Coup d’Etat manqué de 2015 : La France suit de très près le procès

mardi 27 février 2018 à 11h00min

Le procès des prévenus dans l’affaire du Coup d’Etat manqué de septembre 2015 a débuté ce mardi 27 février 2018 à Ouagadougou. Plus de 80 personnes seront appelées à la barre pour répondre de divers chefs d’accusation. Un procès qui suscite beaucoup d’intérêts aussi bien au plan national qu’international. Xavier Lapeyre de Cabanes, Ambassadeur de France au Burkina, que nous avons rencontré au lancement de la première session ordinaire de l’année du Cadre sectoriel de dialogue « gouvernance économique », a indiqué suivre de « très près l’évolution du procès ». Lisez !

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Coup d’Etat manqué de 2015 : La France suit de très près le procès

Je suis ce procès de très près parce que c’est un moment important dans la vie démocratique du Burkina Faso. Il marque normalement la fin d’une période de transition qui a été parfois troublée, un peu agitée et dont la tentative de coup d’Etat, heureusement ratée, a été le moment le plus dramatique.

Ce procès est un moment important parce que le Burkina montre à lui-même mais aussi à la face du monde qu’il est une démocratie mure, qu’il est un Etat de droit avec une justice qui fonctionne. J’ai lu dans la presse que des gens se plaignaient parce que la justice prenait trop de temps pour boucler le dossier. Mais c’est normal que la justice prenne du temps. Parce que la justice, ce n’est pas l’émotion, c’est du travail sur les preuves, les éléments de compréhension du contexte, la qualification juridique des faits, les témoignages. Il y a énormément d’informations que les magistrats doivent recueillir pour mettre ensemble les faits et comprendre la vérité.

Un évènement aussi complexe que le coup d’Etat ne peut pas être compris en l’espace de quelques semaines par des magistrats fussent-ils excellents. Ce dont je ne doute pas d’ailleurs. C’est donc vraiment un moment important et je pense que le procès va durer longtemps parce qu’il y a beaucoup de prévenus et de témoins. Je pense que c’est un moment important qu’il faut suivre aussi bien pour les Burkinabè que pour les observateurs que nous sommes, nous, diplomates étrangers pour voir un petit peu quelle est l’évolution du procès et son dénouement.

Le procès est un moment important pour la transition du Burkina vers une complète démocratie. Au Burkina Faso comme dans la plupart des pays de la planète, la démocratie est imparfaite. C’est normal parce que c’est un régime humain. Et forcément comme les humains sont imparfaits, les régimes sont imparfaits aussi. Mais je trouve qu’il y a une marque très importante de la volonté que ce soit le droit qui décide et non pas le bon vouloir politique. C’est important et vous pouvez vraiment être fiers de vous.

Propos recueillis par Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 février à 15:43, par Le Faso d’abord
    En réponse à : Coup d’Etat manqué de 2015 : La France suit de très près le procès

    Il faut tout de même signaler que suivre de près et ingérence sont deux mots de sens différences. Toutefois, il ne faut pas perdre de vue le cas François COMPAORE qui dépend présentement assez de la FRANCE.

  • Le 27 février à 18:01, par Substance Grise
    En réponse à : Coup d’Etat manqué de 2015 : La France suit de très près le procès

    Excellence ;tout cela était évitable si la France avait réellement aider ses anciens pays colonisés á asseoir une vraie démocratie avec une bonne gouvernance.
    Mais comme les africains ne veulent pas s’assumer on va toujours vous utiliser les uns contre les autres .Ensuite on vous observe vous battre aprés avoir mis le feu.
    Tout cela est regretable pendant que les nombreux problemes de developpement se posent

    • Le 28 février à 08:58, par Del Piero
      En réponse à : Coup d’Etat manqué de 2015 : La France suit de très près le procès

      Et pourquoi donc la France aurait "réellement aider ses anciens pays colonisés à asseoir une vraie démocratie avec une bonne gouvernance" ? Ou on est indépendant ou on ne l’est pas, il faut choisir. Après c’est nous qui nous plaignons que la France se mêle de nos affaires et on hurle à la sorcière.

  • Le 28 février à 08:58, par Del Piero
    En réponse à : Coup d’Etat manqué de 2015 : La France suit de très près le procès

    Et pourquoi donc la France aurait "réellement aider ses anciens pays colonisés à asseoir une vraie démocratie avec une bonne gouvernance" ? Ou on est indépendant ou on ne l’est pas, il faut choisir. Après c’est nous qui nous plaignons que la France se mêle de nos affaires et on hurle à la sorcière.

  • Le 28 février à 10:35, par ouedraogo salif
    En réponse à : Coup d’Etat manqué de 2015 : La France suit de très près le procès

    Vous n’etes pas crédible ;
    D’abord Lors de la tentative de la modification de l’article 37 l’ambassadeur français à ouaga THIBAUT n’avait rien dit ;mais nous avons vu ce que l’ambassadeur américain TULINABO a fait pour aider le peuple burkinabé
    Ensuite lors du coup d’état THIBAUT a réagit en retard après que beaucoup d’ambassadeur aient condamné le coup de force ; la France n’est pas crédible ;
    Si le peuple n’avait pris ses responsabilités ; c’est DIENDERE qui serait notre président et la France comme d’habitude allait toujours collaborer avec ce filon
    Notre peuple dans son unité a formé un bloc en disant Non

    • Le 28 février à 11:24, par Bien dit !
      En réponse à : Coup d’Etat manqué de 2015 : La France suit de très près le procès

      Mr Ouedraogo Salif, ce que vous avez évoqué est clair comme eau de roche. Votre analyse est juste et sans detour. Grand merci à vous.
      Signé : L’Etalon Enragé.

    • Le 28 février à 14:51, par lewang
      En réponse à : Coup d’Etat manqué de 2015 : La France suit de très près le procès

      Bien dit mon frère. en fait la position de la France s’apparente au rapport de force. c’est le rapport de force du moment qui détermine sa position dans toutes les bisbilles en Afrique. Et comme on est éternel bébé on pense que la France vient pour soutenir. rien de tout ça, c’est blaguer tuer d’après les ivoiriens.

  • Le 28 février à 11:24, par Bien dit !
    En réponse à : Coup d’Etat manqué de 2015 : La France suit de très près le procès

    Mr Ouedraogo Salif, ce que vous avez évoqué est clair comme eau de roche. Votre analyse est juste et sans detour. Grand merci à vous.
    Signé : L’Etalon Enragé.

  • Le 28 février à 13:18, par Goulgoulé
    En réponse à : Coup d’Etat manqué de 2015 : La France suit de très près le procès

    Normal que la France doit suivre de très près le procès d’un de leur collaborateur, ayant bénéficier d’une des très hautes distinctions qui est la Légion d’Honneur. Si la France était cohérente, elle aurrait dû lui retirer cette distinction depuis son incarcération. Mais ayant miser sur de mauvais chevaux, elle va encore tenter de manigancer dans l’ombre pour éviter ce procès, de même que celui de tout le clan Compaoré qu’ils ont exfiltré et mis à l’abri. Pourquoi certain sont transférés à la CPI et d’autres sont protégé par la France, même quand leur peuple, au prix de sang, les renient ??? .

    La politique Française dévient de plus en plus incohérente, tant en Afrique, qu’au Moyen Orient. Pendant que la France prétend lutter contre le terrorisme au Mali, au Burkina ou au Niger, elle les soutien en Libye et en Syrie.
    Pendant que Al nosra, (Branche de Alqaida) tuait et semait la terreur sur les populations civils en Syrie, La France, par la voie de son diplomate L. Fabius, affirmait sur les média que "Al nosra fait du bon boulot en Syrie..., Pendant que l’Arabie Saoudi à la tête d’une cohalition bonbarde des populations civiles au Yemen, la France continue de les vendre des armes et minutions. Bref !

    Le Président Bachar Assad a eu bien raison d’écarter la France dans la résolution de la crise Syrienne, en précisant, que vous ne pouvez pas soutenir des Pseudo rebelles contre mon pays, et venir s’ingérer par la suite dans un processus de paix et de reconstruction.
    A la différence des Russes, qui ont été plus efficaces sur le terrain, et éviter que la Syrie ne devienne, la Lybie du Moyen Orient.

    A travers ses différentes bourdes, la diplomatie Francaise perd de plus en plus son influence sur le plan international, et la plupart de leurs politiciens vont faire la courbette auprès de Saoudiens ou des Quataris pour espérer quelques pétrodollar, quand du côté des ex-colonies les Djembé remplie de billets se font de plus en plus rare.

    N’oublions pas, "LA FRANCE N’A PAS D’AMIS, ELLE N’A QUE DES INTERETS"
    Ni Dieu, ni la France ne sauvera le Burkina. Seul l’intelligence et la stratégie des acteurs sociopolitiques pourront libérer la nation.

    Nan Lara, an Sara.

  • Le 28 février à 14:51, par lewang
    En réponse à : Coup d’Etat manqué de 2015 : La France suit de très près le procès

    Bien dit mon frère. en fait la position de la France s’apparente au rapport de force. c’est le rapport de force du moment qui détermine sa position dans toutes les bisbilles en Afrique. Et comme on est éternel bébé on pense que la France vient pour soutenir. rien de tout ça, c’est blaguer tuer d’après les ivoiriens.

  • Le 28 février à 15:12, par HUG
    En réponse à : Coup d’Etat manqué de 2015 : La France suit de très près le procès

    AH la France ? je me rappelle que après le coup d’état la fameuse radio Radio France Internationale (RFI) avait surnommé diendéré le nouveau HOMME FORT du BURKINA. Donc laissez nous en paix OK. Beaucoup diront que les propos de RFI n’engage pas la FRANCE mais moi je ne suis convaincu.

  • Le 28 février à 16:29, par Citoyen LAMBDA
    En réponse à : Coup d’Etat manqué de 2015 : La France suit de très près le procès

    Monsieur l’ambassadeur ,de quoi vous mêlez-vous ? Voilà des comportements de colonialistes invétérés . Imaginez-vous l’ambassadeur du BURKINA FASO dire qu’il suit avec attention un procès franco-français ? Cet ambassadeur s’exhibe un peu trop dans les affaires du BURKINA FASO et semble se croire tout permis . Attention Mr l’ambassadeur les peuples africains ne sont plus ceux des années 1960.

  • Le 28 février à 20:42, par KABACo
    En réponse à : Coup d’Etat manqué de 2015 : La France suit de très près le procès

    Justice pour Tariq Ramadan. Chez vous même la justice n’est pas crédible. Vous exportez toujours vos tares de façon sournoise et expresse. Vos intérêts sont nuisibles aux peuples des autres contrées. On ne peut vous empêcher de suivre de près mais on vous tient à l’œil...

  • Le 28 février à 21:22, par SOME
    En réponse à : Coup d’Etat manqué de 2015 : La France suit de très près le procès

    De quoi il se mele meme ? Qui veut son avis ? Qu’il nous dise s’il veut s’en préoccuper quia dit a M Sebag de donner ordre a Djendere de faire le coup d’etat en lui donnant toute la stratégie depuis la france.
    SOME

  • Le 29 mars à 16:22, par watt
    En réponse à : Coup d’Etat manqué de 2015 : La France suit de très près le procès

    "Ni Dieu, ni la France ne sauvera le Burkina. Seul l’intelligence et la stratégie des acteurs sociopolitiques pourront libérer la nation"
    Je valide, c’est ça qui est la vérité.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés