Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En matière de prévision, le jugement est supérieur à l’intelligence. L’intelligence montre toutes lеs рοssibilités рοuvаnt sе рrοduirе. Lе jugеmеnt disсеrnе раrmi сеs рοssibilités сеllеs qui οnt lе рlus de chance de se réaliser.»  Gustave Le Bon

Approvisionnement en électricité au Burkina : L’autorité de régulation veut s’attaquer à la durée et aux fréquences des coupures d’électricité

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Électrification au Burkina • LEFASO.NET • mercredi 25 décembre 2019 à 12h09min
Approvisionnement en électricité au Burkina : L’autorité de régulation veut s’attaquer à la durée et aux fréquences des coupures d’électricité

Le mardi 24 décembre 2019, s’est tenu à Ouagadougou, un atelier de l’Autorité de régulation du secteur de l’énergie (ARSE) pour la validation de la méthode de calcul des indicateurs de fiabilité de l’approvisionnement en électricité au Burkina Faso. La durée et la fréquence des délestages sont les indicateurs à l’ordre du jour de l’atelier présidé par la présidente de l’ARSE, Mariam Gui Nikiéma.

L’atelier organisé ce 24 décembre par l’Autorité de régulation du secteur de l’énergie (ARSE) vise à doter l’ARSE, d’indices capables de mesurer la qualité de l’offre et du service dans le secteur de l’énergie au Burkina Faso. Deux principaux indicateurs qui mesurent la durée et la fréquence des coupures d’électricité, ont été retenus par l’équipe pluridisciplinaire, constituée à cet effet.

Ce sont des indicateurs utilisés par la Banque mondiale à travers le Doing Business, pour mesurer la durée et la fréquence des coupures d’électricité dans la plus grande métropole d’affaires de chaque économie. Il s’agit de l’indice de durée moyenne des interruptions de service (SAIDI) et de l’indice de fréquence moyenne des interruptions de service (SAIFI). SAIDI, qui concerne la durée, se calcule en faisant le produit du nombre de clients coupés à chaque instant et le temps de coupure à chaque instant, divisé par le nombre total de clients.

Quant à la fréquence (SAIFI), elle s’exprime en minute et se calcule en faisant le nombre de clients coupés à chaque instant, divisé par le nombre de clients total. Il s’agit de façon plus concrète de calculer la durée moyenne de la coupure subie par l’ensemble des clients et aussi la fréquence de ces coupures, c’est-à-dire le nombre de fois que le client subit des coupures. Les indicateurs choisis excluent les coupures d’une durée de moins de trois minutes et les cas de force majeure.

Selon les organiseurs de l’atelier, la méthode choisie a l’avantage d’être déterminée à partir des enregistrements au dispatching ou en impliquant plusieurs entités de la SONABEL que sont les directions du transport, de la distribution, de la commercialisation et de la clientèle.

Ces deux indices, selon la présidente de l’ARSE, Mariam Gui Nikiéma, serviront de critère de notation pour la qualité de l’offre d’énergie, mais surtout pour l’amélioration du cadre règlementaire du secteur de l’énergie. En effet, elle déclare qu’il s’agira aussi pour l’ARSE, de proposer des standards généraux et spécifiques, concernant la qualité de l’offre et du service client ainsi que les mesures de contrôle dans le secteur de l’énergie et de déterminer les sanctions pour le non-respect des règles ou des standards applicables dans le secteur de l’énergie ainsi que les indemnités éventuelles.

Mariam Gui Nikiéma, Présidente de l’ARSE

Le gouvernement du Burkina Faso, dans son programme de réforme économique, a envisagé de rechercher les voies et les moyens afin de réduire les coûts de l’électricité, d’augmenter l’offre et de faciliter l’accès des populations à cette forme d’énergie. Aussi pour atteindre ces objectifs, il s’est engagé à restructurer le cadre règlementaire, institutionnel et légal de l’ensemble du secteur de l’énergie afin de créer un environnement favorable à la participation du secteur privé et à la mise en œuvre d’un programme d’investissement à moindre coût. Cela ne peut se réaliser sans qu’il n’intervienne des coupures ou des interruptions sur le réseau électrique national. C’est dans ce cadre que l’Autorité de régulation du secteur de l’énergie (ARSE) a réuni ses partenaires techniques et financiers pour l’élaboration de ces indicateurs de performance pour le secteur de l’énergie.

Dasmané Traoré, président de la league des consommateurs

Pour Traoré Dasmané, président de la Ligue des consommateurs, c’est une démarche qui permet de se rassurer que le travail qui est fait sur le terrain est de qualité et profite à la clientèle. Malheureusement, dit-il, sur le terrain il y a des acteurs qui ne fournissent pas un travail de qualité. Il déplore aussi le fait que l’aspect des dégâts et des sinistres ne soit pas communiqué par la SONABEL, pour orienter les clients pour les cas des dommages subis.

Un appel est lancé aux coopératives qui fournissent des services d’électricité à s’impliquer dans le processus engagé par l’ARSE pour ne pas avoir à être en conflit avec la justice. Il souhaite qu’au-delà des pénalités, que ceux qui ne respecteraient pas les cahiers de charges, se voient démis de leur autorisation de prestation et promet que sa structure restera en veille pour permettre une application sereine des mesures prises.

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Energie : L’Autorité de régulation fait le point de l’année 2018
Électricité en milieu rural : Vers l’amélioration du fonctionnement des coopératives privées
Approvisionnement en électricité au Burkina : L’autorité de régulation veut s’attaquer à la durée et aux fréquences des coupures d’électricité
Région du Centre-est : La « belle surprise » du département de l’énergie aux populations
Accès des populations à l’électricité : 11 localités de la province du Nahouri électrifiées
Région du Centre-ouest : Six villages de la commune de Tenado électrifiés
Électrification rurale au Burkina : A la recherche d’alternatives pour l’accès à l’énergie propre
Lampes solaires : Une étude démontre leurs bienfaits pour les ménages en milieu rural
Accès à l’énergie au Burkina : Le solaire, une solution d’avenir
Énergie solaire : Bientôt un parc solaire à vocation régionale au Burkina
Centrale thermique de Kossodo : 50 MW pour mieux faire face à la demande
Interconnexion Bolgatanga-Ouaga : 100 mégawatts supplémentaires pour la SONABEL d’ici à fin avril
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés