Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

lundi 21 septembre 2015 à 06h48min

Nous vous proposons les points essentiels du projet de compromis élaboré sous la médiation de la CEDEAO conduite par le président sénégalais Macky Sall et qui sera soumis mardi, 22 septembre, à un sommet extraordinaire de l’organisation sous-régionale. Compromis qui a été révélé dans le communiqué final lu ce dimanche soir à l’hôtel Laïco par le président de la Commission de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouédraogo.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

Les 13 points du Projet de Protocole d’accord

1. La libération sans condition des personnalités détenues au cours des événements du 17 septembre.

2. La restauration des autorités de la transition avec Kafando comme président.

3. Le retrait des militaires du gouvernement.

4. La reprise du processus électoral avec les élections au plus tard le 22 novembre

5. La CENI doit prendre toutes dispositions nécessaires pour la tenue de la nouvelle date ;

6. Le gouvernement organisera les élections.

7. Le CNT s’abstiendra de légiférer dans les matières autres que celles relevant des élections et des conclusions du présent accord.

8. Les personnes inéligibles pourront prendre part aux élections.

9. Toutes les réformes profondes telles que celles liées à la réforme de l’armée seront laissées à l’appréciation du gouvernement d’après transition.

10. La cessation de la violence.

12. Les Forces de Défense et de Sécurité assureront la sécurité des personnes et des biens sur tout le territoire national.

12. L’acceptation du pardon et de l’amnistie pour les conséquences liées à la présente crise.

13. Le comité des médiateurs veillera à l’application de ces recommandations.

c’est ce projet d’accord qui sera présente aux chefs d’États de la CEDEAO le mardi 22 SEPTEMBRE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 septembre 2015 à 20:17, par vérité no1
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Nous refusons catégoriquement cette sortie de crise dans la mesure où des terroristes ont occasionné cette crise. Pas d’amnistie et nous exigeons le démantèlement pur et simple du RSP.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:17, par johnblacksad
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Ok pour cet accord obtenu le pistolet sur la tempe. On en reparlera.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:19
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Non, non et non. Macky Sall nous prend-t-il pour des nez percés ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:19, par leboss
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Sur 13 points, le peule n’a que deux poins satisfaits.
    Si le cdp ne gagne pas, qui dit que ce rsp(bras armé du cdp) restera les bras croisés. Macky Sall doit revoir sa copie.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:20
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Les médiateurs de la CEDEAO sont allés à l’encontre de la déclaration de l’UA, de l’aspiration du peuple Burkinabè et de tous les Africains et de toutes les personnes épris de justice et de paix. Et les morts, les blessés, les biens détruits, le désordre, la remise en cause de l’élan de développement, les biens de l’état utilisés pour tuer et terroriser le peuple Burkinabè, où mettez vous tout cela ? Cet accord est un quitus à tout putschiste sur le continent, tout terroriste, qui peut désormais massacrer et se réfugier derrière ce parapluie. La CEDEAO devrait revoir sa copie pour mieux défendre les populations des prédateurs et des criminels d’où qu’ils viennent.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:20
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Macky comment peux tu pondre de telles âneries.Mais c’est très très grave ce que tu proposes. Si c’était pour ça fallait même pas faire le déplacement de Ouaga. Le peuple burkinabé ne te pardonnera jamais d’avoir pris le contre pied du peuple et des décisions de l’UA. Chez toi Karim Wade est en prison non ? Il a été interdit de se présenter auxrélections non. Camarade de la resistance la lutte continue. Ces décisions de la CEDEAO sont nuls et nuls effets

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:21
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Le pays et les burkinabe ont payé un prix trop fort pour accepter ce plan qui n’arrange que ces rapaces. Appel a une desobeissance generale. Si on laisse faire ca en est fini pour le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:21, par LAGUI ADAMA
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    C’est le PEUPLE qui sort gagnant Vive nos vaillants militaires du RSP Vive le CND longue VIE au Général Gilbert Diendéré qu’Allah bénisse et protège le Burkina faso

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:21
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    J’espère que ce sont les élucubrations de Macky Sall. Torchon inacceptable par le peuple. Vous allez porter la responsabilité d’une guerre civile si vous persistez.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:23
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Quelles propositions c’est soit disant médiateurs ont fait pour les martyrs causé par diendéré ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:24, par YAMDIEU
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Le bon Dieu saura rendre justice pour nos camarades tombé sur le front. Les institutions Africaines sont que de la merde. J’ai honte pour l’Afrique et je suis profondément déçu de ses institutions. Que le bon Dieu nous en garde et bénisse le Burkina Faso. C’est sûr que l’histoire donnera raison au peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:25
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Quoi qu’il advienne, tout se paye ici bas, avant le jugement de l’haut delà.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:25, par Bazoulé
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Les Roch, Zeph, Me Bénéwendé ont avalisé pareil accord ?!!? Décevante tout simplement comme sortie de crise. Et je vous dis que Blaise reviendra au Faso avant 2017 car le CDP va remporté les élections.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:26, par Figo
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Voilà que la médiation de la CEDEAO prend le contre pied de l’ UA. Faut-il y voir la main de certains chefs d’Etat soutien du CDP et de son bras armé ? Les médiateurs pensent-ils que nous pourrons vivre et travailler normalement en sachant qu’à tout moment le RSP pourrait ressortir et perturber la quiétude des populations ? C’est un précédent très dangereux que de demander l’impunité pour des auteurs de kidnapping et de meurtre. D’autre part, les commanditaires de ce coup de force (CDP et alliés) pensent-ils pouvoir battre campagne en regardant droit dans les yeux les parents des enfants qu’ils ont fait assassiner, ou vont-ils se faire tout le temps accompagner par le RSP (ce qui expliquerait pourquoi on n’a même pas parler de leur encasernement) ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:26, par Eleonore
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Eh Dieu ! Et les morts là ? C’est hallucinant ! Je suis déçue, choquée et ça veut dire que ces scélérats ont eu gain de cause ? Après tout ce carnage ! Ça ce n’est pas de la médiation. Au moins faites justice aux victimes ! On est où là. Mais tout se paie sur cette terre.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:27, par Tororoso
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Chers tous,
    Sachez en réalité que rien n’est perdu.
    Le CNT doit valider le texte et il ne va pas revenir sur la loi Electorale. Le Conseil constitutionnel ne vas pas changer sa délibération.
    Et si le Général et ses hommes veulent, ils pourront protester encore en faisant un autre coup d’ETAT, avec beaucoup plus de morts pour prouver qu’ils sont plus forts.
    Peut-être que là, il sera président plus longtemps et aura droit au titre d’ancien président du FASO.
    Y’aura d’autres négociations et on recommence le cycle, mais à mon avis, personne de ceux qui ont été exclus ne prendra part aux présentes ELECTIONS.
    C’est l’histoire d’un Grand Général et ses 1300 hommes contre 17 millions de Burkinabés

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:28, par Hamed
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    C est ca votre mediation ? c est des foutaise. Cest comme ca vous negocier avec des terroristes. Peuple du Burkina Faso levez vous. Les mediateurs ne veulent du bien du burkina
    mais Dieu veillera sur ses enfants. Le monde entier est temoin de votre mediation et le bon Dieu vous le payera au centuple

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:28, par Moi
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    laissez le peuple terminer son insurrection. de toute façon on avait commencé sans médiation. merci aux 2 présidents pour leurs bons offices. on leur enverra bientôt la bonne nouvelle de l’afrique libre et démocratique en construction.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:28, par Souley
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Le pardon vient du cœur pas d’un vulgaire manuscrit. Si le peuple accepte les propositions de cet assassin et de son Ramassis de Sauvages Putschistes (RSP), sachez que si le CDP ne gagne pas par les urnes, il exigera le pouvoir par les armes et la CEDEAO viendra demander d’accepter.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:28, par BEONERE
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Si la CEDEAO est venue légiférer le coup d’Etat, on prouvera au reste du monde ce qui signifie homme intègre. S’ils veulent rendre le pays invivable, on périra tous. Tous ces points évoqués correpondent aux revendications des putschistes et non un concensus.
    Si la communauté internationale ne veut pas prendre ses responsabilité, le peuple burkinabé le fera. Honte aux dirigeants africains. Vive le peuple burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:29, par Émile ouedraogo
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Juste vous dire que les points 8 et 12 sont nuls et non a venus. Les burkinabé préférerions la mort pour une paix et une démocratie définitive pour notre pays. 10 morts et 113 laissés, et y’a rien. C’est trop facile. Même si on va accepter au non de la communauté internationale, il faut qu’on se dise la vérité, il faut quˋon soldé le compte définitivement pour les martyrs. On n’a pas besoins des forces de défense et de sécurité. le peuple a déjà ses solutions

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:30, par burkinabe
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Qu’est ce qui garantie que c est le dernier coup d etat.
    pour ma part la lute continue

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:30
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    « 12. L’acceptation du pardon et de l’amnistie pour les conséquences liées à la présente crise ». Qui doit accepter ? Les familles des victimes ? Qui votera l’amnistie ?
    Deux choses non négociables :
    1. le retour à la normale
    2. la dissolution du RSP.
    Quant au sort réservé aux putschistes, ils négocieront eux-mêmes avec la CPI

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:30, par kassaké
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Comme ça Sall est venu se constituer avocat du diable ? C’est en enfer ils iront mettre en exécution ces propositions à la con pas dans mon pays. Même un analphabète comprendrait qu’on est en train d’insulter son intelligence. Le peuple burkinabè dit non non et non !!! A tous les résistants des province c’est le moment ou jamais de venir à Ouaga dès cet instant afin qu’on termine ensemble la lutte. LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS !!

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:31, par yaa ya boin
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Foutaise !
    Pas d’amnestie pour aucun terroristes !
    Yaa y’a boin !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:32, par Mathurin BAZIE
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Si c’est cela la médiation, on est pas encore sorti de l’auberge ; Monsieur Macky SALL vous êtes venu pour donner un coup de pousse à 99 % aux putschistes et au CDP. Facile de prendre le peuple en otage, exécuter de paisibles citoyen pour tout obtenir sur un plateau d’or et allez dormir tranquille chez soi ; Après les élections, lorsque le CDP échouera, le RSP va rééditer son exploit. Cette médiation est un peur duperie. Que Dieu bénisse mon beau pays.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:32, par HC
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Ah bon ! La CEDEAO prend en compte des idées proposées par les terroristes du Conseil National des Drogués ? Non. Pas d,amnistie pour ces terroristes. Le Burkina ne progressera jamais avec les terroristes du RSP. C,était l,erreur de la transition. Leur dissolution immédiate est une nécessité. Non aux drogués et aux terroristes dans l,armée.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:32, par gpmtr
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Qu’est-ce qu’une loi dans une démocratie ? L’expression de la volonté de la CEDEAO, de la volonté de Blaise Compaoré ?, de Diendéré ? de la volonté du CDP ? Dans quel pays un ordre est donné au parlement de voter une loi avant dix jours ? C’est très ridicule, si cela se fait au sénégal et au benin, si cela se fait dans vos pays sachez une chose au Burkina cela ne se fera pas.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:32
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    NON ! NON ! NON ! NON !
    Plutôt la mort que la mascarade !!!!!
    On veut la démocratie et la vraie pas la soumission aux sauts d’humeur de rebelles.
    Peuple du Burkina, prenons notre destin en main !!!
    Nos camarades ne sont pas mort pour rien !!!
    NAN LARA AN SARA !!!
    En avant pour la lutte !!!
    CEDEAO Dehors
    RSP / CDP / CND DEHORS

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:33, par le messi
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Seule notre combat peut nous libérer. Le reste n’est que tromperie.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:33, par Doogo
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Bravo Diendiéré&Co. Voilà un véritable coup de maître !

    J’adore le point 12 "Acceptation du pardon, Adoption d’une amnistie et bla blabla...
    Aux familles des victimes il leur restera leurs yeux pour pleurer
    Aux peuple burkinabè : que cette masse aveugle et stupide circule, ya rien a voir

    J’attends très sérieusement de voir quel burkinabè va apposer sa signature à la marge d’une telle insulte à l’endroit du peuple.
    Si j’étais Kafando je demanerais à ce que l’on me laisse retourner à ma retraitre.
    Ce texte est une honte

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:34, par Sauvy
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Je trouve cela triste pour le peuple burkinabé et pour toute l’Afrique.
    Plusieurs points de cet accords sont à rejeter. C’est du bâillonnement du peuple

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:34, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    D’abord, on parle "d’accord" ou de "compromis" quand toutes les parties sont d’accord ? Ce que publient les "médiateurs", ce sont les propositions des putschistes ! Quelle est cette façon de faire une médiation qui reprend toutes les demandes d’un camp sans consulter l’autre ??? Ou alors qu’on nous dise qui d’autre a signé ce "papier" pour parler poliment ?

    Dans le fond, les points 3, 8 et 11 sont inacceptables. Quand au point 12, il doit être clarifié. Si les tueurs doivent participer au "maintient de l’ordre" ce n’est même pas la peine. Et si on doit les laissées armés et à la porte de la présidence jusqu’au prochain président, autant qu’ils restent officiellement au pouvoir ? Ensuite, ni la constitution, ni la charte ne sont abrogées pour les beaux yeux de Macky Sall, donc qu’il enlève se sa tête que le Burkina est une république bananière ou on peut faire ce qu’on veut pour peu qu’on ait des armes et quelques président étrangers dans sa poche ! N’importe quoi !!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:35, par Nabi
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Peuple du Burkina Faso,
    Jeunesse patriotique et révolutionnaire du Burkina Faso,

    La situation ne nous laisse aucun autre choix que la lutte pour la libération de notre peuple du joug néocolonial de l’impérialisme principalement français et de ses valets locaux que sont le CDP et ses alliés et le RSP, bras armé du pouvoir déchu en voie de restauration et supplétif de l’armée française installée dans notre pays.

    Organisons nous et prenons d’assaut les rues du Burkina des villes et des campagnes et donnons nous les moyens de défense nécessaires ainsi que la situation nous l’impose pour vaincre ces ennemis intérieurs et extérieurs.

    Non à la prime à l’impunité !
    En avant contre la forfaiture du RSP, CDP, CEDEAO, FRANCE, ETATS-UNIS,...!
    Pas de salut en dehors de l’alternative révolutionnaire !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:35, par G.V.
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Tout ça pour ça. Tout le bouquant des OSC qui ont appelé à la manifestation ayant entraîné des morts et des blessés pour revenir à cet accord donnant raison au Général Gilbert DIENDERE sur les exclusions. Quel dommage ? On vous avait dit que l’exclusion conduit toujours dans l’impasse. Des morts et des blessés pour revenir à un accord pour reconnaître le mal fondé des exclusions. Félicitations au Général Gilbert DIENDERE pour sa lucidité et son objectivité. Contrairement aux insulteurs, aux diffamateurs, ce Général là mériterait d’être un Général d’Armée. G.V.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:36, par Tanga
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    C’est déjà quelque chose.
    De toutes les façons, il faudra tôt ou tard se pardonner pour pouvoir vivre ensemble. POURQUOI PAS MAINTENANT ?
    PUIS L’INCOMMENSURABLE AIDER LE BURKINA !!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:36, par FilsduFaso
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Messieurs Macky Sall et Thomas Boni Yai,
    Dites-nous si dans vos propres pays et dans toutes les démocraties, les terroristes qui séquestrent les plus hautes autorités de l’Etat, prennent en otage la parole du peuple et
    tirent sur les piétons ont droit à l’amnistie et sont pris en compte pour diriger ce peuple
    qu’ils prennent en otage et canardent ?
    Pour arriver à un tel résultat (qui revient à remettre Blaise au pouvoir), nous vous donnons congé, reprenez vos avions, emportez avec vous les Terroristes qui semblent être vos amis et nous règlerons nos affaire nationales comme des grands avec le courage qui nous habite.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:36, par ALPHONSE
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    C’est horrible ! C’est la honte ! Rappelez-vous de MUNICH ! Acceptez Cette Proposition et Je Vous Prédie Une Guerre Civile avant les élections.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:36, par G.V.
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Que ceux qui veulent la paix applaudissent. Que ceux qui n’aiment pas la paix, ce n’est la faute à personne.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:37
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Voilà ,pourquoi aller dans le sens de terroristes comme les a a qualifės l’Union africaine. On peut tuer brûler brutaliser et demander l’armistice ensuite. C’est une insulte pour les morts les blessés et tout le peuple burkinabé. On doit sortir pour continuer la lutte sinon en Afrique, n’importe qu’elle personne pourrait dans l’avenir organiser un putsch facilement

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:37, par Zao
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Mes chers frères burkinabés le Président de l’Afrique de l’ouest a parlé. Il soutient la médiation de ses Ministres de la cedeao et met en garde toute personne toute personne qui entraverait la mise en oeuvre des accords issus de ses négociations. Donc je vous pris chers frères de vous mettre au gardez-vous

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:37
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Qui est d’accord avec ça ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:38, par Le sage de Bruxelles
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    N’importe quoi. Vous nous prenez pour bête ou quoi ? Nul et non avenu.

    12. L’acceptation du pardon et de l’amnistie pour les conséquences liées à la présente crise

    Ah bon on est obligé d’accepter le pardon maintenant. Dans quel monde vivons nous ?

    Vos derrières, oui comme dirait l’autre. Bande de cons

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:39, par Dagnir Dabiré
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO
    Il faut relativiser le point 1,Le peuple n’rst pas d’accord avec les points 8,9 et 12.Chacun doit repondre de ses actes.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:40, par TIENDRBEOGO LAMOUSSA
    En réponse à : On n’est pas d’accord sur trois points

    On n’est pas d’accord sur trois points :
    7. Le CNT s’abstiendra de légiférer dans les matières autres que celles relevant des élections et des conclusions du présent accord.

    8. Les personnes inéligibles pourront prendre part aux élections.

    9. Toutes les réformes profondes telles que celles liées à la réforme de l’armée seront laissées à l’appréciation du gouvernement d’après transition.

    12. L’acceptation du pardon et de l’amnistie pour les conséquences liées à la présente crise.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:41, par Le bourgeois
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Je viens de réaliser que "Jamais les coup d’État ne pourront prendre fin en Afrique. Jamais Jamais. Cette merde de la CEDEAO vient de nous foutre dans la merde.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:41, par Gnamienf
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Patriotes, la CDEAO est venu instaurer la guerre civile au Burkina. Honte à cette organisation dite régionale. Les terroristes n’auront pas droit de cité dans cette nation, notre nation à nous la masse écrasante, le peuple spolié par une politique de gangster.
    Il fallait s’y attendre. Quand ce sénégalais qui a soutenu Blaise dans sa volonté de modifier notre constitution est venu se faire accueillir pompeusement à notre aéroport par les putchistes. L’intelligence commandait qu’aucun chef d’Etat ne mette pieds dans la merde que les terroristes ont semé avant que les institutions de transition et l’ordre constitutionnel ne soient rétablis.
    Honte à macky sall, honte à la CDEAO.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:41, par SAH
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    C pa la peine.Mon pays es foutu !!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:41, par kochampotolo
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Un général poltron ? Pourquoi es-tu incapable de répondre de tes actes ? Qui a fait le coup d’Etat ? Est- ce le parlement ? Le peuple burkinabé ? C’est trop gros pour être avaler ! Et toute sa vie c’est ainsi qu’il s’est comporté : poser des actes et trembler quand à répondre de ses actes. Est-ce cela être un homme c’est-à-dire un être humain ? Pourquoi agis-tu si tu tremble d’endosser la responsabilité ? Ha ! nous les faibles, nous savons maintenant que nous n’avons que des devoirs. Seuls les généraux et le cdp ont des droits. A dieu l’Etat de droit au burkina faso. C’est une injustice d’une cruauté extrême, puissent le Tout puissant, nos ancêtres et nos morts soutenir notre détermination et notre lutte, la cedeao a l’intention de donner un coup de grace à notre insurrection

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:42, par toto
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    je n’arrive pas a me retenir, si ceci passe sè mort de mon pays ! jai vraiment honte !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:43, par Un Patriote
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    N’importe quoi...si c’est celà votre mediation (cedeao, ua, ue, usa, etc) ...il fallait rester chez vous....Cette communaute Internationale n’a rien à foutre...des problèmes de NOTRE PATRIE LE BURKINA FASO. ....qui ne represente rien à leurs yeux......

    PEUPLE DU FASO. ...debout comme Un Seul Homme pour barrer la route à ces criminels.....sinon nous sommes tous morts...et sous le diktat de ce RSP...CDP et partis satellites....

    Nous aurons que nos yeux pour pleurer...jusqu’à la fin de nos vies...

    NAN LARA AN SARA...LA PATRIE OU LA MORT , NOUS VAINCRONS. .....

    UN PATRIOTE

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:43, par naba
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Bonjour je pense que la cedeao n’a rien compris des aspirations du peuple. On ne veut plus de ces gens ( ceux exclus et le rsp) . Le peuple burkinabé est integre et ne saura se laisser intimider avec une minorité de gens fut -il surarmé. La patrie ou la mort , nous vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:45
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    L’ARNAQUE ! Tout ce que Diendéré pouvait espérer de mieux !!! A quoi joue la CEDEAO ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:45, par HC
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Ah bon ! La CEDEAO prend en compte des idées proposées par les terroristes du Conseil National des Drogués ? Non. Pas d,amnistie pour ces terroristes. Le Burkina ne progressera jamais avec les terroristes du RSP. C,était l,erreur de la transition. Leur dissolution immédiate est une nécessité. Non aux drogués et aux terroristes dans l,armée. Si le RSP n !est pas dissous, il n,y aura pas de paix à postériori d,élection.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:46, par KITAPANA
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Donc toute la precipitation de ces deux présidents là c’est pour venir sauver Diendéré ? Alors que l’UA les considère comme terroristes, ces deux pensent que c’est nous les terroristes ? Eh bien les envoyés de Blaise de Francois et de Alassane vous faites oeuvre de non assistance de peuple en danger.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:47, par le maitre
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    U A S NE FAIBLISSEZ PAS
    Si nous cedons nous sommes foutus. Que les sanctions de l’UA soient appliquées.
    La population reste mobilisée.Que le chef d’état major des armées fasse son boulot.
    Malheur à ceux qui baillonnent leur peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:47, par Dinkouss
    En réponse à : AORE

    Excellences Présidents, vous ne méritez même pas que l’on paye vos frais d’hôtel. SURTOUT SURTOUT NE REVENEZ PLUS ICI.
    ON SAVAIT ET ON VOUS A VU VENIR : C EST VOUS LE LOGEUR DE FRANCOIS COMPAORE ET compagnie !!!!

    CEDEAO = ENNEMI DU BURKINA

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:48, par Resistance au RSP
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Foutaises !
    tous ces morts dans l’impunités ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:48, par Bokassa
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Quelqu’un pourrait me dire que je ne rêve pas ? Ou bien quelqu’un appelle le peuple Burkinabé des idiots ? Sinon comment comprendre que :
    - quelqu’un fasse un coup d’etat et est qualifié de terroriste
    - il remet en cause tout un syteme de gouvernance et un processus électoral
    - il tue plus de 15 personnes et blesse des centaines
    - il brule des radios, moleste des journalistes, terrorise des populations
    - il remet en cause une décision de l’assemblée nationale et des décisions du conseil constitutionnel
    - etc.. et pour le récompenser
    - on retire les militaires du gouvernement pour l’aider à mieux pagailler
    - on lui propose de le pardonner ses meurtres et de l’amnistié avant même qu’il ne demande pardon
    Et si on déclarait à partir de ce jour que gilbert diendiéré est un saint, ce serait plus simple.
    Je suis tellement écoeuré que j’ai envie de vomir
    - 

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:48
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Tout sauf l’amnistie, que chacun réponde de ses actes. le CNT doit aussi pouvoir légiférer conformément à la Charte de la Transition.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:48, par Ousmane
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Je suis déçu de la CEDEAO qui viens de donner une prime à l’impunité.
    La CEDEAO vient de poser les jalons d’une guerre civile dans mon pays. Dites moi bonnes gens, par où le CDP passera pour battre campagne ? A moins qu’ils ne soient escorter par leur miliciens RSP, et qu’ils soient gardés indéfinement avec leurs famille.
    Je suis sûr qu’il y aura morts d’hommes car on ne passera pas à perte et profits, toute cette jeunesse tombée sur le champs de l’honneur, du fait de ces mêmes assassins du RSP au compte de ce parti.
    Moi je préfère mourir pour mon pays que d’avaliser cette forfaiture.

    Allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:48, par Soungalo
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Appel à tous les apprentis putschistes de la CEDEAO !! Vous pouvez tenter votre chance dans tous les pays de la CEDEAO et vous en tirer à bon compte !!! Vous pourrez, tuer les innocents, violer, bastonner, enfermer qui vous voulez, comme vous voulez parce ce que le fusil que vous tenez est suffisant comme base légale de votre action. Le pire qui puisse vous arriver c’est de vous faire amnistier !!!
    Un précédent inédit dans notre espace communautaire !! J’espère qu’il y aura des présidents plus futé que ces deux 2 là !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:50, par misericordieux
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    je propose :
    - amnistie pour le golf contre sa mise à la retraite d’office et interdiction de droits civiques à vie et dissolution immédiate du RSP.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:50, par Le BON !
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    c’est pas possible ! cela est un outrage au peuple burkinabè. cet accord n’engage que les médiateurs seuls mais les burkinabè. les gars la mobilisation doit s’intensifier !!! sortons demain nombreux pour dire non à cette injure à la mémoire des combattants tombés

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:50, par Souley
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Je supplie la CEDEAO, si vous ne voulez pas venir en aide au peuple burkinabè, laissez-le se battre et mourir dignement. La Patrie ou la mort, nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:51, par Donsotchè
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Ne vous foutez pas de nous CEDEAO. Nous préferons nous battre jusqu’à la mort. Camarades la lutte contre les terroristes du RSP continue. A chacun son mousquet s’il le faut.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:51, par Nouvelle génération
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    pendant que toutes les nations civilisées et démocratiques sont engagées dans une lutte sans merci contre le terrorisme on veut que le Burkina protège des terroristes. meme demain d’autres terroristes internes vont attaquer le Burkina car ils savent qu’ils seront protégés après leur salle besogne. la CEDEAO est entrain de créer un précédant très grave qui peut destabiliser ses pays membres si ce compromis passe. la réaction de la CEDEAO devrait être la fermeté contre ceux qui sont dans l’illegalité. l’UA est clair, les auteurs du putsch sont des éléments terroristes et doivent être considérés comme tels.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:52, par Juste
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Merci à la CEDEAO. Que les extrémistes de tout bord sachent raison garder mettre de l’eau dans leur vin pour la paix et l’unité nationale. Merci President MACKY SALL que Dieu vous benisse !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:52, par DIEU FERA NOTRE BAGARRE
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Après toutes ces tueries et ces barbaries vous parle de " pardon et de l’amnistie" ?
    Dieu, sauve nous et protège nous car les politiciens nous ont abandonnés au mains des terroristes qui font de nous ce qu’ils veulent et après nous obligent au pardon !!

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:53, par elouss
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Inacceptable !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:53, par tchiparpanga
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    quoi je reve ou quoi,nous sommes dans quelles planete,accepter c’est dire bienvenue aux coups d’etats en afrique

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:54, par DANGA
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Quand rien va plus dans un cirque, on envoie des clounes.
    Mon pays ne sera pas le premier pays à accorder de l’amnisie à un sanguninaire(vers le zinda un veillard a supplier le RSP de ne pas le frappé. le RSP lui a logé une balle dans la cuisse) : Manque(Macky) de Sincerité(Sall) tu fais la honte de l’Afrique nouvelle. L’afrique a mal à ses soit disant intellectuels de dimanches, incapable de s’assumer devant l’Histoire et devant Dieu.
    Un coup d’etat t’emportera tres bientot et le cdeao vient te demander de les amnisier.
    Ne fait pa s à autrui ce que tu ne voudras quon te fasse.
    Honte aux bras armés du diable

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:54, par Someone
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Foutaise ! On n’est pas d’accord ! C’est trop facile ça

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:54, par kelsi
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Non non et non. Dissolution immediate du RSP. Si l’armee me peut faire son boulot, donnez nous des armes. Il y va de notre avenir en tant que jeunes de ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:55
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    C’est une honte pour la cedeao

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:55, par Biikoenga
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    La médiation a failli en ces points 8,9,11 et 12 entre autres et c’est décevant. Quoi qu’il advienne, le peuple burkinabé décidera de son propre avenir sans les terroristes.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:55, par Dja
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    QUEL TORCHON !! NOUS LE REJETONS ENTIEREMENT. QUE LE PRESIDENT KAFANDO REFUSE DE REVENIR DANS CE NON SENS ! QUE CES CRIMINELS DESIGNENT LEURS PRESIDENT. IL EST INUTILE DE FAIRE ALLUSION A UNE QUELCONQUE ELECTION DANS CES CONDITIONS. MERDE AUX MEDIATEURS DE LA CEDEAO !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:55, par le democrate
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    C’est ni plus ni moins qu’une remise en cause des acquis de l’insurrection. L’exclusion des inéligibles, la promulgation de la nouvelle loi électorale, le pacte de la transition, ne sont pas pardonnables. Par contre il faut faire une croix sur les crimes commis lors du putsch du 17 Septembre 2015, rejetter les décisions du conseil constitutionnel, reconnaître le bien fondé du putsch en somme.En rappel on pardonne à celui qui demande pardon ; mais qui des putschistes a demandé pardon ? Aucun. Le coup d’État perpétré se trouve alors justifié. Quel monde ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:55, par KOROBAK
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Le chiffre 13 est un mauvais chiffre .

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:56
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    C’est une honte ce projet. Ils savent bien que le peuple n’acceptera jamais ça.Autant en finir avec cette comédie. Nous ne sommes pas des moutons. Nous voulons la paix mais nous ne pouvons pas tout accepter. Je suis très écoeuré. Que Macky Sall rentre chez lui et qu’il libert Karim Wade.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:56, par Abdoul
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Salut tout sauf les points 11 et 12. On ne peut pas forcer quelqu’un à pardonner et la question du RSP doit être réglé maintenant. La lutte continue.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:56, par KAWASA Ben Kyriel
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Cher compatriote,

    Si ce accord a ete enterinne, cela temoigne du manque de responsabilite de la CEDEAO et de tous ceux qui y ont participe et ne fera que donner davantage de temps a l’Imbecile de Diendere de tuer des burkinabe, intimider les vrai democrates et assassiner la democratie par des elections a la commande du RSP.
    Ce accord prepare une crise post electoral certaines car le RSP usera de la violence pour faire passer les candidats qui lui sont favorable.
    N’avions nous pas deja vu des militaires voler des urnes ? Togo 2005. Accepter cela c’est accepter une stalinisation de la democratie avec un parti qui a un bras arme (comme le Hezbollah Libanais) et conduira inevitablement le Burkina dans la guerre civile car personne ne se sentirait ene securite et on commencera par affecter des gendarmes ou des gardes du corps a chaque acteur politique car personne n’est en securite au Burkina avec le RSP. Mes freres, rappelez vous comment a commence la guerre civile au Congo-Brazza : les gardes du corps de chaque acteur politique, transforme en milice, les affrontements.... les interventions externe, la guerre, les morts. Est-ce cela que la Sagesse de Macky Sall prepare pour le Burkina Faso ? Quelles seront les consequences pour le pays et toute l\Afrique de l’Ouest ? Je pleure pour mon pays, que Dieu nous vienne en aide...

    Dans un esprit de pardon, nous pouvons accepter
    1- le pardon et l’amnestie
    2- la participation de tous aux elections

    Mais nous devons courageusement reclamer
    1- le depart immediat de Diendere du pays pour un exil
    2-le dementallement immediat du RSP, la relcoation du stff dansles province, l’occupation du camp Naaba Koom 2 (camp du RSP) par la gendarmerie.

    A la place de Michel Kafando, je n’accepterai jamais d’etre president dans ces conditions car les memes chose peuvent arriver meme si on me propose la protection des formeces francaises ou amaericaine pour ma securite. Du reste le demetellement du RSP avait deja ete laisse a l’appreciation du nouveau president.

    Que Dieu Benisse le Burkina, Monsieurs de la CEDEAO, l’histoire sera juge de vous de ce mauvais accord et vos noms resteront eternellement dans sa poubelle si jamais la guerre civiele eclate au Burkina Faso car elle est deja larvee. , vous avez seme les oeufs !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:56, par TAZARTCHE
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    non, on en veut pas, un cadeau à gilbert pour reprendre le pouvoir et nous emmerder.
    non on en veut pas, Macky rentre chez toi, on en veut pas, on va résoudre notre problème nous même.
    Yayi va t’en, on va aller nous même.
    Tout le monde demain matin 8 heures à Kosyam.
    Accords de dupes, on veut pas.
    Macky, t’est pas un démocrate.
    Va t’en on va resoudre notre problème en interne.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:57, par Lui
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Ce accord honteux est nul et sans effet ! On ne veut plus de mediation de la CEDEAO qui est du coté des terrosiste. Le seule texte valable est celui de l’UA. Le RSP et le CDP ont declaré la guerre au peuple burkinabe !
    Dites à Macky Sall d’aller liberer Karim Wade pour qu’ils participent aux elections senegalaises !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:57, par kassaké
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude !! Voilà un principe de droit que même la CEDEAO voudrait violer. Tous ces points n’ont rien d’un projet d’accord. Même hypnotisés nos vaillantes OSC et partis politiques (ceux qui en sont toujours) n’auraient jamais accepté de telles propositions. Le peuple reste debout comme un seul homme et la résistance continue jusqu’à satisfaction totale. LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS !!

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:58, par BOGGA
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    COMMENT TUE QUELKUN ET AVOIR LA PAIX ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:58, par DIEU NOUS libérera
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Si ceci est un consensus, je pense qu’on peut aller aux élections avec tous les candidats.
    Sachez que tous ceux qui avaient écartés sont des gens qui vont faire de la figuration à ces élections. Ils comprendrons que les burkinabè ne les veulent pas !
    QUE LA VOLONTE DE DIEU SOIT, AMEN !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:00
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Chers compatriotes, tout ce qui peut nous permettre d avoir une élection dont les résultats seront acceptés de tous est bon a prendre, c’est pourquoi nous devrions nous approprier de ce texte, il est loin d être parfait, il est même injuste si on considère certains de ces points, mais ne sommes pas le premier peuple à devoir accepter des compromis, voire des compromissions, il faut simplement comparer les conséquences d’une guerre fut elle civile ou militaire, l on comprendra vite que l histoire nous donnera raison en acceptons de valider cet accord.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:00, par SIDYIDA
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Trois points á mon avis encouragent les putchs, repoussent les sérieux problèmes et volent
    les légitimes revendications de l’insurection (les points 8, 9 et 12). réactions vous aussi

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:00, par Amadou BARRY
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Je me réjouis de cet accord trouvé dans la crise politique au pays des hommes intègres .
    Je félicite les médiateurs de la Cedeao et plus particulèrement le Président Macky SALL dont le leadership dans la sous-région ne souffre d’aucune contestation .Un homme patient et méthodique qui fait la fierté de tout le Continent africain .Merci beaucoup Monsieur le Président .Le Sénégal est fier de vous .

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:01, par Boukari
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Un projet pathétique qui ne merite meme pas de commentaires. Le peuple du Burkina Faso est en position de force pour regler a jamais le probleme du rsp.

    Le combat continuera jusqu a la dissolution du Rsp. La patrie ou la Mort nous vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:01, par Nungbiga
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Du taillé sur mesure pour faire plaisir aux terroristes. Depuis le début on savait que ces mesures n ’allaient rien apporter. La CEDEAO et ces médiateurs sont à la solde de Blaise

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:03, par OUED.
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Honte à la CEDEAO !!!!! C’est là qu’on voit que la CEDEAO n’est qu’un groupe de lâches à la solde des terroristes comme Diendéré. Comment peut-on cautionner de tels actes criminels ? Comment toute la CEDEAO peut-elle encourager de telles injustices et de telles barbaries dignes de la préhistoire ? C’est à croire que les médiateurs ont eu peur du chef terroriste. Ou bien toutes ces vies perdues ne valent rien à leurs yeux. Normal. Cela ne se passe pas au Sénégal ou au Bénin. Qu’ont ils a perdre ? Ce sont les pauvres Burkinabé qui se font tuer et qui se feront encore tuer sans aucune crainte par le rsp. Aucun president ne dirigera normalement ce pays tant que le rsp existera. Et nul ne pourra décider du sort du rsp tant qu’ils ne l’auront pas décider eux-mêmes. Cet accord n’est que la volonté des Criminels Nourris par Diendéré et non celle du peuple qui reclame la justice. Je suis profondement touché et je pleure de déception. On s’engouffre davantage. Au secours ! Mais de grâce, pas la CEDEAO !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:04, par lrasoterme@yahoo.fe
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Non à l’impunité . Oui au respect des lois la lutte continue. A bas les putschistes . La patrie ou la mort nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:04, par Le Capitaine
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    On n’est pas d’accord, le peuple n’est pas d’accord.
    Cette solution est une solution de report en enrier du problème actuel à plus tard et du même coup créer un autre problème en voulant inclure les candidats recalés par notre code électoral.
    Chers Chefs d’Etats de la CEDEAO, veuillez examiner à fond cette proposition de solutions de sortie de crise.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:04
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Amnistie=impunité. Le mal profond du Burkina c’est bien cette impunité là et il faut que ça cesse. Tom Sank, Norbert Zongo, les morts des 30 et 31 octobre, les morts de cette fois-ci, pour ne citer que cela sur la longue liste macabre. C’est parce qu’il y a impunité qu’il y a récidive. Et on ose encore parler d’amnistie ? Si la CEDEAO veut vraiment aider le Burkina qu’on enlève ce point des négociations.
    Vive le vaillant peuple du Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:04, par walaz
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Très très très honteux. L Afrique c’est la merde . Comment pouver vous encourager des putschistes ? On est condamné à vivre ainsi sous les caprices satanique du rsp . Si le président élu n est pas leur candidat ils vont encore sortir tirer sur le peuple. Ohhhhh pauvre Faso que Dieu nous aides.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:04, par Sidsorénooma
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Pour sauver l’avenir, votez TAHROU Barry. Ainsi, plus rien ne sera comme avant.
    Jeunes Burkinabé, sachez voter.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:05
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Quoi ? "L’acceptation du pardon et de l’amnistie pour les conséquences liées à la présente crise". Pardon et amnistie pour qui alors que nous pleurons nos enfants. Les burkinabè vont se laisser berner encore par vos salamalecs complices et laisser Diendéré et le RSP circuler librement sous prétexte de quoi ? pardon et amnistie sur les cadavres de nos enfants ? La CEDEAO vient nous imposer sa décision de laisser tous les candidats se présenter aux élections en contestant de ce fait notre souveraineté nationale, et ce, dans le sang de nos enfants massacrés et blessés par des délinquants terroristes. Le politiquement correct est très cruel parfois et cette fois-ci, le peuple burkinabè s’en passera. Attendons de voir si le peuple burkinabè acceptera ce poignard dans le dos, le ventre en l’air. Wait and see. Macky Sall et Yayi Boni, c’est l’injure que vous êtes venus nous faire sous couvert de médiation ? De toute façon, ça ne nous surprend pas mais qu’à cela ne tienne !
    Si cela arrive chez vous, vous serez complaisants face aux criminels ? Je ne crois pas que le fils Wade en ait fait autant avant d’être en prison aujourd’hui. Merci pour tout, mais le peuple burkinabè mobilisé mettra Diendéré et le RSP/CDP hors d’état de nuire.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:06, par yelkabéyé
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAOsw ssd

    pour une sortie de crise rapide je pense que c’est acceptable tous les 13 points évoqués. mais qu’á cela ne tienne,il faut mettre en garde tous les candidats aussi bien aux élections présidentielles qu’aux élections législatives de bien vouloir régler une bonne fois pour toute la question du rsp lorsqu’il seront élus.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:06, par Djöbi
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Jusqu’à quand seront nous maîtres de notre destin ? Sommes nous condamnés à subir la logique du dicton qui dit "que le pouvoir se trouve au bout du fusil" ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:06, par Le partenaire
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Cette declaration n’augure rien de bon et merite d’etre rejeter en bloc pour les raisons suivantes :
    1- Nous autorisons les caciques du CDP a participer a la prochaine presidentielle pour que ce soit possible ils nous oblige a prolonger le delai de 1 mois.
    2- Que la decision sur le RSP soit prise par le prochain president
    Ces deux points ont pur but de faire en sorte que les devises du Burkina Faso illegalement amasses par le CDP soient utilise pendant les election qui verra porter a la presidence un president CDP qui lui refusera de dissoudre le CDP et pourra a terme autorise le massacre des personnes qui ont fait partir blaise et aussi les personnes qui s’opposent actuellement a Diendere et au CDP.
    accepter cette accord en projet c’est accepter le carnage au Burkina Faso dans les mois a venir.
    Le rejet sans condition de ce projet d’accord en bloc est la seule reponse a la CEDAO, les Burkinabe regleront leur probleme par eux meme advienne que pourra.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:07, par sougri
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Chers compatriotes burkinabé et amis du Burkina, le peuple burkinabé vient une fois de plus d’être blessé dans son amour propre. Battons nous par tous les moyens pour défendre la patrie car on voit bien que les émissaires de la CEDEAO sont venus avec un agenda caché pour déstabiliser notre pays. Courage au peuple burkinabé dans cette lutte cruciale pour l’avenir du Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:08, par Tien
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Il ne s’agit pas d’un accord politique, mais plutôt d’une compromission avec Diendéré et son gang de mercenaires et une consécration de l’impunité au Burkina Faso. Macky Sall, vous n’avez pas rendu service au peuple Burkinabè. Diendéré s’en sort avec tout. C’est dire que le peuple ne saurait accepter cette compromission. Malheureusement, la crise demeure. Puisse Dieu avoir pitié des burkinabè !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:08, par Internaute indigné
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    90% de ce "projet de protocole" c’est du verbiage, du remplissage, juste fait pour nous divertir et noyer les points cruciaux tels le pardon et l’amnistie pour le RSP, la permission accordée aux candidats déclarés inéligibles par le Conseil constitutionnel de se présenter.
    ON SE FOUT DE LA POPULATION OU QUOI ?
    Que faire de nos frères et soeurs qui ont été tués de manière lâche et cruelle ? à croire que leur mort n’a servi qu’à divertir la galerie et ne constitue qu’un détail comme tant d’autres.
    Si la CEDEAO condamnait réellement ce coup d’Etat, elle ne parlerait même pas de pardon ni d’amnistie pour des gens qui se croient tout permis, qui se prennent pour la conscience du peuple burkinabè alors qu’ils ont suffisamment fait leurs preuves en matière de coups tordus pour pouvoir s’en prévaloir.
    Nous osons croire que nos responsables politiques ne cautionnent pas cette mascarade ! C’est le moment ou jamais pour eux de nous prouver qu’ils méritent nos voix et qu’ils sont à même de défendre nos intérêts face à l’adversité.
    CE TEXTE EST UNE HONTE ET UNE INSULTE !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:09, par Petet Wright
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    fin de match : RSP 3 Peuple Burkinabe - 10, bonus Diendere

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:09, par Ali
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Ce pays ne connaitra pas la paix tant que le rsp ne sera pas dissout et ne vous détrompez pas, ils perturberont les elections présidentielles.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:10, par yaob
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    13 points comme un 13 décembre ? C’est triste !
    N’est pas mieux de trouver 12 ou 14 points pendant qu’il est temps ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:11, par yayabouin
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Jamais. Que le seigneur ai pitié de vos âmes. Pensez vs ns assassiner comme des poulets et être amnestiés. Prendre part aux élections alors que vs avez du sang sur les mains ?
    Je méprise les médiateurs qu’ils soient couvert d’oprobe pr avoir accepter ces points honteux.
    J’en appelle désormais au peuple Burkinabè, aux dignes fils et filles qui ont soif de justice et de liberté, ns sommes abandonnés par notre armée fantomatique, et trahis par la CE DEAN. Cette situation ns rappelle qu’il y a qu’à ns même que ns devons faire confiance pr ns libéré.
    Ns n attendrons pas mardi que des étrangers décidé pr ns.
    Rassemblons ns pr faire face à cette racaille de RSP c est un devoir citoyen.
    "Un esclave qui n’est pas capable d’assumer sa propre révolte ne mérite pas qu’on s’ appitoie sur son sort".
    Nan Lara an sara
    La patrie ou la mort ns vaincrons.
    Vive le BF

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:11, par nobson
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Non à l’impunité.Que les otages portent plainte en justice.Que les députés refusent de voter une quelconque amnistie.Que Kafando et le prochain président s’installent à l’ancienne présidence et laisser Kossyam aux terroristes.Que les forces anti-terroristes françaises installées au Burkina libèrent les lieux. Ils ne nous servent à rien.Ils sont restés impassible face aux terroristes Gilbert et sa bande de criminels.
    Ils veulent participer aux élections ? On les attend. On va voir si le rsp pourra suivre chacun d’eux dans les recoin du Burkina pour les protéger de la colère légitime du peuple burkinabè.Ils croient qu’ils ont gagné, la bataille ne fait que commencer.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:11, par elouss
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Inacceptable ! respectez un peu le peuple et son président intérimaire Cheriff SY qui a indiqué :

    Les seuls points qui méritent d’être pris en compte par toutes les parties devront être :
    1. La remise en place des institutions de la Transition avec toutes les missions et tous les pouvoirs à elles dévolues par la Constitution de notre pays et la Charte,
    2. La dissolution immédiate du RSP et la mise à disposition de son personnel à l’état-major général des Armées pour redéploiement,
    3. L’arrestation du général Gilbert DIENDERE ainsi que des officiers que sont ralliés à sa forfaiture pour qu’ils répondent de leurs actes.

    Si au lieu de cela on s’engage dans une voie sans issue avec ’des aventuriers mus par les forces du mal’, alors je crains que l’autre battant de l’enfer ne s’ouvre pour le Burkina Faso comme l’avait si bien prévenu le Pr Bado.
    Combattants,
    Vaillant peuple du Burkina Faso,
    Soit on a conscience qu’on a fauté et on demande le pardon et l’amnistie et alors on ne formule plus d’autre conditions, soit on se croit toujours le plus fort et on édicte ses conditions en 13 points.
    Vaillant peuple, dans ce combat contre l’oppresseur, il faut absolument un vainqueur, pas de demi mesure sinon..... sinon....sinon.....

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:12, par KAWASA Ben Kyriel
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Cher Kadre, Chambass et Macky Sall,

    C’est encore moi. Que se passera-t-il si le RSP encercle la CENI au moment d ela proclamationd es resultats ? N’avons nous pas deja vu cela en Cote d’Ivoire ? et qu’est-ce qui s’est passe apres ? la Guerre, les morts, Kadre et Macky Sall, vous etes fatigue de negocier, cela se comprends mais je voudrais humblement vous dire que vous preparez la guerre civile pour le Burkina Faso, l’histoire retiendra cela contre vous. Mon ame pleure pour mon pays !
    Que Dieu Sauve le Burkina Faso car la Sagesse semble avoir abandonne les hommes !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:15
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Bonsoir
    Brièvement je dirais qu’aucune Nation traite avec des putschistes (des tueurs) qui ont tué avant hier, hier et c’est ces mêmes qui tue jus qu’aujourd’hui dans l’unique intérêt du CDP dont sa femme vice présidente et lui même (Diendéré) grand ami de ce même parti ; ehh SVP Monsieurs les Médiateurs faisons l’addition Ce général tue pour placer le CDP au pouvoir et échapper à la justice

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:16, par kassaké
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Qui a engendré la violence ? qui a assassiné ? qui a pillé les deniers publics ? qui a créé la haine entre les fils et filles de ce pays ? est-ce que ces gens savent ce qu’est le pardons ? Pourtant ils parlent de pardon. On doit garder en esprit que même dans la bible Dieu a puni les méchants. Tous les responsables du chaos au Pays des hommes intègres devront répondre de tous leurs actes.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:17, par Nabiiga
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Aucunement !!!! Tout sauf l’amnestie pour Diendéré. Et ceux qui ont trouvé la mort. Sanctionner des mutins à une précédence dans ce pays et c’est ce même Diendéré qui a veillé sur les sanctions,. Les mutins les plus récents ont été tués, imprisionnés et les autres radiés immédiatement de l’armée. Nous attendons fermement que Diendéré et toute personne ayant pris part dans ces événements soit radiés sans amenagement des rangs de nos forces armées. On les pardonne pour qu’ils recommence demain. Combien de fois ont-ils dérangé la transition. Non, non, et non. Nous sommes en position de force car Diendéré ne pourra pas governer, alors qu’on continue la résistance. Non, pas question que Diendéré reste dans l’armée, qu’on le radie et ici et présent.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:19
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Peuple du Burkina Faso, si tu te laisse ton sort entre les mains de la CEDEAO, tu est foutu. Notre nombre est notre force. Ne compter pas sur la CEDAO, continuer à vous mobiliser jusqu’au départ de ce vampire. Cette organisation sous-régionale est infestée de pro-Compaoré à commencer par Allasane Ouattara. Battons-nous jusqu’à la dernière goutte de sang pour sauver notre pays. N’attendez rien de la CEDEAO partisane. Nous interpellons l’union africaine et le Conseil de sécurité afin que cette dernière saisisse la CPI pour le cas de ce général. Le Conseil de Sécurité pour donner un singal fort doit saisir la CPI comme il en a le droit. À l’allure où ça va, ce général qui a déjà les mains combien tâchées de sang veut massacrer la population. Mobilisons-ous plus que jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:19, par Touabga
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Très mauvais accord. Nous n’avons pas donné nos poitrines pour parvenir à un piètre compromis. Le RSP doit disparaître ici et maintenant, pas après. C’est une condition non négociable. Que nos représentants ne viennent pas nous raconter des inepties après.
    En tout état de cause, le Peuple aura le dernier mot. On tue et après on exige une amnistie. C’est trop facile. Qu’allons-nous dire aux des morts et aux blessés ? Que nous avons capitulé. Si ce compromis reste en l’état nous ne pourrons plus mobiliser dans les secteurs. OSC, partis politiques vous êtés prévenus

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:20, par FOQIYOLI
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Si la CEDEAO savait que le Burkina a un savoir encyclopédique du pardon : journée nationale du pardon, le pardon demandé par le CDP au peuple chez les autorités religieuses et coutumières. Ceux qui ont demandé pardon hier sont aujourd’hui auteurs de coup d’etat. A ces gens on nous impose le pardon ? Avez-vous une idée de l’être et du devoir-être du pardon ? Sous quel ciel, on impose à ceux qui ont eu des fils, des parents tués c’est-à-dire aux victimes l’obligation de pardonner aux tueurs impénitents, incapables de repentir ? Le pardon se demande, et qui demande sait dit et reconnaît ce qu’il a fait. On pardonne à qui ? Pourquoi ? Pour que le pardon soit véritable, que l’auteur se présente, qu’il se confesse et le peuple qui a toujours été d’une clémence irréprochable le fera. Seulement pour vous et pour le cdp le pardon est une ruse politique, vous n’avez aucun attachement aux vertus culturelles et morales du pardon.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:20, par YIRMOAGA
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Le point 8, donc le conseil constitutionnel est inexistant alors ? Et ceux qui ont présenté un dossier incomplet ? Ceux qui n’ont pas payé pourront alors.......? Le point 3, qui remplace les ministres militaires ? Ils sont 4, le PM, la sécurité, les mines, le sport ? La CEDEAO qi va procéder au remplacement de ceux-ci ? Les points 10 et 11, les missions de défense et les missions de sécurité, à chacun son job ? La sécurité du PF revient aux forces de sécurité ou de défense ? Le PF ne peut-il pas organiser sa sécurité ? La violence dans cette situation est partie de qui ? Violence et résistance en temps de désobéissance civile.........qui est dans l’illégalité ? Enfin, juste pour évoquer les cas de contradiction qui pourront survenir dans cette nouvelle transition ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:21, par bwa
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    TOUT SAUF UNE AMINISTIE !
    Véritable SAUF- CONDUIT& un CHEQUE EN BLANC pour tuer partout où leur besoin sera !
    FOUTAISE ! Que faites- vous des morts innombrables des 30/31 octobre 2014, de depuis le 17 septembre dernier causées par les membres de la sulfureuse et triste Chambre Noire de /et pour Diendéré ( CND) !
    Ils auront tout eu et nous zéro ! NON ! NON ! et NON !

    Tous les putschistes à la CPI,
    les autres membres du RSP que nous identifierons sur les photos et vidéos faits depuis le 16 septembre tirant sur les pauvres populations aux mains nues ou les violentant, eux seront passés aux armes place de la Révolution ! Nous vengerons nos martyrs
    Vous(CEDEAO) pouvez toujours proposer et le peuple disposera comme il lui plaira !
    La Patrie ou la Mort nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:21, par yuilou
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Franchema la CEDAO n’a rien resolu à la situation au Burkina Faso elle n’a fait que reporté la crise ; Et si au soir des élections le CDP sortait perdant et que le RSP rejette les résultats des élections que fera la CEDAO ? Là je crois que la mission de la CEDAO n’a rien fait et les jeunes gens qu’on a abattu injustema les 17, 18 et 19 septembre ? Ns disons non, non à cette injustice de la CEDAO et nous appelons tous les patriotes de toutes les localités à utiliser tous les moyens néccessaires pour triomphé de l’injustice. Vive le BF que Dieu juge ceux qui entraine le pays à la dérive

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:22, par ibrahim rouamba
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Honte pour le Burkina et insulte pour nos martyrs mais en même temps dans toute chose il faut des compromis et nous sommesommes tenu à le faire pour éviter une guerre civile au Burkina car on sait quand ça commence et on ne sait pas quand ça finie.par soucis d’apaisement nous prenons acte mais nous restons mobiliser pour mettre la pression pour obtenir ce qu’on veut.merci

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:25, par tengen-biga
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Ainsi la CEDEAO veut passer à profit pertes nos martyrs. On n’est pas en économies chers monsieurs. Ceux qui ont défendu la démocratie et sont blessés et certains décédés des balles assasines ont droit à la justice. Dites-nous quand-est ce qu’il y’ aura la justice dans ce pays ? Par ce qu’il y aura toujours des régiments armés dans le pays et des hommes prêts à prendre les armes pour défendre des intérêts égoistes.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:25, par Veritté
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    pas un pas de plus avec ce rsp. si jamais on fait l’erreur fatale de ne pas dissoudre ce rsp là maintenant il va nous causer encore des malheur après cette crise. ces éléments terroristes vont s’inviter à la campagne électorale, même le jour de l’investiture du nouveau président ils sont capable de le prendre en otage, ou bien ils vont intimider le nouveau président tout le temps. heeiiiii, il n’y a pas de discussion la dessus. la sortie de la présente crise passe par la dissolution du rsp.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:25, par payamsséba
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Bonsoir à tous. c’est malheureux et dommage pour nous burkinabé et non la cedeao ! ce projet d’accord est une insulte au peuple burkinabé ainsi qu’à la mémoire des martyrs des 30 et 31 Octobre. il est une insulte à la mémoire des victimes des récentes violences engendrées par le RSP. la cedeao manque de fermeté envers le RSP et il est abominable de négocier avec des terroristes de ce degré-là ! comment en ce 21è siècle, on peut prendre tout un peuple en otage pour des fins personnelles ? si cela aboutit, je ne le souhaite pas, constituera un grave précédent pour toute la sous-région ! l’histoire retiendra de vous, présidents béninois et sénégalais ce manque de courage dans ces négociations avec diendéré ! amnistie, et nos morts ? A bas la forfaiture ! A bas tous ceux qui bâillonnent le peuple burkinabé ! A ba ces diables et monstres de la violences !
    Que la lutte se poursuive jusqu’à la libération totale du vaillant peuple du Burkina Faso !
    Vive le pays des hommes intègres !
    Na n Lara n Sara !
    La patrie ou la mort, nous vaincrons !!

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:25, par fighter
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Macky et Boni sont venus juste allumer le feu chez nous. Nous n’admettrons jamais cette insulte de notre revolution. Vous endosserez la responsabilite de ce qui va naitre de votre honteux projet de rapport. Cela nous sortira pas de la crise. C’est plutot le debut de la crise. Vous connaissez mal la signification d’homme intègre.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:28
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    on accepte l’Amnesty à condition qu’ils rejoingnent l’etat major général des armés.d’autres personnes se leveront un jour commettrons des meurtes et après ils vont vouloir une Amnesty.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:28, par POUTAPALIOTA
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Diendéré et le Cdp peuvent peuvent avoir l’initiative d’une proposition de loi ou d’un projet de loi en réunissant un certain nombre de signatures indiqué dans notre constitution qui suivra la procédure normale en dehors de cela. Il est important pour lui et le CDP, pour Yayi et Macky de savoir qu’une loi n’est pas une simple proposition qu’on inscrit à un ordre du jour d’une réunion quelconque. C’est sérieux l’inscription d’une loi dans l’ordonnancement juridique d’un Etat.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:30, par erodi
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Un projet idiot, donnant raison à diendiéré, et imposant tout ce qu’il souhaite. Comment macky sall a-t-il osé partir avec une telle proposition s’il n’est pas un des acteurs secret de ce coup. C’est une tragédie pour l’Afrique nos organisation sous régionales qui semblent avoir une entente secrète entre anciens copains chefs d’états pour se supporter jusqu’à la mort au détriment des populations.. rappelez-vous que c’est la même CEDEAO qui au début de l’insurrection a menacé la population pour soutenir blaise avant de fléchir devant les évènement. Le peuple doit se libérer lui-même par sa détermination.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:30, par sage
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    On ne voit nul part un point qui garantit que le RSP n’interférera pas dans les élections à venir. Attention ! Attention ! Si jamais le CDP devait perdre, Diendere peut faire ressortir ses criminels pour mettre un terme au processus. Et puis, tuer des gens et se faire amniscier tranquillement, c’est dur, c’est dur, mon cœur pleure. Qu’est ce qu’on peut faire ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:30, par micarre
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    CEDEAO dites nous qu’elle dette aviez vous envers Golf et son RSP !!!
    Il vous fait peur a ce point ??? il vous tient dans sa main c’est ca ??
    dites nous toute la verite parceque la, on ne comprend pas comment vous osez presenter certains points et nous demander daccepter. Quel honte !!
    Et nos morts ????

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:30, par article 37
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Lundi 21 septembre 2015, le RSP devra sorti tout le bataillons pour affronter tout Ouagadougou. Nous n’allons pas nous soumettre à une junte militaire. Nous refusons même au pris de nos vies, pour nos enfants, pour nos martyrs. J’invite tous les burkinabès de saisir le procureur de la cour pénal international parce qu’il aura à connaître des crimes après le massacre
    OTP.InformationDesk@icc-cpi.int
    Adresse du procureur de al CPI
    Faisons le vite

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:31
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    J’ai mal, très mal en lisant les 13 points du projet d’accord de la résolution de la crise créée par le RSP et Djendiéré. Comment ceux qui nous gouvernent (les chefs d’Etat) de la CEDEAO peuvent proposer au peuple burkinabè d’accepter une amnistie après trois jours de tueries et d’exactions perpétrées par des hommes gagoulés membres du RSP, des choses qui se sont déroulées sous leurs yeux. Les dirigeants de nos partis doivent rejeter avec force de telles propositions qui sont aux antipodes des aspirations de notre peuple et de notre jeunesse. S’ils se rendent complices d’une telle félonie il ne nous reste plus qu’à voter le CDP parce qu’ils n’auront pas fait la différence avec ce parti source de tous nos malheurs. Nos enfants vont - ils mourir pour rien ? Les travailleurs du public comme du privé, des secteurs formel et informel, ceux dont le gain journalier fait bouillir la marmite du lendemain se seront - ils sacrifiés depuis jeudi passé pour ça ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:31
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    n’importe quoi

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:32, par RAY
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    ils nous prennent pour des idiots ces gas là...

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:32, par OUED.
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    "Compromis" ? En quoi cette liste de voueux est un compromos ?Qu’est ce que le terroriste a laissé tomber ? Et qu’estce qu’il a accepté de la volonté du peuple Burkinabé ?
    En mon sens la CEDEAO est venue conforter ce criminel et son gang dans leurs actes de terreur et de barbarie. A quoi bon tout cela ? Ils auraieng mieux fa:t de nois les affronter jusqu’au dernier souffle. Comment proposer de l’amnesyiepour des actes de tueries prémédités et répétés ? Des actes de viloences sans raisons sur la population et les media même.sous les yeux de envoyés de la CEDEAO. Je ne men reviens pas et je me demande comment sera la suite au Burkina ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:35, par .com
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Venez en Europe voir même si vous êtes president de la république et que vous comettez les bêtises. Le peuple demande votre démission. Quant tu éd intelligent accepte.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:35, par Lynn Hien
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Amnistie pour les putchistes ? Au moins 10 tués, 113 bléssés en 3 jours, la presse violentée, des chiffres qui s’ajoutent à la liste déjà longue des charcutés du RSP. Impunité totale donc pour des putchistes et les problèmes laissés entiers aux mains de Michel Kafando.

    Nos deux hotes avaient - ils eux aussi les fusils des terroristes à la tempe ? Heureusement le texte n’a pas été signé.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:35
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Ce projet d’accord est inacceptable pour le peuple Burkinabè. Il consacre l’impunité pour Diendéré et son gang de mercenaires et bafoue la mémoire des martyrs de l’insurrection. Macky SALL, avec cette compromission, vous n’avez pas rendu service au peuple Burkinabè. Pour tout dire, la crise demeure !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:36, par COMPAORE
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    En conclusion, On encourage l’impunité et on insulte les martyrs. Telles sont en d’autres mots, les conclusions de cette médiation honteuse.

    Ces propositions sont la voie ouverte et un encouragement des coups d’états en Afrique.

    MORALITE :
    Pour se faire entendre, il faut prendre les armes et s’insurger en bandit. C’est une autre voie acceptée de la démocratie.

    C’est vrai que nos politicien sont très habiles pour nous tirer vers le bas mais sachons au moins copier et ne donnons pas le mauvais exemple au monde

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:36, par zoe
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Vraiment facile, on ne comprend plus la communauté internationale. C’est ca la tolérance zéro pour les coups d’Etat ? On se lève, on prend en otage des autorités, on assassine des populations innocentes et face à la resistance du peuple on se donne une armistie . Il n’est pas qestion, les ne passeront pour perte et profit. La résistance populaire doit se poursuivre jusqu’à ce Diendere soit transfere a la cpi et les autres responsables du rsp deva nt la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:37, par biiga1
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    NIET ! pas amnistie. une fois de plus vous tuez les enfants des autres et réclamer l’impunité ! plus rien ne sera comme avant.

    NIET ! les inéligibles sont inéligibles pour de bonnes raisons (et la dernière sur la liste est ce coup d’état). Personnes n’est au dessus de la loi. c’est vrai que ces gens se plaisaient à être au dessus de la loi, mais plus rien ne sera comme avant.

    NIET ! le premier ministre reste premier ! c’est vrai que vous êtes habitués à utiliser la force pour avoir ce que vous voulez. mais pas cette fois ci. plus rien ne sera comme avant.

    A ajouter dans la liste :
    — Dissolution immédiate du rsp
    — Emprisonnement du wannabe général putschiste et des haut-gradés qui l’ont aidé.
    — Rappelle de Auguste Barry pour prendre la tête d’une task-force pour sécuriser le pays contre ces délinquants en ténu.

    Aux chefs d’état Macky et Yayi.
    Êtes vous vraiment sur que le message que vous voulez envoyer est que : le plus fort (ou plutôt celui qui croit l’être) peut tuer impunément, forcer son agenda et rentrer chez lui tranquillement boire sa bouillie ? Pas besoin d’être un Einstein pour savoir que ce n’est pas une base pour un développement.
    Je vous prie de ne pas nous démontrer que la stupidité humaine est infinie ! (ne soyez pas comme ce générale !)

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:37, par Kafando
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    L’indemnisation des victimes, le secours des blessés, leur prise en charge effectif... Au compte de qui seront-ils ? De l’État, des putschistes des OSC ou des parents des victimes ? Ça me parait très important avant toute idée d’amnistie.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:38, par Washington Moaga
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Si Son Excellence Michel Kafando accepte cela alors’il aurait participe’ a` la liquidation de l’esprit de l’insurrection d’Octobre 2014

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:40, par raogo
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    pas question pr l’amnistie et l’inclusion.c’est k meme trop facile ca.donc no matyres seront mort gratuitema.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:41
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    La CEDEAO Prend le peuple pour des imbéciles ou bien c’est quelle saloperie de décision qu’elle pense n8us soumettre. Que les cdpiste demenage des quartiers, on sait comment faire du mal. On verra bien dans pays il viendrons parlé de ses accords. Nous sommes au burkina et meme les famille des rsp ne serons épargné meme au village.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:41, par Sidsoba
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Ce projet d’accord présente beaucoup d’incohérences. En même temps qu’il dit que la CENI prendra toutes les dispositions pour la tenue des élections (point 5) dit que le gouvernement que le gouvernement doit organiser les élections (point 6). Qui organise les élections ? La CENI ou le gouvernement ? Aussi, une amnistie pour les évènements consécutives à des actes terroristes c’est trop demandé au peuple burkinabè. Je pense pas qu’une amnistie soit accordée pour de pareils actes au Bénin ou au Sénégal. Le Général Gilbert DIENDERE et sa bande ont tué des burkinabè et ils doivent donc répondre. Ils ont commis des actes terroriste et ils doivent subir les traitement qu’on réserve aux terroristes. L’un des slogan de notre insurrection populaire des 30 et 31 octobre était et est "Plus rien ne sera comme avant". Donc tout sauf une amnistie. Pardon oui ! mais pas amnistie !!!!.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:42
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Personne ne sera liberer

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:42, par jose
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Dite moi que c’est une blague..Autant que Blaise compaoré revienne nous gouverner. Et qu’on amnistie les terroristes pour les futurs crimes qu’ils commetront aussi par anticipation. Parce-que je doute fort qu’ils resteront impassibles si les élections se tenaient et que le favoris a la présidence les soit hostile.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:43, par vox veritatis
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Honte à la CEDEAO.
    Après avoir tué autant de Burkinabé pendant des décennies, Dienderé à juste ouvert une parenthèse pour tuer quelques uns en plus et il referme la parenthèse. Et tout le monde doit oublier ce qui vient de se passer. Parce que c’est Dienderé. Parce qu’il est très précieux pour l’armée Burkinabé. Parce qu’il est très précieux pour le Burkina Faso. Parce qu’il est précieux pour la CEDEAO, l’Afrique, la France et les USA.
    Est ce que tous les hommes naissent libres et égaux ?
    Est ce que le Burkina Faso appartient à tous les Burkinabé ?
    Est ce que la liberté est un luxe pour le Burkinabé ?
    Est ce que si Fatou Dienderé n’est pas députée le Burkina disparaît de la planète ?
    Par respect pour la vie humaine tout court (pas seulement pour les lois nationales et internationales) nous nous sommes refusés de laisser aller notre colère sur le CDP et ses partisans en considérant qu’ils sont des créatures de Dieu.
    Et voici ce qui nous est servi en retour.
    Que feront ils demain ?
    Tout le monde a été témoin de ce dont ils sont capables.
    Que personne ne condamne le Burkina après cela.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:43, par Alex
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Ce projet d’accord de la CEDEAO est un poignard contre le peuple burkinabè. Il est inadmissible la plupart des point que la CEDEAO propose. Le peuple doit refuser les accords de la CEDEAO qui a un parti pris pour le camp terroriste de Blaise Compaoré.
    NON à ces accords et OUI pour les points suivants :
    1. la reconstitution du gouvernement tel qu’il était avant la pris d’otages. Dans le cas contraire, je demande au Président Michel Kafando de refuser d’assumer les fonctions de Président de la transition.
    2. Il faut laisser la liste des candidats aux législatives et à la Présidentielle telle que décider par le conseil constitutionnel. Si ce n’est pas le cas, tout le conseil constitutionnel doit rendre sa démission.
    3. Aucune amnistie pour le chef terroriste Diendéré et sa bande. Que deviendront toutes ces personnes tombées sous les balles des putschistes ? A quoi aura servi tout ce sacrifice consenti par le peuple ?
    4. La dissolution sans délai de notre Boko Haram, le RSP.

    La lutte continue.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:43, par abdel
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    En gros ... les idiots qui ont lancé ce coup d’état c’était juste pour essayer d’imposer l’article 8 ( et ma femme et ma femme ?? ) et obtenir le départ de Zida et ses copains .. Ces idiots font partie de ceux qui ont poussé Zida à s’auto-imposer lors des événements de octobre 2014, en proposant des accords en faveur de l’armée et de la RSP avec des pseudo pardons. Ils finiront bien par tourner le dos un moment ou un autre.. on leur plantera le couteau comme ils l’ont fait cette semaine.
    L’histoire montre que dans les pays dirigés par une dictature militaire (sous couvert de jolies appellations incluant souvent les mots démocratie et/ou peuple) c’est bis repitita .. demain un autre général ou un autre "Zida" sortira de son chapeau un truc génial à la hauteur (plutôt basse) de la vision militaire.. malheureusement quand il n’y en a plus il y en a encore !!

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:45, par Badra
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    De qui se fout-on ? du CNT qui va voter cette loi favorablement ? Et si elle rejette une telle loi inique ? Appartient-il au RSP de dicter la marche de la République en demandant le retrait des militaires du Gouvernement ? Laissons finalement le CND commander le pays, je dis bien commander et non diriger ou gouverner car il ne pourra pas ; et là bonjour les assassinat et autres tortures. Vraiment la CEDEAO par Macky SALL est venu se foutre du vaillant peuple du Burkina en lui demandant d’amnistier ses bourreaux. C’est la totale

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:45, par lewang
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Donc Djendere s’en tire avec cette impunité ! il aura forcé l’immunité des hommes mais il ne l’aura jamais devant le tout puissant. ce qui m’écoeure c’est qu’il a utilisé des hommes saints sans taches de sang dans les mains au sein du RSP pour parvenir à ses fins. C’est désolant, mais la stratégie de JD était planifiée depuis et c’étiat d’amener ces jeunes saints, sans problème à s’embourber dans cette merde pour lui permettre à lui d’avoir cette immunité. Ces jeunes gens du RSP doivent ouvrir l’oeil et le bon car JD a l’avenir derrriere lui. Il tente juste de les utiliser pour ses propres intérest. Quand il trucidait Sankara, henri Zongo, Lingani, Dabo, Otis, Gasard, Oumarou Clément.......et j’en oublie, 90% des élements du RSP n’étaient pas nés. Je ne comprend pas pourqouyi vous allez prendre la bagarre de quelqu’un qui sera prisonnier dans l’audela ? a moins que vous soyez sans idéal dans votre vie. Au moins, cette impunité, pardon, cette huminité ne concerne que les actes de Septembre 2015. les autres actes le rattraperont tot ou tard.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:45, par BYLT
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Comme, c’est trop facile. Vous avez tué pendant 27 ans. Depuis le 16 septembre, vous aviez repris vos assinats. Et du coup, vous demandez bonnement qu’on vous amnitie. Ah ! Moi aussi je ferrai de mon fils un très haut gradé de l’armée, là quand j’aurrai des différends politiques, il ordonnera à sa troupe de s’emparer du pouvoir pour les regler et ensuite on le graciera. Comme c’est facile. Foutaise, vous prenez les gens pour des nez percés ou quoi ? Donc ce sont là les bonnes nouvelles du frelaté Beninois ? Mon oeil, au diable.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:46, par Traoré
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    c’est les candidats des partis politiq là qi voteront entr eux lors de ces élections sinon ces pas le peuple en tt k..

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:46, par le chat échaudé
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    De grâce nous demandons à nos hommes politiques de ne pas nous vendre à ce prix. S’ils acceptent ces propositions ,incendions leurs maisons. Dans ces propositions seule la première va dans le sens du peuple burkinabè.
    Hommes politiques, pensez à Thomas Sankara, à Norbert Zongo,et à toutes les victimes des 30 et 31 octobre et à tous ceux qui viennent de perdre la vie dans les derniers évènements.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:48
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    quel malheureux projet de sortie de crise ? on n’a fait que satisfaire les vœux de l’assassin. que dit le peuple burkinabè intégré et soucieux de son avenir ? si ce projet passe je deposerai ma candidature à la presitentielle aussi. je suis entrain de boucler ma caution pour pouvoir déposer ma candidature. si mon président KAFANDO et le conseil constitutionnel ne sont pas d’accord je chercherai des armes pour les chasser et demander la médiation de la CEDEAO. Je tuerai la population afin de bénéficier au moins une fois l’amnistie car diedieré en est bénéficié plusieurs fois même à visage ouvert.conseil constitutionnel, sacher que je suis en route.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:49, par wikiriso
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    La cedao s’est précipité au Burkina pour ralentir notre marche vers la liberté de l’armée enchaînée Par le général D. Voyez bien son incapacité à diriger ouaga. Le burkina ne se limite pas à ouaga. Le pouvoir n’est pas la force, la brutalité. Il n’ y a rien de brutal dans le pouvoir. Quand c’est décent, clair on n’a pas besoin du bâton. Qui use du bâton montre son incompétence. Ce que tu veux avoir par le bâton, d’autres l’ont tout simplement par la légalité et la légitimité

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:49
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Projet d’accord tout bénéf pour les putchistes et leurs alliés. Il satisfait presque à 100% leurs exigences :
    - 12. amnistie
    - 9. non dissolution du RSP
    - 8. inclusion totale
    - 3. retrait des militaires
    La Cedeao a manqué de fermeté et semble avoir fermé les yeux sur les morts et blessés.

    Que Dieu sauve mon pays.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:51, par A Bz
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Ha bon ! autant dissoudre le cnt si c’est la cedeao partisane qui doit lui imposer le champ dans lequel il doit legiferer.
    la proposition d’amnistie est d’autant inadmissible que diabolique.
    Maintenire un regiment terroriste est incomprehensible et inadmissible part le peuple burkinab

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:52, par Veritté
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    plus un pas avec ce rsp. cette crise doit finir avec sa dissolution. ses terroristes vont continuer à importuner la transition pour les mois restants, ils sont meme capables de prendre le président entrant en otage lors de son investiture ou de l’intimider durant tout son mandat.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:53, par Amen
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Le coup d’état le plus bête de l’histoire a vu intervenir une médiation aux résultats ridicules. Les médiateurs sont venus entériner les révendications des putschistes en oubliant de bénir le putsch. Pire l’ordre d’énumération des points est pernicieux et inquiétant... En francais facile, nos chers médiateurs ont dit ceci : Peuple du Burkina Faso, les putschistes ont raison, c’est la bonne mainière qu’ils n’ont pas trouvée, car ilssont trop militaires pour réfléchir : il faut les comprendre. Donc calmez-vous et bricolons ensemble les élections puisque le Gal putschiste se retire avec ses armes et ses hommes dans l’antichambre de la salle du conseil des ministres ; nous lui avons conseillé de ne plus agir mais nous ne pouvons vous donner aucune garantie car la parole du militaire n’a pas plus d’importance. En lui vous avez en outre un bon arbitre des élections.

    On s’attendait à un compris, mais pas de cette nature. La seule chose qu’on a pu arracher aux putschistes qualifiés de terroristes, c’est le retrait apparent de Diendéré du trône. Ce qui semble une injure au peuple burkinabé et à l’histoire africaine, c’est l’amnistie que l’on veut imposer. Au lieu de de dissuader une fois pour toutes toute autre intrusion brutale des militaires dans l’arène, politique, on a choisi de cautionner à mots couverts le putsch à la Diendéré. Le Burkina Faso souffre des pardons donnés au mépris de la vérité et de la justice.

    Je crains que le prochain coup d’état ne soit la contestation violente des élections comme cela s’est passé en Côte d’Ivoire.

    De la part de la CEDAO actuelle, je ne suis pas totalement surpris, sauf que j’osais croire que Macky Sall était capable de mieux..

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:53, par Gnamienf
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    En avant, citoyens !
    En avant pour la libération de notre pays !
    Nous ne sommes pas le Burundi !
    Nous ne sommes pas le Congo !
    Nous ne sommes pas le Togo !
    Nous le sommes pas la Côte-d’Ivoire !
    Nous sommes les citoyens libres du pays des hommes intègres.
    Nous sommes la patrie de la justice et de l’égalité.
    Nous sommes la patrie du réveil des consciences du continent.
    La solution se trouve chez nous.
    Pas dans la poche d’un Malick !
    Debout, citoyens et concitoyennes !
    Debout ! Nous sommes la solution !
    La patrie ou la mort, nous vaincrons.
    Nous débarrasserons notre chère patrie des terroristes et des sanguinaires.
    Nous débarrasserons notre patrie des apatrides et des sans lois.
    Nous n’avons pas besoins de chiki de CDEAO,
    Cautionnant la forfaiture des putschistes.
    Nous débarrasserons notre pays des mécréants,
    Pour que notre patrie réponde à son nom vrai,
    Pays des hommes intègres et déterminés.
    Vive le peuple burkinabè, vive la nation du Burkina
    Et que jamais plus les ogres et le pieuvres de reviennent dans la cité de Thom le vrai !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:54, par KAWASA Ben Kyriel
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Cher Monsieurs de la CEDEAO, de l’ONU, chers Burkinabe,
    Nous voulons la paix et nous somes pretes au compromis, mais nous ne pouvons accepter cet accord. Qui se sentirai dans un Burkina avec le RSP et Diendere qui jouera au policier et un role de milice a la solde du CDP ? personne a commencer par Michel Kafando lui meme, meme la le cas ou les troupes francaises ou americaines lui proposerait d’assurer sa securite. Le RSP pourrait tjrs le kidnape et attente a sa vie.
    Nous pourrions encore accepter
    - la participation de tous aux elections
    - l’amnestie pour les evenements depusi le 17

    mais nous devons reclammer comme conditon sine-equa-non
    1- le depart de Diendere du pays
    2- le dementellement immediate et sans condition du RSP, la relocalisation du personnel et une occupation du cap Naaba Koom 2 (camp du RSP) par la gendarmerie nationale.

    Quel acteur politque serait en securite dans un pays ou un parti politique- le CDP- a un bras arme (comme le Hezbollah libanais) - le RSP- qui a meme le culot de sequestrer un president ? les hommes politiques finiaraitent apr demenader la protection par des elements des forces de securite qu’il choisiront eux meme. L’histoire nous apprend que la guerre civile au Congo-Brazza a commence ainsi. les gardes rapprochees des homme politiques choisies par eux meme (car la confiance est rompu entre les acteurs politiques), transforme en milice cobra, Ninja et autres Julu. Puis la guerre et les morts... est-ce cela que la Sagesse de Macky Sall prepare pour le Burkina Faso ?

    Rappelons -nous qu’au Togo en 2005, nous avons vu des militaire voler des urnes et courir avec, pouvons-nous eviter cela au Burkina ? Non
    Rappelons nous encore que l’armee ivoirienne sous les ordre de Gbago avait encercle la CENI en Cote d’Ivoire en 2011 et fait proclamer des resulats en sa faveur. Cela a conduit a la guerre civile. Est-ce cela que la Sagesse de Macky Sall, Ibn Chambass, Kadre Ouedraogo prepare pour le Burkina Faso ? Que feriez vous si le RSP encercle la CENI au moment de la proclamation des resultats ?
    Que feriez-vous si des incident eclatent entre les candidats soutenus apr Dienddere et protege pa son RSP et les populations et autres candidats ?

    Chers diplomates, vous preparez la guerre civile pour ce pays. et si elle eclatait, elle impactera toute l’Afrique de l’Ouest. Vous ne resolvez aucun probleme, vous donner juste le temps au uns et aux autres de se preparer pour la VRAI guerre. Au regard des derniers evenements, elle est deja larvee, vous en avez seme les graines...

    Que Dieu protege le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:55, par yassiriki
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    vous nous prenez pour des nez percés ? Qui va accepter qu’on bouzi des enfants et revenir imposer qu’on donne pardon . est ce que vous vous imaginez un être humain accepter cela. si les politiciens l’on accepté tant p ;i nous ;il n’est même pas question . savez vous que c’est le manque de justice qui es la mère des violences ? . croyez vous que les Parents et amis des victimes vont croisez les bras ? Puisqu’il ya pas justice il rembourse. vous ne fait pas du bien au CDP et a ses mercenaires. cet accord les expose plus que jamais . vous verrez
    Réné Emil Kaboré ;Léonce Koné , Achile tapsoba Hermann............................................’.?./§§§§

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:57, par adama soubeiga
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    foutaise,seul dieu va juger et châtier les mécréants.Allah est notre force.vive nos ancêtres.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:58, par burkonabe
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    QCM:cochez les bonnes propositions
    1,2,4,5,6,10,11,

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:59, par Harouna
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Je remercie d’accord les médiateurs en l’occurrence les présidents Macky SALL et Yayi BONI d’avoir accepté sacrifier de leur temps pour être au chevet des burkinabè cernés par des terroristes. Mais je dis et je le répète, s’il suffit d’avoir des armes et se lever un beau jour pour tuer les enfants d’un pays comme des poulets et interrompre le processus de démocratisation sans être inquiété c’est très grave ! je ne suis pas d’accord avec les points 3 ; 7 ; 8 et 12 du projet de compromis. Il est très facile de tuer les enfants des autres comme des poulets et blesser d’autres et demander à ce qu’il n’ y ait pas justice, c’est insensé. Ceux qui ont soutenu mordicus la modification de l’article 37 et qui par la suite ont favorisé l’avènement des 30 et 31 octobre ne peuvent pas participer aux élections. Le retrait des militaires du gouvernement relève de l’égoïsme, de l’hypocrisie. Leur présence n’entache rien dans le processus de la transition. Gilbert Diendéré et ses militaires doivent répondre de leurs actes. Ils ne peuvent pas tuer les gens comme des poulets comme ça ! Le projet de compromis est partisan, il prend parti pour le RSP.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 21:59, par Sonré
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    seule l’UA est en phase avec les aspirations du peuple burkinabè. allons seulement !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:01, par Un Burkinabe meurtri
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Il ne devrait pas y avoir de protocole d’accord. Ces gens doivent deposer les armes et remettre les choses comme elles étaient avant le 16 septembre, à l’exception des morts et des multiples blessés. Tout compromis serait leur donner raison et ouvrir la porte à de tels agissements chaque fois que les décisions ne seront pas en leur faveur. Ils pouvaient essayer de négocier l’inclusion du CDP d’une autre manière que par les armes.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:01, par shalom
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Ce projet d’accord est fondamentalement inique. C’est même un encouragement à perpétrer des coups d’État. Il suffit d’être militaire, d’avoir des armes et des intérêts égoïstes à défendre. C’est vraiment une honte !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:03, par Kamélé
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Crise au Burkina Faso : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO et les ambassadeurs de la France, des USA et de l’UE
    Les points 1 (la libération sans condition des personnalités détenues au cours des événements du 17 septembre) et 10 (La cessation de la violence) sont les points les plus honteux c’était des préalables à obtenir avant le début de toute négociation. Sinon, en pleine négociation, le comité des médiateurs discutaient avec des preneurs d’otage, des terroristes et des gens qui tiraient sur une population civile aux mains nues avec des armes de guerre. Ceci est la preuve de l’inexpérience du comité de médiateurs. Le Point8 : Les personnes inéligibles pourront prendre part aux élections. J’ose croire que cette erreur de formulation ne vient pas des médiateurs. Sinon comment une personne inéligible peut prendre part à une élection. Ils auraient dû dire les personnes jadis déclarées inéligibles…

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:04
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Ce projet d’accord est insupportable et inacceptable en ses points 7, 8, 9, 11 et 12.
    Il consacre la mort de l’espoir de tout un peuple et ouvre la voie à un désordre dans la gestion de la société burkinabè. La CEDEAO n’aura rien trouver d’autre qu’un coup d’état pour valider une décision de justice contraire aux aspirations d’un peuple ? Sera-t-elle véritablement une communauté des peuples ? Car tous les peuples de l’espace sont meurtris avec celui du Burkina Faso. Elle cultive par ces actions une attitude de haine profonde au fond des populations vis-à-vis d’elle. Que MAKY SALL se rappelle que face à WADE, il a reçu le soutien de toutes les populations.

    Qu’est-ce que vous nous demandez d’accepter ? Que chaque burkinabè vive dans la peur d’être tué par des personnes armées sans foi ni loi, sans que la société ne soit à mesure de le protéger et de lui faire justice ? Que les institutions du pays sont sans importance et qu’il n’y a que la force des armes qui compte ? Si la CEDEAO entérine ce précédent, ses conséquences ne se limiteront pas au Burkina Faso et tout président pourrait attendre son tour. On récoltera le fruit du modèle de société qu’on aura semer.

    Que tous les Chefs d’Etat africains et occidentaux non impliqués dans ce complot destiner à détruire les bases qui fondent toute nation dénoncent ouvertement ce projet d’assassinat collectif et soutiennent des propositions visait à restaurer une paix et une quiétude durable.

    Je ne soutiens pas de parti politique, je suis profondément meurtris dans mon âme face à ce mécanisme de règlement de questions politiques et judiciaires. Je me soucis du modèle de gouvernance sociétale que l’on veut inculquer à travers ce projet d’accord.

    Puisse la Sagesse Divine nous guider tous !!!

    Dieu Bénisse le Burkina Faso !!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:04, par Neema
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    De très bonnes propositions. Mais la plus difficile sera le pardon. Je propose de laisser le peuple choisir par les urnes ceux qui vont juger avec justice et équité les torts non seulement de ce coup d’état, mais tous les autres torts politiques du passé. Les actes de vengeance ne perpetuera que des actes de vengeance, qui ne finiront pas dans un cycle vicieux. Que les Seigneur nous aide à aimer nos enemies et vaincre la haine par l’amour.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:04, par Mr Seydou Coulibaly
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    L’essentiel est de sortir de la crise !!!!
    Pour des raisons de securite’ je conseillerais au President Senegalais son Excellence Macky Sall de ramener avec lui Yacouba Zidaa’ Dakar !!!!!!! IL FAUT CALMER LE JEU ET EVITER LA FUITE EN AVANT !!!!
    Les militaires doivent rester dans leurs casernes et surveiller le bon deroulement de la transition a’ distance !!!!!!!!!!!! C’est bien le meme conseil que j’avais donne’ au PM Yacouba Zida mais malheureusement, il a prefere’ quitte’ sa base militaire pour le poste de PM !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:05, par Aboubacar ILBOUDO
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Comment la CEDEAO ose presenter ce compromis aux burkina bés
    Comment ils osent insulter la memoire de ceux la qui sont tombés pour la lutte
    Comment ils osent applaudir ce acte car demander qu’on pardonnent c’est comme dire aux peuple d’applaudir pour les putchiste
    Kadre Desire O comment a t il pu nous trahir jusqu’a ce point la.
    On ne veux pas de cette mediation
    le pouvoir aux peuple c’est leur slogan et comment osé dire non au choix de ce peuple
    C’est ce meme peuple qui a risqué sa vie en diant non aux changement de l’article 37, ce qui a amené blaise a quitter le pouvoir
    C’est ce meme peuple qui a di non au putct
    comment osez vous rejetter l’aspiration qui conduit a l’insurection
    Ou etait ces mediateur.....
    Quand nos frere se faisait tuer ou il etaient
    Ces gars la ne sont pas venus pour nous
    merde

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:06, par Kamélé
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Dans l’ensemble, la CEDEAO, les ambassadeurs des USA, de la France et de l’UE donc les représentants de François Hollande et de Barack Obama ont eu peur des terroristes et veulent mettre la pression sur le peuple. Messieurs les ambassadeurs, vous auriez dû être plus courageux en disant au RSP que non seulement sa sortie a causé leur dissolution mais le fait d’avoir tirer avec des armes de guerre sur des civils aux mains nues les oblige à accepter d’être déployé. Ce sont vos pays qui stimulent que nos devons nous battre pour notre liberté, pour la démocratie, pour des meilleurs conditions de vie et éviter d’aller chez vous pour diminuer vos ressources déjà limitées. Mais quand un peuple écoute vos conseils et se fait tirer dessus avec des armes de guerre par son corps dits d’élite vous suggérez à ce même peuple d’accepter le pardon et de leur accorder l’amnistie. Si telle est la situation, restez chez vous avec vos notions, valeurs et aspirations que vous faites miroiter aux autres peuples. Les présidents Barack Obama et François Hollande nous ont toujours invité à nous battre pour avoir des institutions fortes et quand on se bat on nous tue leur représentant (ambassadeurs) nous propose d’accepter l’amnistie et le pardon face aux terroristes et nous félicite d’avance d’avoir accepté cela. Obama et Hollande voici un peuple qui a voulu suivre vos conseils pour avoir des institutions fortes. Ce peuple s’est battu dans toutes les villes pour cela. Les terroristes ne contrôlaient même pas un demi-quartier de Ouagadougou. Ils ont délibérément tiré à bout portant sur les civils aux mains nues avec des armes de guerre. Et vos représentants n’ont rien trouvé que de nous imposer poliment l’amnistie et le pardon pour nos agresseurs comme si dans cette situation c’est le peuple qui suit vos conseils qui sont le faible et qui doit accepter cette amnistie. Cette façon de faire décourage sans doute les autres peuples qui veulent suivre vos conseils. Peuple du Burundi, des deux Congo (Brazza et Kinshassa), faites beaucoup attention. Si vous réussissez comme nous (voir insurrection des 30 et 31 octobre 2014 au Burkina Faso et voir résistance des 16-20 septembre 2015 face aux terroristes), si vos terroristes vous massacrent, les représentants de la communauté dite internationale, cette communauté qui nous fait miroiter la justice, la liberté, la démocratie, vous imposera le pardon et l’amnistie pour vos agresseurs.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:07, par harum
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    ces gens de la CEDEAO tiennent a nous humilié.cest mtna plus que que jamais que
    notre DEVISE LA PATRIE OU LA MORT AURA TOUTE LA PLENITUDE DE SON SENS

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:11, par sidnooma moun
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Certes, le RSP s’étant imposé par les armes, il a fallu tranché en sa faveur pour éviter qu’il y ait davantage de blessés et de morts. Mais quelle sera la réaction du peuple s’il ne trouve pas son compte dans ce schéma de sortie de crise surtout par rapport au points suivants :
    - Le 12è point constitue une insulte pour les victimes , leurs parents et même pour ceux qui ont tiré ou ordonné de tirer à balle réelle sur leurs frères. c’est très ambiguë lorsqu’on demande l’adoption d’une loi d’amnistie pour des putschistes qualifiés de terroristes dans plusieurs condamnations du coup d’état le plus stupide de la planète et de notre temps.
    - le point 7 remet en cause la relecture par le CNT de la loi O13 pourtant attendue par la plupart des travailleurs
    - la question de la réforme (point 9)de l’armée remise au futur gouvernement rendra la CENI dépendante et non indépendante. C’est le candidat que le RSP imposera qui nous malmènera au bout du compte. Si le RSP peut imposer l’éligibilité de candidats malgré les tares qu’ils trainent, il tentera d’imposer un président à Kosyam et des députés à l’assemblée
    - si son CDP perd les élections ce qui est fort probable surtout avec les évènements récents qui enfoncent davantage l’ex-majorité, on n’est pas à l’abri d’un autre coup d’état sous prétexte que les résultats des élections ont été truqués.
    par ailleurs pourquoi aucune sanction n’est prise contre les putschistes verreux et pire ; on compte les protéger par l’adoption d’ une loi d’amnistie ?
    Que la CEDEAO réexamine en profondeur et de façon sincère son schéma de sortie de crise sinon nous ne sommes pas encore sortie de l’ornière. Nous voulons une sortie de crise réelle et durable et non une cohabitation pacifique avec le RSP. le comité des médiateurs nationaux malgré leur bonne volonté ne pourra pas parvenir à l’application entière de ce schéma car les burkinabè ont progressé. ils ont déjà bcp vu et subi trop d’injustices.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:12, par Math
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Qu’est ce que le peuple gagne ici ? RIEN. Vous ne pouvez pas nous imposer cela. Inutile de remettre aux chefs d’Etats c’est une affaire du peuple du Burkina
    Minables mediateurs

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:12, par xpress
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Foutaise, foutaise, et encore mile fois foutaise. Dans ces conditions le deplacement de ces soit-disant mediateurs n’en valait pas la peine

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:14, par Obouma
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Moi, militant du CDP, j’aurais quitte a jamais ce maudit parti des aujourd’hui, rien que pour me reconcilier avec Dieu et les mannes des ancetres. Jamais je ne serais reste dans ce navire satanique mouille du sang de mes freres.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:14, par Jeunedame seret
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Points 4, 7, 8, 9, et surtout 12, 13..! La CEDEAO sera responsable d’une guerre civile dans notre pays avec ce projet d’accord s’il est appliqué. On comprend sa complicité dans ce coup ; pour ne pas dire son projet de vengeance. Mais jamais ; on ne veut pas de ce projet.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:15, par NANA
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    tout dacord mais l’amnistie non. pourquoi ? qu’il repond a ses actes. que feront les familles des defuns nous de nos frères et amis mort ? donc ya plus de justice alors.tout dacord mais l’amnistie non. pourquoi ? qu’il repond a ses actes. que feront les familles des defuns nous de nos frères et amis mort ? donc ya plus de justice alors.tout dacord mais l’amnistie non. pourquoi ? qu’il repond a ses actes. que feront les familles des defuns nous de nos frères et amis mort ? donc ya plus de justice alors.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:16, par oued
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Ah bon !!!
    A cette allure, la CEDEAO risque de légiférer à la place du CNT sur des questions urgentes qui engageraient le Burkina Faso. Exemple : dans le cadre communautaire une décision concernant une question donnée impose aux pays membres de la communauté d’adapter leurs juridictions sur la question concernée dans un délai de 12 mois à compter par exemple de juin 2014. Penser vous que le point 7 tient la route parce qu’on veut satisfaire des militaires ? Soyons sérieux la !

    Le point 6 est caduc et sans substance. Il en est de même pour le point 11. soyons réalistes la ! Ou bien c’est la longueur de la liste qui importe ici !

    le point 8 ? C’est quoi ça ? Ne sous estimez pas nos constitutionnalistes ! ils ne vont pas ce contredire comme vous le souhaitez ?

    Pour le point 4, quel est l’élément juridique qui motive la longue prorogation jusqu’au 22 novembre de quelle année d’ailleurs ?

    En réalité, il n’y a que trois points à soumettre à la CEDEAO.

    Ajoutez aussi l’extradition des putschistes et leur mise sous écoute de la gendarmerie pendant au moins une année après l’investiture du nouveau président élu. Comment pourront nous amnistier s’il y a des récidives de leur part ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:17, par pabeguèba
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    LA CEDEAO EST VENUE AVEC UNE MASSUE ET PROCLAME PAR KADRE DESIRE LA MORT CERTAINE DU PEUPLE BURKINABE. NOUS DEMANDONS A TOUS LES PAYS MEMBRES DE LA CEDEAO D’AMNESTIER LES CRIMELLES ET LES OPPOSANTS DE LEURS PAYS. COMME PROPOSE AU BURKINA FASO. FAITES DE MEME CHEZ VOUS. ET LE TOUR EST JOUE. DIENDERE LA CEDEAO T’AIME BIEN CONTINUE DANS CETTE LANCEE EN TUANT AVEC LE RSP TON PEUPLE. PUISQUE CE N’EST QUE VOUS QUI COMPTER. VOUS AVEZ DE SI GRANDS BIENS ET CE QUI VOUS MANQUE C’EST LE POUVOIR.. REGNEZ ETERNELLEMENT ACHAB DIENDERE ET ZEZABEL FATOUMTA

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:17, par pasgrevedetudiant
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    La nuit porte conseil. Les OSC doivent penser aux et contre de ces propositions avant de donner son point de vue. Qu’est ce qui va se passer si d’ici la on n’a pas de solution ? Si d’ici la fin du mois ya pas de salaire pour les fonctionnaires ? actuellement tous les commerçant s se plaignent parce que ils n’arrivent plus à vendre les marchandises et les célibataires ne gagnent plus à manger parce que les restaurants sont fermés. Est ce que affamé le peuple qui est sensé lutter c’est la meilleure solution ? A bon entendeur salu

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:17, par PUISSANCE 21
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Pas d’amnistie. Cela encouragera d’autres terroristes dans le futur. Il faut qu’ils soient tous jugés.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:18, par sanou douba dossoun
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Tout sauf le retour de ceux qui ont ete ecarte par la cour const.point d’aminidtie.la cedea na qua partir et nous allons regler notre problem

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:18, par NANA VINCENT
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    que justice soit sur les defuns et que ZIDA soit en bonne santé et surtout decoré

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:18, par Tico
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Le point 12 est inacceptable ! la dissolution du RSP et l’arrestation de ses officiers terroristes sont non négociables. Peut-on assassiner de jeunes manifestant les mains nues impunément ? Ça sera une erreur grave de maintenir ce corps dit ’’d’élite’’ dont les faits d’arme se limitent à l’assassinat de civils non armés. Ils nous tuent avec les armes que nous leurs avons offertes pour nous défendre. Après les élections (le CDP ne peut gagner ces élections) ils trouveront une raison farfelue pour faire un coup d’état à nouveau. Disons non à cette compromission !! La lutte continue !!

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:19, par Tamou
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Pas grave on dit que à défaut de la maman on tête la grand mère, je comprend certains concepts comme terrorisme !!!!! Vous (RSPistes) aller voire, Merci CEDEAO

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:20, par Eric
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Est Ce Que Pour Ca Djendere’ Avait Besoin D’un Coup D’etat Pour Tuer Des Burkinabe

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:22, par mirek
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Le projet d’accord doit commencer par la remise du camp Naba Koom ainsi que l’ensemble de son contenu au chef d’état-major général des armées. Autre point, est l’aliénation du CNT qu’on oblige à voter une loi d’amnistie pour les terroristes. Si ces deux points sont pris en compte, le reste peut être accepté par esprit de conciliation.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:24, par intégrité
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Que gagne le peuple dans toutes ces propositions hormis les 2 1ers points. Pardon d’accord mais justice d’abord. Que Dieu sauve le FASO

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:26, par issac
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Prochain putsch : le 22 Novembre au plutard

    Le general vient d’accepter son depart de la tete de sa junte, a condition que la candidature de son parti politique soit remise en selle. Au cas ou ses partisans perdraient l’élection. Il organisera un nouveau putsch. Affaire a suivre

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:27, par wenlasida
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Personnellement je pense que la proposition d’inclure tout le monde ne me gêne plus . On peut même dire à Blaise, Fatou Eddie et qui sais je encore de se présenter. Le problème c’est où vont ils battre campagne eux qui ont assassiné de sang froid le peuple. Mais cela est leur problème.
    Mais où je ne peux accepter c’est passer un blanco sur les meurtres.il faut que ceux qui ont abattu de sang froid les jeunes doivent répondre de leurs actes autrement je crains que la loi du talion ne s’applique sur eux et leur famille

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:29, par Ahmat
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Cet accord est bon à prendre malgré ses multiples injustices puisqu’un mauvais arrangement vaut mieux qu’un bon procès.
    L’avenir rendra justice au peuple et singulièrement aux victimes.
    Vvive le Burkina Faso, Vive son vaillant peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:29, par MAXWELL
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    C’est quelle médiation ça ? La CDEAO sera responsable de tout ce qui arrivera au Burkina d’ici mardi. Dans tous les cas on a vu toutes ces séries d’embrassades à l’arrivée des médiateurs à l’aéroport. C’était comme quelqu’un et ses potes qui venaient pour valider les décisions prises par Diendéré. Il a dû dire à ses amis du Cdp : ne vous inquiétez pas je vous règle ça vite fait avant les élections et il n’y aura rien. Le minimum que j’attendais de la CDEAO est la condamnation du coup d’état et des sanctions pour les auteurs. C’est scandaleux de demander au Burkina de voter une loi d’amnistie après un coup d’état aussi sanguinaire. On a vu des coups d’état sans aucune effusion de sang qui ont été sévèrement sanctionnés et celui là non ? Si vous ne pouvez pas demander la mise aux arrêts des auteurs du coup d’état, ne demandez pas qu’ils soient amnistiés. Non CDEAO ne ratez pas l’occasion de rentrer dans l’histoire par la grande porte. Respectez au moins la douleur des familles endeuillées. Si ce projet est validé vos peuples mêmes vont s’opposer énergiquement. Vous n’avez fait qu’entériner tout ce que Diendéré a exigé. Et le peuple dans tout ça ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:32, par MAXWELL
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    C’est quelle médiation ça ? La CDEAO sera responsable de tout ce qui arrivera au Burkina d’ici mardi. Dans tous les cas on a vu toutes ces séries d’embrassades à l’arrivée des médiateurs à l’aéroport. C’était comme quelqu’un et ses potes qui venaient pour valider les décisions prises par Diendéré. Il a dû dire à ses amis du Cdp : ne vous inquiétez pas je vous règle ça vite fait avant les élections et il n’y aura rien. Le minimum que j’attendais de la CDEAO est la condamnation du coup d’état et des sanctions pour les auteurs. C’est scandaleux de demander au Burkina de voter une loi d’amnistie après un coup d’état aussi sanguinaire. On a vu des coups d’état sans aucune effusion de sang qui ont été sévèrement sanctionnés et celui là non ? Si vous ne pouvez pas demander la mise aux arrêts des auteurs du coup d’état, ne demandez pas qu’ils soient amnistiés. Non CDEAO ne ratez pas l’occasion de rentrer dans l’histoire par la grande porte. Respectez au moins la douleur des familles endeuillées. Si ce projet est validé vos peuples mêmes vont s’opposer énergiquement. Vous n’avez fait qu’entériner tout ce que Diendéré a exigé. Et le peuple dans tout ça ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:40, par sidbala
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Moi au regard des propositions de la cedeao, si elles sont acceptées je pense qu’il faut inclure une autre proposition à savoir que Gilbert choisit le futur président et nous on remet tout l’argent des élections aux bailleurs qui nous ont soutenu. On gagnera en temps et en argent. Ce sont des injures. Le futur président sera un otage je vous assure c’est maintenant qu’il faut arrêter ces terroristes ou jamais

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:42, par wendpanga
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Trahison, trahison. La couleuvre ne passera pas. Enfants du Faso nous sommes obligés de prendre en main notre destin. Points de salut pour les massacreurs du peuple. Aujourd’hui la CEDEAO se fait complice de l’ignomie. Honte à la cedeao honte à tous ceux qui veulent forcer la capitulation de notre jeunesse oh combien courageux. Honte à la soi disant armée pour ne pas avoir défendu le peuple meutri. Aux armes citoyens car c’est le seul langage que comprend vraiment les malveillants dirigeants africains. J’ai mal très mal même pour l’espoir de la démocratie et le progrès en Afrique quand seul la loi du plus diabolique est la règle. Pour la patrie , nous enfants du Faso rejettent en bloc la proposition de la cedeao. La lutte continue et les affres de l’enfer s’ abattreront sur ceux qui baillonnent leur peuple .

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:43, par waabo
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Fatou on t’attend vient battre campagne. Fais toi accompagner par ton mari. Ha ha ha

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:43, par Noboul
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Et la voix du peuple burkinabè ? Donc les burkinabè ne connaissent pas ce qui est bien pour eux ! Toujours des décisions qui ne tiennent pas compte des suggestions de la population !
    et l’UA qui a désigné des terroristes qui sont entrain de décimer la population, que fait-on d’eux avec votre amnistie ou amnésie ? Syndicat CEDEAO des chefs d’états, pensez à la CEDEAO des peuples !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:44, par curieux
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Seul probleme a mon avis point 8.
    Inadmissible l amnistie pour ses criminelles.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:44, par Traore
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    DE LA FOUTAISE TOTALE !! DONC CEUX QUI SONT MORTS ÉTAIENT CE DES MOUTONS ???

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:45, par moubass
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Quelle honte ! Malheur à tout burkinabè qui accepte ce texte en l’etat.
    Pas de cdp aux élections. Dissolution du rsp. Cours martiale pour tous les putschistes.
    Point barre. La cedeao nous cherche et nous trouvera. Tous mobilisés nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:45, par medio
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Foutaises !!Diendere et son gang doivent assumer leurs responsabilités.
    Il ne mérite plus ses galons.Un diviseur, un calomnier,un putschiste qui être mis aux arrêts.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:48, par Isso
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    que tout le monde sache que avec de telles exigeances nous ne pouvons pas organiser des elections dici le 22 novembre car la dinamique qu existait est cassee. notre seul recours qui nous reste est le Tout Puissant ;quil n nous vienne a secours.Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:49, par a
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce quett propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Donc on a mis à plat la charte de la transition dont la mème avait pris part ? Je l,avais prévu mais que Macky sache que la merde que la CDEAO a semée en rci ne marchera pas ici.Nous avons toujours fait notre révolution sans l,aide de la cdeao et cette fois ci encore nous la ferons sans la cdeao.Dans quel pays du monde un putchiste terroriste peut imposer ses volontés.J,ai honte pour la cdeao,ce machin à la solde de Alassane et de Macky.Yayi a mieux fait de ne pas cautionner cette forfaiture.A BAS la cdeao,MERDE A la cdeao. AN LARA AN SARA

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:49, par le vieux
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Sall est venu exécuter une sale besogne pour des commanditaires et des exécutants d’un massacre du peuple digne et innocent au Burkina Faso, mais les mânes de nos ancêtres leur revaudront leur forfaiture. Le monde entier saura que notre intégrité nous ne l’avons pas payée. Je ne parle pas des apatrides diaboliques qui ne font que retarder leur rencontre avec le diable en personne. Nous vaincrons toutes les bassesses qui veulent mettre notre Faso a genoux.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:49, par naba
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Pendant 27 ans vous avez muselé , torturer ,exclus et même tuer une partie peuple c’était normale pour vous. Maintenant que le vent à tourné vous crié au scandale et vous prenez des armes. Sachez que la force ne peut s’imposer indéfiniment. Le peuple aura toujours le dernier mot.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:50, par Djino
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    C’est inacceptable comme proposition surtout les points 7, 8, 9, 11, 12. Le RSP sortirait-il victorieux de cet accord alors qu’il a massacré des vies et vandalisé des biens privés ? Cette médiation est un échec pour la démocratie !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:50, par Burkinabé Samné
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Qui sont ceux qui ont osé vendre le Pays à celui( Djendere) que le monde entier a qualifié de terroriste ? Amnestie ? Inclusion ? Exclusion ? Et les martyrs des 30 et 31 Octobre 2014 ? On donne raison au diktat. "La patrie ou la mort, nous vaincrons" seule la lutte libere

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:53, par le Sage
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Avait-t-on besoin de tous ces morts pour aboutir à ce qui sautait aux yeux depuis le début de la transition ?
    Toute la communauté internationale avait attiré l’attention de nos dirigeants sur toutes ces questions.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:55, par leréfléchi
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Ces décisions constituent une honte pour tous les pays de la COMMUNAUTE (CEDEAO) et un échec pour la médiation. Une institution sérieuse ne prendra jamais de telles decisions médiocres et insultantes pour un pays de la trempe du Burkina Faso. Que Dieu lui même fasse la justice du peuple burkinabé

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:56, par ZONGO
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Les médiateurs manipulés par la France, gardez votre accord merci mais on n’en a pas besoin.Dans quelle république une armée agit au nom d’un parti politique pour imposer son à tout un peuple ?
    Eh encore on parle d’amnistie pour des terroriste qui tue ses propres frères sans pitié ?
    J’appele tous les dignes fils du Burkina se mobiliser car la lutte continue jusqu’à ce que les aspirations du peuples soient respectées.
    Je non et non et exige
    la dissolution sans conditions du RSP avant le 30 septembre
    point d’amnistie pour les auteurs de ces crimes
    pas de remise en cause de la décision du conseil constitutionnel
    LA PATRIE OU LA MORT

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:57, par rakim
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Tout ça pour aboutir a cet accord bidon ? On peut donc dire que gilbert dienderé et le CDP ont atteint leur objectif. Alors ont tue de pauvres citoyens pour permettre a des individus dont les mains sont tachés de sang parce que responsable des morts de l’insurrection de briguer la présidence. pauvre burkina. Donc ces gens sont mort pour rien les 30 et 31 octobre. Alors que de sang versé pour rien.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:58, par KABORE
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Ces médiateurs ce sont simplement foutus de notre constitution et du peuple Burkina en nous obligeant à accepter les propositions. François Hollande en mettant en garde ces qui ne seront pas d’accord nous impose à la limite un président. Ils sont tous des putschistes ces dirigeants

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:59, par le leader
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Mon coeur saigne. je manque de mot pour exprimer ma très profonde déception. Ainsi l’Afrique ne pourra jamais aller de l’avant et je comprends maintenant pourquoi certains prennent des bateaux d’infortune pour s’échouer dans la mer. Je suis en doctorat de médecine et des que je soutiens je quitte l’Afrique. Je n’accuse pas rien que le RSP loin de là j’accuse aussi les partis politiques les OSC et ces présidents médiateurs. Donc on passe sous silence tous ces morts, et ces crimes ??? pourquoi la dissolution du RSP doit elle attendre ? A cette allure on doit libérer tous les prisonniers qui, certains pour un poulet volé pour assouvir leur faim ont été enfermés en attendant un jugement qui n’arrivera presque jamais faute de dossier. Pendant ce temps des terroristes prennent en otage tout un gouvernement et tire à bout portant sur des gens sans défense et pour "sauver la paix" ils sont armistiés . Quelle est cette foutue de paix qui repose sur la haine la colère et des coeurs meurtris. Je manque sérieusement de mot pour manifester ma colère. Seul Dieu est grand

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:59, par izalakoun
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    j’ai mal lu ou quoi ? : oubliez les 10 morts directs par balle, les nombreux mort dans tout le pays lies aux effets du coups ,le traumatisme national..les biens materiels saccages( engins, radios, routes) pour que satan diendere et ses sbires se retirent, non, non, et non ! a la guerre comme a la guerre. tuer et ya rien !! vous aussi ! qui sortira prochainement pour protester ?? on veut nous reduire en un peuple d’esclaves, de sujet corveable a souhait ! si diendere n’est pas juge, alors c’est fini ,il tuera encore et encore. peuple du Burkina, meurt ou soit libre !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 23:02, par marc
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    C’est comme si le Burkina sera sous tutelle de la CEDEAO au cas où les propositions sont acceptées ? éclairez moi

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 23:05, par Noboul
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    C’était prévisible. Pour nous provoquer ils ont proposé un facilitateur au moment où il n’y avait pas de problème puisque le CDP avait accepté remplacer les inéligibles. Comme nous avons refusé et de toute façon même si l’on acceptait leur plan était tout tracé, alors ils nous ont deversé leurs terroristes. Les dirigeants de la CEDEAO ne pourront jamais amener la démocratie en Afrique de l’Ouest.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 23:08, par lepacha
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Amnistie pour les putschistes, terroristes ? Et nos morts ? La CDEAO n’a pas de notions de justice ? Les gens sont jaloux de notre démocratie. Tot ou tard,nous lèverons cette amnistie aux antipodes de la démocratie. Il faut d’abord une justice avant toute amnistie. Ce sont des fondements essentiels de la démocratie .L’amnistie est inacceptable de notre point de vue. On doit toujours répondre de ses actes.c’est çà aussi la démocratie. Sinon,venir faire des bêtises,faire ce qu’on veut et puis venir demander pardon est trop facile pour être accepté. Non,Messieurs de la CDEAO,pensez à nos morts. Et puis,pourquoi gardez un corps terroriste qui terrorise sa population. aujourd’hui,le rsp est-il différent de boko haram ? Et où sont passées les prérogatives du président du Faso,chef suprême des armées qui peut réorganiser la structure militaire ? Nous trouvons que c’est du forcing fait au Burkina Faso qu’aucun autre État n’est prêt d’accepter. Soyez dans les défenses de vos valeurs,Messieurs les chefs d’État !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 23:08, par leo
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    je triste d être africain.si le ridicule pouvais tuer .parce qu’ils ont des armes on doit les laisser vivre impunément et larguer tout un peuple.a koi sert ce machin de cedeao. je suis toucher au fond de moi sa me dépasse. triste triste triste.désolé. ces deux imbéciles sont venu foutre quoi ici ?cetait mieux de nous laisse s’entre tué.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 23:09, par SOME
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Les 13 points du Projet de Protocole d’accord
    Comprenons que ce n’est qu’un projet Donc il pourra aetre rejeté par l’une ou l »autre partie
    1. La libération sans condition des personnalités détenues au cours des événements du 17 septembre. No comment
    2. La restauration des autorités de la transition avec Kafando comme président.
    c’est une evidence qui ne se discute pas
    3. Le retrait des militaires du gouvernement. Et pourquoi ? est ce maintenant que vous le savez ? C’est que parce votre homme Zida n’a pas mis en application votre plan que vous voulez vous venges sur lui apres avoir elimine Barry
    4. La reprise du processus électoral avec les élections au plus tard le 22 novembre reprise a quelle date et dans quelles conditions et avec quelles garanties ?
    5. La CENI doit prendre toutes dispositions nécessaires pour la tenue de la nouvelle date ; avec quels moyens
    6. Le gouvernement organisera les élections. Qu’est ce a dire ? quel gouvernement ? Quelle liberté dispose-t-il ?
    7. Le CNT s’abstiendra de légiférer dans les matières autres que celles relevant des élections et des conclusions du présent accord. Plus que inadmissible : le CNT est l’émanation du peuple et de l’insurrection. Vous voulez lui enlever tout pouvoir Donc nier qu’il y a eu insurrection et contestation de votre gouvernance de 27 ans jusqu’au 30 31 octobre Donc vous vous absolvez de toutes faute depuis 27 ans et que nous avons eu tord de nous rebeller. NON ! Ce n’est pas votre volonté qui compte. C’est le principal motif de votre coup : vider toute l’insurrection de toute valeur.
    8. Les personnes inéligibles pourront prendre part aux élections. INADMISSIBLE ; c’est les dispositions de la loi fondamentale et vous niez la Cour constitutionnelle, c’est à dire que l’etat burkinabe lui meme n’existe pas et n’est qu’un esclave. Alors c’est vider l’insurrection de toute sa valeur et dire que nous avons eu tord de nous revolter et qu’eux ils ont raison de faire le coup d’etat pour avoir ce qu’ils veulent. On perd tout et eux ils ont tout. C’est cela negocier ? Nous renions la base de ce qui fait que "plus rien ne sera comme avant !" Avec cet accord, tout est reparti pour que rien ne change ! Bien au contraire ! Donc vous avez raison de faire ce coup d’etat pour vous rehabiliter. Dites aussi que Blaise doit revenir et nous gouverner
    9. Toutes les réformes profondes telles que celles à la réforme de l’armée seront laissées à l’appréciation du gouvernement d’après transition. Et pourquoi ? Vous avez peur qu’on decide de votre sort ! Qui est dans ce gouvernement Quel pouvoir ? Pourquoi attendre ? Qui sera president aux elections ?

    10. La cessation de la violence. Qui produit la violence sur qui ? De quelle violence parle-t-on ?
    12. Les Forces de Défense et de Sécurité assureront la sécurité des personnes et des biens sur tout le territoire national. De quelles forces parle-t-on ?
    12. L’acceptation du pardon et de l’amnistie pour les conséquences liées à la présente crise. Donc vous avez tord vous le savez
    13. Le comité des médiateurs veillera à l’application de ces recommandations. De quel pouvoirs dispose-t-il ? qui sont ces membres ? Que fait le gouvernement ? Le CNT ?
    c’est ce projet d’accord qui sera présente aux chefs d’États de la CEDEAO le mardi 22 SEPTEMBRE. De quel droit ? La constitution burkinabe est-elle soumise a la volonte des chefs d’etats de la CEDEAO qui n’a aucun souci pour les populations et est acquise aux dirigeants. Comment voulez vous qu’elle soit objective, quelles negociations peut-elle mener quand les fonctionnelles doivent tout a Blaise ?

    Conclusion rapide : comme je m’y attendais : ce fut le 2e gros coup de poignard dans le dos du peuple burkinabe donné par la CEDEAO. Ce peuple qui s’est levé contre la dictature : alors vous vous precipitez au sec de vos collegues sous toutes les formes, sans aucun souci pour l’avenir ni pour les souffrances des populations. La CEDEAO est traitre. Cela n’etonne pas du tout de la part de la CEDEAO Je ne m’attendais pas a autre chose de mieux que ca.
    Il est clair que ce projet ne doit etre accepté. Il n’appartient pas a la CEDEAO de nous ce que nous devons vivre : ce n’est pas eux qui vivent au burkina et souffrent. C’est nier absolument toute la lutte du peuple et toutes les morts. C’EST DE LA MERDE PURE ET SIMPLE QUI DOIT ETRE REJET2 NOUS N AVONS RIEN A VOIR AVEC LA CEDEAO. ILS SONT REVEVUS ACHEVER DE TUER LA TRANSITION NON NON NON HORS DE QUESTION ET ADVIENNE QUE POURRA. CABRI MORT N A PLUS PEUR DE COUTEAU
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS

    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 23:10, par Zenon
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Et quelle place accordez-vous a l’insurection des 30 et 31oct et ses blesses et morts ?ce putch aussi a laisse des blesses et des morts,qu’en faites vous ?

    La maturite du peuple Burkinabe lui a toujours inculque le bon sens de preserver la vie de ceux la meme qui les deciment a toute occasion,Mr de la CEDEAO,ne risquez-vous pas de transformer une population eprise d’humilite,de bonte et de paix en des hommes et femmes aigries et feroces ?

    Aussi,ne croyez-vous pas que vous donnez l’opportunite aux pros compaore de se payer des mercenaires avec l’ argent qu’ils ont vole pendant 27 ans et utiliser les armes du rsp pour contester les resultats des elections en instaurant une guerre civile ?

    Le peuple Burkinabe peut accepter tous les autres points sauf le cas de remettre a plus tard le demantelement du rsp:la connivence entre le rsp et le cdp est tres fort pour que nous puissions les laisser tel jusqu’aux elections puisque:aujourd’hui,aucun cdpiste n’est assez aime chez lui pour pretendre se faire un electorat qui puisse le faire elir.Alors ils veulent du temps pour organiser quelquechose de plus effrayant.

    Aussi la reussite de l’unite du peuple Burkinabe pour un dessein patriotique est effrayant pour les puissances colonisatrices et ces derniers joueront a destabiliser ce mouvement pour decourager les semblables qui pourront s’organiser dans d’autres pays de l’Afrique.Chers freres et soeurs soyont le vecteur de cette prise de conscience qui sera la liberation psychologique de l’AFRIQUE toute entiere .

    DIEU nous aidera, soyons en surs il faut que le rsp soit en etat de ne pas pouvoir nous nuir...

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 23:16
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    C’est quoi ce torchon ? Camarades la lutte continue jusqu’à la victoire finale du peuple. Le RSP, ce régiment de bandits, voyous et assassins, sera dissout.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 23:16, par Oeil de lynx
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Le point 12 contient la graine de l’imbécilité et fera germer à la première occasion des violences similaires. Il manque un quatorzième point qui est la signature d’un décret portant dissolution du RSP. Si cette décision n’est pas prise avant l’arrivée du prochain président, il se trouvera prisonnier des fous furieux du RSP. Même Blaise était leur otage. Si nous faiblissons, la folie des hommes du RSP mettra le chaos dans notre pays. Point 15, envoyer DIENDERE chez ses amis touareg du Mali. Il pourra y être président à vie.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 23:20, par ZONGO
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Les médiateurs manipulés par la France, gardez votre accord merci mais on n’en a pas besoin.Dans quelle république une armée agit au nom d’un parti politique pour imposer son à tout un peuple ?
    Eh encore on parle d’amnistie pour des terroriste qui tue ses propres frères sans pitié ?
    J’appelle tous les dignes fils du Burkina à se mobiliser car la lutte continue jusqu’à ce que les aspirations du peuples soient respectées.
    Je dis non et non et exige
    la dissolution sans condition du RSP avant le 30 septembre
    point d’amnistie pour les auteurs de ces crimes
    pas de remise en cause de la décision du conseil constitutionnel
    LA PATRIE OU LA MORT

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 23:21, par assi
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    je vous dis toujours que le pire est a venir vous ete victime de votre naivete le jour ou vous comprendrez que votre avenir et votre destin se joue ailleur et non dans votre pauvre burkina vous allez restez tranquile et modeste

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 23:21, par Rodolpho Sangénis
    En réponse à : Ce projet est un coup de force à la nation

    Finalement le CDP est ses alliés sortent vainqueurs car ils ont tout eu. Nous avons l’impression qu’on n’a tenu compte que de leurs aspirations. Et notre insurrection ? Diendiéré a utilisé une partie de notre armée à des fins personnelles et partisanes. Peuple du Burkina, concitoyens et concitoyennnes, maintenant nous n’avons qu’une seule arme : nos suffrages. Si nous ne voulons plus des tripatouilleurs, exprimons-le par nos suffrages car les voleurs seront bientôt en liberté ; mais gare à eux s’il font la fraude.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 23:22, par Maurice Ouattara
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Si les négociateurs de la CEDEAO étaient de bonne foi, cette proposition d’accord vient en tout cas saper les efforts qu’ils ont consentis depuis tous ces jours.
    Quelle a été la concession du CDP et de son bras armé (RSP) ?
    La prise en otage d’un peuple, de son président et de tout son gouvernement,
    La répression d’une rare violence, nos blessés,
    NOS MORTS !
    Et remettre à zéro les acquis des 30 et 31 Octobre
    Permettre encore au RSP d’exister pour qu’à la prochaine occasion si les intérêt du CDP et de ces voyous sont menacés nous contons nos morts ?
    Non, Non et NON !
    Ces propositions sont insoutenables et tout simplement INACCEPTABLES
    Merci aux négociateurs pour leurs assistance et leurs disponibilités !
    Merci au Gal pour son bonne disposition d’esprit !
    Merci ! Nous on s’en passe !
    Nous sommes convaincus que seule une lutte organisée unis derrière une structure crédible jusqu’à la dissolution du RSP est la seule issue qui nous reste.
    Vive le peuple Burkinabé combatif
    En avant pour la dissolution du RSP et la Justice pour nos MARTYRS !
    Pain et Liberté pour le peuple

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 23:23, par Socratos
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Si le peuple accepte les propositions de la CEDEAO, demain le CDP et le RSP remettront en cause les résultats des élections en criant à la fraude et par la suite, ils prendront les armes pour exiger la reprise des élections. Accepter une telle proposition, c’est insulter l’intelligence de tout le peuple. Non aux propositions de la CEDEAO. La résistance doit continuer jusqu’à la victoire finale. Le vrai pouvoir apartient au peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 23:28, par Venéga
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Qui imaginait que Sall pouvait être aussi sale alors que vous étiez. C’est donc ADO et la CDEAO qui ont utilisé Golf comme guignol. On vous voyait venir depuis que vous êtes venus négocier avec des terroristes alors que vous étiez allé dire à Sanago de libérer le plancher sinon la force en puissance de la CDEAO descendra.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 23:29, par Baraka Alain
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Quoi ??? Ce que je redoutais avec la CEDEAO est maintenant une réalité. Un coup de poignard dans le dos des burkinabè épris de paix et de justice et un pied de nez à l’UA dont les décisions plaçaient pourtant le peuple burkinabè en position de force dans ces négociations dans lesquelles le criminel Diendéré était dos au mur. C’était sans compter avec la bienveillance de ces amis de Blaise à l’égard de sa milice . Alors, comme ça n’importe quel bandit qui dispose d’armes recrute des délinquants et fait passer ses quatre volontés comme une lettre à la poste. J’imagine que pour la suite Diendéré remet ces pions en scelle, organise "ses" élections et "fabrique" ses résultats dans le sens de maintenir le RSP puisque je sais que le parti dont la victoire aboutira à la dissolution du RSP ne gagnera jamais ses élections. Je ne sais pas dans quelles conditions ces accords ont été signés mais si c’est cela qui doit passer, il n’aurait jamais fallu chasser Blaise car maintenant c’est dans la légalité que nous allons nous faire égorger comme des moutons. Je préfère simplement retourner à l’ère Blaise car maintenant nous ne sommes que des esclaves du CDP/RSP. Le combat ne fait que commencer !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 23:31, par walaz
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Honte honte honte voilà pourquoi l Afrique est en retard. Comment on peut permettre au rsp de faire tou ce qu’ils veulent ? Vous êtes des lâches cher médiateur. On est entraient d emprunter le chemin des pays qui ont connu les guerres meurtriere. L injustice, usage des armes pour faire taire le peuple etc.... Voilà des pratiques qui durcisse nos cœur de jour en jour et on commence a avoir des idées sombre qd ta nous défendre . SVP n acceptez pas les accords sinon on ne devrai plus dire la patrie ou la mort nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 23:32, par jeuni
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    soyons serieux. ceci ne saurait etre un accord. j m demande quels sont ceux qui etaient a la table des negociations ? ca semble etre un accord unilateral CEDEAO-RSP. comme quoi on ne peut compter q sur soi meme. alors peuple du burkina le combat continue pour une victoire totale

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 23:49, par yam
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Tout sauf l’amnistie pour ces terroristes. Si les éléments chargés de ma sécurité constituent une insécurité pour ma personne, leur révocation pure et simple en est la solution. Faites attention le cdp prépare la guerre civile. La solution est l’unité de toute l’opposition

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 23:50, par DADA
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    ceci me semble inacceptable
    il n’ y a aucune raison d’accepter ce compromis

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 23:50, par Karim
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Sall vient d’inaugurer une guerre civile au Faso. Nous allons mourir pour le bien-être des générations qui viennent. La Patrie ou la Mort Nous Vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 23:51, par ya sida
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    ce d’accord ne tient pas compte des aspirations du peuple c’est une insulte à la mémoire de nos 17 morts et nos centaine de blessés c’est une prime à l’impunité et aux coups d’Etat. L’Afrique toujours prêt à donner le mauvais exemple.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 23:54, par Karim
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Personne ne pourra nous forcer. Il semble que la CEDEAO avait planifié ce coup d’Etat. La cedeao ne pourra nous obliger à accepter son plan. La Patrie ou la Mort Nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:00, par Loupe
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Je ne suis pas d’accord avec les propositions mais je demande aux compatriotes d’avoir du respect pour Macky Sall pour le temps et l’energie qu’il a bien voulu consacrer a la crise du Burkina Faso. Il est president du Senegal et il doit rentrer chez lui pour s’occuper de son pays. Il ne peut pas rester 1 semaine, 2 semaines ou plus au Burkina. L’accord qu’il presente est ce qu’il a pu obtenir en 48 heures. S’il restait plus longtemps il est possible que ce texte change fondamentalement...
    L’accord a de graves faiblesses :
    1. Il donne la part du lion au RSP et au CDP : Le RSP n’est pas supprime maintenant et rien ne prouve qu’il le sera demain et meme apres les elections de novembre. Il force la main au Conseil Constitutionnel pour qu’il revienne sur ses dernieres decisions concernant les ineligibilites (ds candidats CDP et allies) qui sont conforme a la volonte populaire qui a mis fin au regime de Blaise Compaore.
    2. Il confie Michel Kafando au RSP qui assurera encore sa "securite" jusqu’a ce que le prochain president soit elu. C’est une contradiction grave : apres avoir pris en otage Kafando comment voulez-vous que le RSP puisse encore inspirer confiance au President ? L’UA a qualifie les elements du RSP de terroristes. On ne sait jamais jusqu’ou un terroriste peut aller. Apres la prise d’otage quelle est la prochaine etape ? Le RSP s’est disqualifie publiquement pour assurer la securite du president.
    3. Il donne une prime a l’impunite. Tout comme le regime Compaore a commis pleins d’atteintes graves au droits humains, les elements du RSP ont fait et continuent de faire pareil, meme pendant que cet accord etait en train d’etre negocie (c’est la meme culture). Ensuite ils demandent et recoivent une amnistie ?! Et les morts et blesses qui sont des victims innocents ? Tant pis pour eux ?
    4. Il lie les mains du President Kafando (ne peut rien decider concernant sa proper securite ou meme eloigner le RSP de ses bureaux)

    5. Il lie les mains au CNT qui ne peut plus voter des lois a sa guise. Seules celles concernant l’application de l’accord sont admises. Mais le CNT est la representation du people pendant la Transition. On ne peut pas lui enlever ses prerogatives que le Peuple par consensus lui a accorde.

    - Bref, cet accord ne regle rien. Pire il fait semblant de le faire. Mais le regime dechu se frotte les mains et rie sous cap. Il faut un accord plus equilibre pour que la tension et la grogne du peuple baisse.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:02, par boin
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    c’est la bonne nouvelle que vous avez promis annoncer au monde entier !!!? le Machiavélique avec sa suite de RSP vous ont wacké ou quoi ? Si c’est ça la médiation dans la CEDEAO, arrêter de gaspiller les fonds de nos nations à travers vos missions de comédies. on sait que vous avez peur de Duiguéré, mais le peuple Burkinabè n’ a pas peur de lui.
    La Patrie ou la Mort nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:03, par Ninja Choc
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    C’est bien drôle on se croirait dans un film de science fiction !
    Si on était au Nigéria, les ressortissants sénégalais et béninois seraient prises pour cibles ! tellement c’est insulter le peuple burkinabé !
    le pardon d’accord mais la justice d’abord et l’amnistie, jamais !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:04, par EL KABOR
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Dites moi pendant ce temps quels sont ceux qui s,occuperont
    de la securite du president et de KOssyam ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:05, par yaam soaba
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    1.pas de cdp aux élections
    2.pas d’amnistie pour un chien
    3 .démantèlement du RSP
    4. exécution de Dienderé
    5. respect de ces accords pour la paix au Faso

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:06, par naba
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Merci pour ce pojet d’accord qui ne fait que me galvaniser pour la lutte. Ajoutons une autre cible à nos combats : les médiateurs de la CEDEAO. La plus grande victoire doit être celle du peuple et non celle d’un criminel ou d’une institution au service de la France.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:08
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Il faut savoir raison garder. Un mauvais accord vaut mieux qu’ un bon procès dit on. Combien de burkinabe doivent encore mourir ? Je suis d’accord qu’il faut lutter pour l’instauration d’une vraie democratie au burkina. Je suis désolée mais je ne vais pas me faire hara-kiri pour un Cherif Sy qui appelle le peuple à lutter jusqu’à la mort alors qu’il se cache et continue de distribuer des perdiems au conseillers de la transition, les leaders du balay citoyen qui ont tous disparus quand la lutte devenait intéressante. Je suis prêt à aller marché mais ça sera derrière eux.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:10, par un concitoyen
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    chers concitoyens,la pilule que la CEDEAO veut nous faire avaler est amère,mais si cela peut nous permettre d’eviter d’avantage de morts,nous fermerons les yeux pour l’avaler car sans se mentir le rapport de force en faveur aujourdhui de nos oppresseurs. et nous aurons personne pour nous aider veritablement face a cette milice.

    je deplore toutes ses vies perdues durant cette crise.je presente mes condoleances aux familles eplorées et souhaite un prompt retablissement aux nombreux blessés.la dissolution de cette milice se fera a travers les urnes en elisant un president capable de le faire. evitons qu’il ait d’autres pertes en vies humaines inutiles.

    sachons raisons gardées eviter des peines douloureuses a d’autres familles car il nous sera difficile d’arriver a bout de cette milice sans un president democratiquement elu et reconnu par la communauté internationale et une armée autant équipée que cette milice.reflechissons n’envoyons pas nos soldats(nos frères) a la boucherie sans armes.

    je m’excuse deja auprès de ceux qui s’offisqueront en me lisant mais c’est triste realité actuellement.on ne deboulonne pas en une année un pouvoir qui a duré plus de 27 ans,c’est un processus de longue aleine et douloureux.si nous avons patienté 27ans pour faire tomber leur chef,c’est que nous pouvons attendre encore 2 ou 3 ans deraciner sa milice.

    Que Dieu benisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:11, par Burkimbila
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Aux Excellences Macky SALL et Boni YAYI ! Quelle honte vous nous faites à travers ce faux travail que Semblez avoir fait 04 jours durant dans notre pays. On se rend bien compte que vous êtes venus prendre des vacances aux frais de notre pauvre budget. En effet, à lire vos conclusions, constat de fait que vous et vos Camarades de Club avec à votre tête cette France qui se veut votre maitre vous ont missionné pour venir vous foutre du peuplé burkinabé. Oui ! Nous savons tous que de vous tous Présidents de nos pays fracturés, exception faite des Excellences Messieurs les Présidents du Nigeria et du Ghana parce qu’ils sont anglophones échappant Aix emprises de la France, vous devez tous vos postes de Présidents de vos pays respectifs aux arrangements et magouilles de Mr. Blaise Comparé et que pour ce faire, vous lui restez redevables pour lui faire retour de la balle a travers la connerie que vous êtes entrain de ficeler. Mais nous tenons à vous rappeler Ies burkinabes ne constituent point un sous-peuple par rapport à nos frères beninois et sénégalais pour que vous vous en foutiez de la mort de ses enfants pour faire plaisir à un/des assassins tels Diendere et Blaise Comparé, fussent-ils vos amis. L’histoire de notre vaillant peuple est, nous croyons, bien connue de vous et surtout de la France. Ce que vous venez d’engager aura de sérieuses conséquences dont vous "Deux" endosserez l’entière responsabilité car, le Vaillant peuple ne se laissera pas faire. Personne n’a exclu le fameux CDP dans les Consultations. Seulement qu’on ne veut pas de ceux qui vous veulent nous tuer. Excellences, nous vous donnons rendez-vous avec l’histoire.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:16
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    YAYI BONI ET MACKY SALL SONT-ILS REELLEMENT DES MEDIATEURS ? LEUR POSITION PRO-PUTCHISTE N’ETONNE GUERRE LE PEUPLE. ON NE VEUT PLUS CES 2 CHEFS D’ETAT CHEZ NOUS. LA LUTTE NE FAIT QUE COMMENCER. CE N’EST PAS LA PEINE QU’ILS SOUMETTENT LEUR PROJET A LA CEDEAO, nous ne sommes pas des nez percés pour s’alligner derrière ça. Réellement ces 2 sont venus nous insulter et soutenir les putchistes. HONTE A MACKY SALL ET A YAYI BONI.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:16, par Fasolibre
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Il faut s’en tenir à la résolution de la UA. il faut également démanteler le rsp avant les élections. La question de l’amnésie doit être tranchée par l’assemblée issue des prochaines élections.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:21, par MAXWELL
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    L’UA CONDAMNE ET SANCTIONNE,LA CDEAO APPLAUDI ET VALIDE. ALLEZ Y COMPRENDRE QUELQUE CHOSE DANS CELA. LE PROJET ETAIT TELLEMENT CIBLE QU’ON A MEME OUBLIE DE PARLER DU PAUVRE ZIDA TOUJOURS ENTRE LES MAINS DU RSP. ON AURAIT PU PREVOIR AU MOINS UN 14EME POINT EXIGEANT SA LIBERATION. AH NON ! SURTOUT PAS,CELA POUVAIT ENERVER LE GENERAL. LE PROJET SERA APPRECIE PAR L’ONU,L’UA, L’UE ET LE MONDE ENTIER. CEDAO TU ES AVEC LE PEUPLE OU TU ES AVEC DIENDERE ? SUR 13 POINTS VOUS PROPOSEZ 11 POINTS EN SA FAVEUR DONT UNE LOI D’AMNESTIE. ET PUIS QUOI ENCORE ? IL NE MANQUE PLUS QU’A LE DECORER POUR AVOIR FAIT UN COUP D’ETAT AYANT ENDEUILLE DE NOMBREUSES FAMILLES. ET ENCORE UNE FOIS C’EST SUR CES CADAVRES QUI VIENNENT S’AJOUTER A LA TRENTAINE DE L’INSURRECTION QUE CERTAINS COUCHENT COUTE QUE COUTE LEUR CANDIDATURE. FELICITATIONS A LA CEDEAO D’AVOIR CONCU LE ’’PATPD’’(PROJET D’ACCORD TAILLE POUR DIENDERE). MAIS C’EST DIEU QUI EST FORT.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:23, par sniserx
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Ô ! Quelle grande déception,cela nous démontre simplement que le RSP reste le maître tout puissant et veut mettre toute une nation à genou pour satisfaire l’ego de quelques imbéciles. Avait-ils besoin de verser encore du sang innocent après celui de nos martyrs de l’Insurection ?Ou est la dignité et L’ Intégrité de notre pays.ces terroristes masacrent délibérément nos frères et vous parlez d’amnistie et non de justice... Autant remettre le pouvoir au Rsp puisqu’ils dictent déjà leur loi et peuvent quand il veulent tuer quelques Burkinabés puis remettre en cause la volonté du peuple
    nous allons vers une catastrophe certaine car les citoyens devrons se faire justice eux même.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:23, par Pour la Paix au Faso
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Chers compatriotes épris de Paix, que chacun, par ses paroles, ses pensées et ses actions, contribué à l’avènement de la Paix au Burkina. Les présents projets d’accord ne donnent pratiquement pas d’acquis au peuple épris de justice : i) participation aux élections de ceux qui ont été déclarés intelligibles (est ce que la cours constitutionnelle, sur la base de la charte de l’UA, ne pouvait pas directement invalider des candidatures, sans se référer à la loi électorale du 7 avril dont le Burkina avait accepté l’abrogation après la décision de la cour de justice de la CEDEAO ?) ; ii) retrait des militaires du gouvernement (c’est ce que les auteurs du coup de force avaient demande pendant la crise de juin dernier...). En exigeant cela, les putschistes (ou le putschiste ? parce qu’il s’est finalement retrouvé seul à le défendre, face à la patate chaude qu’il a lui-même préparée. Peut être, à-t-il été obligé, à un moment de l’évolution des événements, à l’assumer...) reconnaissent, du même coup, l’impérieuse nécessité de l’éloignement des militaires de la chose politique. Il(s) valident, du même coup, la loi électorale y afférente, quoiqu’il(s) la condamnent, à contrario ; III) report de la question de réforme du RSP après les élections (comme initient demandé par ces mêmes personnes) : pourqoui après ? Est-ce pertinent oui ou non pourquoi dans 2-3 mois et pas maintenant, après avoir prouvé, plus d’une fois, que cela était indispensable, voir la condition sine qua num pour une stabilité et une paix durables dans notre chère patrie...iv) Amnistie des putschistes et des auteurs d’actes qui en ont découlé, y compris l’assassinat ignoble d’innocents fils du pays, alors qu’on pouvait bien se passer de cette boucherie, au propre comme au figuré, contre de braves civiles aux mains nues. Le gle traître à exigé cette amnistie pour lui, en tant que putschiste, et ses assassins, par peur que ceux ci se retournent pas contre lui, au motif qu’il aurait négocié une amnistie pour lui en les abandonnant à leur sort... En tout état de cause, les assassins devraient répondre de leurs actes car la représailles contre les manifestants pouvait se faire sans assassinat, même avec cette mixe dont le rôle 1er n’est pas le maintien de l’ordre en pareille circonstance. Quant au général lui-même, d’autres dossiers judiciaires le rattraperont tôt ou tard, au plan national et/ou international, sachant que c’est la seule et unique raison qui a motivé le coup d’état, ayant perdu les autres machinations ( affranchissement de Zidane qu’ils ont infiltré dans la lutte patriotique ayant été couronnée par le départ du dictateur, tentative d’imposer un candidat qu’on aurait soutenu, par tous les moyens, comme de coutume, pour qu’il puisse remporté les élections, surtout face à des adversaires qu’il connaît très bien, ayant venus dans le même clan avec eux, des années durant, à embrigader tout un peuple.... Les autres arguments ne sont que des prétextes fallacieux.
    Par ailleurs, dienderé n’avait pas le choix, dans ce contexte actuel, avec les sanctions de l’UA et celles a venir, ainsi que la désobéissance civile qui allait se poursuivre avec succès. Ainsi, ce départ ne devait pas constituer un contre poids dans les discussions, comme cela à du se passer, pour obtenir ces acquis...
    Nous osons espérer que la CEDEAO ne va pas cautionner ces propositions, dans leur entièreté, cela signifiant qu’ils encouragent des militaires à faire un coup d’état et à bénéficier d’amnistie, tout en obtenant satisfaction à leurs revendications...
    Mais qu’à cela ne tienne, dans la douleur et la désolation, nous devons savoir raison garder et pouvoir tirer tous les avantages qui découlent de la situation actuelle, au cas ou on n’obtient pas plus !!!!
    Comme avantages qu’on pourrait tirer de la présente situation :
    1. Le RSP a signé son propre arrêt de mort. On ne peut plus les imaginer perturbant, une fois encore, l’avancée de la transition ;
    2. Le CDP a également signé son arrêt de mort et les événements présents constituent une contre campagne pour eux, sur tous les plans, dont les campagnes pour les législatives et les présidentielles, au cas ou il se présentait à la présidentielle, car, à leur place, tout comme Djibril et Yacouba, j’e ne me serait plus présenté après avoir indiqué accepter les décisions du conseil constitutionnel.
    3. Une autre loi électorale exige la démission des militaires avant de s’engager dans la politique... Elle reste en vigueur et devrait s’appliquer aisément.
    4. Des dossiers judiciaires sont en cours et certains candidats sont concernés, le report des élections, qu’on doit maintenir au plutard pour fin octobre, mois symbolique pour le Burkina, à plus d’un titre, devrait permettre de faire aboutir ces dossiers et en tirer toutes les conséquences qui en découlent, sur le plan strictement judiciaire...
    5. Valider le rapport de la commission de réconciliation et appliquer les actions proposées non restreintes par le présent accord, le cas échéant....
    6. Programmer la publication du rapport des enquêtes balistiques, laquelle publication à été, sciemment, perturbée par le coup d’état, et afin que les poursuites judiciaires puissent continuer en temps opportun.
    Paix au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:26, par le vaillant
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Ou es passé ZIDA ?
    pourquoi KAFANDO ne se prononce pas directement ?
    De tels points ne sont pas acceptables. Le RSP veut la guerre alors qu’il se prépare.
    Ils ont les armes mais ont la stratégie et le nombre.

    Peuple burkinabé veille sur tes frontières pour que les mercenaires ne rentrent pas.
    Pour ce qui es de ceux qui sont a kossyam ces nous qui allons les assieger. Leurs minutions finiront bien un jour.
    Nan lara an sara

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:32
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Arrêtons nos betises et nos visions non reflechies. Personne n’a le monopole de la verité. Laissez nous vivre nous qui durant ce temps dure on perdu nos voisins de lit dhopital nous qui n’avons que pour preocupation notre santé. Sachez que le peuple ces pas seulement les 100personnes qui interviennent sur le forum fasonet que les gens ne lise meme plus parceque trop partisan

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:34, par Abdu
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Mes condoleance au famille atriste.
    Cher freres et seurs, calmez vous et analisez froidement la proposition et vous allez vous rendre compte que nous ne sortons pas aussi perdant come sa peu sembler. Vous vous rappelez de SANOGO au Mali ? il s est fait bombarde general, il a soutenu la candidature de IBK et ou il se trouve aujourdhui ? les PRESIDENT SENEGALAIS et BENINOIS ne pouvait faire mieu que sa parsque lorsque vous parlez de negociation vous parlez de compromis alors on ne peu pas obtenir tout ce qu’on veu, meme si j’aurai voulu une plus claire proposition contre le RSP. Parsque de cette maniere qui va nous assure que ces fils de chien ne vont pas recommence demain ? C est le CDP et son RSP qui sort perdant dans cette histoir, parsque il ne pouront jamais gagne les election au BURKINA, mm pas 5 depute apres cette sorti, donc le nouveau gouvernement sera du CFOB, par concecant nous allons reforme l’armee, dissoudre le RSP apres quoi on s’ocupe des elements du RSP dissou et les membre du CDP qui ont participe a ce coup et regler leur compte pour de bon, mais pour sa il faut avoir paciance, sinon nous allons continue a avoir des perte en vie humaine jusqu’a ce qu’on les chassent definitivement. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:35, par sougri
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Le Burkina Faso ne saurait accepter la cochonnerie débile de Macky sall qui enferme des opposants dans son pays et veut imposer la volonté de ses compaires au peuple burkinabé

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:36, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Mais qui parle de guerre civile ? Une milice armée qui pose des actes de terrorisme, soutenus pas quelques nostalgiques de l’ère Compaoré contre TOUTE la population du pays et vous parlez de guerre civile ? Le terme n’est pas approprié.

    En tout état de cause, il est évident que Diendéré et ses hommes ont réussi à influencer les médiateurs. La preuve en est que Macky Sall a fait le déplacement pour discuter avec les éléments du RSP mais n’a pas estimé utile de parler ainsi avec les représentants de partis polirtiques, des OSC ni même du gouvernement Kafando.

    A nous de nous assumer, ce n’est pas eux qui viendront nous libérer. Déjà qu’ils proposent qu’ils soient non seulement amnistiés (17 morts aux dernières nouvelles, rien du tout pour Sall et Yayi) mais en plus qu’ils restent en armes à Kosyam jusqu’au prochain président. Autant dire qu’ils restent au pouvoir, puisque l’ordre du jour du conseil des ministres doit leur plaire sinon... Inacceptable !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:39, par moyben
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Banki Moon des nations unies affirme sur frce24 que les putchistes doivent repondre de leur actes et des consequences. L’union africaine condamne et qualifie les putchistes de terroristes.la CEDEAO leur accorde tous ce kils veulent : candidature de mm diendere,de Eddie....et l’amnistie devant 10 morts 113 blesses. Quelle benediction ?
     !!?? N’est ce pas encourageant pour refaire un putch lorsque eddie ou mm diendere ne sera pas elu ? Que fera alor laCEDEAO ? Leur demander detre democrate ou leur accorder l’election ? Avec les armes on obtient tout avec la Cedeao ? Ou bien c’est parce que c’est au Burkina ? La cedeao doit des explications sur sa position. DIEUbenisseleBURKINA.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:41, par Yacouba
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Honteuse mediation. Le peuple libre du BF continuera la lutte afin d’assumer pleinement sa revolte des 30 et 31 octobre. Puisse les chefs d’Etat d la communaute ouest africaine se demarqués de cette basse proposition de SALLE.
    La patrie ou la mort, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:42, par kougri
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    C’est plus un tract, une insulte au peuple qu’un accord. Ainsi, avec l’amnistie Diendéré et sonRSP ne seront plus poursuivis malgré les carnages. Les gens sont donc morts gratuitement. En réalité, c’est la CEDEAO qui a fomanté ce coût pour finir par jouer au faux chappeur pompier. C’est extrêmement grave cet accord qui ne sera jamais accepté par le peuple. La crise ne fait que commencer. Alassane et sa CEDEAO ont du boulot. Vous allez voirA bientot !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:43, par Pasakziri
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Donc tout le monde peut user des armes et obtenir ce qu’il veut. Après les résultats, si leur candidat du CDP ne gagne pas, ils prendront encore le Président en otage et exiger que le Conseil constitutionnel déclare leur candidat vainqueur. Quelle honte de négociation !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:48, par WONNI
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    1. Non ! Non et Non ! Nous ne pouvons pas pardonner et amnistier des terroristes. On est où là ?
    2. Des terroristes ne peuvent pas nous obliger à reintégrer dans le proccesus ceux qui ont voulu confisqué le pouvoir à vie. Ils ont joué au jeu politique comme si c’était un casino ; ils ont perdu, ils prendront le train en marche en 2020 s’ils sont endurants. La vie continue.
    3. Les RPS n’ont jamais été dignes d’une armée républicaine. Ils ont servi leur géniteur qui aujourd’hui est à la croisé des chemins. Cependant ceux qui ont encore un esprit patriotique, peuvent rejoindre l’armée régulière. Mais cette dernière là aussi ? On ne comprend rien dès !!! A défaut faite alliance avec le peuple, car la victoire finale c’est le peuple.
    4. C’est le peuple qui veut la dissolution du RSP, c’est le même peuple qui elira son président. Pas question de nous divertir. Le chien ne changera jamais sa manière de s’asseoir. Nous avons fini par comprendre qu’ils sont des forces élites pour réprimer leur frère-sœurs en quête d’une nation démocratique. Allez en Syrie, en Irak pour combattre l’état islamique.
    5. Les soit disant inelisibles ont pris acte de la décision du Conseil Constitutionnel. Comment vous RSP voulez vous qu’on les réinserré dans le processus électoral contre leur grès ? (la parole est sacrée). Ces derniers pouvaient bien défendre leurs causes comme le peuple l’avait fait pour sa révolution. Ah, Ah, oui ! nous n’étions pas dans le même Burkina Faso. Apprenez à connaître le pays réel sinon vous serez enterrés politiquement. Bon courage !

    Quant à la CDEAO, a défaut de prendre en compte les préoccupation du peuple ; veillez nous laisser régler notre problème. C’est une feuille de route si ! Mais pardonner et amnistier un terroriste est un crime. Vous encouragez l’impunité et chacun de vous a des RSP bis à la présidence. Le Burkina devrait vous servir de cobail mes chers présidents pour que plus jamais aucun délinquant de militaire n’utilise les armes pour s’amnistier.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:50, par Pat
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Il sont venus en mission pour Blaise Compaore. NOUS NE VOULONS PLUS DE CE SOIT DISANT MEDIATION. Vous avez suffisamment bu le sang des fils et filles du Burkina. Quand vous etes venus, vous n’avez meme pas eu le petit courage de demander a ces terroristes de rejoindre leur base avant toute negociation. Pendant meme que vous etiez dans votre salle climatisee, ils sont venus matter les pauvres assoiffes de justice qui etaient devant l’hotel. Vous n’avez rien dit de tout cela. Sachez que vous etes au Burkina Faso, LE PAYS DES HOMMES INTEGRES. Chers compatriotes, refoulons toute eventuelle venus de ces soit disant mediateurs, ches sanguinaires. Nous allons venir a bout de ces mercenaires. Si l’armee continue de regarder tuer les populations sans rien faire, elle rendra compte tot ou tard. Mobilisons nous PLUS QUE JAMAIS. Ils ne peuvent pas tenir encore longtemps. Il s’agit de notre destin, celle de notre nation.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:51
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Gouvernement civil ok, mais sans les ministres vomis qui pactisaient avec les militaires qui les niquaient

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:54, par james
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Allons molo. la vengeance est un plat qui se bouffe froid.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 01:00
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    MACKY SALL ET YAYI BONI connaissent mal les burkinabès. Ces chefs d’Etat de la CEDEAO sont venus soutenir les putchistes. Si ce n’est des ennemis, pourquoi un tel comportement ? IL fallait aussi ça pour qu’on reconnaisse nos ennemis. LA LUTTE CONTINUE !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 01:02, par Zoumana
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    AH BON ? JE NE SAVAIS PAS QUE DANS L’ESPACE CEDEAO,ON POUVAIT COMMETTRE DES CRIMES COMME ON VEUT ET QUAND ON EST ACCULE PAR LA JUSTICE, IL SUFFIT DE PRENDRE DES GENS EN OTAGE ET BENEFICIER D’UNE AMNISTIE. EN TOUT CAS PAS EN OCCIDENT.
    DIEU, CREATEUR DE LA TERRE, DU CIEL ET DE ETRES, AIDE TES ENFANTS JUSTES ET PUNIS LES DEVIANTS !!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 01:03, par oyabun olfun
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Message à M.Salle et la CI
    Nous respectons votre démarche de recherche de la paix ; seriez entrain d’avaliser un putch en ce siècle ? je suis déçu de l’attitude de M Sall et de Boni Yaya, et de communauté internationale. N’embrasez pas notre pays s’il vous plait ! le peuple est souverain, vous connaissez le fond de l’opinion publique burkinabè à l’heure actuelle. Une décision d’un conseil constitutionnel doit t elle être remise en cause parce que des groupuscules ne sentent pas à l’aise et doivent payer pour leurs forfaitures ? Y’a til pas des condamnations ni de privations aux USA, au Senegal....
    Que Macky sall commence par libérer Karim Wade, parce que la question divise les senegalais et la décision de justice ne rencontre pas l’assentiment de Abdoulaye Wade, ancien president du senegal.
    Que Mushingi face signer une armistice pour djihadistes et autres terroristes qui complotent contre les USA.
    De grace, le peuple ne se laissera pas faire et vous verrez le feu et la taille de la mobilisation. Je n’incite pas à a violence, pas du tout mais nous refusons que des individus veuillent forcer la justice et se mettre au dessus, jamais dans ce pays

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 01:03, par YOU2
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Avant de s’envoler dans la soirée pour Dakar, Macky Sall a lancé un « appel pressant au calme, à la paix et à la sérénité ». Selon lui, deux issues se profilent désormais au Burkina Faso : celle, « que nous souhaitons tous », de « la paix et du compromis » menant à des « élections apaisées, crédibles et démocratiques ». Et celle, « que personne ne souhaite », du « basculement dans la violence et le chaos », dans laquelle « on ne compterait plus les bulletins de vote, mais les morts et les blessés ».
    Chers frères et sœurs ayons la sagesse et évitons que notre pays ne sombre dans la guerre civile. J’ai fait le tours de ma ville et beaucoup de jeunes sont prêts à prendre les armes contre le RSP. C’est vraiment les prémices de la guerre civile.
    J’ en appelle aux politiciens et aux responsables des OSC. Ne brulez pas ce pays pour vos intérêts

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 01:06, par hamza
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    pas etonnant car Diendere ne voit pas plus loin que les cuisses de Fatou. il ne merite aucunement d etre General de notre armée. malgre tout il n’ echappera pas a la sentence

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 01:22, par Mkuka
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Points nos 7, 8, 9 et 12 : inadmissibles. Rappelons a Macky Sall que nous avons aussi des Karim Wade. Et puis, ce n’est pas a la CDEAO qui doit nous dicter ce dont on doit s’occuper pendant la transistion. Ou etait la CDEAO (meme avec son SG Burkinabe - K.D. Ouedraogo) quand la lutte contre la modification de l’article 37 faisait rage ? Si la CDEAO n’est pas capable de comprendre les aspirations du peuple burkinabe alors qu’elle ne s’y mele pas.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 01:27
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Peuple du Burkina Faso, disons non aux propositions insultantes de la CEDEAO. Maintenant, tout est clair, seul la lutte pourra libérer notre peuple des mains des vampires de la République. Peuple du Faso notre avenir se dessine maintenant ou jamais.
    Non au soi disant CND, non au RSP, non aux apatrides CDpidtes croupis dans l’ombre de ces attaques contre le pays au ces corolaires d’assassinats.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 01:30
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Inacceptable, vous croyez donc que le RSP et diendere oseront interompre la transition, mettre des vies en jeu, en tuez, détruire des biens, mettre léconomie du pays à genou afin de ne pas etre citer comme meurtrier de Sankara et des autres, comme bras armé du cdp, comme en tandem actuellement avec blaise et le reste de sa clique eddie, francois, et autre ?
    sur des prétextes qu’ils nont pas osé tenir quand blaise changeait la constitution, nos chers freres oooh honorables freres diendere et beni oui oui du rsp, vous n’aviez donc rien dit. Au fait qq n est il retourné sur le twitter du cdp ou de blaise, les derniers tweets datent d’il y a un an. le rsp nen a jamais fait mention. voila des gens qui se foutent de la situation, qui montent le peuple contre les uns et les autres pour piller le pays et le passer à leurs enfants.
    au fait nous organisons une marche sur ouaga dans les prochaines heures. car si l’épicentre est à ouaga, alors c’est là que ca se passe...... bus et voitures dispo

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 01:37, par général king
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    je pense qu’on doit accepter ces propositions de la cedeao pour une sortie de crise au burkina car on ne mérite pas sa.de l’insurrection populaire au coup d’état puschiste quel leader politique ou fils d’un leader politique s’est fait tirer ou tué parmi les manifestants ?il est temps pour les burkinabè de comprendre afin que la paix et la stabilité règnent dans notre cher pays car ces politiciens de bas niveau ne pensent qu’au pouvoir pas au peuple pendant qu’ils envoient leurs enfants à l’extérieur pour qu’ils soient mieux sécurisés et s’est nos autres qui cherchons un seul repas par jour qui se faisons tuer et tirer dessus en croyant lutter pour nous meme or parmi nous ya ceux là manipulés par les leaders politique et voilà pourquoi on en fini jamais à ce genres de situations.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 01:43, par iblenchanteur
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    1.Moi je crois que c’est un bon compromis.
    2.Je n’accuse pas le RSP seulement, mais aussi le CNT.Car il faut avoir le courage de reconnaître que le CNT avait commencé à se détourner dans sa mission première qui était de conduire vers les élections .Au lieu de ça ils se sont laissé manipuler par des groupuscules et légiférer sur des questions qui n’étaient pas de leur essor. Chaque jour que Dieu faisait, on se réveillait avec de nouveaux textes votés.
    3.La loi électorale ainsi que les candidats éliminés, ça tapait à l’oeil que tout était ficelé pour envoyer des personnes précises au pouvoir.
    4.On ne peut pas continuer indéfiniment à lutter pour des intérêts de politiciens.Car au fond,à bien y voir on lutte juste pour certaines personnes qui voient leurs intérêts partir à l’eau.Réfléchissons
    5.Retenons que le politicien ne travaille que sur des compromis.Et dès que leurs intérêts seront pris en compte,ils nous lacherons.
    6.Si les résolutions sont adoptées, et je sais que les chefs d’état de la CEDEAO vont le faire,la gendarmerie et la police rentreront en jeu pour la sécurité et faire respecter le couvre-feu.Et là,qu’allons nous faire ?S’en prendre aussi à eux ?
    7.Arrêtons de rêver,le RSP ne peut pas être dissout avant les élections. Réfléchissons bien et retournons à nos occupations habituelles.
    Dieu apaise et éclaire les cœurs sur la voie de la paix et de la fraternité !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 01:45, par le faso
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    se déplacer pour cautionner un coup d’État est une honte pour la CEDEAO, l’Afrique et la communauté international. On ne peut abandonner un peuple les mains vides se faire tuer par des terroristes à la solde de quelques groupuscules de personnes sans aucun secours. En plus de leur incapacité de les aider, on leur demande de ne pas pleurer leurs morts.
    Honte à vous.
    Je dis au chef d’état major de l’armée du Burkina : Ne t’imagine pas, mon général, que tu échapperas seule d’entre tous les burkinabé. Car si tu continues à te compromettre sans position claire en cette occasion, le soulagement et la libération des burkinabé surgiront d’un autre côté, alors que toi et la maison de ton père, vous périrez. D’ailleurs qui sait si ce n’est pas pour une occasion comme celle-ci que tu es parvenue à ton poste ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 02:03, par ka
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Maintenant, qu’il soit paysan cultivateur, intellectuel, pauvre, riche, voyant ou aveugle, le peuple Burkinabé connait ceux qui veulent le gouverner dans la paix et dans la démocratie, et ceux qui veulent le gouverner dans le sang et la répression : les urnes nous diront la vérité, même avec les achats de conscience de ceux qui sont parti avec la caisse de l’état les 30 et 31 Octobre 2014. Dendéré RSP et autres, vos fesses chaufferont par la terre de nos ancêtres. Que nos morts surtout ceux des hôpitaux et aussi par balles, reposent en paix. Dieu tout puissant capable de faire ce qui est impossible, n’a jamais abandonné le peuple Burkinabé qui pardonne mais n’oublie jamais. Le peuple Burkinabé ne doit en aucun prix, accepter des accords sur mesures d’un organisme comme la CDEAO qui plaide pour son propre compte dans le but de remettre l’ancien régime au volant des affaires du Burkina par l’intermédiaire de son responsable Kadré Ouédraogo, fillette de Blaise Compaoré, qui le manipule comme il veut. Si parmi les responsables de l’ancienne majorité, s’il y a un digne fils du Burkina parmi eux, et candidat rejeter par notre honorable conseil constitutionnel avec la loi dit, cette personne doit accepter notre loi du code électorale qui lui donnera une chance honorable en 2020 d’être un candidat fier de respecter nos lois, et un bon candidat fiable pour un Burkina nouveaux. Tous les candidats de l’ex- majorité aveuglé par le voyou Dendéré et sa bande, qui accepteront les accords bidons de force, et revenir comme candidats après leur inéligibilité, seront des lâches et des manges mil pour le peuple Burkinabé. Vive l’alternance politique et économique du Burkina avec sa jeunesse et le CNT. Dehors les traîtres du peuple : A la MACO ceux qui tuent leur peuple pour protéger leurs fesses. Ka farouche partisan de l’alternance politique et économique du Burkina avec sa jeunesse.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 02:09, par Hess
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Les propositions sont à l’encontre du cadre général de sortie de crise définit par l’Union Africaine, la CEDEAO, l’ONU...

    Macky Sall et Yayi BONI sont allés au-delà de leur mandat qui été de faire abdiquer au plus vite les terroristes. A la place ils on négocier certainement en leur propre nom. Le peuple du Burkina rejette une telle entente et se libérera par ses propres moyens.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 02:11
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    tout d’abord j’aimerai savoir quelles sont les parties signataires de ce marchandage de dupes. mais j’hallucine complètement. ce gros porc de "maquis sale" se moque de qui pour pondre un torchon pareil ? chez lui karim wade est en prison et pourtant il n’a tué personne et chez nous,des terroristes tuent et blessent d’innocentes gens et il faut les amnistier. foutaise,foutaise,foutaise sur toutes lignes. la fourberie ne passera pas,la lutte doit se poursuivre pour la victoire finale car on ne négocie pas avec des terroristes

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 02:19, par le saint
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Ce que propose Macky Sall est pire que la crise elle même. si nous acceptons ce désaccord négocie sous la menace des armes, et si nous acceptons les propositions des terroristes, nous ne sommes pas encore sorti de l"auberge car le CDP prendra le pouvoir et consolidera le pouvoir du RSP. Compaore vaut mieux que ses acolytes.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 02:32, par Aloies
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Chers frères et sœurs burkinabés, je suis sénégalais et je partage votre douleur en ces moments difficiles que traverse votre pays, notre pays, le pays des hommes intègres.
    Mais je dois à la vérité de dire que Macky sall incarne l’incompétence à son paroxysme.
    Si vous n’y prenez garde, il risque de foutre le bordel dans ce beau pays que nous aimons tous.
    Chez lui, il a un prisonnier politique du nom de karim wade qu’il refuse de libérer malgré un arrêt de la cours de justice de la CDEAO ( ironie du sort il préside maintenant cette instance) et un avis du groupe de travail des nations unis contre la détention arbitraire.
    Présentement c’est un dictateur incompétent, arrogant, nul et sectaire qui se retrouve médiateur chez vous .

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 02:40, par john bf
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    C’est simplement incompréhensible, c’est inadmissible, c’est inacceptable. C’est une énième forfaiture contre le peuple burkinabé. Où est ce Grand Dieu créateur pour nous laisser piétiner par tous ces prédateurs ? Honte à la France qui est derrière tout ça pour simplement étouffer l’affaire Thomas Sankara. SEULE LA LUTTE LIBERE. Cette dictature ne passera au pays des hommes intègres. Foi d’un croyant.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 02:53
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    avec ce projet que deviendront nos institutions ? les résultats des élections seront proclamés par qui ? le nouveau chef d’Etat sera investi par QUI ? je ne crois pas que se soit la CEDEAO ; c’est les mêmes institutions qui ont vues leur décisions remises en cause.un imbécile est un assassin qui crée du désordre sans vouloir l’assumer, une responsable est celui qui crée le désordre et qui assume les conséquences.que deviennent nos morts au yeux de dienderé ? la démocratie à la diendereuse nous en voulons pas. vive le Burkina et que la lutte continue

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 03:00, par LeRevolté
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Chers compatriots, l’heure est vraiment très très très graaaaaaave et il nous appartient vraiment de nous serrer les coudes, resserrer nos rangs pour mener vigoureusement la resistance sans attendre ces decisions de la cedeao et de l’UA car ces 2 presidents SALL ET BONI ont été envoyés pour créer diversion (permettre aux putchistes de gagner du temps pour encore se reorganiser) et donner du poids au GENERAL DIENDERE qui est en realité bien téléguidé par Blaise depuis Abidjan, avec aussi un renfort venant de la cote d’yvoire.

    LA PROPOSITION FAITE PAR CES MEDIATEURS N’EST QUE FOUTAISES AU PEUPLE BURKINABE..RAISONNONS UN PEU ENSEMBLE ET CHACUN COMPRENDRA :

    Il s’agit de :
    1. Le retour de l’ordre constitutionnel et la réinstallation du président Michel KAFANDO à la tête de la Transition,
    OUI MAIS PAS SEULEMENT LE PRESIDENT KAFANDO QUI DOIT ETRE RESTORÉ MAIS NOTRE PREMIER MINISTRE ZIDA AUSSI...CA OUI NOUS SOMME D’ACCORD 100%
    2. La tenue du scrutin présidentiel et législatif le 11 octobre 2015 ou dans un délai n’excédant pas un mois,

    OUI ABSOLUEMENT D’ACCORD QUE LES ELECTIONS SE TIENNENT COMME PREVUES CAR NOUS NOUS SOMMES BIEN PRÉPARÉS A CELA ; FOI DE LA CENI . NOUS RESTONS 100% D’ACCORD
    3. La libération de toutes les personnalités détenues, y compris celles de l’ex-majorité dans des affaires de deniers publics et d’enrichissement illicite,

    PAS QUESTION DE LIBERATION D’AUCUN DÉTENU COUPABLE SANS JUGEMENT..NULL N’EST AU DESSUS DE LA LOI ET MEME DIENDERE AINSI QUE SA MILICE...MACKY SALL NOUS DIRA PAS LE CONTRAIRE LUI QUI A BIEN POUSUIVI LA FAMILLE DE WADE ET MEME FAIT ENFERMER KARIM WADE QUI CROUPI EN PRISON ACTUELLEMENT....NOUS NE POUVONS ACCEPTER CELA ; CE QUE EUX MEME PRESIDENT CHEZ EUX NE TOLERERONS PAS, FAUT PAS QU’IL VIENNENT VOULOIR L’IMPOSER AU BURKINA QUE CE SOIT L’INTENTION DE DIENDERE OU PAS, NOUS NE POUVONS ET NE DEVONS ACCEPTER CELA..CE N’EST MEME PAS NEGOCIABLE E SI ON ACCEPTE ET LAISSE FAIRE, ALORS QU’ON OUVRE LA PORTE DE LA MACO ET LA MACA QUE TOUS LES DETENUS SOIENT LIBERÉS...DONC COMPATRIOTES NE CRÉONS PAS UN PRÉCÉDENT QUI NOUS RENDRAIT A L’AVENIR INCAPABLE DE JUGER CES GENRES DE CRIMES DONT CES EGOISTES ET VOLEURS CE SONT RENDUS COUPABLES...100% NON
    4. Garantie de sécurité pour les dirigeants actuels du RSP,

    IL ONT POSÉ DES ACTS DE TERRORISME EN INADEQUATION AVEC LEUR FONCTION, ILS DEVRONT BIEN RÉPONDRE TOT OU TARD A LA JUSTICE ; C’EST LA LOI ET NULL N’EST AU DESSUS DE LA LOI. PLUSIEURS FAMILLES SONT ENDEUILLÉES, ET DES FRERES ET SOEURS SONT MEURTRIS DES COUPS REÇUS PAR CES MILICES QUI SONT SOUS LEURS ORDRES ; DONC QU’ILS S’ATTENDENT A REPONDRE A LA JUSTICE DU PAYS OU S’IL LE FAUT A LA CPI SURTOUT LE GENERAL DIENDERE QUI EST LE PRINCIPAL RESPONSABLE DE CE COUP D’ETAT
    5. L’arrêt immédiat des violences contre les civils,

    ABSOLUMENT ! PLUS DE VIOLENCES ET DE VICTIMES ! 100% D’ACCORD

    6. La dissolution du RSP (Les dirigeants actuels du RSP préférant que cette décision soit laissée au président qui sera élu),

    PAS DU TOUT NEGOCIABLE ! DISSOLUTION IMMEDIATE ET REMISE DES ARMES DU PEUPLE A L’ARMÉE REGULIERE AINSI QUE L’AFFECTATION DE TOUS LES SOLDATS DANS D’AUTRES REGIMENTS AVEC APPLICATION DE SANCTIONS DE DISCIPLINES ET CONDAMNATION POUR CEUX QUI SERONT JUGÉS COUPABLES DES TUERIES ET BARBARERIES...NE PLUS TERGIVERSER CAR C’EST ENCORE UN PIEGE ; SI ON ATTEND QUE LE NOUVEAU PRESIDENT VIENNE DECIDER DE LEUR SORT, C’EST LEUR DONNER ENCORE L’OCASION DE FAIRE UN COUP D’ÉTAT SI CE NOUVEAU PRESIDENT PREND UNE DECISION QUI NE LES CONVIENT PAS...NE SURTOUT PAS SE LAISSER PRENDRE DANS CE JEU...100% NON NEGOCIABLE
    7. Le retrait de tous les militaires de la Transition,

    LA TRANSITION DEVRA CONTINUER AVEC TOUS LES MEMBRES DU GOUVERNEMENT SANS AUCUN CHANGEMENT...NE NOUS LAISSONS PLUS PRENDRE DANS LE MEME PIEGE QU’ILS NOUS ONT TENDU POUR FAIRE LIMOGER AUGUSTE DENISE BARRY AFIN DE BIEN PREPARER LEUR COUP D’ÉTAT...C’EST PAS A UN REGIMENT AUSSI ELITE SOIT IL DE VENIR DECIDER DE LA COMPOSITION DU GOUVERNEMENT...NOTRE PRESIDENT MICHELE KAFANDO EST LE SEUL A DECIDER DE CELA EN ACCORD AVEC LE CNT ET LA CHARTE DE TRANSITION QUI A ETÉ APPROUVÉE...

    8. La participation de tous ceux qui le désirent aux élections présidentielles, législatives et municipales.

    PAS POSSIBLE ! IL FAUT ABSOLUMENT UNE EVALUATION D’ELIGIBILITÉ COMME CELA L’A ÉTÉ FAITE PAR LE CONSEIL CONSTITUTIEL SELON LEUR COMPETENCE ; ET LES DECISIONS ONT ÉTÉ PRISES ET NE DEVRAIENT PLUS ETRE CONSTESTÉES ; CAR C’EST CLAIREMENT EN ACCORD AVEC NOS TEXTES DE LOI...S’IL FAUT REVENIR SUR CES DECISIONS, COMMENT VOULOIR APRES QUE LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL FASSE ENCORE CORRECTEMENT SON TRAVAIL APRES LES ELECTIONS POUR LA VALIDATION DE L’ELU PRESIDENT OU PRESIDENTE ???? IL NE FAUT PAS CHAMBOULER LES TEXTES ET METTRE LA CONFUSION DANS LES ESPRITS DES GENS ET SURTOUT DU BAS PEUPLE QUI NE COMPREND DEJA PAS LES TEXTES DE LOI...NON ET NON A 100% IL FAUT PAS BOUGER DE LA POSITION PRISE PAR NOTRE CONSEIL CONSTITUTIONNEL..ET D’AILLEURS LES PARTIS CONCERNÉS L’ONT BIEN COMPRIS ET SE SONT ORGANISÉS POUR PRÉSENTER D’AUTRES CANDIDATURES AUX LEGISLATIVES ET CEUX PRESIDENTIELLES, LES CANDIDATS ONT BIEN FAIT DE PRENDRE ACT ET ACCEPTER LA DECISION..QUE LE GENERAL NE VIENNE PAS NOUS DIRE QUE LUI SEUL CONNAIT ET REGIT LA LOI A LA PLACE DES JUGES CONSTITUTIONNELS ; ET QUE LA CEDEAO ET L’UA NE NOUS DISENT PSA QUE NOTRE CONSTITUTION DOIT ETRE CHANGÉE..LE BF EST UN PAYS SOUVERAIN ET NOUS DEVONS FAIRE ATTENTION POUR PAS CRÉER UN PRÉCÉDENT , UNE JURISPRUDENCE QUI NOUS COUTERA TRES CHER DANS L’AVENIR...DONC NON ET ENCORE NON A 100%

    LE CNT ET TOUT LE PAYS NE DEVRONT PAS cautionner de telles propositions QUI NE FERONT QUE VRAIMENT CAUSER ENCORE PLUS DE PREJUDICES AU PAYS.

    VIVE LE BF, ET A BAS LES TERRORISTES, CEUX QUI BAILLONNENT LEUR PEUPLE..

    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 03:04, par Un Passager
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Franchement, moi à la place des gens du CDP exclus, j’aurai eu honte de me re-présenter dans ces conditions. Je crois que le Général n’a pas fait ce coup tordu pour entre autre faire ramener les gens du CDP exclu. Je pense plutôt qu’il l’a fait uniquement pour sa femme, et là je suis désolé !!! Je profite pour donner un conseil à Djibril BASSOLET, Jean-Baptiste NATAMA et au colonel YAC : n’acceptez plus vous présenter dans ces conditions et vous allez préserver votre honneur.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 03:15, par DIASPORA BURKINA ESPAGNE
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    la lutte ne pas terminer car le peuple Burkinabe a ete saboter par ses representants soit disant de la paix .

    Tout les faveur en eux les terroristes rsp et Rien pour nos morts ,Rien pour nous citoyens Burkinabe .

    Le chatiment D ALLAH rsp diendere ,pourr macky ,boni ,kadre

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 03:30
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Ceux qui refusent cet accord sont des ennemis de notre peuple. Le RSP vous a démasqué à temps....La gestion du pays ce n’est pas venir sur internet déblatérer des inepties et des injures haineuses en appelant à la désobéissance civile. C’est plus que ça et le Gènéral DIENDÉRÉ qui connaît sur le bout des doigts tous les hommes politiques, surtout Gorba, son beau-frère a su, à temps prendre ses responsabilités. Merci au CND d’avoir désamorcé la guerre civile que le MPP se préparait à servir au peuple Burkinabè. La patrie ou la mort, je choisis la patrie.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 03:46
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Celui qui exigera le démantèlement du RSP sera démantelé lui-même. C’est une équation simple comme 1+1=2. Celui qui sur- vivra, verra. Le Général Gilbert DIENDÉRÉ n’est pas un type à accepter l’injustice et l’exclusion des autres. C’est un vrai patriote. Voilà quelqu’un qui était contre la modification de l’article 37, l’a signifié à son patron qui n’a rien voulu entendre parce que le petit esprit François est passé par là. Ensuite gère la crise suite à l’insurrection, assure et assume sa mission jusqu’au bout et vous croyez qu’il assistera passif aux injustices et aux exclusions opérées par les organes de la transition ? Bien joué, mon Général. Longue vie à vous. Le citoyen.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 03:49, par AD
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Chère compatriote Burkinabè, la CEDEAO est une injure à l’intellectuel Burkinabè et de l’Afrique tout entiere.
    1. Nous devons interdire désormais Macky Sall au Burkina Faso. Il n’a plus sa place dans notre pays.
    2. Gilber Diendere doit être arrête avec tous ceux qui ont tué leur frère et sœur pour être juger.
    3. Pas d’élections avec les tueurs de leur peuple (CDP)
    4. Le peuple doit demander la résignation immédiatement du Chef d’Etat-major des Armées, le général de brigade Pingrenoma Zagré (vous lui faire du bien). C’est un ami intime de Gilber Diendere. Pour ce fait, ne donnera l’ordre à notre arme de défendre le peuple qu’a une étape extrême qui n’arrange personne. Il doit être immédiatement remplacé. Il a les mains liées et va toujours défendre les intérêts de gilber diendere si le peuple de le dévoile pas.
    Note : prenez cette information très au sérieux avant qu’il ne soit tard.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 04:09, par Burkinbila de Houdson River
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Je crois qu’ il y a toujours des gens dans le monde malgre le courage et la determination exceptionnelle du peuple burkinabe qui continent de la traiter avec condescendance. Ya t-il un seul pays respectable dans ce monde qui puisse accepter une telle proposition comme une sortie de crise. Imaginez -vous que la meme proposition aurait pu etre faite a un pays comme la Cote-d’Ivoire, le Senegal ou le Nigeria ? Voici des mecreants a la solde des forces de tenebres qui massacrent gratuitement des gens y compris des adolescents pour qui ils sont payes gracieusement et qu’une certaine communaute internationale vient dire d’oublier ce qui s’est passe et leur accorder l’amnistie. Dans quel pays du monde l’on traite des criminels de la sorte si ce nest seulement au Burkina Faso. Macky devrait etre consequent avec lui meme, la meme rigueur avec laquelle il a traite le cas Wade dont les crimes sont uniquement economiques et non de sang serait un minima qui doit etre appliqué a Diendere et a ses sbires. Que tous ces facilitateurs sachent que la justice est tout d’abord pedagogique pour servir de jurisprudence pour prevenir des crimes similaires.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 04:11
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    @ Kôrô Yamyélé et vérité n°1 de mes couilles, la politique ce n’est pas un jeu de cache cache sur le net. C’est avoir les couilles dures pour dire non face aux injustices de l’exclusion. Le Général Gilbert DIENDÉRÉ vient de prouver aux yeux du monde entier que dans aucun pays, un homme, une femme ne peut être exclu des élections que s’il est déchu au préalable de ses droits civiques par une décision judiciaire définitive. Le conseil constitutionnel ne peut, derechef, déchoir des candidats par une loi postérieure aux faits dont il a incriminé arbitrairement les malheureux candidats. Dieu et les mânes de nos ancêtres ne dorment pas. Ils voient tous ceux qui veulent faire le mal dans notre pays.
    Toi Kôrô Yamyélé comment tu as pu ne pas voir cette injustice si ce n’est ta volonté de venir à la soupe avec le MPP après tant d’années d’attente dans le garage politique dont tu n’en sortiras plus. Bye bye kôrô Yam. Tu as vu le fruit, mais tu n’as pas vu le totem. Assumes maintenant ton opportunisme. Hier c’est toi qui insultait Simon compaore. Aujourd’hui c’est toi qui est avec eux ? La politique ce n’est pas le jeu de clavier sur Internet, mais l’occupation effective du terrain. Le RSP l’a fait au nom de l’intérêt général. Que ceux qui aime la paix applaudissent cet accord. Que ceux qui n’aiment pas cet accord, ce n’est la faute à personne. Ils ne pourront que s’en prendre à eux-mêmes. Le citoyen.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 04:12
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Ok pour cet accord ! merci aux médiateurs mais pour ceux qui ont perdu la vie pour notre cause on fait comment ? en plus, ne me dite pas que le CDP espère gagner ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 04:25, par burkina
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    N°  Points du Projet de Protocole d’accord
    Niveau de satisfaction Majorité du peuple contre CDP/accolytes/RSP
    1. 1. La libération sans condition des personnalités détenues au cours des événements du 17 septembre. 1 Point contre 0
    2. 2. La restauration des autorités de la transition avec Kafando comme président. 1 Point contre 0
    3. 3. Le retrait des militaires du gouvernement. 0 Point contre 1
    4. 4. La reprise du processus électoral avec les élections au plus tard le 22 novembre 0 Point contre 1
    5. 5. La CENI doit prendre toutes dispositions nécessaires pour la tenue de la nouvelle date ; 0 Point contre 1
    6. 6. Le gouvernement organisera les élections. 1 Point contre 0
    7. 7. Le CNT s’abstiendra de légiférer dans les matières autres que celles relevant des élections et des conclusions du présent accord. 0 Point contre 1
    8. 8. Les personnes inéligibles pourront prendre part aux élections. 0 Point contre 1
    9. 9. Toutes les réformes profondes telles que celles liées à la réforme de l’armée seront laissées à l’appréciation du gouvernement d’après transition. 0 Point contre 1
    10. 10. La cessation de la violence. 1 Point contre 0
    11. 12. Les Forces de Défense et de Sécurité assureront la sécurité des personnes et des biens sur tout le territoire national. 0 Point contre 1
    12. 12. L’acceptation du pardon et de l’amnistie pour les conséquences liées à la présente crise. 0 Point contre 1
    13. Le comité des médiateurs veillera à l’application de ces recommandations. 0 Point contre 1
    Total points 4 Points pour la majorité du peuple contre 9 points CDP/accolytes/RSP

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 04:35, par Tono
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    C’est inacceptable. Il faut arrêter Dienderé. Autrement le peuple va encore donner une troisième chance au groupe de Blaise de reprendre ce pouvoir. Et à la prochaine fois, Blaise et sa clique gagneront contre le peuple. Ils apprennent de leurs erreurs pendant que nous leur facilitons l’ascension. Soyons lucides.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 04:44, par Tata
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Merci M. Sall. Vous avez fait de votre mieux probablement. Le Burkina rejette votre trouvaille qui donne envie de vomir. Le Burkina va compter uniquement sur ses propres forces. Triste Afrique avec ses dirigeants, incapables de se mettre du côté de la justice naturelle.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 04:46
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    la restauration des autorités de la transition c’est pour quand ? parce qu’avec cette hausse du prix de l’essence, on va bientôt retourner au vélo.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 05:07, par djénéba caboré
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Et le cycle recommence ! Le rsp dans sa barbaries tue les gens et la cedeao veut encourager, pardon amnistier cela. Cette déclaration est nulle et de nul effet !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 05:09
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    les médiateurs n ont pas eu le choix , GAL diendere a fait un coup d’ état , les forces de défense et de sécurité n’ont pas réagit . le RSP, les putschistes ont pris en otage la capitale du pays avec 4 camps militaires. l’ armée loyaliste au président kafando est la population civile sans arme qui a pu libérer le président ; pour que les terroristes arrêtent de massacrer la population le président sénégalais et béninois ne peut que satisfaire les revendications des putschistes. nous devons maintenant tourner vers la justice international car si on vote une amnistie pour les terroristes notre justice devrai libérer tous les prisonniers dans les maisons d’ arrêt du Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 05:12, par Le modéré.
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Il faut que tout le monde se ressaisisse pour sauver notre pays. Sinon NOUS COURONS VERS LE CHAOS}

    . Que les Sages du Burkina Faso, les U.S.A, la France, L’U.A ,L’U.E, l’ONU et toute la communauté internationale PÈSENT DE TOUS LEURS POIDS POUR FAIRE ACCEPTER CE PLAN DE PAIX. Notre pays est face à deux voies : celle de la paix et du chaos totale et cette dernière ne profitera à personne comme le dit le President Macky Sall ! oui à personne Même pas aux faux intellectuels qui jettent de l’huile sur le feu. Ce qui est sûr le rejet du plan de la CEDEAO ne fera pas reculer les militaires et ceux qui appellent à la division de l’armée ne sont pas sages. Attention ! Attention à l’extrémisme qui est toujours source de malheur ! QUE DIEU SAUVE LE BURKINA FASO

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 05:19, par Dede
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    C’edt un bon accord politique. Que la paix reviene.
    Seulement le conte rendu est incomplet, je n’ai pas vus exactement ce que j’ai vu à la télé.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 05:24, par le veilleur
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Une fois de plus Macky Sall s’illustre négativement au antipodes de ce l’on attendrait d’un président de la nouvelle génération africaine éprise de démocratie.
    La CEDEAO en aucun cas ne devrait cautionner un Parti et un groupe Terroriste (RSP) et passé sous silence des crimes en proposant de voter une amnistie pour des CRIMES. les droit de l’Homme sont passés aux oubliettes monsieur Sall ? nos morts ne sont pas des moutons de sacrifices !!!!
    l’ex-majorité a montrer au grand jour le visage terroriste de son pouvoir que nous subissons depuis 27 ans : si ils échouent à faire passer leur volonté légalement il tue quelque opposants et seme la terreur pour que ça passse sur le sang ! C’est ca le CDP et Diendéré !
    Honte à la CEDEAO qui devait suivre la voie tracé par l"UA et ONU.
    Le peuple burkinabé est résolument engagé vers un lendemain démocratique où l’impunité n’a pas de place !
    Vive la jeunesse burkinabé ! victoire au peuple !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 05:26, par Adams
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Foutaise ! Il faut que les médiateurs de la CDEAO arrêtent de distraire le peuple burkinabé.
    LES RESULTATS MACABRES DE CES NEGOCIATIONS NE FONT QUE TRADUIRE L’ECHEC DE CETTE MÉDIATIONS DE LA CDEAO. HONTE A LA CDEAO QUI NE SAIT PAS QUE LA DIGNITÉ DU PEUPLE EST BAFOUÉE .
    LE PEUPLE BURKINABE REFUSE DE COMPOSER AVEC CES INDESIRABLES DE CND ET SON ACOLITE DE CDP.
    IL FAUT QUE GILBERT ET SA BANDE DE RSP FICHENT LE CAMP !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 05:28, par l’indigné
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Ce projet est tout simplement honteux et insultant pour le peuple burkinabè. La CEDEAO deffend bec et ongle les intérêts des l’ex majorité. J’ai vraiment honte c’est la médiation la plus nulle de toutes les médiations du monde cela ressemble pluto a une mise en scène pour sauver la tête de DIENDERE. EXCELLENCES Messieur MACKY SALL et YAYI BONY merci mais franchement nous sommes deçus de vous. Puisse Allah vous recompensé vous et le RSP dont on sais dorénavant que vous cautionnés a la hauteur de vos actes respectifs. L’histoire retiendra .....puffff je suis choqué

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 05:31, par Burkina Emergent
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Cet accord n’est pas réalisable parce qu’on ne peut pas obliger les membres du CNT à voter une loi d’amnistie pour des gens qualifiés de terroriste par l’UA. La balle est dans le camp du peuple qui doit descendre dans la rue pour terminer le job commencé le 30 octobre 2014. Enfin Diendere et le CDP se sont tirés une balle aux pieds et seront vomis par le peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 05:38, par Rodrigue
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Il faut vraiment que les gens se rendent compte que le problème que nous vivons aujourd’hui a ses racines depuis que certaines personnes ont décidé que la limitation des mandats étaient antidémocratique. Le CDP, MPP, ADF et tous les partis de l’ex majorité sont responsables. Maintenant soit on les punit tous ou on passe une éponge sur ce qu’ils ont fait et on continue. Je ne comprends pas en quoi rock est différent de ceux qui sont recalés. Dans le MPP seuls Salif ( on peut ne pas l’aimer pour une raison ou une autre) et le larlé Naba sont crédibles. Ils ont quittés la mangeoire pour dire non. Les simon et autres ont commencé à voir que la modification était mauvaise quand ils ont perdu leurs avantages. En quoi simon peut être dehors pendant que de petits maires de petites villes croupissent en prison ? Sacrés Burkinabe.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 05:39, par fongnon lecibal
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    si ce projet d’amnistie passe,nous allons coûte que coûte venger nos morts.nous les vengerons

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 05:40, par Ibra
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    BARVO CEDEA. Si nous sommes des vrais démocrates, acceptons ces propositions et allons au urnes. seul le peuple est souverain

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 05:41
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Quoi ? "L’acceptation du pardon et de l’amnistie pour les conséquences liées à la présente crise". Pardon et amnistie pour qui alors que nous pleurons nos enfants. Les burkinabè vont se laisser berner encore par vos salamalecs complices et laisser Diendéré et le RSP circuler librement sous prétexte de quoi ? Pardon et amnistie sur les cadavres de nos enfants ? La CEDEAO vient nous imposer sa décision de laisser tous les candidats se présenter aux élections en contestant de ce fait notre souveraineté nationale, et ce, dans le sang de nos enfants massacrés et blessés par des délinquants terroristes. Le politiquement correct est très cruel parfois et cette fois-ci, le peuple burkinabè s’en passera. Attendons de voir si le peuple burkinabè acceptera ce poignard dans le dos, le ventre en l’air. Wait and see. Macky Sall et Yayi Boni, c’est l’injure que vous êtes venus nous faire sous couvert de médiation ? De toute façon, ça ne nous surprend pas mais qu’à cela ne tienne !
    Si cela arrive chez vous, vous serez complaisants face aux criminels ? Je ne crois pas que le fils Wade en ait fait autant avant d’être en prison aujourd’hui. Merci pour tout, mais le peuple burkinabè mobilisé mettra Diendéré et le RSP/CDP hors d’état de nuire.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 05:41, par yobson
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    C’est malheureux pour le CDP/RSP , le peuple vous hait et vous haira dans les urnes. Pour faire participer 25 personnes de votre pauvre parti il faut tuer une vingtaine de personnes et des centaines de blesses AH ! Je suis convaincu que les autres partis dont les personnes etaient ineligible ne vont pas vous suivre. Et toi DIENDIERE pour faire participer ta femme tu oublie ton titre de General et tu suit a l’aveuglette tout ce qu elle te dit de faire. Tu est vomis par l’ensemble de notre pays . L’insollence que tu as commise devant la cour du MOGHO NABA rongera toi et ta famille a mort. Honte a vous

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 05:41, par Kô-tigui
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Je demande à toutes les populations, de Ouaga et de l’intérieur, allons aux règlements de compte. Que les parents de ZIDA prennent aussi leur responsabilité. L’amnistie nous sera tous donnée !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 05:43, par adama
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    tous cela pour la candidature de qlq hommes. on vous aura pendant la campagne monsieur du CDP et de la NAFA. Eddi tu va rentrer de ton exil USa pour prendre ta part.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 05:45, par Jimmy le KOMBA
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Respect pour nos martyrs.Après tout ce qu’ils ont commis comme bavures ils demandent pardon.Svp arrêtez moi ça.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 05:45
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Ce n’est pas la peine quils soumettent leur projet non consentuel à la CEDEAO parce qu’on n’acceptera jamais les injures de MACKY SALL-YAYI BONI et des putchistes terrorristes de leur propre peuple. NAN LARA AN SARA. SEULE LA LUTTE LIBERE.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 05:46
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Je suis déçu du président Macky sall. Je m’excuse auprès de mes frères du Sénégal mais leur président est un de stabilisateur du Burkina. Il fait des propositions tout en sachant que le peuple qui a payé cher sa vie depuis octobre 2014. Ne va pas accepter ces mesures suicidaires. Il veut restaurer le régime de Blaise qu’il avait déjà trouvé comme la seule personne capable de sécuriser la sous région. Or il oublie la souffrance du peuple. Je tiens à rappeler son excellence que le peuple Senegalais s’est battu contre Wad pour qu’il soit président aujourd’hui. Tout en sachant qu’il a fait de mauvaises propositions, il nous dit qu’il n’ y a que deux solutions dont l’impasse. c’est pour un président qui est venu au pouvoir par le principe de l’alternance démocratique. Quelle honte ! Je mes en garde les chefs d’ État, ne baillonnez pas mon peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 05:49, par adama
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    il ya des gens qui sont vraiment sourt et aveugle. lagui adama ton CND est mort dans l’oeuf. tu peut toujours rèver.
    le pardon pour un meurtrier comme djiendjere c’est trop demander au peuple. monsieur les mediateur revoyer votrre copie

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 05:54, par krimo
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Cet accord est nul caduque c’est insultant. Tant que l rsp existe il n’ya pa election.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:01, par Zadane
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Les 13 compromis ne sont pas de Macky mais de tous ceux qui étaient présents. En pareille circonstance, il est difficile de s’entendre sur des consensus car les intérêts des protagonistes sont divergents. Il est mieux pour nous de faire avec pour que de nouveau sang ne se verse pas. Nous sommes un pays très très fragile même fébrile, on ne peut pas tenir dans un cloisonnement. Que Dieu protege le Bukina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:01, par SAMBIGA
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Peuple du Burkina c’est maintenant que nous devons montrer notre souveraineté cette mer de la cedeao manipulée plus que jamais le cap et les autres parties sont suspendus définitivement et nous remarquons de la céderait point.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:05, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Une fois la surprise et la colère un peu passés, j’ai relu à tête reposée le soit disant « projet d’accord » de nos « médiateurs émérites » pour l’analyser et en extraire quelques enseignements sur l’absurdité de ces propositions.

    1°) Le point 1 est en contradiction avec tous les points suivants. Il est clair que les points 2 à 13 sont les conditions posées par les preneurs d’otages pour les libérer et arrêter les morts dans la population civile. Le terme « sans conditions » n’est donc pas approprié.

    2°) Les points 3 et 7 sont en contradiction avec la constitution et la charte de la transition. Le président de la transition exerce toutes les prérogatives du président du Faso et le CNT toutes les prérogatives de l’assemblée nationale. Aucune instance non prévue par ces deux textes ne peut s’imposer à ces deux institutions pour composer le gouvernement ou voter les lois. Le souhait de sortie des militaires du gouvernement est une ancienne revendication du RSP, qui n’a pas été satisfaite justement parce qu’elle mettait à mal le consensus de la charte et signifiait, avec le départ du premier ministre, celui de tout le gouvernement. Ce serait donc une façon de gouverner par procuration du RSP que de faire tomber le gouvernement et empêcher le CNT de fonctionner.

    3°) Le point 12 est en contradiction avec la constitution et avec les lois civiles et pénales du Burkina, avec la charte Africaine de la bonne gouvernance et des élections et toutes les lois internationales. Il est aussi en contradiction avec les récentes décisions du conseil de paix et de sécurité de l’Union Africaine. Le pardon ne s’impose pas, et les citoyens qui commentent des crimes doivent en répondre devant les juridictions compétentes. Non seulement il y a eu violation de la constitution, le crime le plus grave selon notre loi fondamentale, prise d’otages, mais on compte 17 morts et 108 blessés. Aucune logique ne permet d’amnistier des gens qui ont commis de tels crimes de façon volontaire, préméditée et répétée. Cette prime d’impunité est aux antipodes de la lutte contre l’impunité prônée dans le monde entier, et dont le procès Hissène Habré au Sénégal est justement une des expressions. Que ce soit le président Sénégalais qui retienne une telle proposition étonne. C’est un véritable appel au putsch dans tous les pays Africains.

    4°) Les points 4 et 8 sont non seulement contradictoires entre eux mais non conformes aux lois du Burkina. En effet, les décisions du conseil constitutionnel ne sont susceptibles d’aucun recours. A mois de suspendre toute la constitution, il, n’y a donc aucun moyen de rendre ces gens éligibles après les avoir déclarés inéligibles, à moins de changer le code électoral et reprendre le processus. Quel CNT va voter ce nouveau code électoral sous la contrainte des preneurs d’otages ? C’est une vue de l’esprit.
    Même en supposant ce préalable satisfait, la loi prévoit un minimum de 70 jours pour les législatives et de 50 jours pour les présidentielles pour déposer les candidatures. Du 30 septembre au 22 Novembre, il y a exactement 53 jours. Si donc le nouveau code électoral est voté après le week end prochain (ce n’est matériellement pas possible avant) et que la date des élections est fixée avant le 16 Novembre, aucune candidature n’est recevable, que ce soit pour la présidentielle ou pour les législatives.
    Dans le cas contraire, il serait possible de déposer des candidatures mais pour la présidentielle seulement, à la condition expresse que le nouveau code électoral soit voté avant le 30 Septembre et les élections fixées le 22 Novembre, avec en plus un conseil constitutionnel qui reçoit les candidatures dès le lendemain du vote de la loi. Vue de l’esprit, je vous dis. Quand bien même, je me demande quel genre de personne va se féliciter d’avoir pu être candidat au prix de 17 morts ?

    5°) Le point 9, qui était un acquis avant le coup d’état, est devenu inapplicable. Cela reviendrait en effet à laisser le RSP, armé et pleinement opérationnel, au camp Naba Kom, et toujours chargé de la sécurité du président Kafando qu’ils viennent de prendre en otage. Comble de l’absurde. Mieux, le nouveau président élu se retrouverait lui aussi otage de fait de ces gens qui ont montré leur mépris de l’autorité, des lois et de la vie humaine.

    En définitive donc, même en supposant que les acteurs politiques, les OSC et la population (qui n’a même pas encore enterré ses morts) acceptent de ce compromis ou plutôt cette compromission, ce dont je doute, et en oubliant l’Union Africaine, le droit international et la morale, ce projet d’accord sera dans les faits impossible à appliquer en ses points 3, 7, 8, 9 et 12.

    Si d’aventure le sommet extraordinaire de la CEDEAO du 22 Septembre venait à le valider dans sa forme actuelle, non seulement je ne vois pas quelles autorités de la transition vont le signer, mais ils auraient donné le signal du début de la vraie guerre civile au Burkina, car certains se prévaudraient de cette « légitimité supra nationale » pour des point « d’accord » non réalisables parce que non réalistes. Qu’ils nous épargnent cela et reviennent à la raison. Dans tous les cas, même sans solidarité agissante et légaliste de ses voisins, le peuple Burkinabè saura prendre ses responsabilités pour sa liberté et son avenir.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:06, par Oued Mah
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Nous sommes totalement dessus de cette equipe de mediation. Ah mais c`etait previsible. Pourquoi parler de mediation dans une situation de coup d`etat ? Au lieu de prendre des decisions fermes allant dans le meme sens que les aspirations de la majorite, on vient aider la minorite (le RSP et le CDP) et on pretend apporter une solution a la crise ? Non Non et Non vous serez responsables de ce qui va en decouler. Car on ne peut pas plaider pour que des assasins et leur victimes logent ensemble dans une meme enceinte sans s`attendre a des consequences.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:08, par SAMBIGA
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Le Burkia Faso n"est et ne sera la où. le cedeao pourrait afin exister et notre pays ne saurait être votre marionnette point. La céderait sera tenue responsable des décès suite au grève illimité et à la désobéissance civile des malades dans les centre de santé.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:12, par article 37
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Le RSP doit comprendre que cet accord ne servira ni l’armée ni les insurgés.
    Nous sommes trois parties dans la crise.
    Le RSP armé jusqu’aux dents. Ce RSP qui a impressionné Macky Sall

    L’armée grande muette dans les casernes. Ces militaires sont des hommes quand ils bandent sous les jupes

    Les insurgés les mains nues que le RSP massacre avec l’armée comme arbitre.

    Que les armées des autres pays saches que les coup d’états sont désormais légalisés avec l’accord de Ouagadougou.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:12, par Ragommian
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    "12. Les Forces de Défense et de Sécurité assureront la sécurité des personnes et des biens sur tout le territoire national." Je me dis que c’est le 11.
    En quoi faisant Maky ? Vous étiez là quand on vandalisait l’hôtel Laïco ?
    "12. L’acceptation du pardon et de l’amnistie pour les conséquences liées à la présente crise."
    Mr le secrétaire Général du syndicat des chefs d’état que j’ai nommé le CEDEAO, vous avez raison. Et nos 10 morts déclarées et plus de 113 blessés, qu’est-ce qu’on en fait ? C’est parce qu’il n y a aucun sénégalais que vous allez proposer cela à vos pairs ? Du sérieux tout de même !
    Le peuple Burkinabé n’a que ses yeux pour pleurer mais le Dieu vous voit, vous et tous vos membres syndiqués.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:17, par Hugo Kadhafi
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Cher Burkinabes, Sachez que apres les elections il y’aura contestation d’un camp et le pays sera divise du cote de la Cote d’ivoire, et une rebellion armee soutenue par le regime de Ouattara va semer le chaos au Burkina Faso. La France va envisager un semblant d’accord comme A la Marcoussi et ceci sera le debut d’un gouvernement de coalition qui verra le retour des hommes de Compaore ou alors compaore lui-meme au Pouvoir. Dites A macky sall de liberer karim wade. Il sait que en le faisant il perd le pouvoir le lendemain.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:18, par kamia
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Le droit a été bafoué par l’usage de la force des hommes du RSP avec à leur terroriste Gilbert Diendéré..On TUE et on demande le PARDON. On assassine, et on demande l’Amnistie..Dans quel Burkina sommes-nous ? FOUTAISE !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:23, par SAMBIGA
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    La céderait est instrumentalisée et sera tenue responsable d’une guerre civile au Faso.C’est peut être le souhait de Mackhy sale et les propriétaire du jouet dit céderait.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:23, par issaouedraogo608@gmail.com
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Il y a une chose malheureuse qui se développe dans le pays. Les gens restent calés à la maison pour faire Facebook au lieu de se mobiliser sur le terrain. Je crois que c’est maintenant que la bataille doit commencer. Nous avons été encore abandonné par l’armée. Nos frères ont rentré la queue et nous laisse massacrer par les terroristes. Même les terro du RSP ne croient pas à cet accord ce qu’ils vont faire maintenant c’est installer une terreur sourde. Je crois que c’est les syndicats qui vont nous sauver. Pas de salaire ce mois, pas de rentrée, pas d’administration, débraillage actif permanent. SORTONS TOUS AUJOURD’HUI !!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:25
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Honte à la CDEAO, on vous savais pour la plupart contre notre insurrection populaire qui a chassé votre doyen Compaoré. Ceci n’est qu’ un complot du syndicat des chefs d’ état ouest africains qui ont peur de se faire chasser à leur tour par une insurrection de leur propre peuple.
    Désobeissance civil jusqu’au mercredi 22, afin que les chefs d’ état soucieux du peuple burkinabé amène ce Sall Macky à revoir sa copie.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:25, par Emmanuel
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Burkinabe accepte la mort plutot que la honte !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:31
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Quand on confie son destin a quelqu’un , il le gère selon ses interets . Brûler des pneus et après ? Continuer à brûler vos pneus . Les OSC se sont enrichis sur le dos des martyrs et voici la suite .hypocrisie et méchanceté.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:32, par SAMBIGA
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    On s’en fou de la cedeao qui n’a pas encore. Et dite à Mackhy sale que son séjour et sa médiation au Burkina est terminée passée ce communiqué il sera considéré comme un assistant aux terrorisme et sera traité comme tel.Un général n’est le dieu des burkinabé qui hôte des vies comme bon le semble et que ces mêmes burkinabé doivent se soumettre à sa volonté.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:35, par pas politique
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Je suis contre le point 12 ; et c’est non négociable ! je le répète pour moi je suis farouchement opposé à ce point : Il doivent repondre !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:38, par Kally
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    N’importe quoi,nous rejetons avec la dernière énergie ce projet.la lute continue.LA PATRIE OU LA MORT NOUS VIENCRONS.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:39, par MME BARBAS
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    PAS CONVAINCUE que les 13 propositions ramènent le calme. Je suis inquiète pour ce pays, et ma famille

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:40, par oued
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    Ah bon !!!
    A cette allure, la CEDEAO risque de légiférer à la place du CNT sur des questions urgentes qui engageraient le Burkina Faso. Exemple : dans le cadre communautaire une décision concernant une question donnée impose aux pays membres de la communauté d’adapter leurs juridictions sur la question concernée dans un délai de 12 mois à compter par exemple de juin 2014. Penser vous que le point 7 tient la route parce qu’on veut satisfaire des militaires ? Soyons sérieux la !

    Le point 6 est caduc et sans substance. Il en est de même pour le point 11. soyons réalistes la ! Ou bien c’est la longueur de la liste qui importe ici !

    le point 8 ? C’est quoi ça ? Ne sous estimez pas nos constitutionnalistes ! ils ne vont pas ce contredire comme vous le souhaitez ?

    Pour le point 4, quel est l’élément juridique qui motive la longue prorogation jusqu’au 22 novembre de quelle année d’ailleurs ?

    En réalité, il n’y a que trois points à soumettre à la CEDEAO.

    Ajoutez aussi l’extradition des putschistes et leur mise sous écoute de la gendarmerie pendant au moins une année après l’investiture du nouveau président élu. Comment pourront nous amnistier s’il y a des récidives de leur part ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:41, par joab le combattant
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    16 Million des burkinabès crient, et appellent Dieu au secours. Robert Guey a pris les armes , nous avons vu son sors, Sanogo du Mali, Dadis Camara ,Blaise Compaoré, Laurent Bagbo avait toutes les armes dans son bunker etc...comment ont-ils terminé leur vie. J’appelle Diendéré a la repentance. Qu’il rende au peuple sa transition telle qu’elle était. Le sang coulé appelle Dieu a la vengeance.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:44
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    nous sommes daccord car nous voulons la paix tout monde sait qu’au Burkina faso societe civil egal MPP mr GUY nous sommes au courant que ROCK T’a propose comme Ministre de la justice après les elctions

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:46, par le ché
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    les vendus de l Afrique., considérés comme vous n’êtes même pas venus au Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:46, par Le Capitaine
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    C’est vrai que ce sont des propositions mais nous pensons qu’il ne faut pas insulter le peuple Burkinabé. L’UA et la CEDEAO ne doivent pas chuter aussi bas que cela. Certains points sont à rejeter.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:46, par Belem pascal
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    qu’es que nous pouvons faire contre le rsp super armées. je demande au peuple avec un grand respect d’aller molo molo. vous croyez qu’avec ce qui c’est passé, si le cdp présente des candidats ils seront élus, je ne pense pas. que tous les autres partis de l’ex cfob mettent ces événements comme premier point de leur campagne, et que la CENI joue son rôle, après les élections nous allons regardé la survie du rsp. lorsque vous regardez la garnison de Bobo le Colonel Jules BATIONO connais très bien le rsp. il a participé à la création du rsp et est resté pendant quelques années, il s’est ce qui ce trouve à l’intérieur du rsp. je demande au OSC d’être stratégique.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:52
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    On sort pas assez nous voulons la paix depuis du 30 octobre jusqu’a nos jours on pas vu un element de BALAI CITOYEN tombe vous etes la a pousser nos filles et fils a la mort
    je ne suis pas CDP je ne fait pas partir dun parti politique mais pourquoi MPP a peur que cdp se presente
    Sil devait avoir exclusion cest en cote d’ivoire pourquoi AFFIGUESSAN ex premier minister de LAURENT se presente ayons le pardon pour un BURKINA en paix

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:52, par HALTO
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Vous êtes surpris ! pourquoi ou de quoi ? Dans leur déclaration de DESTABILISATION DE NOTRE PAYS ils avaient bel et bien dit qu’ils sont SOUTENUS par la CEDEAO ! pour preuve, de la première à la dernière lettre de leur DECLARATION, ce n’est que le nom de la CEDEAO qui a été mentionné et par deux (02) fois. Aucune autre institution n’a été CITE dans cette DECLARATION. Et vous êtes surpris ! La CEDEAO a donne le FEU VERT au RSP de FOUTRE le BORDEL dans notre CHER BURKINA FASO parce que NOUS avons décidé d’écarter MOMENTANEMENT certains leaders du CDP du jeu POLITIQUE.... la communauté internationale est témoin. La CEDEAO est responsable de tout le BORDEL au BURKINA... Mais c’est mal connaître le BURKINABE...

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:53, par Sampawindé
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Resumons donc tout ça en un point : confier les destinées du Burkina au Général et dissoudre toute autre institution ???!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:54, par Pagomziri
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    N’importe quoi ! Pensez vous que le peuple burkinabè va accepter ça ? C’est un projet bidon. Il faut ne faudra surtout pas que la résistance baisse les bras.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:55, par tatiana
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    le sang des innocents assassinés crie à Dieu le propriétaire de tte vie. sanguinaires vs vivrez la vengeance divine ds vos corps vos âmes et vos esprits. meme l atmosphere sera un enfer pr vs. souvenez-vous ke vs n êtes ke poussière

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 07:01, par le republicain
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Les communistes déguisés dans le mouvement des intellectuels pour la résistance sont des assassins qui n’aiment pas le peuple. Ils veulent récupérer le pouvoir perdu avec la complicité des partis qui organisent massivement une fraude historique. Les osc et le délinquant Shérif Sy répondront un jour dans ce pays pour avoir demander la fermeture des hôpitaux pour laisser mourir des malades qui n’ont rien à voir avec la chose politique. Le métier de médecin c’est de sauver des vies. Les hôpitaux sont devenus des mouroirs par la volonté des prétendus intellectuels. Ils sont plus criminels que les militaires du rap.Vous ne croyez pas en Dieu. Vous voulez brûler ce pays en menant une politique de la terre brûlée. En 1987, vous avez accompagnez le coût d’état et aide Blaise à consolider son pouvoir pendant 26 ans. Assoiffés du pouvoir, vous comptez une fois de plus tromper le peuple par des discours populistes. Hervé Ouattara et Kam, vous vous êtes enrichis en collaborant avec Zida pour confisquer la lutte et la victoire de notre pays, l’histoire retiendra que vous êtes des vrais anarchistes. Combien de francs avez vous réçu pour le service rendu à Zida et sa clic. Dieu sauvera le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 07:05
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Que Sherryf Sy le Président intérimaire de la transition nous donne une heure à laquelle nous devrons tous sortir ensemble d’une seule traite dans tous les coins et tous les recoins du Burkina Faso pour chasser les terroristes du Burkina Faso.
    Sortons massivement et chassons les !NON A CE MASCARADE DE PROTOCOLE D’ACCORD !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 07:05, par SAMBIGA
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    C’est maintenant que notre armée doit jouer son rôle de défenseur de la nation en ne s’immiscant pas dans le projet funeste du rap terroriste en jouant un rôle dans les accords de la cedeao.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 07:06, par Burkinabé
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Pas question d’amnistier les terroristes. Ce point relève de la compétence de la justice et non des médiateurs d’une crise.C’est ne pas grave de l’évoquer. Seulement, Il faut la mettre en suspend pour le moment. Pour ce qui concerne les élections inclusives c’est-à-dire les élections avec les candidats exclus, ce point relève en partie à mon avis de la loi interne c’est-à-dire la loi du pays. Etant donné que chaque Etat est souverain, les médiateurs ne peuvent modifier sa constitution prétendant à une sortie de crise dès qu’elle figure dans la constitution d’un pays. S’agissant de report des élections au 22 novembre et la question des reformes de défense, on peut les comprendre. Toutefois, il faut mettre en garde aux terroristes sur ce point. Quant à arrêt de la violence sur la population et le retour des terroristes dans les casernes ainsi que le rétablissement de la constitution de même que la reprise de la fonction M. Kafando, c’est bien réfléchi de la part des médiateurs. Par ailleurs, il sera bien plus malin d’arrêter Gilbert dès l’instant puisqu’il est le chef des terroristes qui ont pris en otage des personnes et les institutions d’un pays. Si l’amnistie devrait donner aux terroristes pourquoi continuerons-nous à lutter contre le terrorisme dans le monde alors ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 07:06, par Ibrahima
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Je suis senegalais vivant au Burkinna, je suis très très choqué et éhonté par ces propositions qui encouragent l’impunité en Afrique. De toute façon le peuple Burkinabé comprend les enjeux et ne baissera pas ses garde. Macky, tu n’auras pas ma voix aux prochaines élections tu n’es pas assez courageux pour dire non à alassane ouatara. On connaît ce qui se passe derrière les coulisses.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 07:07, par Kaloré
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Ce type n’avait hâte que d’une seule chose : se casser du bourbier burkinabé en proposant ce qu’il n’accepterait jamais pour son propre peuple ! C’est quoi même la CEDEAO ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 07:08
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    c’est très facile.djendéré doit pays pour ce qui a faire car il est considéré comme un teroriste.de même accepter les personne inéligible de prendre part aux élections est anormal car le pays est basé sur une constitution qu’il faut respecter.pour finir je dirais que les personnes assassinées par les RSP (les Rats de la Source Profonde ) doivent être vanger de pour quoi une médiation au BF sans le premier ministre Yacouba Izak ZIDA ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 07:10, par BOIN-ZEM OUINDE OUEDRAOG
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Peuple du Burkina Faso
    Jeunes partiotes du Burkina Faso,
    L’histoire politique des peuples qui luttent a toujours montré que la loi du plus fort a toujours été un diktat des plus forts du moment sur les plus faibles. Ici il est evident de constater que le people burkinabè aux mains nues et qui ne disposent pas de ressources indépendantes pour son développement vient de subir le diktat de la CEDEAO et de son instrument de leçon à appliquer qu’est le RSP au Burkina Faso. Au regard de cette situation et pour eviter d’endeuiller encore advantage des familles et détruire notre jeunesse patritique, nous pensons que l’arme redoubtable de notre people reste les elections qui doivent etre organsiées au plus tard le 22 novembre 2015. Le RSP nous a occasionné un retard de près d’une(1) semaine pour la tenue effective des elections qui devaient se dérouler le 11 Octobre 2015. Nous jeunes Patriotiques du Burkina Faso invitons instamment le Gouvernement de Michel Kafando à se metrre rapidement au travail en tandem avec la CENI pour nous proposer un calendrer electoral permettant au people de choisir désormais les dirigeants qu’il veut. Le Peuplke burkinabé connait désormais ses fils intégres qui travailleront pour son développement et ses fils apatrides, traitres et laches qui ne pensent qu’à leur panse. Pour nous Jeunes patritiques le calendrier electoral doit etre désormais bref et nous proposons que les elections couplées présidentielles et legislatives se tiennent le 25 Octobre 2015 et que les elections municipales soient maintenues en janvier 2016. Ne nous faisons pas de leurts, notre destin commun reside désormais dans notre capacité à appliquer un vote-sanction unanime aux prédateurs de notre Republique afin qu’ils sachent désormais que nous les entérrons à jamais de la vie politique du Burkina Faso. Incluons les candidats préalablement exclus aux elections présidentielles et legislatives et avançons seulement maintenant car nous sommes conviancu que notre people et sa jeunesse combattante a bel et bien identifier clairement ses fils, ses amis et ses soutiens. Jeunes patriotes du Burkina Faso, ventre vide n’a point d’oreille. Ce seeait un suicide pour notre people et sa jeunesse de continuer à dire que nous ne sommes pas d’accord en voulant manifester notre ras-le-bol. Nous avons à notre disposition désormais à notre disposition l’instrument fundamental et pacifique que sont les elections pour dire non aux prédateurs du RSP, du CDP et de leurs allies politiques dans les urnes. Nous n’avons pas d’argent mais nous avons le Coeur et la determination de faire du Burkina Faso un peuple prospère et digne. Il nous reste que notre intégrité à démontrer à l’opinion nationale et international. Désormais la jeunesse patritique du Burkina Faso s’inscrit dans la logique d’une lute implacable à travers les elections que nous proposons pour le 25 Octobre pour barrer la route à Eddie Comboigo, Léonce Koné,Achile Tapsoba, Diendéré Fatoumata, Alpha Yago et leur bande de prédateurs, à Herman Ouedraogo de l’UNDD, à Emile Kaboré de Kokologho, à tous les autres tripatouilleurs de notre Constitution. Mais pour terminer nous disons aux yeux du monde, aux Institutions africaines, regionales et internationals que nous recevons ces propositions comme un poignard dans le dos mais que pour des rasions de survie alimentaire nous allons les subir mais leur répétons avec force que cette proposition de sortie de crise est loin d’être une mediation mais une bande organisée pour punir notre peuple sous le prétexte que le Gouvernement de la transition n’a pas voulu respecter les consignes et les deliberations des Chefs d’Etat africains pourris et véruex et de la cour de justice de la CEDEAO. Nous assumons notre responsabilité de rebelle et disowns haut et fort que c’est inacceptable et que ce qui nous est servi encore comme plat de résistence n’est plus ni moins qu’un coup de force supplémentaire à celui du RSP. Nous le savons et la jeunesse patriotique du Burkina Faso invite les populations à se mobiliser comme un seul homme comme aux temps de nos ancêtres pour dire non aux fossoyeurs de la démocratie burkinabè(CDP, UNDD, CEDEAO, RSP et les partis allies). Nous savons maintenant que l’objectif principal du RSP est la transmission du pouvoir aux tenors du CDP pour couvrir les crimes politiques, économiques et sociaux du RSP et des tenors du CDP. Nous assumerons notre histoire mais nous rappelons que notre peuple restera en veille avec sa gurilla urbaine avec d’autres methods de lute et s’il le faut en suant du sacrifice ultime pour nos ennemis sur le terrain pour parvenir au choix des dirigeants dignes, intégres et qui écoutent le peuple burkinabé. Nous Invitons la classe politque burkinabè à aller aux elections seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 07:18
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Macky Sall, je pense sincèrement que vous continuez de rêver et que vous ne connaissez pas du tout le peuple burkinabè qui n’acceptera jamais cette forfaiture que vous (principalement vous-même et votre compère alassane ouatara) voulez lui imposer. Constat amer après lecture de votre brouillon de rêve : tout pour eux (CDP et ses partillons avec son bras armé le RSP) et rien pour le peuple insurgé des 30 et 31 octobre 2014. Messieurs les rêveurs, sachez qu’il n’y a plus de coexistence possible entre le RSP et le peuple : soit c’est le peuple sans lui (c’est-à-dire le RSP dissout) ou bien c’est lui le RSP sans le peuple (c’est-à-dire que le RSP gouvernera le Faso avec les armes, illusion d’ailleurs, donc un retour à l’Etat d’exception) pour la suite des évènements. Même au prix de nos vies comme nous avons l’habitude maintenant (les survivants continuerons le combat), nous, peuple insurgé des 30 et 31 octobre 2014 n’accepterons jamais ce nième coup d’Etat perpétré contre lui par le CDP et ses acolytes à l’intérieur du pays tout comme ses tentacules de la sous-région de la CEDEAO (principalement alassane dramane ouatara de la Cote d’Ivoire et macky sall du Sénégal). Nous nous mobiliserons sans marchandage et apporterons un soutien sans faille à nos autorités de la transition contre ces grosses couleuvres que vous voulez nous faire avaler. Ça ne passera jamais et au grand jamais, ce complot tout azimut contre le peule burkinabè (fortement épris de justice à l’image de tous les pays véritablement démocratiques du monde entier).
    Liberté Pour Tous (LPT)

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 07:20, par Danton
    En réponse à : Tout simplement innacceptable !

    M. Macky Sall, nous rejettons cet accord. Nous résisterons, jusqu’au dernier.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 07:26, par Amos DABO
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Quelle déception pour ce peuple encore meurtri par les actes de la milice du CDP ! Ils pensent qu’ils sont toujours populaires ! Populaires, oui. Mais bien connus pour leur forfaiture. J’ai honte pour ces intellectuels du parti CDP. J’ abhorre ce parti et tous ses satellites désormais. On se retrouve sur le terrain de la campagne.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 07:26, par le grondeur
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Je pense moi que le Général Diendéré a réussi son coup en montrant qu’il est plus rusé que la communauté internationale. Il voulais simplement faire passer l’ex majorité à n’importe quel prix de sa peau et malheureusement les gens n’ont rien compris. Regarder comment les médiateurs sont arrivés dare dare. Ce doit être un deal fort avec la CDEAO et les médiateurs.
    Soyons vigilants sinon l’ex majorité va voler tous nos biens et les assassins de Tom SANK resterons dans un paradis terrestre.
    Alors je m’accorde cette folie en disant "je meurt d’envie d’accuser Dieu, ce sourd Dieu, ce aveugle Dieu qui attend je ne sais quant pour les anéantir d’un seul coup".
    Du reste je ne voudrais plus qu’un conseil des ministres se tienne à KOSYAM. Nous préférons leur laisser ces quelques hectares d’espace le temps pour Dieu d’agir avec précision sur cette superficie maudite.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 07:26, par ka
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Maintenant, qu’il soit paysan cultivateur, intellectuel, pauvre, riche, voyant ou aveugle, le peuple Burkinabé connait ceux qui veulent le gouverner dans la paix et dans la démocratie, et ceux qui veulent le gouverner dans le sang et la répression : les urnes nous diront la vérité, même avec les achats de conscience de ceux qui sont parti avec la caisse de l’état les 30 et 31 Octobre 2014. Dendéré RSP et autres, vos fesses chaufferont par la terre de nos ancêtres. Que nos morts surtout ceux des hôpitaux et aussi par balles, reposent en paix. Dieu tout puissant capable de faire ce qui est impossible, n’a jamais abandonné le peuple Burkinabé qui pardonne mais n’oublie jamais. Le peuple Burkinabé ne doit en aucun prix, accepter des accords sur mesures d’un organisme comme la CDEAO qui plaide pour son propre compte dans le but de remettre l’ancien régime au volant des affaires du Burkina par l’intermédiaire de son responsable Kadré Ouédraogo, fillette de Blaise Compaoré, qui le manipule comme il veut. Si parmi les responsables de l’ancienne majorité, s’il y a un digne fils du Burkina parmi eux, et candidat rejeter par notre honorable conseil constitutionnel avec la loi dit, cette personne doit accepter notre loi du code électorale qui lui donnera une chance honorable en 2020 d’être un candidat fier de respecter nos lois, et un bon candidat fiable pour un Burkina nouveaux. Tous les candidats de l’ex- majorité aveuglé par le voyou Dendéré et sa bande, qui accepteront les accords bidons de force, et revenir comme candidats après leur inéligibilité, seront des lâches et des manges mil pour le peuple Burkinabé. Vive l’alternance politique et économique du Burkina avec sa jeunesse et le CNT. Dehors les traîtres du peuple : A la MACO ceux qui tuent leur peuple pour protéger leurs fesses. Ka farouche partisan de l’alternance politique et économique du Burkina avec sa jeunesse.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 07:26
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Ne vous laissez pas entuber par des politiciens véreux.
    Ils vous demandent de mourir pour en récolter les fruits.
    Ils vous demandent de mourir mais ne donnent pas l’exemple.
    Le peuple a travers son insurrection a revendique la liberté.
    Peut il y avoir liberté sans possibilité acceptation de la diversité d’opinion.
    Ce compromis dynamique a quelque chose d’intelligent et de pragmatique.
    Il n’y a pas d’exclusion constructive.
    Il n y a pas de solution durable et solidaire sans compromis (je ne parle pas de compromission)
    Le patriotisme ne se décrète pas c’est un état d’esprit qui implique humilité ,justice, respect et sacrifice....rien que le fait de le proclamer nie sa réalité en ce sens que sa composante humilité disparait.....
    Me voila immédiatement taxé de non patriote avec d’autres noms d’oiseaux .....hum

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 07:28, par SAMBIGA
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    12. Les Forces de Défense et de Sécurité assureront la sécurité des personnes et des biens sur tout le territoire national.Armée régulière ne vous immiscer pas dans les projets funèbres du rap qui s’illustre dans le terrorisme qui est antinomique à l’éthique militaire.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 07:29, par Lynn Hien
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Amnistie ? La dizaine de morts, la centaine de bléssés, notre gouvernement humulié, les journalistes et les medias violentés, des domiciles violés et détruits,tout cela à passer par pertes et profits. Etait - ce pour ça qu’ils sont venus ici ? C’est ça la bonne nouvelle annoncée d’un air narquois par Yayi Boni ? Sont -ils repartis les poches bien pleines ou avaient -ils les fusils des terroristes à la tempe pour faire ces propositions insultantes pour les Burkinabè, ridicules pour eux mêmes ? Quelle honte !

    En fait, qui leur a demandé de venir se pavaner ici ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 07:31, par LE BURKINABE 66
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    CES 13 POINTS CONFIRME QUE MAKY SALL N’A RIEN PROPOSE DE LUI MEME CAR LE MADE IN BLAISE/DJIENGUERE APPARAIS CLAIREMENT SUIVEZ MOI ET VOUS ALLEZ COMPRENDRE ILS ONT COMMENCE AVEC 13 TOMBES A DAGNON. NORBERT ZONGO LE 13. DIVISER LE BURKINA EN 13 REGIONS. BLAISE LUI MEME EST LE PRODUIT DU 13 JOUR DU VERSEAU QUI COMMENCE A PARTIR DU 21 JAN ALORS QUE BLAISE EST NEE LE 03 FEV LA ENCORE VOUS AVEZ LE 13. IL ONT ETE RENVERSE PAR LE REVERS DU MEME 13 DON 31 A 13 H 13. MAIS JE CONSTATE QUE CE SONT DES GAMINS SINON ILS AURAIENT DU SAVOIR QUE LE RESEAU COSMIQUE QU’IL EXPLOITAIENT A VOLONTE A TARI DEPUIS 2013. IL SONT FINI !!!.13 FOIS. IL PEUVENT CONTINUE A REVER MAIS IL N’Y PARVIENDRONT PAS.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 07:31, par Sarl
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Écouter la, ils nous prennent pour qui pour prendre ces décisions qui n’arrangent que les terroristes de dienderé et ses brigands. Camarades prenons notre responsabilité pour une paix durable. Tros c’est tros, tant que dienderé et blaise seront en liberté,le BURKINA est toujours en danger. Mobilisons nous et finissons en une fois pour de bon. Si nos soldats ne veulent pas jouer leur premier rôle, qu’ils nous rendent nos armes. Ah tros c’est tros....

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 07:32, par memer
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Foutaises.
    Moi qui pensait que Macky et Yayi étaient des démocrates !!!!!
    Laissez nous régler nos problèmes. C’est Dieu qui fera notre bagarre
    Je fais le pari d’ abattre en mains propres gilbert qu’il pleuve ou qu il neige.
    Je vais me donner les moyens de le faire avant ma mort.
    J’appelle la jeunesse consciente de Ouaga à maintenir la pression par tous les moyens.
    Ici à Bobo, nous ne flechirons pas point.
    Ensemble, nous vaincrons, la patrie ou la mort.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 07:33
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Chérif SY doit tout faire pour être au sommet d’Abuja et rencontrer les présidents sérieux. Et Kafando ne doit pas accepter de reprendre son poste dans ces conditions.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 07:38, par l’enfant sage
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Macky Sall va gérer ton Maquis et garde à toi si tu reviens au Burkina.Nous ne serons plus responsable de ta propre sécurité ! tu est foutu et tu deçois les africains !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 07:42, par SAMBIGA
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    8. Les personnes inéligibles pourront prendre part aux élections.C’est peuple du Burkina Faso qui ont déclaré inéligible ses partis politiques qui se sont soumis à cette décisions après vote des lois à l’assemblée. La souveraineté de notre pays exige que la cedeao s’y soumette aussi. Et même si on passe à un référendum les résultats seront les mêmes.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 07:44
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Je pense qu’on avance tout de même. Il voulait être président pour 12 mois. Sous la pression il renonce mais avec des conditions. Sous une pression encore plus forte, mobilisations et manifestations monstres à Ouaga, avec des éléments de RSP fatigués, découragés et plus que jamais isolés, il fuira.
    Alassane Ouattara de la CI qui est leur soutien, en reconnaissance à Blaise, suite à cette résistance des burkinabé, veut seulement les emménager une porte de sortie. Comme les sanctions de l’ UA commencent mercredi, il veut entériner ce plan ce mardi afin que la CEDEAO demande à l’UA de lever les sanctions. Mais si on montre qu’ on est plus fort que RSP aujourd’hui et demain, la CEDEAO se ravisera rapidement afin de ne pas être ridicule !
    Dieu est avec nous. La victoire et la fin de ce cauchemar RSP sont plus proches qu’on l’imagine.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 07:47, par ProAnticratie
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Sauvons l’essentiel car si on tombe dans le chaos personne ne sort gagant. Je pense qu’on peut corriger une injustice mais on ne peux pas faire revenir un mort.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 07:54, par DABO Adama
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    J’ai du respect pour beaucoup de membres du CDP, de la NAFA et de l’UBN. Aussi je voudrais souhaiter que les candidats recalés acceptent avec dignité et grandeur les décisions de NOTRE COUR CONSTITUTIONNELLE afin de rebondir plus haut dans 5 ans. DABO

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 08:06, par Dalay Lama
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Ce projet d’accord est la preuve manifeste que le coup d’Etat a été organisé par Blaise Compaoré, Alassane Ouattara et la Commission de la CEDEAO.

    Peuple du Burkina Faso montre que tu mérites l’appelation d’’homme intègre’’.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 08:22, par HALTO
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Merci à tous... et vive le peuple vaillant du Burkina Faso. Je sais a travers vos NON intransigeant qu’il existent toujours des VRAIS HOMMES INTEGRES au BURKINA FASO. Allons tous pour LA DEFENSE DE NOTRE CHERE PATRIE... La lutte libère toujours et la lutte nous LIBERERA...

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 08:23, par LE CONVAINCU
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Donc c’est montré aux yeux de l’opinion national et international que c’est le CDP qui a fait ce coup d’état. Je propose une prolongation de 2 mois de la transition en proposant un référendum sur le cas du RSP avant de poursuivre les votes présidentiel et législatif. Comme c’est une épine qui dérange tout le monde cela va nous permettre et permettre au nouveau (président) élu à s’aligner sur la décision du peuple. Les acteurs politiques peuvent même profiter résoudre le problème de la nouvelle constitution en même temps.
    Rien ne sert de foncer aveuglement tant que le problème RSP n’est pas résolu. C’est dommage que des gradés militaires se comportent ainsi. Donc ils ont été recrutés dans le but d’éterniser le cdp au pouvoir ou quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 08:35, par bdleboss
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d ’accord de la CEDEAO

    "Tout ça pour ça"si jamais nous acceptons les propositions de la cedeao voila ce qui va se passer:on organise le scrutin le cdp perd et pouf ! le rsp revient tout mettre à plat soit disant qu il ya eu fraude et nous voici à la case depart.Ni la cedeao ni boko haram burkinabe (rsp) ne poura mettre en cause la décision du conseil constitutionnel. Si jamais on accepte cette mascarade je quitte le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 08:43, par HALTO
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    J’ai beaucoup de respect pour nos FORCES DE DEFENSE ET DE SECURITE. Le peule BURKINABE aura son MOT à dire par rapport a la PRISE DE POSITION, au COUP DE FORCE au COUP d’ETAT de la CDEAO sur l’INTEGRITE DU PEUPLE SOUVERAIN DU BURKINA FASO. Le PEUPLE BURKINABE a un CRI DE COEUR a faire entendre. Et ELLE le fera ENTENDRE. Que les FORCES DE DEFENSE ET DE SECURITE ne TRAHISSENT pas Le PEUPLE...

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 08:46, par mr
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Quand vs faite un soulevement pour dire que vs vouler la justice il fallait faire attention a ZIDA
    On ne tail pas des lois pour exclure d’autres et aide d’autre pour dire que rien ne sera plus comme avant.
    Je vs rappel que le pouvoire ne se donne pas ca ce prend..
    Pour vs dire que quand vs tieu l’ennemi laisser aumoinse sa tete tranquil ou ca devient la vengeanse...pour moi c’est Zida et le mpp qui ont ammener ca.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 08:53, par Guingraogo
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Ce projet de protocole d’accord doit etre encore negocie : l’amnestie que les putchistes veulent imposer est inapproprie. L’UA et l’ONU deja avaient exclu cette eventualite. Prquoi le President Macky Sall accepte cela ? Ne negocie-t-il pas au nom de ces deux organisations ? Et puis, moi je croyais que le cas du G Diendere allait etre resolu. Comment peut-il y avoir resolution de la crise si ce derniertoujours la. Il fallait qu’on lui trouve une terre d’exile force, lui et ses inconditionnels. Sinon, tant qu’il sera la, ns n’aurons jamais la paix. Toutefoisprotocadoptpropose que la CENI fasse tout pour les elections aient lieu le 18 octobre et au plus tard, le 25 octobre. Il ne faut plus attendre. Si c’est l’inclusion des candidats de l’ex-majorite, en moins d’une semaine c’est regle et on part en competition. On va les battre a la reguliere. Ensuite, pour la presidentielle, il s’agit de voter utile. Il faut voterdonner des le premier tour la majorite absolue au candidat le mieux a meme de nous sortir de cette impasse. En effet, avec cette histoire de fausses cartes d’electeurs imaginee et mise en oeuvre par le G Diendere pour justifier son coup d’Etat, on vu que certains partis politiques de connivence avec le CDP et le RSP en voulant accuser le MPP. S’il y a un 2eme tour, on imagine aisement les alliances. Donc, dans cette situation, chacun doit avoir une attitud3 responsable pour qu’on se tire de cette impasse au plus vite.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 08:54, par Dez
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Chers médiateurs, merci pour vos efforts de restauration d’une démocratie "vraie" au Burkina Faso même si c’est une démocratie à la Burkinabé ’avec toujours le pistolet prêt à être dégainé’. Des treize propositions (13 est le chiffre de BC), le N°12 reste problématique quand bien même le peuple burkinabé est un peuple de paix de part son comportement, sa culture.
    On a toujours pardonné, mais les mêmes personnes ont toujours tué encore et cela perdure depuis une vingtaine d’année même si les patrols ont disparus.
    Rassurez nous travaillerons toujours au maintien de la paix dans notre pays mais que justice soit faite et que désormais aucun politicien véreux ne pense à détourner l’armée républicaine pour assoir son pouvoir contre la volonté du peuple sinon ce sera touj des régimes d’exception et non des gouvernements démocratiques.
    Pour le cas du RSP, à défaut d’être demantélé, le gouvernement prochain doit travailler à le reformater et à l’installer dans un de nos camps militaires. Il peut être utilisé comme une force spéciale. Je ne suis pas sure que nous soyons vraiment des enfants de coeur vis à vis des autres. Rébaptiser le RSP, les loger dans un camp avec les autres et l’utiliser pour les besoins de la république. En fait ce sont nos enfants qui y sont, et c’est l’argent du contribuable qui a été utilisé pour les former. Utilisons les autrement ie pour les vrais besoins de la république et non pour les sales bésognes.
    Na laara, en saara

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 08:56, par Tito
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Avant de délibérer sur le point 12 qui offre « ... l’amnistie pour les conséquences liées à la … crise », le sommet extraordinaire de la CEDEAO doit s’informer, images à l’appui, de la BARBARIE avec laquelle les TERRORISTES du RSP/CDP ont DÉLIBÉRÉMENT TUÉ (17 morts), MÉCHAMMENT BLESSÉ (au moins 113 cas), BRÛLÉ des entreprises de presse et autres ainsi que des domiciles, causé de nombreux décès collatéraux et de graves pertes à l’économie nationale.
    Par ailleurs, le droit fondamental à la vie doit être pris en compte pour délibérer et ne pas surtout banaliser ces tueries qui étaient bien volontaires. En tout état de cause, retourner les armes du peuple contre le même peuple est un acte de haute trahison et ne peut en aucun cas servir de strapontin.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 09:02
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Pourquoi ne pas sortir de la cedao purement et simplement ? Comment peut on venir donner une telle giffle et cracher sur la dignite des burkinabe de cette maniere. Macky sall vient de signer là sa decheance .
    COMMENT POUVEZ VOUS OSER A CE POINT ? IL EST CLAIR QU’AUCUN PARTI POLITIQUE AU BURKINA NE DOIT ACCEPTER QUOI QUE CE SOIT. Ils veulent nous tuer et vous venez les encourager et leur dire de le faire : Ils ont raison de tuer le pays. C’est cela les hommes politiques en afrique ? Ceux pour qui vous travaillez eux ils defendent leurs interets pour leurs peuples et vous, vous ne pouvez pas defendre vos peuples ? Vous faites tout pour nous donner la guerre civile afin qu’ils vendent leurs armes et mieux piller encore nos richesses et arreter une afrique qui decolle … D’ailleurs qui vous a demandé de venir faire la mediation ? Degagez la bas ! ne remettez plus jamais vos sales pieds sur le sol integre des hommes dignes du burkina. MALHEUR A CEUX QUI BAILLONNENT LE PEUPLE !
    Nous vous montrerons que le slogan LA PATRIE OU LA MORT ce n’est pas un vain slogan. Nos freres et sœurs ne sont pas morts pour rien ! Si tu n’as pas le courage de defendre l’opprimé, donne le sabre de guerre aux femmes qui te montreront le chemin de l’honneur. Le burkina faso appartient aux burkinabe qui decideront de ce que eux ils veulent vivre. Mes frees vous aurez compris : seule notre lutte jusqu’a donner nos vies comme le fit thomas sankara seule notre conviction est notre arme
    LA REVOLUTION DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE A BESOIN D’UN PEUPLE DE CONVAINCUS ET NON UN PEUPLE DE VAINCUS QUI SUBISSENT LEUR DESTIN (SANKARA). L’heure a sonné Victoire au peuple
    NOUS VAINCRONS
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 09:04
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Vous ne savez pas que si vous n’acceptez pas cet accord, vous allez chier avec les éléments du RSP ? Ce que je ne comprends pas, pourquoi lorsque les autorités de la transition et, notamment le CNT avec à sa tête une tête brûlée, shérif sy vous les contestataires de tous poils vous n’avez pas manifesté ? Un peu de justice dans vos petits esprits haineux et ségragationnistes digne de l’apartheid de Peter Bota.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 09:08, par patarbtalé
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    le général aux galons acheté avait t’ il besoin d’ ajouter des morts à son palmarès de tueur pour demander une armistice ?
    des gens qui devaient être piétine et égorgé comme des poulets qu’on ne veut pas consommer et qui on eu l’indulgence d’un peuple clément ont l’audace de poignarder ce même peuple dans le dos. tout sauf une armistice.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 09:42, par J’ai mal
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Vous autres du cdp qui applaudissez devriez avoir honte d’abord quand vous parlez d’exclusion : ce n’est pas le parti qui a été exclu mais des individus que vous pouviez bien remplacer. Est-ce à dire qu’en dehors de ces gens recalés vous vous êtes des cailloux ?
    Quant à ce que les médiateurs du cedeao ont fabriqué, reconnaissons qu’ils ne sont pas maitres d’eux-même, l’Afrique est toujours colonisée et c’est ce que les colons veulent qui s’applique toujours. A nous Burkinabè de faire de notre mieux pour ne plus verser inutilement du sang burkinabè. Les soit disant médiateurs n’ont même pas eu la moindre pensée pour les victimes, est-ce vraiment des humains ?
    J’ai mal !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 09:43, par hayi
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    C’est triste pour la CEDAO. J’espère que les chefs d’Etat, si nous en avons encore de lucides, courageux et dignes de la confiance de leurs peuples n’avaliseront pas ce torchon.
    Ce projet est tout simplement inacceptable.
    Au fait, qui représentera le Burkina à ce sommet EXTRAORDINAIRE de la cdeao ? Les putschistes ? Il ne manquerait plus que cela. Le Président Kafando ?
    Le peuple doit se lever pour dire NON, NON etNON a cette deuxième forfaiture.
    Le Président Kafando doit refuser de cautionner ce projet.
    le CNT ne doit pas voter des lois scélérates comme celles annoncées par ce projet.
    Vive la résistance populaire, la seule à même de libérer le peuple !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 09:46, par Gbabili
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    MACKY, C’EST SALL TA PROPOSITION ! LA COPIE QUE TU SOUMETTRAS A TES PAIRS EST SALL. ELLE EST TACHETEE DU SANG DES BURKINABE (CEUX QUI SONT TOMBES) ET CEUX QUI TOMBERONT.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 10:08, par burkina meilleure
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    C’était pareil au début de la contestation de la candidature de Blaise Compaoré : la communauté internationale a voulu sous estimer la puissance du peuple burkinabè. Le peuple du Burkiuna doit prendre son destin en mains. Macky, Boni, tous des salopards. Ce qui est inadmissibles chez eux, ils veulent nous faire avaler ça au faso. Le peuple du Burkina s’en tiendra à la déclaration de l’UA. Ce sont des terroristes et les malfrats comme macky et suite qui veulent sombrer le pays dans le chaos pour profiter des médiations qui en résulteront ont joué bidé. Nous allons nous même nous libérer sans compter sur ses idioties. Ils seront obligés de nous féliciter à la fin.
    Vive le peuple intègre du Burkina
    La patrie ou la mort, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 10:14
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    A la cedeao je dis ceci :
    1 - c’est un précédent grave si cet accord marche et aucun n’était n’est désormais à l’abri de holdup démocratique et d’élections. Car imaginons qu’une partie de l’armée ne soit en accord avec le pouvoir en place, elle fait le coup d’Etat. Tenez compte de cela.
    2- cet projet d’accord en demandant l’amnistie des putschistes dénie l’union africaine qui a vu jute en demandant de sanctionner ces rebelles et terroristes. Par ailleurs l’union africaine à demandé le retour au statut quau, et la cedeao contredit.
    3. Cet accord prépare le chemin pour une crise post élections au Burkina Faso car j’ai la ferme conviction que le CDP ne pourra pas gagner ces élections, alors son bras armé va tuer pour imposer son candidat. Donc il faut supprimer le RSP avant d’aller aux élections et envoyer des casques bleus encadrer ces élections.
    4. Dans aucun pays de la cedeao la présidence n’est jouxte à un camp militaire.

    Au CDP et ses alliés je dis ceci
    1. Vous condamnée votre liberté en acceptant cette prise de pouvoir par la force des armes. En effet celui qui t’a mis aux coma des de façon illégale timposera toujours sa loi et ce n’est pas sûr que tu sois toujours à la hauteur. Aussi vous devenez complices de leurs crimes de sang et economiques. Vous ne faites pas du bien pour vos enfants et le pays.
    2. La plupart des putschistes sont impliqués dans des crimes impunis. Et voudraient que cela soit impuni
    3. Il faut plutôt s’inscrire pour le renouveau qui se fera avec des gens qui n’ont rien à ce reprocher. Et puis prenons un exemple de l’Afrique du Sud. Vérité pardon et réconciliation
    Au général putschiste je dis ceci
    1. Le nom de votre mouvement est aux antipodes de la démocratie. De même que vos faits ainsi que les actes de vos éléments
    2. Dans une démocratie on ne met pas un camp militaire à la présidence
    3.en démocratie l’alternance est fondamentale. Donc au sein du parti il faut que tout le monde soit éligible pour cela celui qui a fait un ou deux mandats de conseillé ou de député qu’il laisse la place aux autres. Les dinosaures doivent se retirer .

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 10:17, par Nagandbiiga
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Burkinabè ! Restons vigilants/tes restons déterminés. 13 points soumis pour approbation sans AUCUNE REFERENCE AU ROLE DU RSP avant, pendant et après les élections !!!???? Les Burkinabè ont le dos au mur depuis 30 ans. Les Burkinabè ont su toute dignité, toute raison garder pendant tout ce temps. Bravo au peuple ! Une telle capacité de résilience ne saurait être récompensée par une prime à l’impunité comme celle qui vient d’être proposée ! Nous ne comprenons pas mais il y a des moments où seul le sacrifice ultime sauve. De grand peuples comme l’Afrique du Sud ont pu dépasser des événements encore plus sombres ! C’est encore au peuple d’attendre encore mais nous aimons notre pays pour le mener au Chaos ! Juste quelques sagesse que vous connaissez :
    1. " lorsque vous avez la main entre les crocs du chien, acceptez dans un premier temps de le caresser"
    2 : "Il ne sert à rien de tirer de part et d’autre de la calebasse car chacun s’en sort au plus avec un morceau mais pas la calebasse"
    3"L’aveugle ou l’invalide finit toujours par infliger la correction à son enfant au moment du repas car il peut le prendre la main dans le plat"
    Tout n’est pas encore perdu... Le gouvernement de la transition revient sans Zida (dommage ! Nous le saluons et l’en sommes reconnaissant). Le CNT n’est pas dissout mais amputé de certaines de ses prérogatives... il nous reste encore la voix des urnes et c’est là ou il faut leur infliger la correction du peuple !! Mais là ou nous ne devons pas céder, C’est que cet accord nous disent clairement quel sera le rôle du RSP, de ses criminels et de Diendjéré avant et pendant les élections ! S’il y a eu 13 ligne pour enrober le peuple Burkinabè dans de la farine, il peut au moins y avoir une 14ème ligne pour lui laisser une fenêtre pour respirer : définir le rôle et la place du RSP et celui de Diendiéré avant et pendant ces élections !! Le RSP doit être cantonné ! Diendiéré doit être exclus purement et simplement du processus décisionnel ! C’est le minimum requis, c’est le minimum d’égard pour tous ces morts qui ont cru à la vrai démocratie, qui n’ont demandé que d’avoir un pays de paix et un avenir pour eux, pour leurs frères et soeurs, qui ont cru que la notion d’humanité existait encore dans ce pays dit des hommes intègres, qui ont tout simplement cru à votre éducation fondée sur des valeurs positives !! Dignité éternelle au peuple, On n’échappe pas éternellement aux trois justices : Celle de la conscience, celle des hommes et celle de Dieu. Courage et Bravo aux dirigeants de la transition ! Courage et bravo à la Société civile ! Courage et Bravo aux jeunes ! Notre nombre est notre force, notre jeunesse est notre notre moteur, notre avenir, notre espoir...
    La patrie ou la mort, le peuple vaincra ! l’Afrique vaincra !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 10:19, par Caporal Gringo
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    NON, NON ET NON !!! N’ est-ce pas la même CEDEAO qui nous a enfoncé dans cette merde par les fausses conclusions de l’ autorité de la justice de ce cirq communautaire ?
    Aux armes mes Frères, osons notre Lutte !

    La Patrie Ou La Mort, Nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 10:22, par Invincible
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Ce que la CEDEAO propose n’est pas le resultat d’une negociation, c’est une feuille de route recue dans l’ombre. En gros. on remet en place les institutions de la transition mais on leur enleve tout pouvoir. Impossible de bouger, tout se fige et on arrete ensuite le temps jusqu’apres les elections. Qui est bete ? On ne peux pas acepter de vendre notre ame au diable deja qu’il a son fusil dans notre dos.
    Deux questions aux envoyes speciaux qui veulent nous faire croire qu’ils sont des mediateurs :
    1. Qui assure la defense nationale pendant cette periode ? le RSP ou cette l’armee castree et emasculee ?
    2. Vous croyez que le RSP va accepet des resultats qui ne seront pas en faveur du CDP ?
    3. pourquoi le compromis ne demande-il pas au RSP de quitter le palais presidentiel immediatement ?
    4. Comment Kafando peut-il encore confier sa securite par ce meme RSP qui l’a pris en otage et le gouvernement avec ?

    En somme, on demande au burkina d’avancer a pas force vers des elections credibles, transparentes et appaisee toujour en restant otage du RSP.

    Plus qu’un dickat, c’est une redition, une abdication de toute forme de souverainete qu’on nous demande jusqu’au election avec comme seul maitre abord une bande d’hyenes au service des forces des tenebres : le RSP.

    Allez y comprendre qu’une telle "potion" soit-elle diabolique ne peut etre acceptee par un peuple aussi mur que celui du Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 11:34
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    PEUPLE DU BURKINA NOUS AVONS LUTTER .POUR EVITER UN CHAOS ACCEPTONS LA PROPOSITION DE LA CEDEAO ILS SAVENT CEQU’ILS FONT SI NOUS CROYONS EN DIEU IL FERA NOTRE BAGARRE TOT OU TARD VOUS AVEZ VUE LA FIN GUE EN CI ET DE SANOGO AU MALI CE QUI SONT ENTRAINE DE NOUS POUSSER DANS LA RUE SI CA CHAUUFFE ILS ONT DES MOYENS ILS VONT EVACUES TOUT LEUR FAMILLE A L’EXTERIEUR ET NOUS LAISSER NOUS PAUVRES DEDANS REFLECHISSONS UN PEU

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 11:42, par Nafi Zanre
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Ce projet est une foutaise...... si vous voulez que l’on oubli faites de telle sorte que les morts ne soit pas morts.... Le RSP a été sans pitié quand il s’agissais de tirer sur le peuple , alors dès cet instant ils sont consideré comme des criminels que nous ne pouvons pas autorisé a marché dans le pays avec nous comme si de rien n’était.nous disons non haut et for

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 11:43, par maam
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    ce qui se passe est normal la haute volta était pendant la colonisation pourvoyeuse de main d’oeuvre pour les travaux forcés aujourd’hui l’esclave veut s’affranchir et l’ex colon envoie ses vassaux pour allumer une poudrière qu’il avait déposée depuis le 15 octobre 1987. vive la révolution !.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 11:48
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Vraiment la franc maconnerie gate elle meme son nom tout seul. Des freres francs macons viennent au secours leurs freres francs macons au mepris du minimum de l’ideal maconnique de defendre la veuve et l’orphelin comme ils le disent dans leurs livres

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 12:33, par Bpm
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Analyse de "la bonne nouvelle au monde entier" du prophète Yahi Boni proclamée par son disciple Macky sall en 13 versets dite proposition de la CEDEAO.
    Frères et soeurs en démocratie.
    Je ne dirai que quelques mots dans cette analyse :
    - Cette bonne nouvelle est "monstreuse" parce qu’elle veut une chose et son contraire : elle veut le retour à une vie constitutionnelle tout en elevant aux institutions (gouvernement, cous constitutionnel, CNT) la capacité de jouer leurs rôles.
    - elle demande l’inclusion en s’appuyant sur l’exclusion de fait : les morts du push sont des exclus ad vitam aeternam, et même les candidats recalés dont l’inclusion est pretextée sont de faits des exclus des élections à venir. Tous ces candidats (législatives et présidentielles confondus environ 50 personnes) sont désormais indexés comme les commanditaires du puscth. Les puschistes s’ils ont l’amnistie eux ne l’auront pas et ne pourront battront pas campagne dans ce pays. Certains sont déjà en exil. Tous ces candidats devraient officiellement se désolidariser du terroriste puschiste Diendéré dès maintenant ou ils en répondront.
    - les puschistes et leurs commanditiaires demande l’inclusion en démontrant leur nocivité, pour environ 50 burkinabès qui s’estiment indispensables et légalement exclus, comme l’était Blaise Compaoré, il fallait démontrer à la face du monde leur capacité à nuire. Ils ont épanchés leur venin, ils doivent en assumer les responsabilités.
    La CEDEAO dont l’arrêt est le seul arguement légal qu’évoque les puschistes et leurs commanditaire doit prendre la mesure de toute sa responsabilté.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 12:48
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Les gens parlent de pays des hommes intègres, mais ils ne savent pas tout ce que ce mot cache, on ne fait rien à moitier. Le travail n’est pas fini.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 12:55, par sidonie SALEMBERE
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    C’est un avant goût du CDP nouveau. Leur stratégie a été comment ?
    1-Transition travaille pour le MPP, on écarte BARRY ils occupent la sécurité et la défense.(première erreur de kafando)
    2-Le code électoral c’est le MPP qui l’a amené(la suite tout le monde a compris avec les recours)
    3-fausses cartes. Un individu appelle les responsables de l’UPC de venir voire qu’il y a des confections de fausses cartes en cours dans un cybert. Puis un deuxième appelle le jour du coup d’Etat aux même responsables encore de l’UPC(ils devraient là commencer à douter mais non) pour informer qu’il y a des fausses cartes à Ouaga inter. Au sein de l’ex CEFOP c’est la méfiance(j’avoue que en ces moments là les dignitaires du CDP se marraient et se moquaient d’eux car leur coup a fonctionné.Des conférences de presses sont organisées c’est la polémique avec des journaliste qui enfoncent le clou en demandant tout de suite à la gendarmerie de communiquer.(car la transition cherche à couvrir quelqu’un)
    4-Que faut-il faire ? il faut un sauveur de la démocratie car les élections seront entachées de fraudes avec ces fausses cartes(c’est ressorti dans leur discours justificatif) et le CND est né.
    Maintenant il faut que les partis politiques soient plus mature à l’avenir. Avec ces élections qui vont venir ils vont chercher maintenant à faire croire qu’ils avaient raison. Ils savoureront pas perdant ils feront tout pour saboter ces élections. Ils viennent pas pour gagner mais amener les gens à perdre confiance à la CENI et dire que le nouveau président est mal élu et leur coup d’État était noble ça sera leur stratégie maintenant.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 12:56, par elouss
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Camarades,
    Je pense que les médiateurs se sont laissé manipuler et utilisés par le triste Gal D, spécialiste en la question. En nous livrant ces points comme ceux d’un accord, Diendéré ne croit aucunement à aucun de ses points. Son objectif est de polariser d’avantage les camps, rassurer les éléments hésitants du RSP qu’ils ne doivent rien craindre car au bout il y a l’amnistie. Cette manipulation semble avoir marché, vue la réaction des uns et des autres.

    L’Étape suivante est très simple à deviner. Le Chaos et donc la légitimation de l’armée (qui observe une forme de neutralité actuellement) comme le moindre mal pour ramener la paix !

    C’est l’armée qui lui donnera ce qu’il veut à travers ce coup : L’amnistie pour tout ses crimes !
    Combattant, nous devons les vaincre par la ruse et non par la force (ils ont une longueur d’avance sur nous en ce point)

    Alors que faire ?
    Je reviendrai pour d’autres précisions.......

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 12:58, par sidonie SALEMBERE
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    C’est un avant goût du CDP nouveau. Leur stratégie a été comment ?
    1-Transition travaille pour le MPP, on écarte BARRY ils occupent la sécurité et la défense.(première erreur de kafando)
    2-Le code électoral c’est le MPP qui l’a amené(la suite tout le monde a compris avec les recours)
    3-fausses cartes. Un individu appelle les responsables de l’UPC de venir voire qu’il y a des confections de fausses cartes en cours dans un cybert. Puis un deuxième appelle le jour du coup d’Etat aux même responsables encore de l’UPC(ils devraient là commencer à douter mais non) pour informer qu’il y a des fausses cartes à Ouaga inter. Au sein de l’ex CEFOP c’est la méfiance(j’avoue que en ces moments là les dignitaires du CDP se marraient et se moquaient d’eux car leur coup a fonctionné.Des conférences de presses sont organisées c’est la polémique avec des journaliste qui enfoncent le clou en demandant tout de suite à la gendarmerie de communiquer.(car la transition cherche à couvrir quelqu’un)
    4-Que faut-il faire ? il faut un sauveur de la démocratie car les élections seront entachées de fraudes avec ces fausses cartes(c’est ressorti dans leur discours justificatif) et le CND est né.
    Maintenant il faut que les partis politiques soient plus mature à l’avenir. Avec ces élections qui vont venir ils vont chercher maintenant à faire croire qu’ils avaient raison. Ils savoureront pas perdant ils feront tout pour saboter ces élections. Ils viennent pas pour gagner mais amener les gens à perdre confiance à la CENI et dire que le nouveau président est mal élu et leur coup d’État était noble ça sera leur stratégie maintenant.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 13:08
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    une chose est sur, on peut échapper à la justice humaine qui d’ ailleurs est extrêmement lacunaire. mais je reste convaincu que nul n’ échappe à la justice DIVINE. Le sang de tous les burkinabé versé dans l’ ombre comme au grand jour est parvenu au SEIGNEUR comme celui de ABEL versé par CAIEN. notre DIEU est un DIEU d’ amour lent à la colère, mais qui sait se montré ferme quand il s’agit de défendre le pauvre et l’ indigent. nous n’ avons pas de valeurs à vos yeux et n’ en aurons pas parce que non avons rien mais sachez que nous somme important au yeux du DIEU vivant, qui nous a crée. lui connais même le nombre de nos cheveux.
    Puisse l’ éternelle dans sa colère épargner les innocents. et récompenser chacun selon ses actes.
    Web master, je t’en pris laisse mois paraitre, si tu craint LE SEIGNEUR.
    A DIEU LA GLOIRE.
    DIEU bénisse le BURKINA FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 13:41, par Inch Allah
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    J’espere de tout coeur que le vaillant peuple Burkinabe rejettera categoriquement ce pretendu accord qui donne tout aux putchistes. Si on ne se debarasse pas du serpent une bonne fois pour toute, il reviendra pour mordre.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 14:00, par Bangreson
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Franchement, quelle honte pour un politicien d’accepter se faire imposer à des élections par des putschistes ? Les partis qui soutiennent le putsch n’ont pas été exclus, puisqu’ils ont leurs listes. Ce sont des personnalités (des dirigeants) qui ont joué un rôle clef dans la tentative de modifier la constitution.
    La conscience nationale suit de près le comportement de chaque parti devant le putsch. L’ADF-RDA a eu le bon réflexe de s’en déamrquer. Le peuple prend acte et c’est de là qu’il obtient le pardon pour ses erreurs du passé.
    La liste des partis, surtout les personnes qui veulent tirer profit du putsch, on tiendra soigneusement la liste. On les attend au tournant.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 14:49
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    Macky Sall a versé sa figure. Appelle-t-on ceci une proposition de sortie de crise ? Il a juste recueilli les revendications de ces terroristes de rsp et a fait une proposition de cercle de feu. Pas d’amnistie pour ces terroristes. Plus aucune milice dans le pays. Ceux du CDP qui ont été écarté de la course électorale l’ont été sur une base légale et juste, nous ne pouvons pas accepter l’idée même de donner à des délinquants le rêve de revenir vider les caisses du pays. Election inclusive ? Ils n’ont qu’à dire clairement que les autres militants du CDP qui restent éligibles ne sont pas assez dévergondés pour se livrer à des pratiques malhonnêtes !
    Que Dieu protège le Burkina et nous aide à nettoyer notre chère patrie de ses fils infidèles, cette catégorie de citoyens qui croit que eux ils peuvent continuer à se remplir les poches des fruits du dur labeur des autres et vadrouiller librement dans le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 15:10, par XXX
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    personne ne vous oblige a accepter...mais attention la cote d’ivoire est la comme un mauvais exemple...tout ce qui permet d’eviter un bain de sang devrait etre bien examine

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 17:03, par Kinte Toussyan
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    JE SUIS ABASOURDI
    J’ai HONTE
    Je suis EFFONDRE
    Je suis DEPITE
    Donc, ça veut dire que ON PEUT TUER, VIOLE, VOLE, MENTIR, DETRUIRE et si on est du bon côté, dans le bon club du Diable, on viendra proposer une amnistie ? C’est ce message que nous donnons à notre jeunesse, à nos petits enfants ? Ils sont tous FRANC-MAçON non, défenseur de la veuve et de l’orphelin, non ?
    Je ne comprend rien en politique, mais là, c’est quand même DURE. J’ai eu tellement honte pour la CEDEAO que j’ai vomis mécaniquement. Je suis TRAUMATISE. Est ce que c’est normal tout ça ? Nous sommes gouverné par QUOI ? Quelqu’un peut - il m’aider ou m’expliquer tout ça ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 19:47, par vérité no1
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    @Lagui Adama, le derrière rouge vif de ta maman ! Putain, tu peux rejoindre Blaise à Abidjan !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 22:29, par you
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    une guerre ne vous mene nulle part. optez pour le dialogue pour un Burkinafo unie et prospere. vive la mediation de la CEDEAO .

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 23:03, par kassaké
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    les gens comme les lagui adama sont de petits hommes pour ne pas dire des animaux. il moura piétiné par des animaux plus grands

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 23:07, par you
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    la democratie ne rime pas forcement A LA GUERRE civile nous sommes tous issue du Burkinafaso et nous sommes tous des parents.ke vive le dialogue et ensemble nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre 2015 à 00:24, par L’ARBITRE
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    C’est immoral cette proposition des médiateurs de la Cedeao. Que la victime aux mains nues tuée ou torturée par le bourreau armé jusqu’aux dents, ainsi que ses parents, temoins occulaires de ces attrocités, ont obligation de pardonner au bourreau sans que ce dernier le demande et ne jamais parler de justice.

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre 2015 à 15:57, par ouedraogo
    En réponse à : Crise au Burkina : Ce que propose le projet d’accord de la CEDEAO

    le projet d’accord est désolant,honteux.la CEDEAO doit revoir leur technique de négociation.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés