Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Roch Marc Christian Kaboré, président • LEFASO.NET • jeudi 1er juillet 2021 à 12h56min
Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

A la suite d’un remaniement ministériel opéré ce mercredi 30 juin 2021, le gouvernement du Burkina Faso enregistre les départs de Chériff Sy et Ousséni Compaoré, précédemment en charge de la Défense et de la Sécurité. L’intégralité du décret en fichier-joint

Roch Kaboré s’attribue le portefeuille de la Défense où il est secondé par le colonel-major Barthélémy Simporé comme ministre délégué après du Président du Faso, chargé de la défense nationale et des anciens combattants.

Monsieur Maxime Koné, précédemment ministre délégué chargé des Burkinabè de l’intégration devient ministre de la sécurité. Notons qu’en 2019, alors qu’il était président de la Commission des affaires générales, institutionnelles et des droits humains (CAGIDH) de l’Assemblée nationale, Maxime Koné sortait son premier livre intitulé « Chronique sécuritaire 2019 au Burkina Faso ».

Maxime Koné est remplacé à son poste par Clarisse Mérindol née Ouoba, enseignante de droit à l’Université Thomas Sankara et ancienne directrice de cabinet de Rosine Coulibaly Sory au ministère des finances.

Clarisse Mérindol Ouoba

Rappelons que ce remaniement intervient 72h après l’adresse à la Nation du président du Faso qui a demandé à l’opposition politique de surseoir à ses marches meetings prévues les 3 et 4 juillet 2021.

Cette opposition avait réclamé, au regard de là dégradation de la situation sécuritaire, le départ du Premier ministre Christophe Dabiré et du ministre de la Défense Chériff Sy, à l’issue d’un dialogue politique national tenu du 17 au 19 juin.

Lefaso.net









Vos commentaires

  • Le 30 juin à 18:46, par Yann En réponse à : Burkina Faso : Chérif Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    Attendons de voir la suite. Le problème semble être plus profond, et c’est tout un système qu’il faut revoir. Que Dieu aide notre cher Faso

    Répondre à ce message

    • Le 30 juin à 19:28, par A qui la faute ? En réponse à : Burkina Faso : Chérif Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

      Oui c’est Dabiré qui doit dégager, et le fait d’attribuer le ministère de la défense RMCK signifie vraiment que Dabiré ne sert à rien. C’est une marionnette pour les photos de famille.
      A ce que je sache il n’y a aucun ministère qui fonctionne bien. Roch s’est contenté de satisfaire la plateforme révendicative de l’opposition pour avoir la paix et éviter les manifestations. Sinon les autres ministères ne sont pas mieux gouverné, c’est juste que le bilan n’est pas en termes de morts

      Répondre à ce message

    • Le 30 juin à 19:34, par Indjaba En réponse à : Burkina Faso : Chérif Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

      Tout à fait d’accord avec toi. Il y’a un problème dans la chaîne de commandement et je ne suis pas sûr que ce petit jeu de chaise va vraiment régler et arranger les choses. Qu’est ce que Koné Maxim va réussir à la sécurité que le vieux ne pouvait pas ? Mr le le président, c’est de grandes décisions stratégiques avec des résultats concrets qu’il faut car les frappes des terroristes sont des choses concrètes. Là on est devant un fleau concret et ce ne sont pas les ruses et les calculs politique, la manipulation politicienne et verbales qui donneront des résultats. Justes 5 exemples de décision courageuse et stratégique : 1) Annulation des concours 2021 de la fonction publique et recrutement de 10000 militaires avec le même budget. 2) Fusion de la police et de la gendarmerie pour en faire la police nationale. 3) Motivation vertigineuse pour tout combattant au front pas pour les fds joueurs de PMU, restés à ouaga 4)Mise en retraite anticipée de certains gradés 5) suppressions de la forme actuelle du syndicat de la police etc.

      Répondre à ce message

      • Le 1er juillet à 11:46, par Adjaratou. En réponse à : Burkina Faso : Chérif Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

        Cher internaute “Injdaba” je suis d’avis avec certaines de vos propositions mais surtout pas avec celle de fusionner la Police avec la Gendarmerie pour en faire une Police Nationale. Ce qui fait la force de la Gendarmerie à mon avis, c’est son statut militaire ; donc contrainte à une discipline qu’on ne trouve pas à la Police avec des syndicats comme leur UNAPOL qui ruent dans les brancards n’importe comment, et qui attend chaque occasion pour sortir faire des réclamations ressemblant à des incitations à la révolte. Si plutôt on intègre les policiers à l’armée comme c’est le cas en Cote d’Ivoire voisin, on règlera le problème de la discipline mais aussi de l’efficacité car il n’y aura plus de rivalité entre les corps habillés. La Police comporte en sa grande majorité des hommes et des femmes de valeur au même titre que ceux des autres corps habillés et qui peuvent apporter beaucoup plus à notre pays on réussit à régler le problème de la discipline en son sein. La discipline est très importante pour les corps habillés et elle devrait être le critère de base. Sans discipline, aucun chef n’aura de l’autorité pour diriger. Ceci est valable même chez nous les civils ; ça doit l’être beaucoup plus chez les hommes de tenue. Vous aurez beau remettre à la Police toutes les armes de l’armée américaine, il est à craindre qu’elle ne fonctionne pas efficacement sans discipline. La grande majorité des policiers travaillent dur et leurs efforts sont reconnu car méritants ; seulement, une minorité les décrédibilise, ce qui à mon avis doit créer une certaine gêne entre eux mais aussi une méfiance chez les autorités. A mon humble avis, les policiers doivent se parler entre eux et élever le niveau de leur syndicat UNAPOL quant à la forme et la manière de revendiquer. L’heure est suffisamment grave donc, donnons nous tous la main pour sauver notre pays.

        Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 18:49, par Le Patriote "le vrai" En réponse à : Burkina Faso : Chérif Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    Ce remaniement ne résoudra rien. Où sont les armes pour mener le combat. Pays pauvre arriéré. Des hommes prêts pour la défense de la patrie mais sans armes.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 18:55, par SAWADOGO En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    Ok !en atendant les resultat sur le terrain,on prend acte de ses nouveau nominé.bon vent a ses nouveaux ministre.soyez au coté du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 19:00, par Passakziri En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    Oh là là ! Quel raté ! Le PF est très mal conseillé . En tous cas ces décisions après tant de jours, c est bien mais c est pas arrivé. La sécurité est trop importante pour qu on s amuse avec , Mr le président !
    Il aurait fallu une vraie mue , mais hélas , hélas ! Dommage.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 19:00, par Le Patriote "le vrai" En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    Ce remaniement ne résoudra pas le problème de notre pays. Pays arriéré sans ressources financières pour acheter les armes avec une gouvernance totalement tournée vers l’impérialisme français. Lui même ne pesant par grand chose dans la géopolitique militaire. Nous ne sortiront pas de l’auberge. Pauvre de nous.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 19:02, par Marie En réponse à : Burkina Faso : Chérif Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    Il serait aussi de bon ton de mettre les photos des anciens ministres et ministres délégués et leurs remplaçants. Histoire d’avoir un visuel des personnalités entrantes et sortantes. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 19:03, par Negblanc En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    Que le président touche au plus important : utiliser les ressources du Burkina pour notre sécurité et notre développement au lieu de les laisser piller par une poignée de personnes dont certains sont des étrangers bien connus.
    Assurer les rentrées douanières, faites payer l’impôt à tous et contrôler l’utilisation de nos deniers publics et vous verrez que tout sera différent ! Certains agents de l’état sont bedonnants alors que le peuple se fait egorger ! C’est cela notre Burkina ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 19:05, par Yéro En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    L’urgence commande un remaniement de fond avec des acteurs nouveaux, techniques et sans casseroles. Au lieu de cela, on reprend les mêmes pour des considération de chapelles politiques à l’exception de 2. Il faut arrêter de ruser avec un peuple meurtri, on finit par tomber dans son propre piège.
    Dans un tel contexte, je m’attendais à un gouvernement de large ouverture mais surtout sans certains ministres actionneur immobiliers qui d’ailleurs n’avaient toujours pas fait de déclaration de leur biens.
    Le pays a besoin d’un cap clair de fermeté qui traque la corruption, le népotisme dans tous les secteurs et d’exemplarité de ceux qui prennent la parole publique

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 19:14, par Kata En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    Dans tout ça,les ministres dont on parle qu’ils ont pris l’immobilier à Dakar là restent quoi ?Toutes ces fuites de ressources auraient dû servir à renforcer la dotation des FDS.Que Roch prenne son courage à deux mains pour redonner le renouveau dont les burkinabè attendent depuis son élection.S’il ne fait pas dans les meilleurs délais peut-être demain serait trop tard.Actuellement y’a une crise profonde de confiance en nos autorités et c’est là qu’il faille agir.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 19:27, par Nabayouga En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    Les revendications régulières de bien de burkinabè et de même même ont été satisfaites. L’incompétent ministre de la défense, l’homme à la djellaba et au babouches est parti et j’espère que l’armée retrouvera toute sa confiance et se battra avec courage et détermination. Le problème, cest que le limogeage du ministre de la défense intervient tardivement, il aurait fallu le faire rapidement. Il reste a mettre en zvant de jeunes officiers comme chefs d’Etat major.
    Courage a notre armée. Enfin il faut que le président fasse arrêter tous ceux qui ont volé et investi au Sénégal et ailleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 19:35, par Sidpassata Veritas En réponse à : Burkina Faso : Chérif Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    C’est bien triste pour notre pays qu’il faille que les populations fassent beaucoup de bruit pour l’inviter à gouverner, pour qu’il accepte en fin de porter la tunique du chef suprême des armée.
    Espérons maintenant qu’il nous a vraiment entendu qu’il ira enfin comme on dit "à la guerre comme à la guerre". Il faut qu’il oublie qu’il est un homme pacifique, préférant la tranquillité à l’agitation des combats. Il faut oublier ça parce que notre pays a besoin d’un vrai chef de guerre, capable de mettre tout le Burkina en ordre de bataille pour la défense de la patrie. Il n’y a pas que les militaires ou ceux qui sont reconnus officiellement comme Volontaires pour la Défense de la Patrie ou se sont déclarés tels qui attendent les orientations. Ce sont tous les patriotes burkinabè qui cherchent, le coeur plein de rage, à savoir ce qu’ils doivent mener comme action pour le salut de la patrie. Ils veulent que leur chef de guerre, le Président du Faso, donnent des consignes d’action pratiques. Ils en ont marre qu’on leur disent qu’il faut être unis, et que c’est l’affaire de tous. Cela, il le savent. Ils attendent que leur chef de guerre, organise la participation de tous à la défense de la patrie. Pour le chef de guerre pour la défense de la patrie, n’y a plus de partis politiques ou d’OSC, plus de militants ni de membres associés, plus de camps opposés : il n’y a que le Burkina et les burkinabè.
    Monsieur le président du Faso et chef suprême des armée ; mobilisez les burkinabè mieux que vous l’avez fait quand vous étiez candidat à la présidence, mettez-les debout pour que les ennemis de ce pays comprennent que son nom de "pays des hommes intègres" n’est pas un simple slogan ni une usurpation de titre. Terrorisme et corruption se tiennent la main et il ne faut pas combattre l’un en oubliant son complice le plus étroit.
    Monsieur le Président du Faso, vous n’aurez plus un autre mandat à la fin de ce quinquennat. Alors, jouer votre va-tout pour restaurer la dignité et la respectabilité de notre pays. Si vous y parvenez, des générations de burkinabè vous seront reconnaissants comme ils le sont encore aujourd’hui pour un certain Thomas Sankara. N’ayez pas peur de risquer votre vie et vous aurez des millions de vos compatriotes pour se mettre debout, pour vous soutenir et être avec vous dans ce combat. Oubliez vos amis du parti, car vous n’avez plus de projet électoral avec eux et ils se débrouillerons sans vous en 2025. Faites avancer tout le Burkina : c’est cela votre ultime mission et la seule porte d’honneur qu’il vous reste pour sortir de la scène politique.
    Pour terminer, monsieur le Président du Faso, je n’aime pas votre lenteur : nous sommes en guerre et on va à la guerre comme à la guerre, ou bien c’est la défaite assurée. N’hésitez pas à prendre conseil des jeunes soldats qui s’illustrent bien sur le terrain. Faites monter en grade les plus valeureux (au de le faire à titre posthume) et laisser ceux qui ne veulent pas se battre dans d’autres tâches telles que le ravitaillement et la maintenance. Il faut donner aux FDS les honneurs qu’elles méritent et vraiment encourager les plus motivés et les plus rusés des soldats qui s’illustrent bien sur le terrain.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 19:35, par Sidpassata Veritas En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    C’est bien triste pour notre pays qu’il faille que les populations fassent beaucoup de bruit pour l’inviter à gouverner, pour qu’il accepte en fin de porter la tunique du chef suprême des armée.
    Espérons maintenant qu’il nous a vraiment entendu qu’il ira enfin comme on dit "à la guerre comme à la guerre". Il faut qu’il oublie qu’il est un homme pacifique, préférant la tranquillité à l’agitation des combats. Il faut oublier ça parce que notre pays a besoin d’un vrai chef de guerre, capable de mettre tout le Burkina en ordre de bataille pour la défense de la patrie. Il n’y a pas que les militaires ou ceux qui sont reconnus officiellement comme Volontaires pour la Défense de la Patrie ou se sont déclarés tels qui attendent les orientations. Ce sont tous les patriotes burkinabè qui cherchent, le coeur plein de rage, à savoir ce qu’ils doivent mener comme action pour le salut de la patrie. Ils veulent que leur chef de guerre, le Président du Faso, donnent des consignes d’action pratiques. Ils en ont marre qu’on leur disent qu’il faut être unis, et que c’est l’affaire de tous. Cela, il le savent. Ils attendent que leur chef de guerre, organise la participation de tous à la défense de la patrie. Pour le chef de guerre pour la défense de la patrie, n’y a plus de partis politiques ou d’OSC, plus de militants ni de membres associés, plus de camps opposés : il n’y a que le Burkina et les burkinabè.
    Monsieur le président du Faso et chef suprême des armée ; mobilisez les burkinabè mieux que vous l’avez fait quand vous étiez candidat à la présidence, mettez-les debout pour que les ennemis de ce pays comprennent que son nom de "pays des hommes intègres" n’est pas un simple slogan ni une usurpation de titre. Terrorisme et corruption se tiennent la main et il ne faut pas combattre l’un en oubliant son complice le plus étroit.
    Monsieur le Président du Faso, vous n’aurez plus un autre mandat à la fin de ce quinquennat. Alors, jouer votre va-tout pour restaurer la dignité et la respectabilité de notre pays. Si vous y parvenez, des générations de burkinabè vous seront reconnaissants comme ils le sont encore aujourd’hui pour un certain Thomas Sankara. N’ayez pas peur de risquer votre vie et vous aurez des millions de vos compatriotes pour se mettre debout, pour vous soutenir et être avec vous dans ce combat. Oubliez vos amis du parti, car vous n’avez plus de projet électoral avec eux et ils se débrouillerons sans vous en 2025. Faites avancer tout le Burkina : c’est cela votre ultime mission et la seule porte d’honneur qu’il vous reste pour sortir de la scène politique.
    Pour terminer, monsieur le Président du Faso, je n’aime pas votre lenteur : nous sommes en guerre et on va à la guerre comme à la guerre, ou bien c’est la défaite assurée. N’hésitez pas à prendre conseil des jeunes soldats qui s’illustrent bien sur le terrain. Faites monter en grade les plus valeureux (au de le faire à titre posthume) et laisser ceux qui ne veulent pas se battre dans d’autres tâches telles que le ravitaillement et la maintenance. Il faut donner aux FDS les honneurs qu’elles méritent et vraiment encourager les plus motivés et les plus rusés des soldats qui s’illustrent bien sur le terrain.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 19:47, par Zouli En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    Avec ce remaniement, je me rend compte que le président ne prend pas l’ampleur de la situation au sérieux. Enlever deux ministres et laisser les autres pilleurs, cela n’a rien de mesure forte. On se verra le 3 et 4 juillet.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 19:49, par citoyen Lambda En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    On prend note en attendant de voir les résultats positifs de ce petit changement sur le terrain . Cependant, à mon humble avis ,le président du Faso aurait du nommer au poste de ministre délégué auprès du président du Faso soit un civil très respecté ,soit un des généraux ou colonel major à la retraite dont le leadership est reconnu et apprécié au sein de l’armée .
    Je ne connais pas le nouveau colonel major chargé de la défense nationale et souhaite que mes appréhensions soient déjouées par ses résultats sur le terrain .
    Mais connaissant un peu les règles déontologiques dans l’armée ,sans oublier les problèmes de clan et de personnes quoi qu’on dise , il pourrait avoir des difficultés à imposer son autorité aux officiers de terrain ou aux officiers plus anciens que lui dans le grade de colonel et de colonel major . N’est ce pas, dit-on ce problème de frustration qui plomberait un peu l’œuvre de l’actuel Chef d’État Major Général des Armées le général Minoungou ? Enfin, attendons de voir

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 20:26, par BURKINA D’ABORD En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    En s’octroyant ce portefeuille de la DEFENSE, le PF pose un acte fort responsabilité à saluer. Mais il prend aussi un gros risque et s’expose. En cas d’échec, il sera taxé d’incompétent.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 20:33, par KingBaabu En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    Des mesurettes. Voilà ce qu’il fallait faire : 1)décréter l’état de guerre sur tout ou une partie du pays ; 2)annoncer des mesures fortes pour mobiliser les ressources nationales par l’impôt (réduire fortement les exonerations, et faire en sorte que tout le monde paye ce qu’il doit payer, y compris par la contrainte) ; 3) commencer une lutte acharnée contre la corruption en condamnant les brebis galeuses et en confiscant les biens mal acquis (après tout Roch n’a plus qu’un mandat à faire) ; 4) revoir le budget général et supprimer les dépenses superflues pour dégager ici et maintenant 100 milliards supplémentaires qui seront affectés à un meilleur équipement des forces armées dans cet exercice budgétaire (achat de drones et aéronefs de combat et de surveillance) ;5) recrutement immédiat de 10,000 jeunes au sein des forces armées ;6) intégration au sein des forces armées de tous les VDP , puis leur redéploiement sur les différents fronts en fonction de leur connaissance du terrain ;7) abrogation du décret portant création des VDP ; 8) jusqu’à ce que cette guerre soit gagnée, recruter annuellement 1,000 jeunes pour étoffer les effectifs des fds ;9) supprimer la procédure d’entente directe inventée pour faciliter la passation des marchés publics mais qui se révèle être un moyen pour piller le peuple de précieuses ressources qui auraient dû être consacrée à l’effort de guerre ; 10) mettre un moratoire de deux ans sur le recrutement de fonctionnaires (policiers y compris) ;11) imposer des jours et horaires stricts d’ouverture pour les débits de boisson et autres lieux de réjouissances ;12) que le Président s’adresse chaque deux semaines à ses compatriotes ;13) nommer des gouverneurs militaires à la tête de toutes les régions administratives ;14) interdire aux fonctionnaires de se déporter pour tenir des réunions loin de leurs bases juste pour toucher des perdiems ;15)envoyer les colonels sur le front car c’est la bas qu’est leur place, pas dans des 4x4 à circuler à Ouaga et à faire le tour de leurs maîtresses et à compter leurs biens ;16) élever au rang de généraux de brigade et de division Gilles Bationo et Moïse Minoungou, respectivement CEMAT et CEMGA car c’est ce qui aurait dû être fait depuis.

    Répondre à ce message

    • Le 30 juin à 21:46, par passakziri En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

      @ KingBaabu
      Vous faites de bonnes suggestions, mais hélas ! J’allais ajouter , délocaliser les camps militaires vers les frontières ( C’est lá bas les choses se passent). Les camps dans les capitales et les grandes villes avaient pour seul but de défendre les pouvoirs, mais un pays qui aspire á la democratie consolidée ne devrait pas avoir recours á cela. Au lieu de masser des fonctionnaires qui se tournent les pouces dans les bureaux à longueur de journée en devorant une bonne partie du budget journée sans produire quoi que ce soit .
      Miser sur un renforcement et l’equipement des effectifs pour une géneration, quitte à recadrer quand le problème sera resolut et la géneration admise à la retraite. Au lieu de 10 000 soldats immédiatement , il faut même en récruter 25 000. On ne peut pas continuer à laisser une poignée d’affamés nous fatiguer longtemps. Intégrer les VDP il faut le faire dés maintenant pour éviter les problémes de milices incontrollées plus tard.
      Là franchement, j’avoue que RMCK a complètement raté le tir car il n’ya pas de signal fort, et les appels de sont discours risquent de rester des appels vides ,
      En tous cas félicitations pour vos pertinentes propositions.

      Passakziri

      Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 20:49, par HUG En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    Les bouc emissaires sont partis. On garde les memes comme si beaucoup faisaient du bon travail. Le probleme du mpp c est qu on tourne en rond. Beaucoup sont decries mais ils demeurent.Chaque peuple merite dirigeants.Je parie que s il y a election toute suite le mpp remportera pour ce que vous savez.M eme le directeur provincial est mpp.Yako

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 21:00, par Obliviator ! En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    Monsieur le Président du Faso, je suis désolé si vous me lisez mais le problème que nous avons au sahel n’est pas seulement un problème d’individus mais un problème de système. C’est toute l’Afrique et l’avenir des Africains qui sont en jeu. Vous devez ranger maintenant le danfani pour vous mettre dans une tenue appropriée, puisque vous êtes vous-même le ministre de la défense nationale, pour mener le combat contre la recolonisation et pour la libération définitive de l’Afrique. Dieu ne nous a pas fait pour que nous soyons les esclaves des autres. Prennez votre courage en main et faites-nous sortir immédiatement du franc CFA et des soi-disants accords de défense avec la République française. Ainsi nous retiendrons de vous l’image d’un digne et courageux fils du Burkina Faso qui a su nous libérer de la tutelle française. Il n’y aura point d’Africain gagnant que par le combat.

    Que Dieu et nos Ancêtres nous assistent, afin que nous puissions faire un excellent travail pour le continent et pour les peuples africains.

    Répondre à ce message

    • Le 1er juillet à 12:00, par koh En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

      @OBLIVIATOR
      C’est bien c’est beau et c’est un idéal. mais omme disait Thomas Sankara " si le BF décide de ne pas payer sa dette vous ne me verrai pas à la prochaine conférence....’ c’est pour dire que tant des marionnettes comme Alassane et les Macky Salle sont là c’est peine perdu.
      RMCK seul ne peut pas. il faut le concours de tout le monde. MAIS UNITE EST PURE UTOPIE.

      Répondre à ce message

      • Le 1er juillet à 18:22, par Obliviator ! En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

        @Koh, merci pour votre suggestion. Si nous devons attendre que tout le monde se mette en marche en Afrique pour avancer, alors nous ne bougerons jamais. RMCK a été élu à deux reprises par les Burkinabè et il est seulement redevable aux Burkinabè qui porteront avec lui toutes les décisions courageuses prises en rapport aves les seuls intérêts de notre pays . Pour pouvoir avoir les mains libres pour manœuvrer, le BF doit disposer d’une monnaie souveraine ; voilà pourquoi il doit quitter le franc CFA ainsi que toutes les autres formes de la tutelle française. S’il ne peut pas parce qu’il lui manque le courage des fils dignes du Faso comme Thomas Sankara, qu’il quitte pour qu’un autre puisse mener ce combat à sa place. En lâche ou en héros, nous allons tous mourrir, je choisis la seconde option.
        Il est inadmissible qu’un pays comme la France, puisse contenir en ce 21ème siècle quasiment toute l’Afrique par la terreur ou par le terrorisme, parce qu’on pense que l’avenir de la France est l’Afrique où on doit encore garder les Africains dans l’assujettissement pour le pillage des ressources naturelles africaines, dont l’occident a d’urgence besoin pour garder sa place au soleil. Je vous salue !

        Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 21:02, par TANGA En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    Il est aussi nécessaire si non plus que nécessaire de passer ce communiqué : Tous ceux qui ont volé , qu’ils aient envoyé l’argent ailleurs o pas, qu’ils viennent remettre pour que le pays puisse s’en sortir.
    Si ils ne le font pas, dans les jours qui suivent ils vont trouver le peuple sur leur chemin ; lees chemin et celui des leurs.
    On ne s’amuse pas avec la vie des autres !

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 21:05, par Vérité Indiscutable En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    On verra si cela chassera les terroristes dans le désert. En refusant de nous assumer sans le Néocolonialisme, sans la Corruption à grande échelle, on ne perd que des énergies, tu temps et malheureusement aussi des vies.
    M. Rock, vous préférez vous sacrifier tout en maintenant une relation infructueuse avec votre France ?
    Bon vent !!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 21:36, par Lom-Lom En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    On y voit tous les commentaires possibles ! En attendant, les Burkinabe peuvent faire sûrement en votant autrement ! Sinon ceux qui ont été élus vont bel et bien vous gouverner jusqu’à ce que vous vous decidediez à vous jeter en politique et faire étalage de vos connaissances pratiques. Sinon, les meilleurs théoriciens, on les a été en grande quantité au Burkina. Alors cessez de...., et faites valoir vos droits par les urnes.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 21:37, par Lom-Lom En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    On y voit tous les commentaires possibles ! En attendant, les Burkinabe peuvent faire sûrement en votant autrement ! Sinon ceux qui ont été élus vont bel et bien vous gouverner jusqu’à ce que vous vous decidediez à vous jeter en politique et faire étalage de vos connaissances pratiques. Sinon, les meilleurs théoriciens, on les a été en grande quantité au Burkina. Alors cessez de...., et faites valoir vos droits par les urnes.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 21:52, par BURKINA D’ABORD En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    En s’octroyant ce portefeuille de la DEFENSE, le PF pose un acte fort responsabilité à saluer. Mais il prend aussi un gros risque et s’expose. En cas d’échec, il ne pourra plus se cacher derrière un ministre et sera taxé de vrai incompétent. Si c’est le cas, je ne l’espère pas, qui va t’il limoger ?.
    N’ayons pas non plus la mémoire courte et tirons des leçons de nos erreurs passées. La même cause produira le même effet. Le Président COMPAORE avait aussi cumulé ces deux fonctions jusqu’à son départ. Au delà du terrorisme, il y’a un risque potentiel d’abus d’autorité, de répression, de restrictions des libertés publiques de votre part envers la partie du peuple opposée à votre politique qui vous guette.
    En attendant de voir sa stratégie pour la résolution de cette crise, je lui souhaite plein succès.
    Cependant, je lui demande de faire preuve de beaucoup de sagesse. PF la guerre n’est pas la solution. Elle a déjà démontré toutes ses limites. Nous ne voulons plus encore voir toutes ces victimes innocentes déplacées et tuées. Plus voir nos FDS se faire tuer pour une guerre qui n’en vaut pas la peine. Plus voir ces parents qui souffrent des décès de leurs enfants FDS. Plus voir ces jeunes veuves et bébés orphelins de nos FDS. Non, ça suffit. Nous avons aussi besoin de ce trésor de guerre pour financer le développement du pays.
    LE RAPPORT DE FORCE DE MARCHE PAS. FAISONS AUTREMENT POUR LE BIEN DE TOUT LE FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin à 23:16, par SOME En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    Décidément Roch s’enferme lui même dans son autisme. Oui on dira qu on parle sans savoir réellement les vrais problème. Peut être ! Mais ces deux ministres n’ont été que des boucs émissaires. Le vrai problème c’est le président lui même. Et il le sait ! Ces deux ministres qui sont partis étaient mieux positionnés pour solutionner la question, malheureusement le chef suprême des armées que vous êtes vous n’avez pas donné les ordres. Mettez toute autre personne que vous voudrez mais tant que vous adopterez la même posture politique, rien, absolument rien ne bougera. /ien au contraire, vous vous donnez vous même en prisonnier pour être défait correctement. Et ils ne vous rateront pas malgré les promesses. Il y aura pire que Solhan car vous ne donnez pas les ordres de combats.Le bon soldat obéit à son chef jusque là, mais acceptera t il de se laisser mener à l’abattoir comme un agneau ? La solution est pourtant toute « simple » : il manque tout simplement votre volonté politique
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 00:41, par Napoleon_casse_toi En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    Monsieur le president Rock Kaboré, tout le monde connait la solution au probleme securitaire que traverse le Burkina Faso :
    1- Il faut diversifier en signant des contrats de defense et de securité avec les Russes.
    2- Se defaire des Francais (bases militaires et Franc CFA)
    3- Mettre a disposition des armes aux vaillants soldat Burkinabe avant que la France nous colle un embargot sur les armes comme en Centrafrique grace a ses amis de l’OTAN et de l’ONU corrompue que nos appelons de tous les voeux a disparaitre. L’ONU ne joue plus son role. Au contraire elle sert de cache sexe au multinationales occidentales pour piller l’Afrique. Le Congo est une preuve flagrante. La Centrafrique ou l’ONU a 4 fois le budget de l’etat et n’a pas pu en 8 ans faire bouger les choses. Les Russes en 4 mois on fait le boulot en Centrafrique avec plus de 80% du territoire sous controle du president Faustin Archange. Trouvez l’erreur.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 03:21, par Nabiiga En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    Cherif Sy, je n’ai jamais compris la logique qui l’a amené à servir ce gouvernement dans la capacité de ministre de défense. À la rigueur, il aurait dû être nommé commissaire quelque part dans une province et c’était déjà bon, mais ministre de défense. Non. Content tout de même que le gouvernement ait vu la lumière et l’a débarqué tout bonnement. Courage et bon vent au gouvernement

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 05:36, par Un Burkinabê En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    Je ne vois pas de mesures fortes en remplaçant 2 ministres seulement. Voici ce qu’il fallait faire.
    1- laisser les 2 ministres en place mais remplacer le système. Pour ce faire vous auriez pu vous inspirer de l’Administration Thomas Sankara qui reste un repère intarrissable au lieu de vous condamner à rester dans ce foireux système de Rectification et de "Démocratie" de Blaise Compaoré.
    2- decrêter de faire du Sahel Burkinabè et de l’Est des paradis terrestres. Les recruteurs terroristes arrivent à recruter parce que les jeunes de ces zones n’ont pas d’occupation. Quelque soit le nombre de soldats que nous recruterons tant que ceux de l’autre côté pourront aussi recruter et de surcroit des gens des localités concernées il nous sera très difficile de mettre fin à cette insécurité. Decrêtez et faites suivre le decret d’un programme quinquennal très clair et précis. Le chemin de fer devrait être un projet far de ce programme. Il faudra y ajouter plusieurs abattoirs modernes, et j’en passe !
    3- demander que tous ceux qui pensent avoir pillé l’Etat ou avoir pris des pots de vins aillent se déclarer au HCRUN dans un delai de 3 mois. Passé ce delai le marteau commencera à tourner autour des têtes. A cet effet vous pourrez demander l’aide des journalistes d’investigation et de tiut autre Burkinabê de l’intérieur ou de l’extérieur pour dénoncer (le Prof. Laurent Bado du Paren a déclaré avoir une liste de tous les grands voleurs de ce pays).
    4- déplacer tous les camps militaires vers la brousse. Transformer les lieux actuels en centres de formation professionnelle accélérée.
    5- penser à quitter le FCFA et négocier avec le Ghana pour être monétairement lié au Cedi ; celà dans un delai de 6 à 12 mois

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 07:33, par Lepeul En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    @Un Burkinabê,
    Merci pour votre intervention pleine de bon sens, depuis que je suis sur ce forum, vous êtes la seule personne qui a un raisonnement de construction.
    Les autres que la réaction par émotion et pas par raison. Et surtout politique, on confond terrorisme et grand banditisme.
    Le niveau est très faible sur ce forum c’est aussi à limage du pays il faut se rendre à l’évidence on n’a pas de bâtisseur ni d’intellectuel au Burkina.
    Merci, Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 07:42, par ya na En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    Dans tout ça, on n’a pas entendu la moindre protestation ou indignation de ses soit disant ONG défenseurs des droits face à ce drame....

    Elles, toujours promptes à voler dans les plumes de l’Etat pour des présumées bavures des FDS (et d’ailleurs non vérifiées).....

    Désormais, elles feront mieux de se la boucler,

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 08:17, par Mahamadou Nakanabo En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    Pourquoi le Colonel Denis Augustin barry qui est spécialisée en renseignement

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 08:36, par LE FORGERON En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    Bonjour ,

    @Napoleon_casse

    Je suis entièrement d’accord avec vous.
    Monsieur le Président du Faso ,ce remaniement est bien insuffisant .En effet le problème n’est pas un problème d’individu mais c’est la présence des français sur notre territoire qui nous empêche de gagner la victoire contre le terrorisme.
    Rappelez-vous bien quand Mr SY avait dénoncé l’armée étrangère comme la cause de l’échec de combat vous ne l’avez pas écouté ni appuyé. Il fallait l’appuyer en ce moment en demandant le départ de l’armée française. Vous ne l’avez pas fait. Le CEMA a voulu frapper fort les droits de l’homme l’ont stoppé, vous n’avez rien fait pour l’aider.

    On nous fait savoir qu’il existe des hélicoptères mais ils ne peuvent pas voler la nuit. Alors je réitère ma proposition suivante en complément des recommandations de l’internaute @Napoleon_casse :
    - Monsieur le Président, faites partir l’armée française et payez trois (3) hélicoptères russes de types MI-35M dont les caractéristiques sont les suivantes
     :((Russian Helicopters Mi-35M
    Ceci est une traduction automatique
    Informations générales
    L’hélicoptère multi-arc Mi-35M est une modernisation complète du Mi-24V. Le Mi-35M a été développé par l’usine d’hélicoptère Mil Moscou et a été produit en série à Rostvertol depuis 2005.

    Le Mi-35M offre 24 heures sur 24 :

    - Combattre l’utilisation d’armes guidées et non guidées dans des conditions climatiques régulières et difficiles ;

    - Opérationnel pour les vols d’attaque à des altitudes de 10-25 m de jour et 50 m de nuit sur terre ou en eau.
    Le Mi-35M est équipé de la dernière suite de navigation et d’avionique avec écran coloré multifonctions, système de visée qui comprend une image thermique et des chaînes de télévision, un viseur laser et un localisateur.

    Le Mi-35M se distingue par sa construction améliorée. Il est équipé des moteurs à turboshaft VK-2500 puissants, des poteaux de rotor principal en fibre de verre, de la tête du rotor principal avec joints en élastomère, d’un nouveau plateau cyclique et d’un rotor de queue de type X Klimov. Le fuselage du Mi-35M comporte des ailes de bout raccourcies et un train d’atterissage fixe.

    Le Mi-35M offre des capacités de vol améliorées et peut être utilisé à haute température et en terrain montagneux. La conception du Mi-35M garantit un niveau de bruit faible, une plus grande résilience de combat et réduit la charge de travail du personnel de maintenance.

    En plus de ses capacités d’attaque, le Mi-35M peut également être utilisé dans d’autres opérations :

    - Atterrissage - transport de jusqu’à 8 parachutistes, avec équipement, dans la cabine de transport ;

    - Transport de fournitures militaires ou d’autres marchandises pesant jusqu’à 1 500 kg en interne. Le Mi-35M est également équipé d’un système d’élingue externe, ce qui augmente sa capacité de transport de marchandises à 2 400 kg.

    - Les utilisations médicales comprennent le transport des malades et des blessés ainsi que le personnel médical.

    Les hélicoptères Mi-24/25/35 ont démontré leur efficacité opérationnelle élevée pendant de nombreuses années en service. Le Mi-35M combine cette expérience unique de l’opération de combat avec les dernières réalisations et développements dans le bâtiment d’hélicoptères.

    Le Mi-35 est exploité par les forces armées de Russie, le Venezuela, le Brésil et l’Azerbaïdjan.)))

    Pour le problème de manque d’argent, le peuple Burkinabè sera prêt à contribuer, et prenez l’argent de réfection du stade de 4 Août (11 milliards ajouté) pour l’achat de ces hélicoptères
    Pourquoi les français doivent partir ?
    Ils doivent partir parce qu’ils ont montré leur limite dans notre aide et nous empêcheront de payer nos MI-35M à cause des accords que vous avez signés avec eux.
    C’est pourquoi il faut les faire partir. C’est la condition nécessaire et suffisante pour combattre le terrorisme.
    Si vous les laissez alors une révolution pourra naître comme au Mali. Car ce n’est pas l’opposition qui est en colère mais toutes les familles qui sont touchées par ces tueries barbares des terroristes. Vous devez évider ce soulèvent en demandant aux Français de partir.

    La patrie ou la mort, Nous Vaincrons !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 08:37, par Manu yamba En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    Le president semble avoir entendu et compris le cri et les souffrances des populations. Sur le plan sécuritaire, il faut quand meme laisser le president de mettre en oeuvre la nouvelle equipe issue du remaniement.
    Toutefois, il m’appaise pas la colere des populations qui croupissent dans la misere alors que certains ministres detournent, investissent à l’exterieur et narguent les honnetes citoyens.
    La chaine de boulangeries, de patisseries implantées dans plusieurs villes d
    Cote d’ivoire, des achats et constructions d’immeubles dans les pays voisins, sont autant de mauvaise gouvernance que la jeunesse n’accepte plus. Il faut avoir le courage de verifier ces accusations et sevir avant qu’il ne soit tard.
    Ce qui se passe au commerce est deconcertant et merite un regard serieux par les structures de controle.
    A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 09:27, par Lepeul En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    @ LE FORGERON
    Vous êtes sérieux ? avec votre liste de cadeaux pour le père noël !!!
    oh soyez un peu adulte dans vos réactions sur ce forum, SVP.
    CE N’EST PAS UN PROBLÈME de TERRORISME MAIS DE PAUVRETÉ,MISÈRE, ABANDON DE ZONE.CORRUPTION
    Allez voir à POURRA, le dégâts écologique que les mines ont fait, la misère créée, sur la population ça aussi c’une bombe à retardement. Mais tout le monde s’en fou dans ce pays maudit.
    Regarder la carrière à ciel ouvert à OUAGA, on exploite des enfants, qui sont drogués, tout le monde s’en fou........, on ne peut pas moderniser la carrière avec des machines ou des crédits aux exploitants pour faciliter le travail dans la dignité et le respect de l’humain, non ...........
    Maintenant voila les conséquences

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 09:30, par Ka En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    Un léger remaniement ministériel pas spectaculaire pour réveiller un peuple constamment en redoute : Car, la situation sécuritaire du Faso s’est fortement dégradée de jour en jour. Un remaniement qui a manqué d’une vraie culture politique pour convaincre. Un remaniement de manque du courage de liquider des ministres qui s’éternisent dans leur fauteuil. Un remaniement pour couper une tète puissante.

    Monsieur le président Roch Kaboré, comme il vous dira votre model le valeureux Thomas Sankara s’il était de ce monde : ’’’’’ Encore une fois, il vous a manqué le courage politique de rompre franchement avec ce qui ne marche pas, et s’autoriser l’exploitation d’une voie radicale pour mater nos frères déguisés en terroristes, surtout les petits politiciens aux petits pieds qui se permettent en sous-marin de négocier sur votre dos avec ces punaises qui les permettent d’avoir une légitimité de frapper n’importe où, n’importe quoi, n’importe comment, en particulier là où personne ne s’y attend, car ils vivent parmi nous.’’’’’’

    Avec ce léger remaniement timide, nous y voilà à la case du départ. Car, vous monsieur Roch Kaboré, le premier Burkinabé fuit sa responsabilité de mettre l’homme qu’il faut a la place qu’il faut. Il faut avouer que cette lutte asymétrique est loin de finir. Il faut que le peuple Burkinabé se prépare à vivre avec, surtout avec ce remaniement timide, car le terrorisme est une hydre dont la tête repousse, chaque fois qu’un leader tombe, et il faut une personne radicale pour l’stopper.

    Et si je le confirme en toute honnêteté, c’est que l’attente du peuple d’un remaniement dont les médias donnaient comme prendre des résolutions grandioses n’a pas eue lieu. Et ça n’étonne personne : Car, c’est toujours la même chose au Faso, on annonce des choses qui ne sont pas applicables et/ou mal appliquées, et qui, en tout état de cause, n’ont qu’un seul effet et un seul motif véritable : ’’’’’dupé le peuple.’’’’’ C’est vraiment dissuasif, et ce n’est pas avec ce genre de comportements qu’on va éradiquer le terrorisme.

    Conclusion : Pour un remaniement qui frappera les esprits du peuple Burkinabé et Combattre efficacement le terrorisme déguisé qui mine l’avancer de notre pays, et réussir à l’unité nationale, imposent un préalable : Et ce qui ne regarde que le vieux Ka, c’est de mettre deux ministres comme C. Sy et A. Barry dans les postes clés de la sécurité nationale, pour radicalement déconstruire les mythes, les contre-vérités et les idées reçues, afin de restructurer les mentalités. Panser les plaies pour restaurer la capacité d’écoute et de pardon : cela aura été un remaniement attendu par le peuple. Ils ont déjà prouvé leur capacité de le faire pendant la transition. Sans rancune a toutes et a tous, car, souvent la vérité du vieux Ka blesse, mais ne tue pas.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 09:50, par warzat En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    Il me revient cette lecture, si mes souvenirs sont bons : il aurait été fait ses suggestions de départ à la retraite d’officiers, mais il s’est avéré que c’est les bons officiers qui étaient prêts à partir, si bien que l’idée s’est arrêtée à ce niveau. C’est dire que le président a su en son temps distingué le bon grain de l’ivraie. Mais avec l’armée, il faut aller avec le dos de la cuillère.
    J’ai pu lire aussi que le mode opératoire utilisé par les chefs est celle d’une guerre classique ratissage, à la limite grande battue et retour aux casernes incompatibles avec une guerre asymétrique....alors que les jeunes officiers, ceux qui ont contraint les chefs pour venir à Ouaga pour combattre les putschistes du RSP suggèrent d’autres approches au risque d’être traités d’indisciplinés.
    Ces données nous révèlent que l’affairisme hérité du régime passé que nous voyons dans l’administration est aussi susceptible d’être présent dans l’armée.Du reste, les mossis disent que c’est ce qu’il y a chez les peuls, qu’il y a chez les mossis. Donc tant qu’il en serait ainsi, le combat sera long et difficile. La lutte contre le terrorisme ne s’accommode pas d’affairisme et autres magouilles d’une cupidité incompréhensible.
    A titre personnel, la pire des situations que j’ai vécue dans le cadre professionnel à mes débuts est quand j’ai eu un chef européen incompétent. Je lui faisais des suggestions qu’il refusait, ce qui a conduit à des échecs. Quand enfin il m’a écouté parce que je lui faisais des suggestions devant un autre chef européen, il a accepté et ça marché. J’étais alors invité à des diners...c’est là que j’ai appris que depuis longtemps, le chef de mon chef lui disait en privé de suivre mes suggestions. Ceci est dans le civil, c’est assez aisé et si ça se poursuivait, je pouvais démissionner. Que dire de l’armée ? C’est difficile.
    Donc, chasser le ministre et prendre sa place ne résoudra pas le problème tant que le mode opératoire sera le même et...changer le mode opératoire entrainera un départ d’officiers qui concentrent tous les pouvoirs , n’écoutent pas,et ne laissent pas les hommes s’organiser eux-mêmes. Tant que les hommes ne seront pas permanents dans les zones criminogènes et le matériel mis à leur disposition et non bloqué, le combat est perdu d’avance.
    A mon avis la pire des situations qui puisse arriver à un homme est son incompétence en rapport avec sa profession : tu es pasteur, tu ne gagnes aucune âme, tu es curé peu ou pas de nouveau baptisé, tu es mécano, les véhicules roulent et viennent à ton garage et se retrouvent sur cale, tu es soudeur, il faut casser les murs pour fixer tes portes, tu es enseignant, ce sont les élèves de ton école qui échouent le plus mais tant pis, les parents ont payé, tu es avocat, tu n’as pas de procès sérieux gagné à ton actif. Cependant et à mon avis,le problème dans la lutte contre le terrorisme est plus lié au mode opératoire qu’à la qualité des hommes. Je ne parle pas de stratégie...entre la stratégie théorique conçue au bureau et la mise en œuvre sur le terrain afin d’obtenir le résultat, il y a souvent un grand fossé. Une réflexion in situ, accompagnée de prière est indispensable aux hommes de terrain pour se défendre, sauver leur vie, avant de sauver la nôtre.
    En rappel, il y a quelques années, Israël, malgré la présence des forces des nations unies au Sud Liban est allé conventionnellement pour attaquer le Hezbollah, Tsahal est reparti avec les cadavres des soldats israéliens sous les bras et Israël ne recommencera pas de sitôt, il ne fait plus et ne fera plus jamais cette erreur, des chefs de l’armée sont tombés pour cela.
    Bon repos aux deux frères ministres qui sont partis.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 10:26, par yamsoba En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    Bonjour à tous
    On a demandé on a obtenu. On espère et on s’attend au changement/ Juste un point de vue personnel qui se résume à un proverbe Burkinabé qui dit que si le cadavre cache ses saletés à ceux qui le lavent on l’enterre avec. Pourquoi nous n’avons toujours pas le courage de percer l’abcès ? il y a beaucoup de pus dans la bosse que l’on prend pour furoncle et la moindre égratignure fera éclater voire éclabousser le contenu du furoncle sur nos visages. Sagement excellente journée à tous

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 11:42, par Jean Paul En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    Faites quitter notre territoire l’armée française et vous verrez qu’il n’ y aura plus aucun terroriste au Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 12:04, par Pierre En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    La montagne qui accouche (livre V, fable X)

    "Une montagne en mal d’enfant
    Jetait une clameur si haute
    Que chacun, au bruit accourant,
    Crut qu’elle accoucherait sans faute
    D’une cité plus grosse que Paris.
    Elle accoucha d’une souris.
    Quand je songe à cette fable,
    Dont le récit est menteur
    Et le sens est véritable,
    Je me figure un auteur
    Qui dit : Je chanterai la guerre
    Que firent les Titans au Maître du tonnerre.
    C’est promettre beaucoup : mais qu’en sort-il souvent ?
    Du vent".

    Jean de la Fontaine (1668)

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 12:47, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense

    Allons seulement...

    L’opinion voulait que des têtes tombent, le président leur a donné ce qu’ils voulaient. Dont acte.
    Reste le vrai problème, celui de la lutte contre les terroristes. Et pour cela, deux choses me semblent loin d’être réglées par un changement de ministres :

    1°) Le drame de Solhan, comme plusieurs avant lui, a mis à nu le fait que les localités attaquées ne reçoivent aucun renfort, même si des forces sont à proximité et s’ils ont été avertis souvent avant l’attaque.
    Alors quelles sont nos règles d’engagement ? Car il semblerait que dans notre propre pays, on agit comme une mission onusienne de maintient de la paix : Ne pas intervenir sauf si on est directement attaqué, quitte à être témoin de massacres.
    Soit ce sont des manquements et on devrait entendre des échos de sanctions sévères contre les officiers responsables, soit ce sont les ordres de l’état major et le changement du ministre n’y changera rien.

    2°) Quand un homme de tenue, parce qu’il se considère mal armé et mal payé quitte son poste et laisse les civils sans défense, est-ce la faute du ministre ? Oui, si une procédure disciplinaire n’est pas entamée et s’il n’est pas remplacé à son poste.
    Loin de moi l’idée de juger, mais s’il jette son arme et essaie de prendre la fuite lors d’une attaque, se faisant tuer sans s’être vraiment défendu, est-ce le ministre qui doit en répondre ? Certainement non, car il n’est pas sur le terrain.

    Je pense franchement que tant qu’on n’a pas l’explication et les solutions des problèmes concrets comme ceux déjà cités, les changements à la tête ne serviront pas à grand-chose.

    Mais il est vrai que les responsables eux mêmes voient ces dysfonctionnements depuis des mois sinon des années mais ne disent rien et ne font rien. On se demande s’ils ont peur d’affronter des subalternes ou des officiers supérieurs rétifs à la défense de la patrie ou s’ils sont eux même à l’origine de cette stratégie suicidaire ?

    A ce jour, personne n’a été capable de nous expliquer la non intervention du contingent de Sebba lors de l’attaque de Solhan, et ce n’est pas la première fois.

    Alors ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Roch Marc Christian Kaboré : Sera-t-il digne de la place des grands hommes du Burkina Faso ?
Terrorisme au Burkina : « Les différentes attaques ont interpellé la conscience du chef de l’Etat », déclare le Premier ministre
Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense
Après Solhan : Le chef de l’État brise le silence, mais n’affiche pas ses décisions
Les 100 premiers jours du gouvernement Dabiré 2 : Un train de sénateur pour gérer, rien que le quotidien
2021 : Une année chargée d’espoir pour les Burkinabè, prédit le président Roch Kaboré
Burkina : Le Conseil constitutionnel acte le deuxième mandat de Roch Kaboré !
Roch Kaboré investi nouveau président du Faso : « Nous devons poursuivre et renforcer la lutte contre la corruption, les passe-droits et l’incivisme »
Investiture de Roch Kaboré : « J’attends un peu plus de fermeté dans la lutte contre l’incivisme » (Emile Paré du MPP, parti au pouvoir)
Investiture de Roch Kaboré : Le discours du président du Conseil constitutionnel
Investiture du président du Faso : "Prêter serment, c’est mettre son âme en péril"
Burkina Faso : En attendant l’investiture de Roch Kaboré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés