BAC 2016 :71 712 candidats sur les chemins des universités

mercredi 22 juin 2016 à 00h50min

Les épreuves écrites du baccalauréat ont débuté ce mardi 21 juin 2016, sur toute l’étendue du territoire burkinabè. C’est à Manga, chef-lieu de la région du centre-sud, que le ministre en charge de l’enseignement supérieur, Filiga Michel Sawadogo, accompagné de son staff et des autorités locales, a procédé au lancement officiel des épreuves. Après Manga, où le ministre a donné le top départ en ouvrant la première enveloppe au lycée municipal, Filiga Michel Sawadogo et sa délégation, ont fait escale au lycée Provincial de Kombissiri, pour encourager les candidats et l’ensemble du personnel en charge de cet examen.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
BAC 2016 :71 712 candidats sur les chemins des universités

Il est 7h05 minutes, quand le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, fait son entrée dans une salle du lycée Provincial de Manga. Dans un silence de nuit, les yeux rivés sur les feuilles vierges de composition, les candidats attendent dans cette salle, la première épreuve du baccalauréat.

Accompagné des responsables de son département tels que les membres du cabinet de son ministère, du président de l’université Ouaga I Pr Joseph Ki-Zerbo et du gouverneur de la région du centre-Sud, Filiga Michel Sawadogo dit être venu encourager les candidats et leur prodiguer des conseils. « Restez sereins et ayez confiance en vous. N’ayez pas à recours à la fraude au risque d’être punis et de subir des sanctions » a-t-il conseillé.

La confiance et la sérénité, Segda W. Stéphane, candidat au baccalauréat série D, semble les avoir déjà intégrées dans son état d’esprit. « J’ai commencé à me préparer depuis le début de l’année. J’ai confiance en moi à 50%, car j’estime avoir fait le nécessaire à mon niveau » a-t-il signifié. Pour les 50% restants, le candidat Segda dit s’être « confié au Bon Dieu ».

C’est également le cas de Yoda Madinatou, candidate au baccalauréat série A4, « j’ai été régulière aux cours pendant l’année scolaire et normalement, ça devrait aller. Cet examen, je le prends comme une reprise des exercices et des devoirs faits en classe » a-t-elle indiqué.

Après le lycée Provincial de Manga, le cap a été mis sur le lycée Municipal, où le ministre a procédé à l’ouverture de l’enveloppe de la première épreuve relative à l’épreuve de philosophie. « Nous sommes venus vous encourager et nous espérons que notre passage va vous porter chance » a-t-il indiqué aux candidats, avant de procéder à l’ouverture de l’enveloppe soigneusement scotchée.
L’heure étant aux conseils, Filiga Michel Sawadogo à convier les candidats et l’ensemble des élèves à s’intéresser aux matières scientifiques, particulièrement aux mathématiques.

« J’invite les élèves à travailler régulièrement afin de pouvoir relever leurs niveaux dans toutes les disciplines, particulièrement les mathématiques où le Burkina rencontre des problèmes à ce niveau. Nous manquons de professeurs de mathématique » a-t-il laissé entendre. Cliquez pour lire la suite sur regions.lefaso.net

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 22 juin 2016 à 10:46, par La vérité vraie.
    En réponse à : BAC 2016 :71 712 candidats sur les chemins des universités

    Bon courage aux candidats et merci à M. le Ministre et à son staff de leur bienveillant dévouement et de l’intérêt particulier qu’ils ont du accordé au BAC de cette année. D’autres nous avaient prédit qu’il n’ aura jamais lieu. Veuillez surtout M. le ministre que les bandits, je voudrais dire les boycotteurs soient exclus de tout examen du secondaire et cela pendant au moins cinq afin que cela serve de leçon pour les mouvements corporatifs, sauvages, et irréfléchis.
    Bon vent Professeur et que Dieu vous assiste dans votre quête de qualité pour l’enseignement du Burkina Faso.
    Vive la valorisation du savoir !!!
    Vive enseignement !!!
    Vive une bonne éducation pour le Faso !!!
    Vive le Ministre de l’enseignement !!

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin 2016 à 10:55
    En réponse à : BAC 2016 :71 712 candidats sur les chemins des universités

    Je me suis toujours demandé si ce rituel d’ouverture d’enveloppe ne pouvait pas se tenir quelque part d’autre qu’une salle de classe pour ne pas perturber la concentration des élèves. L’éducation est tout que chacun doit assumer et améliorer.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés