Putsch manqué du CND : L’audience de confirmation des charges renvoyée au 24 octobre 2017

LEFASO.NET | Par • vendredi 15 septembre 2017 à 02h56min

L’audience de confirmation des charges dans le cadre du coup d’Etat manqué du 16 septembre 2015 qui devait s’ouvrir ce jeudi 14 septembre au tribunal militaire, a finalement été renvoyée au 24 octobre 2017 à la demande des accusés.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Putsch manqué du CND : L’audience de confirmation des charges renvoyée au 24 octobre 2017

Ce report vise à permettre au Conseil constitutionnel de se prononcer sur la Constitutionnalité ou pas de conditions édictées par la Justice militaire pour faire appel de certaines décisions.

Ces conditions ont été jugées inconstitutionnelles par les avocats des 107 inculpés dans cette affaire.

Une autre audience, pour la mise en accusation, est prévue pour avoir lieu demain 15 septembre 2017. Mais les avocats comptent demander également le report de celle-ci pour laisser le temps au Conseil constitutionnel de se prononcer sur le problème soulevé par les conseils.

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 septembre à 12:46, par Temps de l’action
    En réponse à : Putsch manqué du CND : L’audience de confirmation des charges renvoyée au 24 octobre 2017

    Peut être que d’ici au 24 octobre la parenthèse chaotique ouverte le 30 octobre 2014 sera refermée pour le bonheur des Burkinabé

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 13:18, par HEMA. A
    En réponse à : Putsch manqué du CND : L’audience de confirmation des charges renvoyée au 24 octobre 2017

    Humm ! on vous suis, allons seulement. En 2016 on a dit fin Octobre , en 2017 fin Octobre , en 2018 ça sera quand svp Messieurs les juges. Faites pardon un jour hein !

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 15:42, par Patriote
    En réponse à : Putsch manqué du CND : L’audience de confirmation des charges renvoyée au 24 octobre 2017

    Les procedures judiciaires ne sont pas une partie de plaisir les gars, et meme s’il faut attendre 10 ans, on attendra. Observer le proces Gbagbo/ Charles ble et vous comprendrez.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 15:53, par mAAt
    En réponse à : Putsch manqué du CND : L’audience de confirmation des charges renvoyée au 24 octobre 2017

    Nons-lieu imaginaires, allègement de charges, libertés provisoires mouta-mouta, etc...Allons seulement. Blaise se croyait indétrônable, et nous connaissons tous le résultat. Avis à ces successeurs.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 16:42, par adolphe h
    En réponse à : Putsch manqué du CND : L’audience de confirmation des charges renvoyée au 24 octobre 2017

    de report en report est ce que ce proces aura lieu faites tout pour qu on puisse avoir un debut messieurs les juges

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 17:25, par ACHILLE DE TAPSOBA
    En réponse à : Putsch manqué du CND : L’audience de confirmation des charges renvoyée au 24 octobre 2017

    Hommage à nos Martyrs du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Franchement,les avocats des accusés ont toujours voulu boycotté les procès de l’insurrection populaire et du putsch car notre justice est fragile et très malade. La stratégie des conseils des accusés est bien connue jouer avec le temps pour effacer les preuves ou faire disparaitre les témoins oculaires. L’impunité a fait son lit dans le laxisme de l’État. On refuse de reconnaitre arrogamment qu’on a tué les enfants des autres se maintenir au pouvoir et la justice cautionne ces airs hautains des accusés et leurs conseils. Le véritable problème de la justice est son manque de fermeté et sa lenteur congénitale. Aucun bon procès depuis 30 ans ne s’est déroulé correctement. Au contraire ce sont des petits procès de complaisance ou décoratif pour berner le Brave Peuple.

    Les familles des victimes ont parfaitement raison s’agissant du tâtonnement de la justice. Les juges payés à coût de millions dorment tranquillement sur des dossiers de crimes de sang et économiques accordant massivement des libertés provisoires, des annulations de mandats d’arrêt ou des non lieu à la demande du régime actuel. Les bourreaux ou criminels parcourent le monde entier sans être inquiétés tout en se moquant cyniquement du Brave Peuple

    .
    Mrs les JUGES INTÈGRES, faites entrer les accusés. Nul n’est au dessus de la loi. Ne regardez pas les états émotionnels des accusés qui se passent toujours pour des victimes ou des anges. Soyez sereins, fermes et forts dans vos prise de décision. Ne cédez jamais aux chantages ou pressions des irréductibles partisans de l’impunité car des esprits maléfiques veulent subtilement saboter les procès. Votre honneur ou votre réputation est en jeu. Redorez votre blason(image) car le Brave Peuple ne vous fait plus confiance . De leurs tombes, nos Chers MARTYRS vous regardent. Nos Chers MARTYRS vous parlent chaque nuit,ils ont besoin de reposer éternellement après que les auteurs soient sanctionnés à la hauteur de leurs forfaits.
    Que la loi s’applique sans passion dans toute sa rigueur. L’impunité ne peut pas continuer pour les têtes couronnées de la galaxie Compaoré . Les familles des Martyrs dans une douleur atroce doivent connaitre ce qui s’est réellement passé entre 30 et 31 Octobre 2014 et le 15 Septembre 2015. Nous attendons de vous un sursaut d’orgueil . Dans ces procès, vous avez le devoir moral de réparer des cœurs profondément brisés(veuves, orphelins, les plus faibles, les plus vénérables). Que ces procès soient un enseignement pour tout Burkinabé quelque soit son rang politique, économique et social qu’il ne peut pas se permettre de tuer d’autres Burkinabés pour se maintenir au pouvoir ou pour accéder à un pouvoir quelconque.

    Nous restons inflexibles dans notre lutte contre l’impunité et la mal gouvernance

    La vérité triomphera sur le mal ou l’impunité(le mensonge) un jour

    A nos Martyrs qu’ils se reposent en paix. Que justice leur soit rendue rapidement

    Justice pour Norbert Zongo
    Justice pour Thomas Sankara
    Justice pour Salifou Nebié
    Justice pour David Ouèdraogo
    Justice pour Boukary Dabo

    Victoire toujours au Brave Peuple
    Vive la démocratie au Faso
    Vive le Brave Peuple Burkinabé

    Que LE SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons tous.Amen
    Paix et Succès à Tous les BURKINABES . Amen

    Achille De TAPSOBA le Bobolais

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 18:02, par Berè
    En réponse à : Putsch manqué du CND : L’audience de confirmation des charges renvoyée au 24 octobre 2017

    Je reste persuadé que de l’échec du putsch" salvateur "explique en partie les difficultés que le pays connaît depuis 2 ans.Terrorisme,cohésion sociale menacée, économie en berne....Bref.Il est temps de grandir car la crise au Faso est politique et son dénouement ne peut qu’être politique pas devant les tribunaux.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 19:46, par GRUEDEINKO
    En réponse à : Putsch manqué du CND : L’audience de confirmation des charges renvoyée au 24 octobre 2017

    Achille de tapsoba je tire mon chapau a toi pour ton intelligence. Ta vusion sur la justice consernant insurrection et le coup de etat. De CND.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 21:21, par Société civile
    En réponse à : Putsch manqué du CND : L’audience de confirmation des charges renvoyée au 24 octobre 2017

    "Une autre audience, pour la mise en accusation, est prévue pour avoir lieu demain 15 septembre 2017. Mais les avocats comptent demander également le report de celle-ci pour laisser le temps au Conseil constitutionnel de se prononcer sur le problème soulevé par les conseils". ne les laissez pas s’amuser avec nous chers juges, ces gens-là n’ont consulté ni avocat, ni cour constitutionnel pour leur coup d’état, les preuves sont les acteurs eux-mêmes, surtout que le principal acteur du coup d’état est connu du monde entier parce qu’il l’a lui-même déclaré : "mon plus grand tord est d’avoir fait ce coup d’état", chers juges quelles preuves attendez-vous encore, ou bien vous êtes...

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 07:17, par Gringo
    En réponse à : Putsch manqué du CND : L’audience de confirmation des charges renvoyée au 24 octobre 2017

    J’AI vécu de façon consciente l’histoire du Burkina depuis 1980 et je voudrais dire aux burkinabé de rester optimiste car de par ma petite expérience et ce que j’ai pu observer tous nous serons témoin de la desce aux enfers de tous ceux qui nous ont faits souffrir et ceux qui s’entêtent à le faire.Politicien,juge corrompus,avocats immoraux.Aujourd’hui les bourreaux font tout pour échapper à la justice avec notre argent qu’ ils ont volé.Ce n’est pas grave.On vous verra ici payer lentement mais ça sera dure.Peuple burkinabé la justice DIVINE arrive.Sèche tes larmes.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 10:46, par yat
    En réponse à : Putsch manqué du CND : L’audience de confirmation des charges renvoyée au 24 octobre 2017

    ON NE PARLE PLUS DE L AFFAIRE DABO BOUKARY DE PEUR D’ENCHAINER LES TOMBES DES AUTEURS ;

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 11:38, par neya boukari
    En réponse à : Putsch manqué du CND : L’audience de confirmation des charges renvoyée au 24 octobre 2017

    Je veux juste savoir quel temps , quelle chance et quelle justice Diendéré et Blaise Compaoré ont donné aux LINGANI, ZONGO et autres.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés