Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il ne peut y avoir d’aujourd’hui, sans d’hier ou de lendemain, sans aujourd’hui.» Kim Jong-un

Législatives de 2020 au Burkina : Les candidates du Grand Ouest outillées pour relever les défis de la campagne

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Élections 2020 • LEFASO.NET • mercredi 14 octobre 2020 à 22h00min
Législatives de 2020 au Burkina : Les candidates du Grand Ouest outillées pour relever les défis de la campagne

Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) à travers le projet d’appui aux processus électoraux (PAPE), en collaboration avec l’Institut national démocratique (NDI), organise, du 14 au 16 octobre 2020 à Bobo-Dioulasso, une session de formation au profit des femmes candidates aux élections législatives du 22 novembre prochain.

Les participantes sont issues des régions de la Boucle du Mouhoun, des Hauts-Bassins, des Cascades et du Sud-Ouest. Selon la chargée de programme au NDI, Awa Traoré/Somé, cette rencontre vise à renforcer les capacités des femmes candidates afin qu’elles puissent mener à bien la campagne électorale et espérer être élues au soir du 22 novembre 2020. « Nous voulons donner à ces femmes, les rudiments nécessaires sur comment préparer et conduire la campagne électorale. Au terme de la rencontre, nous souhaitons que les connaissances acquises puissent leur ouvrir les portes de l’Assemblée nationale », a-t-elle indiqué.

Les candidates en lice pour les élections législatives dans le Grand Ouest

Cette rencontre fait partie de la série de sessions qui se tiennent simultanément à Ouahigouya, Koudougou, Tenkodogo, Ouagadougou et Bobo-Dioulasso. Elle s’inscrit également dans la logique des efforts déjà engagés en faveur des femmes leaders des partis politiques qui ont bénéficié de formations au mois d’août dernier. En effet, avant la publication des listes de candidats pour les élections législatives, le NDI a apporté une assistance technique aux femmes politiquement engagées qui aspirent à occuper des postes d’élus. L’institut a ainsi organisé une série de formations à Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Fada N’Gourma et Ouahigouya sur les techniques de négociation et de plaidoyer ainsi que les stratégies à mettre en place dans le but d’obtenir une nomination au sein de leurs partis comme candidates.
Pendant les trois jours de travaux, différentes thématiques liées à la préparation et à la conduite de la campagne, ainsi que celles liées à la communication dans toute sa dimension seront développées par une équipe composée de nationaux et de « sœurs » venues de pays amis comme le Cameroun, le Congo, la Côte d’Ivoire.

Les candidates aux élections législatives en formation pour mieux préparer la campagne

La discrimination envers les femmes demeurait un problème persistant

Si les femmes ont réalisé des progrès remarquables dans de nombreuses professions, la politique est un domaine duquel elles sont largement exclues. Elles se font remarquées par leur absence aux postes de décision du gouvernement. La discrimination envers les femmes demeurait ainsi un problème persistant dans de nombreux pays notamment au Burkina Faso. C’est ainsi que des initiatives sont appuyées pour promouvoir la participation des femmes en politique. Conscients qu’elles doivent surmonter de nombreux défis pour espérer être élues au soir du 22 novembre, le NDI et le PNUD veulent apporter à ces femmes candidates de la région du Grand Ouest, des connaissances et expériences nécessaires pour réussir leur campagne.

A travers cet appui, le NDI et le PNUD fondent espoir que si les femmes réussissent à gagner des sièges à l’Assemblée nationale, il y aura une amélioration de la participation politique des femmes dans les sphères de prise de décision. « Les lois au niveau du Parlement seront portées par les hommes et les femmes dans un élan d’équité, d’inclusivité et la gouvernance sera plus efficace et efficiente », a laissé entendre la chargée de programme au NDI, Awa Traoré/Somé. Avant de saluer la contribution des partenaires financiers pour l’organisation de ces sessions de formation, notamment le NED, le Danemark, la coopération suisse, la coopération suédoise et l’Union européenne.

Vos commentaires

  • Le 15 octobre 2020 à 13:34, par Vigilance CDR En réponse à : Législatives de 2020 au Burkina : Les candidates du Grand Ouest outillées pour relever les défis de la campagne

    La formation est la bien venue mais elle devais adressée a toutes celles qui sont sur les listes validées par la CENI. De plus ils faut le dire les partis d’opposition ont plus de mal a faire engager les femmes donc c’est à ces femmes qui osent s’engager dans l’opposition qu’il faille faire cette formation afin qu’elles aient les bagages nécessaires pour amener plus de femmes a s’engager. espérons que les femmes candidates qui n’ont pas pris part ni a la 1ere session ni a celle la auront cette chance pour une équité de chance.
    l’Afrique ma fierté !!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Elections municipales de 2021 : Le parti HAWRE recommande des concertations inclusives pour éviter les crises
Législatives du 22 novembre 2020 : Le Conseil constitutionnel valide le scrutin
Processus électoral au Burkina : Une enquête révèle la place prédominante de l’argent pendant la campagne
Burkina : Roch Kaboré élu président du Faso avec 57,74% des voix (Conseil constitutionnel)
Scrutin du 22 novembre 2020 : Le Président chinois félicite Roch Kaboré pour sa réélection
Élections couplées 2020 au Burkina : Les désagréments « n’ont pas été faits à dessein », notent deux OSC
Elections couplées 2020 au Burkina : Le CISAG appelle à une réforme urgente de la CENI
Législatives de novembre 2020 : En dépit du score réalisé, le Mouvement « SENS » place sa confiance aux « graines semées »
Elections 2020 au Burkina : L’Organisation FASO NEEMA salue la maturité démocratique des acteurs
Elections législatives du 22 novembre 2020 : Liste provisoire des élu(e)s
Réélection de Roch Kaboré : La lutte contre la corruption aura-t-elle une oreille attentive ?
Elections présidentielle et législatives : Voici les grands perdants du scrutin du 22 novembre 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés