Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le confinement n’est pas une suprématie, c’est être responsable en agissant pour un lendemain meilleur» Sonia Lahsaini

Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • • jeudi 17 septembre 2015 à 12h57min
Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

Peuple du Burkina Faso,

Depuis hier mercredi 16 septembre 2015, des éléments du Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP) ont fait irruption dans la salle de conseil des ministres au palais de Kosyam et ont pris en otage le Président de la Transition, son Premier ministre et ses ministres.

Malgré le dialogue engagé avec eux, durant toute la nuit par la haute hiérarchie militaire pour amener les éléments du RSP à la raison, ceux-ci ont persisté sur la voie d’un putsch sans issue.

Manifestement la volonté de ce groupe armé n’est pas de dialoguer, mais de prendre le pouvoir justement en connexion avec les partis politiques de l’ancien régime.

Dans la situation où le chef de l’Etat et le Premier ministre et le gouvernement sont actuellement séquestrés, j’assume désormais les pouvoirs dévolus au chef de l’Etat. Et c’est à ce titre que j’invite le chef d’Etat major des armées et les chefs d’Etat major des différentes régions militaires à prendre immédiatement toutes les dispositions pour que cette forfaiture soit arrêtée puisque c’est un groupe armé qui s’oppose à la volonté du peuple, c’est pour cela j’en appelle aux forces républicaines, militaires.

La nation est en danger. Aucun sacrifice ne doit être trop grand pour préserver les acquis de la marche vers le renouveau que notre peuple a acquis de haute lutte à l’issue de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014.

J’exprime ma reconnaissance à l’Organisation des Nations Unies, à l’Union Européenne, à la France, à l’Union Africaine, à la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour leurs soutiens sans faille qu’elles continuent de manifester aux institutions de la transition.

Moumina Cheriff SY

Président de la Transition par intérim

Président du Conseil National de la Transition (CNT)

Vos commentaires

  • Le 17 septembre 2015 à 13:09 En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Tu es notre Prési. On te suis.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 13:15, par Mkouka En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Aussi, je fais un appel au Mogho-Naba a prendre le devant d’une marche populaire sur le palais de kosyam, en tant que symbol de l’unite national, de la justice et du pouvoir du peuple

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 13:17, par le messi En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Seule la lutte libère ! Pas un pas sans le peuple !
    Le peuple souverain vous soutient !

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 13:18 En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Bien dit. Alors, armée burkinabé on vous ecoute et on veut voir reagir contre ce RSP/CND. Communauté internationale, vous avez entendu l’appel du president interimaire de fait, alors mobiliser vos troupes car nous, peuple burkinabé, disons non à cet coup d’état et sommes pret au sacrifice

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 13:19 En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Bravo Président Sy ! Vous avez le soutien du peuple. A bas le RSP force maléfique vous étés vaincus

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 13:22, par Francis En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Merci Excellence Monsieur le Président.
    dans les deux (02) semaines qui suivent les deux généraux de l’Ouest et de l’Est viendrons a bout de cette forfaiture.
    Encore Félicitation d’avoir assumés vos responsabilités

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 13:22, par KIAYON En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Merci !!!!!!!!!! mon Président, on vous soutient,
    - Vive la démocratie
    - Vivent les institutions issues de la revolte populaire des 30 et 31 Octobre 2014
    - A bas les pyromanes
    - A bas le CND et son quateron d’imposteurs

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 13:24, par lepacha En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Soutient total,forces vaillante du Faso,libérer notre peuple !

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 13:24, par dabiré Dagnir En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance
    Nous soutenons le Président interimaire et prenons acte de sa déclaration.Peuple du Burkina,des mercenaires ,Boko haram veut occuper notre pays.levons-nous et chassons-les de chez nous.Vive la Transition,Vive le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 13:24, par Rodrigue En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Le général félon qui a perpétré le putch doit être neutraliser par tous les moyens, les militaires républicain et gendarmes doivent se déclarer, ces militaires voyous n iront pas loin,
    Vive le peuple insurgé du Burkina, la patrie ou la mort, nous vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 13:25, par OUEDRAOGO Isso En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Cry my beloved country ! Nous n’accepterons jamais la forfaiture. Nous savions que ces gens ne sont pas des patriotes et ce ne sera pas demain ou après demain qu’ils le seront. Il va falloir marcher sur tout un peuple pour s’ériger en potentat ! Non et non. et nous ne nous laisserons pas faire. Il faut que guéguéré et son clan de cdp avec leurs petits esprits sachent que le monde de 2015 n’est plus le monde de 1987. C’est fini pour vous et il faut que vous vous rendiez à l’évidence. Vous pouvez toujours prévaloir le peu de dignité qui vous reste. Nous somme tous des Burkinabè et nous n’accepterons pas l’inacceptable. Peuple du Burkina, patriotes épris de paix et de justice levons nous et barrons la routes aux inconscients. Je veux que ce message soit publié. Il ne faut pas vous autocensurer. La lutte continue. La patrie ou la mort, Nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 13:26 En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Rentre a Ouaga si tu es garcon. Bande d’aigri la vous pensez c’est comme sa on gere une transition ??

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 13:27, par Francis En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Merci Excellence Monsieur le Président.
    dans les deux (02) semaines qui suivent les deux généraux de l’Ouest et de l’Est viendrons a bout de cette forfaiture.
    Encore Félicitation d’avoir assumés vos responsabilités

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 13:30, par REEM Z En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    c7 propre !

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 13:34, par wedaga En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Pas de peur, Dieu est du côté du peuple !

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 13:43, par Le Citoyen En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Monsieur le président ;
    Vous avez le soutien du peuple mais vous faites appel aux autres corps de l’armée, je vous rappelle que le Burkina n’a plus de militaires. Ce sont des gens sans dignité aucune et lâches comme des hyènes.
    Je compte plus sur la mobilisation des femmes pour libérer mon beau pays.

    Que Dieu sauve le Burkina

    Webmaster laisses passer cette fois ci

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 13:44, par wendpabasba En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Oui,presi:Il faut tenir bon parceque ta conduite et position sont juste.Le peuple sera a tes cotes !Vive le burkina.Courage,presi

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 13:45, par Lejuste En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Nous te soutenons président. L’erreur la plus fatale de notre insurrection depuis le début a été d’avoir accepté que Zida prenne les rênes du pouvoir avant de le transmettre au président Kafando. Ni la société civile, ni les partis politiques, alors principaux acteurs de l’insurrection populaire, ni même l’armée républicaine n’a pu faire passer un personnage issus de ces milieux pour diriger le pays juste après la fuite du dictateur Compaoré. Sur qui ou quoi Zida pouvait compter pour contredire un général chef d’état major des armées ? Bien sûr le RSP et Diendéré. Un contrat secret était tissé entre les 3 parties. Par la suite, Zida se voyant acculé de toute part devait voir la réalité en face et s’en remettre à la volonté du peuple qui l’a accepté facilement comme chef d’état puis Premier Ministre. Conséquences, le général et le RSP, les cerveaux de la machination se voient trahis par un élément issu de leur rang et qui leur doit sa promotion actuelle. Comprenez par là que l’erreur était depuis le début. Cependant, le redressement est encore possible. Montrons à Zida qu’il a eu raison de se ranger par la suite du côté du peuple. Arrêtons cette forfaiture vaillant peuple du Faso, la victoire réelle et définitive est très proche.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 13:45, par Citoyen En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Courage cher président du CNT, tout le peuple du burkina st avec vous.
    Dans les quartiers , les villages , les villes soyons tous mobilisés pour contrer ce RSP avec son CDP. Na lara an sara.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 13:54, par Lejuste En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Nous te soutenons président. L’erreur la plus fatale de notre insurrection depuis le début a été d’avoir accepté que Zida prenne les rênes du pouvoir avant de le transmettre au président Kafando. Ni la société civile, ni les partis politiques, alors principaux acteurs de l’insurrection populaire, ni même l’armée républicaine n’a pu faire passer un personnage issus de ces milieux pour diriger le pays juste après la fuite du dictateur Compaoré. Sur qui ou quoi Zida pouvait compter pour contredire un général chef d’état major des armées ? Bien sûr le RSP et Diendéré. Un contrat secret était tissé entre les 3 parties. Par la suite, Zida se voyant acculé de toute part devait voir la réalité en face et s’en remettre à la volonté du peuple qui l’a accepté facilement comme chef d’état puis Premier Ministre. Conséquences, le général et le RSP, les cerveaux de la machination se voient trahis par un élément issu de leur rang et qui leur doit sa promotion actuelle. Comprenez par là que l’erreur était depuis le début. Cependant, le redressement est encore possible. Montrons à Zida qu’il a eu raison de se ranger par la suite du côté du peuple. Arrêtons cette forfaiture vaillant peuple du Faso, la victoire réelle et définitive est très proche.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 13:56, par Fasolibre En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Bien dit. Il faut résister par tous les moyens à cette bêtise d’apatrides.
    La patrie ou la mort nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 13:58, par aaa En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    c’est vraiment triste qu’on accepte des voyous comme eux dans l’armée.Vivement que tout les hommes de tenue se mobilisent pour lutter contre ces idiots sans cervelles.Le nombre fait la force.Que l’armée prennent ses responsabilités.Il ne faut pas attendre l’aide d’un quelconque pays le linge sale se lave en famille.Que ALLAH nous protège tous et que sa volonté soit faite.
    Amine

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 14:01 En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Tous derrière Chérif SY pour la victoire !

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 14:02 En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Deux jours après l’insurrection du 30 octobre CEDEAO, UA se sont précipités au Burkina pour nous imposer un civil sous peine de sanction internationale. Maintenant un COUP D’ ETAT porte au pouvoir un GÉNÉRAL. On espère que leur réaction sera aussi prompt qu’au 30 Octobre.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 14:10, par baba csk En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    merci Excellence Président par interim vous faite honneur au peuple burkinabè. La Patrie ou la Mort nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 14:17, par le patriote En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Transition dit moi qu’est ce qui n’a pas marché !
    He bien oui, nous y voilà une fois de plus à la croisée des chemins. Le BURKINA FASO notre chère patrie a sombré dans les ténèbres. Et pourquoi ? Par le fait de nos comportements, de notre manque de lucidité, de notre manque de tirer leçons de notre passé.
    Où est passé notre insurrection tant salué par les burkinabés et la communauté internationale ?
    Où est passé cette insurrection qui faisait tant notre fierté ?
    Ce que l’on peut dire c’est que chemin faisant, l’insurrection a perdu de son éclat. Les leaders de cette insurrection ont sombré dans la cupidité, les intrigues, l’égoïsme, les calculs politiciennes,…
    Et n’ayons pas peur des mots, la transition à faillit !
    D’abord, Au lieu de s’occuper de sa première mission qui est d’organiser des élections libres, inclusives et transparentes, elle à instaurer une justice de vainqueur avec une chasse aux sorcières sans merci contre les dignitaires de l’ancien régime comme si cette transition était l’aboutissement d’un coup d’état.
    Aussi, ces OSC tubes digestifs qui ont passé leur temps à croire que leur voix faisait foi de la voix du peuple à distrait durant tout ce temps la transition. Ils ne dénonçaient plus les dérives des acteurs politiques et des autorités de la transition mais ce sont transformé en fer de lance de la transition notamment ZIDA et BARRY à qui ils vouaient un soutient indéfectibles.
    Que dire de ces imminents juristes tel que les Pr Loada qui n’ont même pas été à mesure d’interprété la décision rendu pas la cour de justice de la CEDEAO qui pourtant étaient si limpide que de l’eau de roche. C’est juste de la mauvaise foi. Quand c’était Blaise qui était au pouvoir vous étiez lucide pour interpréter les textes. Après Blaise vous devenez amnésiques ! On ne ruse pas avec la loi. On ne doit pas torpiller la loi à dessein quand on se dit Homme d’état et que l’on recherche la paix.
    Quel est l’opportunité de l’exclusion aujourd’hui au BURKINA FASO ?
    Au demeurant, si vous décider d’applique votre loi, rester aussi cohérant. Pourquoi le recours contre Roch n’a pas prospéré auprès du conseil constitutionnel ?
    Je l’avais dit, c’est cette volonté affiché de la transition à transmettre le pouvoir au MPP qui va les conduire à leur perte. Hé voilà.
    Djibril BASSOLE disait que si la transition veut nommer un président qu’elle le fasse et nous épargne de cette élection de farce.
    Venons à Michel KAFANDO, voici un arriviste qui s’est perdu dans les vertiges du pouvoir. Tout d’abord il déclare solennellement que la décision de la CEDEAO sera appliqué par le BURKINA, puis il dit que le problème du RSP restera en état jusqu’à l’avènement d’un pouvoir démocratiquement élu.
    Est-ce que la décision a été appliquée ? Pourquoi la commission vérité réconciliation a statué sur le cas RSP avant l’avènement d’un nouveau Pouvoir ? Pire, cette commission zélée enjoint les partis politiques à insérer ses recommandations dans leur programme. Etait-il opportun actuellement ?
    La communauté internationale notamment la CEDEAO voyant les éventuelles conséquences de telles dérives sur les futures élections nomme un médiateur. Michel KAFANDO himself à narguer ce même médiateur lors de la dernière réunion extraordinaire. As-tu oublié ce que Blaise a récolté quand il a nargué la communauté internationale. Les mêmes causes produisent les mêmes effets.
    Vous aviez permis au RSP de légitimer son coup d’état, vous êtes comptables de cette situations.
    Hé maintenant on fait quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 14:24, par Moussa En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Le reste de notre Armee Nationale Burkinabe ne va jamais accompagner le RSP dans son coup d’Etat. Cela, Soyons en sur car notre Armee Nationale a encore des officiers valeureux et dignes.
    Toutes les autres garnisons sont actuellement et doivent entrer dans la resistance contre le RSP. Il y va de leur honneur... et de leur survie.
    Le RSP est une bande de gangsters qui utilisent la terreur et les prises d’otages. Du jamais vu au Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 14:49, par wendpanga En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Au regard de la tournure des événements des dernières heures, je lance un appel à tous les patriotes soucieux de l’avenir de notre patrie à se mobiliser dernière le président Cherif Sy, afin qu’ensemble nous organisons la résistance pour le retour à la transition. Aux partis politiques, aux OSC et les différentes institutions du Faso, la désobéissance civile est le mot d’ordre jusqu’à l’arrestation des auteurs de cette infamie et leur soutien pour qu’ils répondent devant la justice. Pour le Faso, nous devons vaincre.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 14:55, par Traore adama En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Courage,le peuple vous soutien.donnez le mot d’ordre les patriotes vous soutiennent.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 14:58, par OUEDRAOGO Isso En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Je rentrerai à Ouaga avec Michel Kafando toujours président en train de conduire le Burkina à des élections démocratiques en excluant le rsp et ses sbires. La forfaiture ne passera pas. Si j’étais à Ouaga je serai maintenant sur la route de Kosyam et je donnerai ma poitrine. Vaut mieux mourir pour sa patrie que de revoir ces sanguinaires sangsues nous gouverner. Vive le Burkina Faso. A bas les peureux. A mon retour on se verra, et je te connais. Je ne savais pas que tu étais comme çà. Mais tu peux toujours changer. Vive Chérif

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 14:59, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Extrait de la constitution (Article 43) :
    « Lorsque le Président du Faso est empêché de façon temporaire de remplir ses fonctions, ses pouvoirs sont provisoirement exercés par le Premier ministre.
    En cas de vacance de la présidence du Faso pour quelque cause que ce soit, ou d’empêchement absolu ou définitif constaté par le Conseil constitutionnel saisi par le Gouvernement, les fonctions du Président du Faso sont exercées par le Président de l’Assemblée nationale. »

    Selon la constitution, le président Kafando et le premier ministre Zida étant empêchés, le président du CNT Sy Chérif assume donc l’autorité, pas selon sa volonté mais selon la loi. On va voir à qui, Sy ou Diendéré, les militaires autres que le RSP vont obéir. Sachant que les populations des principales villes, les partis politiques de l’ex-CEFOP, les syndicats, les magistrats, les OSC du CODEL et la communauté internationale ont déjà fait leur choix, regardons quels sont les militaires qui vont s’associer à cette aventure.

    On peut gouverner un pays par la force un certain temps, mais pas tout le temps. La question ici, c’est combien de temps quand on n’a le soutien que d’une minorité ? Combien de temps les courses poursuites dans les rues de Ouaga peuvent-elles durer ? Combien de temps sans administration qui fonctionne, sans soutien extérieur, sans activité économique ? Combien de temps avec un gouvernement à qui personne n’obéit ? Peuvent-ils mettre un homme armé derrière chaque fonctionnaire, chaque commerçant, chaque journaliste, chaque policier et gendarme pour les obliger à remplir leurs fonctions sociales et économiques ? Sans compter la résistance active des uns et des autres ?

    Let’s wait and see...

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 15:07, par Gagnant En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Le secours nous vient de l’ETERNEL des ARMÉES. Et les hommes sont les outils qu’IL utilise pour libérer et répandre sa gloire. Que le TOUT puissant et la communauté internationale et les hommes qu’IL utilise soutienne le Président intérimaire, car notre victoire, celui du peuple donnée par l’ETERNEL s’acquire par le courage et le courage. Les méchants et leurs complots ne vont point prospérer dans ce pays du Burkina Faso. L’Espoir des peuples africains meurtris et le courage d’affronter l’adversité de la nature du Sahel au lieu d’aller à la migration vers l’Occident que le Burkina Faso et peuple burkinabé ont toujours susciter pour tous ne va pas s’estomper par la volonté de la défense d’intérêt purement égoïste d’un petit nombre longtemps (27 ans) privilégiés d’un pays. Un vrai défi pour le peuple burkinabé et la communauté internationale toujours au chevet de ce peuple dans un partenariat humanitaire et gagnant gagnant. VIVE LE PRÉSIDENT INTÉRIMAIRE, vive le Président KAFANDO, et ses ministres séquestrés. L’ÉTERNEL DES ARMÉES n’abandonne jamais le juste qui recherche la paix et justice pour ces créatures merveilleuses Burkimba. L’ÉTERNEL est vivant ! ! ! ! ! ! !

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 15:22 En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Chérif, lance un appel public à l’endroit de la France et des USA. L’heure n’est plus aux tergiversations. Un appel au secours public et pressant.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 15:24, par Cygne En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Salut les frères et sœurs, vous savez comment je lis tout ça !!!! Comme un grand théâtre avec des acteurs principaux, des acteurs secondaire et des acteurs fictifs. Tout le Bf et la population est dans un long métrage à échelle national. Laissez-moi vous dire une chose : TOUT CE QUI SE PASSE ETAIT DEJA PREVU PAR CELUI QUI A QUITTER LE PALAIS.
    Que vous me croyez ou pas sachez que tous nous sommes des acteurs de ce film qui l’objectif est de retarder au maximum la mise en place d’un président élu par le peuple le temps de faire le point des ressources minière nécessaires. Tout est fin prêt !! Le peuple se concentre sur des luttes politiques pendant qu’une lutte économique se passe juste à côté.
    Blaise est partit sans discuter, les alliés de blaises ont aussi quitté sans problèmes alors que l’aéroport et les frontières étaient fermés, un pouvoir a été pris par un 2nd alors que le 1er aussi est là !! Pourquoi pensez-vous que le 1er ait laissé la place au 2nd ? À quel moment le 1er laisse sa place au 2nd ? Voilà toutes ces questions que vous devez vous posez ! Laissez-moi vous donner la réponse ; dans une course de relais on seul le témoin fait preuve de gagnant et seul le meilleur des coureurs reste au dernier virage pour gagner avec le témoin en main. Je puis vous assurer que Zida viens de passer officiellement son témoin a Dienderé pour finir la course que lui-même à commencer.
    Zida n’aura jamais pu tenir le coup comme le ferai en ce moment le Général. Le General est là pour finir la course et Zida le lui a passé dans la villa surveillée en présence de Michel Kafando.
    NOUS AVONS AFFAIRE EN CE MOMENT AU JOCKER ET PAS UN AMATEUR.
    Zida vient du RSP, passe au pouvoir par le RSP, promet de dissoudre le RSP alors qu’il est toujours entre le RSP à Kossyam. Comment une biche va-t-elle vivre avec un lion ??
    Le REALISATEUR du long métrage est sur le point de tout réussir et vous allez l’y aider parce que la seule choses qui reste à vaincre est d’affronter le peuple et le passer à la soumission et cela ils ont déjà réussi à 90% parce que on à faire à un professionnel de 4 coups d’état et cette personne reste un mythe pour tous les Burkinabé malgré sa présence dans nos têtes depuis 30 ans.
    Là vous verrai le vrais DIENDERE en nature avec un BANKAI.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 15:27 En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Pour éviter que le peuple aux mains nues soit encore plus violenté, appelle la France ou les USA à intervenir militairement et le plus vite possible.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 15:27 En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Tulunabo, fais quelque chose pour stopper le massacre de mon peuple. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 15:31 En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Excellence Tulinabo, faîtes quelque chose contre la violence militaire. Il faut une force qui leur est supérieure.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 15:35 En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Si la France n’est pas de mèche avec ces putschistes, c’est le moment de le prouver en envoyant des militaires arrêter le massacre des civils.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 15:38, par Gautier En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Bonjour vaillant peuple du Burkina Faso,
    L’unité, la résistance, le courage, la détermination, l’abnégation, l’amour pour la Patrie doivent nous amener à dire non, non et encore non aux imposteurs de tout acabit.
    Que dit l’armée républicaine ? C’est le moment de montrer que le Burkina n’est pas une république bananière, de faire échec à cette imposture.
    Je convie l’armée à soutenir les civils qui ne ménageront aucun effort pour mener jusqu’au bout la lutte de libération de notre chère Patrie, le Burkina Faso.
    Si notre avenir est au Burkina Faso, alors levons-nous et donnons-nous la main pour dire non à cette forfaiture.
    Avec les forces vives de la Nation, en avant !!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 15:40 En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    C’est la transition qui a creusé sa propre tombe !! On les aura bien prévenu sur les risques de la série de mesures inopportunes ..

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 15:42, par l peuple burkinabé En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    VOUS avez le soutient du peule cher president

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 15:51, par R.M En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Très bien dit. On est avec vous et on vous soutiens. On acceptera jamais ces chiens de traîtres qui se gavent de l’âme et des pleurs de notre chère mère patrie le Burkina. Quoiqu’ils feront ils ne pourront jamais être populaire auprès des populations. Leur seul force est leurs armes.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 15:51 En réponse à : Le President du Faso Chériff Sy, chef d’Etat intérimaire annonce la résistance

    vive le président de la république Cheriff Sy. aux armes citoyens
    vive l’armée Burkinabé libre. vive la résistance
    le peuple et les forces de sécurité libres doivent obéir au Président SY.
    je donne une semaine au groupe terroriste qui tente de nous assujettir pour libérer les institutions du pays.
    les forces lucifériennes s’abreuve du sang du peuple à Kossyam
    mais à la fin c’est le bien qui l’emportera

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 15:51, par yekatoi En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Cela fais bientôt 6 mois que la CEDEAO a demandé au conseil constitutionnel de permettre de faire des élections inclusives où chaque partie devra déposer son programme sur la table afin que le souverain peuple décide. Une loi électorale taillée sur mesure écarte de bons challengers qui auraient bien enrichi le débat politique et donner une allure multicolore a l’assemble national. mais rien, La semaine passée tous les chef d’états de la CEDEAO à Dakar ont exhorté le président Kafando de faire en sorte que les élections soient inclusives en proposant un médiateur en la personne de Yayi Boni. Kafando balaie du revers de la main mais promet une fois à ouaga d’user de son pouvoir a travers un article pour permettre aux candidats recalés de se présenter, rien. Un groupe de contact de la CEDEAO était à ouaga avant-hier auprès du président Kafando pour la même raison. (Ouvrir le débat démocratique car a ce jour tout le monde au Faso connait déjà celui qui sera élu, qui d’ailleurs proclame partout qu’il gagnera au quart de tour). Le vieux président demande à poser le problème en conseil des ministres hier mercredi. A la fin du conseil il n’a même pas fais cas du problème. Il cherche a gagner du temps, les campagnes s’ouvrent le samedi. Le RSP a été informé et a agis. Alors, cher frère assoiffée de démocratie, pourquoi chasser un dictateur pour en être victime d’autres, ceux la même qui ont été avec Blaise depuis 27 ans. Pourquoi ne pas ouvrir le débat, pourquoi ne pas chercher a avoir une assemble ou personne n’a la majorité absolue.
    Gilbert est un homme de parole, il a attendu jusqu’à 2 jours de la campagne espérant un changement de la position de la transition. Pendant que tous s’activait les différents acteurs : CEDEAO, UA, Etats unis etc… pour une élection inclusive. Mais rien !!! Merci à Macki SALL pour ses efforts.
    Je n’aime pas le RSP, le coup est condamnable. Mais encore une fois, en tant qu’Africain faisons attention, Une chose mal faite vous rattrapera toujours. On pouvait laisser la transition se terminer, ça allait paraitre très beau, mais vraiment faux !!! Car sur fond de rancœur et d’exclusion.

    Non, Non, Non nous n’allons pas chasser un dictateur pour venir installer un autre. Vive la démocratie.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 16:01 En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    ils ont pris quelques parties de ouaga, pas tout le Burkina !
    la résistance s’organise en région. l’armée libre du Burkina va libérer toutes les régions jusqu’à ouaga et à kossyam et ça sera la solution finale

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 16:09, par Alfred En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    nous sommes tous responsable de ce qui arrive à notre pays le départ de Blaise a été une victoire inespérée il nous restait à organiser des élections libres transparentes et inclusives mais pour des intérêts partisans et des calculs politiciens nous voilà à la case de départ

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 16:11, par MOREBALLA En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Faites sortir vos enfants et éviter les enfants d’autrui à des morts certains. Monsieur Sy pourquoi n’aviez vous pas appeler Sougalo OUATTARA à prendre le pouvoir après le 31 Octobre 2014 ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 16:14, par franchement En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Chérif c’est vous et vos amis qui ont mis le pays dans cet état une nation qu’on divise contre elle même ne saurait subsister

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 16:18, par RAWA En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    le vieux Kafando s’est trop laissé manipulé par le MPP alors qu’il était le président de tous les burkinabè selon qu’on est au pouvoir ou pas on ne reflechit pas de la même façon il lui a manqué de sagesse et de dicernement dès les premiers instants son pouvoir

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 16:23, par Oussby En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    vous qui criez CEDEAO, communauté internationale , sachiez que c’est grâce à toutes ces institutions que l’Afrique n’évoluera jamais. levez vous battez vous sinon vous allez tous mourir . ce général à le soutien de cette communauté internationale qui aide des individus à trahir leur nation au profit de cette communauté internationale au mali pour armé les touareg il à fallut le coup d’état de sanogo et après le nord mali appartient désormais à la France ce territoire qui regorge beaucoup de matière première

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 16:23, par quiconque En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    tout le monde savait que la transition avait fait des sorties de pistes mais la penchée unique était telle qu’il n’était pas possible de le dire des intellectuels des hommes d’Etats des responsables d’ONG et d’associations des religieux et coutumier tout le monde a failli demandons pardon à Dieu et prions pour qu’il intervienne encore

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 16:41, par BARKIBIGA En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Président jusqu’à la libération du Président on sera ensemble pas question de reconnaître un indigne comme Diéndiéré. on luttera jusqu’ à la dernière goûte de sang. Bande d’idiot de RSP

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 16:50, par Moktar En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Internaute 25, il n’y a rien qui légitime coup d’état ! Non vous vous trompez. Ceux qui ont fait couler le sang des burkinabé depuis 1987 à nos jours ont gardé leurs armes et en bons criminels se sont rués sur des civils. Nonn à cette forfaitture ! Seule la lutte libère !

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 16:55, par le sage En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Le peuple est mobilise on attend l armée republicain pour bouter definitivement les terroristes hors. La patri ou la mort nous vaincrons. Vive la democrati, vive le peuple insurgé. Dieu protège le BF contre les predateurs

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 17:03, par Le sage En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Courage presi. Tout le peuple est avec toi. Mais je dois le dire la transition aurait du voir venir quelque trame et aurait du s ’ entourer de milles precautions dans le dernier mois avant les elections car les signes prrcurseurs de cette forfaiture etaient manifestes. Mais a bas les regrets. Tous unis contre la dictature en Afrique. Vive Sherrif Sy

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 17:11, par BURKINA NOUVEAU EN MARCHE En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Officiers, Sous-officers, Hommes du rang des Forces de Défenses et de Sécurité, démarquez-vous des aventuristes du RSP !!!!!! Lorsqu’ils étaient aux affaires sous le régime dictatorial et sanguinaire de Blaise Compaore, vous ne comptiez pas pour eux !!!!! Aujourd’hui, se rendant compte qu’ils sont vomis par le peuple, ils veulent vous associer à leur aventure. Quand ils recevaient les « vlope », quand un soldat du RSP cranait sur un Colonel de l’Armee de l’Air, il n’y avait absolument aucun problème alors que cela est inadmissible dans la discipline militaire. Ils ont joué, ils ont perdu.
    Mettez-vous du côté du peuple et sauvons ensemble la république. En tous les cas, ils n’ont pas le monopole de la violence. La lutte ne fait que commencer. Vous devez vous mettre à la disposition du Président Sherif Sy !!!!
    NAN LARA ANSARA !

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 17:42, par rodrigue En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    C’est ce qui arrive quand on n’est pas lucide. Il faut amener ta famille pour protester car vous avez trahi le peuple. Seuls ceux qui n’ont pas compris iront mourir pour que vous la coulez douce. On n’a pas encore eu de justice pour les morts de l’annee passee.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 18:49 En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Peuple du burkina levons nous et disons non à cette forfaiture. Mobilisons nous dans le quartiers, les Yaars ; disons partout où nous pouvons pour rendre la vie impossible à ces racailles, ces tueurs du peuple, ces enémis peuple. Empéchons les de dormir, Pas de couvre. Resistons, resistons, resistons. La victoire est très certaines.

    La patrie ou la mort nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 18:56, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Extrait de la constitution (Article 43) :
    « Lorsque le Président du Faso est empêché de façon temporaire de remplir ses fonctions, ses pouvoirs sont provisoirement exercés par le Premier ministre.
    En cas de vacance de la présidence du Faso pour quelque cause que ce soit, ou d’empêchement absolu ou définitif constaté par le Conseil constitutionnel saisi par le Gouvernement, les fonctions du Président du Faso sont exercées par le Président de l’Assemblée nationale. »

    Selon la constitution, le président Kafando et le premier ministre Zida étant empêchés, le président du CNT Sy Chérif assume donc l’autorité, pas selon sa volonté mais selon la loi. On va voir à qui, Sy ou Diendéré, les militaires autres que le RSP vont obéir. Sachant que les populations des principales villes, les partis politiques de l’ex-CEFOP, les syndicats, les magistrats, les OSC du CODEL et la communauté internationale ont déjà fait leur choix, regardons quels sont les militaires qui vont s’associer à cette aventure.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 19:06, par Modeste citoyen En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Merci mon Vrai Président, je valide mille fois ! Quant à l’autre, je peux l’utiliser aux chio.....
    Ma PATRIE ou ma mort, Nous VAINCRONS !

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 19:52, par yeelen En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Merci mon presi Chériff Sy, en aucun cas des terroristes ne méritent notre soumission par le fait des armes !! En uniforme ou pas ils sont des terroristes ces gars du RSP que nous devons boutter dans notre marche pour la democratie !!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 20:00, par Crazy Angel En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Il ne faut pas hesiter a demander l’aide exterieure

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2015 à 23:11, par Boinzem En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Laissez Tuilinabo hors de nos querelles. Bien souvent il a commis des erreurs diplomatiques et s’affichant comme le champion des ambassadeurs et en réagissant trop vite. L’heure est très grave pour qu’il se compromette définitivement aux yeux du peuple burkinabé et sur le plan professionnel. Aux USA, ne devient pas président qui veut. Même Donald Trump avec toute sa fortune ne pourra pas convaincre longtemps et mobiliser car il a des insuffisances que tous les citoyens américains reconnaissent. Le Burkina aussi veut des hommes de qualité pour conduire son destin. A défaut de primaires au sein des partis, nous avons un coup d’Etat militaire. Les américains connaissent bien la valeur de Gilbert.

    Quand à Cheriff, il a montré clairement qu’il n’est pas au service de tous les burkinabés. Ce sont ces lois mal ficelées qui nous mettent dans cette situation dangereuse. Le prendre pour président, c’est se tirer une balle dans le pied. Il n’a pas la stature de son père même s’il veut se convaincre lui-même. De grâce ne ridiculisez pas la fonction de Président en y mettant ce plaisantin pour qu’il aille s’asseoir avec ses accoutrements et ses postures ridicules et loufoques. Ayez pitié, même si les textes l’autorise. Avec Cheriff Président, c’est la catastrophe assurée. Soungalo Ouattara méritait mieux que lui et on l’a éjecté sans autre forme de procès. Alors lui, pitié ne faites pas cela. Le monde entier va rire de nous. Il ne sait que mal parler, diviser et divertir. S’il est aussi bon qu’il le prétend, il trouvera un bon poste quand il ne sera plus président du CNT. Wait and see.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 01:42 En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Cela fais bientôt 6 mois que la CEDEAO a demandé au conseil constitutionnel de permettre de faire des élections inclusives où chaque partie devra déposer son programme sur la table afin que le souverain peuple décide. Une loi électorale taillée sur mesure écarte de bons challengers qui auraient bien enrichi le débat politique et donner une allure multicolore a l’assemble national. mais rien, La semaine passée tous les chef d’états de la CEDEAO à Dakar ont exhorté le président Kafando de faire en sorte que les élections soient inclusives en proposant un médiateur en la personne de Yayi Boni. Kafando balaie du revers de la main mais promet une fois à ouaga d’user de son pouvoir a travers un article pour permettre aux candidats recalés de se présenter, rien. Un groupe de contact de la CEDEAO était à ouaga avant-hier auprès du président Kafando pour la même raison. (Ouvrir le débat démocratique car a ce jour tout le monde au Faso connait déjà celui qui sera élu, qui d’ailleurs proclame partout qu’il gagnera au quart de tour). Le vieux président demande à poser le problème en conseil des ministres hier mercredi. A la fin du conseil il n’a même pas fais cas du problème. Il cherche a gagner du temps, les campagnes s’ouvrent le samedi. Le RSP a été informé et a agis. Alors, cher frère assoiffée de démocratie, pourquoi chasser un dictateur pour en être victime d’autres, ceux la même qui ont été avec Blaise depuis 27 ans. Pourquoi ne pas ouvrir le débat, pourquoi ne pas chercher a avoir une assemble ou personne n’a la majorité absolue.
    Gilbert est un homme de parole, il a attendu jusqu’à 2 jours de la campagne espérant un changement de la position de la transition. Pendant que tous s’activait les différents acteurs : CEDEAO, UA, Etats unis etc… pour une élection inclusive. Mais rien !!! Merci à Macki SALL pour ses efforts.
    Je n’aime pas le RSP, le coup est condamnable. Mais encore une fois, en tant qu’Africain faisons attention, Une chose mal faite vous rattrapera toujours. On pouvait laisser la transition se terminer, ça allait paraitre très beau, mais vraiment faux !!! Car sur fond de rancœur et d’exclusion.

    Non, Non, Non nous n’allons pas chasser un dictateur pour venir installer un autre. Vive la démocratie.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 04:51, par mninda En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    C’est franchement scandaleux et révoltants les propos de madame Saran SEREME sur RFI Au moment ou tous les femmes et hommes politiques lucides et patriotes doivent s’unir et être solidaires des autorités de la transition ,au moment ou il faut ne pas laisser apparaître la moindre fissure entre les politiques opposés à ce coup d’état ,voila madame qui s’illustre très négativement en s’en prenant au président du CNT pour s’être déclaré président du Faso ,sans même chercher à comprendre l’esprit de cette initiative du président du CNT .Elle ne comprend même pas le fonctionnement des institutions et l’esprit de la déclaration du président du CNT et elle prétend à exercer la plus haute fonction de l’Etat .Rappelons nous aussi qu’il n’y a pas un mois dans une interview elle déclarait que sa préoccupation majeure était le retour au BF de Blaise COMPAORE .C’est cela donc le premier élément de son programme présidentiel .En fait il filtre de plus en plus, que ce coup d’Etat à bénéficié de complicités parmi les partis de l’ex CFOP et il est surprenant que les autres partis ne perçoivent pas cela comme si leurs responsables étaient incapables d’analyse .Le peuple verra si il ne réagit pas que sa lutte a été bel et bien trahie par certains responsables politiques qui ,conscients qu’ils ne feront pas un score honorable à ces élections préfèrent ce coup d’Etat pour qu’on ne voit pas leur derrière ,comme on dit le temps qu’on élimine physiquement ou politiquement celui que les sondages donnaient favori et que Blaise et ses partisans ont jurer qu’il n’atteindra jamais le palais de Kosyam .Le peuple doit être très vigilant pour ne pas se laisser avoir par la comédie des condamnations d’ailleurs lapidaires de certains responsables de partis politiques .de l’ex opposition

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 05:10, par Adams En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Zida, Bary, MPP, Cherif CNT ,OSC insurgés voilà ou vos combines nous ont entraîné. Je souhaite et prie que le Faso retrouve la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 07:18, par L’arrangeur En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Mr le Président,
    Vous êtes un patriote et avec tous les patriotes du Burkina Faso, nous irons au bout de la libération de notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 08:40, par SAMBIGA En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    De toutes les façons il va gérer le pouvoir sans les agents de l’État.Je parle du rsp.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 08:43, par SAMBIGA En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    C"est Blaise bis et on tue une deuxième fois Sankara Thomas.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 10:41, par Hayi En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Appel bien entendu Excellence. C’est de gens comme vous dont le peuple à besoin, pas de putschistes.
    Ces gens oublient souvent qu’en eux mêmes ils ne sont rien ; que toute la force dont ils se prévalent provient du peuple et doit servir uniquement à protéger le peuple. Seuls les militaires criminels en puissance sont capables de retourner les armes du peuples contre lui.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 14:07, par le croyant En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    monsieur le président tenez bon nous irons jusqu’au bout et la victoire est pour bientôt.que ce charognard payera ces actes

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2015 à 14:13, par L’homme Intègre En réponse à : Le président du CNT, Chériff Sy, se déclare chef d’Etat intérimaire et annonce la résistance

    Son Excellence Monsieur le PF par intérim,
    on te suit. Tu es l’homme qu’il faut pour une transition apaisée et inclusive. Surtout ne permet pas à des individus mal intentionnés de revenir pourrir la vie comme sa salope de femme qui a toujours rêver d’être la première dame (avec petit petit d).

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Procès du putsch : Les accusés condamnés solidairement à payer 947 279 507 F CFA à titre de dommages et intérêts aux parties civiles
Procès du putsch du CND : L’audience sur les intérêts civils à nouveau renvoyée au 19 novembre 2019
Procès du putsch : L’audience sur les intérêts civils renvoyée au mardi 29 octobre 2019
Procès du putsch manqué de 2015 : Pour le journaliste Sita Tarbagdo, « les faits sont têtus »
An IV du putsch de septembre 2015 : Déclaration du balai citoyen en cette journée d’unité d’action patriotique
An IV du putsch manqué de septembre 2015 : Des Bobolais prônent la réconciliation nationale
Putsch de septembre 2015 : Quatre ans après, syndicalistes et citoyens se souviennent de la résistance opposée par le peuple
Procès du coup d’Etat : En fuite, Fatou Diendéré et 6 autres écopent de 30 ans de prison ferme
Procès du putsch de 2015 : Fatoumata Diallo, l’épouse du Général Diendéré condamnée à 30 ans de prison fermes
Procès du putsch du CND : Le verdict complet du tribunal militaire
Procès du putsch : Cerveaux, exécutants et complices derrière les barreaux !
Procès du putsch : Les peines des absents seront connues ce 3 septembre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés