Procès du pustch : Une vaste manipulation en préparation par le MPP, selon le PITJ de Soumane Touré

LEFASO.NET | Par Oumar OUEDRAOGO • lundi 12 février 2018 à 11h00min

Les propos du premier responsable du MPP, Simon Compaoré, sur le dossier Djibrill Bassolé (relatif au putsch et dont le procès est annoncé pour s’ouvrir le 27 février 2018) continuent de susciter l’indignation chez certaines personnes, notamment des politiques. Le Parti de l’indépendance, du travail et de la justice (PITJ) a animé à cet effet, une conférence de presse ce samedi, 10 février 2018 à Ouagadougou.

Procès du pustch : Une vaste manipulation en préparation par le MPP, selon le PITJ de Soumane Touré

"Nous nous sommes comportés en citoyens normaux, en citoyens qui ont un grand sens de responsabilité et du civisme. C’est pourquoi, jusque-là, nous nous étions tus, nous n’avons rien dit. Les choses se sont passés devant la justice ; tout le monde a introduit ses recours (que ce soit l’avocat de Djibrill Bassolé comme celui de l’Etat, tout le monde a fait ce qu’il devait faire et la décision est tombée). Ce qui nous amène à réagir maintenant, c’est non seulement le refus de la part des usurpateurs du MPP qui, comme tout citoyen, devait accepter sereinement la décision, mais surtout les propos du président par intérim du MPP qui amènent cette réaction.

Ce dernier ne réagit pas en citoyen discipliné, en citoyen qui fait confiance à la justice et accepte sereinement ses décisions après que toutes les procédures aient été épuisées. Le PITJ se refuse de se substituer pour dire la justice à la place de la justice. Ce n’est pas à nous d’entrer dans le dossier, que nous ne possédons même pas, pour dire que ceci est juste ou pas juste. Les uns et les autres ont leur avocat, les procédures sont-là, mais si au bout, on nous dit que c’est cela la décision, toutes les procédures sont épuisées, la décision s’impose à tout le monde, et les gens doivent l’accepter", a d’abord campé le secrétaire général du PITJ, Soumane Touré, sous un ton de révolte.

Pour le parti de Wemtenga (quartier où se situe le siège du parti), ce qui inquiète et préoccupe, c’est donc le risque du comportement des ténors du MPP sur les décisions de justice. "Ce, d’autant que certains d’entre eux sont appelés à la justice, notamment, l’ex-président du MPP, Roch Marc Christian Kaboré. Votre confrère L’observateur Paalga a publié la liste des témoins et a conclu qu’une chose est de convoquer les gens, une autre est qu’ils acceptent de répondre. Non, tout le monde doit répondre devant la justice. Si vous ne craignez rien pour vous-mêmes, vous devez vous présenter librement", exhorte Soumane Touré.

Le PITJ, sur l’avenir de ce procès, croit que les responsables du parti au pouvoir commencent à préparer une vaste manipulation. "Ce sont eux qui ont peur des procès à venir, ce n’est pas quelqu’un d’autre. Nous qui vous parlons, vous avez entendu notre nom dans quelque chose ? Rien ! Ni crime de sang, ni crime économique, ni crime politique. Donc, qui est inquiet, au point de vouloir monter des gens pour créer des troubles à l’occasion de ce procès ? Ce sont eux. (...). Aurons-nous une justice sereine, équitable ? Cela dépendra du comportement des uns et des autres. Eux, ils montrent qu’ils ne sont pas prêts à accepter une justice équitable et sereine. Et c’est cela dans l’affaire de Bassolé ", s’inquiète Soumane Touré, après avoir reconstitué le fil des péripéties judiciaires et surtout en se référant aux propos du président par intérim du MPP, Simon Compaoré.

Du dossier Auguste Denise Barry

Fort de tout son diagnostic, le secrétaire général du PITJ appelle le peuple à la vigilance, pour ne pas se laisser "encore" manipuler. Soumane Touré pense que la paix et l’unité nationale sont menacées de par les comportements des ténors du parti au pouvoir, des attitudes que le PITJ dénonce. Pour lui, le procès du général Gilbert Diendéré est un "procès central et transversal" de par les implications.

"Vous serez obligé de lui demander... (il l’a dit, dans un Etat de droit, on ne fait pas de coup d’Etat), pourquoi tu en as fait alors ? Il sera obligé de dire pourquoi contre la transition, il a fait le coup d’Etat. Et comment nous en sommes arrivés aujourd’hui à l’usurpation du pouvoir par le MPP qui bafoue le pouvoir, la constitution, les lois et règlements de la république ainsi que les instruments internationaux auxquels nous avons souscrit. Ça va être le procès du siècle pour notre pays et notre peuple", perçoit M. Touré.

Interrogé sur l’affaire Auguste Denise Barry, le secrétaire général du PITJ dit rester sur sa soif. "On dit qu’il a voulu déstabiliser le pays. Ce sont eux qui le disent. Ce sont eux qu’il voulait déstabiliser ou le pays ; parce que tout le monde à parler à un moment d’un rapport que sa structure (Centre d’études stratégiques en défense et sécurité, CESDS, ndlr) avait produit sur les questions de sécurité, qu’on disait secret défense, etc. Si c’est parce qu’un citoyen a fait des analyses sur notre dispositif de sécurité, il a le droit de le faire. C’est écrit dans la constitution : tous les citoyens ont le droit de participer aux affaires du pays. Ce n’est pas en tant que membre du gouvernement seulement !.. (...). Donc, sur l’accusation de vouloir déstabiliser le pays, nous attendons qu’on nous le démontre ", a-t-il émis.

Pour les responsables du PITJ, le MPP est "une association de malfaiteurs, de criminels. Et tous les jours, vous les voyez à l’oeuvre, les méfaits et les crimes, ce sont des prédateurs. Vous avez vu avec quelle boulimie ils sont en train de piller les ressources nationales, les deniers de l’Etat ? Leur histoire de gré-à-gré, on en arrive jusqu’à attribuer des marchés à des gens, sans dossier. On signe des chèques pour lui, en disant qu’il va amener le dossier après. Tout cela se fait sous vos yeux, vous êtes au courant..."

Des arguments aux justiciables tels François Compaoré et autres

A en croire le conférencier, la conséquence du comportement du pouvoir vis-à-vis du dossier Bassolé, est énorme. Elle part de la perte de la crédibilité du pays sur l’échiquier international à l’amenuisement des chances d’extradition d’autres justiciables. "François Compaoré, lui-même, avait dit que s’il peut être assuré d’une justice équitable, il n’a rien à se reprocher, qu’il va se présenter devant la justice. (...). Quand vous traitez Djibrill Bassolé comme cela..., honnêtement, pensez-vous pouvoir demander à François (Compaoré), à Blaise (Compaoré) ou à tous ceux qui sont dehors-là de venir répondre devant la justice, qu’on ne va rien leur faire, alors qu’on est en train de faire à quelqu’un. Ce n’est pas la justice qui va leur faire quelque chose, non. Ce sont ces usurpateurs du MPP ; c’est ce que nous avons appelé leur haine, ils sont haineux et ils sont prêts à l’arbitraire. Et vous voulez que les citoyens viennent se donner à eux ?", déplore Soumane Touré.

Le premier responsable du PITJ précise ici que le combat du parti n’est pas celui d’une position en faveur ou contre une personne, mais plutôt de défense de valeurs fondamentales.

"Voyez-vous, nous ne faisons la promotion d’aucun individu. De Djibrill Bassolé dont nous sommes en train de parler et de défendre les droits fondamentaux de citoyen, sur cette terrasse, il est venu avec des gendarmes m’arrêter (sous le CNR, Conseil national de la révolution), m’ont gardé à la gendarmerie pour ensuite m’envoyer à Kamboinsin où ils m’ont enfermé nu pendant 23 mois. Mais, si vous êtes un homme honnête, un citoyen (parce que je dénonçais à l’époque le déficit de liberté, de démocratie et tout), ce n’est pas parce que Djibrill Bassolé est de ceux qui m’ont fait cela sous le régime d’exception, qu’aujourd’hui qu’on va lui faire ça dans l’Etat de droit, je vais l’accepter.

En défendant Djibrill Bassolé, c’est nous-mêmes que nous défendons, que nous soutenons d’avance. Si nous sommes un croyant, et nous sommes un peuple de croyants, si vous avez traversé ces situations que j’ai traversées par leur fait, la moindre reconnaissance à Dieu, qui vous a sorti de ça, indemne, en bonne santé, c’est de ne plus permettre à ce que cela arrive à un autre homme. Vous devez empêcher cela. Nous n’avons pas de haine, on n’a pas de sentiment de vengeance, on veut les libertés pour tout le monde, la justice pour tout le monde, nous voulons la démocratie où tout le monde verra ses droits respectés. C’est cela notre combat", confie le secrétaire général du PITJ, Soumane Touré.


Lire aussi : Affaire Djibrill Bassolé : Le PITJ prend à témoins les "propos graves de conséquences" de Simon Compaoré


Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 12 février à 07:05, par Sans rancune En réponse à : Procès du pustch : Une vaste manipulation en préparation par le MPP, selon le PITJ

    Après un période d’hibernation, l’homme du Neandertal vient de sortir de sa caverne.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février à 07:51, par Zongo Bégré En réponse à : Procès du pustch : Une vaste manipulation en préparation par le MPP, selon le PITJ

    Monsieur Soumane TOURE est vraiment fatigué qu’il aille se reposer en paix et laisser la politique aux jeunes, je demande à la CNSS d’augmenter le pécule de sa retraite cela pourrait le soulager !

    Répondre à ce message

  • Le 12 février à 08:48, par Sidbéwendé Zoungrana En réponse à : Procès du pustch : Une vaste manipulation en préparation par le MPP, selon le PITJ

    Que c’est difficile de remonter après une grave chute dans un trou très profond ! Si ce n’est en politique, il y a des choses qui seraient considérées comme inadmissibles. Malheureusement, il est connu de tout le monde "qu’un chien ne saurait changer sa manière de s’asseoir". Avant-hier, c’est "X". On trouvait qu’il était mal assis. Hier, ce fut "Y". Vous lui avez reproché non seulement de s’être mal assis, mais d’avoir maintenu les yeux fermés. Aujourd’hui, c’est à "Z" à qui vous reprochez de s’être mal assis et d’avoir fermé les yeux, mais aussi et surtout, d’avoir grandement ouvert, la bouche ou si vous voulez, la gueule". Que voulez-vous enfin et qu’attendez-vous des autres ? Ce qui est choquant, c’est que ce sont toujours les mêmes qui se plaignent. Sans qu’on ne puisse bien comprendre, comment peut-on exiger d’un Président "en fonction" de se présenter devant une Juridiction pour répondre à des "questions" en tant que "témoin" dans une Affaire quelle qu’elle soit ? Koro Touré ! on se sait (comme le dirait l’ivoirien de nos moments). On vous a connu dans vos actions passées. Toujours là à chercher à humilier les autres en se présentant le plus "kleen" que possible. Pourtant, rappelez-vous, il y eut un moment. Alors que vous faisiez la pluie et le beau temps, vous aviez participé (indirectement) à des crimes commis alors que vous étiez l’un des maîtres à penser d’un certain Groupe qui dirigeait le pays à l’époque ; crimes pour lesquels vous auriez pu et dû être un "témoin de taille" pour permettre de faire la lumière sur bon nombre de dossiers de ces crimes savamment laissés dans les tiroirs. Liquidation imaginée d’Officiers Supérieurs et de Civils pour un/des crimes imaginés de tentatives de Coup d’état, pour des grèves jugées inadmissibles avec pour sentence, la mise à la rue de centaines de travailleurs. Ce ne fut seulement que pendant quatre (4) années, mais suffisamment lourdes que le peuple a endurées. Pourtant, à votre base, vous aviez été un Syndicaliste teigneux à la verve inimaginable. Seulement, le peuple burkinabé, très tolérant, et parfois amnésique a vite fait d’oublier ce que vous avez fait hier. De vos camarades du PAI qui vous ont éjecté en savent beaucoup et même beaucoup trop. Vous qui êtes bien fort, ne soyez pas plus amnésique que les autres car à vous écouter, vous avez envie d’être un homme politique craint. Nous vous suggèrerons d’être plus réaliste, plus honnête avec vous-même et avec les autres et admettre en définitive que "nul humain n’est et ne sera au-dessus de l’erreur, la faute". Vous êtes aussi concerné en tant qu’être humain. N’empêchez pas le "Bien vivre ensemble" car cela va de la Vie des autres, de tout le monde.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février à 09:50, par VISION En réponse à : Procès du pustch : Une vaste manipulation en préparation par le MPP, selon le PITJ

    Sacré Soumane Touré ! Vous ne me décevez jamais. Je suis tout à fait d’accord avec ce que j’ai lu là. Bon courage et que LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février à 10:27, par ziguehi En réponse à : Procès du pustch : Une vaste manipulation en préparation par le MPP, selon le PITJ de Soumane Touré

    CE MONSIEUR EST UN DIGNE FILS DU PAYS. THOMAS SANKARA AVAIT DIT A LA TRIBUNE DE L’ONU QU’IL AVAIT MAL POUR LES MULTIPLES INDIENS MALMENES ET CONFINES DANS DES RESERVES DE LA FORET ET QUI BENEFICIAIENT D’UN STATUT A PEINE SUPERIEUR A CELUI D’UN ANIMAL SANS AUTANT LES CONNAITRE. ET AUJOURD’HUI NOTRE PAYS EST REBATISE LE PAYS DE SANKARA. CE MONSIEUR PARLE UN BURKINA JUSTE ET EQUITABLE PAS COMME CE REGIME HAINEUX DEPOURVU DE TOUT PROGRAMME SINCERE DE DEVELOPPEMENT.
    QUE DIEU PROTEGE LE BURKINA

    Répondre à ce message

  • Le 12 février à 11:16, par ACHILLE DE TAPSOBA En réponse à : Procès du pustch : Une vaste manipulation en préparation par le MPP, selon le PITJ de Soumane Touré

    HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Mr Touré a faim car il n’y a plus de vache laitière de Blaise à traire. Il souffre énormément dans sa chair et dans son esprit. il ne peut que prôner l’impunité car il a gracieusement profité du pillage de la galaxie Compaoré pendant 27 ans.

    Mr Touré est le protype d’un très exemple en politique. En tant que grand père, il a employé le mot "bâtard" pour qualifier la transition lors d’une sortie devant la presse. Quel conseils peut-il donner à ses petits fils s’il est très vulgaire et cynique dans ses propos ? Il est moralement infréquentable. Il est addictif aux injures, à l’immoralité.

    Que les pèlerins ou les évangélistes de l’impunité chantent, crient,pleurent aucun grand criminel(Saint Blaise, Saint François, Saint Gilbert, "ange" Djibril ...) ne sera soustrait des griffes de la justice. La pression d’où qu’elle vienne n’aura pas d’effet sur l’action de la justice. Tous ces grands criminels seront condamnés pour avoir ôté monstrueusement la vie des Burkinabés parce qu’ils voulaient le pouvoir pour le pouvoir selon Laurent Monsengwo, archevêque de Kinshasa(RDC). Tolérance zéro. L’heure n’est pas à la manipulation à travers les médias pour blanchir la machine à tuer des frères Compaoré Diendéré et "ange" Djibril. Le compte à rebours est déjà déclenché pour le procès que naturellement ces potentiels "boulimiqueurs" du pouvoir (Compaorose) s’assument entièrement signe de sagesse et de bravoure. Pleurer sous les toits du monde pour échapper à la justice n’est pas partie de notre langage courant. Je parie que la machine à tuer Diendéré et "ange" Djibril chargeront les petits officiers de l’ex-rsp pour se soustraire. Ils étaleront leurs lâchetés au grand jour en noyant les hommes de rang(jeunes militaires) car la manipulation est leur méthode ou leur dernière carte à jouer.

    Chers juges intègres, faites entrer les accusés. Que le procès commence.

    La vérité triomphera sur le mal ou l’impunité(le mensonge) un jour

    A nos Martyrs qu’ils se reposent en paix. Que justice leur soit rendue rapidement

    Justice pour Norbert Zongo
    Justice pour Thomas Sankara
    Justice pour Salifou Nebié
    Justice pour David Ouèdraogo
    Justice pour Boukary Dabo

    Victoire toujours au Brave Peuple
    Vive la démocratie au Faso
    Vive le Brave Peuple Burkinabé

    Que LE SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons tous.Amen
    Paix et Succès à Tous les BURKINABES . Amen

    Achille De TAPSOBA le Bobolais

    Répondre à ce message

    • Le 12 février à 12:25, par moi En réponse à : Procès du pustch : Une vaste manipulation en préparation par le MPP, selon le PITJ de Soumane Touré

      Toi, tu joue ton rôle de griot affamé mon sieur de bobolais ! tu charges Soumane pour rien ! tout ce qu’il dit n’est que vérité ! Aujourd’hui ce sont des gens comme vous qui aveuglez Roch et son pouvoir en jouant au griots devant leurs portes ! si les Martyrs dont tu parles pouvaient sortir de leurs tombes, des gens comme vous, et les Simon allaient traverser les frontières, parce qu’en deux ans vous avez trop fait mal au peuple burkinabé : pire que les 27 ans de Blaise !

      Répondre à ce message

      • Le 12 février à 15:36, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Procès du pustch : Une vaste manipulation en préparation par le MPP, selon le PITJ de Soumane Touré

        Je ne suis ni un sympathisant du mpp ni un militant du mpp. Je ne suis d’aucun bord politique. Je suis contre l’impunité. Mon combat reste invariable : lutter l’impunité. Ceux qui pensaient qu’ils pouvaient tuer des Burkinabés pour rester éternellement au pouvoir ont définitivement que force reste au Brave Peuple.

        Je défends la justice pour tous. Que nul ne soit au dessus de la loi parce qu’il est fort et puissant. Je suis prêt à défendre la vérité au prix de ma vie. Nous n’allons pas absoudre ou effacer les crimes de la galaxie Compaoré parce qu’ils sont super puissants. Nous sommes logiquement égaux devant la loi. Qu’ils reconnaissent leurs torts devant les familles des victimes nous pardonnerons après. Si Achille De TAPSOBA le Bobolais a commis des crimes qu’il soit traduit pour répondre de ses actes. C’est l’équité en droit. Tout le monde est justiciable quitte à ce qu’il se défende pour se blanchir. Il n’y aura plus de SUPER BURKINABÉ qui échappera à la justice.

        Mon cher moi, on ne construit pas un pays dans l’impunité raison pour laquelle Blaise a lamentablement échoué et a été chassé en plein midi.Mentir pour gouverner a une fin douloureuse.

        L’impunité est mon combat quotidien je ne céderai pas de près ni de loin devant n’importe quelle pression. Je combattrai pour UN BURKINA MEILLEUR dans l’équité.

        Répondre à ce message

    • Le 12 février à 12:29, par 2 1 En réponse à : Procès du pustch : Une vaste manipulation en préparation par le MPP, selon le PITJ de Soumane Touré

      Cher ami je t’aime bien mais franchement, tu pourrais arrêter de nous pondre ton texte là un jour ?

      Répondre à ce message

  • Le 12 février à 12:52, par Calculette En réponse à : Procès du pustch : Une vaste manipulation en préparation par le MPP, selon le PITJ de Soumane Touré

    C’est le fort des Djibril : partager les billets aux gens pour qu’ils sortent nous embrouiller. TOURE a reçu quelques billets.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février à 13:51, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Procès du pustch : Une vaste manipulation en préparation par le MPP, selon le PITJ de Soumane Touré

    - Je suis désolé mais tous ceux qui s’en prennent ici à Touré Soumane sont des ignorants politiques. Cet homme est tès averti et sait parfaitement de quoi il parle, Savez-vous qu’il est le grand dénonciateur des Forces Rétrogrades et Obscurantistes du Centre (FROC) qui donnent des instructions de vote en faveur des mossis ? Touré Soumane est très honnête et est un bon croyant musulman en Dieu. Je le dis parce que je l’ai connu dans le passé dans le Sud-Ouest d’où il est originaire. Insulter ce monsieur sans analyser le sens de son combat, c’est faire preuve de petitesse d’esprit avec une cervelle de moineau !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 12 février à 18:21, par AVis En réponse à : Procès du pustch : Une vaste manipulation en préparation par le MPP, selon le PITJ de Soumane Touré

    TOURE Soumane, sache que tu es un homme politique aigri mais surtout rétrograde, incapable de te mettre au pas de l’évolution de l’histoire du peuple Burkinabè ; toujours hargneux, incapable de faire des propositions d’idées constructives pour l’avènement d’un Burkina meilleur.
    Selon un proverbe du terroir, toi tu es un Peuhl lépreux : incapable de traire le lait mais en revanche , capable de renverser la calebasse. On te connait dans ça depuis la Haute Volta jusqu’au Burkina Faso ; alors il est maintenant temps de quitter dans ça pour ne pas contaminer négativement la jeune génération....
    A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 12 février à 20:53, par Ka En réponse à : Procès du pustch : Une vaste manipulation en préparation par le MPP, selon le PITJ de Soumane Touré

    Comme j’ai l’habitude de le dire, toute lutte de classe qu’elle soit syndicale ou parti politique comme ça se passe maintenant est une lutte politique, dont notre Soumane Touré est un champignon a la matière depuis la nuit des temps. De lamizana, a S. Zerbo, de la révolution au régime Compaoré, il a su jouer les troubles faits, tantôt en syndicaliste, ou tantôt partisan, ou responsable d’un parti politique.

    Pour Soumane Touré , que ça soit Lamizana, S. Zerbo. Sankara, et maintenant Roch Kaboré, quoiqu’un président fasse pour le Burkina, aucune bonne action de ce dernier ne trouvera grâce à ses yeux.

    Ici nous sommes confronté à un problème de justice : Et le combat pour la justice est celui le plus difficile à mener par un dirigeant car, on ne se bat pour personne en particulier, mais pour que la justice soit pour tous (sans exception). Et Roch Kaboré a promis qu’il lutera pour ce combat de justice, ‘’’une chose assoiffé par un peuple meurtri par l’injustice, et oublié durant 27 ans par un introverti et son frère qui tuaient qui il veut là où il veut.’’’’

    Hier c’était la CODER, la NAFA, et aujourd’hui ceux qui veulent aussi le gâteau des criminels en puissance pour bafouer le vrai combat d’une justice pour tous : le peuple Burkinabé sera toujours dans une marre de boue à cause des sorties des gosiers larges. Pourtant, qu’il pleuve ou qu’il neige, l’alternance politique et une justice pour tous voulu par une jeunesse Burkinabé intelligente, et qui a dit que ‘’’Rien ne sera plus comme avant,’’’ est une réalité.’’’

    Alors Mr. Soumane Touré, je pense qu’il est temps pour vous de penser au repos et laisser Roch Kaboré et son équipe qui commence à comprendre qu’il faut rompre franchement avec ce qui a fait son temps, et s’autoriser l’exploration d’autres voies susceptibles d’ouvrir un véritable chemin sain pour une alternance politique saine avec la jeunesse.

    Le président Roch Kaboré et consorts sont conscients que les dix ans à venir, le volant des affaires de l’état Burkinabé appartiendra a une nouvelle génération plus intelligente pour faire avancer notre pays. A présent qu’il pleuve ou qu’il neige, les criminels en puissance qui se croient plus rusés passeront devant la justice, car l’ère de Blaise et François Compaoré est en face d’être enterrée.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 09:53, par Jonassan En réponse à : Procès du pustch : Une vaste manipulation en préparation par le MPP, selon le PITJ de Soumane Touré

    A lire ou à écouter les burkinabé, Soumane Touré est haï par les gens mais quand il parle il faut quand même écouter ce qu’il dit même si c’est quelqu’un qui a toujours rebondi sur toute occasion que vous lui donnez.
    1) IL ENFONCE BASSOLE : drôle de témoignage !
    Il dit que les Bassolé-là l’ont envoyé à Kamboinsé. Il dit ce qu’il y a vécu là-bas c’est grave. Les gens ne savent pas que c’est notre camp Boiro (sinistre prison politique guinéenne sous Sékou Touré), notre Goulag. Il dit qu’il est le miraculeux (sauvé par Dieu) revenu vivant de ce SINISTRE LIEU des Bassolé. Il dit qu’il ne veut pas qu’on fasse ce qu’on lui a fait à Bassolé lui-même.
    2) IL PRETEND N’ETRE FUT QUE VICTIME : et pourtant
    Il oublie les comités de mensonge de quartier de la LIPAD dont il fut l’instigateur et le maître. Le CNR de Thomas puis de Blaise et Djibril avait voulu mettre fin à sa vie. On devait le faire sur le pont du barrage de Tanghin, derrière la station de la Sonabel, là où on a fait le commandant-là ; la bâchée sans numéro était là à sa porte n’eut été notre mobilisation ce jour-là tout autour de sa cour, il ne serait pas là aujourd’hui à renaître mais il faut lui donner le droit de vivre - c’est Dieu qui le veut - et faire avec.
    3) SOUMANE TOURE N’EST PAS FINI : au contraire
    Quand on observe le cérail politique burkinabé, on voit bien que le faux-typisme (terme employé par les syndicats non-partisans des enseignants au temps fort des Soumane) politique est de retour : IMPUNITE, MENSONGES, TROUBLES, REGIONALISME... tout çà-là, Soumane a été le meilleur sinon le pire ; c’est eux qui renversaient la calebasse de lait de la peule même si la lèpre les avait handicapé.
    4) LONGUE VIE A SOUMANE
    Cela permet aux nouvelles générations de savoir que les burkinabé ont eu la tête dure et qu’ils n’ont pas été des tous des saints, loin s’en faut et surtout QU’IL FAUT TOUJOURS FAIRE ATTENTION AUX POLITICIENS (surtout dans les faits, les dire, les manipulations...).

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés