Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’amour, c’est être toujours inquiet de l’аutrе.» Marcel Achard

Confidentiel 670

Accueil > Actualités > On en parle... • • mercredi 7 décembre 2011 à 00h29min

Une personne se serait transformée en moto NANO dans la zone de Koupéla. L’affaire s’est passée le vendredi 02 décembre 2011. La moto aurait été amenée à la Gendarmerie de la ville de Koupéla. Toute la journée une foule de curieux n’a cessé de faire le tour de la Gendarmerie pour vérifier la véracité des faits. Les premiers responsables de la Gendarmerie et ceux de la mairie de Koupéla ont démenti l’information mais pour les citoyens, il n’y a pas de fumeux sans feu.

Y avait-il quelque chose de particulier en cette journée du 02 décembre 2011 ? La sécurité au niveau des feux tricolores de Ouagadougou était assurée par des policières. Une expérience bien appréciée par les usagers de la route.

Une cartographie des zones criminogènes de Ouagadougou a été réalisée dans le cadre du Programme conjoint de renforcement de la sécurité urbaine de Ouagadougou (PCRSU/O). Elle a permis de déterminer des zones, des secteurs et des endroits précis de la capitale où il faut éviter d’y mettre les pieds à une certaine heure de la nuit voire de la journée. Nous vous proposons ces endroits coupe-gorge de la capitale burkinabè.

1) Cimetière de Toeyibin et alentours (derrière Ouagarinter)

2) Pont du chemin de fer de Kaya

3) Réserve de la ceinture verte deTampouy

4) Quartier Rimkièta

5) Pont An na yeelé (raccourci entre les quartiers Bendogo et Kossodo)

6) Rond-point des Nations unies et environnants

7) Marché Théâtre populaire

8) Quartier Nagrin

Les syndicats et le gouvernement sont parvenus à un protocole d’accord. Dans ce protocole, il est prévu une augmentation de 5% sur le salaire des fonctionnaires à compter de janvier 2012 et l’extension des indemnités de logement et de sujétion à tous les fonctionnaires à partir d’octobre 2011. Ce qui veut dire que si un fonctionnaire à un salaire de 130 000 F CFA, les 5% d’augmentation équivaut à 6500 F. Les 6500 F ne correspondent même pas au prix d’un sac de riz brisure 25% importé qui varie entre 25000 et 22 000 F.

On sait que le 11 décembre ne donnera pas bien cette année à des festivités, suite à la crise sociale qu’a connue le pays. Le ministre de l’Economie et des finances vient d’annoncer un « plan » de réduction des dépenses de l’Etat en cette fin d’année. En effet, l’argentier national a instruit le gouvernement de l’interdiction d’organiser des fêtes de fin d’année et de présentation de vœux au chef de l’Etat par les corps constitués et le corps diplomatique ; l’interdiction d’organiser des réceptions à l’occasion des décorations à l’exception de celle organisée le 11 décembre à la Présidence du Faso ; l’interdiction formelle de commande et de distribution de cadeaux et de gadgets en fin d’années. Le fonds sui seront dégagés ainsi serviront à acheter des vivres pour les populations.

Dans une déclaration parue dans la presse, les partis de la refondation nationale ont proposé un schéma de déroulement des assises nationales qui se tiennent cette semaine. A lire entre les lignes, Dr Alain Dominique et ses camarades flairent que les choses risquent de ne pas se passer comme énoncé à l’entame des travaux du Conseil consultatif des réformes politiques (CCRP). Car disent-ils « vouloir rediscuter une question censées rester en l’état est une atteinte à un principe fondamental de travail arrêté dès le départ et qui a motivé l’adhésion de nombre d’acteurs au processus de réformes. En tout état de cause, les refondateurs nationaux ont déjà montré à tous qu’ils ont les ressources politiques nécessaires pour faire face aux nouvelles tentatives du parti au pouvoir visant à remettre en cause les conclusions du CCRP et des rencontres régionales ». N’est-ce pas trop tard pour penser faire revenir à la raison le parti au pouvoir ?

La dette du Burkina en 2010 s’élève à 1321,33 milliards de FCFA. La dette extérieure représente 84,38% soit 1115 milliards de FCFA, la dette interne 15,62% soit 206,33 milliards de FCFA.

Ces cinq dernières années, la dette au Burkina se présente comme suit :

1270,65 milliards de FCFA en 2005 ;

687,03 milliards de FCFA en 2006 ;

745,37 milliards de FCFA en 2007 ;

925,38 milliards de FCFA en 2008 ;

1087,49 milliards de FCFA en 2009.

Par Bendré

Vos commentaires

  • Le 8 décembre 2011 à 15:34, par Atrap le Moize En réponse à : Confidentiel 670

    Il n’y a pas de journalistes fumeux sans entourloupe !!!
    Une personne se transformant en moto NANO ? Et puis quoi encore ?
    Moi je cherche quelqu’un qui peut se transformer en cantine pleine d’Euros ! Un numero a me communiquer ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : agir vite et avec subtilité pour prévenir la prolifération de milices
Développement : SOS pour la route Pouytenga-Bogandé
Santé : Il n’y a pas d’épidémie de dengue, rassurent les services de santé
Menace de mouvement d’humeur ce vendredi au Centre hospitalier universitaire de Tengandogo (ex hôpital Blaise Compaoré)
Procès du peuple contre la Françafrique : Le rendez-vous de Ouagadougou a tenu ses promesses
Transport aérien : L’un des nouveaux avions d’Air Burkina est arrivé à Ouagadougou
Portées disparues : Fati et Mounira ont été retrouvées
Attaques terroristes contre le Burkina : Les Burkinabè de France se mobilisent
Portées disparues : Fati et Mounira
Ouagadougou : L’échangeur du Nord sera inauguré le 15 novembre 2018
Archidiocèse de Ouagadougou : Des groupes de spiritualité sanctionnés
Franc-maçonnerie : Alain Roger Coeffé remplace Djibrill Bassolé à la tête des « Maçons » burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés