Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’œil qui a connu le malheur et qui n’a pas crevé, connaitra certainement le bonheur.» Proverbe Africain

Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Lassina Zerbo, Premier ministre • Lefaso.net • lundi 13 décembre 2021 à 23h59min
Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

La fumée blanche est enfin sortie de la Primature, ce lundi 13 décembre 2021. L’on connait à présent la nouvelle équipe de « combat » du Dr Lassina Zerbo. Dans ce gouvernement, deux anciens ministres du gouvernement Paul Kaba Thiéba effectuent leur retour. On note des départs de plusieurs fidèles du chef de l’État dont Alpha Barry, Harouna Kaboré, Eric Bougouma, Clément Sawadogo, Laurence Ilboudo. Retour sur les changements opérés.

La dame de fer Rosine Sori Coulibaly est de retour dans le gouvernement burkinabè en tant que ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l’Extérieur. Notons qu’elle avait occupé le portefeuille de l’Economie et des Finances dans le premier et deuxième gouvernement de Paul Kaba Thiéba avant d’être nommée Représentante spéciale pour la Guinée-Bissau et Chef du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau.

L’autre ministre qui signe son retour est le Dr Smaila Ouédraogo. Nommé Ministre de la Transition écologique et de l’Environnement, l’homme considéré comme un héritier de feu Salifou Diallo avait auparavant occupé le portefeuille de la Santé, puis celui de la Jeunesse avant de diriger le Conseil national de lutte contre le SIDA et les IST en tant que secrétaire permanent.

Les nouveaux venus

Outre Rosine Sori Coulibaly et Smaila Ouédraogo, l’on dénombre huit nouvelles têtes dans ce nouveau gouvernement hors mis la secrétaire générale du gouvernement.

-  Abdoulaye Bamogo : Ministre de la Prospective et des réformes structurelles

-  Fati Ouédraogo/Zizien : Ministre du Genre, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire. Avant d’occuper ce poste, elle était secrétaire générale dudit ministère alors dirigé par Laurence Ilboudo/Marchal. Rappelons que sa nomination au poste de secrétaire générale intervenue alors qu’elle avait été admise à la retraite le 18 mars 2021, avait provoqué le courroux du syndicat du ministère ;

-  Moussa Kaboré : Ministre l’Agriculture, des Aménagements hydroagricoles et de la Mécanisation, des Ressources animales et halieutiques ;

-  Christophe Ilboudo : Ministre du Développement industriel, du Commerce, de l’Artisanat et des petites et moyennes Entreprises  ;

-  Ollo Franck Kansié : Ministre des Infrastructures et du Désenclavement. Avant sa nomination, cet ingénieur en génie civil était secrétaire général dudit ministère sous Eric Bougouma ;

-  Mathias Tankoano : Ministre des Sports, de l’Autonomisation des Jeunes et de l’Emploi. Précédemment président du Conseil supérieur de la Communication, il avait démissionné en septembre 2021 pour se consacrer à nouvelles missions de secrétaire chargé des questions électorales du MPP  ;

-  Martine Kouda/Pabeyam : Ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des finances et du Plan, chargé du Budget. Mme Kouda était directrice de la législation et du contentieux à la direction générale des Impôts depuis juin 2016..

-  Bowendsom Claudine Valérie Rouamba/Ouédraogo : Ministre déléguée auprès du ministre de la Communication, des Relations avec le Parlement, de la Culture, des Arts et du Tourisme, chargé de la Culture, des Arts et du Tourisme . Elle est enseignant-chercheure de sociologie à l’université Joseph Ki-Zerbo.

-  Nana Fatoumata Benon Yatassaye. C’est désormais elle la nouvelle secrétaire générale du gouvernement. Elle était récemment Gouverneur de la région du Plateau central.

Dix-neuf départs et pas des moindres

Dix-neuf ministres ont plié bagages. Certains ayant été de tous les gouvernements depuis le premier mandat du président du Faso Roch Kaboré, d’autres ayant fait à peine une année.

-  Alpha Barry : Il quitte le ministère des Affaires étrangères après avoir passé cinq ans à ce poste. Notons qu’il avait été élu député sous la bannière du Mouvement du peuple pour le progrès aux élections législatives du 22 novembre 2020.

-  Clément Pegdwendé Sawadogo : D’abord ministre de la Fonction publique du Travail et de la Protection sociale dans le premier gouvernement de Paul Kaba Thiéba, il avait été reconduit dans la deuxième équipe gouvernementale avant d’être nommé ministre de la Sécurité. Avant son débarquement, il occupait le poste de l’administration territoriale et de la décentralisation

-  Hélène Marie Laurence Ilboudo/Marchal : C’est en janvier 2018 que cette sociologue de formation intègre le gouvernement Paul Kaba Thiéba III en tant que ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille. Au regard de la situation sécuritaire difficile occasionnant le déplacement de plusieurs milliers de personnes, le gouvernement décide de renforcer son département en y ajoutant le volet "Action humanitaire".

-  Salifou Ouédraogo : D’abord ministre de l’Agriculture et des Aménagements
hydroagricoles dans le gouvernement de Christophe Dabiré, composé le 24 janvier 2019, il avait été reconduit et son ministère avait été renommé en prenant en compte le volet "Mécanisation".

-  Eric Bougouma : Ministre des infrastructures depuis 2016, il aura passé cinq ans à ce poste.

-  Harouna Kaboré : Appelé pour la première fois dans le gouvernement lors de la composition de l’équipe Paul Kaba Thiéba 3, il avait remplacé le banquier Stéphane Sanou, au poste de ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat. C’est sous son magister qu’ont été labellisés le Faso Dan Fani, le chapeau de Saponé et le beurre de karité.

-  Stéphane Sanou : Après avoir été dans les gouvernements Paul Kaba Thiéba 1 et 2, il avait cédé sa place au ministère du Commerce pour celui de Secrétaire général du gouvernement, un poste qu’il a occupé jusqu’à ce 13 décembre 2021. Il laisse la place à Nana Fatoumata Benon Yatassaye.

-  Salifo Tiemtoré : Nommé, ministre de la Jeunesse et de la Promotion de l’Entrepreneuriat des Jeunes dans la première équipe de Christophe Dabiré, il était venu de l’assemblée nationale où il siégeait pour le compte du MPP. L’homme est ingénieur du développement rural, option élevage, planificateur, aménagiste.

-  Siméon Sawadogo : Précédemment ministre de l’Environnement, de l’Économie verte et du Changement climatique, il avait occupé auparavant la fonction de ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation de février 2017 à janvier 2021.

-  Foniyama Elise Ilboudo/Thiombiano : Précédemment, ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme dans le gouvernement Dabiré 2, elle aura passé moins d’une année à ce poste. Rappelons qu’elle avait été suppléante de Oumarou Idani, à l’assemblée nationale lorsque ce dernier a été promu au poste ministériel des mines et carrières après deux ans de mandature. Avant d’être appelée au gouvernement Dabiré II, elle avait été élue en 2020 sur la liste nationale du MPP.

-  Dominique Marie Nana : Ministre des Sports et des Loisirs appelé également dans le dernier gouvernement de Dabiré, il avait remplacé Daouda Azoupiou, lui-même nommé le 31 janvier 2018.

-  Modeste Yerbanga : Il fait partie également des ministres qui ont eu un passage éclair dans le gouvernement. Nommé ministre des ressources animales et halieutiques, en janvier 2021, il avait remplacé à ce poste Soumanogo Koutou, l’un des lieutenants de Me Bénéwendé Sankara à l’ex-Union pour la renaissance/Parti sankariste.

Parmi les ministres délégués, l’on note sept départs de :

-  Madiara Sagnon/Tou : Ministre délégué auprès du Ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, chargé de la Décentralisation

-  Clarisse Mérindol/Ouoba : Ministre délégué auprès du Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’Extérieur, chargé de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’Extérieur

-  Edith Clémence Yaka : Ministre délégué auprès du Ministre de l’Économie, des Finances et du Développement, chargé du Budget. Elle était de l’aventure depuis 2016.

-  Pauline Zouré/Kaboré : Ministre délégué auprès du Ministre de l’Économie, des Finances et du Développement, chargé de l’Aménagement du Territoire et de la Prospective. Elle était également à ce poste depuis le premier gouvernement de Paul Kaba Thiéba.

-  Maminata Traoré/Coulibaly : Ministre délégué auprès du Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, chargé de la Recherche scientifique et de l’Innovation

-  Aimé Zongo : Ministre délégué auprès du Ministre de l’Énergie, des Mines et des Carrières, chargé des Mines et des Carrières

-  Louise Anne Go : Ministre délégué auprès du Ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, chargé de l’Artisanat.

LeFaso.net





Vos commentaires

  • Le 13 décembre 2021 à 21:33, par Yirmegna En réponse à : Burkina : Deux anciens ministres réintègrent le gouvernement Zerbo I

    Bon vent à ce nouveau gouvernement mais c’est un très mauvais casting pour certains ministères et pas les moindres.

    L’essentiel LA PAIX

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2021 à 21:50, par A qui la faute ? En réponse à : Burkina : Deux anciens ministres réintègrent le gouvernement Zerbo I

    - leçon 1 : on prend les même et on recommence. On aura une version géophysique de la même sauce
    - leçon 2 : Rosine Sory serait bien plus utile dans un autre domaine. Recevoir les hôtes en grand boubou n’a jamais développé un pays. Il nous faut des réformes.
    - leçon 3 : Madame 96 millions est déjà partie ? Voilà quand on dit d’aller molo-molo. Tu as mis un terme à ta carrière parce que tu étais pressée de vivre comme une princesse du pétrole

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2021 à 21:52, par Wesh En réponse à : Burkina : Deux anciens ministres réintègrent le gouvernement Zerbo I

    Atomic ZERBO vient de faire son nouvel essai nucléaire hein ! Bon vent et du courage

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2021 à 22:05, par Lafi Waoga Joël SANDWIDI En réponse à : Burkina : Deux anciens ministres réintègrent le gouvernement Zerbo I

    Félicitation à Madame Rosine Coulibaly, voici une dame qui travaille,je suis fière de son retour au gouvernement. Chapeau à elle❤️❤️❤️

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2021 à 22:10, par OUEDRAOGO En réponse à : Burkina : Deux anciens ministres réintègrent le gouvernement Zerbo I

    Beaucoup de courage et de réussite aux membres du gouvernement ZERBO 1. Soyez dignes, intègres, fermes, rigoureux dans la gestion de la chose publique. Eviter les nominations de complaisance. Les hommes qu’il faut à la place qu’il faut.

    Dieu vous aide.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2021 à 22:21, par ing dibi sanou En réponse à : Burkina : Deux anciens ministres réintègrent le gouvernement Zerbo I

    Bon vent mon frere lacina !

    tu es capable, fort, competent et intelligent.

    j´ai eu la chance de te voir ici a vienne.

    merci

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2021 à 22:32, par Le villageois En réponse à : Burkina : Deux anciens ministres réintègrent le gouvernement Zerbo I

    Ici au village, on viens d’apprendre que le samo qui a remplacé Papy a donné le nom de celles et ceux qui vont l’aider à aider Roc marbre Christel el kabore.
    1. En tout cas il a bien choisit celui qui va jouer le rôle de griot et de mounafica. Kassoum il sait parler et il ne crie pas sur les gens.
    2. Celui qui va travailler avec les cultivateurs et les bergers là aussi on dit qu’il sait bien travailler et sait aussi comment amener les gens à travailler.
    3. Le gars des préfets, des policiers et des gendarmes (eux ils sont demi demi) est ce que le Samo pense qu’il va pouvoir ? En tout cas nous au village c’est lui on regarde. On es en concertation on va lui envoyer nos idées pour l’aider.
    4. Mais wooo le Samo et el kabore nos villages voisins et qui font sinagouyaa là vous ont fait quoi ? Zéro de zéro. Avant avec papy l’autre village se moquait de l’autre. Mais maintenant c’est même chose. Sûrement que y a meilleur qui viens.
    5. Que c’est femme qui va aller parler pour nous auprès des nanssaras. Huummm, m’bon les nanssaras elle là c’est tantie piment dêh. Si elle demande wari là faut donner woo, sinon nous même on va pas dormir.
    5. Rocksson lagssane ma n’a fo boin. Il a deux femmes il est content et hop tu chasses les deux un coup et tu lui donnes une nouvelle. Fallait juste venir ajouter, nous au village on allait venir faire bénédictions. Mais bon vent au nouveau couple.
    6. En tout cas au village on compte sur vous hein. Demain on va donner nos propositions pour que on ne nous chasse plus wooo et puis nos voisins vont revenir aussi.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2021 à 22:35, par Le Patriote "Le vrai" En réponse à : Burkina : Deux anciens ministres réintègrent le gouvernement Zerbo I

    Dieu merci. Nos cris d’orfraies ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd. C’est bon à prendre, merci RMCK tu es en train de prendre le bon chemin. Avec la dame de poigne aux affaires étrangères, notre diplomatie va s’émanciper vis à vis de tous les impérialistes et autres apprentis colonialistes. Nous devons soutenir la lutte du peuple sahraoui pour son indépendance véritable. Tous les projets au profit de notre peuple doivent être orientés en comptant sur nos propres forces. Les financements donnés avec des visées d’autoriser l’accouplement bestial de l’homme avec l’homme doivent être rejetés avec fracas. Les pétrodollars donnés pour construire des mosquées pour favoriser le djihadisme doivent être repoussés avec fracas également. Œuvrons résolument pour notre souveraineté véritable.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2021 à 23:03, par Fasoden En réponse à : Burkina : Deux anciens ministres réintègrent le gouvernement Zerbo I

    Jeu de chaises ? Non, moins que cela. 15 sur les 23 ministres pleins restent à leur poste, avec parfois des domaines de plus en charges. Il n’y a finalement que 8 nouveaux ministres pleins sur 23. Quand on soustrait des 8 les 2 ex devenus nouveaux ministres, il ne reste plus que 6. Si l’on soustrait des 6 les hommes de main du Président, on voit aisément l’apport du nouveau premier ministre et on sait à quoi s’en tenir.

    Autres observations :
    Clément Sawadogo is out, à la suite de Simon ? Il n’y a donc réellement qu’un capitaine dans un bateau, qu’il soit en pleine tempête ou pas.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2021 à 23:23, par lewang En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 18 sortants

    Le numero 11 est vraiment bien vu, pourvu qu’il soit utilisé à bon echeantt. Ca manquait. Mais il faudrait pas que ca soit comme le passage d’un certain professeur qu’on entendait pas du tout du temps de Blaise

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2021 à 23:39, par Burkina En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 18 sortants

    Dire qu’il a fallu si longtemps.
    Un provocateur a été conservé : Ouaro. J’espère qu’on l’a prévenu.
    Pour le reste, on attend de voir le toilettage : les potes sûrs mais corrompus du président, les militants incompétents et corrompus du mpp qui se sont accaparé les différents postes rien que pour voler.
    Leur simple maintien à leur poste va plomber l’effort de guerre.
    Ce ne sont pas des gens qui vont changer. Il faut aussi voir du côté des gouverneurs, des DR, des DP de carrière qui ne manquent pas de casseroles.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2021 à 23:42, par Angamiri En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 18 sortants

    Réussir est très simple comme bonjour. Ne jamais s’écarter du chemin des intérêts supérieurs de la nation. Tolérance zéro pour tout prédateur, promotion de tous ceux qui s’illustrent par leur sens du devoir et de la probité. Éviter qu’une poignée d’hommes prennent en otage l’avenir de tout un pays. Considérer que tous les Burkinabè sont tous égaux devant la loi et susceptibles de servir la nation à tous les niveaux de responsabilités chacun selon ses compétences en adéquation avec le poste à occuper. Donner les moyens aux organes de contrôle et donner une suite diligente à tous les cas de malversations avérées.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2021 à 23:47, par MyMy En réponse à : Burkina : Deux anciens ministres réintègrent le gouvernement Zerbo I

    - C’EST UN ECHEC PROGRAMME, BONNES GENS. NE PERDEZ PAS VOTRE TEMPS. N’EN ESPEREZ RIEN DU TOUT.

    M. DRABO LUI-MÊME, QUI N’A AUCUNEMENT LES COMPETENCES REQUISES, A ETE IMPOSE A Mr. ROCH KABORE QUELQUES JOURS AVANT LA TRAGEDIE D’INATA (en novembre). IL EST SOUMIS A DEUX PRESSIONS. IL N’AURA PAS DE VRAIE MARGE DE MANOEUVRES. Du reste, pour faire quoi avec cette marge ?

    Mme ROSELINE par exemple EST REVENUE POUR SATISFAIRE CES GENS QUI DECIDENT POUR NOTRE PAYS. (Au ministère des Finances, elle ne servait pas le Burkina. Elle faisait autre chose. EN 2014, le Burkina a cessé d’être un pays. Il est devenu autre chose. Mais, nous les Africains surtout francophones, nous aimons tout ce qui brille. Alors, assumons nos turpitudes.) ELLE FERA EXACTEMENT CE QUE M. ALPHA BARRY FAISAIT : TRAHIR LE BURKINA.
    M. AL-KASSOUM EST LE "GRIGRITIER-FETICHEUR" DE M. "...." IL N’A AUCUNE COMPETENCE, MAIS IL PROTEGE LE ROI.

    M. KABORE CONTINUE DE PROUVER QUE SES INTERÊTS PASSENT AVANT CEUX DU BURKINA. C’EST UNE PERTE DE TEMPS ET DE SANG QUE DE CROIRE QUE CE Mr. PEUT SORTIR LE BURKINA DE LA PRESENTE TERRIBLE SITUATION.

    M. CHRISTOPHE DABIRE A ETE LE FUSIBLE QUI A ETEINT LA "DOULE BOMBE SOCIALE" NEE DE LA N-ième TRAGEDIE A INATA, ET DES PSEUDO-MENACES DE LA PSEUDO-OPPOSITION. IL PART LA TÊTE A PEU PRES HAUTE. BON REPOS A LUI.

    - NOTRE 1er PROBLEME A UN NOM ET UN VISAGE : C’EST M. ROCH MARC CHRISTIAN KABORE. NOTRE 2nd PROBLEME EST L’INSECURITE. (Or, M. Kaboré ne sait même pas ce qu’est l’INSECURITE qui tenaille le Burkina depuis 2014. Comment peut-il trouver une solution ?)
    EN JANVIER-FEVRIER 2022, NOUS AURONS LE PREMIER NOUVEL INDICE.

    - CHERS FDS-VDP, QUE DIEU TOUT-PUISSANT VOUS ASSISTE EN PERMANENCE. PEUPLE DU BURKINA-FASO, REVEILLE-TOI.

    Répondre à ce message

    • Le 14 décembre 2021 à 12:00, par Passakziri En réponse à : Burkina : Deux anciens ministres réintègrent le gouvernement Zerbo I

      @ MyMy
      Je ne vous suis pas très bien. Faîtes attention À ne pas passer trop de temps sur Telegramm parce que ca peu rendre fou à force de consommer du Fake et des théories complotistes. Juste un conseil.
      Attendons le travail concret et nous saurons apprécier. Quant à Mme Rosine Sori-Coulibaly ( si c’est d’elle vous parlez), son passage à la tête du ministère des finances à laissé une belle impression sur l’opinion. Elle a osé s’attaquer aux pratiques mafieuses installées sous l’ère Compaoré. Bien sûr ca ne peut pas plaire à ceux qui profitaient de cela.
      Si je ne me trompe, c’est peut-être la première femme à ce poste ? Je suis convaincu qu’elle conduira notre pays sur le plan diplomatique à bon port.

      Passakziri

      Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2021 à 23:58, par Barrazza En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 18 sortants

    Bien du courage digne fils du FASO 💪🇧🇫 L’impossible n’est que le possible de l’avenir. la volonté d’arriver suffit à tout !
    Que dieu bénisse le Burkina Faso 🙏

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 00:48, par Fasovision En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    Plein succès à la nouvelle équipe gouvernementale. Que Dieu vous accorde un plein succès pour le bien suprême du Burkina Faso.
    Nous vous soutenons.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 01:47, par Raina En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    Huumm... peut-on s’attendre à des résultats différents quand on utilise la même stratégie ? J’espérais voir un Auguste Denise Barry à un poste de ministre délégué au regard des besoins du moment . mais mbon,...on verra. Pourvu que ce soit disant gouvernement de combat puisse nous produire les résultats escomptés. Tata Rosine, tu es revenue .....? Ahiwa !!!!!! Bonne arrivée !

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 01:55, par Dibi En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    On regarde ! On veille au grain !
    J’ai cherché dans la liste et je ne vois aucun anti-impérialiste véritable, capable de poser le problème des bases militaires étrangères au Burkina-Faso ; et personne, capable de dire non aux financements donnés pour les associations communautaires LGBT ; une des conditions de "l’aide occidentale au développement" contre notre morale actuelle.
    Personne non plus, n’est à l’horizon sur cette liste, capable de refuser les pétrodollars donnés la nuit pour construire des mosquées ou pour favoriser le djihadisme islamiste égorgeur. Et d’ailleurs, qui est prêt pour regarder dans cette direction ?
    Je vois surtout dans la liste, nombre d’éléments francophiles et mêmes franchement françafricain(e)s de haut pédigrée et bien intégré(e)s dans les structures réseautiques des Nations Unies, de l’UA et de la CEDEAO. Rien que de bons profils d’endocoloniaux dévoué(es) pour pousser la politique nationale vers une plus forte orientation néocoloniale ; pour ne pas dire néolibérale bancocratique et bourgeoise réactionnaire.
    Enfin il y a cette verrue qu’est le maintien de Bénéwendé et l’autre Diabré d’Areva de la réconciliation nationale réactionnaire, par déni de justice et promotion vaseuse du Dialogue, de l’Unité nationale et du Pardon pour les crimes commis contre notre peuple.
    Des maintiens et d’autres retours au service en cuisine qui interrogent !
    Seront payés d’illusions et de déceptions ceux ou celles qui s’extasient devant des profils de Hauts Fonctionnaires internationaux qui, souvent sont très loin d’être des progressistes, encore moins des révolutionnaires proches du peuple et des travailleurs. Ce sont surtout des gens portés sur l’entre-soi bourgeois bon teint. Ces profils à l’international donnent le là réactionnaire de la politique intérieure qui sera menée. Mr Zerbo et R.M.C. Kaboré qui semble avoir les deux pieds dans le même sabot sont prévenus.
    Thomas Sankara n’a pas eu besoin d’une carrière internationale ou diplomatique pour être ce qu’il est dans nos cœurs et dans notre histoire ! Nous en avons eu d’autres de même envergure ; mais c’était aussi des intellectuels de haute stature, doublés du savant dans leur domaine. Suivez mon regard !
    Na an lara, an sara !
    La patrie ou la mort !

    Répondre à ce message

    • Le 14 décembre 2021 à 09:35, par SOME En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

      mon frere je ne vais plus faire mon commentaire car tu m’as devancé ! tu as bien cerné la situation. Deja il y a trop de ministresNous savons que ces fonctionnaires issus d instances internationales sont formatés pour les interets exterieurs contre leurs propres populations. On fait de la pub sur leurs diplomes et competences juste pour servir de couverture a leurs mefaits d’endocoloniaux. Ceci est un exemple de ce qu’on appelait sous la revolution la "diplomite" la maladie des diplomes qui ne sert que contre son propre peuple
      Thomas Sankara n’a pas eu besoin d’une carrière internationale ou diplomatique pour être ce qu’il est dans nos cœurs et dans notre histoire !
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 02:27, par Patarbtallé En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    Oublions donc les vuvuzelas et bossons dur pour notre patrie. En tout cas, le Burkina a besoin de bossards

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 03:06, par broo En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    que Dieu éclaire ce nouveau gouvernement,
    bon vent au premier ministre

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 04:00, par HUG En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    Au ministere de la femme le ministre jadis SG partie à la retraite avait eté requisitionné comme s il n y avait pas de cadres compétents pour occuper ce poste avec la benediction des DG, Dp,SP,DR acquis.Aujourd hui on la nomme ministre.Quel climat malsain ? Ce SG devenue ministre avait affecté un cadre dans une region en proie à l insecurité car il avait osé denoncé cette forfaiture du mpp à l epoque Que dire d une dame qui etait ministre delegué depuis blaise compaoré et qui est toujours ministre. Qu a telle apporté ? C est le partage du gateau entre les trois clans du mpp.On prend les vieux et on rrecommence.Le mpp a raison car quand ca chauff les coutumiers et les religieux courent pour le protéger.Cela n est pas une equipe resserée car une equipe resserée ne doit pas comporter des ministres delegués et ne doit compter25 membres. Soyons serieux dans ce pays Mon coeur saigne car j aime tellment mon pays. Je de vrais dormir à cette heure mis helas.J epouse l ideé de quelqu un qui avait dit que le mpp voulait coute que coute le pouvoir mais ne c etait pas preparer à bien le gerer. Allons seulement

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 04:25, par West En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    @internaute 2 : A qui la faute ?
    Sourires pour ta ``Théorie Géophysique`` du gouvernement, on finira par tout lire sur le Fasonet !

    Aux internautes : Ne PAS confondre Wesh (internaute 3) et West (t à la fin) càd moi.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 07:03, par Zambie Zambo En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    Enfin on a un Gouvernement sans tarder.
    Rappelons que après sa première prestation de serment, Rock avait eu la prouesse de passer un mois avant de trouver un gouvernement.

    Que le Premier Ministre soit le Einstein du Burkina Faso n‘enlève rien au drame politique que vit et continuera de vivre le Burkina.

    Nous l‘avons déjà souligné dans un autre post.
    Si le départ de certains illustres ministres décriés est consacré le maintien d’autres sonne comme une provocation ou comme un manque de discernement.

    1. Mr Ouaro veut supprimer le CEPE et le deuxième tour au BEPEC. Qu’y gagne-t-on ?

    On a souvent fêté les performances de ces braves instituteurs qui avec des effectifs pléthoriques réussissent à faire des 100% de succès à ce premier diplôme scolaire. Sa suppression sera certainement une grande source de motivation pour l’Instituteur de Brousse !!!!!

    Supprimer le second tour du BEPEC et accroître ainsi le nombre d’échecs à des adolescents dont l’âge les prédispose à toutes les agressions de notre société comme la drogue, c’est aplanir le chemin pour les pousser au banditisme et la criminalité.

    Et il se trouve des soit disant anciens ministres fatigués qui à coup de perdiems, proposent et soutiennent ce type de forfait totalement irresponsable.

    C’est pourquoi Ouaro est un pyromane de l’Education Nationale qui se prend pour le plus intelligent de ce pays et ses consultants, anciens ministres soient ils, sont les pousseurs de feu pour enflammer l’Education. Il trouvera en face le monde de l’éducation.

    2. À la Sécurité on a longuement expliqué que c"est une question importante et sensible pour être confiée à des néophytes même s’ils parlent bien.

    3. À la Fonction Publique on l’a déjà souligné. Il faut moins d’agitation et plus de rigueur.

    4. A la Santé, le maintien de l’Homme aux multiples bagues, un autre futur Prix Nobel Burkinabè de Médecine sonne comme un non lieu mais est chargé de nuages tant les provocations sont germes de tension.

    5. À la Communication nous avons prévenu. Ne communique pas qui veut parler. L’exemple de la récente sortie du Chat Noir du Nayala est illustration. Et on y rajoute la culture.

    6. Pour ce qui concerne le resserrement nous constatons avec amertume que certains ministères à la mode sont tellement importants comme la Prospective et les Réformes Structurelles devant l"Agriculture et l’Elevage pour que ces deux domaines soient fusionnés en un !!!

    En réalité on a assisté à un savant dosage qui loin de solutionner les problèmes va en susciter sinon aggraver d’autres. Des ministres va en guerre croient qu"ils sont confortés dans leurs intentions belliqueuses.
    Ils auront tendance à être encore plus zélés dans la provocation mais il faut qu"on s’entende bien :
    La question sécuritaire ne doit pas être un passe droit à toutes les dérives.

    On attend les maçons au pied du mur.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 08:08, par TOGSINPASSÉ En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    LE PRESIDENT DU FASO A VRAIMENT COMPRIS ET ENTENDU LA COLERE DU PEUPLE QUI N’ETAIT PAS DIRIGEE CONTRE LUI MAIS CONTRE DES HOMMES ET DES FEMMES QUI S’ETAIENT ACCAPARES DU POUVOIR POUR LEUR PROFIT
    IL A MIS EN PLACE UN GOUVERNEMENT RESSERRE AU REGARD DE L’EXPULSION DE CERTAINS MINISTRES SOUPCONNES DE CORRUPTION, DE MAUVAISE GOUVERNANCE , ON PEUT DIRE QUE L’OPERATION MAINS PROPRES EST SUR LES RAILS ET IL EST TEMPS DE METTRE SUR LA TABLE DU JUGE LES DOSSIERS DE MAUVAISES GESTION SOULEVEES PAR L’ASCE LC AU COMMERCE ? INFRASTRUCTURES, DEFENSE ET SECUTITE ETC VERIFIER LA QUESTION DES BOULANGERIES ET CHAINES DE PATISSERIES EN COTE D’IVOIRE,, LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS ET ET LES ENRICHISSEMENTS ILLICITES DONT CERTAINS SE SONT MONTRES CHAMPIONS
    EN PLUS L’ORGUEIL, l’EGOISME ? LA VOLONTE DE FRUSTRER LES COLLEGUES, LES REFORMES HASARDEUSES ENGAGEES SANS ETUDE PREALABLE ONT CONDUIT A L’ECHEC DES POLITIQUES OU SOMMES NOUS AUJOURDHUI AVEC LE MOT D’ORDRE UNE REGION UNE USINE, LA PROMESSE FAITE DE FAIRE DU BURKINA FASO UN PAYS INDUSTRIALISE EN 2023 ON PEUT DIRE QUE NOUS SOMMES A L’ETAT INITIAL A POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT DES FILIERES PORTEUSES EST A REVOIR ? LA BRIGADE MOBILE EST A REPENSER POUR LA RENDRE COMPLEMENTAIRE AUX AUTRES STRUCTURES DE LUTTE CONTRE LA FRAUDE DANS LE PAYS UN AUDIT DE L’AFPPME EST NECESSAIRE POUR JUSTIFIER LES FONDS MIS A LA DISPOSITION DU MINISTERE POUR SOUTENIR LES ENTREPRISES DANS LA PERIODE COVID19 ENFIN ? IL EST TEMPS D4ENGAGER LES ETATS GENERAUX DU MINISTERE DU COMMERCE
    BON VENT AU NOUVEAU GOUVERNEMENT QUI DEVRA AVOIR LA FORCE DE RECADRER LES CHOSES POUR FAIRE ABOUTIR LE PROGRAMME DU PRESIDENT QUI A OBTENU L’APPROBATION DU PEUPLE

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 08:18, par Windata Zongo En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    Bon retour à Madame Rosine Coulibaly.
    Nouvelle dynamique en perspective au département des affaires étrangères.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 08:42, par BOUKARY En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    AH BON Donc ROCK A FINALEMENT DÉCIDER D ÉCOUTER LE PEUPLE ET EN METTANT LES HOMMES QU IL FAUT A LA PLACE QU IL FAUT ; TANT MIEUX ET BON VENT A LA NOUVELLE ÉQUIPE

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 08:52, par Patriote En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    Félicitations au premier Ministre Lacina Zerbo pour son nouveau gouvernement. On y croit surtout avec l’entrée de Tantie Rosine Sori au Ministère des Affaires Étrangères, quelque chose de bon commence à sentir. Bon vent.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 08:55, par LE FORGERON En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    BonjouBonjour,

    Félicitations aux nouveaux membres du Gouvernement ZERBO I.
    Nous sommes contents du retour de Madame ROSINE COULIBALY car c’est une femme qui connait les pistes du développement de la lutte contre la corruption. Cependant, PM devait lui attribuer le poste qu’elle mérite c.-à-d. l’économie. Ce n’est pas grave. Mais il y a deux postes clés qui sont occupés par des hommes qui ne semblent pas être à la hauteur à savoir l’éducation nationale et la sécurité :
    En effet : si un ministre a vécu et fréquenté au Burkina alors ce ministre connait bien l’importance et le grand rôle que joue le noble ZINDA dans l’enseignement secondaire : Plus de 3 000 élèves fréquentent chaque année dans cet établissement. Cet effectif est presque équivalent à l’effectifs de 3 lycées de Ouagadougou (Marien, Vénéré et Song Taaba) par exemple.
    Par conséquent fermer le ZINDA revient presqu’à fermer 3 Lycées publiques de Ouagadougou. Comment pouvez-vous, monsieur le ministre, parler de développement de l’enseignement secondaire au Burkina Faso en fermant le plus grand lycée Publique du Burkina ? Même si la décision est prise au conseil des ministres alors vous devriez défendre l’ouverture de ce grand établissement car vous êtes en train de privatiser l’enseignement secondaire comme cela est fait pour l’enseignement supérieur avec l’année universitaire invalidée de 2000.
    En effet faites des statistiques et vous verrez que plus de la moitié des meilleurs élèves au BEPC et BAC et écoliers CEP viennent des établissements privés. Car dans les établissements publics nous avons effectifs pléthoriques plus de 60 élèves dans une classe (avant la fermeture du ZINDA). Pouvez-vous imaginer les effectifs dans ces mêmes établissements publics avec la fermeture du ZINDA ? Les parents d’élèves sont obligés d’envoyer leurs enfants dans les lycées privés. D’où la privatisation de l’enseignement secondaire.
    Pour ce qui concerne l’enseignement supérieur, tous les parents l’ont constaté : plus de la moitié des nouveaux bacheliers attendent et font 4 à 5 ans sans avoir la Licence dans les universités publiques. Les parents qui ont les moyens envoient leurs enfants dans les Privés, qui sont parfois enseignés par les enseignants des universités publiques, comme Aube Nouvelle, ISPP, et autres, pour faire une licence en 3 ans et ces étudiants commenceront à travailler à leur 4ème année. Pendant ce temps les étudiants des parents pauvres se bousculent pour négocier le renouvellement de leur FONER ou des dérogations pour s’inscrire.
    Conclusion le fils d’un pauvre n’a plus de chance comme avant pour réussir à l’école. Les riches comme les ministres envoient leurs enfants dans de bonnes écoles privées de la place ou même à l’extérieur du pays. Par conséquent ces ministres ne se soucient plus de l’éducation des enfants des parents pauvres. Chacun envoie son fils à l’extérieur et il revient gouverner les enfants des parents pauvres (Le PM même est un exemple de ce cas car il a fréquenté à l’extérieur c’est pourquoi il a toutes ces compétences). C’est pourquoi le Ministre a fait fermer le grand lycée Publique de Ouagadougou, le Noble Zinda. Il ne peut pas être pardonné et il doit partir car l’éducation des enfants des parents pauvres n’est pas son problème.
    Non à la privatisation de l’enseignement secondaire publique comme l’enseignement supérieur publique. Ce ministre n’a pas sa place au gouvernement.
    Pour ce qui concerne la sécurité, il faut mettre un homme de terrain comme un policier ou un militaire à la tête de ce ministère mais pas un politicien car l’heure n’est plus au discours inutile.

    Bonne chance et beaucoup de courage.

    La Patrie ou la Mort, Nous vaincrons !!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 09:16, par KingBaabu En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    En même temps que j’applaudis l’entrée d’une personne compétente et dévouée comme Martine Kouda/Pabeyam au gouvernement, je condamne avec la dernière énergie -je dis bien la dernière énergie- le maintien de Vincent Timbindi Dabilgou. C’est un mauvais signal donné aux Burkinabè, un coup de poignard dans la bonne gouvernance. Je voudrais bien savoir ce que M. V.T.Dabilgou a apporté au pays depuis qu’il est ministre depuis Blaise Compaoré, soit près d’une quinzaine d’années. Depuis que ce M. est là, nous sommes allés de Charybde en Scylla au niveau du Transport : c’est le désordre sur nos routes, les moto-taxis sèment le désarroi, les services desTransports sont infestés d’agents indélicats, les France aurevoir envahissent le pays.C’est inacceptable et révoltant que le ministre Dabilgou soit maintenu, il n’est pas le seul militant capable de son parti, à la fin. Si c’est le ’’wack’’ aussi, qu’on nous dise.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 09:16, par Théodore Dabiré En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    En tout cas c’est un gouvernement qui est très attendu au pied du mur , face à la réalité. Mais tout ce qu’on peut dire c’est leur souhaiter bcp de courage et bon vent et que surtout Dieu accompaqne chacun dans sa nouvele mission

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 09:35, par Théo En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    Mme COULIBALY est de retour. Bonne arrivée.
    Bon vent au nouveau Gouvernement. Et Auguste Denise Barry ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 10:01, par mail.mailing@yahoo.fr En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    Le PF a remercié certaines relations encombrantes.C’est bien.Tant qu’il n’enlèvera pas ce fameux mauvais directeur de cabinet décrié, il continuera d’influer négativement sur la conduite des affaires publiques.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 10:56, par billy billy En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    J’espère que Madame Louise Anne Go de l’Artisanat, va rejoindre SARAN SEREME maintenant. Les gens croient que être ministre c’est la fin du monde. N’oubliez jamais d’où vous venez même si on connaît pas ou on va. Allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 11:14, par Mafoi En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    Après sa nomination comme PM,j’avais prédit que la première couleuvre qu’il avalera,sera la composition de son équipe gouvernementale.Nous y sommes,nous y voilà car ce n’est que du réchauffé.Ainsi,notre tout nouveau PM sera obligé de composer avec des individus dont il ignorait leur existence d’où,il sera amené à perdre un temps inutile pour cerner leur mentalité avant de mettre en musique sa vision des choses.Ceci étant,comme il ne faut pas tout peindre en noir,je me réjouis du retour de madame Hadizatou Rosine Sori-Coulibaly du gouvernement même si j’aurai souhaité qu’elle occupe un autre poste(suivez mon regard).Néanmoins dans ses nouvelles fonctions,je suis certain qu’elle battre à plate couture lors des sommets l’autre qui occupe le même poste en CI et qu’on surnomme affectueusement madame "calamité kandia camara" tellement elle est nulle de partout.Enfin pour conclure,je me réjouis de l’éviction d’Alpha Barry qui est un vrai espion à la solde de la France sans oublier qu’il a encore une autre face plus lugubre que je n’aborderai pas sur Lefaso.net sinon je serai forcement censuré car au Burkina,on aime se voiler la face

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 11:29, par Passakziri En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    Bon vent au nouveau premier ministre et á son équipe.
    Si le PM arrive à controller son équipe sans complaisance en rapellant
    imédiatement ceux qui voudraient ralentir la marche par des actes d#indisciplines parce que s’estimant intouchables, il est sûr que le succès sera au bout de la mission.
    Sans vouloir vanter le PM , mes impressions sur lui sont bonnes car je vois en lui un homme aux relations diplomatiques exeptionnelles ( nous ne pouvons pas nous payer le luxe de nous créer des énnemis suplémentaires ), je pense que nous avons quelqu’un qui garde sa tête sur ses épaules et ses pieds sur terre , et qui reconnaît en la jeunesse un atoût décisif pour nos pays. Je suis convaincu qu’il saura mettre sa courtoisie à profit pour aborder les sujets qui fâchent , sans tomber bas comme certains panafricanistes 3.0 ont tendance à le faire .
    Quand à la nouvelle équipe , on peut juste constater que certaines têtes à controverse sont absentes 8 le contraire aurait été difficile à expliquer ) et que d’autres qui font impéccablement leur travail en gardant leur franc parler ( Santé et éducation) sont encore là, preuve que ceux qui dirrigent ne sont pas aussi dupes que nous sommes souvent tentés de le croire.
    Moi je suis très optimiste pour le futur.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 11:43, par TOGSIDAZANGA En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    Le choix des membres de ce premier gouvernement Dr Zerbo répond au discours du chef de l’état Il faudra que le premier Ministre ait l’autorité de reprocher, de réprimander des ministres qui viendraient à se comporter mal Le premier ministre Dabiré a du souffert certainement de l’orgueil and indiscipline de certains ministres

    Aux nouveaux ministres ayez de la considération pour vos collaborateurs, choisissez des hommes et des femmes qui peuvent vous en face avec courtoisie les choses qui ne sont bonnes Exigez la loyauté et non des béni oui oui Faites preuve d’humilité et montrez l’exemple par la rigueur dans le traitement des dossiers, dans la gestion de la chose publique
    Que les conseillers techniques jouent la sincérité, qu’ils soient des techniciens sur des domaines spécifiques ;
    Aux directeurs Généraux, exigez d’eux des hommes et des femmes techniquement bons et doué dans le management , Même aux amis il faudra les traiter comme tels avec la même rigueur Evitez le culte de la personnalité comme ce fut le cas au ministère du commerce, au ministère de la culture, de la promotion de la femme,, des infrastructures ou chaque jour le DCPM va présenter dans les réseaux sociaux la photo d’un ministre sans commentaire
    Au commerce, il est temps que les DG soient au bureau et aller faire des balades dans les foires et salons ou ils ’ont rien a faire actuellement un DG du MCIA nouvellement nommé et ami de l’autre se balade dans une foire ou on a besoin seulement des exposants Quelqu’un avait écrit qu’au ministère du commerce il y avait une foire à Abidjan ou le nombre de DG du ministère etait plus nombreux que les exposants Le nouveau ministre du commerce devra veiller à cela pour soigner l’image défigurée du département du commerce,
    Dans un département ministériel, la jeunesse ou la vieillesse ne suffisent pas, il faut une prise de conscience, une cohérence, un partage de la vision, un esprit d’équipe
    Quelqu’un a dit que quand vous gravissez les escaliers, faites beaucoup attention à ceux que vous croisez, car à votre descente vous les croiserez encore et peut être cette fois vous descendez et eux ils montent Dans la richesse comme dans la pauvreté la justice doit prévaloir,
    A bon entendeur salut

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 13:55, par kon N’doungtouly En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    J’attends du premier ministre qu’il aille au charbon en invitant tous les jeunes génies de la science technologique à une table ronde et mettre sur pied un comité de haute technologie et pour objectif de créer des drones de surveillance, des motos deux roues et tricycles montés d’accessoires pouvant tirer des roquettes etc...
    Ces jeunes sont là ,les SALGA etc....Ah ! le PF a déclarer que nous sommes en guerre sauf qu’il n’ a pas dit que c’est généralisée.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 14:35, par Patriote En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    Félicitations au premier Ministre Lacina Zerbo pour son nouveau gouvernement. On y croit surtout avec l’entrée de Tantie Rosine Sori au Ministère des Affaires Étrangères, quelque chose de bon commence à sentir. Bon vent.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 15:54, par Dié En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    C’est quoi ce machin de ministre du genre ? C’est la femme qui est devenue genre ou quoi ? Qui peut bien m’expliquer le bien fondé de ce changement de paradigme ? Pauvres de nous !

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 16:31, par Made En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    S’il ya un (e) qui part et qui aurait du partir depuis longtemps c’est Laurence Ilboudo. Comment un Ministre Chargé de la solidarité nationale et de la famille peut se permettre de dire : Mon fils est gamin, il ne peut pas prendre des décision sur son avenir footballistique.
    Une fois ce gamin devenu grand, elle se permet de dire : mon fils assez grand pour prendre ses décisions tout seul.... Si ton ton expertise en négociation ne peut rien apporter au Pays, alors va-t-en .

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 16:51, par DU BON En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    A Kingbaabu
    Merci mon frère. Combien de temps encore à ce Monsieur pour apporter quoi de neuf ?
    Je suis sidéré de voir et revoir que la gare du train ( SITARAIL) un maillon très important dans notre économie géré par ( il me semble ) le groupe BOLLORE soit inaccessible depuis des années sous la direction de ce monsieur et puis il n’y a rien. Svp regarder vous même que ce ministre aussi voit.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 17:03, par ccc En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    Si pour ce nouveau gouvernement :
    - les ministres qui avaient "négocié" des salaires en totale violation de la loi en vigueur continuent de percevoir illégalement ce montant en plus, alors pour moi nous ne sommes pas sortis de l’auberge en matière de bonne gouvernance. En ces temps où il est demandé à tout un chacun de faire des efforts "de guerre", il est illogique que des ministres perçoivent des salaires en totale violation du décret de 2008
    - les ministres arrivent à "négocier" des salaires en violation du décret de 2008, alors là nous sommes loin de l’opération main propre.
    J’ai dit pour moi pas pour frustrer quelqu’un ou mettre du "sable dans le couscous" de quelqu’un mais juste pour que l’exemple vienne enfin d’en haut.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 18:18, par Ka En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    Merci Internaute ’’’’Le Patriote "Le vrai ’’Belle analyse, impartiale et simplement citoyenne.’’ Je retiens cette phrase qui m’interpelle : ‘’’’’’’’’’’’’’’’’Dieu merci. Nos cris d’orfraies ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd. C’est bon à prendre, merci RMCK tu es en train de prendre le bon chemin. Avec la dame de poigne aux affaires étrangères, notre diplomatie va s’émanciper vis à vis de tous les impérialistes et autres apprentis colonialistes.’’’’’’’’’’’’’’’

    Par rapport les haineux comme l’internaute Caca ou MyMy qui traumatisent toutes choses en disant :’’C’EST UN ECHEC PROGRAMME, BONNES GENS. NE PERDEZ PAS VOTRE TEMPS. N’EN ESPEREZ RIEN DU TOUT.’’ Cela m’interpelle pour dire a ces personnes sans foi, que je m’excuse mais ils me font HONTE. Voici des gens qui passent tout leur temps à jouer aux connaisseurs, eux qui savent tout, ils sont les plus intelligents, pour eux rien n’est jamais bien fait. Et les voilà ici confondus devant les contradictions ; ils ne savent pas quoi dire mais au lieu de la fermer pour une fois au moins, non, ils vont l’ouvrir quand même. En voici des gens qui chantent partout qu’il faut laisser la place a l’alternance et demandent la démission du président, et une fois que ce dernier fait un effort c’est une faute. HONTE à eux.

    Car, ils savent que évident que le nouveau ivoirien y joue un rôle important dans la déstabilisation de notre pays avec ses terroristes. De son temps, Ouaga était la capitale de tous les terroristes et des rebelles. C’est lui qui négociait la libération des otages. À défaut de succès du coup d’Etat, il charge ses milices terroristes de rendre le Burkina ingouvernable et peut sûr.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 20:54, par Don Carlos En réponse à : Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants

    je crains que ce 1er ministre très compétent ne nous soit pas du tout utile au vu du gouvernement qu’on lui a fourgué. Un médecin par exemple qui quitte la lutte contre le sida pour la transition écologique, est-ce pour plus d’efficacité de l’action gouvernementale ? Ce gouvernement obéit plutôt à la géopolitique de la représentativité régionale pour la défense des intérêts du parti aux élections à venir, sans plus ;

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Lutte contre la corruption au Burkina : Demain n’est donc pas la veille ?
Burkina : Le Premier ministre Lassina Zerbo « investi » par l’Assemblée nationale
Burkina : « L’état de la défense et de la sécurité réclame des gestes audacieux et rapides », déclare Lassina Zerbo
Burkina : Voici la première déclaration de politique générale du Premier ministre Lassina Zerbo
Burkina : Le Premier ministre Lassina Zerbo devant l’Assemblée nationale pour son examen d’investiture
Dr Lassina Zerbo, Premier ministre : « L’avenir appartient aux peuples qui ne baissent pas les bras »
Burkina Faso : La sécurité, priorité du premier mois du gouvernement Zerbo
Gouvernement de Lassina Zerbo : Roch montre qu’il peut faire des amputations
Burkina/Gouvernement Lassina Zerbo : Huit ministères fusionnent, un autre voit le jour
Primature : Le Premier ministre Lassina Zerbo échange avec ses plus proches collaborateurs
Burkina Faso : Le nouveau gouvernement compte 25 membres et enregistre 10 entrants et 19 sortants
Burkina Faso : « C’est dans l’union que nous pourrons être mieux engagés pour vaincre le terrorisme », lance Lassina Zerbo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés