Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut apprendre à rester serein au milieu de l’activité et à être vibrant de vie au repos.» Gandhi

Commune de Safané : La rupture du pont du village de Tiekuy bloque la circulation

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • dimanche 27 septembre 2020 à 23h35min
Commune de Safané : La rupture du pont du village de Tiekuy bloque la circulation

Les habitants de Tiekuy, un village situé entre Lanfiera et la commune de Safané (Boucle du Mouhoun), éprouvent d’énormes difficultés à faire des aller-retours, a constaté Lefaso.net ce dimanche 27 septembre 2020.

La cause, le seul pont qui sert de voie de communication normale est inondé d’eau, dans le village de Bekuy.

En dehors des piétons qui marchent dans une marre d’eau pour rejoindre Safané, les motos et les voitures se doivent de contourner en passant par Tcheriba.

Un véritable calvaire, dénoncent les habitants qui soutiennent qu’à chaque saison pluvieuse, les difficultés similaires sont vécues.

Pourtant, sur le parcours des 22 km de route qui relient la route bitumée (Ouaga-Dédougou) à Safané, jusqu’au pont abîmé, on constate une piste rurale pavée de latérite.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 27 septembre à 13:22, par A qui la faute ? En réponse à : Commune de Safané : Un pont brisé du village de Tiekuy bloque la circulation

    Cette semaine un membre du MPP se vante que chaque soir, les routes sont goudronnées. C’est la chance de ce village et de cette route que cela se passe pendant les campagnes. Nous auront une voie toute neuve d’ici là

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 14:05, par Un ressortissant du Mouhoun En réponse à : Commune de Safané : Un pont brisé du village de Tiekuy bloque la circulation

    Si je ne me trompe pas, c’est un cassis fait il y a moins de cinq ans qui est dégradé. D’autres cassis construits au même moment non loin de celui là sont dans le même état. C’est un résultat de la gouvernance qui interpelle les décideurs ainsi que les populations.

    Répondre à ce message

    • Le 28 septembre à 07:02, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Commune de Safané : Un pont brisé du village de Tiekuy bloque la circulation

      - Un ressortissant du Mouhoun, donc c’est sous la gouvernance du MPP et de ses complices que ce cassis a été réalisé alors ?! OK on a tout compris et merci de nous le rappeler à la veille des élections.

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

      • Le 28 septembre à 13:44, par Un ressortissant du Mouhoun En réponse à : Commune de Safané : Un pont brisé du village de Tiekuy bloque la circulation

        La mauvaise qualité des infrastructures n’a pas commencé avec le pouvoir MPP, mais on en voit assez souvent.
        il est tout de même curieux qu’une infrastructure techniquement bien conçue et bien réalisée se dégrade aussi vite.
        les responsabilités de ce genre de situation devraient être situées pour que le fautif fasse des réparations ou que l’entreprise responsable ne soit plus attributaire de marchés. Mais on constate que ce n’est jamais le cas.

        Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 14:40, par razougou En réponse à : Commune de Safané : Un pont brisé du village de Tiekuy bloque la circulation

    Vous n’avez encore rien vu.
    Avec ce régime, vos verrez pire que ça.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 17:10, par Burkina En réponse à : Commune de Safané : La rupture du pont du village de Tiekuy bloque la circulation

    Bonjour,
    Ce village n’est tout de même pas né il y a 5 ans ?
    Soyons objectif et moins passionnés de politique politicienne
    Avant ce régime qui n’est qu’à ses 5 ans, il y en a eu d’autres dont un qui a régné 27 ans sans partage et sans doter ce village et les 8000 autres d’ailleurs d’une route permanente !
    Le problème de ce village est réel et toute personne normale compatit à sa douleur. Peut-être qu’il y a pire. mais de là à l’exploiter autrement est irresponsable. Tout le monde voit la pluviométrie de cette année.
    Merci d’être unis face au péril et reconnaître les efforts des autres. A mon avis, en 5 ans, ceux-ci ont fait mieux que des gens n’ont fait en 27ans.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 19:59, par Zambo Zambo En réponse à : Commune de Safané : La rupture du pont du village de Tiekuy bloque la circulation

    Ces gens ont fait plus de 27 ans au pouvoir
    Ce sont les architectes du système Compaore
    Arrêtez de nous saouler avec vos 5 ans et bla bla bla

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 09:55, par caca En réponse à : Commune de Safané : La rupture du pont du village de Tiekuy bloque la circulation

    Le point d’accès de ce village a quand même une histoire avec une route qu’on appelle au Burkina des pistes. Vu l’état de châssis de passage, cette route était bonne il y a quelques années certainement pendant les 27 ans décriés par certains. Je comprends la mélancolie chanter par l’auteur, mais aller à Boulsa seulement et vous vous rendrez à l’évidence de la réalité des routes depuis 5 ans. Boulsa est le chef lieu de province, mais tous les points d’accès à cette ville ont été détruit pendant les cinq années du MPP. Aujourd’hui, il faut 6 heures pour parcourir les 150 km entre Waga et Boulsa. Laissons les politiques nous distraire avec leurs bilans de campagnes.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 14:03, par Ka En réponse à : Commune de Safané : La rupture du pont du village de Tiekuy bloque la circulation

    Connaissant l’histoire de cette route et autres avec des ponts bas faites a base des moyens rudimentaires d’une époque, ça ne sera pas le premier ni le dernier dont les cailloux ramassés de gauche à droite a mains nus et remplir un bas fond en guise de pont qui tiendront longtemps. Accuser les uns et les autres ne sont que des verbiages de maquis. Simplement tous les types de ces ponts demandent des entretiens à l’approche des saisons de pluies, et ce qui n’a pas été fait pour ce pont et d’autres.

    Bien sûr que, s’il y a des déplacements des cailloux confectionnés pour le soutiens de ce pont, évidement qu’il y aura un éboulement. Simplement disons que la faute vienne des entretiens de nos routes. Même les nouveaux échangeurs flambants neufs à Ouagadougou, ici quelques années, si on ne met pas l’accent a leurs entretiens, surtout réparer a tout moment les fissures, comme oublier de renforcer les cailloux manquants de ce pont, nous aurons des catastrophes.

    Oublions nos régimes, et accusons nos entreprises qui entretiennent nos routes. On crie le goudron qui se fait chaque jour de nos jours, mais on ne crie pas son entretien chaque jour. Si vous voyez qu’en Europe ce type d’effondrement des ponts n’arrive pas très souvent, c’est que l’entretien est fait a tout moment.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 15:11, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Commune de Safané : La rupture du pont du village de Tiekuy bloque la circulation

    - Chers burkinabè, soyons justes, disciplinés et respectons du bien public ! Soyons moins égoïstes et laissons aussi d’autre gagner !

    Je me rappelle encore de l’écrit très clair de Morgane Le Cam publié le 10.12.2017 dans le Monde Afrique, mis à jour le 11.12.2017 à 09h30, et titré : ‘’Un combattant d’Ansaroul Islam se raconte pour la première fois’’. Ce combattant fait le constat d’une société burkinabée gangrenée par un profond ressentiment vis-à-vis de l’Etat. Et il se présente comme l’un des 33 hommes à avoir tué, le 16.12.2016, douze militaires de la base du Groupement des Forces Antiterroristes (GFAT) de Nassoumbou. Et ce terroriste a bien dit qu’il ne regrette rien de ces attaques, pas plus que ses autres camarades terroristes, et pour cause il clame ‘’On ne regrette rien ! Vu ce que font les FDS à nos parents, je ne regretterai jamais leur mort’’.

    Quand un burkinabè en arrive là, les autres burkinabè encore lucides doivent s’interroger ‘’Qu’est-ce qui a été fait et qui a poussé à bout ces gens ? Et comment y remédier désormais ?’’. Voilà les bonnes questions et les réponses se trouvent dans la discipline, le respect mutuel, la tolérance, le respect de la différence de l’autre, la justice et le partage équitable des ressources et des biens communs. Or aujourd’hui c’est tout ce qui manque aux burkinabè qui rivalisent en recherche d’argent mal acquis, en mauvaises paroles, en tout ce qui est négatif et négationniste !!

    Conclusion : Paix et amour dans vos coeurs secs et meutris !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Le président Roch Kaboré a perdu son père
Cohésion sociale au Burkina : Des leaders religieux outillés sur les concepts de liberté religieuse, discours religieux et le dispositif législatif
Institut supérieur de génie électrique du Burkina Faso : Fin de formation pour 304 étudiants
Tribunal administratif de Bobo : Un colloque scientifique pour analyser la nouvelle réforme de la justice administrative au Burkina
Centre-Est : L’ONG Trias lance un projet pour favoriser la résilience économique des femmes et des jeunes
Semaine scolaire d’éducation à la citoyenneté : Les élèves des Cascades s’engagent à promouvoir les bonnes pratiques en milieu scolaire
Campagne "rentrée scolaire en toute sécurité routière" : Focus sur les jeunes et le risque routier
Bazoulé, commune rurale de Tanguin Dassouri : Les élèves auront un jardin pédagogique
Décès du père du président Roch Kaboré : Le message de compassion du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP)
Agriculture : Des réformes opérées pour booster les affaires dans le domaine agricole
Ecole nationale des douanes : Une promotion toute fraiche de 90 membres, prête à servir
Personnes vivant avec un handicap : Le cadre de réflexion a débouché sur des recommandations pour une meilleure inclusion de cette cible
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés