Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

50 ans du FESPACO : « Il y a une crise de la pensée du développement de l’Afrique », déclare Aminata Dramane Traoré

Accueil > Actualités > DOSSIERS > FESPACO 2019 26e édition, édition du Cinquantenaire • LEFASO.NET | Par Cryspin Masneang Laoundiki • jeudi 28 février 2019 à 22h30min
50 ans du FESPACO : « Il y a une crise de la pensée du développement de l’Afrique », déclare Aminata Dramane Traoré

Dans le cadre des 50 ans du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), la chercheuse en sociologie, par ailleurs, ancienne ministre malienne de la Culture, Aminata Dramane Traoré, a été invitée à faire un témoignage sur le festival, au sortir du colloque international de cette 26e édition. Un témoignage qui a pris l’allure d’un « coup de gueule ».

« Quand on dit que le colloque a contribué à l’émergence d’une conscience collective, je n’en suis pas tellement sûre. En tout cas, quand je regarde l’état des lieux, parce que la question fondamentale de l’image de l’Afrique produite par elle-même pour contrer celle qu’on nous renvoie de nous-mêmes, c’est une question centrale qui nous interpelle aujourd’hui plus que jamais.

En tant que membre du jury de la dernière édition, je me suis dit qu’il y a un potentiel extraordinaire de créativité, de transformation de l’Afrique conformément à nos intérêts. Mais est-ce que nous ne sommes pas en train de perdre cette opportunité précisément parce que nous nous fourvoyons dans la question du marché exactement comme les décideurs ? Il y a une crise de la pensée du développement de l’Afrique. Le débat sur la culture est-elle une marchandise comme une autre ? Nous avons eu ce débat ; il y a de vrais problèmes, de problèmes d’une gravité sans précédents. Aujourd’hui, il est requis de nous de les prendre à bras le corps.

(…) Les cinéastes, les écrivains et tous ceux qui ont aujourd’hui besoin de sous pour faire quoi que ce soit, doivent s’aligner. J’ai compris que lorsqu’on écrit un scénario, vous pouvez être amenés à réécrire votre scénario parce que le bailleur de fonds ne veut pas que vous touchiez aux questions qui fâchent. Ces questions sont bien entendues le retour en force des anciennes puissances coloniales au nom de la croissance de nos ressources naturelles. C’est cela le fin fond du débat, on est piégé par ça. Quand les cinéastes se voient contraints à penser en termes de marché d’abord, comment se vendre, alors on se fourvoie ».

Propos recueillis par Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
FESPACO 2019 : Des résultats en deçà des attentes pour le cinéma burkinabè
FESPACO : L’UPC dénonce une « récupération éhontée » par le MPP
FESPACO 2019 : « The mercy of the jungle » sacré Etalon d’or de Yennenga
Cinéma/Fespaco : TV5MONDE rompt avec le cinéaste burkinabè Tahirou Ouédraogo
FESPACO 2019 : « La femme-lionne » séduit le public ouagalais
FESPACO 2019 : Deux films burkinabè au palmarès des prix spéciaux de l’UEMOA
Prix spéciaux du FESPACO 2019 : Le Burkina rafle six trophées sur quatorze
FESPACO 2019 : « La célébration du cinquantenaire est un véritable succès » (Philippe Savadogo)
Fespaco 2019 : Programme de projection des films du samedi 02 mars 2019
Etalon d’or de Yennenga du FESPACO : La légende d’un grand prix convoité
50 ans du FESPACO : « Il y a une crise de la pensée du développement de l’Afrique », déclare Aminata Dramane Traoré
FESPACO 2019 : Le lauréat du prix Houphouët-Boigny sera connu ce vendredi
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés