Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

LEFASO.NET | Par Moussa DIALLO • mardi 11 avril 2017 à 23h15min

Dans le cadre de l’examen du projet de loi portant régime pénitentiaire au Burkina Faso, la Commission des affaires générales, institutionnelles et des droits humains (CAGIDH) a effectué des missions d’information dont une à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA). Là-bas, même si les députés n’ont pas eu l’autorisation formelle d’échanger avec les détenus, le Général Gilbert Diendéré a pu faire passer son coup de gueule. Au cours de la séance plénière consacré à l’adoption du projet de loi sus cité, le 10 avril 2017, le président de la CAGIDH, répondant à une question d’un député, a tenu à préciser ce qui s’est réellement passé. Ci-après les explications de Jacob Ouédraogo.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

« Merci pour cette question parce que ça va permettre de situer l’opinion. Beaucoup de choses ont été dites, la presse s’en est saisie, les réseaux sociaux en ont fait leurs choux gras. En réalité qu’est-ce qui s’est passé ? Lorsque nous sommes allés au niveau de la Maison d’arrêt et de correction des armées, comme nous l’avons fait au niveau des autres lieux de détention, naturellement on a été reçus par le régisseur, le maître des lieux. Celui-ci, tout en nous souhaitant la bienvenue nous a fait observer que nous avons la possibilité de visiter les locaux, d’avoir un entretien avec le personnel pénitentiaire.

La seule difficulté qu’il y a, c’est que notre correspondance relative à la visite est parvenue avec un retard au niveau de la justice militaire. Ce qui fait que le juge ou l’autorité compétente n’a pas pu décerner une autorisation formelle de communiquer avec les détenus.

Donc, ils nous permettent de visiter les locaux, d’accomplir notre agenda sauf d’avoir un entretien avec les détenus. Naturellement, c’était gênant. Mais nous y sommes déjà, il fallait le faire, mais il faut aussi respecter cette consigne parce que c’est une œuvre de justice, il faut respecter les consignes et c’est ce que nous avons fait. Tout s’est bien passé sauf au niveau des locaux où était détenu le Général Gilbert Diendéré.

Lorsque nous sommes arrivés au lieu où le Général Diendiéré était présent, il était avec ses codétenus ; le régisseur de la prison nous a introduits en disant au Général et aux autres que nous sommes là pour visiter les locaux, les lieux de détention, avoir un entretien avec le personnel et il a rappelé la consigne qu’il n’était pas possible pour les députés d’avoir un entretien avec les détenus.

Ce sur quoi, le Général Diendéré a pris immédiatement la parole pour dire qu’effectivement c’est bien dommage dans ces conditions. Quand il a appris que les députés allaient leur rendre visite, il était vraiment content, mais lorsqu’on dit de ne pas communiquer, c’est quand même un manque à gagner. Néanmoins, il tient à nous dire ceci : il a suivi une émission au niveau de la télévision et il s’indigne du fait que le ministre de la sécurité aurait traité l’ex-RSP de milice. Ces propos se sont cantonnés à cela. Il a exprimé son indignation, son désaccord par rapport à une telle attitude et pour lui, ça peut décourager les éléments qui sont en train de combattre, etc. Donc, véritablement, ses propos se sont tenus à là, il n’a pas fait d’autres développements.

Nous avons vu dans la presse qu’il s’en est pris à Simon Compaoré ou à Salif Diallo… Véritablement, tous ces commentaires relèvent de l’imagination pure et simple de leurs auteurs. En tout cas, il n’en a pas parlé. Il s’est plaint de cela et il avait en sa possession aussi des documents, il nous a exhibé le décret portant création du RSP et un autre décret qui modifiait le premier décret, donc deux copies de décrets qu’il a tenus à remettre à la délégation. Voilà très succinctement ce qui s’est passé.

C’est peut-être une occasion d’interpeller aussi la presse pour qu’elle soit beaucoup plus professionnelle parce que par la suite, nous avons vu des journaux qui se sont confondus en excuses pour dire que ce n’était pas comme ça, ce n’était pas un tel.

Je pense qu’il faut faire preuve de professionnalisme. Il ne faut pas nous envoyer, pour nos travaux-là, des apprentis journalistes parce que nous ne sommes pas des apprentis députés. Il faut vraiment mettre du sérieux lorsqu’on traite des évènements.

C’est dommage que ça ait pris une telle proportion, mais voilà ce qui s’est passé réellement et évidemment nous avons pris acte et nous nous sommes retirés ».

Propos recueillis par Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 12 avril à 00:32, par assi
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    pourquoi vous ete surpris il suffit de parcourir les articles de presse du burkina pour etre situe sur le degre de partialite et de militantisme de la majorite des journalistes au burkina

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 05:59, par le démocrate
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    les décrets de création du RSP existent mais ce corps s’est mué en milice et en une armée dans l’armée. Ce corps a exécuté des missions d’élimination physique d’un bon nombre de nos concitoyens.Il a aussi montré son vrai visage pendant la transition en la perturbant au gré de ses humeurs et surtout en perpétrant un coup d’état que le peuple et le reste de l’armé ont fait échouer. Le Général en était le chef agissant en politicien et pas en militaire dont le statut l’en empêchait ?,

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 06:34, par PAK
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    Honorable Député, veuillez respecter votre rang et ne traitez pas les membres d’autres corps qui sont venus pour faire un travail d"APPRENTIS". Autant, je refuse qu’on appelle des Députés du Burkina des "APPRENTIS DÉPUTÉS", autant je refuse qu’un "DÉPUTÉ" comme vous qualifie certains de la Presse d’"APPRENTIS". Ce qui a été dit dans la presse n’était pas tout faux. Vous étiez à la MACA, c’était une vérité. M. Gilbert GIDIENRE s’est plaint des propos du ministre de la défense devant l’hémicycle avec preuve de la création par décret à l’appui, là également c’est une autre vérité. C’est la Presse qui nous l’a dit et nous vous. Nous avons relevé qu’effectivement, certains du corps se sont comportés en milice après la création mais que le Ministre de la Défense qui appelle à la mobilisation générale de l’opinion contre cette guerre que nous menons ne doit pas lui-même démoraliser une partie des éléments du RSP au front présentement. Moi-même j’avais relevé que d’aucuns parmi eux sont affectés au RPC, au RIC (...) dont nous connaissons leur force de frappe dans la lutte actuelle. M. le Député, heureusement que beaucoup de Députés sont assez courtois dans leur propos, font preuve d’humilité et évitent d’être vous. L’école d"APPRENTISSAGE" ne doit pas être négligé par vous sauf si vous manquez de modestie pour apprendre car on perçoit vos limites dans vos propos.

    Répondre à ce message

    • Le 12 avril à 07:31, par Kô-tigui
      En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

      Monsieur PAK !
      Si vous n’êtes pas professionnel, acceptez qu’on vous le dise. Qu’Est-ce que nous n’avons pas entendu ? Tout sauf du journalisme ! Ce n’est pas faux. Vous rapportez des choses et vous en faites un développement comme si vous y étiez. Si vous êtes professionnel, vous déclinez votre identité et laissez les autres apprécier !
      Drôle de courtoisie que vous réclamez !!!
      Basta

      Répondre à ce message

      • Le 12 avril à 14:34, par PAK
        En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

        M. Kô-tigui,
        Je pense que toi comme l’honorable député, vous avez le même problème. Seuls ceux qui font rien ne se trompent. Que celui qui ne s’est jamais trompé lève le doigt ! Ayez un minimum d’humilité. "Sans passion" apporte des informations intéressantes au débat. Je n’ai pas eu l’honneur d’être un journaliste mais je respecte ce corps dans lequel des personnes se battent pour mettre l’information à notre disposition. Ce forum qui nous permet de nous écrire est le produit de l’un d’entre eux. Quelle vertu vous incarnez pour juger et ternir l’image des autres. Un minimum de sagesse vous sera un bon remède !

        Répondre à ce message

        • Le 13 avril à 06:00, par Hamane
          En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

          PAK, vous avez écrit ceci : " Ce qui a été dit dans la presse n’était pas tout faux. Vous étiez à la MACA, c’était une vérité. M. Gilbert GIDIENRE s’est plaint des propos du ministre de la défense devant l’hémicycle avec preuve de la création par décret à l’appui, là également c’est une autre vérité." pouvez vous simplement nous donner la preuve par A+B que DIendéré s’est indigné où tirez vous simplement votre preuve du fait qu’un journaliste ou une presse a écrit cela. Ceux qui disent que DIendéré s’est plaint doivent apporter la preuve en non se contenter de le dire. Quand ont dit qu’un journaliste n’est pas professionnel ça veut dire simplement qu’il n’est pas à la hauteur, il n’a pas l’expérience ou les qualité rédactionnelles. Aussi, un professionnel, c’est celui qui a appris le metier qu’il exrce dans une école, auprès de formateurs qualifiés autour d’un programme de formation validé par des pairs formateur et que les formateurs sont reconnus par la société comme qualifiés pour former dans ce domaine. les journalistes formés dans les écoles sont souvent à un haut niveau et n’ont pas toujours le temps d’être dans les salles de séminaires pour les reportage. Beaucoup de "journalistes" participants à ces genres de missions, séminaires, etc ont appris leur métier sur le tas et ne sont pas des professionnels. Aussi, le profession vit principalement de son métier.

          Répondre à ce message

    • Le 12 avril à 08:39, par Paligba
      En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

      Ainsi donc le ministre de la défense a tenu des propos devant l’hémicycle.

      Répondre à ce message

    • Le 12 avril à 09:29, par Sawadogo
      En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

      Mr PAK, le journalisme se doit etre un corqs aussi sensible que la Santé, tant les informations distillées à longueur de journée peuvent avoir des conséquences graves sur l’honneur, la dignité, bref la vie de quelqu’un. Malheureusement, Les journalistes, tél qu’on les voit, aujourd’hui sont friands de buzz, d’info, de rumeurs. dire qu’Il ya des journalistes qui ne sont pas professionnels, c’est faire injure à personne. En la matière, La proportion des incompétents et apprentis est constante d’un corps à un autre, bien attendu y compris l’assemblée nationale. Toutefois, je dois dire que le non professionnalisme en journalisme, eu égard à la spécificité du corps doit être combattu, car il y va de l’honneur de personnes physiques ou morales mises en cause.

      Répondre à ce message

    • Le 12 avril à 10:25, par Sans passion
      En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

      PAK, je pense que si le député parle de journalistes apprentis, c’est bel et bien un des journaux qui s’est excusé en disant que leur écrit venait d’un stagiaire. c’est en réponse à ce journal que le députe a parlé d’apprentis. Le journalisme aussi, c’est chercher à savoir pourquoi un tel a dit cela et non s’attaquer à la personne. si un stagiaire est envoyé pour un travail, il faut au moins qu’un expérimenté approuve son travail surtout si cela doit être publier. Merci pour votre comprehension

      Répondre à ce message

      • Le 12 avril à 19:02, par PAK
        En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

        M. Kô-tigui,
        Je pense que toi comme l’honorable député, vous avez le même problème. Seuls ceux qui ne font rien ne se trompent pas. Que celui qui ne s’est jamais trompé lève le doigt ! Ayez un minimum d’humilité. "Sans passion" apporte des informations intéressantes au débat. Je n’ai pas eu l’honneur d’être un journaliste mais je respecte ce corps dans lequel des personnes se battent pour mettre l’information à notre disposition. Ce forum qui nous permet de nous écrire est le produit de l’un d’entre eux. Quelle vertu vous incarnez pour juger et ternir l’image des autres. Un minimum de sagesse vous sera un bon remède !

        Répondre à ce message

    • Le 13 avril à 09:25, par moi
      En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

      cher compatriote mois je suis tout a fait d’accord avec vous mais il ya une chose peut etre que vous oubliez c’est que en réalité la majeur partie des médias n’ont pas traité le sujet dans le bon sens. alors la presse c’est l’oreille et les yeux du peuple. moi je crois que si c’est bon il faut louer et quant c’est un peu gauche il faut également notifier afin qu’on puisse etre sur la meme longueur d’onde merci.

      Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 06:36, par YIRMOAGA
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    Les archives de l’ex-RSP se trouvent à la MACA donc ? On dit que les élus ne doivent pas communiquer avec les détenus, mais ils peuvent recevoir des documents pour quel but ?
    Combien d’unités ont été créées et dissoutes sans bruit ? Récemment l’ETIR de Kamboinsé, le BIA, la GIGN sous le CMRPN, Le fameux RIA sous le CMRPN,le CNEC sous Sankara, etc etc ?Toutes ces unités ont été célébrés à un moment de leur gloire sans un passé sombre tel que le RSP a laissé ?
    Qu’est ce qui peut décourager les éléments ? Y a plus à dire mes éléments dèh ? C’est fini et ont passe à l’avenir nouveau ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 06:37, par sidwaya sorgho gomi
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    Voici ce qu’a voulu dire en réalité le fameux général au sujet des propos de Simon COMPAORE :

    "même si le RSP fonctionnait comme une milice de Blaise COMPAORE il ne faut pas le dire tout haut parce que cela pourrait décourager les ex éléments RSP engagés dans la lutte contre les djihadistes".

    Sinon mon fameux général sait très bien et mieux que quiconque, que même créé par décret signé de plusieurs ministres et du président du Faso, le RSP ne fonctionnait pas du tout comme tout autre régiment de l’armée burkinabé. Le fonctionnement du RSP est à tout fait comparable à celle d’une milice.

    Mon général dites nous pourquoi vous n’aviez évolué qu’au sein du RSP durant toute votre carrière militaire (tous vos galons ont été acquis au sein de ce régiment) ? Combien sont-ils les officiers et sous officiers ou homme du rang qui sont dans votre situation ?

    Les ex éléments RSP doivent comprendre que leur survie sur le plan militaire et social réside dans leur capacité à s’amender (pour une faute qui ne leur incombe pas individuellement) et à s’adapter aux conditions générales de l’armée burkinabé. Tant pis pour ceux qui ne l’auraient pas compris et qui seraient tenter de se décourager par des propos du type de ceux tenus par Simon COMPAORE. Il me semble que c’est du devoir de l’armée de sensibiliser ces ex éléments RSP sur la délicatesse de leur situation et sur le comportement qui devrait être le leur.

    Si le RSP avait été un régiment foudre de guerre avec des hauts faits d’armes, aujourd’hui aucun ex éléments RSP ne s’offusqueraient qu’on évoque cela à tout bout de champ. Au contraire ils en seraient fiers y compris mon fameux général.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 07:48, par David
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    Le général Gilbert Diendéré se fait l’avocat du diable en ce qui concerne l’ex Régiment de la Sécurité Présidentielle (RSP) dont il était le chef de l’état major particulier. S’il rejette la qualificatif de milice de ce corps militaire, qu’il sache que les agissements criminels et antirépublicains du RSP ont fait de lui une milice de fait. Même si officiellement les textes de création du RSP ne mentionnent nulle part qu’il s’agit d’une milice, ce sont les faits qui confirment cela. Beaucoup de citoyens burkinabè ont souffert de la barbarie du RSP, d’autres en sont morts comme David Ouédraogo, Norbert Zongo etc. Simon Compaoré fait partie également des citoyens qui ont pâti des affres du RSP lors du putsch du 15 septembre 2015 perpétré par cette milice acquise à la cause de Diendéré. En effet, des éléments du RSP ont saccagé le domicile de Simon Compaoré. Une armée républicaine ne violente pas de la sorte des citoyens qu’elle est censée protéger. Ce sont des milices à l’instar des Ninjas et Cobras du Congo qui se comportent ainsi et le RSP en faisait autant sinon pire. Le général Diendéré doit savoir que si l’on demandait des témoignages publics sur des exactions du RSP, il verrait quasiment une révolte populaire contre ce tristement célèbre RSP qui constituait une armée dans une armée, un fait aussi décrié par l’armée régulière.

    Répondre à ce message

    • Le 12 avril à 09:20, par pataamleukré
      En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

      Seuls certains ex RSP peuvent vouloir le défendre,et ça on le comprend même si personne ne sera pas d’accord.
      Même permis leurs frères d’arme des autres régiments on est pas sûr d’en trouver qui feront ses éloges.(Gaspard s’il était sorti indemne de son accident n’allait surement pas me démentir)

      Répondre à ce message

    • Le 12 avril à 21:01, par Decré
      En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

      Mon général, la Gestapo a aussi été créé par décret. n’empêche que comme votre RSP ce soit aussi une milice. Même si l’armée nationale se mettait à servir des intérêts particuliers comme le faisait votre milice, nous dirons d’elle aussi qu’elle est une milice. Heureusement que notre armée n’est pas une milice comme votre défunt RSP. Ce n’est pas la paperasse qui compte mais le comportement.

      Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 07:57, par Communiqués #
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    Communiqué #1 : Le RSP est dissout conformément à ses pratiques mafieuses et assassines.
    Communiqué #2 : Le général specialisé dans les coups d’Etat depuis 1983 et les perturbations des Conseils de ministres sous la Transition est bouclé à la MACA sans possibilité de parler même à un député ni de suivre la télé.
    Communiqué #3 : Les adjudants, adjudant-chefs, adjudant-chef-majors et autres qui ont séquestré notre M’Bâ Michel et ses ministres sont detenus à la MACA sans possibilité de visite ni de jugement pour faute très très grave non pardonnable.
    Communiqué #4 : Les autres éléments du RSP qui se sont comportés en militaires démocrates et republicains sont reversés dans les autres corps de l’armée.
    Communiqué #5 : Un militaire sans formation civique, est un criminel en puissance.

    Ouagadougou, le 12 avril 2017
    Le Conseil National pour la Defense de la Democratie et de l’Insurrection (CNDDI).

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 08:11, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    ‘’Je pense qu’il faut faire preuve de professionnalisme. Il ne faut pas nous envoyer, pour nos travaux-là, des apprentis journalistes parce que nous ne sommes pas des apprentis députés’’.

    - Mr le député, vous êtes bel et bien des apprentis députés, c’est pourquoi tu parles mal ainsi comme au temps où tu étais un militant inconditionnel du CDP de Blaise Compaoré et son etit-frère ! Surtout toi Jacob ! Il y a longtemps que tu déambules dans les allées du pouvoir : Haut-Commissaire plusieurs fois, Gouverneur, Député plusieurs fois. Il n’y en a que pour toi ! C’est même suspect et il est temps de quitter la scène et laisser la place à d’autres plus jeunes. Et puis pourquoi tu ne dis pas tout ? Le général aurai ajouté que le décret de création du RSP a été signé par Blaise Compaoré et votre actuel président Roch Marc-Christian Kaboré quand il était premier ministre.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 12 avril à 10:58, par Noaga
      En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

      La jalousie et la rancœur finiront par emporté ce monsieur.

      Répondre à ce message

    • Le 12 avril à 12:11, par Karfolo
      En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

      Je voudrais également soulever, Le caractère populiste d’une telle visite. Tenez des représentants du peuple, des députés en mission dans les lieux de détentions et on vous interdit de communiquer avec les détenus ? Ou se trouve l’indépendance des pouvoirs ? Si La justice militaire se croit au dessus de nos élus nationaux, alors là il est grand temps de recadrer Les choses dans ce pays. Je demande aux députés d’Éviter d’aller regarder Les prisonniers comme des objets de cirque. Quelque soit la prison au BURKINA Faso on ne doit interdire à un député en mission d’échanger avec un détenu. Ce qui sont en prison aujourd’hui. Jadis hommes forts ne savaient pas qu’ils allaient un jour y passer des nuits. Ceux qui nous gouvernent aujourd’hui y lise aussi laussi leur avenir. Ca n’arrive pas qu’aux autres.

      Répondre à ce message

      • Le 12 avril à 14:21, par Sonia
        En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

        Cher Karfalo !

        Entièrement d’accord avec votre dernière remarque. Toutefois, je trouve ici même l’expression de la séparation des pouvoirs. En effet, la justice militaire (le pouvoir judiciaire) a instruit de ne pas communiquer avec des citoyens en instance de jugement, dont certains pour des présomptions de faits graves. Ceci, certainement pour ne pas interférer sur le cours du traitement de ces probables jugements.
        La délégation parlementaire n’avait donc pas à communiqué avec qui que ce soit, à fortiori prendre des documents.
        C’est le non respect de cette consigne qui est le lit de cette polémique.
        j’ajoute que cette délégation au cours de sa mission était sous la protection du ministère de la sécurité (pouvoir exécutif).

        Bien à vous.

        Sonia.

        Répondre à ce message

    • Le 12 avril à 14:04, par Noisybi
      En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

      La précision que vous avez (sûrement) inventé, parce que n’apparaissant pas dans cet article, ne salit en rien le Président ROCK si ce que vous voulez insinuer. Ce qui est même très évident.
      Tu veux dire que le contenu du décret précise que l’ex RSP était fondé à réprimer les burkinabé ? Éclaire nous.
      Rappel toi que ce ne fut pas pas le seul document qu’ils ont cosigné comme le prévoit la loi et surtout . , même si Blaise n’est plus là, plus de 50% de décrets qui s’appliquent au quotidien au citoyen burkinabé porte encore sa signature. Koro de mes deux, respecte le président et les autorités, même si elles n’en ont cure surtout que tu n’es point un exemple.
      le député à raison, ce journaliste est un amateur, un stagiaire et sa rédaction s’est excusée. Il n’y a que toi qui apprécie la médiocrité en plus de spéculer : le général aurai ajouté....... Tu y étais ? De qui le tiens-tu ?
      Question : y’a quoi dans jalousie ? Réponse : y’a rien dans jalousie koro. RIEN de RIEN.
      un vrai croulant, ce type. Jaloux et mesquin avec ça.

      Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 08:25, par Thién
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    Chers députés, vous êtes responsables de cette bévue à travers votre inconséquence !
    Vous avez été informés que vous n’avez pas un permis de communiquer. Alors pourquoi cet échange avec diendéré ? Pourquoi l’avez vous laisser s’exprimer malgré tout ? Est-ce parce qu’il est général et qu’il est toujours craint ? Vous aurez pu l’interrompre en lui signifiant que vous n’avez pas un droit de communiquer !
    Ensuite pourquoi il vous tend des documents et vous les prenez ? Etiez vous là-bas pour cela ?
    Ne venez donc pas nous dire que vous êtes des députés professionnels si vous avez prêté le flanc et communiqué sans autorisation ! Vous avez failli et vous devez l’admettre, un point un trait !

    Répondre à ce message

    • Le 12 avril à 09:45, par Zemosse
      En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

      Pertinente remarque. Des députés chevronnés devraient respecter la consigne donnée -.votre comportement donne la preuve que vous êtes effectivement des députés "apprentis " et non des deputes "mouton". Le général qui s’était préparé , vous à piégé , et si vous étiez de vrais députés aguerris ,vous auriez évité ce piège de Diendere,

      Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 08:27, par sheiky
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    Le Gl se chatouille pour rire. On se rappelle que l’une des décisions qui avait précipité le drame du 15 octobre 1987 c’est quand le conseil des ministres a entériné la création de la FIMATS avec la fameuse phrase de Ernest Nongma, à peu près, "on s’est occupé de nos ennemis, maintenant on doit s’occuper de nos amis.
    Après cela, le régime a fait pire en transformant le CNEC en vrai milice politique au service de Blaise et de son pouvoir.
    Un non événement...

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 08:29, par Omso
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    GRAND MERCI A VOUS MON GENERAL, EFFECTIVEMENT SIMON COMPAORE A TRAITE DE MILICE LE RSP.
    CE K JE VOUDRAIS SAVOIR C’EST DEPUIS KAN LE RSP EST DEVENU MILICE POUR SIMON COMPAORE ? CAR EN CE K JE SACHE ; IL ETAIT UN PARTISANT FERME DU RSP EN SON TEMPS. C’EST EGALEMENT LE RSP K’IL REGARDAIT POUR PARLER BETEMENT NON ! SON PRINCIPAL DEFENSEUR A L’EPOQUE ETAIT LE RSP ET AUJOURD’HUI TU VIENS NOUS PARLER DE MILICE.
    MON GENERAL K LE BON DIEU VOUS SOUTIENNE CAR TOT OU TARD LA VERITE TRIOMPHERA.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 08:39, par badini
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    LE GRAND MAITRE GILBERT OUEDRAOGO !!!!! Un yadéga n’est jamais aussi caméléon. Tu ne couteras plus cher politiquement ; du reste tu devais etre un des codétenus de Djendjeré. Les éléments de l’ex RSP seront découragés par les propos de Simon !! Djendjeré a osé dire ça ? Très bien !!! ils n’ont qu’à goupiller la sécurité de leurs armes et aller chercher un grand arbre très ombragé et se coucher sous son ombre et dormir. Le chien de Malam Dicko s’en réjouira. Déjà qu’ils ne sont pas poursuivis par la justice parce qu’ ayant simplement exécuté des ordres de leurs maitres enragés, ils ont intérêt à rester vigilants dans les rangs. Ngaw dèh !!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 08:46, par Omso
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    YIRMOAGA, LE CNEC N’EST PAS ET N’A JAMAIS ETE UNE UNITE DE L’ARMEE BURKINABE. C’EST UN CENTRE DE FORMATION COMME SON NOM L’INDIK CENTRE NATIONAL D’ENTRAINEMENT COMMANDO ET BASE A PO. LE RIA EXISTE TOUJOURS. PARLANT D’UNITE DISSOUTE ; TU POURRAS CITER EN COMPLEMENT LE CITAP KI ETAIT UNE FORCE SPECIALE.

    Répondre à ce message

    • Le 13 avril à 12:03, par YIRMOAGA
      En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

      Mon frère OSMO, je te fais un rappel historique ? Pendant la guerre de 74, le jeune LTN Sankara a constitué une unité commando basée au Nord, Diguèl Nassoumbou etc. Vu sa fougue, il a opéré une percée sur le territoire Malien, faisant une représaille dans les rangs de l’ennemi. Pour éviter des incidents, son unité fut transférée à PÔ , mission former un centre d’entrainement loin de la frontière du Mlali. Donc le CNEC est une unité militaire avec des missions de formation. J’en sais peut être mieux.

      Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 08:47, par TANGA
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    Journalistes yaalsés !!!
    Oui il faut le dire comme cela si vous refusez de reconnaitre qu’il y a eu des non professionnels dans vos rangs.
    On demande des excuses quand on a fauté ; vous avez fauté et donc avez demandé des excuses. Messieurs les journalistes qui ne sont pas d’accord et leurs supporteurs, combien de personnes avez vous envoyé en prison (ex NANA Tiibo) ?
    Osez travailler à se parfaire et savoir faire son boulot. point c’est ce que nous applaudirons. Si non avec le système de va vite à l’info sans chercher à comprendre et l’autre système :’’Oui salissons le’’, c’est vous qui mettrez le feu au pays.
    Sachez que si un jour ça chauffe à cause de vous, vous ne pourrez pas fuir car trop chargés et trop visibles avec votre matériel.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 09:07, par caca
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    Le Burkina actuel est gouverné par des brigands et des meurtriers. Je préfère la dictature de Blaise Compaoré ou les citoyens vivaient en paix que le régime actuel qui est une contrefaçon de la démocratie.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 09:36, par titi
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    caca peut rejoindre blaise compaore en cote d’ivoire. nous sommes satisfait de l’avoir chassé

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 09:43, par joel
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    Un milicien, même s’il est en taule il n admettra pas avoir appartenu à une milice. Donc on comprend le général félon.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 10:00, par dannys
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    bonjour a tous.toute mes excuses pour se que mon mssge pourai etre mal prie ou mal compris. lui au moin le general diendre il a ose dire en son temps c’t moi et personne d’autre je parle au moment du coup d’etat.il a encore affirme que le seul tors qui a fait au peuple du burkina c’t d’avoir fait se coup.je ne suis pas en train de le defendre ni de joue a l’avocat du diable loin de moi l’idee nous somme tous responsable de qlqch dans cette vie.ouvre bien les yeux ceux qui nous gouverne.c’t pas les meme qui fetaient ya 20 ans en arriere leurs 14 eme milliars sa s’appel quoi ??? sa ?et aujourd’hui peut etre que leurs milliars sais quoitriplee,et sur le do de qui de nous il se sucre leurs compte et nous on meur tranquillement.dite leur svp de nous dire la provenance de ses milliars pendant que le sitoyen lamda comme nous nous s’oufront,sa s’apelle crime economique grave meme tres grave surtou au burkina ou ya des eleves qui font des cours sous payason le palu tue l’hopital yalgado pas accesible a tou le monde et je passe la liste est trop longue ecoute.....toute mes excuse encore si je heurt la sensibilite d’un de mes frere.ou soeur.ceux qui nous gouverne en se moment nous voile la face.il ne fond pas mieux il on eu peur et se sont range du cote du peuple a temps.mais l’histoire les atraperas je sius sur tous se paie ici bat.salutations.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 10:19, par Le Nahouri
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    Nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes. Honorable, étiez vous obligé d’echanger avec le général malgré les consignes ? oubien vous a t il impressionné ? Monsieur le regisseur vous etes en partie responsable en laissant les deputes bafouer les consignes.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 10:26, par YELKOUNI Pakindsama
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    Si DJENGUERE S’indigne des propos du ministre de la justice , cela nous conforte dans ce que nous pensons de lui ; et si le RSP est un pure produit de DJENDERE , mon conseil pour lui c’est de rendre grâce à Dieu pour lui avoir préservée la vi, car nos enfants son morts à cause de ses idées machiavéliques . Il à plutôt intérêt à se repentir s’il est toujours croyant pour échapper au châtiment du juge suprême. De l’histoire du Burkina il n’est écrit nul part que des militaires ont tiré sur des populations mains nues qui ne réclame que la justice , si DJENDERE A ENCORE UN CŒUR , qu’il médite sur ses actes et demande pardon au peuple Burkinabé au lieu d’enfoncé le fer dans la plaie encore béante .

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 10:36, par Désert
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    Je suis souvent perdu, après lecture de certains internautes. J’ai l’impression que les problèmes du Burkina Faso se résument à Gilbert DIENDERE, au RSP, à Blaise COMPAORE et son gouvernement. Mon souhait que tout ce beau monde soit jugé et condamné. Afin que notre chère patrie puisse décoller pour notre grand bonheur.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 10:37, par paysannoir
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    Je partage l’avis du député. Nous avons très peu de journalistes professionnels formés dans des écoles de communication et de journalisme. On en connait qui anime des émissions dans les radios ou qui travaillent pour la presse écrite sans avoir suivi une formation professionnelle. C’est les patrons de presse qui sont responsables. On envoie pas n’importe qui pour couvrir un événement. A l’exemple de ce "journaliste" de courrier confidentiel qui balance ses sources après un reportage au Nord en titrant bêtement : "ce que les maires du nord nous ont dit". Dans cette situation d’insécurité, la vie des maires est en danger à cause d’un énergumène qui se dit journaliste

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 12:28, par Mamon Yélé
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    Dans cette affaire vous, apprentis députés et le général Gilbert avez fait ensemble de l’abus de pouvoir et transgressez ensembles volontairement la loi. Si on ne vous considérait pas comme des apprentis députés, donc ignorant le gravité de votre acte, on devrait levez votre immunité parlementaire pour qu’on vous retienne ne serait-ce qu’en garde à vue pendant 72 heures à la MACA, car la faute commise mérite punition. On vous dicte des consignes et, sous le fallacieux prétexte d’indiscipline ou d’auto saisine de Gilbert, vous communiquez et pire vous prenez des documents avec lui. Si vous n’étiez pas des apprentis députés vous deviez savoir que les lois (que vous votez) sont faites pour être respectées. C’est en ignare de la chose de député que vous avez violé cette loi. N’en déplaise à votre honneur, vous avez agi ou en député d’une république bannière (au-dessus de la loi, ou en apprenti député (ignorant ce qu’est son vrai rôle).
    "...il tient à nous dire ceci : il a suivi une émission au niveau de la télévision et il s’indigne du fait que le ministre de la sécurité aurait traité l’ex-RSP de milice. Ces propos se sont cantonnés à cela. Il a exprimé son indignation, son désaccord par rapport à une telle attitude et pour lui, ça peut décourager les éléments qui sont en train de combattre, etc."
    Qu’est-ce que la presse a relaté de plus que ça ? Si c’était un enregistrement nous saurions qui de vous est exhaustif et qui a tu des choses. Si la presse a donné toute l’information c’est son rôle. Ce n’est pas le sien de l’enrober pour servir ce que vous voulez que nous entendions. Ça c’est peut-être le rôle d’un "chargé de communication" qui peut arranger l’information pour la rendre en votre faveur comme un avocat verrait des bons côtés justifiant le crime de son client. C’est des journalistes qui étaient avec vous pas vos griots.
    Je me garde de commenté ce qui ne devrait pas exister, c’est à dire la plainte et la colère du général détenu pour avoir perpétré ou endossé un coup d’état qualifié "d’idiot". En parlant de mes "éléments, le général confirme le comportement du RSP comme une milice au service d’un homme ou d’une organisation qui n’est plus la république. Le RSP n’a pas été créé milice, vous, Blaise et votre clique l’avez transformé en milice.
    Cela pourrait être confirmé par les éléments terrorisés du RSP qui n’étaient plus que des jouets entre vos différentes mains. Vous, Hyacinthe Kafando et autre Zida qui aviez créé en son sein même des clans. Vous n’avez pas sécurisé vos éléments que par des "vlopes", un surentraînement et un meilleur équipement par rapport aux autres. Mais vous aviez fait fi de ce que Thomas Sankara vous a enseigné un militaire sans formation politique n’est qu’un criminel en puissance. Vous avez fait de ce corps d’élites, un groupe de criminels qui l’ont monté à plusieurs reprises dans ce pays. Si ce n’est par ces crimes contre notre société quels sont leur faits d’arme ?
    conclusion : Oui M. OUEDRAOGO vous êtes un apprenti député ; non les journalistes ne sont pas des apprentis ; oui le RSP s’est comporté en milice et le général continue de le faire en nous montrant qu’en fait de prisonnier, il n’est même pas en résidence surveillé, mais dans un camp retranché, attendant l’occasion pour réactiver sa milice du RSP. Il a, utilisé le fait que nos députés sont justement des apprentis députés, pour passer un message à ses troupes. Lui est resté fin.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 13:11, par ACHILLE DE TAPSOBA
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    Hommage à nos Martyrs du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Diendéré la machine télécommandée pour tuer,l’ex-rsp était bien et bel une milice à la solde de la Compaorose.Dans sa fuite chez le nonce, il(général félon) a déclaré sur Oméga qu’il ne maitrise pas ses éléments(rsp). Cela veut dire depuis sa création du rsp, c’était une milice où il n’ y a pas de hiérarchie(les éléments incontrôlables) Des civils comme le sulfureux François Compaoré le pape de la division ont donné des ordres au rsp d’aller griller David Ouedraogo comme un poulet flambé, ils ont exécuté intégralement la mission sans faute. Ce même fougueux François a donné l’ordre aux militaires du rsp de réduire Norbert Zongo en 5 kg de poudre. Mission accomplie avec succès. Dans l’histoire du Burkina, l’ex-rsp a commis trop de crimes de sang pour satisfaire un clan mafieux. A la limite, c’était la voyoucratie qui règne au rsp.Pendant 27 ans, les frères Compaoré ont manipulé le rsp pour faire leurs sales boulots. Quel trophée l’ex-rsp a-t-il pris dans la sous région ? Rien. Assassiner rien que des Burkinabés était leur force.

    Diendéré, tu as été toujours utilisé avec ton rsp comme un mouton de l’abattoir de Kossodo par les frères Compaoré de la mort du Célèbre et Grand Thom Sank au putsch manqué. A aucun moment, tu ne refuse logiquement la décision de ces derniers. Tu a montré sa fidélité et sa loyauté aux Compaoré en tuant des BURKINABÉS(Thom Sank, Lingani, Boukary Zongo, Martyrs du 15 Septembre 2015...) sans état d’âme pour leur offrir en trophée. Tu a été vomi par le monde entier la France t’a retiré sa décoration avec ce coup d’état le plus bête du monde. Le général félon a largement dépassé le capitaine Sanogo du Mali en bêtise.

    En résumé, l’ex-rsp était formellement une milice depuis sa création. On n’a pas besoin de 1200 personnes (régiment) pour assurer la sécurité d’une personne et sa famille(Compaoré). Celui qui vient par le sang partira par le sang. Tel est le destin de Blaise l’ivoirien.
    Je remercie infiniment la Transition(Papa Michel Kafando) d’avoir dissout ce grand désordre (rsp) qui a endeuillé de nombreuses familles crée par Blaise"le faiseur de paix" chez les autres.

    La vérité triomphera sur le mal ou l’impunité(le mensonge) un jour

    A nos Martyrs qu’ils se reposent en paix. Que justice leur soit rendue rapidement

    Justice pour Norbert Zongo
    Justice pour Thomas Sankara
    Justice pour Salifou Nebié
    Justice pour David Ouèdraogo
    Justice pour Boukary Dabo

    Victoire toujours au Brave Peuple
    Vive la démocratie au Faso
    Vive le Brave Peuple Burkinabé

    Que LE SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons tous.Amen
    Paix et Succès à Tous les BURKINABES . Amen

    Achille De TAPSOBA le Bobolais

    Répondre à ce message

    • Le 13 avril à 07:33, par Les burkinabé et non les burkinabés (pas de s)
      En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

      Grand merci à toi, Achille De Tapsoba le Bobolais. J’apprécie positivement tes écrits. Juste pour t’informer que le mot burkinabé est invariable ; le burkinabé, les burkinabé. Pas de s à la fin de burkinabé au pluriel. Je crois bien que je ne trompe pas. Tu pourras le vérifier toi-même. Une fois encore, grand merci pour ta lutte pour la justice, la démocratie, la liberté.
      Signé : L’Etalon Enragé

      Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 13:13, par alberto
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    je vois qu’il y a du mensonge dans cette visite , échanger avec les détenus était la plus importante si non votre visite n’a pas de sens. dites nous ce qui c’est vraiment passé pour qu’on arrive là...

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 15:01, par zero
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    C’est pas la création du RSP par décret qui cause problème ou mauvaise, c’est l’utilisation des éléments du RSP par le général et blaise qui fait dire que c’est une milice. Celui qui na pas eu de victime dans sa famille peut bien vanter leur mérite. Et puis c’est pas tous les ex éléments RSP qui étaient mauvais. La preuve beaucoup ont rejoint les autres militaires sans difficultés et sont bien intégrés. Le général na rien vu d’abord.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 16:25, par Le ,Koulango
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    Je suis de déçu de nos députés ! Une milice n’a n’ai été créée ni par décret ni par tout autre texte officiel. On cré une institution républicaine par texte officiel. C’est l’usage et l’utilisation que l’on en fait qui fait d’elle une milice.
    Question aux députés :
    1. y’a t il des lois qui ont autorisé la participation du RSP ou l’armée nationale au Libéria et en Serra Léone ? C’est les réponses à ces questions qui nous permettrons de sa savoir si le RSP était une milice ou pas.
    2 Dans l’affaire David OUEDRAOGO, les elements du RSP reconnus par la justic, ont il agit sous une hiérarchie militaire ?
    3.Dans l’affaire Norbert Zoni, l’implication du RSP a été formellement reconnue.était ce sous la direction de la hiérarchie militaire ?
    Si les réponses à un dors points 1, 2 et 3 sont négatives, alors on peut affirmer que je RSP etait une milice

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 19:07, par Cheikh
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    La vraie question ici, est de s’interroger de ce qu’on a à foutre vraiment des remarques d’un Diendéré, qui ne jouit plus aujourd’hui des honneurs dus à son rang d’antan ? Dans tous les cas, selon un proverbe bien de chez nous "Quand on est cheval, on ne doit pas se comporter en âne". Autrement dit, si le RSP a accepté de jouer le rôle de milice, ce serait peine perdue pour Diendéré, de ne pas vouloir qu’on le traite comme tel ! En la matière, ce ne sont ni les textes, ni un quelconque document qui suffiront pour traduire le contraire. D’ailleurs un autre adage dit ceci : "Si tu portes un vieillard toute la journée et qu’au soir tu l’abandonnes, celui-ci ne se souviendra que d’avoir été abandonné".

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 23:32, par sidbala
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    Tous ceux que le CNR a fait tuer comme le commandant Sawadogo ? Didier Tiendrebeogo et ses sept compagnons, le capitaine Lamoussa Guy Sayogo et sa femme au camp OUEZZIN Bobo, Nézien Badimbié,

    Somé YORIAN Gabriel et tant d’autres ; sont-ils des animaux ? ou bien ils étaient indigne d’êtres des Voltaïques et des Burkinabés, que leurs familles aussi, réclament justice. C’était le RSP qui les avait tués en son temps ?. Donc l’esprit de tuer pour régner a exister avant que le RSP ne soit créée. Élargissons les choses pour une justice juste et non que chacun vienne défendre ses morts. De la révolution au semblant de DEMOCRATIE d’aujourd’hui beaucoup de familles ont été endeuillées. SOYONS SERIEUX CAR TOUS CEUX SONT MORT SON DES HUMAINS

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 23:42, par Bouba
    En réponse à : Visite de députés à la MACA : Voilà ce que Gilbert Diendéré leur a dit

    Si le RSP était une milice, il faut reconnaitre que les chefs de milice n’étaient autres que Blaise, Salif Diallo et Simon Compaoré. Donc Simon lui-même sait de quoi il parle. Cependant s’est-il repenti et mérite-t-il sa place actuelle ? Le Burkina se portera mieux quand ces milices d’hier vont laisser la place à d’autres hommes.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés