’asseoir

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 02:34, par Nabiiga En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    .." « J’ai des comptes rendus de réunions du comité de résistance composé de certains membres de partis politiques, dans lesquels il est écrit qu’il fallait faire le maximum de victimes, surtout des enfants, et le mettre sur le dos du RSP. (...). J’ai aussi la liste et les numéros de téléphones de tous ceux qui ont participé à ces réunions »,

    Hahaha, ainsi donc, notre brave et fin stratège de toute l’Afrique de l’ouest se défend dans l’optique de se dédouaner en laissant échapper de telles propositions. Ah bon, les comptes rendus de ces soi-disant réunions politiques préconisaient qu’il y ait de maximum de victimes dont des enfants surtout. Il y a eu effectivement des victimes à qui, lui-même, fait références. Ces victimes, ont-ils été tués par les participants à ces réunions politiques ou ont-ils été tués par les membres de votre très cher RSP ? Comment compte-t-il se dédouaner en parlant du compte rendu des réunions ? Au contraire, qu’il affirme que suite auxdites réunions des partis politiques dont il a même les comptes rendus, un tel ou une telle, avec des armes ont tué X nombre d’enfants (car il s’agit des enfants dans les compte rendus) et que les membres de son RSP n’ont pas blessé un seul moustique au Burkina. Parmi ceux qui jadis se trouvent au cimetière combien d’enfant y a-t-il parmi eux ?

    Vivement, il se défend comme un enfant qui se défend les parents. Les numéros de téléphone des participants, qu’en va-t-il faire le tribunal. Qu’on les appelle ? Gilbert, tu es dans le box pour déterminer le rôle que tu as joué. Je me demande même s’il a un avocat. Si oui, il est nul. Encore hier, c’était Zida qui a pris 100 million de nos francs. Est-ce pourquoi t’es impliqué ? Je me dis que les fonds qu’on accuse Zida, à tort ou à raison, d’avoir détourné du trésor national, il y a effectivement des traces d’un ou tel retrait de fonds. Citoyen de son état, dans un pays de droit, fallait-il faire un coup d’état ? Qu’est-ce qui l’empêchait de saisir, le moment opportun, les autorités compétente pour que Zida réponde de son forfait devant les instances judiciaires de notre pays. Gilbert, tu as planifié ce coup d’état de toi-même, téléguidé par Blaise et tu as mis au-devant les subalternes afin de te présenter comme l’ignorant qui a tout simplement accepté ce qu’on t’a proposé : Faux, Faux, Faux et tu fais pitié

    Répondre à ce message

    • Le 29 novembre à 09:47, par ELKABOR En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

      Monsieur Nabiiga, le Général dit ce qu’il sait. Nous pouvons vociférer mais c’est lui qui est à la barre. Il dit avoir en sa possession une ou des listes avec des noms et numéros de téléphone, pourquoi vous ne voulez pas qu’il le dise ? Au tribunal de lui demander de fournir de telles listes si cela peut aider à la manifestation de la vérité. Il a affirmé que déchargé de ses fonctions, il était à la maison et on est venu le chercher. Pourquoi contester ? Ceci est un fait vérifiable. Ceux qui sont allés le chercher ne sont pas morts, mieux ils sont là dans le box des accusés. Ils peuvent dire pourquoi ils sont allés le chercher, car ce ne sont pas de simples chauffeurs mais bien des gens qui sont au cœur du coup d’Etat. S’ils ont planifié le coup ensemble, ils diront c’est à quelles occasions lors de quelles rencontres avec qui etc...C’est ainsi qu’on pourra établir sans contestation la planification, la préméditation, les commanditaires et tous les auteurs et complices du coup d’Etat. C’est bien ce que le Tribunal cherche à établir. Par ailleurs je n’ai jamais vu un coup d’Etat qu’on planifie et met en oeuvre tout seul. Il y a certainement des complices et le Général a raison de demander que ceux qui ont mis un hélicoptère à disposition pour aller chercher du matériel militaire venant d’un pays voisin sont des complices du coup d’Etat.
      Quant à votre argumentaire concernant les fonds détournés par ZIDA, un audit a été commandité par le contrôle d’Etat sous la conduite de Monsieur. Luc Ibriga et le rapport a bien confirmé ces détournements. Raison pour laquelle ton ZIDA ne peut mettre le pied au Faso. Ce n’est pas à tort mais bien à raison que ZIDA est indexé. S’il est garçon comme on le dit, qu’il vienne dire sa part de vérité on va comprendre. Je vous rappelle que lui-aussi est un faiseur de coup d’Etat car personne ne l’a voté comme Président. Comme dit le Général ce n’est pas une partie de vérité que l’on cherche mais toute la vérité. que l’on veut savoir. Vouloir protéger ZIDA parce qu’il a aidé à démanteler le RSP, (ce qui est d’ailleurs faux) est une injustice.

      Répondre à ce message

      • Le 29 novembre à 15:05, par Nabiiga En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

        Monsieur Elkabor, merci pour votre intervention que j’ai eue le plaisir de lire attentivement et avec le même plaisir, je vous présente mes autres arguments. Il m’a fait plaisir de vous avoir lu parce que je suis partisan de la logique selon laquelle nous devons faire la guerre avec la force de nos arguments et non pas par la force de nos armes. Je vais donc me baser sur cette logique pour vous répondre : N’est-ce pas mieux car nous cherchons tous, le bien de notre patrie.

        Rectificatif : Vous qualifiez ma relation avec Zida avec un pronom possessif : votre Zida. Yaco, ne saurait jamais être mon gars car non seulement je n’avais jamais vu le gars jusqu’au jour il a pris le pouvoir, je ne le connais pas personnellement. Pire, et c’est vrai, je détestais le RSP y compris tous ceux qui faisait partie de ce corps au service de Blaise et sa famille. Sur cela, on est d’accord. Avançons alors

        Gilbert est dans le box pour s’être acoquiné avec d’autres membres du RSP pour faire un coup d’état. Point. Je souhaite ardemment qu’il se concentre sur cela et non pas tâtonner partout en quête des boucs émissaires. Ceux dont il possède les numéros de téléphone, ont-ils fait le coup d’état ? Avant l’avènement de son coup d’état y avait-il des réunions de ce genre ? Y-a-t-il quelqu’un qui voulait tuer des enfants ? C’est en essayant de donner des réponses honnêtes à ces questions que vous verrez combien c’est nul de parler des gens au lieu de se concentrer pour faire jaillir la vérité.

        On retient l’histoire non pas pour nous dire ce qui s’est passé à un moment donné dans la vie, mais pour qu’elle nous enseigne afin, soit d’éviter que de telles situations ne se répètent plus, soit pour que nous améliorions ce qui a été mal fait et le tout, pour le bonheur de ceux qui vivent aujourd’hui. Je me recule pour vous montrer combien personne, même Gilbert lui-même, ne fait pas confiance en sa propre défense car voyez-vous lambda burkinabè n’est pas bête, il a la capacité de comprendre, d’analyser et d’en tirer des conclusions. Je suis lambda burkinabè.

        En 1987, Sankara et Blaise, furent non seulement des frères d’armes mais des vrais frères. Nous avons tous assisté aux différends qui envenimaient la fraternité inébranlable qui les gommait ensemble. Un soir fatidique, Sankar fut froidement assassiné par les fidèles de Blaise. Si Blaise avait été traduit devant la justice militaire pour cet même assassinat, il aurait eu la même défense que Gilbert à savoir : Il ne savait rien ; il dormait profondément dans son lit et sa femme s’occupait de lui afin qu’il se sente bien le lendemain. C’est seulement à son réveille qu’il a appris ce qui s’est passé. De même, lorsque Lingani et Henrie ont été fusillé, Blaise n’était au courant de rien. Ce sont, de sa propre bouche, des jeunes militaires qui ont pris leurs responsabilités donc il faut leur demander car lui il n’en savait rien, rien du tout. Aujourd’hui, c’est le tour de Gilbert de ne rien savoir ; il n’a fait qu’assumer ce que les mêmes jeunes officiers ont fait et il ne savait rien. Dans ces trois événements, il y a un triste facteur dénominateur commun : Gilbert Diendéré.

        Si Blaise était mourant dans son lit avec des maux de tête accablant, pourquoi déclencher la chasse aux sorciers y compris même la famille de Blaise en l’occurrence Mariam et ses enfants ? Pourquoi ne s’est –il fait ces mêmes déclarations à la radio et organiser des funérailles digne d’un frère ? Non, il a assumé comme Diendéré ce que les jeunes officiers ont fait et personne ne pouvait le blâmer. De même, si Gilbert ne commandait que sa femme (d’ailleurs la même triste personnalité qui a poussé son mari à faire le coup d’état)et son enfant et ne ‘savait rien’, fallait-il assumer ce qu’il n’aimait pas ? Comme s’il refusait, le Burkina disparait de la planète.

        Mon frère ou soeur, vous voyez pourquoi les connaisseurs de la scène politique (je ne fais pas partie d’eux) ne croient en rien les récits, (les mêmes récits répétés après chaque besogne), de Gilbert ? C’était juste un petit ajout à votre intervention.

        Répondre à ce message

      • Le 29 novembre à 15:36, par Harouna En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

        Comprenez Nabiiga, il était à la réunion . Sinon je ne comprends pas sa réaction. Pourquoi certains burkinabè ont peur de la vérité sur le coup d’ État ? Si vous avez déjà le résultat du procès , alors, arrêtez tout et qu’ on en finisse. Vive le vrai Général ! Que les ambassadeurs et autres viennent répondre .

        Répondre à ce message

      • Le 29 novembre à 16:50, par Tresor En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

        El Kabor un tribunal n est pas un bar.Etre a la barre n est veut pas dire etre dans un bar ou on raconte n importe quoi.Toi qui sait tout en quoi qq1 qui a participe a une reunion est responsable dans ce faux vrai coup d Etat.Tu etais ou toi quand les soudards Arme au poing paradaient ici.Libre a lui d impliquer tout Ouagadougou dans son coup foireux.Le Tribunal sait faire la part des chose et ne pas se laisser divertir par des baliverne de revanchards defaits.

        Répondre à ce message

    • Le 29 novembre à 18:14, par madjer En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

      Nabiiga, franchement avec des idées du genre le burkina ne sortira jamais de l’obscurité. Je crois savoir que tu es allé à l’école et cette instruction scolaire pouvait quand même t’éclairer. Mais je suis vraiment dépassé par la platitude de certains internautes quant à ce faux procès taillé sur mesure. Ces juges là ne veulent pas la vérité, et le développement de ce pays ne viendra pas de la condamnation du Général Diendéré que je respect d’ailleurs par son franc parlé. C’est les honnêtes citoyens qui ont perdu leurs enfants dans ce coup d’Etat et vous voulez camoufler la vérité en croyant que si vous mettez tout sur Diendéré le peuple va vous applaudir. Détrompez vous. On sent vraiment un jugement partisan et totalement subjectif de la part de nos juges. Tous ceux dont le Général cite sont bel et bien vivant. Ils ne sont pas mort. Ce que je peux vous dire chers juges, n’oubliez pas que demain vous aussi serez juger par le bon Dieu sur le bilan de votre vie terrestre. N’oubliez pas ça, car tout ce que nous faisons ici bas, même si personne te voit, Le tout puissant le bon Dieu a ses yeux rivé sur toi. Faite ce que vous voulez aujourd’hui mais Dieu vous attends tous demain.

      Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 05:29, par Ahmed En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    C’est DIEU qui est fort. Tuer ou faire tuer impunément ? Que voulez vous que DIEU fasse ? Et voilà SANKARA plus vivant que mort. Avant de se rendre Diendiere à exigé la mise à l’abris de sa femme. L’exil assuré de FATOU. Difficile de revenir puisque poursuivie dans ce coup d’État. Mme SANKARA revient au Faso quand elle veut et comme elle veut. (NAN KIETA). Ce n’est pas encore finit en more

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 05:36, par Hampathe En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    C’est d’extraordinaire mon général. Vous avez Les noms et numeros de téléphones des resistants qui faisaient des réunions secrètes, mais pas ceux des commanditaires du putsch qui vous bombarde chef de l’état. Si ce n’est pas de la foutaise, je NE m’y retrouve pas ! Il est temps d’arrêter le cirque de ce général et de le foutre su gnouf sans epaulettes.

    Répondre à ce message

    • Le 29 novembre à 09:08, par Nabiiga En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

      ..merci vraiment. Gilbert se trompe de défence. Il défend l’image de ce dont il est accusé versus défendre le pourquoi il est accusé. Ce qui s’est passé lors de son coup, les actes que les gens ont posé ou n’ont pas posé, découle directement du fait qu’il y a eu un ccoup un coup d’état. On veut savoir ton rôle qui est une suite logique des actes posés par des gens. Que les gens se soient réunis dans des réunions à huit clos ou pas, importe peu et n’apporte rien à la raison pour laquelle tu es jugé : Tu passes tout son temps à pointer du doigt or, c’est pour nous dire ton rôle dans l’édification de ce coup et non pas ce qui a été fait par un tel ou un tel. Tu te trompes de défence.

      Son avocat doit l’aider sinon présentement, il se fait violence,

      Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 05:38, par Nabayouga En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    Quelle lâcheté ! Suelle hypocrisie ! Si legeneral fantoche pensait aux morts, il aurait fallu ne pas commettre ces crimes. La seule peine digne , cest 20 ans de prison précédé dune dégradation. .

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 07:33, par Gnongre paré En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    Décortiquons les débats à ce jour de façon posée pour mieux comprendre les choses. Il y a ce qu’on veut savoir, c’est-à-dire ce qui s’est passé et qui a fait quoi. Puis, il y a ceux-là qui doivent être sanctionnés pour les actes posés qui sont en déphasage avec les Lois du pays (auteurs des actes réprimandés ou à réprimander). Et enfin ceux-là qu’on doit blanchir, voir libérer parce que, "Innocents". Aux dire des prévenus passés à la barre jusque-là, personne en dehors de Diendéré n’a vraiment voulu dire la vérité et encore moins, assumer en bon soldats ou Officiers. Ce qui a autorisé bon nombre d’internautes à comprendre que notre Armée et plus précisément ses Officiers est truffée de "peureux, de menteurs" etc. Les débats jusque-là ont laissé entrevoir que ce sont des sous-fiffres qui ont perpétré la tentative du pusch pour, après faire appel à la Hiérarchie (organisation militaire oblige) pour assumer les choses déjà faites, ce d’ailleurs que le Gl Diendéré a déclaré et ne cesse de déclarer depuis son interpellation (voir les Presses depuis l’avènement du pusch manqué) avec surtout des précisions qui sont restées les mêmes depuis à savoir, qu’il a au début des choses respecté le fonctionnement de l’Organisation militaire qui préconise (si l’on a bien compris) qu’en toute chose, la "Hiérarchie" doit être respectée. En effet en suivant bien les déclarations du Gl, lorsque les choses ont apparu, il a vite fait de faire appel à la Hiérarchie militaire et paramilitaire pour poser le problème et recueillir les avis des uns et des autres, puis, une prise de responsabilité, toujours dans les modes et méthodologies de la muette. Les premiers responsables de celles-ci, fuyant leurs responsabilités ont refusé cette "Responsabilité d’assumer" et mieux, ont proposé que lui, fondateur et ancien premier responsable du RSP (ex-qualité) de prendre le devant des choses avec l’explication "Que connaissant mieux les éléments du Corps (RSP) et surtout leurs capacités de nuire, il était le mieux placé pour maîtriser les choses. Pour revenir aux trois (3) questionnements possibles, nous pensons que : PRIMO : Qu’est-ce qui s’est passé ? A cette question, seul le Gl Diendéré (jusque-là) a pu donné des explications plus claires (par rapport aux autres qui chacun, essaye de sortir sa tête de l’eau). Ce qu’on peut observer, c’est que (apparemment) l’absence de personnes citées dans l’affaire sont absentes alors que leur présence aurait permis de comprendre mieux. D’où la compréhension que les débats peuvent être biaisés au regard de ces réels détenteurs des points-clés de la vérité recherchée. SECUNDO : Qui a/ont été décideur, organisateur et exécuteurs de la chose et qu’on doit sanctionner ? Pour l’instant, aucune réponse ne pointe à l’horizon étant donné cette "absence organisée" des personnes-clés de la hiérarchie citées qui oblige le Tribunal à se confiner sur le seul, nous disons le seul en présence (Diendéré) sur lequel le Parquet tombe à bras raccourcis. Pourtant les choses qui doivent permettre de comprendre mieux les choses sont à la disposition du Tribunal pour peu qu’il veuille aller en profondeur pour une Justice équitable. Oui, l’on pourra se demander pourquoi et comment le 1er Responsable du Commandement a été si vite relevé de ses responsabilités pour être envoyé ailleurs comme Ambassadeur, surtout au lendemain des évènements ? Soustraction des choses pourrait-on de dire. Pourtant, il semble être l’une des pièces les plus essentielles du puzzle. Pourquoi le Lieutenant-Colonel (Général factis de dernière heure) Zida apparemment auteur de plusieurs faits et surtout à la base des problèmes et au sein du RSP, de l’Armée et des évènements politiques des dernières années se retrouve hors du pays par on ne sait quelles tricheries, se refusant de rentrer alors qu’il a commis la plus grave faute en matière militaire à savoir, la "désertion d’un Officier Supérieur en Temps de Paix". Pourtant, de tous les déclarations faites à ce jour, il semble être le pion de plus important du système (militaro-politique du pays depuis le 30/10/2014) et surtout, auteur des pagailles enregistrées jusque-là. TERTIO : Qui est innocent et doit être blanchi ? A cette question, aucune réponse ne saurait être trouvée avant la publication des verdicts qui sortiront du procès. C’est vrai qu’il faut reconnaître "Que le lièvre court". Il y a ceux qu’on aime et ceux qu’on n’aime pas. Dans le cas en présence, pour ceux qui n’aiment pas le RSP, nous en faisons partie simplement pour les bavures par ce Corps commis depuis sa création, notamment les assassinats (Thomas Sankara et ses compagnons, David Ouédraogo, Norbert Zongo, Dabo Boukary, Henri Zongo, J.B. Lingani etc.) qu’ils ont commis délibérément ou sur ordre. C’est dire à la lumière des explications fournies devant le Tribunal par le père spirituel du Corps qu’est le Gl. Diendéré, que cette situation n’a été que sur la base de manipulation (de tout le monde d’ailleurs) par Zida, n’en déplaise à ceux-là qui sont de son bord et l’apprécient et pourquoi pas, ceux-là qui l’ont poussé à la bêtise pour parvenir à leurs fins. Et pour ce faire, devrait être présent et entendu. Faute de ces deux pièces importantes, le Tribunal frappera dans l’air et de l’air car, la Justice restera floue et dubitative. Diendéré et peut-être d’autres personnes (puisque les choses ne sont pas terminées) y laisseront leurs peaux, qui par responsabilité, qui par orgueil, qui par ce qu’on a l’habitude de qualifier dans le milieu judiciaire "d’erreurs judiciaires". Mais le plus important est et reste pour le peuple d’empêcher "Que ce qui arrive, ne se répète plus dans notre pays" et que la Justice à travers ce procès phare puisse redorer son blason et assume sa liberté que le peuple a réclamé pour elle. Les interférences des politiques doivent cesser pour le bien être de notre pays. Analyses personnelles.

    Répondre à ce message

    • Le 29 novembre à 09:51, par Pique En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

      Mon Petit Samo ne confondons pas verbillage et analyse.Pour abrege General on ecrit "Gal".Libre a toi de prendre les paroles de Gueguere pour de l argent comptant.Il est devant le tribunal en tant que accuse et rien de plus.Il peut continuer a mentir comme un enfant de la maternelle ca le regarde.

      Répondre à ce message

    • Le 29 novembre à 10:12, par Lucas En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

      GNONGRE PARE, pour l’instant c’est le procès du coup d’Etat contre la Transition, pas le procès de ZIDA (il viendra peut-être en son temps, j’en suis sûr, si procès il doit y avoir). Ne mélangez pas les choses : ZIDA N’A PAS FAIT DE COUP D’ETAT contre la Transition aux côtés de Diendéré et du RSP, c’est même la raison pour laquelle Diendéré ne cesse de l’incriminer. Au contraire, il a été pris en otage : s’il devait comparaître c’est à ce titre de témoin victime, pas comme impliqué dans le putsch. Beaucoup, avant ce procès, racontaient que ZIDA a été envoyé par Diendéré et le RSP pour prendre le pouvoir : les incriminations et aigreurs de Diendéré lui-même lors de ce procès prouvent qu’il n’en est rien, et confirment même le juste choix de Zida en faveur des insurgés. Il faut que chacun arrête de jouer au procureur dans ce pays. CE N’EST PAS PARCE QUE ZIDA EST ABSENT QU’IL A TORT, ET DIENDERE RAISON PARCE QUE PRESENT : tout un général qui prend la tête d’un putsch sans savoir d’où ça vient, ni chercher à le savoir ; et qui fait comme s’il n’était pas à ouaga pour être au courant des exactions en ville lors de ce putsch, alors qu’il avait tous les renseignements sous son contrôle, un tel personnage ne peut pas être crédible quand on réfléchit un petit peu ! En plus, il dit détenir les noms et numéros de téléphones de responsables politiques qui ont participé à des réunions de résistance au putsch : c’est à quel titre qu’il avait toutes ces informations ? On voit donc que des fois IL SAIT TOUT QUAND CELA L’ARRANGE, et des fois il dit ne rien savoir ni chercher à savoir quand ça ne l’arrange pas. Là est le problème. Il n’est pas question de prendre naïvement ce que dit Diendéré surtout contre ZIDA, pour argent comptant, d’autant plus qu’il sait que ceux qu’il incrimine ne sont pas là. Diendéré est un lâche qui se défonce sur les autres. Point barre

      Répondre à ce message

    • Le 29 novembre à 11:11, par Hess En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

      C’est quand même dommage de voir à quel point le terme analyse a été galvaudé dans ce pays. N’importe éluqubre et prétend analyser.

      "le plus important est et reste pour le peuple d’empêcher "Que ce qui arrive, ne se répète plus dans notre pays" et que la Justice à travers ce procès phare puisse redorer son blason et assume sa liberté que le peuple a réclamé pour elle." Ceci aurait largement suffit !

      Répondre à ce message

    • Le 30 novembre à 10:25, par Hussein En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

      Vos arguments sont cohérents, vous avez bien pensé. Au fait c’est seulement par une justice équitablement rendu qu’on pourra tout comprendre sans reste, afin que le pays puisse sortir du gouffre et se passer désormais des combines de piètres politiques. J’espère que nous serons écoutés. Tout de même essayez d’être court et succinct dans votre argumentation !

      Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 08:25, par Ka En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    Pourquoi au tant de détours et des raccourcis en sachant qu’on est le meneur de ce coup d’état ? Comme je le dis très souvent dans mes critiques fondées, ‘’’quand l’incapacité frappe à la porte de ceux qui se disent grand, il jette l’anathème sur leur entourage.’’’ Vous venez de confirmer que vous assumez vos actes, une chose que vous aviez dit au début de votre coup d’état a la maternelle. Ayez la dignité d’endosser et ne pas vouloir faire porter votre fardeau a d’autres, Ceux qui se croient Dieu sur terre en oubliant les autres, sachent qu’il y a aussi une certitude divine qui dit que l’on récolte toujours sur terre ce que l’on a semé, malgré la miséricorde de Dieu et la foi après le pardon de Dieu. Si tu as semé la mort, attends-toi à la récolter aussi. Cependant, monsieur Gilbert Diendéré, après avoir jouit des délices du paradis du pouvoir, vous apprécierez mieux ce qui vous est réservé. Allons seulement !

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 08:27, par salfo3 En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    il faut qu’on attende un peu avant de juger pas de précitations

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 08:31, par lerienneux En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    Général, ça ne vous a pas traversé l’esprit que l’on venait vers vous, parce que vous étiez le problème et non une solution ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 08:35, par le meme En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    apparemment donc personne ne veut savoir les comptes rendus, ?ni la liste des gens ?même coupable
    pensez vous qu’une seule personne peut faire un coup d’état ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 08:40, par Le Sage En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    A mon humble avis on ne peut pas quitter de nul part pour assumer un acte qu’on ignorait.C’est faire preuve d’un déficit intellectuel ou d’une sottise à son paroxysme.D’ailleurs c’est pas parce qu’on a pas préparé un acte odieux qu’elle n’est pas condamnable.Si je pars pour dire bonjour à mon voisin et je ressors avec le billet de 10 000F qui était sur son guéridon est ce un acte préparer ? Mais n’est-il pas condamnable ?
    Comme pour emprunter leur jargon l’infraction est consommée,il faut payer le prix.
    Cependant je reste un relativement d’accord avec lui qu’il faut entendre certains de la hiérarchie militaire.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 08:55, par Dedegueba Sanon En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    Assumer pour assumer, Golf pourrait- il assumer aussi tout le passif funèbre de Blaise ? De Tom SANK jusqu’à la fin (???) du régime la liste est longue et donne des vertiges. Car dedans se côtoient pour le régime défunt, des ennemis politiques ( Tom Sank et ses amis), des amis devenus gênants (Otis, Gaspard et Tuina, ), comme des innocents ( Dabo, Nebie, les compagnons d’infortune du lion,Norbert et autres)..
    D’ailleurs je me demande qu’attendent les ayants droits de toutes ces victimes pour engager une action judiciaire pour obtenir réparation ? En justice tout part d’une plainte, pas de plainte pas d’action judiciaire.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 09:37, par vu de loin En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    Vous avez Les noms et numéros de téléphones des résistants qui faisaient des réunions secrètes, mais pas ceux des commanditaires du putsch qui vous bombarde chef de l’état. Si ce n’est pas de la foutaise

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 09:39, par wendwaoga En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    Ce Général ne mérite pas son grade. Il est peureux sinon il aurait pu être Président avant Zida. C’est lui-même qui révèle que quelqu’un lui avait proposé de faire un coup d’Etat le 30/10/14. Tout ce que ce monsieur sait faire c’est monter des complots pour tuer de valeureux citoyens. Il me fait honte et pitié.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 09:56, par LoiseauDeMinerve En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    Gnongre paré ! Pourquoi refusez-vous la lumière pour le clair-obscur ? Vous êtes dans "je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire". Ho ! quelle position ! Rien du tout si ce n’est de l’embrouillamini. Selon vous, dans la configuration de l’Armée Burkinabè d’alors, pensez-vous un autre corps autre que le rsp puisse imaginer même un coup d’état, le réaliser et le tenir longtemps ? Si vous avez une réponse honnête à cette question le débat est clos. Savez-vous pourquoi à la chute de Blaise Koissi Compaoré les Généraux Traoré et Lougué ont fait fiasco ? Et pourtant le Lt-Colonel rsp et cousin du père spirituel rsp a balayé tout pour se hisser à la tête ? la Hiérarchie militaire que Golf veut salir ne pouvait pas et au grand jamais contrarier le projet à l’état de maturation de Golf, à moins que chacun n’ait volontairement choisi de quitter ce bas-monde. Voyez-vous quand on mène certaines analyses dont l’objet est porté sur autrui sans faire une réflexion sur soi-même on croit que c’est facile. C’est pas des y a que ! c’est plus profond.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 10:19, par Karfolo En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    Il ne faut surtout pas un procès bâclé . Qui est ce qui coute au tribunal militaire de confronter publiquement la hiérarchie militaire au Général Diendéré ? On cache quoi au peuple ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 10:40, par Paguindsom En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    A L’ENDROIT DU FASO.NET : JE PENSE QUE VOUS DEVREZ TROUVEZ DES PHOTOS DU GENERAL QUI CADRENT MIEUX AVEC LES CIRCONSTANCES. jE COMPRENDS DIFFICILEMENT QUE DANS UNE SITUATION AUSSI GRAVE QUE VOUS ILLUSTREZ AVEC UNE IMAGE DU GENERAL PRATIQUEMENT HILARE COMME S’IL SE MOQUAIT DES VICTIMES ET DE LEURS PROCHES EPLORES. DE GRACE SOYEZ PLUS PROFESSIONNELS. MEME SI VOUS ROULEZ POUR LE GENERAL. DU RESTE VOUS N’AVEZ PLUS RIEN A CRAINDRE DE LUI ETANT DONNEE SA POSITION... MERCI DE ME COMPRENDRE.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 11:47, par propul En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    La hierarchie a joué le meme cenario que lui diendiere a joue pour l affaire Lingani et Henri Zongo, il falait soutenir ce diendiere pour avoir la Vie sauve et ensuite se mettre a l abri pour pouvoir lui dire la verité.ceux qui se rappllent de l histoire henri zongo et l ingani doivent compendre que ce sont les Dieu qui disent le dernier mot et tout ce paye sur terre. je demannde a la justice burkinabe de venger la mort des Lingani , Zongo, des martyr de ce fameux coup d etatt, et des autres victimes provoquees ca et la par ce meme diendere et son ami blaise Compaore. lui a la chance que les lingani e zongo et autres n ont pas eu .

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 11:50, par propul En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    La hierarchie a joué le meme cenario que lui diendiere a joue pour l affaire Lingani et Henri Zongo, il falait soutenir ce diendiere pour avoir la Vie sauve et ensuite se mettre a l abri pour pouvoir lui dire la verité.ceux qui se rappllent de l histoire henri zongo et l ingani doivent compendre que ce sont les Dieu qui disent le dernier mot et tout ce paye sur terre. je demannde a la justice burkinabe de venger la mort des Lingani , Zongo, des martyr de ce fameux coup d etatt, et des autres victimes provoquees ca et la par ce meme diendere et son ami blaise Compaore. lui a la chance que les lingani e zongo et autres n ont pas eu .

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 12:03, par Empereur En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    A tous ceux qui ont déjà le verdict du procès vraiment nous leur demandons de nous épargner de leurs commentaires tendancieux.
    nous on veut savoir rappeler vous du film 12 jurés en colère si je ne me trompe pas sur le titre du film. La vérité peut venir de ou on s’attend le moins alors pardonnez explorons toutes les pistes. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 13:04, par Western En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    Or donc le général est un homme humain comme vous et moi ?!! Il sourit et ...il rit même aussi hein ?!!! Kiaaa, ça je savais pas ! !! Diendiere qui rit au éclats, han ?! Hummm je traversait !

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 13:06, par Western En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    Or donc le général est un homme humain comme vous et moi ?!! Il sourit et ...il rit même aussi hein ?!!! Kiaaa, ça je savais pas ! !! Diendiere qui rit au éclats, han ?! Hummm je traversait !

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 13:13, par @@GOG En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    Excusez-moi , quelque part Djéndiéré reproche au tribunal qu’il n’a pas fait autopsie sur les dépouilles des victimes et qu’il n’a pas fait des études balistiques relativement aux morts.Questions :Gilbert a-t-il fait faire des autopsies sur les dépouilles de LINGANI et de Henri ZONGO en son temps ? A ce que je sache ,c’est après avoir brouillé les pistes et sous les menaces de la communauté nationale et internationale ,que lui et Blaise ont accepté l’autopsie de SANKARA et de Henri ZONGO.Que sait-il de plus que le tribunal sur les autopsies et études balistiques en la matière ? Les criminels du putsch , les moyens et les heures des crimes sont connus mème des analphabètes, on n’a plus besoin d’expertises .

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 13:29, par Guillaume En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    Bonjour quelle misère de Général ? J’ai honte de nos généraux au Faso. Je constate que Tu es un peureux en plus. Toi qui liquidait tes camarades sans leur donner la possibilité de parler encore moins d’être assistés d’avocat. Pourquoi as tu peur de la peine de mort pardon plus pire prison à perpétuité ? Bande de couard général.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 13:42, par tcherien En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    ATTENDEZ JE VAIS EXPLIQUER LE FILM POUR VOIR SI J AI BIEN COMPRIS .LES GARS SONT ALLER VOLER ET ILS SONT ALLE CHERCHER LE GRLE POUR GERER LEUR BUTIN ET LE GENERAL A ACCEPTE .AUJOURD HUI ON DIT GENERAL TU AS VOLE ET IL DIT NON ET QUE YA DES GENS QUI ETAIENT DACCORD POUR QUE LUI IL VOL DONC C EST PAS DU VOL.ET EN PLUS IL DEMANDE QUE CEUX QUI L ONT FLATTER SOIENT JUGES AU MEME TITRE.PARDON GENERAL FAUT TE DEFFENDRE ON QUITTER ICI YA D AUTRES CHOSES A FAIRE

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 13:50, par Maurice En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    VOUS SAVEZ LE BURKINABÈ EST FORT EN PROVERBE MAIS LE SÉNÉGALAIS IL EST TRÈS TRÈS FORT EN DICTONS.
    UN DICTON SÉNÉGALAIS DIT QU’ ’’ IL EST FACILE DE TUER UN TOUBAB AUTREMENT DIT UN BLANC . MAIS LA DIFFICULTÉ C’EST COMMENT ORGANISER LES FUNÉRAILLES DU BLANC ’’

    QU’EST-CE À DIRE ? QUE LE GÉNÉRAL DIENDÉRÉ A FAIT UN COUP D’ÉTAT SINON QU’IL A ASSUMER UN COUP D’ÉTAT AVORTÉ. MAIS COMMENT JUSTIFIER CE COUP D’ÉTAT ? DÉJÀ IL CONVOQUE TOUTE LA HIÉRARCHIE MILITAIRE DE NOTRE BRAVE ARMÉE AU BANC DES ACCUSÉS. AH BON ? COMME QUOI ILS AVAIENT CAUTIONNÉ SON CND.
    À LUI. QUII EST FOU ?
    EN1987, ON SE SOUVIENT QUE KOUDOUGOU AVAIT ÉTÉ BOMBARDÉ PARCE QUE DES MILITAIRES Y ÉTAIENT CONTRE L’ASSASSINAT DE THOMAS SANKARA. ASKIA SIGUÉ VINCENT A ÉTÉ POURSUIVI , A ÉTÉ RATTRAPÉ QUELQUE PART À PÔ , A ÉTÉ EXÉCUTÉ SOMMAIREMENT SANS AUTRE FORME DE PROCÈS PAR LES HOMMES DE DIENDÉRÉ. DE PAREILS EXEMPLES IL Y EN A À LA PELLE, AVEC TOUJOURS UNE CONNOTATION AU NOM DIENDÉRÉ. BOUKARY LE LION L’INTRAITABLE CAPITAINE DE KOUDOUGOU A DÛ S’EXILER AU GHANA....

    J’AI BEAU ÊTRE LE PIÉTON LE PLUS MAUDIT DU MONDE , JE SAIS TOUT DE MÊME QUE LE SOBRIQUET DE GOLF QU’ON A COLLÉ À LA PEAU DE DIENDÉRÉ EST LE NOM DE MARQUE D’UNE VOITURE ’’ PEU BAVARDE ’’ DE CONCEPTION ALLEMANDE.
    VOICI QUE SOUMIS AU FEU DE L’INTERROGATOIRE DU TRIBUNAL EN SEULEMENT TROIS SÉANCES LE GOLF DE DIENDÉRÉ EST DEVENU UNE GUIMBARDE VOCIFÉRANTE À QUI VEUT LE VOIR ET L’ENTENDRE. ET CE N’EST PAS LE BOUT DU TUNNEL POUR CELUI QUI A CHOISI DE RESTER SOUS SILENCE DANS SA VIE PRIVÉE COMME DANS SA VIE POLITICO- MILITAIRE PENDANT PRÈS DE 30 ANS. CELA DIT JE M’EN VAIS LUI DONNER UN CONSEIL EN TANT QUE CITOYEN BURKINABÈ MAIS AUSSI EN TANT QUE FILS DE MILITAIRE ET PETIT-FILS DE TOUT BORD D’ANCIENS COMBATTANTS DE LA PREMIÈRE ET DE LA SECONDE GUERRE MONDIALES.

    MONSIEUR DIENDÉRÉ AS INTÉRÊT À NE PAS ÊTRE TRÈS PROLIXE PARCE QUE CE N’EST PAS SON FORT, JE CROIS QUE POUR CELA IL A DES CONSEILS. DE PEUR QU’IL EN RAJOUTE À CE QU’IL VIT DÉJÀ, COMPTE NON TENUE DES CONSÉQUENCES DE CE PROCÈS . LUI-MÊME C’EST QUE À DÉFAUT QU’ON LUI JETTE DANS LA FOSSE AUX LIONS COMME DANIEL, IL NE S’EN SORTIRA NI INDEMNE NI INDEMNISÉ !

    PATHÉTIQUE FIN POUR UN HOMME , GÉNÉRAL DE SURCROÎT, QUE L’ON PRENAIT POUR RUSÉ ET FIN.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 16:59, par Le juste En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    Lorsque Blaise Compaoré a fait son coup d’état pour éliminer son frère d’arme Thomas Sankara, il a toujour nier jusqu’à nos jours que c’est lui qui a fait le coup d’état. Il a dit que les gens ont fait le coup d’état et il seulement assumé. 31 ans plus tard c’est celui qui l’a aider a faire le coup qui dit qu’il n’a fait que d’assumer le coup. Ces gens prennent les Burkinabé comme des idiots et certains dans ce forum tombent dans son piege. Il avait tout le temps de déposer cette liste avant son audition. Leur méthode est de divisé l’oppinion publique par des mensonges.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 17:00, par par la star en reponse a:general gilbert diendere :<> En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    Mais les gars ayez un peu un 6e.la hierarchie militaire connait de A a Z la capacite de diendere et ses voyous a tuer sans autre forme de proces.voulez vs que zagre s’oppose ouvertement sans avoir la garantie des soldats loyaliste a en decoudre avc les rebelle de diendere.je reviens tres prochainement sur ce forum.

    Répondre à ce message

    • Le 29 novembre à 19:57, par Hess En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

      Le minimum eut été pour Zagré de se réplier quelque part dans un camp à Fada, Ouahigouya, Dédougou, etc. avec son état major pour analyser la situation, essayer de convaincre les contrevenants, voire négocier puisqu,il préfère cela plutôt que de se battre, ... A la place de ce minimum rien. Hormis le fait de faire les honneurs au putschiste... en jouant tantôt au MC ou en paradant derrière lui en public pour montrer qu’il est avec lui sinon qu’il n’est pas en désaccord ! A un certain niveau de respoinsabilité, l’image compte !

      Son implication dans le putsch active reste à établir... Toutefois, Zagré doit au moins être poursuivi pour haute trahison ! S’il n’a pas été complice il a été lâche et sa lâchété à coûté la vie à des burkinabè !

      Rien de personnel !

      Répondre à ce message

      • Le 30 novembre à 04:16, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

        bien dit frère !quelle parodie de justice !quelle justice partiale:on inculpe seulement ceux qu on veut condamner pour la poudre aux yeux du peuple !eh quelle justice parcellaire:les justiciers feignent tantôt un manque de curiosité pour contenir tout débordement permettant un traitement holistique du rôle de chacun des acteurs accusés témoins en fuite ou mis a l abri au risque d incriminer qui on ne veut pas !:lorsque golf dit avoir des documents incriminant des partis politiques ou des activistes on fait la sourde oreille !hélas justice partielle:on ne veut rien savoir du rôle des acteurs non inculpés a dessein !
        ce jugement ne se contente pas de dévoyer la justice burkinabé ,elle entache de façon notoire l image d homme intégré des anciens voltaïques ! eh bien ce jugement me fait penser a cette scène de "suiongo"_ordalie_ou on a intimer l ordre aux porteurs qui se dirigeaient vers la tante du roi pour l accuser de meurtre par sorcellerie de changer de direction et tout de suite !

        Répondre à ce message

      • Le 30 novembre à 12:39, par Alberta En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

        M HESS
        Si vous n’avez pas la mémoire constipée, référez vous aux événements du faux complot où votre général de paille était l’acteur principal. C’est aujourd’hui seulement qu’il sait que quand un homme refuse , il dit non ! Pourquoi lui, il n’avait pas dit non à LINGANY ?

        Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 17:01, par Next... En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    Intervenant 18 : Propul.
    Qu’on venge les victims de Blaise, de l’insurrection et du coup d’Etat, je veux bien. Je le souhaite meme. Et les victims de Sankara et de ses bras droit Bancé et Sigué ? Aucune victim de violence polotique n’est au dessus d’une autre. Meme ceux tués par Saint Sankara.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 19:29, par Fils du pays En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    À Mr les juges ils faut mettre diendere à sa place. Il ne faut pas lui laisser divaguer et vous posez des questions comme si vous étiez en réunion au Camp Nabaa Coom. Il faut qu’il sache que le titre du militaire est réduit à zéro dès qu’il est à la bar.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 21:18, par Hussein En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    Dans le souci d’une justice équitable et de l’apaisement du pays, il serait récommandable au tribunal chargé de rechercher la vérité sur cet omineux coup d’état, de charger en temoin toute la hiérarchie militaire de l’époque, les sages, ainsi que toutes les personnes qui de près ou de loin sont impliquées dans cette affaire (qu’elles soient au pays ou non), de les écouter et de bien trancher dans la vérité, dans l’intérêt général du Burkina Faso en tant qu’une Nation, soucieuse de sa souveraineté et l’avenir de tous ces habitants dans un monde dangereux. C’est un rendez-vous important pour l’avenir du pays, qui ne doit pas être manqué. Les yeux du monde entier sont fixés de ce fait vers le Burkina Faso, quoiqu’il semble ne pas jouer aucun rôle. Montrons au monde que les africains peuvent en fin être pris au sérieux, afin de mériter un certain respect sur la scène internationale. Je suis un fils d’Afrique et j’aime le pays de mes pères, le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre à 01:09, par La star en reponse a:Gal gilbert diendere :<> En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    golf sache qu’il n’est pa l seul adepte d la trahison.il a fait sn coup avt d’aviser sa hierarchie(zagre).que voulait il qu’il dise ?qil s’opposait au coup ?si lui est sans memoire,zagre au moins en a une.n’est ce pas cett phrase<>boukare dit le lion qi est la cause des tueries d koudougouen 87 ? Dire qil dvrait etre lui aussi dan l box des accuses releve d’un deficit mental d ta part.toi tu faisais tes complot la avc tes amis et tu les denoncais apres et il etaient juges par les armes.est ce q tu etais inquiete ?si tu n’etais au courant du coup et les voyous etaient te chercher,pr manifester tn desaccord et eviter d’etre liquide tu dvrais t trouver un un refus dans une ambassade coe l’avait fait mangou en CI.CELA prouverait q tu es innocent.miet vaut dir la verite et dmand le pardon du peuple q d chercher a accabler les gens meme s’ils ne st pas exempts d tot reproche.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre à 08:18, par général En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    Le général sera condamné avec sursis et remis en fonction.
    Wait and see

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre à 10:55, par Pifo En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    Bonjour compatriotes , il faut dire que ce général est chanceux ainsi va la vie. Sinon qui connait son parcours dans les assassinats et qu’il est applaudi à l’audience nous laisse perplexe. Quelques assassinats emblématiques :
    1- Thomas SANKARA et ses 12 collaborateurs (A travers les déclarations, il ne nie pas sa participation à cette boucherie) ;
    2- Boukari LINGANI, Henri ZONGO et quatre autres ( À écouter les bandes sonores, il est évident que les 2 capitaines torturés, passés par les armes et enterrés à la sauvette ont été piégés) ;
    3- Clément Oumarou OUEDRAOGO ( les enquêtes révèlent encore la participation du monstre, transporté d’urgence à l’hôpital, Diendéré et ses hommes ont bloqué l’accès pour la prise en charge du pauvre. Après avoir vidé tout son sang, la famille retrouva clément nu les habits ayant été emportés)
    4- Norbert ZONGO et 3 autres ( Tous ceux qui ont eu la chance de lire la première version du rapport de la commission d’enquête fortement amendé par le capitaine Hermann TRAORE, ont découvert la présence d’un véhicule civile appartenant à Diendéré après vérification de la plaque d’immatriculation à la DGTTM).
    C’est à la mémoire de toutes ces victimes de ce monstre froid que ce récit est dédiée.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre à 11:37, par Desperado En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    Mon cher, tu assumes, tu n’assumes pas, on s’en fou. Ce qui sûr ce qui reste pour toi est la prison. Que croyais-tu ? Tu n’es pas Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre à 13:11, par Alberta En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    Plus le procès avance plus il va sombrer dans le ridicule et finira sûrement comme son coup d’état

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre à 14:01, par Romeo P. En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    Je voudrais repondre a une auditrice ( Femme integra) qui tire son chapeau au General .
    Avec tout le ma qui a fait a ce pays , il n’a vraiment pas le choix . S’il avant quite’ le pays comme certains l’on fait , la C.P.I allait le cueillir fraichement . Je crois qu’il a reflechi par mille fois avant de prendre la decision de rester . Le General ne merite aucun soutien, a mon avis et peut etre meme pour ceux qui l’ont connu . Il y a des gens sont je me garde de citer les noms , qui ont ete sauvagement executes , ( executions extrats judiciaires ) , dont le General en est le commanditaire . A son temps , Notre pauvre justice avait les mains liees . S’il est digne fils du pays , honnette et homme integre , qu’il accepte reconnaitre le mal qu’il a fait subir certaines personnes qui ne sont plus de ce monde . Les langues se delient , et la verite’ va se savoir . Bon vent a note Justice

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre à 15:04, par MICHEL KAM En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    M GNONGRE PARE
    Est ce que vous comprenez le français ? Quand on commet un assassinat délibérément ou sur ordre, ce n’est pas une bavure. Vous n’êtes pas à la hauteur du débat. Votre écrit ne vaut pas un clou à l’analyse. Ici il s’agit d’un tribunal et non d’un débat de cabaret.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre à 18:15, par YAK En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    confrère,vous avez tous une part de vérité ds vos propos.mais le problème est que vs n’êtes pas à la barre,à la place juge.seul le temps ns dira ce qui sortira de ce procès.ce que je comprens pas c’est qu’il ya des "avocats"qui se permete de defendre la cause de ce tueur professionnel.ces astus opportinus situationnistes qui vont erriger le mensonge en vérité pr s’accaparer des biens mal aquis de ce bourreau du peuple doivent aller à la poubelle de l’histoire.

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre à 11:15, par yirkoué En réponse à : Général Gilbert Diendéré : « J’assume ce que j’ai fait, s’il y a des conséquences, j’assumerai... »

    Le Général sera condamné et il le sait parce que en face de lui, ce ne sont pas des juges mais des adversaires. Le peuple veut la vérité. On se fiche de vos règlements de compte avec le Général. Dites le droit et rien d’autre. Il faut que tous ceux qui sont cités dans cette affaire viennent donner leurs versions des faits sinon, on risque de "juger pour condamner" et cela ne fait ni honneur à notre justice ni à notre pays. Il faut rechercher la Vérité. Le reste, on s’en fou

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Quand le Général Diendéré se fâche : « Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans »
Procès du putsch du CND : "Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans", déclare Gilbert Diendéré
Procès du coup d’Etat : « Je ne tape jamais en dessous de la ceinture », lance le commandant Alioune Zanré à Me Jean Yaovi Dégli
Procès du putsch du CND : "Michel Kafando a laissé le loup rentrer dans la bergerie", selon Me Mamadou Sombié, avocat de la Défense
Procès du putsch du CND : "Si le coup d’État était préparé, je n’aurais plus besoin de convoquer la hiérarchie militaire", dixit Diendéré
Procès du putsch du CND : "La seule vérité, c’est Dieu qui la détient", selon Me Jean Yaovi Dégli (Défense)
Procès du putsch du CND : Faire un coup d’Etat pour en empêcher un, pour la démocratie !
Burkina : Les gens [terroristes] sont rentrés chez nous suite à la dissolution du RSP (Diendéré)
Dissolution du RSP : Le président Kafando devait respecter sa parole donnée, reproche Gilbert Diendéré
Procès du putsch du CND : Ceux [terroristes] qui venaient ici, continuent de venir aujourd’hui, selon Diendéré
Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam
Procès du putsch du CND : Enfin les avocats des parties civiles parlent
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés