Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Pour progresser, il ne faut pas répéter l’histoire, mais en produire une nouvelle. Il faut ajouter à l’héritage que nous ont laissé nos ancêtres.» Mahatma Gandhi

Dr Alice Gisèle Sidibé / Anago : Une ancienne représentante permanente du Burkina Faso auprès de la FAO à la tête de l’initiative présidentielle de lutte contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition en milieu scolaire au Burkina

Accueil > Actualités > Portraits • LEFASO.NET • lundi 16 août 2021 à 22h55min
Dr Alice Gisèle Sidibé / Anago : Une ancienne représentante permanente du Burkina Faso auprès de la FAO à la tête de l’initiative présidentielle de lutte contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition en milieu scolaire au Burkina

Dr Alice Gisèle Sidibé/Anago a la lourde mission de diriger un important programme, celui-là même qui va éviter à des milliers d’enfants de notre pays de connaître les affres de la faim et la malnutrition. Chercheur de l’Institut de l’environnement et de recherches agricoles du Burkina Faso (INERA), elle est en effet depuis avril 2021 la secrétaire permanente de l’initiative présidentielle « Assurer à chaque enfant en âge scolaire au moins un repas équilibré par jour », dont le lancement officiel a eu lieu le jeudi 17 juin 2021 à Zitenga, dans l’Oubritenga.

Les objectifs de l’initiative présidentielle sont : assurer à chaque enfant en âge scolaire, au moins un repas équilibré par jour et contribuer ainsi à l’amélioration de la nutrition des enfants à travers la disponibilité des denrées alimentaires pour un approvisionnement optimal des cantines scolaires. Ce programme devrait également permettre l’amélioration des revenus des ménages en état de précarité alimentaire, l’amélioration de la valeur nutritionnelle des menus des cantines scolaires et la gouvernance des cantines scolaires.

En clair, l’initiative va contribuer au renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des enfants, des ménages ruraux vulnérables au Burkina Faso, en âge d’aller à l’école. « Cette initiative va donner les mêmes chances à tous les enfants. Car donner un repas varié de qualité et en quantité suffisante est le plus grand cadeau qu’un parent peut offrir à son enfant », se félicitent les parents des bénéficiaires.

Pour la conduire donc, le choix s’est porté sur Dr Alice Gisèle Sidibé/Anago, chercheur à l’INERA, docteur en management de l’alimentation et la nutrition animale, dotée d’une solide expérience glanée tout le long de son parcours. Après un baccalauréat série ST, sciences et techniques, obtenu au collège d’enseignement moyen général de Gbégamey, au Bénin en 1981, Dr Sidibé/Anago entame des études à l’Institut polytechnique de l’université de Ouagadougou où elle décroche cinq ans plus tard un diplôme d’ingénieur des techniques du développement rural, option élevage.

Représentant permanent adjoint auprès de la FAO

Elle enchaîne avec un diplôme de spécialisation en production et santé animales à l’institut de médecine tropicale prince Léopold d’Anvers, en Belgique en 1998, et un master de sciences en productions animales dans le même établissement un an plus tard. Ses études universitaires sont couronnées par un PhD (doctorat) en sciences animales, option "nutrition et gestion animales" de la faculté de médecine vétérinaire et de sciences animales d’Uppsala, en Suède, en 2008.

Le 1er juillet 1988, Alice Gisèle Sidibé/Anago intègre la fonction publique burkinabè. Son premier poste est dans la province du Kouritenga. Elle est responsable du suivi / évaluation et productions animales au service provincial de l’élevage de Koupéla.
Dr Sidibé est ensuite affectée à Bobo-Dioulasso, en février 1991, comme responsable des statistiques agro-pastorales au Centre régional de promotion agro-pastorale (CRPA) des Hauts-Bassins, avant d’être mise à la disposition du ministère en charge de la Recherche scientifique et affectée au programme productions animales comme zootechnicienne. Un parcours qui lui vaudra, en avril 2009, d’être nommée conseillère technique du ministre des Ressources animales.


Lire aussi Cantine scolaire : Alice Gisèle Sidibé Anago pour assurer « à chaque enfant au moins un repas équilibré par jour »


Entre 2011 et 2014, elle a séjourné au Premier ministère en tant que chef de département de l’économie rurale et de l’environnement. De 2014 à 2020, elle est en poste à l’ambassade du Burkina Faso à Rome (Italie) comme conseiller en agriculture et représentant permanent adjoint du Burkina Faso auprès de la FAO, du FIDA et du PAM.

Sa carrière ne l’empêche pas de dispenser des cours à l’Ecole nationale de santé animale de Ouagadougou et d’encadrer les stages de nombreux étudiants de l’Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso.

C’est sans doute son expérience à la FAO, au FIDA et au PAM qui lui a valu d’être nommée à la tête de l’initiative présidentielle. Elle annonce déjà « des actions fortes », qui devraient permettre d’amorcer véritablement le processus d’opérationnalisation de l’initiative présidentielle.

Sur la liste de ses priorités figurent en bonne place la révision et le parachèvement de l’architecture institutionnelle actuelle afin de clarifier le rôle des acteurs impliqués. Alice Gisèle Sidibé compte également « intégrer l’initiative dans la programmation budgétaire des ministères impliqués afin qu’ils s’assurent de son alignement avec les autres activités sectorielles menées dans le cadre de la sécurité alimentaire et la nutrition ». Elle prévoit aussi la prise de mesures adéquates permettant de réguler toute la chaîne des cantines scolaires (de l’acquisition des vivres à la consommation par les enfants).

Pour atteindre les différents objectifs fixés, Dr Alice Gisèle Sidibé/Anago peut compter sur ses qualités et surtout l’appui des autorités. « Dans mes fonctions de secrétaire permanente, je compte jouer avec loyauté, probité et professionnalisme ce leadership pour un développement durable et résilient de l’alimentation scolaire dans notre pays », a-t-elle promis.

D T. Sawadogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Ouagadougou : « Plus de 200 personnes perdues retrouvées grâce à moi », dixit Achille Korogo, crieur public
Surdité : Le courage de Joceline face à un mal qui handicape 5% des Burkinabè
Eldaa Koama, un modèle de créativité pour les jeunes
Martine Kaboré, la commerçante qui se bat pour « que Dieu se souvienne » des veuves et nécessiteuses
Burkina : Bangane Bomboma, le pépiniériste passionné de plantes médicinales
Dr Alice Gisèle Sidibé / Anago : Une ancienne représentante permanente du Burkina Faso auprès de la FAO à la tête de l’initiative présidentielle de lutte contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition en milieu scolaire au Burkina
Ferdinand Dabiré, le journaliste de Sidwaya qui a dessiné le drapeau du Burkina Faso
Razack Belemgnégré : Le champion de l’agroécologie qui veut révolutionner l’agriculture
Koiné Maxime Drabo : Un médecin à la tête de la recherche scientifique au Burkina
Ada Yaya Bocoum : Une carrière d’architecte née d’une passion pour l’art
Ecologie : Dramane Sanogo redonne une seconde vie aux pneus usagés au Burkina
Entrepreneuriat féminin au Burkina : Rakiatou Zibaré, la "reine des pavés" qui rêve de bâtir un empire BTP
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés