Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut apprendre à rester serein au milieu de l’activité et à être vibrant de vie au repos.» Gandhi

UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • vendredi 9 octobre 2020 à 23h36min
UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

Lefaso.net vient de l’apprendre. Nathanaël Ouédraogo quitte l’Union pour le progrès et le changement (UPC) de Zéphirin Diabré. Cela, à quelques jours de la campagne des élections couplées du 22 novembre 2020.

En 2015, M. Ouédraogo a été le directeur national de la campagne présidentielle de Zéphirin Diabré. Quand est venu le moment du scrutin pour les municipales en 2016, il était le candidat du parti du lion à la conquête de la Maire de Ouagadougou. De ce fait, il était perçu comme le principal et ‘’sérieux’’ challenger du candidat du parti au pouvoir, Armand Beouindé. Il est finalement le 3e adjoint au de Ouagadougou.

Pour les élections législatives de 2015, Nathanaël Ouédraogo avait défendu les couleurs de son parti sur la liste nationale.

Avec son départ, c’est un coup dur, ne serait-ce que moral, pour l’UPC qui, pour certains, est en train de perdre du terrain avec des défections enregistrées et le non positionnement des députés pour les échéances du 22 novembre prochain. On peut citer Moussa Zerbo, porte-parole du parti, le Poe Naaba et Adama Sosso.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 9 octobre à 18:59, par L’enseignant En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

    Aah ! Si Salif Diallo vivait, on allait dire que c’est encore lui qui est derrière ce coup. La réalité est là et même si je n’ai pas voté pour Roch en 2015, je ne pense pas que je vais voter pour quelqu’un qui ne peut même pas faire l’unité au sein de son propre Parti et qui prétend vouloir gouverner tout un pays ! Quand la mégalomanie vous prend et quand on pense que la politique, c’est accumuler les diplômés seulement, c’est cela qui arrive ! Bon vent à Mr Zephirin DIABLE !

    Répondre à ce message

    • Le 9 octobre à 20:17, par confidenciel En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

      walai tu as tout dit.Si ce Mr vivait on allait tout entendre.Comme quoi il avait le dos assez large.J aurais aimé que ce grand homme que Zeph reussisse mais tres sa grande haine a l egard de ses anciens m a tres vite convaincu que ce Mr est un bon technicien mais pas du tout politique.

      Répondre à ce message

    • Le 9 octobre à 20:55, par Yako En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

      Avec cette défaite le pronostic vital de l’UPC est engagé ce qui est une mauvaise nouvelle pour l’alternance tant désirée par notre peuple je pense même que le fondateur du parti ne survivra pas politiquement à la défaite tout ça par manque de vision cohérente et rationnelle. Comme quoi les business school Harvard et cie, produisent des bons managers d’entreprises mais rarement des leaders politiques et Zeph en est un.

      Répondre à ce message

    • Le 10 octobre à 09:27, par PAK En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

      Dans les partis politiques au Burkina Faso, chaque fois qu’un militant qui s’estime ténor d’un parti est recalé à des primaires par la base à des élections législatives, la suite logique, c’est la démission. L’UPC l’apprendra à ses dépens d’avoir voulu s’en tenir aux résultats des primaires. C’est bien pour la démocratie mais bien souvent contre productive pour les résultats. On attendait de voir la fin de cette épisode où la base aurait préféré le plus jeune maire du Burkina Faso, M. Youssouf de Komsilga au 3ème adjoint au maire de Ouagadougou M. Nathanaël. Aussi, il faut apprendre en politique à quitter d’un statut de premier responsable à un statut de militant. Sinon c’est complètement foutu pour la jeunesse quand certains pensent qu’il leur revient d’occuper d’office les postes électifs.

      Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 19:00, par Kobinaba En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

    Ceux qui ont toujours cru que Zeph est omnipotent en font les frais.Voici un parti avec son president que j ai tant aimé qui n arrete pas de "rentrer en brousse".Oui le vertige du pouvoir est train de perdre le parti.N ayons pas peur des mots.Ceux qui ont jetté trop tot en pature les Simboro vont ravaller leurs langues.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 19:04, par citoyen Lambda En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

    Décidément ,DIABRE doit avoir un sérieux problème de management des Hommes. Il semble qu’il soit trop narcissique et regarde tout le monde de haut ,grisé qu’il est par le fait qu’il a enseigné à HARVARD ,côtoyer divers chefs d’Etat africains quand il était le numéro 2 du PNUD et quand il était le Monsieur Afrique d’AREVA . Avec ces nouvelles défections, beaucoup de personnes vont réviser leur jugement sur la bande à SIMBORO ,les OUALI ,les KIEMDE que les internautes avaient bien lynchés au moment où ils quittaient l’UPC .
    Avec ce départ de Nataniel OUEDRAOGO ,il y a là forcément la preuve de l’existence d’un problème sérieux à l’UPC , problème que d’aucuns soupçonnaient déjà en ne voyant pas des ténors du parti sur les listes des candidats aux législatives du 22 novembre ( Moussa ZERBO,SOSSO Adama ,RABI YAMEOGO ,) qui défendaient pourtant l’UPC avec engagement et détermination . Quoi qu’il en soit ,DIABRE vient certainement de tuer sa carrière politique ,car il est certain que non seulement l’UPC va reculer avec le départ de ces éléments clés ,mais ZEPH lui même va récolter un maigre score à la présidentielle .

    Répondre à ce message

    • Le 9 octobre à 19:43, par Amadoum En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

      Mon ami tu as tout dit.Les Moussa Zerbo et Rabi La Bagare qui ont été trop excessif a l egard des Simboro et Kiemdé sont maintenant gros Jan.Comme les autres je crois que Zeph doit avoir un probleme d ego.De tout les decagnotés c est Nathanael seul qui avait des propos empreint de sagesse.Tout le reste des va t en guerre.J aimerais mtnt voir la gueule de ceux qii ruaient tout dans les brancards chaque fois qu on egratignait Zeph.

      Répondre à ce message

      • Le 10 octobre à 14:19, par Partage En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

        Je crois moi que vous avez tord de croire sans preuves qu’il s’agit d’un problème de management. Pourquoi ne pas attendre la vraie raison avant de faire des jugements souvent sévères. Si c’est le président du parti le problème, on le saura !

        Répondre à ce message

    • Le 10 octobre à 06:20, par Mr le gouverneur En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

      A ce rythme c’est pas facile pour Mr zephirin pour les élections législatives et présidentielle,du courage Mr zephirin

      Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 19:39, par Mechtilde Guirma En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

    Je présente mes félicitations au Moro-Naba pour la défection de son Ministre d’un parti politique. Croyez-moi, Majesté, le Peuple vous en sera gré, Digne descendant de Koudoumié.

    Poe-Naaba, tous mes encouragemenst et mes respects. Aux côtés de sa Majesté, je suis sûre que vous rendrez au Burkina (autrefois Haute-Volta), sa dignité, sa noblesse. En effet, du fait que tout peuple au Burkina avait son initiation, tous les Burkinabé étaient nobles parce que initiés et les traditions se rejoignaient pour la cohésion sociale.

    Sauf que du côté de mes oncles maternels, vous avez tendance à vouloir leur usurper la magie de l’eau, eux les maîtres de la pluie. Mais ne vous en faites pas, moi la petite fille, je suis de votre côté, parce que c’est la loi naturelle. ll n’y a pas d’iniquité en la matière. Et pour cause : C’est la coutume.

    HONNEUR À TOUS LES COUTUMIERS DE MON PAYS.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 19:47, par Nongnoogo Raso En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

    Je comprends maintenant pourquoi Koro Yamyelle a decidé de voter Roch.....moi qui croyais qu il avait fait un tour chez yempoaka.....Dja koro est visionnaire et regarde dans boule de crystal....

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 20:57, par Le Patriote "Le vrai" En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

    Personnellement je ne suis pas en accord avec la ligne politique de Zeph, le social libéralisme. Mais je ne rirai pas des malheurs de Zeph. Zeph a fait une opposition politique à la régulière. Si on ne fait pas attention, les criminels arrogants d’hier pourront prendre la tête de l’opposition, ce qui sera une mauvaise affaire. L’affaiblissement du parti de Zeph n’est pas du tout souhaitable. En tout cas, le président RMCK est assuré de gagner par un coup KO, parce que l’opposition est devenue pratiquement inexistante.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 21:36, par Soucieux pour mon pays En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

    Avec cette démission et celle de monsieur Melegué Traoré du CDP, Je me demande si à la longue, les gens vont voter. Puisque vous passez le temps à voter des gens qui N’ACCEPTENT JAMAIS ÊTRE SIMPLES ÉLECTEURS. S’ils ne sont pas CANDIDATS, ils CLAQUENT automatiquement les portes.PITIE POUR MON PAYS

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 21:57, par Sacksida En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

    D’abord, Zephirin Diabre accumule des problemes de management des Hommes car l’on ne gere pas des humains avec simplement des textes et des principes, le bon sens et la capacite de maintenir des talents dans son l’organisation est capital. Meme, s’il y’a eu des primaires, une raquete doit permettre bien sur de positionner des tetes fortes du parti et sauver bien sur sa cohesion. Un vrai leadership doit avoir la capacite d’apporter des reponses adequates aux problemes qui se posent. En tout etat de cause, l’avenir nous apportera la preuve que soit nos critiques sont justes ou bien Zephirin et son parti ont fait une sortie de route tres grave. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 22:14, par Le Vigilent En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

    Je vois qu’il s’agit là d’un « caïman d’octobre » et qu’un communiqué de l’UPC viendra démentir formellement ce fake news.
    J’ai été surpris de ne pas voir le nom de Moussa Zorro (d’aucuns diront Zerbo) sur la liste des candidats aux législatives. Peut-être était-il à son deuxième mandat, je n’en sais rien, mais le parti aurait du faire un communiqué pour expliquer le pourquoi et le comment de la mise hors jeu d’un tel ténor de l’UPC pour les législatives à venir.
    Et puis ces rapports incestueux de l’UPC d’avec le CDP et d’autres partis accompagnateurs du projet de modification de l’article 37 semblent ne pas être du goût de certains UPCistes qui avaient donné leur tête à couper pour empêcher cette modification. Si Zephirin est élu au 2e tour grâce au soutien du CDP, de l’ADF-RDA et autres frontières, quel programme hybride mettra-t-il en œuvre ? Ceux qui on cru en Zephirin en 2014 jusqu’a mettre en jeu leur vie, leurs carrières etc. pour empêcher la modification de l’article 37 et ont obtenu la perte du pouvoir par le CDP et ses alliés ne se sentiront-ils pas trahi par un opportuniste assoiffé de pouvoir ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 22:39, par RV En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

    Comme quoi tout à un prix. Surtout en politique. Combien vaut l’UPC ? Dommage pour la démocratie au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 03:22, par Jonassan En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

    Depuis que l’UPC est allé se mêler au CDP au prétexte qu’il fait une opposition forte je n’ai plus parler de ce parti dans mes conversations. Comment on peut faire une insurrection contre Blaise et le lendemain marcher côte à côte avec le parti de Blaise.? C’est un mauvais calcul politique. Le malheur des malheurs dans tout ça, c’est que le CDP devient la 2ème force politique de ce pays et une erreur d’appréciation populaire peut nous le ramener un jour, ce qui serait un suicide collectif.
    Que Dieu nous protège du terrorisme et du CDP.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 04:50, par Biao Dene En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

    UPC rest le parti le plus democratique au Burkina. Ne pardez pas vortre temps des infos aussi laconiques. Je crois que bcp d´entre nous ont la mémoire courte sur la position actuelle du terrorisme que persecute notre peuple dufaite qu´on a des incapables au sommet de l´Etat. L´Alliance de tous les Burkinabes est nécessaire et meme incontournable pour vaincre ce fléau. Et ca ROCK a achoué sur les points . Il faut ZEPH pour unir les Burkinabes et vaincre le terrorisme. Nathanaël etait incapable de battre le voleur actuell Maire de Ouaga. Les autres dont vous parlés sont en droite ligne avec stratégie du parti. Ces derniers continuent á bien aider le parti.. Rester á l´ecoute.

    Répondre à ce message

    • Le 10 octobre à 10:57, par Konfé En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

      Aujourd hui mon ami le theme...c est la demission de Nathanael.Maintenant si tu as un probleme avec tes anciens camarades attends une bonne occasion.

      Répondre à ce message

    • Le 10 octobre à 12:25, par Le Vigilent En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

      Mon cher Biao Dene, tu es vraiment marrant en declarant tout de go qu’ "Il faut ZEPH pour unir les Burkinabes et vaincre le terrorisme.". Tu parles d’un autre zeph ou bien de ce meme Zeph qui vient de demontrer de facon magistrale son incapacite a rassembler sa propre famille politique, qui compte bien moins qu’un million de membres et de sympatisants ?

      Répondre à ce message

    • Le 10 octobre à 14:16, par Mitibkiéta En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

      Internaute Biano Dene, y a-t-il des gens capables de stopper le terrorisme au Burkina mais qui attendent d’accéder au pouvoir pour le faire ?...
      S’il y en a, eh bien, ils attendront éternellement car ils n’y accéderont jamais !
      Dieu bénisse le Burkina !

      Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 05:54, par Yambia En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

    C’est la politique des africains. Ils ne veulent pas servir le parti. Il faut toujours accepter que quelqu’un d’autre prenne votre place pour proposer autre chose. La démocratie c’est trop tôt pour les africains, je suis tenté de dire.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 08:07, par LE COUSIN DU VILAIN En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

    Moi, je regrette ce départ, je suis un militant d’un autre candidat qui n’est ZEPH mais franchement c’est avec lui que nous pouvions parler de la démocratie mais effectivement ce que je pensais comme rêves se réalisent. Pour que ZEPH est un bon candidat pour le Burkina Faso mais il a un problème avec les gens qui sont en retard dans la compréhension de la bonne gouvernance au Faso. Zeph est le Président idéal et parfait pour le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 09:29, par Oh que non ! En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

    Oh que non ! Certains confondent la médiatisation et la popularité. Que M. Nathanaël OUEDRAOGO soit plus présent dans les media que ceux qui l’ont battu à la primaire est sans doute vrai. Mais qu’il ait une base électorale ou une assise politique plus solide que ces derniers, cela reste à vérifier.

    Si des primaires étaient organisées dans tous les partis, on verrait beaucoup de surmediatisés s’en tirer avec des scores minables, loin de la fréquence de leur présence dans les media.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 09:29, par CW Jean En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

    Ceux qui criaient que Rock n’a pas pu reconcilier les fils et filles du pays voyez vous même. Mais je crois qu’un candidat qui n’est pas capable de gérer un petit parti comme upc ne doit pas rêver diriger tout un pays. La cour constitutionnelle doit invalider leur candidature.

    Répondre à ce message

    • Le 10 octobre à 10:59, par kti En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

      Internaute CW Jean, qu’avez-vous pu créer de votre vie au point de qualifier l’UPC de petit parti ? Montrez-nous votre création à vous et on en reparlera. Ayez du respect pour ceux qui osent, même si vous ne partagez pas forcément leurs idées. Ou bien vous êtes aussi de ceux que certaines officines arrosent de mégas pour tirer sur tout ce qui bouge sans être capable soi-même de la moindre réflexion cartésienne ?

      Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 09:45, par Ka En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

    Le départ de Nathanaël Ouédraogo est une grande perte pour l’UPC. Voilà un véritable intellectuel non alimentaire. En effet, dans l’ombre de Zeph, N. Ouédraogo tirait les ficelles du parti avec des objectifs concrets qui vont pour la survie de l’UPC et aussi au peuple si ce parti arrivait au pouvoir. Ce départ doit faire réfléchir Zeph au sujet de ceux qui le manipulent pour avoir le pouvoir et faire revenir sans la justice leurs amis supposés accusés.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 10:32, par aboubacar En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

    De deux choses l’une. S’il y a eu des primaires et que des ténors de l’UPC ont été recalés, c’est plutôt la base qui est en cause et non Zephirin. Si vous ne donnez pas à manger, la base va vous sanctionner.
    Par contre si les mauvais positionnements des ténors ou la mise en selle de parfaits inconnus de la scène politique, est le fait de Zeph, effectivement sa gestion est remise en cause avec ces démissions en cascade.
    Mais n’oublions pas que l’UPC et le MPP ont un fort contingent de frustrés du CDP, lequel CDP reprend du poil de la bête avec un Komboïgo très fortuné et très généreux. Les démissions entre ces trois grands partis seront fréquentes et significatives parce que les militants de partis au Burkina et bien souvent dans toute l’Afrique, n’ont pas de convictions politiques, mais des désirs de s’enrichir, d’occuper des postes importants, de se venger, surtout se venger,...
    L’UPC, son allié le CDP et le MPP vont se faire mutuellement des torts pour gérer le pouvoir d’Etat. D’autres partis outsiders pourraient en profiter : ADF, Agir ensemble, MCR, Farama, etc.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 11:10, par Toega En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

    Ah les Burkinabé,beaucoup ne connaissent pas les politiciens et leurs poids politique ,Roch même pendant le CDP avait beaucoup de monde derrière lui et maintenant il a simplement consolidé ses positions ,nous avons des haineux à la place de politiciens ,néanmoins je déplore cette démission même si il a des raisons valables ;les Ivoiriens disent que :on travaille pour acheter mouton pas pour devenir mouton.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 11:35, par caca En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

    Certains burkinabé n’ont pas encore compris quand Blaise Compaoré répondait à Barack Obama que e sont "les hommes forts qui rendent les institutions fortes", autrement dit, ce sont les hommes forts qui font les partis forts au Burkina. C’est bon de céder la place aux jeunes, mais un jeune sans aucune valeur ne pourra faire vivre le parti. Ici, je parle d’abord le sens élevé des moyens financiers et tout un réseau humain. L’alternance interne d’un parti n’a pas de valeur ajoutée dans un pays et l’UPC s’il veut survivre, il doit revoir ses propres textes avant sa disparition.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 12:08, par Pifo En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

    Ce qui me fait mal, c’est pour mon ami et frère ZERBO Moussa, il s’est vraiment battu pour le parti. Mais hélas ! La politique est cruelle.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 14:09, par Séraphin Pierre En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

    Les oiseaux de mauvais augure perdent leur temps. On sait pourquoi ces démissions. Il y a des partis politiques qui ne savent rien faire que créer ces genres de situation pour affaiblir les partis qu’ils pensent pouvoir empêcher leur victoire. Mais, cette fois-ci, ils ont tiré à terre car les démissions n’affecteront en rien les résultats de l’élection pour l’UPC. Ceux qui partent le regretteront après.

    Je vous avais déjà donné les résultats du second tour des élections à plusieurs reprises. Je ne sais pas pourquoi les gens aiment perdre leur temps pour rien. La voie que va suivre le Burkina Faso est déjà tracée par Dieu. Ce n’est pas un homme qui pourra changer quelque chose. Comme vous aimez les répétitions comme des élèves du primaire, sachez :
    - qu’il y aura un second tour qui opposera l’UPC au MPP ;
    - qu’au second tour, l’UPC gagnera avec plus de 51% ;
    - que le MPP sera Chef de File de l’Opposition politique ;
    - qu’il y aura une nette amélioration de la sécurité à partir de 2021 car des ressources plus importantes et des efforts réels seront consentis pour cela ;
    - que le Burkina Faso va amorcer son développement intégré et sera à partir de 2027 une plaque tournante au niveau de la sous-région.

    S’il vous plait, ne répondez pas à ce message sauf pour l’accepter car, il ne vient pas de moi. Je l’ai reçu il y a longtemps ? C’est pour cette raison que je passe mon temps à vous le répéter espérant que vous concentrez vos efforts à la construction du pays au lieu de faire des coups bas par-ci et par là.

    Que la volonté de Dieu s’accomplisse ! AMEN

    Répondre à ce message

    • Le 12 octobre à 16:40, par koh En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

      c’est bon de rêver et pour reprendre les propos d’un journaliste à Zeph : " ce sont le gent qui votent..." pour dire que Zeph se voit déjà président du Faso et je sais qu’il n’est pas le seul à rêver. le réveil sera très douloureux et beaucoup crieront aux fraudes ou tomberont malades. Donc moins de passion

      Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 15:29, par Wendémi En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

    Voilà une démission d’un acteur clé de l’UPC, Nathanaël Ouédraogo, qui fait couler beaucoup d’encre et qui amène en effet à réfléchir davantage sur les objectifs poursuivis par nos politiciens. Qu’est-ce qui prévaut au juste ? Si l’intérêt personnel est au-dessus des convictions politiques, on risque d’assister à des démissions multiples. La période est plus que déterminante, regardons les choses.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 09:17, par de rien En réponse à : UPC : Nathanaël Ouédraogo quitte la tanière

    avec des citoyens pareils, on n’arrivera à rien. je lis certains et je me pose véritablement la question à savoir si au Faso l’air, l’eau ou que sais je encore n’altère pas les facultés mentales du plus grand nombre ! les différentes bases en toute souveraineté ont désigné celles et ceux qui doivent figurer sur les listes électorales, c’est tout à l’honneur de Zeph de n’être intervenu ni de près ni de loin dans cette procédure. voilà que les mécontents décident de quitter le navire ! où est la faute au président de l’upc, où a t il manqué de management ? aurait il du intervenir comme au cdp, au mpp et imposer des individus inconnus, non reconnus et n’allant pas au charbon ? c’est tout à fait normal, pour un tel peuple, que depuis des décennies nos dirigeants soient des médiocres.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dori : Le Premier ministre échange avec les forces vives de la région du Sahel
Liberté provisoire de Jean Claude Bouda : "Cela nous intrigue...", Sagado Nacanabo, Secrétaire exécutif du REN-LAC
Burkina : Pascal Zaida et Marcel Tankoano alertent sur les risques d’une crise post-électorale
Justice : Jean Claude Bouda en liberté provisoire, 5 mois après son incarcération à la MACO
Réconciliation nationale : « Pourquoi avoir une haine au point de ne pas pardonner ? », Dr Justine Couldiati/Kielem
Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…
UPC : Le Poé Naaba a démissionné
Assemblée nationale : La 7e Législature rend hommage à trois députés décédés
Burkina Faso : « Il faut une réconciliation au niveau de l’armée. Ce n’est pas l’armée qu’on a connue sous Blaise Compaoré », Me Hermann Yaméogo
« Roch Kaboré a réhabilité Thomas Sankara sur tous les plans, la réconciliation est en marche », Me Bénéwendé Sankara
Législatives 2020 : Le tribunal administratif invalide les listes nationales de certains partis suite à une plainte du Mouvement SENS
Politique : L’Alliance pour la défense de la patrie veut barrer la route aux troisièmes mandats
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés