Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’homme ne peut pas vivre sans feu, et l’on ne fait раs dе fеu sаns brûlеr quеlquе сhοsе. » René Daumal

Energie : L’interconnexion électrique Bolgatanga-Ouagadougou inaugurée

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Électrification au Burkina • LEFASO.NET | Cryspin Masneang Laoundiki • vendredi 5 octobre 2018 à 23h40min
Energie : L’interconnexion électrique Bolgatanga-Ouagadougou inaugurée

Le président du Faso, Roch Kaboré, et son homologue ghanéen, Nana Akufo-Addo, ont procédé à l’inauguration de l’interconnexion électrique de 225 kV Bolgatanga (Ghana)–Ouagadougou, dans l’après-midi du vendredi 5 octobre 2018, à Zagtouli, à quelques kilomètres de Ouagadougou. Fonctionnelle depuis juin 2018, cette ligne d’interconnexion aura, selon le directeur général de la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL), François de Salle Ouédraogo, un impact majeur sur la qualité de service de sa structure (permettant de réduire les délestages causés par déficit énergétique).

Au Burkina Faso, l’électricité reste inaccessible à la grande majorité de la population, particulièrement celle vivant dans les zones péri-urbaines et rurales, qui concentrent plus de 73% de la population totale du pays, contre 23% en zone urbaine. « Aujourd’hui, l’énergie est au cœur du développement. Sans énergie, (…) l’économie prend un coup », a déclaré le ministre en charge de l’énergie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, avant de rappeler qu’aujourd’hui, le Burkina Faso a l’un des kilowatts-heures (kWh) les plus chers de la sous-région.

Le président ghanéen, Nana Akufo-Addo coupant le ruban, symbolisant l’inauguration

L’interconnexion électrique de 225 kV Bolgatanga-Ouagadougou, qui a été inaugurée en ce jour, a un coût global de 55,6 milliards de francs CFA, financée par les partenaires techniques et financiers du Burkina. La Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL) a financé l’interconnexion à hauteur de 1,7 milliard de francs CFA et GRIDco (société publique de transport d’électricité du Ghana) a contribué avec un montant de 1,3 milliard de francs CFA.

Les avantages de l’interconnexion…

Au nom des partenaires techniques et financiers, Cheick Kanté de la Banque mondiale a indiqué que ce projet d’interconnexion haute tension permet le développement du marché sous-régional de l’électricité, qui concoure à un développement à moindre coût du service électrique à l’échelle sous régionale. « Grâce à ce projet transformateur, le Burkina Faso pourra importer jusqu’à 100 MW d’électricité en provenance du Ghana. C’est l’équivalent de trois centrales de Zagtouli supplémentaires », a-t-il expliqué.

Le ministre de l’Energie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo

Le projet a financé l’électrification de 25 villages le long de la tracée de l’interconnexion à travers deux sociétés burkinabè, fournissant ainsi de l’électricité à près de 3 500 nouveaux ménages, soit plus de 2 100 personnes, notamment en milieu rural.
Selon le ministre Ouédraogo, l’importation de l’énergie à partir du Ghana permettra au Burkina Faso de réduire les subventions de l’État dans la production de l’énergie.

Le DG de la SONABEL, François de Salle Ouédraogo

Même son de cloche du côté du directeur général de la SONABEL, François de Salle Ouédraogo, lors de la présentation de l’interconnexion Bolgatanga-Ouagadougou. Pour lui, cette interconnexion va permettre d’augmenter la puissance disponible au Burkina Faso d’environ 25% ; de réduire les charges d’exploitation de la SONABEL liées à l’utilisation des groupes thermiques ; de réduire le coût de revient de l’énergie ; d’accroître l’accès des populations à l’électricité ; d’augmenter la part d’énergie propre ; et enfin, de contribuer à la mise en place du marché régional de l’électricité.

Il faut rappeler que le Burkina Faso souhaite mettre en œuvre le projet « Dorsale Nord » d’interconnexion de 330 kV entre le Nigeria, le Niger, le Bénin et le Togo. C’est un vaste programme d’énergie solaire comprenant plusieurs centrales photovoltaïques dans le pays, afin d’augmenter l’offre en électricité.

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Portfolio

  • Les élèves de Tanghin Dassouri ont répondu présent à ce rendez-vous

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Région du Centre-ouest : Six villages de la commune de Tenado électrifiés
Électrification rurale au Burkina : A la recherche d’alternatives pour l’accès à l’énergie propre
Lampes solaires : Une étude démontre leurs bienfaits pour les ménages en milieu rural
Accès à l’énergie au Burkina : Le solaire, une solution d’avenir
Énergie solaire : Bientôt un parc solaire à vocation régionale au Burkina
Centrale thermique de Kossodo : 50 MW pour mieux faire face à la demande
Interconnexion Bolgatanga-Ouaga : 100 mégawatts supplémentaires pour la SONABEL d’ici à fin avril
Commune de Bobo-Dioulasso : Les villages de Dafinso et de Santidougou bénéficient désormais de l’électricité
Energie : L’interconnexion électrique Bolgatanga-Ouagadougou inaugurée
Le nouveau directeur général du Fonds de Développement de l’Electrification (FDE) installé dans ses fonctions
Énergies renouvelables : Un suiveur de plaque solaire "made in ISTIC" par Barthélemy Kadio
Energie solaire : Un nouveau projet pour électrifier 600 ménages et PME
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés