Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

Accueil > Actualités > Politique • • dimanche 2 novembre 2014 à 21h27min
Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde  à l’appel du peuple »

La journée du 31 octobre 2014 aura été des plus confuses quant à la gestion du pouvoir d’Etat après le départ de Blaise Compaoré. C’est dans ce contexte que le Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida, apparemment soutenu par des organisations de la société civile (OSC), s’est affiché comme étant ‘’l’homme de la situation’’.

Ce que d’aucuns appellent ‘’Révolution’’ dans la vie politique au Burkina Faso a été effective grâce aux efforts conjugués des partis politiques d’opposition et des OSC. Et, ce sont les figures emblématiques de ces OSC dont Me Guy Hervé Kam, Pr Augustin Loada, l’artiste-musicien Smokey, qui ont assisté le Lieutenant-Colonel Zida au moment où il livrait son message. Un message livré - après celui du Gal Honoré Traoré - au nom, précise-t-il, des forces vives de la Nation. Des forces qui, à l’en croire, sont constituées d’OSC et de « toutes les forces armées nationales ».
Pour Smokey, l’un des principaux leaders du mouvement ‘’Balai citoyen’’, l’urgence – au regard des scènes de pillage ponctuées de violences – recommande de recourir à l’Armée. Une Armée qui, selon lui, a permis au pays d’éviter « un bain de sang » et qui, « apparemment, est à l’écoute du peuple ».


Et ce recours aura eu un écho favorable auprès du Lieutenant-Colonel Zida, l’Adjoint au chef de corps du Régiment de sécurité présidentielle (RSP). « Nous avons estimé qu’il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple », précise le n°2 du RSP. C’est pour, a-t-il laissé entendre, « accompagner le peuple pour qu’il s’accapare lui-même de son pouvoir et le gérer ». La lutte pour la récupération de ce pouvoir, rappelle-t-il, aura duré des jours, des mois et a également coûté des pertes en vies humaines. Le pouvoir ainsi acquis, le Lt-Col Zida promet qu’il « va rester entre les mains du peuple ». Et d’ajouter, « Je vous le rassure et nous allons y veiller par tous les moyens. Nous connaissons les aspirations de ce peuple ; et nous allons nous atteler à les satisfaire ».
Déjà, le ‘’nouvel homme fort’’ se veut rassurant : «  je voudrais vous rassurer que personne, qui qu’il soit, d’où qu’il vienne, ne pourra ravir la victoire du peuple burkinabè. Ceux qui sont encore tapis dans l’ombre, en train de fomenter des projets lugubres, je les mets en garde. Laissez le peuple jouir de sa victoire ; car le peuple a arraché sa victoire seul  ».

Avançons, cessons d’être pessimistes

Avec cette victoire, « la Révolution est là ». C’est du moins, ce qu’a précisé Smokey pour qui, avec le départ de Blaise Compaoré, c’est un « dinosaure » qui est tombé. Et d’ajouter, « Maintenant, il faut faire confiance à ceux qui ont œuvré jour et nuit pour que cela advienne. Nous devons laisser tomber les individualités égoïstes ». Ce qui est « important, selon lui, c’est de faire en sorte qu’il n’y ait pas un Compaoré bis ».
Pour sa part, Me Kam a tenu à rassurer que « personne ne viendra récupérer notre Révolution ». Quant à la suite du combat, précise-t-il, « Un organe de transition sera mis en place en concertation avec l’opposition politique, les OSC qui ont toujours lutté avec nous, et l’Armée ». De toutes les façons, prévient Smokey, «  la personne qui va assurer la transition, ne restera pas au pouvoir au-delà d’un an ; après, il y aura une élection présidentielle  ».
En attendant, Smokey et ses compagnons leaders de la société civile disent avoir besoin de la compréhension des uns et des autres. « Nous ne sommes pas des suivistes ; nous restons des sentinelles aux aguets », a laissé entendre Smokey. Et d’ajouter, «  Nous avons un minimum de morale qui nous permette de ne pas pousser le peuple dans le gouffre ».
Pour lui, Smokey, c’est normal que le peuple s’intéresse à la suite de cette Révolution ; « c’est normal que le peuple soit dubitatif, se pose des questions ». Mais, « Que les gens soient tranquilles. Avançons, cessons d’être pessimistes ».
Relativement aux manifestants tombés sous les balles, Smokey a émis la nécessité de dresser un mausolée en symbole d’hommage à ceux-ci.

Fulbert Paré
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 2 novembre 2014 à 11:53, par Ka En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Le peuple ni l’opposition, ni la jeunesse ne peuvent pas avoir confiance a Yacouba Zida qui est de même village a Yako que Gilbert et complices de Blaise Compaoré depuis plus 27 ans. L’odeur du complot est très forte : les deux avec leur mentor Blaise Compaoré veulent à tout prix confisquer le pouvoir et couvrir la famille Compaoré de ses crimes. Je demande à la jeunesse Burkinabé, a la société civile, a toute l’opposition de ne pas se laisser confisquer leur victoire : Zida et compagnie ne sont que les complices de Blaise Compaoré pour semer les troubles et rappeler a nouveaux Blaise au pouvoir. Sortez demain, et refusez la décision des militaires. Un silmimoaga et un Silmimoaga, avec toutes les ruses du monde. Yako est devenu d’où viennent tous les malheurs du peuple Burkinabé. Ne nous laissons pas avoir par Gibert et Yacouba. Blaise a fait Gilbert, Gilbert a fait Yacouba, arrêtons leur cinéma, et continuons dans la réalité pour une vraie alternance. Ka vous a toujours orienté dans la bonne direction, car je connais le système depuis l’indépendance de notre pays, nous faisons une fausse route avec Yacouba Zida, car c’est un nouveau pouvoir de 30 ans qui a commencé dès ce 1 Novembre 2014.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 12:23, par lolyi En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Un mausolée ? Oui mais cherchons avons tout à savoir pourquoi et par qui ils sont morts. Tout se passe comme si ces morts étaient inévitables. Cherchons les responsables de ces morts.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 12:32 En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Oui pour le mausolée pour ces martyrs mais n’oubliez pas Sankata.Si ce zida est vraiment sincère pourquoi il n’aborde pas le cas de la tombe de Sankara ?Nous voulons savoir où il se trouve afin de lui ériger aussi un mausolée tape-à-l’œil.Pour dire que ce zida oeuvre pour le système blaise compaoré,gilbert diendéré.Comme ces couilles molles sont partis à vitesse grand V de Kosyam,sa seule mission consisterait à faire faire les cartons de ces bandits et aussi faire disparaître les preuves sinon ce zida sait très bien qu’il ne passera pas un mois dans notre palais Kosyam.Il sera notre haya sanogo.Le peuple ne veut pas de lui sans oublier la communauté internationale

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 12:38, par Ka En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Ce n’est pas seulement a Kossyam qu’il y a des agents secrets, mais le Burkina est un village et tout se sait et se raconte : D’après que cette journée de jeudi historique du 30.10.14 le palais de Kossyam était comme une ruche dont chacun se cherchait, et le calme est revenu après un entretien de Gilbert, Yacouba, et Compaoré. Ce oui clos du jargon politique était de donner une assurance au caméléon que les deux resteront fidèles jusqu’à la mort, même quitte à tenir le volant du pouvoir avec des troubles dont le peuple se retourneront vers un dictateur en exile. ZiDA le peuple a besoin d’une vraie alternance, vous voulez retardez l’avancer du Burkina, vous n’avez aucune place dans l’alternance politique et économique de notre pays, a moins que vous abandonnez votre projet diabolique. Ce message ne passera pas dans un site d’information des réseaux sociaux du Burkina, par peur de la répression du même Zida, qui manipule Hervé Kam et le balai citoyen. Mais je crierai jusqu’à ma mort pour qu’on m’écoute comme avec GBAGBO et Compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 12:39, par Ka En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Ce n’est pas seulement a Kossyam qu’il y a des agents secrets, mais le Burkina est un village et tout se sait et se raconte : D’après que cette journée de jeudi historique du 30.10.14 le palais de Kossyam était comme une ruche dont chacun se cherchait, et le calme est revenu après un entretien de Gilbert, Yacouba, et Compaoré. Ce oui clos du jargon politique était de donner une assurance au caméléon que les deux resteront fidèles jusqu’à la mort, même quitte à tenir le volant du pouvoir avec des troubles dont le peuple se retourneront vers un dictateur en exile. ZiDA le peuple a besoin d’une vraie alternance, vous voulez retardez l’avancer du Burkina, vous n’avez aucune place dans l’alternance politique et économique de notre pays, a moins que vous abandonnez votre projet diabolique. Ce message ne passera pas dans un site d’information des réseaux sociaux du Burkina, par peur de la répression du même Zida, qui manipule Hervé Kam et le balai citoyen. Mais je crierai jusqu’à ma mort pour qu’on m’écoute comme avec GBAGBO et Compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 12:41, par Ka En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Le peuple ni l’opposition, ni la jeunesse ne peuvent pas avoir confiance a Yacouba Zida qui est de même village a Yako que Gilbert et complices de Blaise Compaoré depuis plus 27 ans. L’odeur du complot est très forte : les deux avec leur mentor Blaise Compaoré veulent à tout prix confisquer le pouvoir et couvrir la famille Compaoré de ses crimes. Je demande à la jeunesse Burkinabé, a la société civile, a toute l’opposition de ne pas se laisser confisquer leur victoire : Zida et compagnie ne sont que les complices de Blaise Compaoré pour semer les troubles et rappeler a nouveaux Blaise au pouvoir. Sortez demain, et refusez la décision des militaires. Un silmimoaga et un Silmimoaga, avec toutes les ruses du monde. Yako est devenu d’où viennent tous les malheurs du peuple Burkinabé. Ne nous laissons pas avoir par Gibert et Yacouba. Blaise a fait Gilbert, Gilbert a fait Yacouba, arrêtons leur cinéma, et continuons dans la réalité pour une vraie alternance. Ka vous a toujours orienté dans la bonne direction, car je connais le système depuis l’indépendance de notre pays, nous faisons une fausse route avec Yacouba Zida, car c’est un nouveau pouvoir de 30 ans qui a commencé dès ce 1 Novembre 2014.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 12:42, par Ka En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Le peuple ni l’opposition, ni la jeunesse ne peuvent pas avoir confiance a Yacouba Zida qui est de même village a Yako que Gilbert et complices de Blaise Compaoré depuis plus 27 ans. L’odeur du complot est très forte : les deux avec leur mentor Blaise Compaoré veulent à tout prix confisquer le pouvoir et couvrir la famille Compaoré de ses crimes. Je demande à la jeunesse Burkinabé, a la société civile, a toute l’opposition de ne pas se laisser confisquer leur victoire : Zida et compagnie ne sont que les complices de Blaise Compaoré pour semer les troubles et rappeler a nouveaux Blaise au pouvoir. Sortez demain, et refusez la décision des militaires. Un silmimoaga et un Silmimoaga, avec toutes les ruses du monde. Yako est devenu d’où viennent tous les malheurs du peuple Burkinabé. Ne nous laissons pas avoir par Gibert et Yacouba. Blaise a fait Gilbert, Gilbert a fait Yacouba, arrêtons leur cinéma, et continuons dans la réalité pour une vraie alternance. Ka vous a toujours orienté dans la bonne direction, car je connais le système depuis l’indépendance de notre pays, nous faisons une fausse route avec Yacouba Zida, car c’est un nouveau pouvoir de 30 ans qui a commencé dès ce 1 Novembre 2014.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 12:48, par HORUDIAOM En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Smockey ; la transition doit être gérée par un civile, un point, un trait. Nous nous sommes mobilisés pour une transition civile, démocratique et apaisée et non militaire. Il faut que l’armée se retire. Un membre du collège des sages notamment Monseigneur Paul OUEDRAOGO ou quelqu’un d’autre peut la diriger. Un collège de sage peut être mis en place également pour la diriger. Mais pas les militaires. C’est leur lâcheté qui les suit.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 12:51 En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    N’en déplaise au Balai citoyen, j’ai peur que le sacrifice des martyrs pour lesquels vous demandez l’érection d’un monument ne soit au final qu’un effroyable gâchi, un sacrifice inutile avec un acolyte de Blaise à la direction des affaires.
    Car enfin, ce monsieur reste bien compatable et redevable du système jusque là incarné par Blaise !
    Remarquez que sa première préoccupation au milieu du sang encore frais des martyrs a été de rassurer que Blaise est en sécurité dans un lieu sûr et il l’a annoncer avec une satisfaction non feinte.Et c’est toute euphorique que Chantal annonce elle-même à l’AFP que son mari l’a rejointe à Yamoussokro.Voyez-vous comment on vous nargue déjà dans le vif de vos douleurs ! Et après ?
    En tout cas une chose est sûre : Malgré vous, vous avez conduis ce jour une révolution retentissante. Et une révolution faite à moitié est un acte suicidaire.Craingnez pour vous tous.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 12:54 En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Ce n’est pas très clair et évitons les choses pas claires. Pourquoi l’armée et la société civile ne pourrait pas s’entendre pour remettre le pouvoir à un gars de la société civil. Est-ce que l’armée ne pourra plus assurer sa mission de protection des citoyens. Le balai citoyen, soyez très prudents sinon vous risquez d’être incompris et ce n’est pas bon.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 13:16, par Bantchandé le Numbado En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Personne n’a fait appel à l’armée. Elle s’est engouffrée dans la brèche. Opportuniste qu’elle soit elle n’a aucune légitimité ici.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 13:23, par sawadogo moumini En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    MERCI PEUPLE BURKINABE .MERCI A CE MILITAIRE DONT LA CLAIREVOYANCE ET SON INTEGRISME PATRIOTIQUE A PERMI D EVITER LE CARNAGE DES MANIFESTANTS.TON NOM SERA A JAMAIS GRAVE DS L HISTOIRE DE CETTE REVOLUTION HISTORIQUE QUE JE PROPOSE DE REBAPTISER (REVOLUTION DES SPACTULES) EN HOMMAGE A NOS BRAVES MAMANS ET SOEURS QUI ONT ACCOMPAGNE ACTIVEMENT CETTE REVOLUTION.. MERCI .LE BURKINA EST DES SES GRANDS HOMMES.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 13:30, par Le balai citoyen a vendu la cause aux militaires En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Le balai citoyen entrain de vendre la victoire du peuple au militaire. Pourquoi leur avoir inviter a prendre la parole a la place de la nation ? Quel stupidité !
    Les leaders politiques viennent de nous travers leur impreparation qu’il ne sont pas pret a dirigiger ce pays. Ils auraient du anticiper mais les militaires etaient plus rapides. un 1966 bis se profile. Au finale le burkina n’aura connu qu’un seul civil president.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 13:46, par MO En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    N’importe quoi monsieur ! Qui a laissé Blaise et sa bande échapper ? et mieux, qui a fait escorté le conseiller de Blaise, Ould Chafi, jusqu’à l’aéroport pour Abidjan rien qu’hier soir ?
    Isaac Zida joue double jeux. On ne peut pas être Sankariste(Révolutionnaire) et mettre tout en oeuvre pour protéger Blaise, ce fut bien possible avant 1987. C’est tout de même bizarre que les soit disant Sankaristes (Balai citoyen) ne jurent que par Isaac Zida pour mener la transition alors qu’il ne fait que protéger celui qui a éliminé Sankara en son temps ! on est ici face à un coup d’état militaire, dommage pour le Faso. Et au CFOP il faut dire qu’il donne raison à Blaise qui a dit à l’époque qu’après lui se sera le chaos. Le CFOP a trop brillé par son manque de préparation et ses hésitations au moment critique de la lutte, et d’autres en ont profité.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 14:23, par AD En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Tous mes remerciements à tous ceux qui œuvrent pour une bonne suite à notre lutte.
    J’invite mes frères et sœurs à comprendre que c’est une suite logique. Nul n’était préparé à cette suite rapide de Blaise Compaore. Reconnaissons que nous sommes tous responsable à l’appel de l’armée pour nous aider en prenant leur responsabilité républicaine. L’armée c’est aussi le peuple. Ils ont joué leur rôle républicain. Soyons tous optimiste. Les temps on changer et l’armée sait qu’il ne peut plus jamais prendre en charge la gestion de l’état. La gestion de l’état est désormais aux civils.
    Soyons reconnaissant à toute la jeunesse en premier et toute la population Burkinabè en général qui s’est sacrifié pour bouter hors du Burkina Faso Blaise Compaore.
    Laissons tomber les incompréhensions et nos différences, soudons nous pour un avenir meilleur de notre cher patrie.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 14:35, par Raogo En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Le RSP a été le principal auteur sinon l’unique auteur des tirs qui ont causés la mort de la trentaine de manifestants ! Qui fera la lumière sur ces assassinats si c’est le même RSP qui est chargé de conduire la "transition" !!!

    Les dossiers Norbert ZONGO et Cie, qui fera la lumière si c’est le RSP qui conduit la transition ?

    Le Lt Colonel ZIDA est le Commandant en 2nd du RSP : Où est le premier Commandant du RSP ? A-t-il démissionné avec Blaise Compaoré ? Sinon qu’Est-ce qui nous garanti que Gilbert DIENDERE ne dirigera pas le pays à travers le Lt Colonel ZIDA ? Si c’est le cas, qu’Est-ce qui nous dit que Blaise Compaoré est réellement parti, quelle garantie qu’il ne continue pas de diriger à travers sa garde rapprochée

    NON, NON, NON , la transition doit être civile et rien de plus ! Nous ne sommes pas encore sortis de l’auberge si cette transition doit être dirigée par l’armée, et particulièrement par le REGIMENT DE SECURITE PRESIDENTIELLE (RSP) !

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 15:50, par Sinignassigui En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Qu’il est facile de tromper le peuple. Aucun peuple n’a appelé un militaire a prendre le pouvoir et à suspendre la constitution pour laquelle elle s’est battu. On découvre en Smockey un aventurier avide de popularité qui jette bas le masque. Comment peut-on se battre pour une chose et son contraire ? Vous parler pour vous et non le peuple. Lui, le véritable n’a pas de fusik mais les mains nus pour défendre la constitution. Ceux qui ont des armes et savent bander du muscle et faire peur avec les armes du peuples s’en foutent de la constitution. Raison pour laquelle, la première mesure à laquelle ils peuvent penser, c’est tuer la constitution. Des hommes forts on en a vue dont Blaise COMPAORE. Mais tout le monde connait la suite. N’entrainez pas le peuple dans la boue. La poubelle de l’histoire vous attend.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 15:51 En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Evitons au maximun d,ecouter les medias internationaux qui nous pompe l,air avec leur histoire de transition civile au jour d,aujourdhui ns devons commencer a reflechir sur coma eviter une prochaine toiletage de notre constitution avec ses articles contreverses pour qu,il n,y ait plus jamais de donausore qui puisse la tripatouiller.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 16:26, par Raogo En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    « Nous avons un minimum de morale qui nous permette de ne pas pousser le peuple dans le gouffre ».
    Tout comme Gilbert Ouedraogo et son Adf-Rda comme quant il s’agissait d’accompagner le Cdp pour soi-disant préserver la Paix ? rendez nous la dignité et on vous foutra la paix (Smockey) ! le R.S.P ne peut point pour rien au monde assurer la Présidence vacante de notre Faso.
    Ps : Publies Webmaster !

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 16:26, par Ka En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Le peuple ni l’opposition, ni la jeunesse ne peuvent pas avoir confiance a Yacouba Zida qui est de même village a Yako que Gilbert et complices de Blaise Compaoré depuis plus 27 ans. L’odeur du complot est très forte : les deux avec leur mentor Blaise Compaoré veulent à tout prix confisquer le pouvoir et couvrir la famille Compaoré de ses crimes. Je demande à la jeunesse Burkinabé, a la société civile, a toute l’opposition de ne pas se laisser confisquer leur victoire : Zida et compagnie ne sont que les complices de Blaise Compaoré pour semer les troubles et rappeler a nouveaux Blaise au pouvoir. Sortez, et refusez la décision des militaires. Un silmimoaga et un Silmimoaga, avec toutes les ruses du monde. Yako est devenu d’où viennent tous les malheurs du peuple Burkinabé. Ne nous laissons pas avoir par Gibert et Yacouba. Blaise a fait Gilbert, Gilbert a fait Yacouba, arrêtons leur cinéma, et continuons dans la réalité pour une vraie alternance. Ka vous a toujours orienté dans la bonne direction, car je connais le système depuis l’indépendance de notre pays, nous faisons une fausse route avec Yacouba Zida, car c’est un nouveau pouvoir de 30 ans qui a commencé dès ce 1 Novembre 2014.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 18:49, par Blaise Bassolé En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Tout à fait d’accord mon Lieutenant !!!Il faut éviter que des assoiffés de pouvoir volent la victoire du peuple ! Si quelqu’un veut être président du faso, qu’il se présente devant les urnes après la transition et j’espère que le peuple se souviendra que la majorité des membres de l’opposition sont ceux-là mêmes qui ont soutenu Blaise dès les premièeres heures de la rectification et qui, aujourd’hui s’insurgent contre lui. J’applaudie parcontre la sagesse débordante de Smokey et de Séphirin Diabré qui tendent de calmer les choses.

    L’armée a la responsabilité de faire règner l’ordre dans le pays. Cette chasse aux sorcières doit s’arrêter immédiatement (il faut césser de brûler les maisons des citoyens) afin que nous passions rapidement à l’ordre constitutinnel.
    Gloire au peuple Burkinabè.
    Basson au Canada

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 19:02, par yafé En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    je suis dcouragé que mon Pr accepte cautionné un element du rsp pour conduire la transition. Mon Pr( Loada) vous semblez avoir fait un deal avec zida ainsi que le balai citoyen. jusqu’a vous dfendez que la de la constirution n’equivaut pas a un coup d’etat’ franchement ça vous ressemble pas. pourquoi vous vous sousestimer ? moi je vous voyait conduirz proprement cette transition. mais dites a votre ami vous et Me kam que le faites de permettre a certaine personne comme francois compaore bembemba etc de partir le discretite deja. zida n’est que l’autre bras de blaise compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 20:29, par Soleil de demain En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Il n’y a pas de liberté d’opinion dans ce pays. Nous sommes entrés de plein pied dans une dictature féroce.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 20:49, par Ka En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Le régime Compaoré Bis est instauré : De l’intérieur du Burkina comme l’extérieur, nous savons tous que depuis que les militaires ont choisis Yacouba Zida comme chef d’état, c’est le pouvoir bis du capitaine Blaise compaoré qui est instauré. Sauf la France et l’ONU sont capables de redonner la victoire au peuple Burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 21:56, par Juste En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Soutien a l’ armee et Au Colonel Yacouba Isaac Zida, Notre Nouvel Homme Fort du Burkina.Pour ma part il faut que l’ armee assure la transition pour permettre le retablissement de l’ ordre constitutionnel. C est la constitution qui a ete a l’ origine de la situation politique actuelle et qui pose probleme, il faut donc qu en concertation avec les forces actives, vives et mures de la nation et surtout neutres telles que le college des sages ; l’ armee organise et conduise une reecriture de la constitution en s inspirant des insuffisances de la precedente qui a ete annulee. Cela permettra d avoir un texte concu dans la neutralite et aussi le temps permettra de dissiper les emotions des uns et des autres. Nous appellons tout le monde a la Patience et au Calme. Il faut donc avoir confiance en notre armee tout en collaborant de facon constructive et honnete avec elle.C ’est l’ occasion aussi de montrer au monde entier notre Integrite. Vive Notre Chere Patrie, Le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 22:07, par toto En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    On va Vera voir . On ne voit pas le ventre du nageur mais on voit dos .

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 22:27, par Juriste En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Vraiment déçu de certains hommes de ce mouvement qui manquent de modestie, et qui refusent surtout de reconnaitre leur tord. Le débat sur canal 3 à 11h ce dimanche l’a révélé et ils tentent difficilement de défendre l’indéfendable. Pas d’argument. Félicitations à Monsieur Hubert Bazié pour sa maturité et sa clairvoyance. .

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 22:50 En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Le peuple appelait depuis, Colonel. Ou etiez - vous ? Vous etes venu au moment ou le peuple avait deja terrasse Blaise. Ce que vous avez de mieux a faire, c’est travailler avec la jeunesse, les OSC et les partis politiques car on ne vous voit pas vraiment en heros. Cette victoire appartient vraiement a la jeunesse.

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2014 à 03:35, par pazougnam En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    par votre comportement insensé vous avez ramenez le diable à la maison. Même si l’armée doit intervenir ce n’est pas un du rsp qu’il nous faut. Vous avez bien entendu la foule scander le nom du gl Lougué ; pourquoi coaliser avec les aides sorciers ? Vous avez quel pouvoir pour les faire exécuter la volonté du peuple si ce monsieur s’installe et refuge de quitter. Ses premières déclarations sur la position de blaise en dit long et doivent vous tiquer.

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2014 à 05:46, par Coulibaly En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Franchement le Burkina m inquiète car après le départ de mer Blaise comment et pour quoi peut t on confier se pays un militaire il ya pas d’hommes influnts au Faso ?des militaires qui cours après le pouvoir allé plutot en caserne

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2014 à 06:19, par Ka En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Non Mr. Diendiéré et a Zida, vos magouilles nous rappelle de 1966 et de 1987, inutile de nous berner, Blaise disait la même chose, Jean-Baptiste Ouédraogo aussi : Oui le pouvoir vous intéresse, Pourquoi Gilbert Diendiéré bras droit et dauphin présumé de blaise Compaoré dirige en sous-marin vos décisions ? Si vous êtes sincères, choisissez demain un civile comme président, vous verrez que Gilbert Diendiéré prendra l’avion pour Abidjan ou Paris et libérer le peuple Burkinabé pour une alternance apaisé. Que l’opposition et la société civile, les syndicats refusent de dialoguer avec le dauphin de Blaise Compaoré qui est Diendiéré, vous verrez que l’alternance au Burkina aura une vraie racine. Ce que ces amateurs de soldats qui prennent le peuple Burkinabé comme des moutons ne savent pas, c’est que le Burkina est un village, et que son peuple mouton a mûri et présent a ces rencontres, soit un soldat, ou un chauffeur, un serveur, un portier, le peuple suit de près cette discussion de dupe entre l’opposition bleu et l’armée affamé de pouvoir. J’y étais et j’écris ceux-ci dans des sites d’informations de réseaux sociaux aux Etats unis et des pays amis du Burkina, car les sites du Burkina par la répression de Dendiéré Gilbert, ne publieront pas ce message. Que Gibert rejoigne son complice, et laisser le peuple Burkinabé avec son destin. La victoire du peuple est à moitié avec Gibert Diendiéré sur le sol Burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2014 à 07:00 En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    franchement il y a grande escroquerie quelque part de la part de ces milo.Comment oser dire que l’armée a répondu à l’appel du peuple et personne dans le vieux système pourri n’est arrêté ?Si le peuple a brulé des domiciles de certains d’entre eux,c’est qu’il ne les a trouvé chez eux sinon c’était le lynchage direct.Donc que ces voyous armés arrêtent de nous prendre pour des nez percés.Cette mascarade ne passera pas.Dégagez

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2014 à 07:43, par king En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    A tous mes compatriotes tombés sous les balles a l’issu de cette Insurrection populaire et de cette révolution burkinabé,la Nation entière lui rend hommage et leur est éternellement reconnaissante.A tous les blessés,prompte rétablissement.A l’égard de l’Armée,ne soyons pas d’abord dubitatifs.Attendons de voir l’issu des tractations entre les différentes composantes de notre pays, auxquelles s’adjoignent les institutions communautaire,africaine et la communauté internationale pour juger s’il y a eu récupération ou pas de notre Révolution.Qu’on le veuille ou pas la volatilité de la situation actuelle ne pourra être jugulée que par notre Armée à laquelle je rend hommage pour sa communion avec le Peuple actuellement.Elle saura prendre en compte nos aspirations à une transition démocratique et civile dans un délai raisonnable pour qu’il y ait élection avant novembre 2015.Ne signons pas l’acte de divorce(forcé ou amiable) avant la séparation de corps. Vive le Peuple burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2014 à 07:56, par OR En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Bonjour et merci à l’armée de nous avoir évité un drame insurmontable. Il faut compter dans la transition avec tous les partis (l’ancienne majorité comme l’ancienne opposition). Lorsqu’il s’agira d’un civil pour gérer la transition, Le président Soungalo est constitutionnellement indiqué.

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2014 à 08:27, par Tanga En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    L’armée aurait répondu à l’appel du peuple si elle avait fait son coup d’état avant ! Actuellement c’est ni plus ni moins qu’une récupération. Qu’Est-ce que les gens du mouvement citoyens qui prétendent avoir rencontrer Blaise et Guéguéré au palais se sont dit exactement ? Cela ressemble bien à l’histoire de l’esclave qu’on libère et qui demande à retourner chez son maître. Cela se comprend ; après tant d’année de soumission on ne sait pas où aller. Bref, que les militaires remettent le pouvoir au civil et qu’il rentrent dans les casernes. Ils n’ont pas besoins d’être au pouvoir pour restaurer l’ordre. Il faut simplement qu’ils obéissent au pouvoir civil, donc l’argument de mettre l’ordre est fallacieux.

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2014 à 08:43 En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Qui vivre verra, on attend de voir

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2014 à 09:55, par lassbam En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Blaise est parti, vive le Burkina nouveau.
    Que la personne qui assurera la transition face preuve d’ouverture, de transparence.
    Pourquoi Gilbert D. n’est pas inquiété face à la situation nationale ?
    Pourquoi laissé Blaise fuir avec nos vehicules et nos sous ?

    Es-ce les mêmes qui gère le pays toujours ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2014 à 10:32, par MILO En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Bonjour chers lecteurs et lectrices.selon mon humble point de vue c’est mieux de laisser l’armée gérer la transition.La communauté internationale ne peut influencer le premier responsable qui est le peuple à changer son avis.Hier seulement le peuple criait que l’armée doit prendre ses responsabilités parce qu’ à l’heure actuelle elle est l’unique qui est bien organisée et mieux outillée pour gérer une telle situation.La preuve c’est que parmi les autorités civiles personne n’a eu le courage de dire qu’il peut assurer cette fonction.Le militaire de la révolution et celui d’aujourd’hui sont différents.Nous avons des militaires raisonnables maintenant et qui n’obéissent aux ordres à tue-tête.Ils savent que tuer son compatriote n’est pas un acte de bravoure mais de lâcheté.Donc j’invite tous les Burkinabè à bien réfléchir sur la situation pour éviter que l’ONU ne vient s’implanter ici pour débloquer nos maigrettes.

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2014 à 10:33, par Oumar Dembélé En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    la bande de traite ! N°1= Louada, N°2= Hervé KAM au nom de qui vous vous permettez de négocier avec les militaires ? C’est Me Sankara qui a appelé à la désobéissance civile, c’est encore Me Sankara qui a appelé à assiéger l’assemblée nationale et des opportunistes d’un jour ont saisi l’occasion de se faire de la pub ! le balais citoyen a pu être naïf, soit, mais le Professeur Louada est un élément très dangereux. Tu récupères une situation où tu n’es ni l’instigateur, ni le responsable. (En rappel, Zephirin Diabré a dit lors du meeting du 28 qu’il n’était pas responsable). Tout ça on va regler après, et restituer la vérité.

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2014 à 10:44, par kihan En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    soutien à l’armé, soutien au colonel Zida ; les opposants ont perdu le contrôle de la situation dépuis le 30.en témoigne les pillages généralisés qu’ils n’ont pas pu empêcher.
    vive le Burkina faso.

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2014 à 10:53, par Tangba En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    On l’attendait, eh bien elle est là cette situation chaotique au pays des hommes intègres !!!. "Quand on veut manger du miel, il faut s’attendre à ce que une abeille vous pique "fin de citation. La question que je suis tenté de me poser sans avoir de réponse est que : Que veulent les burkinabé au juste ? certainement une chose et son contraire. Mais ce que je sais pour l’instant est qu’aucun civil ne pourra gérer tranquillement cette transition sans qu’il y’ait d’autres problèmes. Ce qui est sûr c’est que les autres sont là à la porte et vous attendent et que leur soulèvement sera plus mortel.
    Bon vent à Mr Zida et sa suite. Seulement un conseil pour vous : Ne balayez pas la maison pour vouloir vous coucher éternellement car plus proche de nous, il y’a eu un exemple regrettable. A bon entendeur, salut

    Tangba du Poni

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2014 à 12:02 En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    L’armée n’a pas sa place à la tête du pays, elle le sait et elle doit retourner dans les casernes. Au balai citoyen , attention !!!

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2014 à 13:04 En réponse à : Lieutenant-Colonel Yacouba Isaac Zida : « Il fallait que l’Armée réponde à l’appel du peuple »

    Zida Isaac,profite de tes quelques moments de honte car tu seras sanogoïsé d’ici peu.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Des jeunes outillés sur l’analyse des politiques publiques et la stratégie de plaidoyer
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés