Respect des droits de l’enfant au Burkina : Une étude pour améliorer la politique nationale

mercredi 13 janvier 2016 à 23h28min

La représentation de l’UNICEF au Burkina, en partenariat avec l’Institut supérieur des sciences de la population (ISSP), organise des panels scientifiques du 13 au 14 janvier 2016 à Ouagadougou. Ces travaux rentrent dans le cadre de la valorisation des conclusions issues de huit études relatives aux droits des enfants réalisées en 2O14 par l’UNICEF. Les échanges ont débuté ce mercredi 13 janvier 2016 dans les locaux de l’ISPP.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Respect des droits de l’enfant au Burkina : Une étude pour améliorer la politique nationale

Santé, nutrition, protection et éducation des enfants, ce sont les thématiques développées à travers huit études effectuées par l’UNICEF dans le cadre d’un programme de coopération. Ainsi, en s’intéressant à des sujets tels que l’éducation, les initiatives liées aux écoles qualité, la protection des enfants sur les sites d’orpaillage, la santé de l’enfant et le mariage forcé, l’UNICEF a un objectif principal, celui de contribuer à l’épanouissement des couches les plus démunies.

A cet effet, les différents résultats des recherches nécessitent à priori une vérification et une validation avant leur mise en œuvre sur le terrain. « Le but de ce panel est de revoir de façon critique et scientifique, les études et les enquêtes qui sont menées dans le cadre du programme de développement de l’UNICEF lié au droit de l’enfant », a signifié Marc Rubin, représentant de l’UNICEF au Burkina. Ainsi, les échanges permettront de réfléchir sur les enquêtes et la façon dont elles pourront être gérées et servies pour réorienter et améliorer les politiques nationales.

Pour le président de l’université Ouaga I, représenté par sa vice-présidente Ye Diarra, « la tenue de tels panels en collaboration avec des institutions universitaires montre une fois encore, qu’au-delà de la formation des cadres, nos universités peuvent jouer un rôle dans l’accompagnent et la mise en œuvre des actions de développement ». De l’avis de la vice-présidente, ce panel s’inscrit dans le cadre des activités du plan stratégique de l’université.

Le directeur général adjoint de l’ISSP Soura Abdramane quant à lui, salue l’action de l’UNICEF. « L’UNICEF a jugé qu’il était important que le monde scientifique ait un regard critique sur les approches méthodologiques qui ont été réalisées et les résultats auxquels, ces études sont parvenues », a-t-il apprécié.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés