« Ils ont porté plainte contre moi et eux-mêmes veulent me juger », Safiatou Lopez/Zongo, à propos de son procès

LEFASO.NET | Marcus Kouaman • jeudi 6 octobre 2016 à 03h00min

Présidente d’honneur du Cadre de concertation nationale des organisations de la société civile (CCNOS), Safiatou Lopez/Zongo, est candidate à la présidence de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF). Suite à des propos tenus en face du palais de justice lors d’un sit-in en juin 2016, elle est convoquée au commissariat de police de Wemtega en aout dernier. Cette fois ci, elle est citée à comparaitre devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou (TGI), ce 30 septembre. Dame Lopez est poursuivie parce qu’ayant incité à incendier le palais de justice. Après l’incident intervenu le jour du procès, nous l’avons rencontré. Elle se prononce sur ‘’les raisons réelles’’ de sa citation à comparaitre devant le tribunal et ne manque pas l’occasion de dénoncer une justice ‘’à deux vitesses’’.

 « Ils ont porté plainte contre moi et eux-mêmes veulent me juger », Safiatou Lopez/Zongo, à propos de son procès

Lefaso.net : Que s’est-il passé pour qu’on en vienne à vider la salle d’audience ?

Safiatou Lopez/Zongo : Le matin, c’était comme si on cherchait à intimider les gens. Quand nous sommes arrivés, nous avons trouvé des éléments de la CRS (Compagnie républicaine de sécurité) qui étaient armés jusqu’aux dents contre nous. C’est un peu comme le scenario de l’insurrection ou les gens sont sortis à mains nues et d’autres sont armés en face. Un peu comme le coup d’Etat. Nous étions surpris de les voir là. Déjà pour rentrer, tu voyais que certains étaient normaux et d’autre comme un peu plus menaçants.

Finalement quand ils m’ont appelé, disons que c’était le dernier dossier, je me suis levée, je marchais vers la barre. Les gens ont commencé à chanter l’hymne national. Je me suis arrêtée par respect pour l’hymne. Je me suis tournée pour chanter avec eux. Et quand je me suis retournée, j’ai vu que le tribunal était vide. Tous les juges étaient sortis et c’est là ils ont fait rentrer les forces de l’ordre pour vider la salle. Pour éviter qu’il y ait des problèmes, j’ai demandé aux gens de sortir.

Pourquoi entonner l’hymne national dans une salle d’audience ? N’est-ce pas un manque de respect aux juges ?

Est-ce que l’hymne national est un manque de respect pour quelqu’un. Moi je ne sais pas. Que quelqu’un dise que chanter l’hymne national devant lui est un manque de respect ? C’est vrai que je suis profane en la matière, je veux parler du droit, mais ça m’étonne.

Que vous reproche le procureur du Faso ? Et pourquoi le renvoi du dossier ?

Que menace d’incendier une institution de l’Etat. Sincèrement j’ai vu la convocation ce matin avec mon avocat quand ils ont vidé les gens puisque je n’avais pas pu voir mon avocat avant. L’avocat a demandé le renvoi. Au regard de son emploi du temps, il a voulu qu’on ramène cela au 7 ou 5 décembre. Et eux, ils ont dit qu’il fallait que cela se fasse le 7 novembre.

Que reprochez-vous à l’institution judicaire au point d’inviter à l’incendier ?

Vous étiez là-bas. Vous avez entendu ce que j’ai dit. Est-ce que j’ai dit que je vais incendier ? Moi j’ai essayé d’illustrer.

Mais vous êtes poursuivie par le procureur pour les propos que vous avez tenus ?

Pas seulement par le procureur. Tous les syndicats des magistrats ont déposé une plainte contre moi, le procureur a déposé une plainte contre moi. Je suis poursuivie par tous les juges, puisque tous les juges sont syndiqués.

Donc tous les juges du Burkina contre Safiatou Lopez/Zongo ?

Et le procureur qui est syndiqué aussi, qui porte plainte contre Safiatou Lopez, qui se retrouve dans les trois syndicats. Vous comprendrez que c’est une question de personne au regard des propos de certaines personnes. Vous avez vu les propos du 4e vice-président de l’Assemblée nationale et le 4e vice-président du MPP (Mouvement du peuple pour le progrès) qui ont menacé. Dire que le Président du Faso risque de ne pas arriver au terme de son mandat et que ce qui est arrivé à Blaise Compaoré risque de lui arriver. Moi je pense que ce sont des propos assez forts venant de l’exécutif. On ne les a pas entendus.

Vous avez entendu Soumane Touré qui a appelé la jeunesse à une révolution pour chasser le Président Roch et compagnons du pouvoir. Il a même appelé à un coup d’Etat, si je ne me trompe pas. Vous avez vu ce que beaucoup de personnes ont dit. Qu’est que monsieur Basolma Bazié a dit. Il a dit clairement, ce qui est arrivé à Blaise Compaoré et ces gens ont eu la chance de quitter le pays. Mais ils mettront tout en œuvre pour que ceux qui sont là ne puissent pas quitter le pays.

Donc l’anniversaire du putsch, on libère celui-là même qui était dans l’appareil d’Etat et qui a favorisé le coup d’Etat, le putsch. Il a été libéré. Donc vous comprendrez que c’est une question de personne, mais pas une question de justice. Si c’était une question de justice, l’affaire Dabo Boukary aurait été jugée, l’affaire Thomas Sankara aurait été jugée, l’affaire Nébié aurait été jugée, Norbert Zongo. Tous ces dossiers sont des dossiers de crimes de sang, mais on n’a pas entendu quelqu’un.

Vous estimez donc que la justice ne s’attaque pas ‘’aux vrais’’ dossiers ?

Oui. Et je me demande, je me pose des questions sur l’origine de cet acharnement. Aujourd’hui je me pose des questions. J’ai l’impression que notre pays est en train de régresser. C’est-à-dire qu’on essaie de semer de la terreur dans l’esprit des citoyens. Tu peux tuer, tu peux voler et puis on va te libérer. Mais il ne faut pas déranger certaines personnes dans leur confort.

Que faites-vous de la présomption d’innocence ?

J’ai brulé l’assemblée ? Est-ce j’ai brulé l’assemblée. Mais des gens sont morts par rapport au putsch. Que dites-vous de cela ? Est-ce que moi j’ai posé un acte ? Non. Le putsch c’est un fait qui est là. Des gens sont morts. Des gens ont pris des armes contre des personnes qui étaient à mains nues. On a tué des gens. Des enfants de douze ans sont morts. Que dites-vous de cela ? Mais ils sont libérés, ils n’ont pas été jugés. Mais parce que moi j’ai parlé je dois être jugée. Que dites-vous de cela ? Est-ce que j’ai posé un acte ? Non.

Mais est-ce que vous êtes condamnée, pour le moment ?

Mais attendez. Ils sont juges et parties en même temps, ils sont tous syndiqués. Ils ont porté plainte contre moi et eux-mêmes veulent me juger. Que pensez-vous de cela. Est-ce qu’elle (la justice) peut être impartiale. J’en doute fort. Parce que quand je regarde, Boukary Tintin a été convoqué à la Sureté. Pourquoi ? On dit pour ses propos tenus à la Chambre de commerce.

Hervé Ouattara a été convoqué deux ou trois jours après sa sortie médiatique. On dit affaire Luc Tiao et son gouvernement. On aurait pu parler de la transition. On aurait pu dire, on était tous des acteurs. Mais qu’on parle de l’affaire Luc Tiao et son gouvernement ? Vraiment, au niveau de la société civile, nous nous posons des questions. Parce qu’on se connait depuis le début de la lutte, depuis que Blaise était là. Qu’est-ce que Hervé a à voir dans l’affaire du gouvernement Tiao, ou Luc Tiao ? Donc on se pose des questions. Si tu déranges, on te menace. Je pense que c’est du musèlement. C’est pour bâillonner le peuple Burkinabè.

Qui veut museler qui ?

Vous savez qui. Je n’ai pas besoin de le dire. Vous savez très bien qu’il y a une main invisible au niveau de la justice. Et vous le savez et moi je le sais. Et tout le monde le sait. Je vous dis qu’il y’a une main invisible. Il y a une main invisible parce que des crimes de sang sont là. Personne n’a jamais entendu qu’on a interpellé quelqu’un par rapport à l’assassinat de Norbert Zongo, de Thomas Sankara, de Dabo Boukary.

Vous pensez que vos ennuis judiciaires ont un lien avec votre candidature à la présidence de la Chambre de commerce ?

C’est une probabilité. Je pense que pour certains, accéder à la présidence de la Chambre de commerce, ou faire accéder leur « gars », est une fin en soi. Pour Safiatou Lopez/Zongo, ce n’est pas une fin en soi. C’est parce que tout simplement je me dis que j’ai peut-être ma pierre à apporter pour la construction de l’édifice, pour permettre l’émergence économique. C’est tout. Mais je suis consciente aujourd’hui que je fais peur à certains.

Vous faites peur à qui ?

A certains, à ceux qui en veulent à ma peau. A ceux qui se sentent menacés par Safiatou Lopez. Parce qu’il y a des gens qui ont été complices de crimes de sang qui sont là. Dans ce pays-là on sait qu’il y a eu des crimes économiques, des crimes de sang. On a vu tous ici. On n’a pas entendu ou vu que quelqu’un a été interpellé. Vous êtes de la presse. Si quelqu’un a été interpellé et que vous avez vu ou entendu vous nous informez. Mais nous, nous n’avons pas vu. Voilà pourquoi nous disons que la justice est sélective. Elle est à double vitesse.

Peut-être pas tous les juges mais il faut reconnaitre qu’il y a un problème. Nous avons lutté pour que cette justice ait son indépendance parce que nous avions cru qu’il y avait les politiciens qui s’ingéraient dans les décisions de justice. Pendant la transition notre combat premier c’était de tout faire pour que la justice ait son indépendance. Parce que nous avons dit tous, le Pr Ibriga est là, tous ceux qui ont été acteurs sont là, qu’il faut que la justice soit indépendante pour qu’on puisse avoir justice sur les crimes de sang et les crimes économiques.

Et nous avons lutté pour cela. Mieux, ils ont eu des avantages. Au temps de Blaise Compaoré personnellement, j’ignorais qu’il y’avait trois syndicats. J’ignorais qu’il y’avait un syndicat à la justice. Je ne savais pas que les magistrats avaient un syndicat. Sur la forfaiture de Blaise Compaoré, ils ne se sont jamais prononcés.
Mais Bassolma Bazié, qu’on le veuille ou non, à un moment donné, a tapé du point sur la table. Ils étaient là du côté du peuple. Mais aujourd’hui qui bénéficie. Ce sont ces mêmes magistrats qui bénéficient. Leurs avantages là, ça vient de qui ? Ça vient de nous, ça vient de tout le peuple Burkinabè parce que c’est le contribuable qui les paie. Les juges se retournent contre ces mêmes contribuables là. Les juges se retournent contre nous qui avons lutté pour qu’ils aient leur indépendance. Maintenant ils se mettent au-dessus du peuple Burkinabè.

Cela est dû à quoi selon vous ? Des cas de corruption parmi les magistrats ?

S’ils sont corrompus moi je ne le sais pas. Je n’ai jamais corrompu un juge, je n’ai jamais vu, donc je ne peux pas dire qu’ils sont corrompus. Mais ce qu’il y a, il y a des crimes de sang, des crimes économiques, on en parle pas. Et aussi il y a des gens qui sont sortis et qui ont cité des juges dans des affaires de corruption qui n’ont pas été poursuivis. Rien du tout, ils sont toujours là. C’est qu’il y a une part de vérité quelque part. Sinon normalement, la justice devait les poursuivre. Les mêmes magistrats devaient les poursuivre. C’est qu’il y a une part de vérité quelque part. Si par exemple, Soumane Touré sort et appelle les jeunes à une révolution pour chasser Roch et son gouvernement, on ne dit rien. Il appelle même à un coup d’Etat pratiquement, si je ne me trompe pas, , mais personne ne parle. Zéro…

Selon vous il y a donc un problème au niveau de la justice. Mais à l’issue du procès si vous n’êtes pas condamnée le ton va-t-il changé ?

Moi j’ai parlé. Mais on ne peut pas m’empêcher de parler, je vais parler. Même si on m’enferme. Changer de ton par rapport à quoi. Moi je suis dans mon rôle. Qu’est-ce que j’ai dit de faux. Je suis dans mon rôle. Si je n’ai pas volé, si je n’ai pas tué quelqu’un, si la justice décide de me condamner pour cela qu’à cela ne tienne. Moi je vais toujours dénoncer. Donc cela ne peut pas m’empêcher de parler. Et en toute sincérité moi je suis tranquille. Je suis tranquille dans ma tête. Le peuple burkinabè verra ce qui se passe. Mais moi je pense qu’il est temps que le peuple Burkinabè se lève. On n’a plus le temps de faire une insurrection. On n’a plus le temps de marcher. Nous voulons avancer.

Se lever pourquoi faire au juste ? Mettre la pression ?

Quelle pression. Ce n’est pas une pression. Je dis seulement, le peuple burkinabè doit se lever, le peuple Burkinabè doit se conscientiser, comprendre qu’il y a un temps pour tout. Le temps de l’insurrection, le temps de la transition, mais le temps de travailler pour faire émerger ce pays. Le temps de travailler pour que chacun puisse se retrouver. C’est pour cela que le peuple Burkinabè doit se lever. Et moi je pense que chacun doit tout faire pour que justice soit faite dans ce pays.

Il faut qu’il y’ait justice. Il faut qu’il y’ait justice pour Thomas Sankara, pour Norbert Zongo, pour Dabo Boukary, pour Nébié. Justice pour tous les crimes de sang et économiques dans ce pays. Parce que quand je vois Boukary Tintin, Sureté, Hervé Ouattara, affaire Luc Adolphe Tiao et son gouvernement. Je dis, c’est une façon de faire peur un peu comme au temps de Blaise Compaoré. Je pense qu’il va falloir que chacun prenne conscience de ce qui se passe dans ce pays réellement. Parce qu’aujourd’hui, l’opposition n’est pas un danger. Pour moi, l’opposition est dans son rôle, le problème aujourd’hui au Burkina Faso, n’est pas dans l’opposition, n’est pas dans la société civile, n’est pas au niveau des syndicats. Il est ailleurs.

Il est où ?

Au niveau du parti au pouvoir.

Donc le problème c’est le MPP ?

Je vous ai dit ce que je pense. Maintenant si voulez autre chose, vous allez peut-être vous répondre. Mais moi je vous ai dit ce que je pense.

Messages

  • Sacré Safi Lopez !!!tu as tout dit ! c’est le MPP qui va brûler ce pays !!!

  • Respects dame Lopez ! Merci pour ce courage ! Tant que ce sera pour des causes justes, soutien total !
    Depuis un certain temps, une justice sélective est en marche dans mon pays. Cette affaire est bien intervenue après le scandale de corruption de certains magistrats non ? Sans parler des différents crimes de sang dont elle a fait cas. Mais l’affaire la concernant est si urgente qu’il faut la vider ! Pauvre Burkina.........
    J’interpelle les juges : faites attention car c’est au moment où on se croit tellement fort qu’on est surpris de son malheur..... Utiliser le pouvoir de juger pour rendre justice et non pour montrer qu’on est "un petit dieu" !

  • Dans une démocratie de façade, c’est toujours ainsi, pas de justice ! Si on pouvait transférer un procès, je le prendrai juste pour dire mes mille vérités devant le juge !

  • L’AFFAIRE EST SIMPLE. ON VOUS DEMANDE JUSTE D’ALLER REPONDRE DES FAITS QUI VOUS SONT REPROCHES.

    POUR MA PART JE PENSE QUE VOUS ETES AUTEUR D’OUTRAGE A LA JUSTICE BURKINABE PAR DES PROPOS TENUS DEVANT 16 MILLIONS DE TES COMPATRIOTES BURKINABES.

    A QUOI AVIEZ VOUS PENSEZ AVANT DE TENIR DE TELS PROPOS CONTRE LES MAGISTRATS ? QU’ILS NE PEUVENT PAS EUX-MEMES PORTER PLAINTE CONTRE VOUS ET VOUS JUGER EUX-MEMES ?

    VOUS AVEZ MAL APPRECIER ET VOUS DEVEZ ACCEPTER VOTRE SORT. VOUS ETES EN CONFLIT AVEC LES LOIS DE VOTRE PAYS.

    SEULES DES EXCUSES POURRAIENT VOUS PERMETTRE DE BENEFICIER DE CIRCONSTANCES ATTENUANTES.

    NUL N’EST SENSE IGNORER LA LOI

    • Dc on n à pas le droit de critiquer la justice. Même roch qui est élu par la majorité du peuple, on le critique. Maintenant un poignet de personnes zèlé pensent qu on a pas le droit de les critiquer ? Encore faut il qu ils donnent de gage d être sérieux non ? Walaï ils ont menti.

    • Justement mon frère JOKAB, le problème de notre justice c’est çà : elle place ses propres intérêts avant ceux du peuple !
      Trouvez vous juste qu’une Justice qui traine tant de dossiers de crimes de sang et de crimes économiques donne la priorité à un dossier que vous qualifiez d’ "outrage à la justice" ? Je pense que non. Ces crimes de lèse-majesté sont subsidiaires par rapport aux dossiers de crimes de sang et économiques et tenez vous bien, dans les propres rang de la Justice (corruption de magistrats).
      Et je trouve que Dame Lopez, que je ne porte pas toujours dans le cœur, a trouvé le terme exact en disant que "tous les juges sont syndiqués". En effet, à y regarder de près, notre Justice n’est pas loin d’un syndicat : tu touches à leurs intérêts ou ceux des puissants du moment, ils sont à même de faire des grèves d’un mois voire plus, mais quand tu parles des intérêts du peuple, attention ils peuvent t’emprisonner pour çà et très rapidement.

    • Mon frère Jacob Salif Diallo a dit haut et fort, on a une justice affairiste ! il a été interpellé ?

    • Elle t’as dis qu’elle veut des circonstances atténuantes ? Pourquoi donc elle va demander pardon ? Si tu as bien lu elle a dit qu’elle assume et après tout la prison est faite pour les Hommes mais pas de genre

    • Cher Monsieur, continuez dans votre aveuglement. Vous pouvez condamner la bonne dame. A la prochaine insurrection, ce ne sera pas le palais justice qui sera brûlé mais vos maisons construites avec l’argent de la corruption.

    • c’est devant les mêmes 16 millions que la justice, n’arrive pas a jugé les affaires qui sont dans les placards.

    • Mr JOKAB, si vous êtes un magistrat dite nous tout simplement que vous êtes magistrat, et ne nous pompez pas l’air avec vos articles bidons.
      Laissez la bonne dame en paix. Vous nous fatiguez avec ces histoires de juges qui sont corrompus. Quand Salif Diallo a dit que les juges sont des affairistes, pourquoi ils n’ont pas porté plainte contre lui. Ils s’acharnent contre cette pauvre dame

    • EN REPUBLIQUE ON NE S’ADONNE PAS A CERTAINES ALLEGATIONS SANS PREUVE. SI ELLE CONNAIT DES JUGES CORROMPUS QU’ELLE LES DENONCE ET NE PAS S’ATTAQUER NON SEULEMENT A LA JUSTICE MAIS MENACER DE DETRUIRE LES TRIBUNAUX COMME L’A ETE L’ASSEMBLEE NATIONALE

    • Mon ami JOKAB, Pardon. Pardon. Pardon. Pardon. Pardon.
      Même si tu n’as pas peur de Dieu, aie pitié de toi même.
      L’histoire rattrape toujours les gens.
      Entre nous, en dénonçant l’injustice, qu’est ce que Dame Lopez a fait de mal ?
      Est-il interdit de critiquer la Justice ?
      Sabari. Sabari. Sabari. i Yaaffa maa.

  • C est decevant devoir que la chasse a l homme et a la femme n a pas changer dans l univers politique burkinabe. Les analyses politiques de Safiatou Lopez/Zongo sont pertinants. Et ses regretables de voir ce tableau qu elle a paint. La liberte d Expression selon elle est menacee par les intimidations politiques et judiciaires. Le traffic d influences de l executif est illicite et anti-democratique.

    Nous venons de loin apres notre traversee du desert Compaore. Si c est cela la donne aujourdhui, nous risikerons une deuxieme innssurection du peuple pour recouvrer notre du, qui est l independance judiciaire que nos jeunes ont verses leur sang pour l obtenir. Que des politicards predisent la revolution contre un President vote pour 4ans releve d un mensonge et dune malhonnetete intellectuelle.

    Nous voulons plus cette repubique bannaniere et mafieuse qu on a chasser du pouvoir des 30-31 Octobre 2014. Le peuple ne doit plus se laisser bercer par cette justice controllee par les reseaux maconiques de notre pays qui sont sur l offensive pour liberer ses freres d obediences. Ils savent comment influencer le corps judiciaire et politique et le manipuler.

    Ils etaient tous a lintronisation du President de la republique du Faso. ces lakais de la grande loge d orient de France. Comme je lais dit souvent ils veulent une societe d obscurantisme pour abuser le peuple. IL sont l ennemis de la Democratie en Afrique.

  • La Justice sera à la base de la prochaine révolte dans ce pays ! Déjà qu’elle n’est pas étrangère à l’insurrection de 2014.
    Des gens gonflés qui se prennent au dessus du pays et pourtant, ils sont incapables de faire la lumière sur l’assassinat d’un des leur ! C’est à se demander s’ils n’ont pas troqué les dossiers brûlants (les martyrs de 2014 et 2015 ; Thom Sank, Norbert Zongo et autres) contre leur traitement ministériel par le regime de Rock.
    Souffrez que je mette la justice civile et celle militaire dans le même panier, car c’est du même au pareil dirait quelqu’un : l’absence de justice.

    Une justice qui veut nous faire prendre le vice pour la vertu et inversement : elle libère des gens pris en flagrant délit de coup d’Etat et s’en prend aux personnes qui veulent dénoncer cette justice selective.

    Allons seulement, on finira par y arriver !!!!

    • Bonjour, je souhaiterais que vous ne comparé pas la justice civil a la justice militaire, car en un an la justice militaire a fait plusieurs conférence de presse pour montré où se situe le problème ou le blocage des dossier leur concernant hors depuis le dossier Norbert et autre la justice civil elle ne fait que des conférences de presse pour revendiqué l’augmentation de leur Salaires. et en plus la justice militaire a promis jugé certains dossier avant la fin de l’année ! et la justice civil ? quand va t-elle jugé les crimes de Sang dans sont armoire ?

  • « le » peuple burkinabè doit se lever, le peuple Burkinabè doit se conscientiser, comprendre qu’il y a un temps pour tout. Le temps de l’insurrection, le temps de la transition, mais le temps de travailler pour faire émerger ce pays. Le temps de travailler pour que chacun puisse se retrouver. C’est pour cela que le peuple Burkinabè doit se lever. »
    Voila qui est bien dit. Quasiment tous les problèmes ayant engendré des crises au BF et des conséquences sur tous les plans, sont liés à la justice. Une justice jusqu’à présent très éloignée de son peuple.
    On ne pourra nous mettre sur le chemin du développement véritable, qu’en créant des institutions fortes. D’où l’appel à la prise de conscience ! Une justice du peuple ne se fera pas sans lui.
    Na lara an sara !

  • Pitié PF RMK. Il faut mettre en place d’urgence une cellule médico-psychologique post traumatique pour aider certains de nos frères et sœurs à surmonter la psychose des 27 ans de règne de Blaise Compaoré et des manifestations de l’insurrection.

    Pitié, c’est très urgent......

  • Pourtant Safiatou Zongo ne jurait que par le MPP... A peine 10 mois d’exercice du pouvoir le parti de Roch est entrain de se diviser. C’est bien fait pour elle.

  • Dans tout çà qui détient la vérité même ? Le Burkina est il devenu capharnaüm !
    tout le monde s’accuse ,qui doit apporter la vérité quand on se suspecte les uns les autres .
    Un pays ou chaque jour , c’est des allégations , des rumeurs , la psychose .

  • On observe tout ce qui se passe dans ce pays. Je partage votre point de vue. Nous avons besoin de juges qui rendent véritablement justice, qui permettent aux pauvres et aux riches d’être sur un même pied pour ce qui est de la justice burkinabé. Si vous ne faites pas votre travail au quotidien, que faites vous alors ? parce que sur le terrain on ne voit rien d’autre que la déception.

  • 1. Du courage Safiatou Lopez
    2. Je deplore votre niveau de langue et de raisonnement. Ce n’est pas digne d’un personnage promu à un rang de leadership. Ton langage est un peu ordurier. Je te le dis en toute franchise pour que tu te corrige. Regarde Herve du Balai Citoyen. J’ai constaté au tout debut qu’il titubait quand il s’exprimait. Mais vite, il s’est corrigé et s’est montré à la hauteur.
    3. Tu as raison au sujet des propos de Soumane. Je m’etais indigné et en ai appelé au Ministre de la Securité sur ce forum. Une incitation sans ambages à faire un coup d’etat. A moins que des juristes sophistiqués ait reussi à demontrer le contraire.
    4. Ton procès est une honte pour notre Palais de Justice. Que tu sois acquitté ou pas, c’est une honte. C’est ce que les locuteurs de la langue de Shakespear deplore en disant : "To swallow a camel and strain at a gnat", "avaler tout un chameau et en faire un problème d’avaler une fourmi"
    5. Je te soutiens malgré tout.
    6. Je propose à toute la Société Civile politiquement Militante ( Balai Citoyen, CAR, M21, et tout le reste ) de demander une formation BA-BA en droit surtout en situation de prise de la parole. Me Hervé KAM, tu peux aider ?

  • C’est très honteux pour la justice burkinabé ! tous ces magistrats de notre système judiciaire la, sont pires que les éléments du RSP !

  • cette dame a raison.pourquoi un tel acharnement pour un soit disant des menaces ? ou se trouvent les menaces.elle a dit ce qu’elle pense de la justice.ou lieu de nous convaincre, en communiquant sur les différentes libertés provisoires, on s’acharne sur la dame pour rien.Quelque chose ne va pas dans ce pays là.

  • Il faut que toutes les OSC, la presse et les autres syndicats s’élèvent pour faire échec à cette dictature des magistrats. Leur objectif est de taire les OSC et la presse dont le rôle de contre-pouvoir est aujourd’hui reconnu dans toutes les démocraties du monde. Le rôle de contre-pouvoir des OSC n’est pas seulement dirigé contre l’exécutif. Ce contre-pouvoir c’est également à l’égard du pouvoir judiciaire. Les OSC ont lutté et continuent de lutter pour votre indépendance à l’égard du pouvoir exécutif et en retour, vous les payez en monnaie dès lors que ces mêmes OSC tirent la sonnette d’alarme sur la corruption et l’affairisme qui règnent en votre sein. Pour vous magistrats les arrangements sur les dossiers de grands crimes de sang et crimes économiques sur lesquels vous dormez, personne ne doit en parler.

    Pour les syndicats, c’est totalement ridicules de votre part. Voyagez, cultivez-vous sur ce qui se passe ailleurs et vous allez grandir. Pire, voilà des syndicats de magistrats, qui sont prompts à négocier des avantages indus et immérités vu le résultat de leur travail au frais du contribuable burkinabè. Ils sont prêts à faire des arrangements de compromission avec le nouveau pouvoir mouta-mouta pour augmenter leur rémunération et pour ensuite s’aliéner à ce pouvoir, dormir sur les dossiers de crimes de sang et de crimes économiques, faire des libérations provisoires arrangées pour les plus riches tant que le pauvre croupis en prison pendant des années sans jugement et parfois sur la base de faux témoignages que leur manque de professionnalisme n’a pas permis de vérifier. Contre vos rémunérations faramineuses imméritées, vous êtes prêts à annuler des mandats d’arrêts sous prétexte de voie diplomatique qui n’existe pourtant nulle part dans les procédures judicaires. Messieurs les magistrats, les avantages que vous avez négociés ne sont pas mérités et ça ressemble à de la corruption car depuis lors, aucun dossier de crimes de sang et de crimes économiques n’avance. Pendant ce temps, c’est le contribuable que vous grugez car c’est son argent qui sert à vous payer - pour un travail que vous ne faîtes pas. Finalement c’est une double arnaque du contribuable parce que c’est son argent que le pouvoir mouta-mouta a utilisé pour vous corrompre et vous instrumentaliser.

  • Tous ceux qui trouvent pertinente l’analyse de Safiatou Lopez, Soutenez la en vous présentant le jour de l’audience pour assister personnellement au procès et être témoin de par vous même.

  • Le premier syndicat de magistrats, le SAMAB, a été crée au début des années 80, avec pour 1er secrétaire général Halidou OUEDRAOGO. Ensuite, sont nés les autres syndicats le SMB et le SBM. Ce qu’il faut retenir c’est que dame Loppez est novice dans la lutte, sinon elle aurait su que l’indépendance de la magistrature a été réclamée depuis longtemps par le SAMAB au temps du CNR et de ses CDR. Les militants du SAMAB ont été emprisonnés, pourchassés, revoqués etc.Sous le régime de Blaise Compaoré des luttes ont également été menées. On retrouve au sein des magistrats de grands lutteurs, patriotes à toutes épreuves mais aussi des opportunistes (on parlait tantôt de juges acquis !). Les magistrats se sont toujours battus au côté du peuple. L’erreur fondamentale que certains ouvriers de la 25ème heure commettent est de croire que l’insurrection a été un phénomène spontané. Elle est, en réalité, l’aboutissement des différentes luttes du peuple depuis plusieurs années avant la naissance des OSC de circonstance. Je me rappelle les marches des syndicats qui réunissaient à peine 200 personnes. Certains fonctionnaires suivaient les marcheurs du regard du haut des buildings. Il y avait les zones rouges de Simon !!! Toutes ces manifestations ont entraîné une prise de conscience au sein du peuple et ont encouragé les uns et les autres à sortir lors des différentes manifestations ayant abouti à l’insurrection.

  • on est tous d’accord que la justice est ce qui fait defaut dans ce burkina post insurrection. mais je n’approuve pas le comportement de cette dame. il faut eviter de transgreser des lois pour denoncer. elle s’est enfoncer par ses propos a la police judiciaire de wentinga et cet attitude irrespectueuse au tribunal. quand on ne connait pas, il faut se faire conseiller. avec ls ambitions qu’elle a, elle gagnerai a etre moins epidermique. il ya des leader d’osc qui denonce la meme chose qu,elle mais en restant dans la legalité. a moins de vouloir se victimiser, son attitude au palais est insensée et surprennant d’autant plus que, elle a la chamce de s’offrir les services d’un avocat qui peut la conseiller. je conclu qu’elle fait expres. on peut bien denoncer et revendiquer en restant dans la legalité.

    • Mais que faire quand la legalite est injuste ? Accepter l’ injuste pour le combattre ? N’ importe quoi. Il faut refuser les lois injustes. Les lois nazis etaient la legalite mais elles n’ etaient pas acceptables a la conscience humaine. Les enfants sonts morts pour zero puisqu’ il n’ y aura pas de justcie avec ses liberations desordonnees assorties d’ explications pitoyables de "jugeurs" au palais de jugement de Ouaga. On vient de dire qu’ aucun dispositif n’est en place pour juger Blaise. Quelle honte a cete justice injuste !

  • Tu veux que qui te juge Madame l’activiste très très active sur tous les fronts ?

  • De quoi a t elle peur.? Beaucoup de personnes ont ete convoquees a la justice mais elles n ont pas fait de tapages. Courage vas repondre.

  • On sent que cette petite est vraiment inculte. Ce n’est pas qu’ils "veulent te juger". C’est leur travail comme ça. Dans tous les pays, ces sont les juges qui jugent les délinquantEs et délinquants. Donc, c’est normal qu’ils te jugent, Safi. Si tu t’en sors, alhamdidoulay ! Si on te coince, tu l’auras cherché et ça t’apprendra. Regardez moi ça !!!!

  • Tous ceux qui trouvent pertinente l’analyse de Safiatou Lopez, Soutenez la en vous présentant le jour de l’audience pour assister personnellement au procès et être témoin de par vous même.

  • Au BF y’a pas de justice. Seuls des bourgeois corrompus qui se font passer pour des juges. Dites moi quel pauvre a vu ses larmes sécher. Si tu ne peux pas prendre d’avocats ta cause est peine perdue. je cherche une alternative pour notre "justice" soit les CDR soit les Kolgwéogo. Depuis à l’âge de seize ans que j’ai perdu mes parents à cause de l’injustice, etant sans moyen pour que la justice se fasse, j’ai purement et simplement vomi notre soit disant justice. Merde une fois de plus merde à la justice du Faso.

  • En effet, en pareil cas, il aurait fallu un tribunal spécial neutre pour faire droit aux prétentions des plaignants. On ne peut être juge et partie

  • Indiscutablement les magistrats se trompent de combat en s’acharnant contre cette pauvre femme. Mais il faut qu’ils fassent très attention au tsunami qu’ils risquent de déclencher et qui va emporter plus d’un. ..

  • Sacree Safiatou ! tu n as dit que verite. Honte a la justice du Faso qui bande ses muscles pour des futilites en guardant les vrais dossiers dans les tiroirs. Tout ceci que pour distraire et intimider le peuple. Que les OSC CONTINUENT DE DENONCER le mal qui ronge notre pays. Elles sont dans leur role. Malheure a celui qui baillonne son peuple. Na lara en cara

  • La prochaine insurrection sera provoquée par notre justice pour ne pas dire l injustice . S acharner sur une brave femme qui a eu le courage de dire haut ce que les gens disent bas. C est regrettable mais notre pays est fait d injustice et c est cela qui va bouffer ce régime. Moi je répète ce qu elle a dit si notre justice n arrête pas de traiter les dossiers en deux poids deux mesures ce qui est arrivé a l assemblée nationale va l arriver.

  • Franchement Safiatou Lopez tu fais honte au peuple burkinabe. Tu te crois importante et tu prétends parler au nom du peuple. Il faut que tu le saches, tu ne représente rien aux yeux des gens. Contente toi de tes idiots qui sont autour de toi. L’histoire nous dira la vérité. Tu va bouffer la honte dans ce pays.

  • Cette femme cherche de la popularité.... c’est tout. qu’elle entre en politique et on commencera à croire en elle. A bon entendeur salut !

  • Décryptage
    1- Elle est trop forte
    « Quand nous sommes arrivés, nous avons trouvé des éléments de la CRS (Compagnie républicaine de sécurité) qui étaient armés jusqu’aux dents contre nous. C’est un peu comme le scénario de l’insurrection ou les gens sont sortis à mains nues et d’autres sont armés en face. Un peu comme le coup d’Etat. Nous étions surpris de les voir là. Déjà pour rentrer, tu voyais que certains étaient normaux et d’autre comme un peu plus menaçants. »
    Elle campe le décor dès l’entame de l’interview en faisant revivre aux lecteurs le "face-à-face" lors des glorieuses et de la résistance du putsch.
    Mais ici ce n’est pas tout le peuple : c’est elle SEUL sans défense, les mains nues contre l’appareil judiciaire qui a accompagné B.C pendant ses 27 années d’impunité.

    2- Elle répond à l’appel de la patrie et triomphe !
    « ...je me suis levée, je marchais vers la barre. Les gens ont commencé à chanter l’hymne national. Je me suis arrêtée par respect pour l’hymne. Je me suis tournée pour chanter avec eux. Et quand je me suis retournée, j’ai vu que le tribunal était vide. »
    Elle faire voir ici qu’elle vibre au rythme du Ditanyé et triomphe avec elle (l’hyme national) elle mène les combats et triomphe.

    3- Seule la lutte paie, mais en monnaie de singes
    « Ce sont ces mêmes magistrats qui bénéficient. Leurs avantages là, ça vient de qui ? Ça vient de nous, ça vient de tout le peuple Burkinabè parce que c’est le contribuable qui les paie. Les juges se retournent contre ces mêmes contribuables là. Les juges se retournent contre nous qui avons lutté pour qu’ils aient leur indépendance. Maintenant ils se mettent au-dessus du peuple Burkinabè. »
    Ici elle revient sur la grave erreur de son Président Roch, mais fait comprendre que la justice qui a accompagné l’impunité de Blaise a été la première a cueillir les fruits du putsch de l’insurrection pendant que le sang des martyrs ne c’est pas encore asséché sur le macadam. En effet les blessés viennent d’être évacués après deux ans SVP, deux ans... mais les magistrats ont empochés leur part du butin
    C’est pour cette raison que la grogne sociale ne va pas s’estomper de suite. Personne n’est dupe !
    Je n’ai rien contre les magistrats mais le symbolique fait mal, et souvent le symbolique ne signifie rien dans le conscient... mais beaucoup dans le subconscient (le subconscient fonctionne souvent en effet boule de neige en retardement).
    Donc aux simplistes qui diront "le jaloux , c’est parce ce que les magistrats ont eu... " Je réponds ils ont eu leur part du beefsteak, on aura tous notre part mais il ne restera rien pour les autres... Et on va tous payer cela ce n’est qu’une question de temps.
    En tout cas la dame la bien compris...
    4- Elle dévoile les gens de l’ombre
    Comptez le nombre de fois qu’elle repète Dabo Boukary... Vous comprendrez.
    Fin du Décryptage

    Une légende : «  Il y avait deux spécialistes en harakiri au BF avec ramification dans l’appareil judiciaire. On te fait condamner à la MACO et après il parait que tu as échappé. ou on t’empoissonne à la MACO . L’un des spécialistes à fui, il était le frère de l’autre. Mais le deuxième spécialiste est là. »

  • Voilà les dessous de cette comparution précipitée de Madame Safiatou LOPEZ devant le Tribunal Correctionnel de Ouagadougou :

    - 1. Safiatou LOPEZ est candidate à la chambre de Commerce et de l’Industrie du Burkina Faso.

    - 2. Apollinaire Compaoré, un illustre illétré, qui, en réalité est, (semble t-il, l’oncle direct du Procureur de la République de Ouagadougou) est également candidat à cette élection.

    - 3. La suite, si vous n’êtes pas bête, vous pouvez la comprendre facilement et personne ne va venir "manger son piment dans ma bouche".

    - 4. Madame Safiatou LOPEZ , je ne suis pas toujours d’accord avec vos manières politiques, mais là, vous avez mon soutien à 100% dans ce combat contre les juges corrompus. (13 vont être bientôt jugés et on attend le scénario puisque le jeune de 22 ans du Président SININI a été, semble t-il empoisonné pour intimider son père, peine perdue !!!!!). Quelle que soit la durée de la nuit, le jour finit toujours par se lever. Quant à vous Apollinaire COMPAORE, votre honte sera in-manquablement au rendez-vous de l’histoire de notre pays, pire que celle qu’a connu M. Blaise COMPAORE qui, seul arrivait encore à vous canaliser. Vous verrez votre triste fin. C’est une loi simplement divine à laquelle vous n’échapperez pas. Tout le mal que vous avez fait aux gens simples dans ce pays vous rattrapera sans faille. C’est une question de temps et le temps est un instrument de Dieu. Une armée puissante de Dieu s’abattra sur vous et vous anéantira vous et votre fortune présumée. L’argent ne fait pas tout. Y a Dieu aussi. Sachez-le au cas où... vous ne le savez pas. Pasék Talé.

  • Le peuple ou plutôt la populace aime les discours creux et va-t-en guerre. Attention aux vendeurs et vendeuses de chimères. J’ai bien l’impression au Burkina qu’il y’a des professionnels de la société civile qui ne sont rien que des hommes politiques déguisés.
    Je me pose des questios sur la trajectoire que suis dame Safiatou lLOPEZ/ZONGO. Est-ce une course effrénée qu’elle mène pour une place au soleilavec tous les avantages associes ou un vrai combat d’émancipation de sa personne ?
    Les personnes sincères, lorsqu’elle doivent comparaître devant la justice commence d’abord par lui affirmer leur confiance. C’est le contraire avec Safiatou LOPEZ/ZONGO. Il lui faut des juges certainement d’un autre pays pour la juger.
    En toute modestie, toute personne qui veut jouer un rôle public doit absolument se soumettre aux lois et règlements de son pays.
    Aucun passe-droit ne doit exister pour les responsables politiques ou de la société civile par ce que justement, ces personnes là doivent donner l’exemple.
    Safiatou LOPEZ/ZONGO doit accepter d’être jugée comme une citoyenne ordinaire. Il n’y a pas de justice pour elle et une autre justice pour les autres.
    Ce qui me semble une evidence, le procès de dame LOPEZ/ZONGO sera examinée à la loupe et devra infirmer ou confirmer l’indépendance de notre justice au Burkina Faso.

  • Safièta, tu as vu Blaise avait tous contre lui et il a dû fuir ; aussi, ce n’est pas par ce que les autres ont dit des choses que tu dois dire des choses aussi.
    Dans la vie, quand tu as des problèmes avec une personne, ça peut être normal ; avec deux personnes ça commence à bien faire car on dit là que tu as trop de problèmes. Mais quand toi seule tu as des problèmes avec plus de deux personnes, là c’est grave. Tu es qui donc pour que tout le monde soit contre toi ? C’est toi qui n’a pas raison, tel que Blaise. Il ne s’agit pas pour nous de suivre une majorité imbécile mais plutôt de se détacher d’une minorité créatrice de problèmes. Qui donc t’as dis que tu dis ce que tu veux, fais ce que tu veux et il n’y a rien ? Tout ce qui passe par l’imagination de l’homme est réalisable par l’homme ; tu vois, avant la fuite de Blaise, les SMS se diffusaient appelant la jeunesse à chasser Blaise et cela a été fait. Un travail d’OSC. TOI TU ES OSC ET TU FAIS CE APPEL ! Pourquoi ne va t on pas croire à la sincérité de ton appel.
    Safiatou, reconnais et ramasses les pots cassés !!!

  • Pour la sauvegarde de la stabilité du pays, Mr le President du Faso doit annuller tous les decrets adoptés donnant les recents avantages aux magistrats et professeurs. de tout ce que disent les gens meme si la justice fait partie des pouvoirs force est de reconnaitre que ces acteurs sont des recrus de la fonction publique et ne saurait se comparer aux élus qui mouillent le maillt pour se faire elire. ça suffit maintenant. je propose qu’on revoye la grille salariale en arretant un montant pour une classe frequenté par exemple(juste un exemple) : 10 000 par classe fréquenté. donc celui qui est recruté avec CEP donne 10 000 x 6 ans=60 000f comme salaire de base. pour BEPC donne 10 000x10 ans =100 000f. pour BAC donne 10 000x13 ans=130 000f. licence donne 10 000x16 ans =160 000f. pour maitrise donne 10 000 x17 ans=170 000f. doctorat donne 10 000 x 21=210 000f. ainsi de suite. pour les indemnites il faut octoyer les meme sommes à toutes les categories par exemple indemnite de logement = 35 000f à tous sans exception. maintenant celui qui veut pas travailler est libre de demissinner.

    si non Mr le Président il faut vous attendre à des grèves à ne pas finir. les memes juges vont vous poursuivrsi ici. ne disons pas que si y’a pour un y’a pour deux et ainsi de suite. il n’aura de grève de trop si ça ne change pas. y’en a eu pour magistrat et y’en aura pour les autres.

  • Cette justice pourrie essaie de divertir le peuple car tout ce bla bla fera pschitttttt.Il n’arrivera rien à dame Lopez car elle ne fait cracher des vérités tout crues.En tout cas je défie n’importe quel magistrat de toucher à un seul cheveu à Safiatou Lopez Zongo et on verra la suite de ce film comique

  • Sfiatou Lopez n’ est pas au dessus de la loi .SI elle doit etre condanner il n’ya pas de raison pour qu’ on laisse.des traiballeuses de cacerolles.

  • Safiatou tu dis haut ce que les autres disent tres bas.Vraiment que cette justice a abesoin d’un caterpillar citoyen

  • Qu’est ce qu’elle est moche !!!
    Franchement vous n’aviez une photo d’elle où elle est éloignée de l’objectif ?

  • L,hymne national n,appartient à la société civile qui ne l’a chante plus mais la vocifère partout où elle sous prétexte d,etre nationaliste. Il y a des lieux de souveraineté de l,etat comme le palais de justice ou on ne distrait pas le juge du peuple avec des cris, des huées ou l,hymne nationale. A la prochaine, je souhaite que le juge inculpe tous ceux présents dans la salle qui perturberont le tribunal du peuple. Inciviste cette société civile avec sa présidente d,honneur qui se croit tout permis depuis son transfuge du CDP de Blaise COMPAORE a ZIDA en passant par ROCH Marck Christian KABORE. On a marre de vous tous ............ Nous voulons une bonne éducation pour nos enfants et une tranquillité pour notre pays. Vos haines, vos ambitions de gestion du pouvoir d,etat ne doivent pas nous déranger. Foutez nous la paix ......

    • Tu ne merites pas ton pseudo. La conduit de l’etat a amene les gens a reagir de la sorte. Le poisson pourrit par la tete. Que les juges essayent ce que tu leur conseilles, tu verras les resultats. On fera d’eux et de leurs CRS un cocktail tres amere dont le pays se souviendra. Chanter le Ditanye a tous vents a un sens profond de conscientisation. Il n’ya pas un lieu ou un moment pour ca. Personne n’a peur encore. Si policier ou militaire tite sur le people pour proteger un connard de politichien ou un chef militaire, qu’il pense a ce qui peut advenir a sa famille ou ses proches pendant qu’il est sur les lieux de "travail". Laissez les gens se vider de leurs aigreurs. Qu’est ce qui est faux dans ce qui se dit sur la justice ? Un peu de serieux quand meme. Baillonnez, etouffez conduisent a une EXPLOSION. C’est ce qu’il faut eviter. Vidons nos differends petit a petit

    • Bonjour mr ZUBADA. Je ne suis qu’un simple lecteur de l’affaire de madame Lopez. Donc, j’ai rien à commenter sur sa lutte anti- magistrats.
      Ce qui m’indigne est que tu implique la C.R.S dans cette affaire comme si c’est une complicité entre la POLICE ET LA JUSTICE : Loin de là, c’est un devoir purement légal que la C.R.S à accompli. Évite de dramatiser la chose. Respecte tes prochains. Saches que ta libéré se borne là où commencent celles des autres.
      EN BREF JE TE DEMANDE DE FAIRE TRÈS ATTENTION À TES PROPOS. SI TU ES FORT AUJOURD’HUI AU POINT DE DOMINER MILITAIRES, POLICIERS ET AUTRES FORCES DE L’ORDRE, SACHE QUE QUELQU’UN A LUI SEULS DE PEUT TE DOMINER.
      ZUBADA TES FRÈRES, AMIS MILITAIRES OU POLICIERS OU AUTRES T’ONT AIDÉ. T’ONT SOUTENIR OU T’ONT FAIT CE QUE TU ES AUJOURD’HUI. PAS BESOIN DE RECONNAISSANCE MAIS, PLUTÔT DU RESPECT.
      ZUBADA, le jour que ON va faire des magistrats et policiers en cocktail, tu seras le tapis cadavérique sur lequel le même ON va marcher.
      ZUBADA TU SAIS BIEN QUE TU N’AS JAMAIS ÉTÉ PLUS FORT, INTELIGENT OU MÊME IMPORTANCE QUE TES PROMOTIONNAIRES, CAMARADE ET CONNAISSANCES. SI TU AS OUBLIÉ DES CONNAISSANCES, RENSEIGNE TOI SUR LEUR PROFESSIONS.

  • Comme tu connais beaucoup sur les crimes de sang et économique hé bien tu iras tous raconter au juge ok. Arrêtez de nous berner avec vos manoeuvres svp.

  • Sans aimer Dame Lopez je trouve la que vous en faitent trop Chers Jugent.Heureusement que vous n entendez pas ce que les Gens disent et pensent de Vous toutes les prisons de Burkina n aurraient pas eu de place pour les contenir. Tous vos 3 syndicat qui crient Aujourd hui etaient ou pendant les 27 de Reigne du Roi Blaise II.Si votre votre Pouvoir ne vient pas du Peuple de qui vient t il alors ? Faire Peur aux gens par des proces bidons ne fera que vous eloignez du Peuple.Nous voulons des Magistrats moyen Arrogant et qui ont un Visage Humain.Dans votre maniere de faire c est comme si votre Pouvoir depassait les autre Pouvoir.

  • Il faut ignorer cette dame la, vraiment quoi. On est fatigué de cette anarchie, elle se prend pour qui, parce qu’elle fait beaucoup de bruit elle se croit importante ?

  • Je regrette pour les internautes qui interviennent qu’en voyant seulement que le bout de leur nez, concernant l’analyse de Safiatou Lopez. D’autres interviennent simplement par ce qu’elle est une femme et battante sur ce qu’elle considère que ce qu’elle voit comme politique et justice sont injustes. Chers internautes Burkinabé, soyez francs et humble en venant sur Lefaso.net avec vos critiques. ‘’La critique doit être fondée sur l’argumentation solide avec des preuves et du vécu, afin que cette critique soit écoutée avec des autos critiques suivis des réponses qui vont pour le peuple.’’’ Je cautionne rarement les analyses des politiques au gosier large qui veulent se faire entendre, ou se faire oublier leur passé désastreux : Mais avec une bonne réflexion et de la sincérité, en voyant le laxisme de notre justice, et aussi celui de nos gouvernants actuel, je confirme que cette femme a raison, et mérite d’être écouté par le peuple Burkinabé. Car sans une politique juste, Rock kaboré et son équipe ne pourra convaincre le peuple, ou maintenir sa domination, et par conséquent mettront à l’eau leur programme présidentiel et leur promesse de régler les dossiers des crimes impunis. Madame Safiatou Lopez a pleinement raison, car sans une justice équitable dont tâtonnent nos juges actuel, il n’ y aura pas une réconciliation nationale ni la paix au Burkina.

  • Si on ne peut pas poursuivre Blaise, on ne peut pas poursuivre Djendjere, on peut pas poursuivre Kere Boureima, on peu pas poursuivre Deka, on peut pas poursuibvre Djibril, on peut meme pas poursuivre Safiatou. Les 3 poids 10 mesures-la, c’est quoi encore ?

  • Monsieurs les juges vous etes entrain de transformer Lopez en victime Heros a moindre frais.Pour etre un Grand juge on ne doit pas etre dans l Orgueil.C est pour cela que dans certains pays de grande Democratie il faut avoir un certain age et de l experience pour etre juge.Les juge qui vociferent aujourd hui ont quel age ?Ont ils plus de legitimite que ceux qu on a elus ?

  • Haro ! Haro ! Chers compatriotes ! Critiquer est une chose, et tenir des propos incendiaire en est une autre. Nous pouvons tous être poursuivi pour avoir tenu des propos incendiaire, ou des propos qui incitent à la désobéissance civile. Ce n’est pas parce qu’on se prénomme Bila, Pousga, Lopès etc,qu’on peut s’octroyer certaines prérogatives vis à vis de la loi.
    Balle à terre les gars. La loi est là pour tout le monde et nul n’est au-dessus d’elle.

  • Bjr,
    On n’a pas besoin de consulter un waakman, notre justice est à double vitesse... mais affaire à suivre, le peuple insurgé est toujours là

    Ombre Blanche

  • Safi, ne t’en fais pas, les magistrats comme la réaction de Jakob auront le peuple en face d’eux. Gare aux vendus magistrats qui oseront toucher à un de tes seuls cheveux. Une très belle analyse qui confirme si besoine en était, ton indépendance d’esprit. Le Mpp a intérêt à t’écouter si non leur réveil sera brutal. Bassolma n’a fait que dire la vérité. Les magistrats moutons peuvent continuer, le sort va sabbatre davantage sur ceux qui vont faire blocage à la vérité du sang versé par les plus dignes des dignes burkinabé ie les martyrs y compris les norberts, sankara , les dabo..........

  • Mr YAAM SOBA, est ce qu’elle est obligee d’etre MPP à vie ? Laissez les gens avancer avec vos réflexions saugrenues.

  • La vie nous enseigne qu’en TOUTE CHOSE il faut une SAGE MODERATION !!!!

  • les juges n’ont rien compris, au lieu de juger leur confrère corrompu jusqu’au pied ,au lieu de nous expliquer a quoi rime l’impossibilité de poursuivre Blaise, au lieu d’ouvrir le dossier Norbert Zongo au lieu de............etc ....... faire justice ; ils s’acharnent sur une pauvre dame sans « instruction politique ». c’est le début de la fin de la justice vous verrez

    • Lorsqu a un pouvoir ,il fo savoir l utiliser dans les regle de l art.Si on l utilise pour faire oppression aux peuple ne soyons pas etonné que notre propre pouvoir se retourne contre soi meme.Le Premier pouvoir,deuxieme,au temps de blaise a semé la terreur .Où sont il ojordui ?Donc mes magistrats ......

  • Salut madame lopez vtre combat est noble mais ouvre l’oeil vous faite confiance aux peuble rapeller vous de madame sara oujoudh8 je ne sai quelle devient vous ne pouvez pas a vous seule changer le faso joue vtre partition et laisser les autres joue aussi .J’admire vtre courage mais jai peur qu’apres l’election de la chambre de commerce vous passe dans les oubliette reflechisez madame tout le monde ne peut pas etre chef ils faut aussi des sujets amica

  • c’est de l’acharnement totalement ridicule de la part des magistrats et surtout des syndicats qui sont tombés bas dans ce jeu. Le peuple lutte pour votre indépendance au prix de nombreuses victimes lors de l’insurrection (la justice était au cœur de l’insurrection du 30 octobre 2014, raison pour laquelle le palais de justice de Bobo a été brûlé), mais on a l’impression que vous n’êtes pas murs pour l’indépendance du pouvoir judiciaire. Non seulement vous manquez de courage pour l’assumer face aux grands dossiers de crimes économiques et de sang, mais pire vous semblez avoir préféré la monnayer contre des avantages matériels et financiers auprès de l’exécutif. Et le comble est d’être allergique à la critique constructive du justiciable au point d’intenter un procès pour divertir le peuple alors que les dossiers les plus importants dorment dans vos tiroirs. J’ose croire que les syndicats vont retirer leurs plaintes car ce n’est vraiment pas à leur honneur.

  • - JOKAB (Internaute 4), tu es un hypocryte et un juge n’est pas Dieu Le Père  ! OK ? Maintenant qu’ils ont osé, eh bien, ils ont ouvert la porte. Nous allons désormais déposer en masse des plaintes en justice contre les juges eux-mêmes dès que certains franchiront le rubicon. D’ailleurs j’invite tout burkinabè frustré par un juge de déposer une plainte contre ce dernier devant le procureur du Faso. Comme tu le dis, nul n’est sensé ignorer la loi. Et moi j’ajoute que même le juge n’est pas au-dessus de la loi !

    Par Kôrô Yamyélé

  • A l’internaute "Prophète Impie" :
    C’est prétentieux de vouloir donner des cours en Communication dans ce forum. Que Lopez n’ait pas l’expression facile de Me Hervé Kam, n’est pas un problème...
    Un adage populaire dit : "Même si la voix du crapeau n’est pas bonne, elle est importante en ce qu’elle annonce la pluie."
    Par ailleurs, l’objet du sit in de juin 2016 qui a donné suite à ces démêlées judiciaires se justifie chaque jour avec la lourdeur et les travers de notre justice.
    Courage à tous ceux qui, comme Lopez, sont épris de justice "équitable".

  • Monsieurs les acteurs de la justice. Lisez bien la réflexion et méditez le message de l’internaute numéro 2 (dignité).
    L’exemple du RSP qui se croyait suffisamment craint et fort doit vous inspirer à la retenue quelque soit la parcelle de pouvoir que la république vous a concède.
    Dans la vie, tout ce qui a un début à forcément une fin indiscutable et chacun doit plutôt travailler en visant une bonne fin de sa mission sur terre.
    les exemples sont légions et il suffit que chacun prête simplement attention à ce qui se passe tous les jours autour de soit pour s’en convaincre.
    Travaillez tous les jours à mériter plutôt la confiance des nombreux justiciables et méfiez vous de l’arongance qui ne paie pas durablement.
    Très amicalement.

  • Bien qu’étant partisant de la liberté de manifestation et d’expression je n’approuve pas le comportement opportuniste de cette dame qui pour se faire une place au soleil manipule des ignorants pour parvenir à ses fins. Nous avons déjà connu une situation malheureuse par les incendres des édifices publucs avec l’insurrection. Je n’ai pas confiance en elle (ça me regarde). Mais elle,est FAIT VRAIMENT CHIER AVEC DES AIRS DE WOUM-PA.SEKEY.

  • Si j’ai bien compris l’indépendance de la justice = on ne critique pas. Si tel est le cas y’a risque sur le pays tout entier. On ne saurait confier notre justice à une poignée de personne "incritiquables" qui ne rendent compte à personne et n’ont d’ordre à recevoir de personne.
    Au passage arrêtez ce cirque et jugez es vrais dossiers on est fatigué

  • Si la société civile est un contre pouvoir,et que,le judiciaire est un pouvoir semble t-il,je ne sais pourquoi les juges veulent nous divertir ;et pourtant,les vrais dossiers dorment dans les tiroirs

  • Pour régler définitivement le problème, je propose aux magistrats d’inviter safiatou dans un maquis de la place et autour des bouteilles de beauforts bien tapées pour régler à l’amiable leur différend. C’est sur qu’ils se comprendront mieux. Le palais qui est un service public ne saurait être utilisé pour régler des affaires personnelles.

  • Dame Lopèz n’a aucune leçon à donner à quiconque.Quand on militait fiévreusement dans la FEDAP-BC la justice n’était pas à double vitesse !Quand les autorités de la transition ont fait emprisonner les dirigeants déçus du régime compaore avec la bénédiction des leader d’ OSC parmi lesquelles elle figurait la justice n’avait pas de problème.Qu’elle arrête d’insulter le peuple..Dans tous les cas elle a tenu des propos populistes dont elle doit assumer les conséquences.Ce qui sûr ses défenseurs inconditionnels ne pourront nullement blanchir son casier judiciaire Qu’elle arrête aussi de nous pomper car les magistrats ont commencer à réclamer leur indépendance avant la floraison de ces fameuses OSC, bande d’opportunistes et d’affairistes wait and see

  • Dame Lopèz n’a aucune leçon à donner à quiconque.Quand on militait fiévreusement dans la FEDAP-BC la justice n’était pas à double vitesse !Quand les autorités de la transition ont fait emprisonner les dirigeants déçus du régime compaore avec la bénédiction des leader d’ OSC parmi lesquelles elle figurait la justice n’avait pas de problème.Qu’elle arrête d’insulter le peuple..Dans tous les cas elle a tenu des propos populistes dont elle doit assumer les conséquences.Ce qui sûr ses défenseurs inconditionnels ne pourront nullement blanchir son casier judiciaire Qu’elle arrête aussi de nous pomper car les magistrats ont commencer à réclamer leur indépendance avant la floraison de ces fameuses OSC, bande d’opportunistes et d’affairistes wait and see

  • Il est à prévoir avec tristesse tant de victimes par balles à la condamnation de Safiatou LOPEZ ; et, dès ce instant les palais de justice de Ouagadougou et assurément dans d’autres provinces seront incendiés. Nous nous sommes pas devin, de plus Dame LOPEZ je ne l’apprécie point pour des impressions purement personnelles, mais l’installation d’une période trouble guette le régime en place avec des paramètres exogènes et endogènes liés au MPP. Autant un plan malin DIABRE / SY CHERIF (loi chérif) a favorisé l’avènement au pouvoir du MPP, la chute du MPP résulte de la guerre silencieuse des clans au MPP. Comme demain c’est dès l’aube, nous ne perdrons rien pour observer.

  • Quand on parcourt les reactions, on peut retenir :
    - 97% trouvent que les vrais dossiers dorment dans les tiroirs des palais de justice ;
    - 97% trouvent que le proces de lopez c’est de la diversion ;
    - 97% trouvent que les juges exagerent et sont contre le peuple ;
    - 97% trouvent que lors de l’insurrection les juges travaillaient pendant que le peuple esssuyait les balles assassines du clan de blaise ;
    - 97% trouvent que le peuple a fait partir blaise et les magistrats se sont tires avec des salaires faramineux et remercient le peuple en monnaie de singe ;
    - 97% trouvent que les paroles de la dame se realiseront tot ou tard et les juges viennent de sonner le debut de la fin de la justice ;
    - 97% ne sont pas contents de la justice et croientt a tout sauf a la justice de ce pays.
    Je pense que cela doit interpeler fortement. Il faut que les juges tiennent compte de la colere du peuple. Une remarque, depuis l’accession de blaise au pouvoir, quel dossier les juges ont vide rapidement et le peuple est content d’eux ? aucun. Pire, il a fallut le depart de blaise pour que certains dossiers avancent : sankara, norbert, et meme qu’on inculpe des gens. Donc sous blaise la justice etait sous domination et les dossiers etaient au bon vouloir des grands du pays.
    En attendant une prise en compte de cette realite, QUE DIEU MAUDISSE LES DICTATEURS.

  • Que la justice qui est dite indépendante se concentre sur les dossiers plus lourds et plus importants. Il y’a des dossiers bien plus importants qui traînent dans vos tiroirs.

  • Je ne vois pas l’intérêt de 4 plaintes contre la dame. On aurait pu se contenter de la seule plainte du procureur du Faso. La meilleur solution était d’ignoré ses propos. A mon avis la justice perd dans tous les cas : qu’elle soit condamnée ou relaxée.

  • du courage dame Lopez les intègres et les honnêtes citoyens te soutiennent que ceux qui refuse de voir la vérité en face et veulent te faire la force car étant juge et partie sachent que Tôt où tard il répondront dieu ne dort pas

  • Tout ce que cette dame a dit est juste. On peut aimer sa personne ou ne pas l’aimer. Un juge doit être quelqu’un qui est capable de contrôler ses ressentiments personnels. Même s’il est vrai que dame Lopez vous a traité de juges "gonflés" vous devriez être en mesure de dépasser ce désir de vengeance qui se pointe à l’horizon avec cet procès de la honte qui est véritablement un règlement de compte vis à vis de cette dame. Notre justice n’a vraiment pas besoin de tomber aussi bas. Vous allez faire grandir le sentiment de justice à double vitesse. la preuve les propos tenus par le président de L’AN ne sont pas aussi loin de ce qu’a dit dame lopez, on peut trouver des exemples dans ce sens à souhait cependant aucun procureur ne s’est auto saisi de cela pour intenter un procès contre lui. De grâce laisser la dame tranquille. Même si vous avec déjà ternis votre image par votre acharnement contre productive pour l’institution judiciaire toute entière.

  • Le comportement des magistrats burkinabé est similaire sinon pire que le RSP.
    Ils se prennent comme des Vice-dieux.

    Les magistrats gagneraient à se ramener à la condition humaine car ils ne sont pas des dieux. La colère que le peuple éprouve contre les magistrats est plus grande que ce que le peuple éprouvait contre le RSP.

    Un RSP peut en caché un autre (les magistrats apatrides)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés