Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si la vie n’est qu’un passage, sur ce passage au moins semons des fleurs» Michel de Montaigne

Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

Accueil > Actualités > Politique • • vendredi 22 février 2019 à 23h00min
Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

En marge de sa visite en Allemagne, le président du Faso, Roch Kaboré, a accordé une interview à la Deutsche Welle. Dans cet entretien, le chef de l’Etat burkinabè parle de la lutte contre le terrorisme, du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) qu’il qualifie de « tigre en papier », des liens entre l’ex-président Blaise Compaoré et des groupes terroristes…

Deutsche Welle : Le gros problème du Burkina, du Mali et des autres pays, c’est le manque de matériel et aussi peut-être de formation.

Roch Kaboré : Tout est lié. C’est vrai qu’il y a deux aspects que nous devons consolider. Nous devons combattre le terrorisme tout en assurant l’aguerrissement de nos soldats. Je crois que nous travaillons dans ce sens et je crois également que l’appui apporté dans la coopération avec l’Allemagne participe de la consolidation de notre armée.

Ne craignez-vous pas l’absence du RSP ?

Le RSP, on en parle beaucoup mais l’expérience nous montre que c’était un tigre en papier. Le RSP, c’était la défense du pouvoir de Blaise Compaoré et non pour la défense du territoire burkinabè.

Il y a des rumeurs qui disent que Blaise Compaoré aurait eu des liens avec des terroristes et que c’est à cause de sa chute maintenant que le Burkina souffre du terrorisme aujourd’hui…

Qu’il y ait des liens, ce n’est pas des rumeurs, mais c’est un fait établi. Le Burkina Faso a bénéficié de la paix sociale pendant des années parce que, quelque part, nous avions un deal qui était là.

Ça me semble évident d’autant plus que je dois rappeler qu’après le départ de Blaise Compaoré et les élections, à peine nous avons mis en place le gouvernement le 12 janvier que le 15 janvier, nous avons le premier attentat au Burkina Faso et depuis lors, nous sommes dans une activité anti-terrorisme dont l’objectif c’est de nous empêcher de travailler.

Pourquoi ne pas solliciter les conseils de Blaise Compaoré aujourd’hui ?

Si les conseils, c’est de nous amener à faire des deals avec le terrorisme pour des trafics, je pense que c’est un mauvais conseiller pour nous.

Est-ce que vous confirmez que des leaders terroristes sont venus chez vous pour réclamer des voitures qu’ils avaient commandées à votre prédécesseur ?

Je confirme. Je leur ai dit que je ne suis pas informé de ces commandes, donc par conséquent, vous pourrez aller réclamer ces voitures à qui de droit qui est en Côte d’Ivoire ; il vous dira où il les a mises. Mais moi, je ne suis pas dans ce deal-là.

Comment ont-ils réagi ?

Notre conversation s’est arrêtée là.

(L’intégralité de l’interview à écouter dans l’audio ci-dessous)

Vos commentaires

  • Le 22 février à 17:39, par time will tell En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso : « Le RSP était un tigre en papier »

    C’est vrai, c’est clair, tout est établi, mais il ne fallait pas en parler ainsi dans les médias. ce sont des informations qui doivent fuiter entre les couloirs diplomatiques par des personnes proches du dossiers ; mais elles ne doivent pas sortir de la bouche du président.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 17:54, par Juste En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso : « Le RSP était un tigre en papier »

    Donc nous payons vraiment pour notre refus de la complicité ; on doit garder le cap parce que " si une guerre est inévitable, mieux vaut la mener pendant qu’il temps" ; il n’ y a pas de compromis possible avec ces bandits de grands chemins et assassins. La lutte engagée contre le terrorisme donnera des résultats bientôt ; vouloir coopérer avec des terroristes aujourd’hui, c’est tuer une deuxième fois nos valeureux soldats et fils qui sont tombés sous les balles assassines. Tout engagement pour la dignité a un prix et nous sommes prêts à payer ce prix. Garder le cap Monsieur le Président car nous sortirons des ténèbres bientôt.

    Répondre à ce message

    • Le 22 février à 22:07, par Yako En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso : « Le RSP était un tigre en papier »

      Est-ce que vous confirmez que des leaders terroristes sont venus chez vous pour réclamer des voitures qu’ils avaient commandées à votre prédécesseur ?

      Je confirme. Je leur ai dit que je ne suis pas informé de ces commandes, donc par conséquent, vous pourrez aller réclamer ces voitures à qui de droit qui est en Côte d’Ivoire ; il vous dira où il les a mises. Mais moi, je ne suis pas dans ce deal-là.

      Comment ont-ils réagi ?

      Notre conversation s’est arrêtée"
      Ce que vous dites est grave Mr le president.Votre pays est attaque par des terroristes avec des centaines des victimes,ces memes terroristes passent le lendemain dans votre bureau pour recuper quelques affaires ! Faute de pouvoir recuperer ils rentrent chez eux sans etre inquietes ! Dans ce cas vous etes coupable de haute trahison.Je pense que l’assemblee nationale va se saisir de l’affaire pour edifier l’opinion.Je suis certain que le gouvetnement ne s’y opposera pas au nom du mensonge d’etat.

      Répondre à ce message

      • Le 23 février à 07:44, par trobeau En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso : « Le RSP était un tigre en papier »

        c’était au lendemain de son investiture non ? donc avant même le premier attentat. de plus on ne tue pas un messager.c’est declarer la guerre.vous aigri qui êtes calé dans vos petits coins avec juste un téléphone en train de saisir je crois que vous avez déjà rencontrer un terroriste !quelqu’un dont les yeux sont sec qui égorge l’homme comme une poule....qu’est ce que tu aurai fait à la place de rock ? vos déclarations plein de stupidité me laisse pantois.lefaso.net ne devrait même pas oublier cet article

        Répondre à ce message

      • Le 23 février à 08:57, par papa En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso : « Le RSP était un tigre en papier »

        Mr ou Mme Yako ,tu n´as obsulement rien compris de ce qu´a dit Le President ROCH, Les leaders terroristes sont venus le voir juste apres son investiture , pas pour dire que nous sommes des terroristes et sommes venus recuperer notre dü. Tout ce que le president fait meme si c´est dans l´interet du pays il se trouvent des gens cas meme pour le denigrer, arretons ca.

        Répondre à ce message

      • Le 23 février à 09:17, par Bougoumbarga En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso : « Le RSP était un tigre en papier »

        Yako ! vous avez perdu un bout du fil on dirait ! Cette rencontre devrait s’être passé avant la première attaque de notre pays que fut cette Affaire "Splendid Hôtel et Capuccino". En effet, de ce qu’il (RMC-K) a dit, nous le citons : "Quelques jours après la formation de notre Gouvernement au sortir des élections, nous enregistrons notre première attaque", fin de citation. Ce qui doit avoir été dès le lendemain de sa prise du Siège de Kossyam. Ce qui laisse comprendre que ces Djihadistes, hier amis de BC, Diendéré, Bassolé et consort, ceux-ci vivaient à Ouaga 2000 à proximité de Kossyam, n’avaient pas de difficultés majeures pour rentrer à la Présidence de Kossyam. C’est ce qu’il faut comprendre.

        Répondre à ce message

      • Le 23 février à 18:11, par Goomsida En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso : « Le RSP était un tigre en papier »

        Il faut etre honnete avec soi-meme. Si moi je viens te dire que je suis terroriste alors quelle preuve tu as pour m’arreter ?

        Yako, nous savons tous que vos amis terroristes sont payer par vous.

        Le president a quelle preuve pour les arretes ? Je considere ca comme etant une provocation. Sinon ils savent bien avec qui ils ont fait leur deal. C’est pas ecrit qu’il ont fait le deal avec l’etat Burkinabe, donc M. Kabore n’a rien a sirer ici.

        Quitter dans ca. Apres les terroristes ont vera votre cas, soyez en sure et preparer vous pour vous defendre en justice.

        Répondre à ce message

      • Le 23 février à 22:04, par Quoi En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso : « Le RSP était un tigre en papier »

        Des terroistes arrivent jusqu’a Kosiam, pas des moindre des leaders terroistes arrivent a Kosiam, accedent au president de la republique, bavardent avec lui et le president ne les fait pas arreter seance tenante. Donc le president est tout aussi complice que Blaise. On nous cache tout et on ne dit rien.! Ca c’est un vrai scoop. What ?!!!
        Peut-etre que c’est pour ces quelques voitures que le pays est destablisé depuis l’accession du MPP au pouvoir. Figurez vous que meme la France negocie avec les terroristes en payant nuitament et ensuite procede a leur elimination une fois leur objectif atteind. Rock n’a pas ete un fin stratege. Dans ce cas d’espece, Il aurait fallu leur donner ce qu’il veulent ensuite les eliminer avec l’aide de la cooperation militaire. Donc tout ces morts c’est a cause de quelques voitures probablement. Voyez-vous, jouer au dure ne paye pas toujours. L’approche de Blaise n’etait peut-etre pas mauvaise.

        Répondre à ce message

        • Le 25 février à 13:19, par RAWA En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso : « Le RSP était un tigre en papier »

          Quoi, je n’ai jamais vu une personne de mauvaise foi comme toi. Il aurait donc fallu leur donner ce qu’ils voulaient. Je t’apprend qu’au Mali, le président ATT était allé acueillir ces bandits au tout début quand ils sont venus de Lybie. Il leur a même apporté de l’aide, de façon fraternelle. Cela s’est terminé comment ? Il y’a beaucoup d’exemples qui prouve que l’on ne traite pas avec ces bandits. Même les américainsl’on appris à leurs dépends.

          Répondre à ce message

      • Le 24 février à 00:27, par Kouda En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso : « Le RSP était un tigre en papier »

        Yako,
        Vraiment yako pour vous.
        "Le zèle, quelques fois, bloque l’épée dans le fourreau."
        Votre haine viscérale vis-à-vis des tombeurs du régime Blaise Compaoré congèle votre cerveau.
        Résultat : vous ne pondez que des inepties.
        Heureusement que la plupart des internautes qui interviennent ajoutent de la valeur aux sujets débattus.
        Nous leur sommes très reconnaissants.

        Répondre à ce message

    • Le 23 février à 07:52, par Le patient En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso : « Le RSP était un tigre en papier »

      Et puis des avancées significatives sont là
      , les français hier ont tués Djamel okacha , numéro 2 aqmi, successeur d abdelhamid Abou zeid
      également tué par les français il y a quelques années, et , en novembre les mêmes français ont tués le prédicateur Amadou koufa , éminent leader et porte parole d aqmi
      Hier , onze terroristes membres de la garde rapprochée de Djamel pacha ont été tués
      Bientôt viendra le tour de lyad ag ghaly, ses jours sont comptés
      Je l ai déjà dit sur ce forum , tout est une question de patience , ce sont des gros poissons malins , formés pour certains au
      Gia algérien, aguerris au combat , il est difficile d éliminer les chefs , ils prennent beaucoup de précautions et connaissent le terrain mieux que quiconque mais tout finit par arriver
      Bientôt l Afrique de l ouest sera libere de ces cafards (koufars) et après les chefs on traquera jusqu au dernier leurs petits soldats drogues et remplis de haine pour leur faire regretter le mal qu’ ils ont fait
      Tous ensemble nous y arriveront parce que nous voulons la même chose , la paix dans ce monde
      J ai parfois réagi durement sur ce forum quand certains pretendaient ’ que la france est une armée d occupation qui pactisent avec ces terroristes , parce que en tant que français ça me fait mal parce que la plupart du peuple français vous aime et subissent au quotidien les decisions souvent absurdes , de nos soi disant élites politiques
      Le premier ministre français est aujourd hui au Mali avec le ministre des affaires étrangères et la ministre des armées ainsi que son homologue allemande coup d accélérateur va être enclenché,
      soyons partenaires avec d autres occidentaux , anglais , allemands espagnols , dans ce combat contre les forces du mal , qui rayonnent malheureusement à travers le monde aujourd hui ,
      la situation ne peut s enliser éternellement dans le Sahel et ce combat requiert beaucoup d équipement de pointe , aérien en particulier
      , faisons nous confiance pour cette lutte commune et gagnons cette victoire ensemble fraternellement
      , pour montrer à ces haineux , qui ne cherchent qu’ à nous monter les uns contre les autres , qu’ un avenir et qu’ un vivre ensemble est toujours possible , pour notre bonheur et surtout celui de nos enfants
      Que dieu nous accompagne

      Répondre à ce message

      • Le 23 février à 13:30, par Le p’tit futé En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso : « Le RSP était un tigre en papier »

        Internaute "le patient", ne prends pas les gens pour des navets. Tu crois qu’on ne comprend pas ce qui se passe ? N’essaye pas de nous mener en bateau, n’essaye pas de nous égarer. Qui arme les terroristes ? Qui leur indique les déplacements et les positions de nos soldats et de ceux qui collaborent avec eux ? Qui les financent ? Nous avons tout compris. Le terrorisme fait partie des instruments de la géopolitique française actuelle. Il permet à la France de tenir en bride certains Etats de l’Afrique noire aux fins de pillages divers et multiformes. Quand nous allons finir avec les terroristes, nous chasserons la france de nos territoires. Point barre. Y en a marre. On aime les français mais on n’aime pas la France.

        Répondre à ce message

      • Le 23 février à 20:34, par Razambia En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso : « Le RSP était un tigre en papier »

        Mr le patient encore felicitation pour ta reflexion coherente.Mais comprend que sur ce forum la plupart des intervenants sont assez jeunes d ou souvent la faiblesse pour ne pas dire l immaturite de certains.D autres aussi sont des aigris de l ancien systeme qui apres la perte du pouvoir avec les avantages qui vont avec sous nos tropiques en veulent au monde entier.Mais comme tu l a dit ces forces obscurentistes seront vaincus avec l aide des pays amis et freres.

        Répondre à ce message

      • Le 25 février à 10:46, par SOUNDJATA En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso : « Le RSP était un tigre en papier »

        excellent message Monsieur le "LE PATIENT". tout est dit et bien dit. nous gagnerons surement cette guerre.

        Répondre à ce message

      • Le 25 février à 13:30, par RAWA En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso : « Le RSP était un tigre en papier »

        Le patient, rassure toi, les africains savent bien que ce n’est pas le français lambda qui est la cause de tout ce désordre. Quand on insulte la France, c’est sa politique que nous critiquons. Il faut quand même reconnaitre que la politique de ce pays a occasionné la mort de millions d’africains. nul autre peuple n’a jamais subit ce que nous avons subit. Mêmes pas les juifs qui parlent pourtant beaucoup.Heureusement, nous ne sommes pas rancuniers comme les arabes. La france a toujours refusé de traiter les affaires avec les africains. Elle atoujours cherché à la piller et ce n’est plus possible aujourd’hui. C’est cela que la france refuse de comprendre mais il sera trop tard quend elle comprendra. Il est temps que les africains se réalisent.

        Répondre à ce message

  • Le 22 février à 18:09, par TOERE En réponse à : Roch Kaboré à la Deutsche Welle, président du Faso : « Le RSP était un tigre en papier »

    Excellence ,sauf votre respect , votre réponse à la question sur le RSP est maladroite et n’était pas nécessaire. Et puis ,éviter de répondre sur les sujets sensibles de votre pays à partir de l’étranger . Au moment tout le monde parle d’union sacrée ,d’appel à la cohésion nationale ,s’il vous plait ,évitez ce genre de sortie qui ne contribue pas à calmer les esprits . Et même si le RSP était un tigre en papier, vous n’auriez pas du le dire en cette période, d’autant que des éléments du RSP sont éparpillés au sein des différentes unités de l’armée . Evitons d’égratigner la fierté d’un groupe quelque soit leur passé . RESPECTUEUSEMENT

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 18:24, par l’oeil de l’aigle En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso : « Le RSP était un tigre en papier »

    Courage mon très cher PRÉSIDENT c’est le peuple qui vous a choisi et nous resterons toujours derrière vous. Pouvoir au peuple Victoire au Peuple.Nous vaincrons INCH ALLAH

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 18:25, par Ka En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Moi qui a toujours critiqué le régime mouta- mouta de Roch Kaboré, surtout dit à ces proches de faire attention au poids des mots, surtout prononcés devant un peuple qui prend à la lettre et au sens propre ce qu’il entend, je confirme que cet interview conforte le rôle qui joue un président qui ne parle pas, ni se vente pas, mais agit sans se gargariser. Je suis complètement surpris par ces déclarations et confirmation sans masque qui me dit que du haut de la noblesse de tous ceux qui le critiquent avec des dénigrements, par rapport à la personne de Roch Kaborè un personnage mouta mouta, j’avoue qu’avec cette sortie en Allemagne, mérite le respect : humble, peu exigeant, mais très convaincu de la charge qui est la sienne dans son domaine comme président de toutes et tous les Burkinabé. Merci son excellence Mr. le président du Faso pour ces éclaircissements concernant le RSP, et les diables de Blaise Compaoré qui sont les responsables du terroristes et qui nous en veulent à cause des voitures qui ne sont pas livrées, et un introverti chassé par son peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 19:03, par Yako En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Voyez mes freres lorsqu’un pays est reduit a ce point il n’ya rien a esperer.En effet, Mr Kabore justifie son echec par une accusation simpliste et peu responsable voire meme irreflechi ,ignorant au passage qu’il est aussi comptable du bilan du president Compaore 27 ans-6 mois .Dabord comme ministre puis 1er ministre et president de l’assemblee.A mon avis le reglement de comptes en politique n’interesse pas notre pays et de toutes les facons cette intreview contraste avec le discours du nouveau PM.Donc la reconciliation n’est pas pour demain.

    Répondre à ce message

    • Le 22 février à 20:46, par Nongma En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

      Mr. Yako, vous voulez vous reconcilier avec des terroristes qui veulent vous tuer alors que vous ne leur avez rien fait ?
      Ils vous font la déclaration de guerre et vous parler de négociation ?
      Que fait-on d´un soldat qui est au front et qui refuse de tirer, ou qui essaie de fuir ? Ces cammarades le liquident !
      Et cette pratique est commune à toutes les armées du monde.
      Avez-vous fait votre SNP ou le service militaire ?
      Blaise Compaoré a passé son temps a tuer ou faire tuer ses frères d´armes, en commençant par Tom Sank.
      Croyez-vous qu´il a changé d´habitude ?
      Ne soyons pas naifs. God bless You

      Répondre à ce message

      • Le 22 février à 22:34, par Yako En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

        Mr Nongma, ouvrez l’oeil Mr RMCK est convaincu que les Burkinabe sont pauvres d’esprit et il en tire profit pour les embrouiller a dessein.Sinon ton pays est attaque chaque jour les memes assassins viennent vous voir pour reclamez des vehicules livres.Ces memes ennemis tant recherches rentrent chez eux sans probleme ! Mon fils a 11 ans il met ca au compte de fable et vous, quel age avez-vous mon cher ami ? Cordialement

        Répondre à ce message

        • Le 23 février à 09:43, par Mafoi En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

          @Yako,si l’assertion "tel père,tel fils" épargne ton fils,je l’espère pour lui en tout cas et donc qu’il serait plus intelligent que toi,il déduira aisément que ces barbus terroristes qui réclamaient leur marchandise seraient passés par un ou des émissaires plus présentables et ce sont ces derniers qui sont allés voir le président du Faso pour parler en leur nom.Donc ces criminels enturbannés ne se sont pas présentés physiquement au palais de Kosyam comme ils le faisaient jadis sous l’ère de ce félon apatride bilaise kouassi né compaoré qui trafiquait directement avec eux

          Répondre à ce message

        • Le 25 février à 13:48, par RAWA En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

          Bon d’accord, Rock n’a pas attrapé vos amis terroristes. Supposons que celà soit une bêtise. Parlons maintenant de vous qui les entreteniez au vue et au su de tous les burkinabè et pire faisiez des trafiques d’otages et autres avec ces mêmes terroristes que Rock a soit disant laissé s’échapper.

          Répondre à ce message

    • Le 23 février à 00:37, par Un Burkinabê En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

      Le Président RMCK n’est comptable de rien du pouvoir de Blaise. Les élections présidentielles sont un rendez-vous entre un homme et son peuple. Pensez vous que les erreurs de l’actuel PF seront attribuées à l’actuel PAN ? Arrêtez ces amalgames. Le pouvoir politique n’est pas une famille où on assimile les gestes et fait à tous les membres de la fratrie.

      Répondre à ce message

    • Le 25 février à 13:41, par RAWA En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

      De toutes les façon, c’st le président Rock qui est aux affaires et on ne parlera plus jamais mais alors jamais de Blaise Compaoré ici au faso. Tenez vous le pour dit. Souffrez que ce président fasse le travil qu’il a à faire. On vous a vu ici traiter des affaires d’armes, de diamants et de drogue avec des terroristes. Quand on veut parler, vous prétendez que tout le monde était dans vos coups. Ayez quand même le courage d’assumer vous bêtises.

      Répondre à ce message

  • Le 22 février à 19:10, par Courage En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Courage à vous Mr le Président. On peut ne pas être d’accord sur un certain nombre de choses mais quand la nation est en péril, on est tous Burkinabès ! En temps utile, nous tous civils, prendrons les armes. Dieu bénisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 19:27, par TUSIDA En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Excellence s’il est vrais que le terroristes sont venu réclamer des voitures qu’ils ont commandé avec Blaise, j’aimerai savoir pourquoi vous les aviez pas fait arrêter ?

    Répondre à ce message

    • Le 23 février à 08:04, par trobeau En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

      vos remarques sont très bizarres.au lendemain de ton investiture, un groupe vient te voir réclamant des voitures !!! ce groupe n’avait pas rencontrer zida. lors de la transition car ils avaient peur du stratège qui ne cache rien au peuple. ils est même allé jusqu’à dénoncé des écoutes fait sur la déstabilisation du Burkina via l’étranger.mais quand l’honnête est arrivé au pouvoir ils sont venu pensant le corrompre juste au lendemain de son investiture.mais face à son intégrité ils sont repartit bouche cousue et pour le décourager ils commencent à attaquer le peuple juste quelque jour après la nomination du 1er gouvernement.mais rock n’a pas baissé le bras et les rumeurs circulaient. il a alors compris que grâce à sa franchise il pourrait gagner la confiance de son peuple.il a alors informé l’opinion nationale de la vraie cause. voilà des gens bizarres...truffé d’idée bizarre au comportement bizarre qui ne connaissent rien à la haute responsabilité demandant d’arrêter les terroriste avant même qu’ils ne vous attaquent.vous savez ce que fait larmé dans le nord actuellement ?j’ai beau espoir que d’ici la fin de son mandat le président aurait même semé la terreur au sein des terroriste , car DIEU LE DIT"la vérité est venue et le faux à disparu , car le faux le faux est destiné à disparaître" .tout ce qui est basé sur du faux va disparaître. alors mon cher rock tout mes encouragements.
      TROBEAU

      Répondre à ce message

    • Le 24 février à 00:46, par Kouda En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

      TUSIDA,
      Allez à Abidjan demander à Blaise Compaoré pourquoi il n’a pas arrêté les terroristes lorsqu’il les a hébergés à Ouaga 2000, au frais du contribuable burkinabè.
      Iyad ag ghali dormait à Ouaga quand Blaise Compaoré était au pouvoir. Pourquoi Blaise ne l’a-t’il pas arrêté ?

      Répondre à ce message

  • Le 22 février à 19:45, par Nabayouga En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Quelle clarté. Donc il est confirmé que kouassi blaise compaore etait de meche avec les terrorristes. Quelle tristesse. Tout le monde comprend que le cdp est mouillé dans cette affaire. C’est bien d,avoir éclairé le peuple burkinabé. Desormais on sait que les terroristes sont les amis de kouassi blaise compaore et du cdp. Leur objectif commun est d’empêcher Roch de gouverner. Peuple burkinabé vous avez désormais le devoir de demander des comptes a bassolet, Diendere et au fuyard dAbidjan.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 19:46, par Mafoi En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Bien parlé monsieur le président même si vous n’êtes pas exempt de tout reproche au regard de votre passé mais il était temps de sortir de ce politiquement correct.En effet à moins d’être psychologiquement dérangé,c’est bien cet apatride bilaise kouassi né compaoré et sa horde de mafieux barbus qui,avec l’argent amassé dans leurs sales besognes(trafic de drogue,trafic d’armes,rançon des rapts) se sont mis et avec des complices internes tapis dans l’ombre,à recruter par ci par là des bandits pour semer la terreur.Donc il faut être sans pitié avec ce félon et la bonne solution serait de le liquider physiquement en passant par tous les moyens possibles et imaginables

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 19:47, par sidbala En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    C’est un aveux d’impuissance qui dénote l’incapacité intellectuelle du chef de l’État a gouverner le pays, même si le président Blaise Compaoré a eu a passer un deal avec les terroristes c’était une manière de garantir la sécurité et la paix pour son peuple.

    Voilà que vous être obligé d’aller demander à d’autres pays de garantir ou de vous aider à sécuriser le pays. Partout dans ce monde même les les mieux équipés font face aux terroristes, la paix se construit elle ne s’impose pas.
    A écouter ce que le chef de l’État vient de dire, il faut que le peuple burkinabè comprenne que le président Rich ne fera jamais de la réconciliation son souci primordial.

    Au moment où ces violences qui endeuillent le pays en train d’embraser les différentes communautés on un chef de l’État qui sen moque de cela.

    Maintenant on est rassuré que l’avenir de ce pays n’est pas un soucis pour le président, peut être compte til sur sur sa force surnaturelle qui est le vaudou pour disparaître au moment venu, si tel est le cas qu’il sache que dieu ne dort pas .

    Roch la solution est devenu Roch la malédiction pour ce pays. En tout état de cause les prochaines élections ne sont plus dans son programme, le programme actuel de c’est de faire en sorte que la population vive l’enfer au vrai sens du terme.
    C’est le président actuel qui était premier ministre en son temps qui a signé l’acte de naissance du RSP, toutes les actions du RSP pendant tout le temps que vous avez régné sur ce pays vous a profité que n’importe qui dans ce pays.

    On comprend maintenant pourquoi le proche est biaisé, les témoins sont contraints à raconter n’importe quoi avec aussi des faux procès verbaux que les accusés ne reconnaissent pas, avec des avocats tailles sur mesure, en tout cas les jours à venir nous dira exactement si le RSP est vraiment un tigre à papier et aussi si les djihadistes iront réclamer leur dû à Blaise COMPAORE en cote d’Ivoire. Que chacun s’assume.

    Répondre à ce message

    • Le 22 février à 20:53, par Nongma En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

      Sidbala, vous avez un franc-parler. Donnez moi votre numéro, je vais vous appeler et nous allons discuter.
      Je vous soutiens, si vous êtes candidat en 2019.
      Vive le Burkina, vive les vrais patriotes comme vous !

      Répondre à ce message

    • Le 23 février à 09:41, par Bougoumbarga En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

      Pour que Blaise revienne ? Vous rêvez. Cela n’arrivera pas.

      Répondre à ce message

      • Le 23 février à 11:57, par Nongma En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

        Cher ami Bougoumbarga, êtes-vous d´accord avec moi qu´au temps de Blaise le Burkina était le paradis ?
        BC est même mieux que Ouattara son logeur. Il voulait faire du Burkina un Dom-Tom à l´image de la Martinique et autres Départements d´Outre mer français oú les gens ont l´euro et non le CFA. C´est simplement pour cette raison qu´ils ont écarté Tom Sank qui voulait plutôt un Burkina libre.
        La différence entre Sankara et Blaise c´est que l´un voulait la liberté du Burkina et l´autre voulait que le pays quitte le CFA pour l´euro. C´est ce que la France avait promis à BC. Vous comprenez ?
        Avec les euros Blaise voulait construire des hôpitaux et des universités, tout gratuit pour les Burkinabe. Il avait besoin de 40 ans de Pouvoir afin de pouvoir réaliser ses projets, mais hélas, la jeune génération n´a pas compris son plan et ils l´ont chassé. 27 ans c´est peu pour construire tout ce que l´enfant terrible de Ziniaré voulait.
        Les mots "enfant terrible" sont proches du mot "terroristes" si vous regardez bien. Nous l´avons chassé et le
        voilà maintenant en CI avec ses euros et son paradis. Si les Burkinabe veulent le Paradis, ils doivent faire appel à Djamila, la fille de Blaise pour remplacer Rock.

        Répondre à ce message

        • Le 27 février à 14:45, par Scienceur En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

          Cher Nongma
          Oui, vous avez raison, du temps de Blaise Compaoré le Burkina était un paradis. Un paradis ou son frère Thoma Sankara a été assassiné. Un paradis ou le journaliste Norbert Zongo a été carbonisé, un paradis ou Henri Zongo et Boukary Lingani n’ont pas eu droit à un procès, un paradis pou les enlèvements, les disparitions définitives étaient monnaie courante.
          Bien sur aujourd’hui, vous n’avez plus ces miettes qu’on vous jetait pour ronger. les 5000 5000 quont vous donnait de temps en temps ont plus de valeur pour vous que la mort de milliers d’innocents.
          En fait, le vrai enfer se trouve dans votre coeur. Je vous souhaite bonne chance

          Répondre à ce message

  • Le 22 février à 19:58, par Dawoureye En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    je suis parfaitement d’accord avec l’intervenant YAKO. c’est n’est pas du tout digne d’un président de parler de la sorte de son propre pays aux étrangers. et en plus lui même est très mal placé de mentir devant Dieu et devant les hommes, car il a vécu avec Blaise Compaore quant celui là était au pouvoir.Donc il est au courant de tout. Alors qu’il respect la mémoire de nos morts. Si Rock accuse Blaise de terrorisme c’est que lui même est coupable et véritablement coupable

    Répondre à ce message

    • Le 23 février à 15:38, par papa En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

      Mr Dawoureye sache que quand on met un enfant au monde, cet enfant n´est pas oblige´ de prendre le caractere de son papa, pour te dire que toutes les decisions bonnes ou mauvaises ce n´est pas Roch qui les prenait, mais Blaise qui decidait. Roch n´est comptable en rien de la gestion et des decisions de Blaise Compaore´,Selon votre raisonnement Roch a participer avec Blaise et Diendiere´ a l´assassinat du President Sankara , des militaires du BIA sans compter ceux du camp Ouinzin de Bobo .Meme si la plupart d´entre vous a perdu leur avantage apres la fuite de Blaise Compaore´, Soyez raisonnable et ne charger pas chaque fois le president Roch parceque vous ne l´aimez pas. Respectez les plus de 50% qui l´ont vote´ .

      Répondre à ce message

  • Le 22 février à 20:04, par Le combattant En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Je crois que le RSP doit saisir l’occasion offerte en or pour prouver si réellement il était un tigre en papier. A commencer par le président lui même.
    Là où c’est vraiment déplorable après maintes années au service de vous autres, c’est la monnaie que vous le rendez ainsi.

    On n’est pas homme deux fois, a vos marques prêt partez. Le président a dit que les pays occidentaux ont promis de les aider d’ici l’année prochaine, ça veut dire que ceux que tu qualifie de terroristes en train de nous attaquer auront le temps de finir avec nous, ça veut que l’année prochaine à ces moment le pays sera dans leur mains.

    Les propos du chef de l’État font la honte de toute la nation, je regrette mais il manque d’intelligence dans ses propos, même si on ne sait plus quoi dire c’est encore mieux de se taire que d’étaler ses carences et ses insuffisance en public, les questions des journalistes avaient pour but de mesure son degré de responsabilité face à la situation, et voilà tu as laisser tout voir.

    RSP en avant pour la reconstruction du pays, montrez de quoi vous être capable contrairement à ce que l’on pense de vous.

    Répondre à ce message

    • Le 24 février à 00:57, par Kouda En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

      Le combattant,
      votre RSP a eu l’occasion (la meilleure occasion possible) de prouver sa redoutable force en septembre 2015 quand les militaires des garnisons de l’intérieur du Burkina Faso ont convergé vers le camp Naba Koom II et le Conseil de l’Entente.
      Dès que la nouvelle du départ des troupes de l’intérieur pour Ouagadougou a été connue, vos très redoutables RSP qui brutalisaient les civils à mains nues dans les rues de Ouaga, ont disparu de la vue. Ils n’avaient qu’à engager le combat contre ces valeureux et dignes militaires des autres garnisons du Burkina et vous auriez eu votre large bec définitivement cloué.
      Qu’a fait le RSP de toute son existence comme acte glorieux ? RIEN.

      Répondre à ce message

  • Le 22 février à 20:15, par Dawoureye En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    je suis parfaitement d’accord avec l’intervenant YAKO. c’est n’est pas du tout digne d’un président de parler de la sorte de son propre pays aux étrangers. et en plus lui même est très mal placé de mentir devant Dieu et devant les hommes, car il a vecu avec Blaise Compaore quant celui là était au pouvoir.Donc il est au courant de tout. Alors qu’il respect la mémoire de nos morts. Si Rock accuse Blaise de terrorisme c’est que lui même est coupable et véritablement coupable

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 20:32, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Le président Roch dit la vérité que les pèlerins de l’impunité ne veulent pas entendre. Bravo à lui pour ce langage de ce vérité .C’est un fait absolument réel.Quel trophée l’ex-rsp a-t-il remporté ? Un seul et un seul au BURKINA ou dans la sous région qui fait honneur à la république ? Rien des assassinats des enfants du pays pour le compte de la famille Compaore. Ce n’est qu’un secret pour personne que Blaise Kouassi Compaore fournissait les terroristes du Nord du Mali en armes et en véhicules. La preuve sur les réseaux sociaux (facebook ...)on a vu Diendere le putschiste entraîner les rebelles touaregs au maniements des armes au Sahel. On ne doit pas taire sur ces réalités. Cela fait mal c’est une vérité absolue de la part du président Roch. Idriss Deby le président tchadien dans une interview sans passer par 4 chemins a dit la même chose les compromissions faites (trafic illicite...)à ces rebelles maliens par le régime défunt n’est que la résultante de toutes ces attaques. Blé Goude dans son livre intitulé"De l’enfer, je reviendrai" , un dijhaddiste ayant habité à Ouaga 2000 à fait de grandes révélations sur les libérations des otages occidentaux où BKC recevait les deux tiers des rançons versés par les pays.Toutes ces attaques récurrentes sont l’oeuvre du grand "médiateur" hors pair. Tout le monde sait que Mr Roch dit haut et fort ce que les gens pensent tout bas. Ces voyous infréquentables du Mali ont un devoir moral à BKC qui reste sans doute leur parrain attitré. BKC n’a jamais digéré son départ brutal du pouvoir. Il est prêt à déstabiliser le BURKINA. Certains esprits malsains souhaitent manifestement toutes les misères du monde au BURKINA. Dieu merci le BURKINA est béni, toutes ses tentatives échouent lamentablement. Le BURKINA reste DEBOUT. Dieu aime le BURKINA .Face à ses ennemis visibles et invisibles, le BURKINA ne sombrera jamais(plus 250 terroristes neutralisés en 2 jours). Merci aux BRAVES FDS. La VICTOIRE est la propriété exclusive du BRAVE PEUPLE BURKINABE.

    Vive le BURKINA
    Vive nos BRAVES FDS
    Vive le BRAVE PEUPLE BURKINABE.

    Que le SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons tant. Amen
    Paix et succès à tous les BURKINABES. Amen.

    ACHILLE De TAPSOBA le Bobolais (pur produit de Thom SANK et de Norbert ZONGO)

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 20:40, par KABORE En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Je confirme. Je leur ai dit que je ne suis pas informé de ces commandes, donc par conséquent, vous pourrez aller réclamer ces voitures à qui de droit qui est en Côte d’Ivoire.M. le président, moi j’aimerais savoir comment les terroristes ont fait pour venir vous parler !! Moi même qui suis burkinabe je vous ne vous ai jamais parlé face à face n’en parlons pas des individu de nationalité etrangere et de surcroît ennemis de la nation !! Aussi, Quant vous aviez dit ce que vous chantez tous les jours, à quoi vous vous attendiez ?? que les terroristes dorment ???? Noooooonnn !!! le matériel volé, les vies perdues à cause de votre mal-cause, dépassent de loin la valeur de leurs voitures qu’ils voulaient faire transiter !! Au minimum vous auriez dû vous attendre à une riposte !!

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 21:04, par Hauteur En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Ayez de la retenue. C est pas c est paroles indignes d un homme d Etat qui vont nous apporter la paix.
    les presidents de Ces pays d Ou vous Parker arment des rebelles dans Le monde sans jamais se Reinier autant. C est grave de denigrer des corps de son armee a l exterieur. Je rappelle que Ces soldats du RSP sont toujours dans l armee . Les insullter partout ainsi et attendrw leur demander de se sacrifice au frond....

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 21:11, par Le convaincu En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    En fait le premier terroriste de ce pays c’est son président lui-même. Comme le dit un internaute, ces bandits viennent vous voir sous le prétexte qu’ils avaient fait un deal de véhicules avec celui que vous avez chassé qui de surcroît était votre premier responsable , pour emprunter vos mots.

    Qu’est ce qui prouve que c’est la vraie réponse que vous leur avez donné que vous nous dite aujourd’hui. Blaise COMPAORE était en son temps un négociateur officiel dans cette situation reconnue par les nations unies et l’Union africaine et vous monsieur le président c’est a quel titre vous les avez reçu, le peuple ne vous pas vu à la télé comme au temps de COMPAORE où tout était médiatisé.

    On ne sais ce que vous étés dit, c’est maintenant que vous avez chaud vous parlez comme ça. Blaise ne les recevait pas clandestinement à que je sache, a ce niveau il faut que la justice et la communauté internationale vous entende parce que par votre excès de zèle et votre imprudence vous avez conduit le pays à l’abîme.

    Quant au RSP si vous estimez aujourd’hui que c’était un tigre a papier vous étés aussi responsable de cela parce que c’est vous en son temps qui avez établi son acte de naissance. C’est bien dommage pour le Burkina qui est tombé trop bas.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 21:14, par ckabore En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Cher president avec tout le respect que je vous dois je pense que cette sortie a ete mal faite. Meme si vous etes partis pour demande de l aide n’oublier pas votre digniter.Quand s’etais doux vous navez jamais dit que le RSP etait a la solde du clan presidentielle ah j’oublias vous etiez dans le clan. Pour le terrorisme, supposons que sa soit vrai a moins que d’etre vrai un wake un voleur vient chez toi reclame son du que ton predecesseur a pri et toi tu dit je ne sais et tu le laisse parti ventre en l’air, bras valant vraiment presi je t’apprecie mais la tu as vraiment mi le calecon du Burkina dehors. Pitiez arrete sa pendant qu’il est temps

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 21:18, par TRAORE S. Germain En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Votre Excellence, les hautes fonctions que vous occupez comme premier magistrat de notre Pays à tous, vous obligent à un devoir de réserve, surtout devant les médias étrangers.
    Très Haute et Respectueuses Considérations.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 21:48, par Madelaine En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Franchement , là c’ est la désolation totale. Tout un president de la Republique qui parle au hasard comme ça ? Cela fait deux fois qu’ il repète la même chose . Après sa première sortie les terroristes ont multiplé les frappes. Que feront-ils après cette deuxième ? M Roch Kaboré , vous êtes protégé jusqu’ au cou par vous gardes Israeliens et tchadiens et nous ? Et les populations du Nord, de l’Est ? J’ai le coeur gros.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 23:20, par xfile En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    sur le forum j’ai remarqué depuis longtemps la presence de 4 fous qui se croient tout permis avec leurs posts haineux,tjrs à déverser leur venin. que ces terroristes du net que sont ka,mafoi,achille de tapsoba et some mettent de l’eau dans leur vin frelaté sinon c’est avc garanti pour eux

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 23:22, par Mo’a En réponse à : Roch Kabor\xe9, pr\xe9sident du Faso \xe0 la Deutsche Welle : \xab Le RSP \xe9tait un tigre en papier \xbb

    Celui qui n’est pas content de la vérité que le président vient de confirmer vous pouvez changer de pays !ici c’est le pays des hommes intègres !non au mensonge !non a l’hypocrisie !non aux vautours dans notre pays !

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 23:42, par Kamikiéta En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Et dire que ces propos ont été tenus par le Chef de l’Etat, au moment où de plus en plus de voix s’élèvent pour prêcher l’unité nationale comme étape indispensable pour mieux faire face aux défis qui assaillent le pays !!!!

    Dieu sauve le Burkina !

    Répondre à ce message

    • Le 23 février à 21:52, par KOUGRI En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

      KAMI KIETA mague if mênga tif na banga sy kété. patiente toi tu veras ce qui va venir. vous avez peur. reconnaissez le. L Eternel est mon berger je ne manquerai de rien. même si je passe dans la vallée obcure je ne craind aucun mal. l’eternel est ma lumière et mon sauveur. si des gens malfaisants s’approche de moi comme des bêtes féroces, ce sont eux mes enemis qui se retrouveront par terre...ceux qui ont vraiment soif de reconciliation se revêt de sa tunique d’homme intègre.

      Répondre à ce message

  • Le 22 février à 23:56, par molotov En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Franchement, un president ne dois pas dire ça publiquement.Même Trump l’impulsif ne devoile jamais les rencontres secrètes faites avec les talibans d’Afganistan.
    Qu’est ce que vous croyez ?? ne soyez pas naifs bougre de crédules !!
    Surtout l’hysterique "Mafoi" qui passe son temps dans des invectives grossiers qui ne contribuent à rien au debat.

    Oui Blaise a fait ami-ami avec les terroristes pour acheter la paix pour notre pays.Et Après ?.la politique c’est pas un jeu d’enfants de cœur.C’est souvent sale en dessous.S’il faut s’allier au diable pour eviter que des centaines de Burkinabè ne meurent gratuitement..pourquoi PAS ??

    MOLOTOV.

    Répondre à ce message

    • Le 23 février à 11:06, par Mafoi En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

      @molotov,pour un être humain et surtout pour tout un Etat qui se respecte,il ne doit pas acheter la paix comme tu le dis mais il doit par contre défendre cette même paix sinon invariablement il va le payer cash un jour et nous y sommes.Bien sûr que cette vérité élémentaire vous fait très mal parceque votre bilaise kouassi né compaoré a vendu notre pays à des terroristes,non pas pour la paix du Burkina Faso mais pour ses propres intérêts égoïstes.Maintenant sur la sortie du président du Faso,à moins d’être un naze,ces barbus terroristes ne sont pas venus physiquement au palais de Kosyam pour réclamer leur marchandise au PF comme cela se faisait sous ton mentor félon apatride bilaise kouassi né compaoré qui traficotait face à face avec eux.Donc pour ta gouverne,ces enturbannés sans foi ni loi sont passés par un ou des émissaires plus présentables et c’est ainsi que ça se passe dans un Etat de droit et tout comme le président du Faso,le président Trump ne négociera jamais vis-à-vis avec des voyous,que les choses soient claires et arrête de faire de la désinformation niaiseuse.Enfin comme tu te présentes comme le sherpa de la paix compromettante,je t’invite à être cohérent avec toi même en changeant au moins ton pseudo "molotov" qui nous rappelle ce triste personnage de l’ère soviétique qui avait soutenu le massacre de plus d’un million de soviets en moins de 2 ans et l’envoi des centaines de milliers au goulag mais comme on le dit très souvent,"changer le naturel,il revient au galop".Conclusion,vous êtes une bande de criminels qui avaient et continuent à foutre la merde dans notre pays mais nous allons vous buter jusque dans les chiottes

      Répondre à ce message

      • Le 23 février à 20:30, par Molotov En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

        Cher Mafoi,
        Tu te méprends sur mon compte.Je ne suis nullement un suppôt de Blaise que tu desteste tant jusqu’en devenir nevrosé.Tu gagne quoi à le pourfender à longueur de commentaires ? Blaise n’est plus Président, et ne reviendra plus jamais au pouvoir. Avançons, réglons nos problèmes actuels avec intelligence et esprit de suite. ; arrêtons de d’accabler de tous les péchés d’Israël le mal-aimé Blaise. La vie du Burkina Faso ne s’arrête pas à Lui.c’en devient lassant et ennuyant tes sempiternel mots fieleux du genre "Bilaise Kouassi né compaoré, felon apatride .." et au mots ridiculement excessif employés dans un amalgame brumeux.Peut être que tu ignore le vocabulaire de ces mots.Bref.
        Mon propos tache d’être pertinent dans tes contributions comme Kôrô Yamyele qui est incisif sans être excessif. Te lire devient soporifiqque car tu as toujours les mêmes litanies qui n’apportent rien dans l’analyse de compréhension des sujets abordés. Pour terminer et je reviens la dessus : arrête d’être excessif dans tes interventions car comme disait Talleyrand " Tout ce qui est excessif est insignifiant".

        Bien à toi.
        #MOLOTOV.

        Répondre à ce message

        • Le 24 février à 01:09, par Kouda En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

          MOLOTOV,
          vous dites "réglons nos problèmes actuels avec intelligence et esprit de suite".
          Votre raisonnement fait partie de l’argumentaire "ça n’arrive qu’aux autres".
          Quand boko haram attaquait le Nigéria et se repliait en territoire camerounais, beaucoup de camérounais tenaient le même langage que vous : "tant que boko haram ne nous attaque pas, il faut les laisser tranquille. Il ne faut pas les provoquer".
          C’est le comble de l’ignonimie et de la lacheté. Comment quelqu’un qui prétend réfléchir à résoudre durablement les problèmes de son pays peut-il accepter que des djihadistes occupent une partie de son territoire, et de là, partent attaquer un pays voisin.
          Quand boko haram s’est retourné contre le caméroun, il a fallu l’intervention de l’armée tchadienne pour qu’ensemble, avec les nigérians et les camérounais, ils parviennent à repousser les militants de boko haram.
          Vous, vous avez suivi tout cela mais pour vos intérêts égoïstes ou par préférence pour des solutions simplistes, vous nous conseillez de nous allier aux terroristes. Quelle honte.

          Répondre à ce message

        • Le 24 février à 04:45, par Mafoi En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

          Cocktail molotov,entre toi et moi nous n’avons pas les mêmes valeurs et c’est ton affaire que tu aies de l’empathie,de la sympathie pour des criminels.En tous cas je les vomis

          Répondre à ce message

  • Le 23 février à 00:05, par Razack En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    En tout cas, au temps où ce "Tigre en papier" existait, le terrorisme n’avait pas fait 500 morts et obligé des milliers d’enfants à fuir l’école

    Répondre à ce message

    • Le 23 février à 22:26, par KOUGRI En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

      tu sais la où se trouve le diable. va pactiser avec lui pour avoir ta paix. au pays des hommes intègres nous voulons la paix eternelle et non celui compromettant la future géneration. mon ami ta vie n’est rien espère en l’ Eternel tu aura une vie heureuse après toi . tes enfants, tes petits enfants seront dans la paix. REMARQUE : OUVRE BIEN LES YEUX ET SUIT, LA PAIX NE S’ACHETE PAS .DEMANDE IL TE SERA DONNE.LIBERE TON COEUR DE LA HAINE,TRAITISE ET MALICE MALEFIQUE ET IL TE SERA DONNÉ GRATUITEMENT. SACRIFIT SOI MÊME POUR TON PROCHAIN ET TON COEUR SERA DANS L’ALLEGRESSE. BLAISE N’OURRISSAIT LE DIABLE POUR LA PAIX. OÙ EN EST-IL ? LE MAL EST MALIN , LES SOLUTIONS IL EN A DES MILLIERS MAIS FACE AU HOMMES DE FOI IL SE VOIT HUMILIER. MON FRÈRE EMPREINTE LA VOIX DE LA VIE ETERNELLE ET NON CELLE DU COMPLOT.

      Répondre à ce message

  • Le 23 février à 00:22, par luther En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Je suis jeune, j’ai 37 ans, donc je peux dire un peu du régime du Président COMPAORE. L’espèce la plus recherchée dans le monde politique se trouve au Burkina, de Nerou à Adolphe Hitler, Staline à Mubutu, Rock bat le record de l’ingratitude et de la méchanceté. Oublier ou renier tout le bien de Blaise dans ta vie,je ne serai jamais politicien, que DIEU m’en garde. Que diront tes enfants si tu venais un jour dire que tu n’es pas leur père depuis qu’ils sont au monde ? Blaise est humain comme vous,il vous regarde,un peu de pudeur.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 00:58, par Maria de Ziniaré En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Qu’est ce que le Burkina a fait au Bon Dieu pour méritée un tel président ?
    Monsieurt le PF de grâce ayez de la verticalité et de la dignité, vous parlez au nom de tous les Burkinabé et non au nom du MPP du rêvanchard Salif DIALLO qui a organisé votre hold-up du pouvoir par le biais des lois électorales non inclusives du CNT anti-constitutionel. Vous avez fait violer la constitution (chose que vous avez reprochez à Blaise) pour mettre en place une transition inconstitutionnelle et illégale qui a taillé une élection spéciale à votre mesure en excluant des adversaires au motif d’avoir travaillé à côté de Blaise alors que vous avez été également son plus proche collaborateur pendant 25 ans. Mieux vous êtes celui qui a présidé la réunion du CDP qui a décidé de faire sauter la limitation de mandat (dixit Juliette BONKOUNGOU cf Surface de Vérité de BF1) et celui qui a théorisé en plein midi au Burkina que la limitation de mandat est antidémocratique. A dakar si je ne m’abuse vous avez parlé devant la diaspora des correspondances que Zida à adressées depuis le Canada à la grande muette pour plaider de son cas, sur la chaîne de télévision Al Jazeera en 2017 vous avez parlé de votre mentor (Blaise COMPAORE) dans des termes méprisant et discourtois, aujourd’hui vous continuez à caqueter du Burkina comme si vous étiez en off dans votre salon privé devant votre verre de Scoth ou de Champagne. Prenez de la graine auprès du jeune MACRON votre cadet de 20 ans de moins qui refuse de parler d’es affaires intérieures françaises à l’étranger. Mettez vous dans la peau d’un homme d’état et contrôlez votre langage qui ne sied pas pour un PF.
    Finalement on se demande à quoi à servi votre compagnonnage de 25 au sommet de l’état avec Blaise COMPAORE

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 01:52, par caca En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Je suis parfaitement d’accord avec ces internautes qui trouvent le PF ne devait pas tenir ses propos devant les journalistes étrangers. Je trouve immature et insolent que un homme d’État puisse parler de son pays de cette manière. Il accuse le RSP de "tigre sur papier" et pendant le putsch c’est grâce au tigre sur papier qu’il a eu la vie sauve. Il a été exfiltré par le RSP à l’hôtel laïco et aujourd’hui, il est président, il parle de tigre sur papier. Blaise Compaoré avec le terrorisme, là aussi le PF manque de sagesse et d’intelligence. Il est vrai que à sa prise de fonction des touaregs sont venus le voir, et il me semble qu’il s’agissait les rebelles. qu’il révèle la nature de leur conversation, c’est mal confondre la fonction du PF. Entre ces touaregs et lui, nous ne savons pas qui dit la vérité. Les mêmes ne peuvent pas répondre à notre PF, et Blaise Compaoré avait déjà donner une réponse. Le problème avec les journalistes occidentaux, c’est de semblant et demain de laisser à coté de la route. Vous êtes à deux ans de la fin de votre mandat, et vous préparez votre élection, pensez vous à votre propre avenir ? Un homme d’État est mature et contourne les réponses attendu des journalistes. Je ne suis pas dans le secret de Dieu, mais après son règne il va s’expliquer. Et c’est dommage que 4 ans après l’insurrection le Burkina s’enfonce dans une crise profonde à cause de la haine de nos hommes politiques. Que Blaise Compaoré soit dernière les attaques ou pas, il faut l’ignorer et travailler à trouver une solution.

    Répondre à ce message

    • Le 23 février à 09:08, par Ka En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

      caca, si tu as vu, Ka ne répond plus à ton idéal qui est de défendre sans porter de masque l’introverti Blaise Compaoré et Gibert Diendéré, et je te trouve trés courageux par rapport à tant d’autres personnes qui voilent la face sur le forum, pourtant leurs critiques vont dans le même sens que toi. Je peux donner ici un exemple, comme mon ami Kôrô Yamyamélé de de 2018-2019 et de Paul Kéré. La dignité de l’homme est de défendre jusqu’au bout son idéale sans se cacher quitte à laisser sa vie, et je t’en félicites même si très souvent je ne suis pas d’accords avec toi.

      Si tu as remarqué, toi qui est arrivé sur le forum après le soulèvement populaire qui a chassé ton mentor, certainement tu lisais les critiques de Ka depuis les créations des sites des réseaux sociaux même si tu es à l’extérieur du pays, mes critiques n’ont jamais changés, car j’ai un idéal, celui d’être aux côté de la vérité et les opprimés. Ici tu as tout ton droit d’être aux côtés de ceux qui ne veulent pas que Roch Kaboré disent sa part de vérité comme toi et moi : Mais je veux te poser une seule question : ‘’’Qui a introduit la violence politique au Burkina depuis le 15 Octobre 1987 ?’’’ C’est une question à laquelle on doit répondre. Je te demande de relire les interviews dans les historiques de la presse écrite comme Jeune Afrique d’un certain Blaise Compaoré qui ne parlait jamais à son peuple directement qu’à travers ses soties à l’extérieur, tu comprendras pourquoi Roch Kaboré se le permette.

      Je vous en prie ceux qui ne veulent pas que Roch Kaboré disent la vérité, soignons la fièvre, évitons de chercher à casser le thermomètre. Réclamons les dents de la panthère à celui qui a consommé sa tête, la personne se la coule au bord de la Lagune, et ne soyez pas malhonnêtes en voulant museler un président qui ouvre son cœur. Comme je te dis caca, j’admire ton courage de suivre un idéal sans porter un masque comme d’autres le font. Mais quand il a une vérité, il faut l’admettre, car Roch Kaboré a dit sa part de vérité.

      Et comme je le dis très souvent, ‘’’dénoncer les choses qui ne vont pas n’est ni une offense ni une atteinte à la sécurité nationale. Bien au contraire, c’est une aide vers la perfection (qui, quoi qu’il en soit, n’est pas de ce monde,) et le président Roch Kaboré a dénoncer la vérité a des questions posées qui l’ont étés posées, et dont il ne peut se permettre de mentir a lui-même.

      Répondre à ce message

      • Le 23 février à 14:29, par caca En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

        Internaute Ka, vous m’avez poser une question et je vais tenter de vous répondre comme je l’ai compris à propos de l’introduction de la violence au Burkina après les événements du 15 octobre 1987. Si j’ai bien compris votre démarche, c’est à partir de 1987 que la violence comme mode de culture a été introduit au Burkina par la prise du pouvoir d’État par un certain Blaise Compaoré. A vous lire sur ce point, vous manquez certainement un certain objectivité sur la question et vous semblez bien connaitre l’histoire des mouvements sociaux qui ont caractérisés notre pays depuis les indépendances. De ma compréhension de la question, c’est pendant le règne de Maurice Yameogo que la violence d’État fait son apparition. Je veux bien parler le soulèvement populaire de 1966 et la transmission du pouvoir aux militaires. Depuis ce temps, quelque soit le régime qui arrive aux affaires, chacun suspecte l’autre de mauvais comportement et dès lors notre pays a connu une régression significative en matière de politique du développement.
        Deuxièmement, si vous réécoutez Blaise Compaoré dans un entretien avec les journalistes de l’étranger, il disait que sa venue aux affaires en 1987 était pendant la période sombre de notre histoire. Il qualifiait cette période des régime d’exception jusqu’en 1991 où notre pays a renoué avec le régime constitutionnel. La violence propagée pendant une période d’exception s’explique par une confusion de règne à cause de quelqu’uns individus qui accaparent le pouvoir. je dirais encore que le pouvoir de la transition était aussi une période d’exception, Mr Zida a exercé une proportion de violence contre l’ancien régime et a fait suscité des sujets sensibles comme le cas de Thomas Sankara. Cette période également a connu les crises du Rsp et jusqu’au putsch imputé au Gal Diendéré et qui était d’ailleurs une suite logique des événements de 2014. On peut se rappeler, le renversement gratuite par des civils qui ont utilisés la violence terrorisme comme une arme fatale afin de démettre un pouvoir constitutionnel. Dans ce chapitre de l’insurrection, l’actuel PF est responsable de cette violence gratuite contre le régime de Blaise Compaoré. Le MPP est comptable des événements de l’insurrection. Dans ce contexte, que peut-il espérer comme récompense, car un proverbe dit, celui qui tue par l’épée péri par l’épée. Une violence engendre toujours une violence, mais Jésus-Christ seul a pu renverser cette hypothèse.
        Bref, Rock Christian a bien manqué son devoir d’homme d’état et n’a pas été sage en tombant dans le piège des journaliste. C’est bien de parler la vérité,mais ce n’est pas toute la vérité qui se dit sur la place publique. Si l’or de cet entretien le PF avait nuancé ses propos comme aimait le faire Blaise Compaoré, beaucoup d’internautes qui manifestent un estime pour lui ne réagiraient pas cette manière. Vous même qui le soutien n’a pas manqué pour lui rappeler à la retenue. Le fait que Blaise Compaoré parlait aux étrangers, son régime a terminé comment ? je ne souhaite pas une fin pareille à Roch comme a été la fin de Blaise Compaoré. Il y a des points que je ne suis pas d’accord avec lui, mais je le souhaite qu’il termine son mandat avec succès et qu’il profite de son statut d’ancien chef d’État. Cependant, je suis sensible quand à sa manière de dénigrer l’ancien président pour qui il a servi avec fidélité jusqu’à la fin de 2013. Blaise Compaoré et Gilbert Diendéré ne peuvent pas être les seuls responsables des malheurs du terrorisme qui frappe notre pays. Blaise Compaoré faisait ses médiations sous le mandat de la CEDEAO et L’ONU et cela nous a permis lors de l’insurrection que la communauté internationale nous a bien accompagné sans aucune sanction malgré la prise du pouvoir par les militaires du RSP par Zida. Et même pendant le putsch notre pays a été respecté à cause certainement de l’histoire des médiations et la recherche de paix pour nos voisins. Rock Christian doit simplement assumer sa responsabilité et arrêter vouloir se justifier. En psychologie on en appelle son comportement, un mécanisme de défense, car il s’agit un sorte intellectualisme qui cache sa faiblesse. J’espère que le faso.net publiera ce post pour internaute Ka. C’était Caca !

        Répondre à ce message

  • Le 23 février à 07:57, par El_monstro En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Il y a qu’à même des gens qui ont de bonnes étoiles. Avec toutes ces implications confirmées (deals avec Aqmi, le Libéria de Taylor, la sera Leone de Sanko, etc.) je me demande comment Blaise Compaoré se la coule douce à Abidjan ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 08:59, par le meme En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    depuis sa prise de pouvoir j’ai jamais entendu le mot réconciliation dans ses propos.

    est ce une malédiction de prononcer ce mot ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 09:58, par Ibrahim Konaté En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    NOTRE PRESIDENT EST-IL UN HOMME D’ÉTAT ?
    C’est quand même bizarre. Les mêmes hommes sont au Front avec leurs frères d’armes, et en forment un bon effectif. Quel message de cohesions leur passez-vous ?
    Une bonne dizaine d’ex RSP parmis les tués ou blessés depuis 2016 paraît-il...
    Un homme d’État aurait esquivé et parlé de Présent et d’Avenir...
    Pire, il dit aux assaillants QUI QU’ILS SOIENT :
    "Allez-y, en fait je n’ai pas d’Armée..."
    Depuis l’extérieur en plus...
    Même ses interlocuteurs semblent choqués.
    Rappelez-vous que votre chef de Garde Présidentielle est ex RSP et a occupé le même poste sous Blaise.
    Il m’est souvenance que votre Nouveau Chef d’état-major de l’armée de Terre est le ex-RSP qui a fondé le Groupe d’intervention antiterroriste du RSP...
    Franchement, c’est l’homme de la rue qui s’est exprimé. Pas mon President.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 10:08, par Le réaliste En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Il faut être réaliste et faire la nuance entre le RSP et les militaires du RSP. Tout le monde sait le RSP était destiné exclusivement à la solde de la famille COMPAORE et alliés. Mais dès qu’un militaire de ce même RSP était affecté dans un autre corps, il se conformait aux missions classiques de l’armée sans problème. Le Président ne parle pas ici des militaires de l’ex RSP qui sont actuellement républicains dans leurs nouveaux postes d’affectation avec leurs frères d’armes, mais du défunt RSP dont seul les burkinabè du clan COMPAORE, DIENDERE et autres mécréants veulent encore se souvenir. Bon week end à tous

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 10:18, par Alexis En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Après avoir lu et relu l’interview du Président, j’ai personnellement des inquiétudes quant à l’engagement et à la sincérité politique car si ma mémoire est bonne la première attaque est intervenue avant le coup d’Etat dans la boucle du Bouhoun et les FDS sont intervenus avec le RSP pour repousser les as saignants ; accueillir des djihadistes dans les locaux publics qui vous réclament leurs logistiques et vous leur indiquer bonnement la voie à suivre pour les acquérir comme si un fidèle allait se confesser devant son curé ; Monsieur le Président mon niveau scolaire n’est que celui de la majorité des burkinabè, soyons sérieux. Reversez s’il vous plait la liste de ceux qui sont venus vous voir au service de renseignement et nous serons rassurés.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 10:19, par EBENEZER En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Soutien au prèsident de tous les burkinabé R.M.C.K car èlu dèmocratiquement.
    Que le Tout Puissant bènisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 10:48, par adolph En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Roch est un président très courageux. ce n’est pas parce qu’on a eu à travailler avec le diable qu’on doit lui rester fidèle. A un moment de la vie, il faut savoir se faire de l’introspection pour décider dans le bon sens. c’est ça qu’il a fait c’est son devoir et le peuple lui sera toujours reconnaissant Il a cracher toutes les vérités que les gens qui ne connaissent même pas l’histoire politique de ce pays s’insurgent contre lui. Blaise compaoré à toujours été un diable à la tête du Burkina faso. Il a toujours gouverné dans le sang et n’a jamais voulu le bien du peuple burkinabé. un égocentrique entouré de vautours qui ne cherchent qu’à remplir leurs poches. la plupart des gens qui soutiennent blaise sont né en cote d’ivoire ou vivent labas. Ils n’ont pas une grande connaissance de l’homme et veulent seulement avoir de gros ventre..

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 10:50, par Nana En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Un president mossi (du plateau central comme l autre) qui a ete chassé en plein midi avec des spatules de cuisine, des femmes au sein dehors etc.... et qui es allé se cacher dans sa belle famille c es quelque chose a garder pour raconter a nos generation. Je pense q le CDP a tiré des lecons. Il a meme pris la nationalité

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 11:14, par Ka En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Honorable Webmaster, ceux qui crachent en l’air, reçoivent leurs salives dans la figure : la vérité rougit les yeux mais ne les casse pas.

    ’’’A’’’ l’internaute xfile : Un mécréant reste un mécréants, un criminel reste un criminel, un égoïste qui refuse le changement est un criminel en puissance ; et toi le borné tu coiffes tous ces défauts. Le refus de l’alternance politique de ton mentor en voulant tripatouiller l’article 37, un avocat du peuple contre les gouvernants prédateurs lui a été fatal. Et quand tu lis toutes les critiquent de cette analyse, 98% des internautes de bonne foi rejoignent les critiques de Ka qui est sur le forum depuis la création de Lefaso.net, d’Achille de Tapsoba, Mafoi, SOME, Le Burkinabé et tant d’autres.
    Ta diversité d’haïr notre vérité ne changera pas notre idéal de critiquer avec la vérité qui rougit les yeux mais ne les casse pas. Ton extrémisme dans le forum ne représente rien, ni faire taire les internautes de bonne foi. Ce qui tu dois savoir et mettre dans ton crane de verre de terre, c’est que Ka, Achille de Tapsoba, Mafoi, et tant d’autres, représentent sur le forum, les 99% du peuple silencieux du Burkina qui n’osent pas dire tout haut ce qu’ils pensent tout bas.
    A présent tu la ferme, car les chiens aboient, la caravane passe. Tu ne peux en aucun cas faire taire ceux qui disent la vérité tout haute. Ta seule solution est de demander au Dr. C.Paré, l’homme a la plume d’or au trempe de Norbert Zongo, de fermer son Lefaso.net, le site des réseaux sociaux d’information le plus lu au monde.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 11:17, par TEBLOS En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Hunnnnnnn..............! Franchement je ne sais pas si le PF se rend compte de ce qui peut l’être, ces qualificatifs, ces declarations et confirmations. Un PF rassemble au lieu de diviser surtout des questions des FDS. Vraiement ce n’est pas la bien venue ici, il n’en avait pas besoins.....! je suis perdu....!Pauvre Faso que Dieu te benisse...!

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 12:13, par derbiè En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Hier, quand je lisais les propos de ce Monsieur, notre Président du moins, j’avais des larmes aux yeux. Il n’y avait pas encore une seule réaction sur la toile.C’est tout simplement grave.

    Dans sa gouvernance chaotique, j’avais tout espéré que ce Monsieur quoiqu’en soient certaines médisances sur lui, avait quelque part une certaine intelligence pour mériter de nous diriger. Et j’attendais qu’il nous surprenne agréablement peut-être un jour.

    C’est l’horreur absolue que j’ai comprise par ses propos. Monsieur le Président, vous avez signé l’acte de naissance du RSP. Par la suite, vous vous étiez rendu compte que c’était un tigre en papier vous étiez le président de l’Assemblée nationale vous pouviez allègrement prendre une loi pour le dissoudre. Ou bien vous avez découvert que ce tigre était en papier lors de votre voyage en Allemagne, après votre investiture, ou après le congrès du CDP de mars 2012 ?

    Quand le RSP faisait peur aux adversaires du régime ODPMT, puis CDP, voire ses ennemis, ce tigre en papier vous permettait ainsi de dormir en toute sécurité avec madame et les enfants (dans d’autres chambres sans doute pour ne pas vous déranger). Quand vous vous leviez les matins de votre long « règne » de N° UN du CDP, vous vous adonniez à vos affaires politiques, économiques et de F.... sous la sécurité de ce tigre en papier OUI OU NON ?

    Quand il s’est établi que des éléments du RSP, tigre en papier auraient tué Norbert ZONGO en décembre 1998, j’imagine que vous aviez de votre position de Conseiller spécial du Président Compaoré, dû lui dire de bruler ce titre en papier ?

    Vous avez reçu des terroristes sans jamais avoir connu leurs adresses, ni avant, ni après ? C’est grave. Vous leurs avez dit d’aller se faire foutre, en d’autres termes. Et ils nous ont foutu foutu 500 morts, 100.000 élèves hors des écoles. Ils nous ont foutu des YIRGOU, des cimetières débordants. Ils nous ont foutu désormais dans la mendicité, l’indignité totale vis à vis des pays occidentaux, là où vous avez posez vos deux fesses pour dire ça.

    Quand on a pas de la hauteur on peut guère gérer un poulailler n’en parlons d’une nation. Mais ce n’est pas de votre faute. C’est de la faute des burkinabé. Nous les moutons.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 13:45, par Propre En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Président, à chacune de vos sorties les terroristes frappent pour vous narguer. N’avez-vous pas remarqué ? Évitez de trop parler ( pour ne pas dire bavarder). Même Blaise qu’on n’arrête pas d’accuser est dans son coin, silencieux. Ne vous faites pas traiter de tonneau vide. Agissez et on vous appréciera.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 14:48, par Agir En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Je suis dépassé, je ne pouvais pas ne pas réagir. Quand certains disaient que l’individu est b*** , je pensais que c’était exagéré de dire ça. maintenant j’en suis plus que convaincu et je m’en reviens pas.
    DEFROCAGE, DESTITUTION

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 15:44, par warzat En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Tout change, tout évolue et seuls les imbéciles ne changent pas. Une chose est certaine, en dehors de la grande similarité de l’interview qui est faite hors du pays qui ressemble fort à ce que faisait l’ancien président, le contenu vient confirmer ce qui se raconte’’ ce sont les gars de l’autre qui attaquent et tuent nos FDS’’. SVP traduire en mooré. Si c’est vrai, aller à la réconciliation sans une forme quelconque de jugement, revient à accepter le principe de l’argument de la force. Et de plus, même une parodie de justice acceptée chez nous, serait certainement rejeter par les pays dont les terroristes ont assassinés les compatriotes. Notamment, les Américains, les Canadiens, les Espagnoles, et mêmes peut être les ambivalents Français......une liste qui s’allongerait si le sort des otages est similaire.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 15:51, par sidbala En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Le président Roch fait semblant de ne pas savoir pourquoi la situation sécuritaire du Burkina est devenu très précaire.

    Blaise COMPAORE était un négociateur officielle pour résoudre une situation entre frères d’un pays voisin et ça tout le monde entier était bien informé et certains diplomates des pays occidentaux participaient souvent à ces rencontres. Je ne pense que le mot terroriste n’a jamais été utilisé à ce moment.
    Ces négociations se passaient sous les yeux des burkinabé.

    Pendant la fausse transition M’BA Michel ne nous à jamais dit que des terroristes sont venus le voir pour parler de quoi que ce soit.
    Il a fallut que Le président Roch se mette au pouvoir pour que des terroristes viennent le voir et lui parler des choses qu’il ne sait pas et pourtant.

    Selon certaines indiscrétions, les touaregs que le président qualifie de terroristes devraient avoir les biens dans le pays et cela conformément aux différentes conventions qui les liaient avec le médiateur Blaise COMPAORE.

    Et c’est de bonne guerre vue les choses ont changé , qu’ils viennent demander leur dû, certainement monsieur Roch doit pouvoir leur remettre ce qui leur revient avant non seulement de les traiter de terroristes et de surcroît leur envoyer petre en les disant daller voir COMPAORE en cote d’Ivoire.

    Ce qui souvent nous fait aussi beaucoup réfléchir pourquoi ces individus armés non identifies s’en prenne beaucoup plus aux gendarmes que les autres corps habillés, es ce que les prétendus véhicules et autres de leurs biens ont été rétrocédé à la gendarmerie ou quoi ?.

    En tout cas rien n’est fortuit dans cette situation trouble, ou bien le président leur a aussi proposé d’autres deals qu’ils ont refusé par la suite ou bien il les a trahit ?. Ce qui est sur nous allons attendre de voir et comprendre.

    Le fait de les recevoir clandestinement laisse planer des doutes sur la franchise du premier responsable du pays, c’est parce que c’est chaud que le peuple entend le bruit, si tout c’était bien passé on allait rien entendre. Ce qui est sur COMPAORE n’a amené des véhicules en CI.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 15:58, par vérité no1 En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Et pourtant Rock à raison de dire la vérité !
    C’est comme si quelqu’un te tapait dans le noir et cette même personne te demande de ne rien dire, vu ta qualité de chef !
    Soyons sérieux ! Les réactionnaires qui parlent de droit de reserve, secret professionnel, patati patata, sachez qu’au Burkina, nous ne connaissons pas le mensonge !
    Celui qui n’est pas d’accord avec les propos de Rock peut rejoindre l’autre chez l’homme au pantalon sauté !!!!!!!!! Point barre !

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 16:05, par vérité no1 En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    @Yako, on ne peut pas parler de réconciliation sans justice, c’est clair !
    On ne peut pas se réconcilier d’ailleurs avec un diable au risque de devenir soit même diable !
    Et puis, il faut dire à tes amis réactionnaires, que même si la justice les rate, eh bien les fils du pays vont terminer cette bagarre même dans un champ de fonio !!!!!!!!!
    C’est trop facile de tuer des innocents et venir parler de réconciliation, jamais !!!!!!!!

    Répondre à ce message

    • Le 23 février à 22:08, par Yako En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

      @verite n°1, ca fait un bail deh.J’ai cru qu’etant decu de la gouvernance mpp tu as fini par te retire dans un kiboutz en pays Mossi pour mediter sur les conseqiences dramatiques de l’insurrection dont tu en es un symbole naif ! Bienvenu donc et heureux de te lire.Apres 3 ans d’amateurisme au sommet de l’etat + 13 mois de braconnage de la transition n’est-il pas temps de changer de prince au nom du patriotisme du bon sens ?Moi Yako pour ce qui est de l’interet du Burkina Faso il n’ya pas de compromission possible je suis et demeure critique vis-a-vis et des braconniers du cnt et du mpp du declin du Faso.Bien a toi ton maitre Yako

      Répondre à ce message

    • Le 24 février à 08:43, par Ka En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

      Mon jeune internaute Vérité No1, heureux de te lire : Tu fais rare sur forum. Continuons a apporté notre contribution de vérité comme ton pseudo l’indique pour faire avancer le pays. Quant à Yako, as-tu le temps de répondre a ce sans papier entre la France et l’Italie ? Ce griot au service des revanchards qui se sont regroupé en CODER dont la devise est, ‘’’Réconciliation sans la justice,’’’ veut toujours frapper là où ça fait mal aux familles des victimes de ses mentors. Contrairement à ce qu’annonce son verbiage baroque et pompeux au style ampoulé de la réconciliation, Yako ne peut pas convaincre même pas un bébé de deux ans au Burkina. Car, sans la justice ou les criminels payent leurs actes pour soulager les familles des victimes, personne au pays des hommes intègres n’a la clé de la réconciliation sans la justice, en tout cas pas ce réfugier sans papier de Yako.
      Et comme je le dis très souvent, ‘’il n’y a pas à discuter sur la réconciliation comme-ci ou la réconciliation comme ça, la réconciliation ne se décrète pas, c’est une affaire qui est dans le cœur de tout en chacun. S’il y a une volonté ferme et clairement revendiquée du peuple Burkinabé à se réconcilier, la réconciliation s’imposera d’emblée aux décideurs, et il leur suffira d’en prendre acte. Ce n’est pas avec les obséquieuses louanges et les cirages de pompes à tout va d’un Yako qui veut faire rentrer ses mentors Blaise Compaoré et son frère François sans la justice, que les Burkinabé se réconcilieront.

      Répondre à ce message

  • Le 23 février à 16:16, par vérité no1 En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    L’impérialisme, à bas !
    Le néocolonialisme, à bas !
    Les internautes réactionnaires, à bas !
    Les internautes partisans, à bas !
    Les Kôrô barbares (rires), à bas !
    Les ex président terroristes, à bas !
    Les bandits sans vergogne, à bas !
    L’homme au pantalon sauté, à bas !
    Les voisins qui ne collaborent pas, à bas !
    Les manipulateurs, à bas !
    Les vomissures de la République, à bas !
    Pouvoir, au peuple !
    Dignité, au peuple !
    Courage, au peuple !
    Celui qui n’aime pas que le président dise la vérité, eh bien, qu’il saute et atterisse à Abidjan, point barre !

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 19:16, par vérité no1 En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Ko droit de reserve ! Mon oeil oui !!!!!!
    On tue des gens et l’on veut qu’on se taise !
    Rock, faut tout dire, meme l’argent des terrorristes qu’il recevait !!!!!!! Oui, on va tout dire, n’en deplaise aux nostalgiques des affaires louches !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 20:15, par kouadio En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    A tous ces activistes du MPP payes pour deverser les injures sur le Net, ceux qui sont venus reclamer leurs vehicules ne sont pas des terroristes : ils sont actuellement au Mali et se baladent ehtre l’Europe et l’Afrique sans etre inquiete.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 22:46, par Ka En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    caca, je remercie le Dieu tout passant de m’avoir donné l’occasion de vivre les régimes de mon pays après notre indépendance. Très jeune j’ai vécu celui de Maurice Yaméogo, étudiant hors du pays avec les formations politique estudiantines j’ai suivi celui de Lamizana et après rentrer au cœur de ce qui était bien pour faire avancer le pays. De la révolution a l’ODP/MT allant au front populaire et au début du CDP, j’ai mis ma main dans la patte pour faire avancer le pays que nous aimons tous. J’ai toujours été pour tout régime qui a des objectifs concrets pour faire avancer le pays pour le bonheur de la population. Qu’il soit S. Zerbo, J.B Ouédraogo, Thomas Sankara, Blaise Compaoré, et aujourdh’ui Roch Kaboré élu démocratiquement par le peuple souverain, je n’ai jamais soutenu qui que ça soit comme tu le pense, mais les objectifs concrets et les bons d’un représentant d’une équipe, d’une bonne équipe pour le développement et l’émergence du pays.

    Après l’assassinat de l’idéologue et visionnaire Thomas Sankara le 15 Octobre 1987, celui qui a appris a son peuple à mettre en pratique la loi N° 21 (héritage) de John Max Well, le grand spécialiste et conférencier du leadership dans son célèbre ouvrage best seller intitulé ’’les 21 lois du leadership, suivez-les et les autres vous suivront qui veut dire pour Thomas Sankara, ‘’suit ton peuple et ton peuple te suivra,’’ j’ai toujours confirmer mon idéale de dire la vérité, et être au côté du peuple qu’au côté d’un seul individu qui pense que le pouvoir l’appartient, et qu’il peut se permettre de tout. Si tu me connaissais mieux que ça, ‘’’mon entourage me qualifie d’une personne parmi ces hommes publics qui plaçaient leurs actions au service des autres dans un souci permanent de promouvoir une société fraternelle, solidaire, capable de rendre aux plus faibles, et à ceux que la vie a durement éprouvés leur dignité, comme fut l’idéologue Thomas Sankara.

    J’ai vu dans ton auto critique que tu voulais me donner des leçons d’psychologie de nos gouvernants, mais je suis plus avancé que toi dans ce domaine, car je suis comptable comme tout le peuple Burkinabé de la bourde de nos dirigeants, surtout de Blaise Compaoré dont je ne cesse de dire qu’il a été victime d’un mauvais entourage, durant la dernière décennie ayant précédé sa perte du pouvoir en 2014, suite à l’insurrection populaire.Un entourage qui s’est essentiellement livré, à des querelles mesquines civilo-militaires de succession, chacun croyant être le dauphin indiqué du président Compaoré. Et ça aussi le président Blaise doit assumer sa responsabilité.

    Ici tu vas encore dire que je suis pour Roch Kaboré que toi-même tu ne souhaites pas le même sort que Blaise Compaoré. Mais sans parti pris et en toute sincérité, remontons l’histoire récente de notre pays et représentons-nous ce pays sous Blaise Compaoré ton mentor, François Compaoré, et leur RSP fabriqué pour tuer, Qu’aurions-nous vécu sous ces vendeurs d’illusions, surtout avec ce coup d’état à la maternelle dans un cas ou un autre ? Cas 1. Qu’il soit le puissant Gibert Diendéré qui a canarder le valeureux Thomas Sankara pour avoir des galons, ou Djibril Bassolé qui a voulu étouffer le dossier de l’assassinat de Norbert Zongo pour faire plaisir a François Compaoré et avoir des galons de la gendarmerie, a l’heure actuelle ils étaient passé par des jugements expéditifs et fusiller à la sauvette. Cas 2. Il n’y aura jamais aucune alternance politique au pays des hommes intègres, car le tripatouillage des articles de loi pour s’éterniser au pouvoir était le plat quotidien de ton mentor l’introverti Blaise Compaoré. caca, je tire ma vérité sur l’opposition ou la majorité, mais admettons que le régime mouta mouta avec son représentant Roch Kaboré a tourner la page de la violence politique, comme tourner la page des jugements expéditifs suivis des fusillades à la sauvette, autoriser la liberté d’exprimer comme accepter nos critiques avec des dénigrements qui dépassent les limites.
    Mais au pays des hommes intègres quoi que fasse un président comme Roch Kaboré pour son pays, il y aura toujours des personnes comme toi caca, partisan d’un un individu, pour refuser ses bonnes actions. Merci de me lire.

    Répondre à ce message

    • Le 24 février à 20:43, par caca En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

      Internaute Ka, au plaisir de vous répondre avec mon idéal certainement. Comme j’ai eu l’occasion de vous le dire plusieurs fois par le même canal du faso.net. Vous avez une expérience historique de notre pays qui dépasse de par votre âge et parcours professionnelles. Du premier régime qui est celui de Maurice Yaméogo je l’ai pas connu, étant né après le soulèvement populaire où j’ai toujours entendu parler de lui et le bienfait de cette première insurrection ainsi que la bienveillance de l’armée à l’époque. Mais en relisant l’histoire des indépendances et les projets de développement, je me suis rendu compte que le premier président était dix fois visionnaire que n’importe quel président de notre pays. Bien que la Haute Volta de l’époque n’avait rien pour son développement, le pays était bien représenter et son économie en voisinait ceux des pays voisins comme la Cote d’Ivoire. Ce constant est une réalité que le voltaïque est un travailleur. Mais le premier soulèvement a fait des heureux pour la Cote d’Ivoire qui a profité de ce chaos pour développer son économie par les migrants essentiellement voltaïques. Vous me comprenez qui parle de soulèvement parle en même temps de violence D’État.
      Dans mon idéal, j’ai toujours aimé la passion de nos chefs d’État en cascades où chacun voulait transformer le pays dans son développement, mais comme vous le dit, l’entourage du président a toujours été un problème. Et ce problème même de nos jours existe, il est certes qu’avec Rock la différence est générationnelle où la démocratie universelle des droits de l’homme ne veut plus qu’on tue ses opposants bêtement comme les faisaient les anciens régimes jusqu’aux années 1990. J’ai un certain admiration pour le PF actuel, mais son rôle pendant l’insurrection m’a déçu et suivi des déclarations insensées concernant son ex-mentor. Il était bien au cœur du système durant les 27 années et même au-delà comme vous d’ailleurs. La faiblesse de ce PF consiste à rejeter la faute sur l’autre. S’il y a l’insécurité c’est Blaise Compaoré qui est responsable, s’il y a mouvement de gréve incessant c’est l’ancien régime et même quand on va inauguré un échangeur, on dit en fait c’est quand Rock était ministre qu’il a eu la vision.Tout ce qui est bon revient à lui, mais le mauvais est toujours l’apanage de l’ancien. Même si pendant le règne des frères Compaoré notre pays a connu des assassinats arbitraires, cela voudrait qu’on le mette dans un contexte bien donné. Comme aimé dire Blaise Compaoré avec les régime d’exception. Si l’insurrection a connu un succès pour les insurgés c’est parce que le régime de Compaoré pendant cette période était démocratique qu’il a pu démissionner sans trop de violence. Dans mon idéal, Rock n’est pas plus démocrate que Blaise Compaoré et ne parlons même de Thomas Sankara qui était plus sanguinaire. Ils ont tués tous ensemble, et certains ont pu se démarquer à cause du vent de la démocratie.
      Si vous pouvez conseillé à votre idéal PF Rock, dite lui d’assumer même là où ça fait aussi mal. Emmanuel Macron assume la crise des gilets jaunes en France et tente de trouver des solutions durables. En effet, tous reconnaissent que cette crise des gilets jaunes dates des décennies et que Macron subi des conséquences.
      Le PF actuel qui est Rock doit comprendre qu’il est le seul comptable de la sécurité de notre pays aujourd’hui. Vouloir jouer de l’intellectualisme c’est chercher à cacher sa faiblesse. Le régne de Blaise Compaoré n’a pas été facile comme on pourrait penser aujourd’hui. Balise Compaoré était confronter l’assassiné de Thomas Sankara et d’autres crimes qui ont émaillés son règne et même continue toujours à le poursuivre. Qu’il soit impliqué où pas, c’est pendant son règne et il doit s’assumer. De même, Rock doit s’assumer les questions liées à la sécurité et le bien être des burkinabé. Si on demande à Blaise Compaoré malgré son immunité présidentiel de venir répondre à la justice, et le Gal Diendéré d’assumer l’entière responsabilité du putsch, de même, Rock aussi assumer les déboires de son régime. Il y a des crimes de Yirgou, Banfora et autre crimes d’ordre sociétal. ce ne sont plus les militaires qui tuent mais les civils.

      Répondre à ce message

      • Le 25 février à 13:01, par Ka En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

        caca : Merci de partager certains points de vue de ma part, même si par moment certains aspects choquent d’autres. On dit la goutte d’eau qui tombe sur le rocher le plus dur finit par le percer : Telle est ma philosophie de dénonciation de quelques régimes que j’ai participé en tant que conseiller au développement. Je fus membre de quelques partis politique qui ont eu des objectifs concrets pour relever les défis et faire avancer le pays, comme le CDP dont nous avons amélioré des objectifs de la révolution inachevée en 6 engagements par une bonne équipe avec un représentant Blaise Compaoré au départ qui a mis une main propre pour qu’on bâtisse un pays émergent dans la sincérité. Et j’ai tiré ma vérité avec des critiques constructives et félicitations de ce que ce représentant avec nous sa bonne équipe avançons.

        Malheureusement un mauvais entourage égoïste est arrivé autour de Blaise Compaoré et qui ont fait fuir la bonne équipe, et nous connaissons la suite. Mais ma philosophie est qu’au Burkina avec ses soulèvements populaires qui ont mis aux oubliettes les gouvernants égoïstes qui ont oublié leur rôle en pensant simplement à leurs intérêts personnels, le peuple est resté très intelligents pour s’efforcer à vivre ensemble, au risque de mourir comme des idiots. Comme le disait Montesquieu, quand les sauvages veulent avoir du fruit, ils coupent l’arbre au pied et cueillent le fruit : C’est ce que faisaient tous nos dirigeants après notre indépendance. L’histoire de notre pays nous enseigne que des gouvernements sont tombés par mépris vis à vis de l’égoïsme qui les animait. Mais je pense que le jeune banquier Kaboré Roch que j’ai vu évolué jusqu’à devenir PAN, et président du Faso de nos jours, a compris la leçon. Qu’il soit Blaise Compaoré ou j’étais son ainée au lycée, mais était derrière lui comme notre meneur pour une manifestation des élèves dont son père pour le punir de ses actions de meneur, lui a enrôler dans un contingent, ou Roch Kaboré, ce sont mes petits frères, et je vois que le malheur de l’autre enrichisse en idées l’autre. Et je n’ai pas à dire quoi que ça soit à Roch Kaboré, car il a appris la leçon tout seul. Merci de me lire.

        Répondre à ce message

  • Le 24 février à 19:57, par le courageux En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    KA, je regrette mais ton SANKARA que je respecte seulement pour son langage facile, n’a rien invente il n’a fait que copier les discours de ses devanciers comme l’égyptien GAMAL Nacer, le guinée Bissaoyen Amical Cabral, et aussi le cubain Castro, il ajoutait seulement quelques expressions venant de lui même pour aromatiser tout cela. Demandez à Alain Foca il nous fera un beau travail de recoupe sur les discours de Thom SANK avec les autres et on comprendra mieux.

    C’est parce que les jeunes ne lisent plus et ne cherchent pas à se cultiver si non, ils ne vont pas souvent prendre pour argent comptant le lavage de cerveau que vous les vieux vous les faite.

    Et en plus il faut permettre aux jeunes de faire leur expérience que de vouloir chaque fois les canaliser avec des idées préconçues. Il y a que les moments et les contextes ne se ressemblent pas. Même si tu ressuscitais THOM il te dira de le laisser dormir tranquille, blanc souvent par la tête et noir dans le coeur voilà ce que sont vous les vieux de ton genre d’aujourdhui .

    Répondre à ce message

    • Le 25 février à 13:07, par Ka En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

      ’’’A’’’ l’internaute Le courageux : il y a une différence fondamentale entre toi et moi. En quelques lignes tu as déversé ta colère sur moi, en me traitant de tous les noms sans aucune auto critique constructive. Quelle absurdité !? Depuis ma tendre enfance, j´ai appris à dire la vérité et de ce que je pense, quitte à me faire corriger si je me suis trompé. Seulement, toi tu sembles te plaire dans les ténèbres. Après l’insurrection, tu débarques sur le forum venu de nulle part avec ta haine et vengeance d’un revanchard qui ne peut plus pratiqué la corruption a ciel ouvert pour insulter gratuitement Thomas Sankara et ceux qui disent bien de lui !

      En réagissant, a ma critique fondée qui s’adressait a une personne comme caca qui ne se cache pas derrière un masque, tu ne sais pas, mais tu m’as déjà fait honneur ! En principe tu ne mérites aucune auto critique de ma part : Mais ta haine pour Thomas Sankara me dit de ne pas te laisser de trop" faire de la publicité ta prose empoisonnée pour une génération qui n’ont pas vécus les exploits du visionnaire et l’idéologue qui était Thomas Sankara. Je te rappelle ici un petit exemple de sa vision dont il disait au peuple de produire Burkinabé et de consommer Burkinabé, une vision repris par Roch Kaboré dont on peut voir les ministres, les cadres du Burkina s’habillés des produits fabriqués au Burkina. Ce que tu viens de faire comme une critique manipulatrice pour détourner la jeunesse en salissant le Nom du mythe Thomas Sankara, est une désinformation qui vienne d’un mercenaire deçu et qui va dans le sens de la simplification outrancière qui finit par dénaturer une vraie information.

      Et comme je le dis très souvent dans ce forum depuis sa création, ‘’’le malheur du Burkina vient de ce que nos intellectuels à défaut d’être dépositaires de la vérité n’ont même pas l’humilité d’en être assoiffés ; et ainsi faisant ils servent comme des agents de marketing payés pour fabriquer des vérités qui les éloignent de la réalité.
      Ce que je te peux te confirmer au Nom des 99% du Burkinabé et tous les Africains qui ont vécu les quatre ans du régime Thomas Sankara, C’est qu’aujourd’hui plus qu’hier, le mythe Thomas Sankara est plus vivant que jamais. Il a défié le temps à tel point que l’enfant de toute l’Afrique paraît aujourd’hui comme le chemin, pour beaucoup de Burkinabè et des jeunes Africains. Mais force est de constater que même si ses idées sont toujours célébrées, l’homme n’a apparemment pas encore eu d’héritier politique à sa taille, capable de chausser ses bottes et se hisser à la hauteur des espoirs qu’il avait suscités.

      Répondre à ce message

  • Le 25 février à 13:26, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    - Dawoureye je suis de ton avis et tous ceux qui disent le contraire ici ne sont que des ignorants qui font du brouhaha ! Je rappelle à tous ces brouhaha-men que l’acte de création du RSP a été signé aussi par RMCK quand il était 1er Ministre avec Blaise Compaoré. Il n’y a que les faibles d’esprits et les manipulés qui l’ignorent !!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 25 février à 19:34, par Mafoi En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

      Mon cher @Kôrô Yamyélé même si ce que tu dis est vrai,ce qui reste d’ailleurs à vérifier et alors ?C’est comme un couple qui part sur de bons sentiments en décidant de faire un enfant que ce même couple imagine qu’il sera le plus beau du monde,le plus sage,le plus intelligent,le plus doué etc.... et papatras.....au fur et à mesure de son évolution,les parents,l’entourage et même le monde entier se rendent compte qu’on a affaire à un monstre.Est ce pour autant que le père ou la mère doit nier cet état de fait en essayant de trouver des circonstances atténuantes à son monstre qu’il a donné naissance ?Je dis cela parceque même ton blaiso le criminel qui était le principal géniteur de ce monstre avait même dû fuir le palais de Kosyam pour se réfugier dans son village pendant quelques jours.Alors tu dis quoi ?

      Répondre à ce message

  • Le 25 février à 13:52, par Allahamdou En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    Monsieur le courageux, pour la première fois je viens de lire en vous quelqu’un de très lucide, de moins bavard que les cancres comme Ka et autres. Tu es très pertinent et très critique dans ton intervention plus que les falgorneurs, blasphémateurs et autres hypocrites du type Ka et autres. Merci à toi. C’est la première fois que j’interviens mais il fallais que je le fasse.

    Répondre à ce message

  • Le 25 février à 19:00, par LE PEUPLE En réponse à : Roch Kaboré, président du Faso à la Deutsche Welle : « Le RSP était un tigre en papier »

    YAKO, DAOUERE ET AUTRES CDPISTES SONT DES TERRORISTES QUI SERONT TRAITES COMME TELS. JE REPETE QUE VOTRE RSP ETAIT NUL, BON A RIEN. C’ETAIT UN MACHIN DE BLAISE KOUASSI POUR ASSASSINER DES CIVILS ET C’EST TOUT. RAVI DE SA DISSOLUTION.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Décès de Jean-Baptiste Natama : Un an déjà
Bobo-Dioulasso : Les responsables de l’URD échangent avec leurs militants
Programme d’urgence pour le Sahel : Plus de 47 milliards de FCFA investis en 2018
Vie des partis : Le RPR annonce 200 nouvelles adhésions
Elections de 2020 : Le CGD pose une batterie de défis à relever
Passage à une Vè République : La Constitution sera adoptée par voie référendaire
Simon Compaoré à Ouahigouya : Ce qui s’est passé, selon le MPP
Défense et sécurité : La diplomatie burkinabè se penche sur sa contribution
Vie politique nationale : « Le Premier ministre doit tenir ses promesses de départ », Mamoudou H. Dicko, président de la NAFA
« Yacouba Isaac Zida est le capitaine idéal du navire Burkina » (Mouvement Génération Zida pour la patrie)
MPP-PCC : Renforcer l’axe Ouagadougou – Pékin
Burkina Faso : "L’homme de la situation est sans conteste Yacouba Isaac Zida", selon le Mouvement Zida pour la Patrie
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés