Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par O.L • mardi 5 mars 2019 à 23h20min
Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

Gestion de la crise sécuritaire, réfugiés (déplacés) internes, mouvement d’humeur de la Police nationale et « politisation » du FESPACO et du 8 Mars. Ce sont là, les points inscrits à l’ordre du jour de la conférence de presse hebdomadaire du Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF) du mardi 5 mars 2019. Pour cette semaine, c’est le président de l’ADF/RDA, Gilbert Noël Ouédraogo, et le quatrième vice-président de l’UPC, Amadou Diemdioda Dicko, qui ont passé au peigne fin ces points sus-énumérés.

Les conférenciers ont réitéré les félicitations et les encouragements du CFOP-BF aux Forces de défense et de sécurité pour les efforts déployés dans la lutte contre le terrorisme et les avancées enregistrées en la matière ces derniers temps. Sur un tout autre volet, l’opposition est revenue sur les propos du président du Faso, Roch Kaboré, tenus en marge de son séjour à Berlin lors de son interview accordée le 21 février dernier à la Deutsche Welle et au cours de laquelle, il confiait avoir reçu à Kosyam (palais présidentiel) des leaders terroristes. Evoqué à la dernière sortie, le sujet est revenu sur la table cette semaine, à travers certains de ses aspects.

« A plusieurs reprises, le président Roch Kaboré n’a cessé d’inviter ses concitoyens à collaborer avec les Forces de défense et de sécurité pour faire remonter toute information permettant de prendre des dispositions dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. (…). Nous pouvons dire que cet appel a été entendu. Des citoyens ont même été assassinés sous prétexte qu’ils auraient fourni des informations permettant de lutter contre le terrorisme. Aujourd’hui, c’est au premier citoyen du Burkina Faso de collaborer pour que l’on mette la main sur des terroristes. En effet, puisque des terroristes ont séjourné quelque part au Burkina Faso, qu’ils ont ensuite été reçus avec honneur à Kosyam, et qu’ils sont repartis paisiblement comme ils étaient venus, l’opposition estime que le citoyen Roch Marc Christian Kaboré, par ailleurs président du Faso, détient de précieuses informations sur ces terroristes. Tous ceux qui formulent des demandes d’audience à Kosyam fournissent des détails sur leur identité (noms, prénoms, contacts téléphoniques, lieux de résidence, objet de la visite, etc.). Ils sont peut-être filmés par des caméras de surveillance. Nous basant sur tout cela, nous disons que le président Roch Marc Christian Kaboré, qui a commis la grave erreur de s’asseoir avec des responsables terroristes et de les laisser repartir, peut se rattraper. Il doit faire publier la liste nominative de ces leaders terroristes, avec leur photo à l’appui (ou à défaut, des portraits-robots) afin que n’importe quel Burkinabè ou ami du Burkina qui aurait des informations sur eux, puisse saisir les Forces de défense et de sécurité ou l’Agence nationale de renseignements. Nous encourageons le président du Faso à ne pas protéger les terroristes qui endeuillent le Burkina Faso, mais plutôt à livrer leur identité au peuple burkinabè dans les meilleurs délais. Enfin, que la Justice, dans le cadre d’une enquête sur les graves crimes commis au Burkina Faso par les terroristes, veuille bien entendre l’actuel président du Faso comme témoin détenant des preuves importantes. Dans certains pays, le président du Faso aurait été mis en accusation pour haute trahison, pour avoir accueilli ou rencontré les ennemis de la nation en temps de guerre », a scruté le président de l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA), Gilbert Noël Ouédraogo.

Gilbert Noël Ouédraogo (au micro) et Amadou Diemdioda Dicko

Il a également relevé que la dégradation de la situation sécuritaire a entraîné un vaste mouvement de populations des zones les plus touchées (1, 2 millions de personnes ont besoin d’assistance humanitaire, selon les Nations-Unies). « Des populations ont fui l’insécurité, laissant leurs champs et d’autres biens précieux. Elles se sont concentrées dans les centres urbains. Or, dans trois mois démarre la campagne agricole. Il y a donc des risques de famine, de conflits fonciers (besoin de terres cultivables, besoin de pâturage, risques d’affrontements entre éleveurs et agriculteurs) et des risques d’émergence de fléaux urbains que le gouvernement doit prévenir », a averti M. Ouédraogo dans la déclaration liminaire.

L’opposition pense que la meilleure action consiste donc à restaurer l’Etat et sa force publique dans les zones attaquées, renforcer la résilience des populations et les ramener sur leurs terres. Pour accompagner tout ce processus, le CFOP-BF propose au gouvernement de lancer une campagne nationale de solidarité à l’endroit des refugiés internes. Les conférenciers reviennent sur des préocupations des déplacements liées entre autres aux troupeaux.

“On ne connaît pas exactement aujourd’hui le nombre de troupeaux conduits au Mali, et tous les jours que Dieu fait, il y a des animaux qui partent. Donc, il y a des gens qui, aujourd’hui, ont été du coup appauvris. A titre d’exemple, le dernier en date, ce sont les 300 boeufs d’un député qui viennent de rejoindre la frontière. Il y a donc beaucoup de gens qui sont là aujourd’hui autour de nous et qui ne se retrouvent plus ; l’éleveur, quand vous lui enlevez ses animaux, il devient fou, il ne vous comprend plus ; parce que, ce n’est même pas le plus souvent le fait même de vivre de l’animal, c’est l’amitié qui existe entre la bête et son propriétaire. Pour lui, il a perdu un compagnon”, illustre le quatrième vice-président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), Amadaou Diemdioda Dicko, ressortissant de la région du sahel. Celui-ci décrit dans des détails, la misère que traversent les réfugiés et les risques qu’ils encourent (et qu’encourt le pays), si une solidairtité nationale efficiente et efficace n’est pas mise en place et une prise en charge conséquente en besoins de premières nécessités assurée.

« L’autre préoccupation de l’opposition, c’est l’interruption du cursus scolaire de 150 000 élèves des zones attaquées. Dans un trimestre, débutent les examens scolaires. L’opposition politique encourage le gouvernement à tout mettre en œuvre pour éviter une année blanche à ces élèves. Tout doit être également mis en oeuvre pour que ces 150 000 élèves ne soient pas une génération sacrifiée sur l’autel du terrorisme” , alertent les conférenciers.

Le CFOP-BF dit halte à la « politisation » des évènements nationaux

La sortie de l’opposition a aussi porté sur le mouvement d’humeur de la police nationale, enclenchée lundi 4 mars 2019. L’opposition, qui dit exprimer son inquiétude face à la situation, juge « nobles et légitimes » les revendications des policiers (qui se résument à de meilleures conditions de vie et de travail).

« Dans ce contexte sécuritaire grave, c’est déplorable que le gouvernement ait laissé la situation pourrir », dénonce l’opposition. Elle appelle ici le Premier ministre, Christophe Dabiré, à vite échanger avec les représentants des policiers, et autoriser son gouvernement à donner les moyens et le matériel nécessaires à ces policiers (de même qu’à l’ensemble des Forces de défense et de sécurité) pour l’accomplissement de leur mission de protection des citoyens et de leurs biens.

Les conférenciers se sont également attardés sur ce qu’ils ont qualifié de « politisation » du FESPACO et du 8-mars. « Lors du cinquantenaire du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), le MPP nous a donné de voir une scène à la fois triste et ridicule. En effet, le parti au pouvoir a tenté de récupérer le FESPACO par divers moyens de propagande : port de T-shirt à l’effigie de Roch Kaboré, gadgets, slogans et autres. C’est une honte pour notre pays, dans la mesure où ces actes ont été posés en présence de chefs d’Etat de pays amis, de vedettes du cinéma et de plusieurs centaines de festivaliers venus des quatre coins du monde. Nous sommes dans une situation où le pays a besoin des mains unies de ses enfants. Mais, ce qui intéresse le MPP, c’est la réélection de son candidat en 2020, quels que soient les moyens », illustrent les conférenciers.

Gilbert Noël Ouédraogo et son co-conférencier ont, dans la lancée, dénoncé une tentative de récupération du 8 Mars (2019, ndlr) par le MPP. Selon leur explication, le pagne du 8 Mars 2019 est de couleur orange (couleur officielle du MPP), sans aucune référence aux couleurs nationales du Burkina. La seule explication, c’est que le MPP veut faire de la propagande à travers la Journée internationale de la femme, soutient l’opposition pour qui, le MPP n’est d’ailleurs pas à son premier forfait.

« On se rappelle que lors de la pré-campagne de 2015, malgré l’interdiction de distribuer des gadgets, le MPP avait fait preuve d’incivisme en habillant ses militants de T-shirts couleur orange », brandissent les conférenciers. Le CFOP-BF demande donc aux dirigeants de faire la part des choses, entre l’Etat et les partis, de sorte à ne pas prendre en otage les institutions.

O.L
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 5 mars à 18:00, par Sage En réponse à : Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

    Le CFOP a raison, le MPP en fait trop ! chaque fois orange, orange. On n’a qu’à supprimer la couleur orange même au Burkina, y compris le fruit.
    Franchement, l’Opposition doit se réveiller et faire des propositions réellement concrètes pour faire bouger les lignes. Rappeler ce que les gens savent puisque la Presse en parle tous les jours (insécurité, déplacement de populations, déscolarisation, saison pluvieuse bientôt, ....) sans proposer comment faire concrètement pour résoudre les problèmes après les constats, est vraiment inutile.
    Je veux que, quand l’Opposition s’exprime, le Citoyen (pas le politicien) puisse dire, voilà un Responsable qui parle.

    Répondre à ce message

    • Le 5 mars à 19:10, par Nouria En réponse à : Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

      Internaute @Sage, votre analyse est très pertinente. J’ai aussi fait la même remarque dans la salle, le jour de la clôture du FESPACO au Palais des Sports de Ouaga 2000. Des centaines de jeunes étaient habillés avec des t-shirts orange et des t-shirts avec l’effigie de Roch. Je me suis demandé si je n’étais pas à un meeting du MPP ! C’est vraiment triste de voir à quel point ce régime confond l’Etat et le parti au pouvoir. Cette politisation des événements nationaux doit cesser. C’est pourquoi je félicite l’opposition qui a soulevé la question.

      Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 18:07, par Un Burkinabê En réponse à : Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

    Pour cette fois l’Opposition a raison. J’étais scandalisé de voir des centaines de gens aux couleurs du MPP à la cérémonie de clôture. Pire ils étaient rassemblés dans 2-3 loges avec aucun d’entre eux attrapant un drapeau du Burkina. Même si ce n’est pas interdit il faut éviter celà à l’avenir. Maintenant que cette cérémonie a raté pouvons nous dire que la cérémonie du MPP a raté. Je ne pense pas que les 180millions de fcfa que le MPP a encaissé tout récemment est donné pour ces genres d’activités. Vrai vrai il faut que le MPP soit plus mûr car au pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 18:21, par Un Burkinabê En réponse à : Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

    J’ai vu les Rwandais arborant le drapeau du Rwanda ; idem pour des ivoiriens ; nous aussi avions nos drapeaux du Burkina en main sauf ces attardés et "analphabètes" surchargeant leurs corps avec des tee-shirts de couleur orange ou blanc à l’effigie d’un parti politique du Burkina. Simon Compaoré en tant que patron par intérim doit sanctionner ceux qui ont eu cette idée tordue et l’ont implementée. Ce n’est pas partout qu’on doit "jouer au clown". Mes voisins festivaliers étrangers m’ont fait cette remarque. Un d’entre eux a même vu ça comme les symptômes de notre division en disant qu’aujourd’hui nous célébrons l’Afrique et le Burkina et non un parti au pouvoir. Ironie du sort, au moment où la cérémonie de clôture tirait en longueur ces gens à l’effigie du parti politique ont deserté les gradins laissant ainsi des trous dans les gradins. Ça c’est quel genre de militants qui dès la 1ere difficulté fuient ?!

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 18:22, par Confidentiel En réponse à : Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

    Que celui qui n a de leçons a recevoir de personne nous epargne aussi de ses leçons.Cotise avec ta femme tes enfants et tes rares militants pour ta solidarité.Les larmes de croco on en a mare.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 18:27, par YAAM SOBA En réponse à : Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

    En toute franchise, convenons avec l’opposition politique que Roch Marc Christian Kabore nous doit des explications.
    Comment les terroristes ont pu entrer en contact avec lui ?
    Quelles sont leurs adresses ?
    Pourquoi les a-t-il laissé repartir impunément sachant qu’ils sont des criminels ?
    S’il ne répond pas aux questions de l’opposition, c’est qu’il est complice des terroristes.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 18:31, par Camarade Dipama En réponse à : Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

    SOUTIEN TOTAL AUX POLICIERS QUI EXIGENT DU GOUVERNEMENT DES MEILLEURES CONDITIONS MATÉRIELLES ET DE TRAVAIL !!!

    MERCI AU CFOP

    Répondre à ce message

    • Le 6 mars à 10:46, par ANcien du CNEC En réponse à : Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

      Camarade Dipama, C’est bien de supporter les policiers, mais j’irai plus loin en proposant à leur autorité de ballayer leurs chefs et cliques.La hiérarchie ne fout rien à part récolter les rentes des policiers véreux en placement.Sous le pouvoir de la transition au CNT, ce Dg étant député CNT, s’était ouvertement opposé à la dissolution du RSP. C’est bien lui qui avait parlé que" la chèvre du voisin te mordra à l’absence de ton chien".Ce nouveau Ministre doit bien prendre ses responsabilités car cette équipe est celle de tranquillos.Les policiers ont bien raison car leur hiérarchie ne fout rien pour eux.De très bons policiers sont écartés au profit des médiocres et affairistes.

      Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 19:16, par Nikiema En réponse à : Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

    Franchement dit, il faut que le gouvernement voit le cas du mouvement d’humeur de la police. Au cas contraire dans les 72 prochaines heures notre republique sera meconaissable. La circulation en ville est un grand désordre. Pire, il y’a des malfrats qui ont déjà commencé braquer des commerçants. Il faut faire vite avant que la situation ne s’empire.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 19:21, par RV En réponse à : Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

    Il faudrait que Roch soit fou pour se représenter.
    L’avantage en démocratie, c’est de pouvoir facilement laisser la place à dautres. Et jouir de sa retraite d’anciens PF.
    Mais à qui le pouvoir en 2020 ?!
    Gilbert le jeune vieux ?
    Dicko le vieil vieux ?
    Zeph l’inclassable vieix ?
    Eddie le vieux riche ?
    ..... Personne ?
    Je vote Simon. Sans blague !

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 19:22, par Mafoi En réponse à : Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

    Si nous étions dans un pays normal,est-ce que ce guignol gilbert noel ouédraogo devait avoir encore voix au chapitre ?En tout cas ailleurs sa vraie place était quelque part dans une prison pour le restant de sa minable vie mais voilà,nous sommes au Burkina Faso où n’importe quel voyou peut se permettre sans honte,sans gêne venir donner des leçons à la terre entière et malheureusement,il se trouve des délabrés moraux pour suivre un tel personnage qui fait franchement vomir

    Répondre à ce message

    • Le 5 mars à 21:35, par Bien dit En réponse à : Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

      Bien dit Mafoi. Je valide vos propos. Gilbert veut s’ériger en donneur de leçon pendant qu’il nous a conduit tout droit à l’insurrection d’octobre 2014 lorsqu’il avait pris la décision de soutenir le CDP pour la modification de l’article 37. Disait-il à l’époque qu’il n’avait de leçon à recevoir de personne.

      Répondre à ce message

    • Le 5 mars à 22:19, par YAAM SOBA En réponse à : Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

      Cher ami, il faut éviter ces propos qui dénotent d’une bassesse notoire. Vous pouvez participer en évitant les injures.

      Répondre à ce message

      • Le 6 mars à 14:10, par Mafoi En réponse à : Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

        @YAAM SOBA,dis plutôt pourquoi je m’attaque frontalement à ton ami sinon toi et moi,nous ne sommes pas des amis pour la simple raison que je ne peux pas lier des relations d’amitié avec des personnes qui ne pensent qu’à leurs propres intérêts.Cette mise au point étant faite,maintenant cite-moi un seul exemple de positif pour le Burkina Faso que ton ami gilbert noël ouédraogo aurait accompli depuis qu’il fait de la politique.Si tu le trouves,forcement je m’incline mais tu auras du mal car même son titre en bois d’avocat ne lui sert absolument à rien,à part pour frimer car ton copain ne sait rien faire ni de sa tête,ni de ses mains puisque son jeu favori c’est le louvoiement permanent à la recherche de la bonne soupe.D’ailleurs depuis sa conception vers fin avril 1968 (étant né le 23 décembre 1968) à ce jour,il a toujours vécu aux crochets de la république mais pire,au lieu de s’en tenir là en restant calme et discret,en vrai voyou,il s’était mis à la piller,à la déstabiliser au gré de ses intérêts et tu veux que je respecte un tel individu ?En tout cas tu attendras longtemps car ça n’arrivera jamais

        Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 20:17, par Bouba ouedraogo En réponse à : Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

    Quand tu es hors du pays et tu vois des déclarations pareilles, tu te demande si certains n’ont pas la maladie de alzheimer ? Quand l’ancien président avec ces mêmes gens, les as reçu au pays, les a nourrit et loger dans les grands hôtels, personne ne parlait.
    Je pense que eux qui doivent plutôt commencer à nous donner les noms de ces voyous avec qui ils se partageait les butins.

    Répondre à ce message

    • Le 6 mars à 09:08, par El Chapo En réponse à : Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

      L’ancien président collaborait avec eux mais au moins la population était en paix,il y avait la sécurité et il y faisait bon vivre pour les investisseurs. Combien de nos frères sont tombés jusqu’aujourd’hui ? Est-ce préférable de laisser notre pays être frappé tout le temps,d’aller enterrer nos vaillants FDS et les décorer à titre posthume ? De laisser des civils perdre la vie juste parce qu’ayant été au mauvais endroit au mauvais moment ? Pour l’intérêt supérieur de la nation le président Roch aurait pu prendre une décision judicieuse. Ne l’ayant pas fait, qu’il assume et combatte ces terroristes jusqu’à ce que la paix revienne dans notre pays.

      Répondre à ce message

      • Le 6 mars à 12:29, par Un Burkinabê En réponse à : Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

        "El Chapo" ça jamais ! Nous ne négocierons pas avec des terroristes même au prix de 19.999.999 burkinabê. Le 20.000.000è les vaincra et vivra en paix. Il se multipliera et remplira le BF encore. En quoi les activités de ces terroristes est bénéfique pour le Burkina ? Est ce qu’ils paient des taxes ? Créent ils de l’emploi ? Investissent ils dans notre pays ? Vous autres devrez être licencié si toute fois vous êtes un salariê. Depuis que le PF a mis "les hommes qu’il faut à la place qu’il faut" n’avez vous pas vu les résultats engrangés ? Plus de 200 terroristes neutralisés en un mois. Notre victoire est très proche et je vous parie que ce sont ces terroristes qui seront térrorisés comme l’avait promis le ministre Bouda.

        Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 21:50, par vérité En réponse à : Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

    Vraiment rock pardonné il ne faut pas faire ça toi aussi je suis mpp mais vraiment je commence avoir peur pour 2020 déh avec tous ces problèmes. Il faut rougir l,oeil sinon tu seras surprise déh trop c’est trop pourquoi ça.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 07:55, par kap En réponse à : Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

    Chers internautes si les tee shorts sont l’effigie due ROCK , j’en suis fière car il le président de tous les Burkinabè . Je soutiendrai l’opposition la campagne pour 2020 avait commencé ; Pour l’effort de solidarité qu’elle remette les centaines de millions des subventions d’abord .

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 07:57, par La vérité En réponse à : Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

    Je ne suis pas politicien mais je suis d’a6 avec l’opposition cette fois ci. Il faut que le MPP fasse la part des choses entre l’Etat et le parti MPP. Ce n’est pas parce qu’on est au pouvoir qu’on a droit à tout faire.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 10:34, par le dur En réponse à : Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

    donc il ya des gens qui ne connaissent pas la honte ces deux vauriens ont été ministre de blaise compaoré/koffi ils étaient ou quand celui ci hebergeait nourrissait ces meme terroristes dans de grand hotel avec notre argent, l’argent des pauvres ces deux vaurien ne lui ont jamais demander quoi que ce soit et aujourd hui ventre en l’air sans honte bue que le president ROCK qui a eu le courage de reffouler ces terroristes reponde ou somme nous ?????? a ce rythme 2020 vous serez tous encore dans le CEFOP kiakiakia !!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 10:53, par Kouda En réponse à : Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

    Solidarité nationale, solidarité nationale.
    Eh bien, pour exprimer leur solidarité avec les déplacés internes, je propose que tous les partis politiques qui ont empoché une partie de la subvention de l’Etat pour leurs activités hors campagne de 500 millions FCFA retourne chacun au prorata de ce qu’il a reçu pour constituer un apport de 100 millions FCFA. Ainsi, s’exprimera par l’exemple la solidarité nationale tant pronée par l’opposition politique.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 11:46, par Sage En réponse à : Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

    El Chapo, excuse moi ; quand tu dis que l’ancien Président collaborait avec eux mais on avait la paix, est une vision à très court terme et très malsaine. Quand tu collabores avec ces terroristes qui n’ont ni foi, ni loi, ni ami, sache que tôt ou tard, toit ou tes enfants vous allez payer et cher.
    A court terme tu as l’illusion de la Paix, mais à moyen et long terme ce sera pire pour toi.
    Ces gens, c’est la vrai peste.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 11:59, par HUG En réponse à : Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

    Quand blaise COMPAORE collaborait avec les terroristes lui ROCH occupait des hautes fonctions à l’époque. Vrai ou faux ? Qu’a t-il fait ou dit à l’époque ? Lui et blaise et compaoré semblent être responsable de ce qui nous arrive. Il ne faut pas qu’il accuse Blaise compaoré seul ?.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 13:37, par HUG En réponse à : Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

    Chers opposants je ne suis pas d’accord avec vous sur un point. les policiers ont des meilleures conditions de vie et de travail. Chercher à connaitre les salaires de ces policiers avant de parler ainsi. Un assistant catégorie C ( BEPC + 2 ans) de la police a un salaire qui avoisine le salaire de la catégorie A (BAC + 5 ans). il faut voir cela dans un pays comme le Burkina faso. Mais à supposer que les policiers aient raison chers opposants ce qui fait la république ce sont les lois, les textes et autres et leur respect scrupuleux. L’armée et les corps paramilitaire sont régient par la discipline. Chers julbert, pensez vous normal qu’un fonctionnaire arrête le travail sans déposer un préavis de grève.? Pour JUlbert Ouédraogo je peux comprendre ce raisonnement mais pas vous qui est assis à coté de lui. Faites des observations pertinentes

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 15:23, par HUG En réponse à : Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

    Pourquoi la couleur du pagne du 8 mars est orange comme les couleurs du MPP. Non cela n’est pas une coïncidence comme tente d’expliquer certaines personnes. Cela a été fait a dessein ce qui n’est pas normal .Ah, même au temps de blaise Compaoré on n’avait jamais vu cela.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 17:14, par FEMME DU FASO En réponse à : Réfugiés internes : L’opposition propose une campagne nationale de solidarité

    Je ne suis d’aucun partie politique et je ne le serai jamais, mais à dire que le pagne du 08 mars est de couleur orange c’est pas vrai. L’opposition a seulement choisi une des couleur pour crier. Sinon le pagne du 08 Mars a au moins 04 couleurs. Pourquoi ne parlent -t-ils pas de la couleur violette ou bleu ou même verte et en plus le logo est de notre drapeau. Pour ce qui est du mouvement des policiers je pense qu’il faut penser à l’intérieur supérieur de la nation.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Kadré Désiré Ouédraogo à Ziniaré : « Rien de durable ne se construit dans le désordre et l’indiscipline »
Défense et sécurité : Le président du Faso installe une commission pluridisciplinaire
Sondage « Présimètre » : Ce que les Burkinabè pensent de la gouvernance nationale au premier semestre 2019
Présidentielle de 2020 au Burkina : Kadré Désiré Ouédraogo rassemble à Ziniaré
CDP : La justice annule le congrès du 16 juin
CDP : Le congrès reporté à une date ultérieure (Communiqué)
Maîtrise d’ouvrage en matière d’eau et d’assainissement : Des parlementaires outillés
UNIR/PS : La coordination communale de Koubri installée
Congrès extraordinaire du CDP : Un ex-député du parti dépose une plainte pour exiger l’annulation du congrès
108 eme session de la Conférence internationale du travail : Le Premier ministre égrène les actions entreprises par le gouvernement
Congrès extraordinaire du CDP : Une relecture des textes du parti, en attendant la désignation du candidat à la présidentielle
Simon Compaoré à propos du front social : « Ou on veut mourir ensemble ou on veut vivre ensemble »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés