Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

Planet’Ere 3 : La touche du Burkina

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Planet’ERE3 • • mercredi 15 juin 2005 à 07h09min

Ouagadougou s’apprête à accueillir la troisième rencontre internationale dénommée Planet’Ere, du 18 au 26 juillet prochain. Pour parler de ce forum, le comité d’organisation a rencontré les hommes de médias le lundi 13 juin 2005 au parc Bangr Wéoogo.

En 1997, sur l’initiative de l’Association québécoise pour la promotion de l’éducation relative à l’environnement (AQPERE) et de la Centrale syndicale du Québec (CSQ) se tenait le premier forum international francophone de l’éducation relative à l’environnement.

Cette première édition de Planet’Ere avait regroupé 750 participants qui ont perçu ce type de rencontre comme l’une des principales voix de la conscience environnementale sur la planète.

D’où la nécessité de maintenir les liens entre eux, dans le cadre d’un réseau. Par la suite, en 2001, du 18 au 28 novembre, le Collectif français pour l’éducation à l’environnement (CFEE) prenait le relais en organisant Planet’Ere 2. Ce forum a regroupé environ 1 500 participants de 42 pays.

L’ONG Planet’Ere est née. Les organisateurs des deux premiers fora ont constitué un comité consultatif international Planet’Ere qui a permis de donner une dimension réellement internationale aux rencontres. Ce comité consultatif a travaillé à la création de l’ONG international francophone Planet’Ere le 16 avril 2004 à l’issue d’une assemblée générale tenue au Muséum national d’histoire naturelle de Paris et lors de laquelle étaient présents 74 participants venus de 19 pays. Un Conseil d’administration de 27 membres (dont le Burkina Faso) et un bureau de 9 membres ont été mis en place.

Montréal a été alors désigné pour abriter le siège de l’ONG et en assurer le secrétariat général.

Un des faits marquants de la rencontre du 16 avril 2004 est la décision de l’Assemblée générale d’organiser en 2005 Planet’Ere 3 en Afrique. Et c’est la candidature du Burkina Faso, portée par le Fondation Nature et Vie, qui a été retenue. Selon la présidente de Nature et Vie, Mme Kadidiatou Yonli/Zerbo, ce qui a pesé pour le choix du Burkina Faso est d’abord la présence d’importants réseaux d’acteurs forts dans le domaine de la gestion de l’environnement. Ensuite l’engagement ferme de l’Etat à soutenir l’organisation de Planet’Ere 3.

Le Burkina, qui représente l’Afrique en accueillant la troisième édition de Planet’Ere du 18 au 26 juillet 2005, a la lourde charge de relever le défi qu’est le reconnaissance de l’éducation à l’environnement par les Etats.

Pour faire découvrir les contours de ce forum de Ouagadougou, le Comité d’organisation de Planet’Ere 3 a donné une conférence de presse le lundi 13 juin dernier, dans l’enceinte du parc Bangr Wéoogo. Cette rencontre a permis au président du comité d’organisation, Oumar Ouédraogo, et à ses collègues des différentes commissions, assistés de la présidente de la Fondation Nature et Vie, Kadidiatou Yonli, de donner le contenu de cette rencontre.

Ainsi, après l’accueil des participants (1 500 sont attendus) les 16 et 17 juillet, les travaux se dérouleront en deux phases : une sortie d’observation et de découverte des pratiques éducatives dans les 13 régions, étayée par des ateliers thématiques autour de 14 pôles de réflexion ; et une restitution des travaux en province et des ateliers thématiques. En marge du forum, il sera organisé une foire où seront exposés, entre autres produits, des créations artistiques issues de la récupération des matières suivantes : plastique, tissu, ferraille, papier, aluminium, bois et tout autre objet artistique mettant en exergue les valeurs environnementales et la protection de la nature.

Les objectifs visés par Planet’Ere 3, dont le thème est "Enjeux, mécanismes et stratégies d’éducation à l’environnement (2005-2014) pour un monde responsable, équitable et éco-citoyen", sont entre autres, la promotion de l’éducation environnementale aux niveaux national, régional et international ; le développement de projets et de pratiques innovantes ; la sensibilisation des décideurs et des acteurs à l’intérêt de l’éducation à l’environnement.

Agnan Kayorgo
L’Observateur

P.-S.

voir le site web : http://www.planetere3.bf/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés