Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

Terrorisme au Burkina : « Les différentes attaques ont interpellé la conscience du chef de l’Etat », déclare le Premier ministre

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Roch Marc Christian Kaboré, président • LEFASO.NET • vendredi 2 juillet 2021 à 10h45min
Terrorisme au Burkina : « Les différentes attaques ont interpellé la conscience du chef de l’Etat », déclare le Premier ministre

Au lendemain du dévoilement de son troisième gouvernement, le Premier ministre, Christophe Dabiré, a reconnu, ce jeudi 1er juillet 2021, que les dernières attaques terroristes de Solhan et Barsalogho ont servi de détonateur pour constituer sa nouvelle équipe.

C’est une prise de contact qui a duré moins d’une heure. Les deux nouveaux ministres délégués Colonel-major Aimé Barthélémy Simporé de la Défense et des Affaires étrangères, Clarisse Merindol Ouoba, apparaissent désormais dans la photo de famille du gouvernement Dabiré III.

Pour une déclaration à la presse, c’est le chef du gouvernement him-self qui a monopolisé la parole. Les récentes attaques terroristes justifient la composition de son actuelle équipe ? A cette question, le Premier ministre Christophe Dabiré s’est voulu franc. « L’attaque de Solhan a servi de détonateur. Ç’a permis de mettre en évidence un certain nombre de dysfonctionnements au niveau de notre dispositif de défense et de sécurité. (…) Ce serait faux de dire que les attaques de Solhan et les embuscades tendues contre les policiers à Barsalogho n’ont pas joué dans la décision qui a été prise », a-t-il déclaré.

Il a aussi précisé que ces attaques ont servi à « recentrer un peu la vision » du gouvernement pour avoir davantage d’efficacité dans la lutte contre le terrorisme. « Les différentes attaques que notre pays a connues tout dernièrement, qui ont été d’une gravité extrême, ont interpellé la conscience du chef de l’Etat, qui a estimé que ce réajustement est indispensable », a-t-il.

Le Premier ministre Christophe Dabiré a fait le point de la prise de contact de sa nouvelle équipe

A en croire le chef du gouvernement, c’est pour cette raison que le président du Faso a repris les rênes de la Défense nationale et des Anciens combattants pour pouvoir procéder à une réorganisation interne de l’ensemble des structures chargées de la défense et de la sécurité du pays. « Cette décision permet au chef de l’Etat qui a été élu par le peuple de renouer avec ce peuple et recréer la confiance indispensable pour ce qui concerne la nécessité d’assurer la sécurité des personnes et des biens dans notre pays », a-t-il justifié.

« Nous ne recherchons pas aujourd’hui des responsables »

Les deux principaux ministres (Défense nationale et Sécurité) qui ont quitté le navire ne doivent pas être tenus pour responsables. En tout cas, c’est ce que le chef du gouvernement a précisé dans sa déclaration. « Ceux qui ont été dans ce gouvernement, qui ont occupé des postes de ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, et de ministre de la Sécurité, n’ont pas démérité », a-t-il affirmé.

Il a tenu à les féliciter parce qu’à un moment de leur participation dans ce gouvernement, ils ont montré toutes les capacités qu’ils avaient, à faire en sorte que la sécurité soit assurée. « Notre pays a connu à un moment des instants d’accalmie au niveau du front de la lutte contre le terrorisme. Et c’est à mettre à leur actif », a-t-il poursuivi.

L’heure est à une nouvelle dynamique et un nouveau souffle. « Nous ne recherchons pas aujourd’hui des responsables, des coupables ; nous voulons tout simplement donner une nouvelle dynamique, un nouveau souffle à notre stratégie de lutte contre le terrorisme dans notre pays », a notifié le Premier ministre.

Appel à un jeune pour revisiter la sécurité intérieure

Même au niveau de la sécurité intérieure, ce troisième gouvernement de Christophe Dabiré veut réorganiser les choses. « Nous avons procédé à l’appel d’un jeune au niveau de la sécurité. La sécurité intérieure doit être revisitée, du point de vue de la stratégie et réorganisée pour pouvoir occuper le terrain que les militaires seront appelés à libérer dans leurs opérations », a-t-il signifié.

Maxime Koné, le nouveau ministre de la Sécurité

Pour le Premier ministre, la relève qui devrait être opérée au niveau de la sécurité intérieure n’a pas été toujours au rendez-vous. « Aujourd’hui avec l’arrivée de monsieur Maxime Koné, nous allons procéder à cette redistribution du dispositif sécuritaire national », foi de Christophe Dabiré.

Dans l’après-midi, le nouveau ministre de la Sécurité, Maxime Koné, est installé dans ses nouvelles fonctions, lui qui était le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, chargé des Burkinabè de l’extérieur pendant six mois.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 1er juillet à 13:48, par Yamsoaba En réponse à : Burkina : Solhan a mis en évidence les dysfonctionnements de notre dispositif de défense, selon le Premier ministre

    Bon vent aux Ministre délégué, chargé de la défense nationale et des anciens combattants et à celui de la sécurité. Avec le soutien de toutes les forces vives de la nation, nous osons croire que le terrorisme sera bouté hors de notre Patrie !

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 14:18, par Paligba En réponse à : Terrorisme au Burkina : « Les différentes attaques ont interpellé la conscience du chef de l’Etat », déclare le Premier ministre

    « Nous avons procédé à l’appel d’un jeune au niveau de la sécurité. La sécurité intérieure doit être revisitée, du point de vue de la stratégie et réorganisée pour pouvoir occuper le terrain que les militaires seront appelés à libérer dans leurs opérations ». C’est ce que vous n’avez pas fait jusqu’ici et qui a amené la force Barkane a partir.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 14:40, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Terrorisme au Burkina : « Les différentes attaques ont interpellé la conscience du chef de l’Etat », déclare le Premier ministre

    Hum...
    Ainsi donc, sous la pression populaire, le président Roch Kaboré a brisé le consensus établi par les insurgés depuis 2015, à savoir ne plus appeler au gouvernement un militaire en activité. Espérons que cela en vaudra la peine...

    Sauf que si le changement est radical, on serait fondé à se demander si l’état major ne faisait pas de la "résistance" face aux ministres civils mais se discipline devant un des leurs ?

    En tout cas, il fallait du changement et l’immobilisme était inacceptable. Bon vent à ce nouveau-ancien gouvernement car si vous échouez, ce sera encore des deuils pour nous tous !

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 15:04, par Kinkester En réponse à : Terrorisme au Burkina : « Les différentes attaques ont interpellé la conscience du chef de l’Etat », déclare le Premier ministre

    Il faut plutôt dire que c’est les marches et les probables futures marches qui vous ont décidés à vous réveiller de votre sommeil oui. L’attaque de Sohlan a eu lieu quand et c’est maintenant que vous daignez vous bouger. Plus de 3000 morts depuis le début et des millions de déplacés internes depuis 6 ans et c’est maintenant que le chef de l’État prend conscience de la gravité de la situation ? Quelle incurie ! J’espère que vous réussirez. Pas parce que je vous apprécie (je zappe chaque fois que je vois le visage de l’un de vous à la télé), mais pour que mon pays bien-aimé retrouve sa quiétude d’antan

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 16:04, par caca En réponse à : Terrorisme au Burkina : « Les différentes attaques ont interpellé la conscience du chef de l’Etat », déclare le Premier ministre

    Pour caca, il devait écarter tous les vieux ministres loups du régime Compaoré et qui sont des blocus de la jeunes génération émergeant. Le premier ministre d’abord, trop vieux pour servir efficacement avec l’âge et quand il fut ministre à l’époque, qu’est ce qu’il a pu faire ? Il y a celui de l’administration qui devait dégager, il est là pour polémiquer avec le CDP ses vieux copains. Celui du transport un vieux jeune loup du régime Compaoré ; Il fait quoi depuis qu’il est ministre ? Pour le reste, ils font des efforts pour s’adapter et aspirent à un changement. Même le ministre barbu de l’habitat, fait son mieux pour redresser la question foncière que les autres faisaient du commerce en pourcentage avec les sociétés immobilières. Pourtant, c’est sa première portefeuille ministérielle. Lui qui a passé tout son temps dans l’opposition arrive à gérer et manifeste des ambitions. Sinon les autres sont là seulement pour le petit malin.

    Répondre à ce message

    • Le 2 juillet à 10:26, par Dedegueba Sanon En réponse à : Terrorisme au Burkina : « Les différentes attaques ont interpellé la conscience du chef de l’Etat », déclare le Premier ministre

      Caca,
      Il faudrait vraiment me confirmer que ces lignes ne sont pas d’un "faux Caca", tellement le contenu est inhabituel. Un contenu qui semble mettre CDP et MPP dans le même panier, comme nous le faisions depuis le début.? Bienvenue donc au club.
      Cela dit, je m’étonne de cette sortie maladroite de notre PM, eut égard à son expérience politique. Insinuer que "ces dernières attaques ont interpellé la conscience du chef de l’état", c’est aussi reconnaître en filigrane que celui qui t’a fait PM n’avait pas jusqu’à présent conscience de la gravité de notre péril sécuritaire ? Ce n’est pas facile d’improviser un discours devant la presse, mais les propos qui sortent de la bouche d’un responsable sur des sujets aussi délicats sont impactants.
      Nous galèrons depuis qu’on refuse le gîte aux barbus, ou pour être plus exact, depuis que nous avions refusé de faire comme BC, et c’est maintenant que notre président se réveille ? Cela veut dire que nous aurons encore à souffrir beaucoup, beaucoup.
      Pour moi, pour avoir un résultat probant, il faut donner du temps à ceux auxquels on fait confiance... Mais les ministres sont tellement éphémères à leurs postes, que nous sommes partis pour un éternel recommencement ? Pourvu que la prochaine sortie ne soit pas du genre : "cette fois le président a compris" etc....

      Répondre à ce message

    • Le 2 juillet à 13:33, par Henriette kouassi En réponse à : Terrorisme au Burkina : « Les différentes attaques ont interpellé la conscience du chef de l’Etat », déclare le Premier ministre

      L’arbre ne peut pas cacher la forêt. Le premier qui devait démissionner c’est la tête(Ancien premier, ancien ministre d’état,ancien Président du CDP, ancien vice-président de l’assemblée, ancien président de l’assemblée).Aujourd’hui Président, qui devrait avoir plus d’expérience ? SVP, quand il s’agit de la survie d’un pays, il faut être imparti. Bref, Vive le Burkina, Vive l’Afrique.

      Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 17:49, par Le Duc du Yatenga Nouveau En réponse à : Terrorisme au Burkina : « Les différentes attaques ont interpellé la conscience du chef de l’Etat », déclare le Premier ministre

    « Les différentes attaques ont interpellé la conscience du chef de l’Etat ». Donc depuis-là, il pleurait les morts sans conscience !!!!, allait sur les tombes sans conscience !!! présentait les condoléances sans conscience !!! Ça alors !!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 18:24, par Vincent En réponse à : Terrorisme au Burkina : « Les différentes attaques ont interpellé la conscience du chef de l’Etat », déclare le Premier ministre

    Décidément le PM est dépassé par les événements.
    Il a probablement formé son dernier gouvernement.
    Comment éviter que solhan ne se reproduise si on ne situe pas les responsabilités ? Mais on comprend tout,
    les 2 ministres éjectés ne sont que des boucs émissaires. Les vrais responsables du massacre de solhan sont peut-être parmis ceux qui figurent sur la photo de ce pseudo conseil des sinistres ! Rien donc de rassurant pour l’avenir du Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 19:17, par Fils Du Faso En réponse à : Terrorisme au Burkina : « Les différentes attaques ont interpellé la conscience du chef de l’Etat », déclare le Premier ministre

    Quelle curiosité de la part de ces autorités !!! Donc depuis que des burkinabé sont massacrés, sont contraints de quitter leurs habitats, leurs biens et même leurs ancêtres, c’est maintenant qu’ils prennent conscience de la gravité de la situation !!!?? Je dis hein, vous Monsieur le Président, vous vous rappellez que vous aviez eu à condamner des attaques, jusqu’à vous aviez utilisé votre dernière énergie. Et de tout cela votre suite ne s’en rendait pas compte de la situation de sécurité deletaire au Burkina Faso. Si vous voulez, ne faites rien du tout pour sauver votre population qui est en détresse et qui a vraiment besoin de votre aide. Quand elle va finir ,on verra qui est ce que vous allez gouverner.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 19:19, par Yako En réponse à : Terrorisme au Burkina : « Les différentes attaques ont interpellé la conscience du chef de l’Etat », déclare le Premier ministre

    Personnellement j’ai de sérieux doutes quant à la capacité de ce nouveau/ancien cabinet à contenir le terrorisme pour la simple raison que le Col Simpore selon son profile,apparaît plus comme administrateur de services des armées qu’un chef militaire apte au commandement d’autant plus qu’il est coupé des troupes depuis quelques années."L’échec" relatif du Col Ousseni Compaore s’expliquait par le fait qu’il était coupé des troupes depuis plusieurs années.Quant à Mr M.Kone il est de loin le profile adapté à la situation c’est un apparatchik or le contexte sécuritaire du moment exige des compétences avérées et exceptionnelles.Dans tous les cas bon vent à eux. Yako

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 19:19, par Fils Du Faso En réponse à : Terrorisme au Burkina : « Les différentes attaques ont interpellé la conscience du chef de l’Etat », déclare le Premier ministre

    Quelle curiosité de la part de ces autorités !!! Donc depuis que des burkinabé sont massacrés, sont contraints de quitter leurs habitats, leurs biens et même leurs ancêtres, c’est maintenant qu’ils prennent conscience de la gravité de la situation !!!?? Je dis hein, vous Monsieur le Président, vous vous rappellez que vous aviez eu à condamner des attaques, jusqu’à vous aviez utilisé votre dernière énergie. Et de tout cela votre suite ne s’en rendait pas compte de la situation de sécurité deletaire au Burkina Faso. Si vous voulez, ne faites rien du tout pour sauver votre population qui est en détresse et qui a vraiment besoin de votre aide. Quand elle va finir ,on verra qui est ce que vous allez gouverner.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet à 19:50, par HUG En réponse à : Terrorisme au Burkina : « Les différentes attaques ont interpellé la conscience du chef de l’Etat », déclare le Premier ministre

    Donc cest maintenant qu il a pris conscience aprres 6ans de calvaire. Parceque les peuples marchent pour demander la securité on tient de tel propos. Pourquoi dans ce pays les gens ne savent pas demissionner eux memes.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet à 17:38, par le citoyen En réponse à : Terrorisme au Burkina : « Les différentes attaques ont interpellé la conscience du chef de l’Etat », déclare le Premier ministre

    les vieux de la république qui sont aux affaires, ayez pitié de vous même car les propos tenus ne sont pas dignes de gouvernants soucieux du bien être des populations.
    si ce sont les attaques qui aident à la prise de conscience là vos consciences sont vraiment d’une certaine cruauté et insensible à la douleur du peuple.
    actuellement, la vie chère, la morosité de l’économie, la mauvaise gouvernance etc, tout cela ne vous dit absolument rien. Allons seulement.
    pourquoi laissez vous une place assez grande à l’opposition politique ? c’est quel agenda caché ?
    Que Dieu nous aide et protège !

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 19:10, par MyMy En réponse à : Terrorisme au Burkina : « Les différentes attaques ont interpellé la conscience du chef de l’Etat », déclare le Premier ministre

    - De toute évidence, M. Marc Kaboré ne cherche pas des compatriotes compétents et capables, pour sortir le pays de la présente crise. Il cherche et recherche des gens qui haïssent d’abord l’ancien régime d’Etat, et qui lui seront donc fidèles à 101%. (Il faut bien analyser les paroles du moustachu de l’Urbanisme, du gars de la CENI, pour ne citer que ces deux.) Il oublie qu’il sera trahi comme l’autre.

    - L’internaute Yako le dit si bien. Le colonel Simporé ne semble pas être l’homme de la situation. Personnellement, je dirai qu’il ne l’est pas. Il ne le sera jamais. Gérer la logistique de l’armée ou ses paperasses, ne fait pas de nous, un homme de terrain.
    On a voulu nous faire croire que M. Cheriff Sy était "général" comme son papa. On nous a martelé que le capitaine Ousséni Compaoré est un ancien travailleur de l’ONU. Qui ose par exemple raconter ces âneries aux familles des victimes de Solhan ?

    - Nous devons tous prendre conscience d’une chose. Le président Roch Kaboré est une partie du problème. A bon entendeur..., salut.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Roch Marc Christian Kaboré : Sera-t-il digne de la place des grands hommes du Burkina Faso ?
Terrorisme au Burkina : « Les différentes attaques ont interpellé la conscience du chef de l’Etat », déclare le Premier ministre
Burkina Faso : Chériff Sy et Ousséni Compaoré quittent le gouvernement ; Roch Kaboré s’octroie le portefeuille de la Défense
Après Solhan : Le chef de l’État brise le silence, mais n’affiche pas ses décisions
Les 100 premiers jours du gouvernement Dabiré 2 : Un train de sénateur pour gérer, rien que le quotidien
2021 : Une année chargée d’espoir pour les Burkinabè, prédit le président Roch Kaboré
Burkina : Le Conseil constitutionnel acte le deuxième mandat de Roch Kaboré !
Roch Kaboré investi nouveau président du Faso : « Nous devons poursuivre et renforcer la lutte contre la corruption, les passe-droits et l’incivisme »
Investiture de Roch Kaboré : « J’attends un peu plus de fermeté dans la lutte contre l’incivisme » (Emile Paré du MPP, parti au pouvoir)
Investiture de Roch Kaboré : Le discours du président du Conseil constitutionnel
Investiture du président du Faso : "Prêter serment, c’est mettre son âme en péril"
Burkina Faso : En attendant l’investiture de Roch Kaboré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés