Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La véritable cause de nos malheurs actuels est l’étonnante médiocrité qui égalisе tοus lеs individus. Si un hοmmе dе géniе раrаissаit, il sеrаit lе mаîtrе.» Joseph-Alexandre de Ségur

Santé : Save the Children publie un rapport sur l’impact de la gratuité des soins

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Justine BONKOUNGOU • mardi 22 mai 2018 à 23h21min
Santé : Save the Children publie un rapport sur l’impact de la gratuité des soins

L’ONG Save The Children a présenté, ce mardi 22 mai 2018, le rapport de la « Recherche sur la mise en œuvre et les effets de la gratuité des soins pour les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans dans les régions du Centre-Nord et du Sahel ».

L’une des mesures phares prise par le président Roch Kaboré à son arrivée au pouvoir est la mise en œuvre de la gratuité des soins au profit des femmes enceintes et des enfants de moins de cinq ans. Une mesure qui résulte des actions de lobbying menées par Save The Children et une dizaine d’autres ONG présentes au Burkina Faso, auprès de sept candidats aux élections présidentielles de novembre 2015 pour qu’ils s’engagent, une fois au pouvoir, à rendre gratuits les soins de santé pour les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans, à en croire Josiane Nikiéma, responsable des ressources humaines et représentant la directrice pays de Save the Children.
Et ce, au regard des chiffres alarmants. « En effet, plus de 2000 femmes meurent chaque année de complications liées à la grossesse et à l’accouchement ; 64 000 enfants de moins de cinq ans meurent de maladies évitables et 1/3 des nouveau-nés meurent dans les 28 premiers jours de leur vie », souligne Josiane Nikiéma.

Afin de mesurer l’impact réel de cette mesure, l’ONG Save The Children, avec le soutien financier de la Fondation GSK, a initié cette étude dont le rapport a été présenté ce mardi 22 mai 2018.

L’étude a été menée d’avril 2017 à avril 2018 par le cabinet AGIR et a concerné 243 CSPS issus de dix districts sanitaires du Centre-Nord et du Sahel que sont Barsalgho, Boulsa, Boussouma, Dkibo, Dori, Gorom-Gorom, Kaya, Kongoussi, Sebba et Tougouri.
L’objectif recherché à travers cette étude est de « produire des évidences sur les avancées et les défis rencontrés dans la mise en œuvre de la mesure de gratuité en vue de conduire les décideurs à la renforcer et à l’élargir à d’autres couches vulnérables de la population. », a-t-elle laissé entendre.

L’atelier de ce jour, en plus de présenter le rapport, est aussi l’occasion pour Save the Children de recueillir les avis des participants, afin de mieux affuter leurs armes pour convaincre les décideurs à renforcer la mesure et à œuvrer pour la mise en œuvre rapide de l’Assurance santé universelle pour l’ensemble de la population.

La gratuité des soins, une mesure salutaire selon les populations enquêtées

À en croire Yamba Kafando et David Zombré, les consultants qui ont mené l’étude, les résultats montrent que les populations apprécient positivement la mesure de gratuité, malgré les difficultés rencontrés dans la mise en œuvre. Au nombre de ces difficultés, la rupture des intrants, la charge élevée de travail pour les agents de santé, les problèmes de financement, etc. Les résultats montrent également une hausse de la fréquentation des centres de santé par les enfants de moins de cinq ans.
Par contre, la mesure n’a pas eu un impact important sur la fréquentation des femmes enceintes et celles qui vont pour les consultations post-natales. Il n’y a eu à leur niveau qu’une augmentation de 6% de la fréquentation des centres de santé. Pour parvenir à ces résultats, ils ont consulté les données collectées de 2014 à 2017 afin de mieux mesurer l’impact de la mesure, mais ont également mené une enquête auprès des populations.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 23 mai 2018 à 05:35, par Phil En réponse à : Santé : Save the Children publie un rapport sur l’impact de la gratuité des soins

    Il est vrai que je n’ai pas eu le rapport complet sous les yeux, mais s’il faut faire une étude pour des résultats qui étaient déjà connus de tous (augmentation de la fréquentation des formations sanitaires), cela me semble peu efficient.
    le lobbying ayant été fait sur la réduction de la mortalité infanto-juvénile que la gratuité allait entrainer, je m’attendais à ce que les résultats de l’étude mettent cette réduction en évidence. Mais il est vrai que c’est bien trop tôt pour mesurer ce genre d’impact.
    Mais au delà de cela, je me pose la question de la neutralité de l’ONG "save the children" dans la réalisation de cette étude. Cette ONG fait partie des structures qui ont fait le lobbying pour la gratuité (ça peut se défendre et ça se défend), mais elle fait aussi partie des structures qui en tirent un bénéfice financier. En effet, elle fait partie des structures qui ont été retenues (sans appel d’offre semble-t’il, mais payées à coût de centaines de millions de francs) pour la réalisation du contrôle de l’effectivité de cette gratuité.
    Il y a forcément conflit d’intérêt

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2018 à 19:53, par Soulèvementpopulaire@yahoo.fr En réponse à : Santé : Save the Children publie un rapport sur l’impact de la gratuité des soins

    Êtes vous a jour du paiement des honoraires de vos contrôleurs et enquêteurs ? Car a ailleurs, beaucoup de contrôleurs et d’enquêteurs entendent toujours leurs honoraires et cela depuis3 mois.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : 676 000 personnes ont besoin d’une aide alimentaire entre juin et août 2019, selon la FAO
Recette de la semaine : Poulet au rabilé
Développement local : Le projet Tuuma pour booster l’employabilité des jeunes et des femmes dans cinq régions
Education : L’Ecole polytechnique de Ouagadougou se dote de deux instituts
Parrainage d’enfants : Des acteurs clés réfléchissent à des stratégies communes
Communauté Jama’at islamique Ahmadiyya : La 28e conférence annuelle débutera le 29 mars
Route Koupéla-Bittou-Cinkanse-frontière du Togo : Le développement économique inter-Etats en marche
Message de la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose 2019
Liberté d’expression : L’ODJ dénonce des abus contre ses militants
Lutte contre la méningite au Burkina : Les journalistes appelés à s’impliquer
Forum de la Région du Nord : La relance du développement régional au centre des préoccupations
Justice : Il se fait prendre avec des « missiles » à la MACO
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés