Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En élection, il faut à la fois espoir et audace.» François Hollande

UPC : Adama Sosso prend les rênes de la direction de la campagne du parti

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Élections 2020 • Déclaration • mercredi 14 octobre 2020 à 22h01min
UPC : Adama Sosso prend les rênes de la direction de la campagne du parti

Le parti du lion entend se faire une place au soleil au double scrutin du 22 novembre 2020. Après la démission récente de Nathanaël Ouédraogo ex-directeur de campagne, le parti s’est reconstitué en ordre de bataille. Le mercredi 14 octobre 2020, le parti était face à la presse, pour présenter la nouvelle équipe de sa direction nationale de campagne. C’est un bureau fort de 25 membres qui conduira désormais la destinée du parti, avec en ligne de mire les élections couplées de novembre 2020. La conférence a été animée principalement par Adama Sosso, nouveau directeur nationale de campagne du parti. En plus du bureau de campagne, la conférence s’est voulue on ne peut plus précis sur la désignation des candidats du parti aux élections de novembre 2020. Lisez in extenso la déclaration liminaire.

Nous vous souhaitons une chaleureuse bienvenue au siège national de l’UPC, pour la présente conférence de presse portant sur le point de nos candidatures aux élections du 22 novembre, et sur la présentation de la Direction nationale de campagne de l’UPC.

Pour le scrutin du 22 novembre prochain, l’UPC a déposé des candidatures pour la Présidentielle, et pour les Législatives dans les 45 provinces et sur la liste nationale. La désignation des hommes et des femmes qui défendront les couleurs de l’UPC, a été fait conformément à la Directive numéro 04/2020/BPN/SEN datée du 10 juillet 2020. Le processus de désignation était guidé par les principes généraux suivant :

- le principe d’une participation effective à l’élection présidentielle,
- le principe de la conquête de toutes les circonscriptions,
- le principe de l’efficacité électorale,
- le triple principe de concertation, de démocratie et d’autorité,
- le principe de l’égalité des militants,
- le principe de l’implication des structures de base,
- le principe de valorisation du militantisme et de la loyauté,
- le principe de l’ouverture politique,
- et le principe de promotion de la diversité en faveur des femmes et des jeunes.

L’article 8 de la directive fixait les conditions à remplir par les militants désireux de se porter candidats à la Présidentielle :

- être militant, titulaire d’une carte de membre et à jour de ses cotisations ;
- être d’une loyauté sans faille à l’égard du parti ;
- être de bonne moralité ;
- être connu et apprécié des militants du parti et de la population du Burkina ;
- remplir les conditions d’éligibilité fixées par la loi en vigueur au Burkina Faso ;
- être capable de contribuer financièrement au budget de la campagne, dans les conditions établies par la directive relative aux contributions spéciales des candidats.

Le processus de désignation des candidats a obéi à un certain nombre de règles. Aux termes de l’article 21 de la Directive, « une fois les candidatures déclarées, les candidats se concertent sous l’égide de la CCE (Commission consultative électorale) pour aboutir à une liste consensuelle. Le SG de section, les députés, les maires et les membres du BPN de la province prennent part à la rencontre »

L’Article 22 précise que « si cette concertation n’aboutit pas à un consensus, soit le BEC (Bureau exécutif central) se saisit de la question pour la trancher, soit une conférence provinciale est convoquée pour la résoudre ». L’Article 25 note que « si la conférence provinciale échoue à obtenir un consensus, on procède à des primaires lors de la rencontre ».

« En cas de primaire, le corps électoral se compose des membres du bureau de la section, des membres des bureaux des sous sections, des maires et des députés de la province et des membres du BPN ressortissants de la province », prescrit l’article 26 de la Directive. « Est désigné à un poste donné, le candidat ayant obtenu plus de la moitié des suffrages » aux termes de l’article 28. La composition des candidats de la Liste nationale est régie par l’Article 31 de la Directive qui dit, je cite : « le président national, président du BEC, après concertation avec les membres du BEC, publie la liste nationale ».

Mesdames et Messieurs, 262 militants ont déposé leurs candidatures pour être classés sur les listes du parti. A l’issue de la procédure, et conformément à la Directive, 250 dossiers ont été retenus. Parmi eux, 55 femmes et 195 hommes. Il est important de noter que sur les 46 listes de candidatures aux législatives déposées par l’UPC, 39 ont été validées par consensus, cinq par des primaires, et une par alliance avec un autre parti. Les provinces où se sont déroulés les primaires sont : le Kadiogo, le Boulgou, les Balés, le Ioba et le Boulkiemdé. Ces primaires se sont déroulées de manière tout à fait démocratique et en adéquation avec la volonté les structures de base. Dans le Sanguié, l’UPC a fait une liste commune avec la Nouvelle Alliance du Faso (NAFA).

Chers amis de la presse, l’organisation de la Direction générale nationale de campagne électorale adoptée par le Bureau politique national, est forte de 25 membres.

Quelques membres de la nouvelle Direction nationale de campagne

Le Directeur national de campagne : Adama Sosso

Directeur national adjoint chargé de la stratégie électorale : Amadou D. Dicko

Directeur national adjoint chargé du suivi des programmes provinciaux : Rabi Yaméogo

Directeur national adjoint chargé de cibles électorales spécifiques : Le Samandin Naba

Directeur du scrutin et de la surveillance électorale : Moussa Zerbo

Directeur de la communication, de la presse et des relations publiques : Zabsonré Issouf

Directeur chargé du programme du candidat : Idrissa Ouédraogo

Directeur chargé des meetings présidentiels : Léonce Zabré

Directrice chargée de la mobilisation des femmes : Jacqueline Konaté

Directeur chargé de la mobilisation des jeunes : Jean Nacoulma

Directeur chargé de la mobilisation des marchés et yaars : Hamidou Sawadogo

Directeur chargé de la mobilisation des anciens : Olivier Sandwidi

Directeur chargé des relations avec les partis politiques et les OSC : Ludovic Lallogo

Directeur des relations avec les autorités coutumières et religieuses : Zouboua Gouba

La directrice de la diaspora : Abibakelle Kaba

Directeur de la centralisation des résultats : Hamidou Ouédraogo

Directeur des appuis de la veille électorale et des ripostes stratégiques : Jean Leonard Bouda

Directeur de la sécurité : Le colonel-major Sawadogo Assane

Directeur des affaires financières et des contributions : Badini Dieudonné

Le Conseiller : Boniface Somé

Au cabinet du président, on retrouve Issa Ouédraogo, comme directeur du cabinet, Denis Nikiéma et Justin Compaoré ou le Poé Naba sont les conseillers spéciaux, et les porte-paroles Moussa Zerbo et Idrissa Ouédraogo, etc.

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Élections 2020 au Burkina : La commission épiscopale justice et paix rend compte de sa mission d’observation
Réélection de Roch Kaboré : Les Burkinabè attendent beaucoup du nouveau contrat
Élections couplées 2020 au Burkina : « Je prends acte des résultats provisoires publiés par la CENI », Kadré Désiré Ouédraogo
Elections 2020 au Burkina : L’UPC prend acte des résultats proclamés
Élections 2020 au Burkina : Déclaration du Haut représentant et Vice président Josep Borrell / Union européenne
Présidentielle 2020 au Burkina : Roch Kaboré réélu avec un taux de 57,87%, selon les résultats provisoires
Burkina : L’opposition dit prendre acte des résultats provisoires de la CENI
Message de félicitations de l’UNIR/PS au Président Roch Marc Christian KABORE
Résultats provisoires de la Présidentielle : Plusieurs candidats ont félicité Roch Kaboré pour sa réélection
Présidentielle 2020 au Burkina : « La deuxième place ne nous dit rien », Adama Ouédraogo du bureau exécutif du CDP
Présidentielle 2020 au Burkina : Le Pr Abdoulaye Soma du Soleil d’avenir qualifie le scrutin de désastre électoral
Burkina : Les quatre chantiers prioritaires du président réélu Roch Kaboré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés