Situation sécuritaire du Burkina : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

vendredi 18 mai 2018 à 00h33min

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré ; le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, certains membres du gouvernement et des hauts gradés de l’armée ont tenu la première rencontre du Conseil de défense et de sécurité nationale, ce jeudi 17 mai 2018, à Ouagadougou. Il s’est agi de revoir la loi portant politique de défense nationale et de faire le point de la situation sécuritaire actuelle.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Situation sécuritaire du Burkina : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

« Depuis que j’ai accédé à la magistrature suprême, c’est la première fois que nous tenons ce Conseil », a déclaré le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, à la sortie de la réunion du Conseil de défense et de sécurité nationale. Des explications du chef de l’État, la tenue de cette rencontre est très importante. Deux raisons ont justifié cette séance qui a duré plus de cinq heures de temps.
Premièrement, à en croire le président Roch Kaboré, il était question de revoir, de façon fondamentale, la loi portant politique de défense nationale qui a été adoptée en 2004. Et ce, afin de tenir compte du contexte actuel de lutte contre le terrorisme dans lequel se trouve le Burkina Faso.

Deuxièmement, le Conseil a fait le point global de la situation sécuritaire que vit le pays. « Cette réunion était importante parce que la lutte contre le terrorisme est une lutte qui ne peut pas être simplement militaire. Elle doit associer également les questions aussi bien économiques et les populations. Et comme je le dis, s’il n’y a pas la sécurité, c’est difficile de développer les questions économique et sociale », a justifié le chef de l’État.

Des mesures en cours

Selon le président du Faso, des dispositions seront prises dès les semaines à venir pour assurer la sécurité des représentants de l’État dans les zones d’insécurité, parce que c’est un impératif. Ce qui justifie ce choix, c’est le fait que l’État ait perdu des maires, des préfets et des citoyens, a affirmé Roch Marc Christian Kaboré.
Ces dispositions visent à restaurer la sérénité chez la population en plus de préserver l’intégrité territoriale. « Le rôle des forces de défense et de sécurité, c’est non seulement de défendre l’intégrité du territoire mais également de veiller à ce que les populations aient la sérénité pour vivre dans leur contexte », a-t-il confié.

« De ce qui se dégage, les populations ont la perception qu’on ne s’occupe pas de leur problème de sécurité », a constaté l’Exécutif. Toutefois, le gouvernement se donne l’obligation d’assurer la sécurité de la population, car c’est une question importante. C’est pourquoi, « nous avons pris un certain nombre de résolutions et sur le terrain. Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes et de faire en sorte que nous puissions avancer dans cette lutte contre le terrorisme », a annoncé le président du Faso.

Ce Conseil de défense et de sécurité nationale a été également l’occasion pour le gouvernement de saluer toutes les actions des forces de défense et de sécurité « parce que le travail qui est fait n’est pas évident ».
Dans la foulée, Roch Kaboré a rappelé que le terrorisme est un phénomène nouveau. « C’est vrai que le Burkina Faso n’a pas eu à faire face à ce type d’obstacle, donc il faut réadapter les mentalités et le mode opératoire, car c’est une guerre asymétrique. Je voudrais dire au peuple burkinabè que nous sommes soucieux de sa sécurité mais il faut que nous nous unissions tous comme un seul homme dans ce combat », a-t-il fait savoir.

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 17 mai à 20:58, par MBAFO
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Merci de prendre cette decision courageuse.Tous les fils du pays doivent s y impliquer.Pour une fois,soyons solidaires.

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 07:58, par kwiliga
      En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

      Mais quelle décision courageuse ? Où ça ?
      Attendons un peu avant de nous féliciter bêtement.
      Pour l’instant, ce n’est que de la rhétorique politicienne, comme toujours !
      Quelques belles phrases bien tournées, pour flatter les égos, comme toujours.
      Et au prochain assassinat, la nation éplorée, remerciera la courageuse victime, que l’on a laissée abattre, trop facilement, sans rien essayer, alors que c’était tellement prévisible.
      On a laissé le nord pourrir, on a laissé le nord souffrir, à tel point qu’aujourd’hui, les populations ne voient plus l’espoir que dans l’islamisme radical et par la même le terrorisme.
      Il fallait gérer la situation en temps opportun, lorsqu’on avait affaire à un jeune veau, qu’on aurait pu choyer pour l’amener à maturité.
      Maintenant que nous avons en face de nous un énorme taureau furieux,incontrôlable,... vas-y donc le prendre par les cornes.

      Répondre à ce message

      • Le 18 mai à 17:56, par RAWA
        En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

        Il serait bon d’être honnête et reconnaitre que cette situation est très difficile à gérer et qu’elle est préocupante pour beaucoup de pays.Acceptez donc que le PF n’a pas une baguette magique pour resoudre ces problèmes

        Répondre à ce message

        • Le 18 mai à 20:58, par Le Citoyen Républicain
          En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

          RAWA, dans ces conditions que le Président du Faso démissionne s’il ne peut pas assurer la défense de l’intégrité du territoire. C’est aussi simple que ça. Sous le long règne du Président Blaise Compaoré, même si tout n’a pas été rose, de mémoire de burkinabè, on n’a jamais vu ça y compris une attaque de l’Etat-Major Général de l’Armée de Terre.
          Venir aujourd’hui dire qu’on va "prendre le taureau par les cornes..." a fini de me convaincre de l’incapacité notoire de nos autorités actuelles à protéger les compatriotes dans le nord. Après la prestation de serment du Président Roch Marc Christian KABORE, dès le premier attentat, il fallait prendre le taureau par les cornes. N’est-il pas trop tard ? Sans être négatif, je propose une solution à son Excellence Roch Marc Christian KABORE : Libérer les militaires du RSP actuellement inculpés devant le Tribunal Militaire et créer une unité spéciale d’intervention à côté du GIGN burkinabè du Commandant Evrard SOMDA contre ces terroristes. Et vous verrez les résultats dans moins d’un mois. Le Ministre de la défense qui voulait terroriser les terroristes doit faire aujourd’hui attention à sa propre sécurité. Continuez à refuser de voir la vérité en face et le réveil sera difficile. Le thème de la prochaine campagne électoral devra être axé sur la sécurité dans le nord : Quel Président peut nous sauver le nord ? Ce n’est certainement pas le Président sortant, s’il ose être candidat. Le Citoyen républicain.

          Répondre à ce message

      • Le 19 mai à 08:24, par Hess
        En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

        Le courage commence par le respect de l’opinion des autres et l’observation d’un minimum de politesse ! Pourquoi "bêtement" ?

        Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 21:01, par benol
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    eh le roco il falait agir vite tu a mon soutien et le peuple te dis initché

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 21:06, par Sidzabda
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    M. Le président. Fallait-il que l’on tue un représentant de l’état pour que vous pensez à tenir cette rencontre de conseil de défense et de sécurité national ? C’est maintenant vous vous indignez et voyez le grand danger et qu’il faille prendre le taureau par les cornes ?
    Vous avez malheureusement laisser le taureau poussé un peu trop ses cornes. Peut être il n’est pas tard pour rectifier le tir. En entendant on enterre nos frères qui vivent dans cette partie de mon pays et qui tombent dans les collimateurs de ces fous de Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 21:09, par Ka
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Enfin voilà une résolution qui montre que le premier Burkinabé son excellence monsieur le président Roch Kaboré se réveille après nos interventions pertinentes sur les attaques sauvages au Nord.

    D’autre part, c’est trop facile d’envisagé des résolutions théoriques une fois que les événements sont produits. C’est vrais son excellence, on ne peut pas jeter la suspicion sur tout le monde et quadriller le moindre mètre carré de terrain avec des forces de l’ordre en armes : ‘’’’Mais la meilleure solution c’est la main dans la main de toute la population confondu, de toutes les forces de l’ordre confondu, pour dénoncer nos propres frères, nos enfants qui sont déracinés et se laissent manipuler par des personnes malades.

    Sans la contribution de tout en chacun, aucune force au monde ne peut prendre les cornes de ce taureau dit terroristes : Car le propre du terrorisme, c’est de frapper n’importe où n’importe quoi n’importe comment, en particulier là où personne ne s’y attend. L’exemple est l’attaque du cœur de notre capitale et son état-major : Celui qui connait et fréquente régulièrement le centre-ville de Ouagadougou à proximité de l’état-major sait très bien que c’est un havre de paix où tout le monde se sent en sécurité et tellement loin de toute cette agitation… Personne n’aurait osé imaginer un tel massacre à l’état-major ou au pentagone le cœur des Etats Unis : ‘’’On aurait plutôt attendu une attaque à l’aéroport, dans un centre commercial, dans une gare routière : Mais au cœur de nos sécurités, et avec facilité c’était imaginable.’’’
    La meilleure solution pour prendre le taureau par ses cornes, c’est la contribution de tout le peuple confondu, et par tous les corps des forces de l’ordre confondu, des infiltrations de tous les individus confondu, femmes de ménage, vendeuses de galette, mécaniciens, fonctionnaires, handicapés. C’est ce moyen que le Burkina peut éradiquer ces punaises. Merci son excellence d’avoir écouté le crie de votre peuple en agoni.

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 08:17, par kwiliga
      En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

      Bonjour Ka. Ainsi, tu penses vraiment que le président du Faso, prête l’oreille aux interventions "pertinentes" de certains internautes.
      Pour ma part, je n’y crois pas une seconde.
      Jette donc un œil à l’article précédent : "Vie politique nationale : Le bilan du président Roch Kaboré plaide clairement en faveur de sa réélection en 2020, selon la majorité présidentielle" tu constateras, sans doute avec déplaisir, comment le pouvoir se fout des diverses remarques, analyses, commentaires ou solutions qui lui ont été proposées par les internautes.
      ILS ont décidé ça et ce sera comme ça. Véhicules de luxe, conseil des ministres décentralisés,... la grande majorité des commentateurs se sont scandalisés de ces mesures dépensières et peu opportunes dans la situation que nous vivons. Pourtant, chaque item est repris et confirmé, sans que soit amené l’ombre d’un argument supplémentaire.
      On s’est fait tromper par le MPP et tout continue comme avant. Il n’y a que ceux qui bouffent dedans (et qui sont, pour la plupart, les mêmes qu’avant) qui ne veulent pas l’admettre. Mais comme ils ont le pouvoir, beaucoup de gens les suivent, espérant récolter quelques miettes.
      Alors, si l’on peut affirmer, qu’enfermées dans leur misère par un pouvoir égoïste, les populations du nord sont aujourd’hui manipulées par les islamistes intégristes. Que doit-on penser de nous mêmes, prompts que nous sommes à nous laisser manipuler par cette rhétorique politicienne, vielle comme le monde.

      Répondre à ce message

      • Le 18 mai à 18:05, par Ka
        En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

        ‘’’’A’’’’ Le sage : Merci de lire. Mais si je suis ton raisonnement, je me demanderai ou est l’état de droit dans tout ça ? Où est la justice ? Et où va le Burkina avec une jeunesse qui a dit que rien ne sera plus comme avant ? Où est l’alternance politique voulue par plus de 99% du peuple Burkinabé depuis ce 31 Octobre 2014 ? Mon ami le sage ce qui fait la richesse du forum de Lefaso.net ce sont nos différences. Et je n’ai pas la même vision que toi, ‘’’’pour le comment éradiquer nos frères et enfants malsains, et qui sont manipulés par des personnes qui veulent mettre le feu au pays.

        Tu viens de confirmer sans le savoir ce que pense plus de 90% du peuple Burkinabé tout bas : ‘’’’’C’est-à-dire ce sont ceux dont tu veux qu’on libère, et d’autres qui ont volé le denier public et se retrouvent en exil doré, qui téléguide tout ce qui arrive au Burkina de nos jours.’’’’’ Ils attendent tranquillement qu’on les libère ceux dont tu dis, pour qu’ils refassent un autre coup d’état à la maternelle pour déstabiliser un pouvoir élu démocratiquement.

        Non mon ami le sage, le peuple Burkinabé trouvera une autre solution pour arrêter nos propres frères et enfants manipulés par des criminels, même s’il faut s’en passer du président. Surtout ne met plus à l’idée qu’on va libérer Dienderé Gilbert, Djibril Bassolé sous prétexte qu’ils peuvent arrêter les enfants manipulés pour troubler le pays.
        Que le président Roch Kaboré est maniable comme une pate a modeler a tous les points, le peuple s’en passera de lui pour mettre de l’ordre dans notre pays, car depuis la nuit des temps, ‘’’quand le peuple burkinabé se lève et dire que ça ne se fait pas, ça ne se fait pas.
        Et si le peuple demande que la justice soit faite pour que Gilbert Diendéré et consorts payent pour leurs actes, ça sera malgré les faux terroristes qui troublent le pays. Le sage si tu as remarqué, malgré le manégea théâtrale des avocats mange mil à la salle des banquets, le jugement continu : C’est pour te dire qu’il est particulièrement la preuve que le Burkina est en train de tourner la page des procès expéditifs et dignes des Etats d’exception. Des putschs supposés ou réels, le Burkina en a connu à profusion. Mais des putschs manqués qui ont donné lieu à un procès juste et équilibré, sauf oubli ou omission de ma part, on peut dire que le Burkina n’en a point connu. Celui d’aujourd’hui est le premier. Pour te dire que nous avons vécu des jugements expéditifs suivis des fusillades par les régimes militaires.
        Mais, la palme d’or des exécutions sommaires liées à des putsch supposés ou réels, revient au régime sanguinaire de Blaise Compaoré. Et celui qui était à la manœuvre, ironie de l’histoire, est le Général Diendéré. Il peut donc se réjouir de ne pas connaître le sort qui avait été réservé au commandant Lingani et au Capitaine Zongo.

        Ce qui se passe actuellement avec le tribunal militaire, avec un procès sous ce format, est une avancée de notre démocratie. Et celui qui doit être le premier à le reconnaître est le Général Diendéré lui-même. Il reste à souhaiter que toutes les zones d’ombres qui l’entourent, soient élucidées. C’est en cela que l’on peut dire que l’heure de vérité a sonné. L’on peut également affirmer que la Justice burkinabè joue aussi sa crédibilité. Les libérer sans justice n’est la solution mon ami le sage. Que Dieu reçoit notre valeureux P. Kaboré dans son royaume. Merci de lire.

        Répondre à ce message

      • Le 18 mai à 19:08, par Ka
        En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

        ‘’’’A’’’’Kwiliga : Tu peux te tromper, car nos critiques fondées sont lus par nos décideurs. Les critiques et les autos critiques des internautes sont décortiques soit dans les bureaux ou à table en famille. Rappelle-toi qu’au début de son mandant le président Roch kaboré était sur l’internet avec les internautes ! Même s’il ne le fait pas publiquement, je sais que sur le FACEBOOK il est. Certainement il continue de nous lire : Surtout les chargés de mission a Kossyam ne manquent pas de nous lire et lui font des comptes rendus, comme le fils d’un ministre m’a dit qu’il analyse nos critiques fondées avec son père. Ce qui est sure, c’est que Roch Kaboré et sa clique connaissent la puissance des réseaux sociaux qui créent des vrais printemps dangereux, et ceux d’Egypte et la Tunisie suivi du Burkina en 2014, donnent à réfléchir à nos présidents qui se foutent de leur peuple. Ce qui manque à nos hommes politique c’est la sagesse, qui, pour nous des personnes lambda devienne des foutaises, mais pour combien de temps ? Car les urnes sont les sages qui accueillent les peuples opprimés pour désigner celui qui les convienne. Merci de me lire.

        Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 21:35, par Wennonga Tounsba
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Mieux vaut tard que jamais. Bon courage et vivement que l’unité souhaitée soit une réalité.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 21:35, par LeLoup
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Enfin une bonne decision de "prendre le taureau par les cornes". Vaut mieux tard que jamais diront certains. On commencait a croir que le Nord du Faso est abandonne a son propre sort. comme si le nord ne fais plus parti du Burkina. Maintenant que la decision est prise, esperons pouvoir butter ces malades hors de nos territoir.
    Il serait peu etre temps de revoir aussi le concept du service national populaire(SERNAPO). Beaucoup de nos compatriotes pouront peut etre beneficier d’ une formation qui les permetrait de participer aux operations de ratissage.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 21:46, par Omer
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Hein, les taureaux n’étaient pas encore pris par les cornes ? J’avais cru entendre l’autre la promettre de terroriser les terroristes. C’est dommage et on doit craindre le pire avec ces gens la. Le boubou a l’air trop grand pour eux.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 22:13, par Verité
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    C’est ça prendre le taureau par les cornes après combien de perte en vie humaine. vous n’avez rien fait pour protéger le préfet Kaboré bien que sachant qu’il était menacé et vous voulez qu’on vous croit. M. le président, pour tout vous dire, moi je suis découragé de votre gestion du pouvoir. Je vous le dis du fond de mon cœur. Que Dieu protège le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 22:56, par Alino
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    C’est bien de tenir des réunions, mais l’essentiel est sur le terrain. Je suis surpris d’apprendre, de la part du Président du Faso, que le terrorisme est un phénomène nouveau pour le Burkina.
    Je vois que les croques-mort de Ouaga (Roch et son gouvernement) ont la mémoire assez courte. Cela fait bientôt 3 ans que le Faso est attaqué de toute part. Seul le Sud du pays est pour le moment épargné.
    Il y a des contrées au Sahel qui n’ont plus d’administration, plus de services sociaux (Santé), plus d’école ni de lycée et collège.
    En début d’année 2017, la quasi totalité des enseignants du Sahel avaient fait leurs valises.
    Présentement, les zones de Oursi, de Déou et de Tin-Akoff n’ont presque plus de classes ouvertes et on me parle de phénomène nouveau.
    Des personnes sont enlevées, des biens sont emportés. Les croques-mort de Ouaga savent dans quelles zones sont parqués ces biens emportés et ces personnes enlevées, mais ils ne bougent pas le petit doigt.
    Allez dire ces choses à vos femmes. On peut voiler la face d’un millionième du peuple, mais pas tout le peuple. Chers croques-mort sinistres.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 23:06, par Zimm
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Quel Amateurisme-Négligeant... Faites un Zoom + une rotation sur certaines des photos vous verrez que vous pouvez lire globalement le contenu de la page. Une erreur de débutants qui ne doit plus jamais se répéter car notre sécurité individuelle et collective en dépend...
    il y a TROP de monde dans la salle et cela augmente la probabilité de fuites d’informations. Ce genre de réunions doivent se tenir en comité ultra-restreint et aucun documents ni laptops ne doivent rentrer ni en sortir pour des raisons évidentes de sécurités !

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 23:38, par Moaga
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    N’importe quoi président ; Des les semaines à venir comment ça ? Ce devait être immédiatement que les mesures doivent se prendre. Vous allez rester sous silence jusqu’à ce que quelqu’un d’autres meurt encore. Délocaliser le camp paspanga à Djibo. Trop de camps dans Ouagadougou.
    Master, please publish my opinion !

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 10:16, par Bibèga
      En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

      Moaga !
      je te soutiens.En plus, les militaires et Gendarmes préfèrent le travail des civils et jouer le rôle des Policiers et des Douaniers.Nos militaires haïssent la campagne.On peut comprendre cela lorsque le pays est en paix.Actuellement,ils doivent etre en tenue de combat et en campagne.Les Kolgolwéogos ont remplacé ou ont occupé le terrain laissé par les gendarmes en campagne.Ces gens préfèrent etre garde corps,ouvrir des brigades dites de ville, concurrencer avec les policiers.Les textes doivent etre appliqués. Que dit les differents textes et lois concernant les missions militaires ? Ils sont prompts à faire augmenter inutilement leur âge de la retraite.Maintenant si ça caille,ils disent qu’ils sont vieux.Le Président doit les dire la vérité. Tous les camps militaires situés en plein ville doivent déguerpir,les brigades de gendarmeries situées en ville doivent etre redepoyées en zones rurales afin d’éviter les doublons avec la police.On ne me parlera plus de moyens car ils en ont suffissament.Actuellement,ce sont les fds qui sont les plus riches de ce pays,regardez leurs duplex dans nos quartiers.Lorsque vous rencontrez un ventru en circulation,ce sont eux.Laissez les gens.

      Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 00:42, par Jerkilo
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    " Ce qui justifie ce choix, c’est le fait que l’État ait perdu des maires, des préfets et des citoyens, ...Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes et de faire en sorte que nous puissions avancer dans cette lutte contre le terrorisme », a annoncé le président du Faso". Donc depuis les attaques du Splendid Hotel et du Capuucino , des écoles, mairies, gendarmeries, commissariats et les enlèvements d’otages jusqu’à présent.. le président RMCK, son gouvernement et son Etat major de la défense n’avait pas encore perçu et pris conscience de la gravité de la situation au Sahel et dans le Nord ? C’est dommage et plus que triste pour un....

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 03:06, par Un fils de Solenzo
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Toute cette “merde” d’insécurité nous a été léguée par Blaise. Nous sommes attaqués parce que ces terroristes pensent que nous avons chassé Blaise donc sommes leurs ennemis. Blaise a fait trop de mal à notre pays pourtant il dévoilait devant les caméras/micro en Octobre 1987 ”j’aime mon peuple”. Ceci dit, je propose au gouvernement de communiquer vocalement peu et agir. Il faudrait éviter la parole et faire en sorte que nos actions parlent pour nous.

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 11:06, par Pol
      En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

      fils de Solenzo, t’es tu déjà demandé pourquoi certains pays qui abritent des foyers de terroristes sont épargnés des attaques de ces terroristes ? et pourquoi ils ne font pas parti du G5 Sahel ? j’espère que tu te connais bien en géopolitique ? lorsque tu pourras te répondre tu comprendras le Blaiso, et tu sauras pourquoi les institutions étrangères l’ont cautionnées et les caciques du MPP l’ont loué quand ils étaient dans la soupe. Le Blaiso a fait ce qu’il pouvait pour nous épargner de ces phénomènes là.Au Président Kaboré de faire ce qu’il est capable, sinon fouté la paix au Blaiso !

      Répondre à ce message

      • Le 18 mai à 12:53, par Un fils de Solenzo
        En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

        Justement c’est en “deal-ant” avec ces terroristes depuis les années 1990 (dates des 1ères histoires touareg) que ces terroristes ont appris à nous côtoyer. Il fallait être irréfléchi pour ne pas comprendre qu’en les acceptant chez nous nous créons nos tombes le jour où nous refuserons de les recevoir.
        Primo : dites moi ou montrez moi une seule decision de notre Assemblée Nationale qui autorisait Blaise à recevoir ces gens chez nous ? Pourtant il est clairement écrit dans notre constitution que pour des questions d’Interet National, le Président du Faso doit consulter le parlement ou son peuple.
        Secundo : ya t-il une transparence dans la gestion de tous les sous dépensés en engrangés dans ces opérations de deal par Blaise ? Certaines langues disent que tout se traitait à la Presidence du Faso au lieu d’être traité au Ministère de La Défense ou de l’Administration Territoriale. Blaise aurait alors utilisé sa position de PF pour faire des affaires avec ces gens là.
        Tertio : les terroristes ont clairement et officiellement dévoilé les raisons des attaques contre notre peuple. Ils citent officiellellement le nom de Blaise et compassionnent avec lui par rapport à son départ de kossiam à midi.

        Il ne fallait jamais les recevoir chez nous du moment où ils s’attaquaient à des pays frères et voisins que sont le Mali et le Niger. Aussi en le faisant Blaise (s’il était un Leader/un bon Leader) devrait avoir un plan “B” de contre-attaque au cas où. Ce plan “B” devrait être connu de la hiérarchie militaire. On a l’impression que toute la hiérarchie militaire semble être surprise de la situation sécuritaire de nos jours et ne sait pas comment s’y attaquer. On sent que la lutte contre ces terroristes est comme un phénomène nouveau pour notre hiérarchie militaire pourtant depuis 1990 Blaise “décalait” avec eux (je me réfère à votre écrit). Mieux vaut toujours ne pas commencer ce qui a des conséquences néfastes, même si ce sont des choses juteuses.

        Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 23:58, par Les Hag- bla bla bla
      En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

      Tu ne sais pas pourquoi l’Algerie ferme les yeux sur les activités du borgne ? du moment qu’ils ne rentent pas au pays pour foutre la merde.
      Tous les soit disant Arabes au nord sont des Algeriens d’origne en majorité.

      Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 06:49, par Yibi
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Burkinabé yako, lorsque le ministre de La Défense a été nommé, il nous avait promis de terroriser les terroristes. Il s’ est vide rendu compte que il ne peut rien faire parce que l ennemi est invisible. Aujourd’hui encore le président du Faso nous promet de saisir le taureau par les cornes. Un taureau qui il ne voit pas. D après un comédien ivoirien"c est lorsque tu connais le diable que tu peux t’amuser avec sa queue". Nous pensons que les burkinabé ont trouvé la solution à leur problème. Apprenez à tous les burkinabé le maniement des armes comme SANKARA l’a voulu. C.est ainsi que chacun sera maître de sa propre sécurité et partant de là de tout le pays. Que DIeu sauve le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 06:56, par Aol
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    RMCK est le présidant que l’histoire du Burkina jugera le plus sévèrement. Avant le début de ton mandat et juste après ta prise du pouvoir le pays est attaque de tout part et c’est maintenant vous êtes conscient de la gravite de la situation pour prendre le taureau par les cornes ? Nous voulons de l’action et de la bonne communication sur la situation sécuritaire du pays. La manœuvre doit être conduite par nos FDS et non par les ennemis du pays. A chaque attaque une opération de ratissage est faite qui se solde a 90/100 par une échec. Il faut que nous arrivions a dissuade les bandits d’attaque, de déjoue leurs plans et les retires du champs de bataille mort ou vivant. Pour ce faire Il faut acquérir 6 a 8 hélicos d’attaque au sol équipe de camera de vision nocturne monte d’un canaux et de fusil ce ci nous donneras une supériorité aérienne face a ces bandits. Ces aéronefs seront repartie dans les zones tel que Bobo, Kaya, Dori et Ouaga avec un personnel qui assurera la disponibilité de ces hélicos 24h/24.
    Certain diront que le pays n’a pas les moyens, je réponds la defence de l’intégrité du territoire national n’a pas de prix et il faut faire preuve ingéniosité avec le peux que nous avions.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 07:20, par Kpièrou
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Enfin, Il se réveille de son sommeil. Ce conseil devait se tenir depuis la première année, depuis qu’un burkinabè a été victime de ce terrorisme. Mieux vaut tard que jamais.
    C’est vrai c’est une guerre asymétrique où tout le monde doit s’impliquer mais il faut quelqu’un au devant et cela revient aux premiers responsables et à organiser la participation des uns et des autres jusqu’aux femmes dans les ménages.
    Espérons que ce n’est pas seulement du verbe encore.....

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 07:39, par Dedegueba Sanon
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Il n’y a pas encore lieu de pavoiser, c’est une réunion sécuritaire frappée du sceau confidentiel. Ils ont dit qu’ils vont " prendre le taureau par les cornes". Je ne suis pas un " batteur de sable" pour connaître le contenu de cette décision. J’applaudirai lorsque concrètement je verrai les résultats probants sur le terrain. Et surtout que ce " prendre le taureau par les cornes" ne va pas avoir un dégât collatéral sur ma liberté, dans le style " état d’urgence et consort.. "
    Ce qui est sûr, bien que j’approuve cela, je ne puis m’empêcher de regretter sa venue tardive et confessée comme telle par Roch himself. C’est comme s’il a fallu que l’officier de police ( KABORE comme par hasard) " tombe" pour créer cet électrochoc ?
    Bon courage à nos FDS

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 07:44, par Ultima R2
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    CUBA : UN PAYS QUI SAIT FAIRE FACE AU TERRORISME
    Un peuple et ses dirigeants, ensemble (oui, ça surprend)

    Les événements tragiques que le Burkina a connus ces derniers mois doivent nous inciter à regarder comment et avec quel succès d’autres pays ont géré des circonstances analogues. A cet égard Cuba est emblématique car ce pays vit depuis 56 ans sous la menace d’attentats terroristes. Alors voyons simplement comment vivent les Cubains confrontés à cette menace permanente. Il ne s’agit évidemment pas de prendre Cuba comme un modèle que le Burkina devrait copier, car chaque État doit faire face selon sa propre histoire, sa culture politique, ses institutions et ses lois. Mais en matière de sécurité aussi, il faut se garder de s’inféoder à une pensée unique souvent guidée par la peur, le court-termisme et le marché. Le texte qui suit n’a pas pour but de donner des recettes pour combattre le terrorisme, il évoque un exemple parmi d’autres …

    Rappel historique

    En janvier 1959, la révolution castriste a renversé et chassé le dictateur Batista ; révolution qui rendit furieuses les classes dominantes cubaines... Furieuses par la perte de leurs prérogatives, mais aussi et surtout par le dangereux exemple que donnait cette révolution aux yeux de millions de personnes dans le monde. Pour les riches exilés cubains réfugiés ailleurs, il fallait donc à tout prix renverser ce régime honni et ils ont toujours eu certain soutien pour mener ces tentatives de déstabilisation.

    En avril 1961, 1500 mercenaires entraînés et armés débarquent à Cuba dans la baie des Cochons afin d’envahir l’île et de renverser le gouvernement. En moins de 72 heures les envahisseurs sont mis en déroute et la plupart sont fait prisonniers. Cette victoire est celle du peuple cubain bien organisé dans des milices populaires, une armée et une police révolutionnaires.

    Entre 1959 et 1965, une campagne de sabotages et de terreur cause des centaines de morts dans la population cubaine. Environ quatre mille “bandidos” ont incendié des champs de canne à sucre, dynamité des entrepôts à la Havane, torturé et assassiné des paysans qui bénéficiaient de la réforme agraire, mené des centaines de tentatives d’assassinats contre Fidel Castro.

    En 1976 la terreur atteint son point culminant : un avion de ligne cubain est abattu et 73 passagers y perdent la vie. Dans les années 90 – alors que Cuba tente de développer son secteur touristique pour contrer l’aggravation du blocus économique – ce sont cette fois des hôtels, des centres touristiques, autobus, aéroports et autres installations de vacances qui deviennent la cible d’une série d’attentats à la bombe.

    La réponse cubaine

    Malgré toutes ces attaques, le gouvernement castriste est toujours en place et les Cubains ne vivent pas dans la peur. Curieusement, on ne voit pas de tanks ni de véhicules militaires dans les rues, pas de soldats armés patrouillant à l’aéroport, pas de vigiles aux entrées des bâtiments publics… On aurait pu s’attendre à ce que les autorités proclament régulièrement l’état d’urgence pour des semaines ou des mois, ou qu’elles mettent régulièrement à l’arrêt les transports publics, qu’elles interdisent les compétitions sportives, ferment temporairement les écoles, suspendent en permanence les libertés… Non, les Cubains vont et viennent librement alors que la menace terroriste n’est jamais très loin même encore maintenant.

    Ce n’est pas que Cuba prenne la menace terroriste à la légère ou fasse preuve de laxisme envers les actes terroristes potentiels. Bien au contraire, depuis 1959, la lutte anti-terroriste reste la priorité absolue du gouvernement cubain. Pour ce faire les autorités cubaines ont actionné quatre leviers : l’éducation, la vigilance, le renseignement et l’infiltration.

    L’éducation est un secteur privilégié et même pendant la dure « période spéciale » (1) les budgets de l’éducation et de la santé n’ont pas été diminués. Chaque enfant cubain peut accéder à l’éducation qu’il souhaite, aller aussi loin qu’il veut dans ses études. L’enseignement de l’Histoire et de l’éducation civique tient une place importante, l’amour de la patrie est exalté mais ce patriotisme est humaniste et populaire. Les jeunes accomplissent deux ans de travail au service de la Nation (service social ou service militaire). On voit encore écrit sur les murs : « La PATRIE ou la MORT », slogan scandé pendant les premières années de lutte révolutionnaire.

    La vigilance de tous les citoyens : Les CDR (Comité de Défense de la Révolution), organisation de masse qui regroupe plus de 7 millions de Cubains, ont été créés le 28 septembre 1960 par Fidel Castro. Ces CDR ont permis de déjouer des sabotages, des attentats à la bombe. Ils ont aussi prouvé leur efficacité dans d’autres situations graves. Ainsi cette implication citoyenne rigoureuse fait que l’on déplore très peu de victimes lors du passage des cyclones, phénomènes fréquents et dévastateurs.

    Cuba s’appuie sur sa population pour défendre le pays d’une éventuelle invasion militaire. Aujourd’hui, aux côtés de l’armée régulière, le système défensif peut compter sur deux millions de Cubains qui sont sur le pied de guerre dans les 48 heures. Ces volontaires reçoivent un entraînement annuel et savent où aller s’armer le cas échéant.

    Enfin le renseignement et l’infiltration : c’est précisément ce que « les Cinq de Cuba » ont accompli pendant les années 90. Ils ont infiltré les groupes anti-castristes les plus violents afin de collecter le maximum d’informations et de pouvoir déjouer des attentats. Ils ont ainsi pu en empêcher une bonne centaine. Ce genre d’infiltration est particulièrement risqué, les terroristes n’hésitant pas à assassiner renégats ou infiltrés. De plus, s’ils sont démasqués, les infiltrés risquent de lourdes peines de prison.

    Conclusion pour le Burkina Faso ???
    Pourquoi aller chercher très loin dans la forêt la plante ou le remède qui a poussé et qui pousse devant sa propre porte ?

    note : Merci à Lefaso.net de ne pas censurer ce post, qui est inspiré d’un article et adapté au contexte du Burkina Faso dans sa recherche de solution à la lutte contre le terrorisme.

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 13:40, par BarkNabiga
      En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

      Merci Ultima R2. C’est de ces propositions dont nous avons besoin pour faire face au terrorisme. C’est très facile de critiquer mais il est difficile de faire des propositions. Beaucoup d’internautes devraient s’inspirer de cela. Au lieu de tirer à boulet rouge sur le gouvernement, nous devons les soutenir et faire des propositions constructives. Si le gouvernement échoue c’est notre échec, à nous tous sans exception.
      Si nous confions notre sécurité à un groupe d’individus sachons que nous sommes en insécurité. La sécurité c’est l’affaire de tous.
      Ensemble nous sommes forts mais diviser nous sommes vulnérables. Que Dieu bénisse le Burkina Faso.

      Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 07:47, par Etat d’urgence au Sahel et au Grand-Nord
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Grand merci El Presidente ! Il faut décrèter l’état d’urgence au Sahel et au Grand- Nord. Tout individu ou mouvement suspect, tout regroupement injustifié, etc. doit être pris au serieux et traité comme il se doit. Le Faso est unique et indivisible et il faut que ces fils de putes mettent cela dans leurs crânes une bonne fois pour toutes. Il va leur falloir marcher sur le cadavre du dernier burkinabé resident au Faso ou de la diaspora pour diviser notre Cher Faso ou le prendre. A bon entendeur, action vigoureuse !
    Signé : L’Etalon Très Enragé mais Imperturbable.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 07:57, par WAKA
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Prenez vite vos taureaux car y a plus rien à attendre. Le mal est déjà là

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 08:18, par HUG
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    AH bon c’est maintenant que vous décider de prendre les taureaux les cornes ? Donc nous n’avez pas encore pris conscience de la gravité de la situation jusqu’à ce que on assassine le préfet de Oursi ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 08:21, par LIKI N’GUESSE
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Monsieur le PF. Voulez-vous nous dire que vous dormiez depuis votre arrivée au pouvoir ?
    C’est maintenant que vous dites que vous vous réveillez ? C’est triste d’entendre de tels propos.
    Pour votre info, ce taureau n’a plus de cornes, mais des canines. Alors qu’allez vous prendre ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 08:23, par TOUDOU
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    C’est quand même grave ! Donc jusque là vous dormiez ? Un chef d’Etat élu ; qui inaugure son mandat sous le feu des attaques jihadistes et qui attend deux ans demi pour dire qu’il va prendre le taureau par les cornes ! C’est vraiment triste ! Ton ministre de la défense a déjà déclaré ici qu’il allait terroriser les terroristes. On n’a rien vu, ou plutôt on a perdu le nord du pays. Et maintenant c’est son patron qui prend les taureaux par les cornes ! Du n’importe quoi !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 08:26, par le revolté
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    C’est vraiment pitoyable. On peut tromper une partie du peuple tout le temps mais on ne pourra jamais tromper tout le peuple tout le temps. Depuis les premières heures de la prise au pouvoir du président Rock Marc Christian Kaboré mon pays a perdu combien de ses fils et filles ? Et ce n’est que maintenant, a un an et six mois des élections présidentielles que vous faites un conseil de défense et de sécurité nationale ? Cette manœuvre montre que nos dirigeants ne se préoccupent aucunement de nos vies et de notre bien être, ils ne pensent qu’a eux. Sinon comment vous pouvez comprendre que depuis trois ans et demi nous sommes attaqués et tués sans que le président et son gouvernement ne prennent aucune mesure ? Même pas un conseil de défense et de sécurité nationale ? Et c’est maintenant qu’on parle de prendre le taureau par les cornes. Depuis la première attaque de l’hôtel Splendide et du Cappuccino en 2015, pourquoi n’avez vous pas pris le taureau en ce moment par les cornes ? Pourquoi n’avez vous pas fait votre premier conseil de défense et de sécurité nationale ? Voyez vous même les solutions sont là mais c’est les bonnes volontés qui manquent et c’est pourquoi le président Rock Marc Christian Kaboré à échoué avec toute son équipe. Il ne mérite pas un second mandat. Honte a ce gouvernement et malheur à tous ceux qui ont ballonné et qui ballonnent toujours leur peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 08:27, par ASTRID
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Malheureusement Prési, vous avez attrapé la queue au lieu des cornes et le taureau continue ses ravages.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 08:36, par MBAFO
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Si nous devons tous nous donner la main pour vaincre ces "barbus",reglons vite le cas de nos generaux en prison.Oui,VITE

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 08:45, par SPI
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Si quelqu’un gifle ton papa, arrivé, tu ne dois plus demander à l’agresseur de récidiver avant de riposter. En d’autres termes, quelqu’un qui, en pleines hostilités, se met à réfléchir ou qui se donne le temps d’aller s’entrainer avant de venir combattre, est un homme vaincu. A Dieu le Nord !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 08:51, par le pionnier de la revolution
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Merci de bien vouloir vous réveiller de votre sommeil profond pour assurer la sécurité des burkinabè et assumer enfin votre mission régalienne qui est de défendre l’intégrité physique du territoire. Nous osons espérer que ce ne sera pas juste un discours pour endormir la colère des burkinabè parce qu’on se rappelle que vous avez dit que vous alliez terroriser les terroristes, et au finish, ces les terroristes qui sont entrain de nous terroriser. En suite, vous aviez organiser le forum national sur la sécurité,et c’est l’insécurité qui terrorise le nord avec chaque jour son lot d’assassinat et de saccage des symboles de l’État. Vous aviez doté l’armée d’un plan stratégique pour être plus opérationnelle et pouvoir répondre plus efficacement au défi sécuritaire. Aujourd’hui, face à une situation d’insécurité totale qui vous indigne largement, vous avez décidé de prendre le taureau terroriste par les cornes. Prions dieu que ce ne soit pas de vains mots et que ce ne soit pas ce taureau qui vous prenne vous même par les cornes.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 08:58, par Kidrh
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Arrêtons donc la critique négative systématique. Au centre de Paris vient d avoir lieu un attentat terroriste alors que cela fait des mois que la France a mis en place un impressionnant dispositif de sécurité.
    Le terroriste est comme monsieur tout le monde. Le combattre est une lutte de nous tous et cela sera très très long.
    Les américains et leurs alliés se sont cassés les dents en Afghanistan contre le terrorisme.
    Allons de nos suggestions, sans verser dans la xénophobie arrêtons de nous découvrir et le pays avec aux inconnus aux personnes rencontrées de façon circonstancielle.

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 13:58, par caca
      En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

      Internaute Kidrh, votre comparaison des attentats terroriste et du Burkina est une erreur d’appréciation. Il est vrai qu’il ait des attaques terroristes à Paris, mais la revendication des auteurs de ces attaques ne sont pas les mêmes. A Paris, il s’agit des jeunes désorientés par leur intégration sociale ou la radicalisation est un moyen afin d’idéologiser leur revendication. En plus, il s’agit des personnes psychologiquement fragiles. La France rattrape toujours ces terroristes. On vient pas tué à Paris et retourner se réfugier dans une forêt allemand et attendre une prochaine attaque. La France dispose des moyens propres pour faire face et la police française n’attend pas une décision présidentielle pour combattre. Ceux qui ont attaqués la France ont été aussitôt tués. Vouloir comparé les terroristes français aux terroristes burkinabè n’a pas de sens. La France prend en charge les victimes et les accompagnes, mais tel n’est pas le cas au Burkina. Rappelez-vous malgré ces attaques, la France propose ses services à des pays. Si vous connaissez la géographie du Burkina, le foyer du terrorisme ne dépasse pas 20 km2 et le Burkina dispose plus de dix milles soldats de combat. Comment des rebelles d’un petit bout du territoire puisse avoir le monopole du reste du pays ?

      Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 15:03, par Nekre
      En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

      Non Monsieur, entendons nous bien. Tout le monde sait bien que c’est difficile d’être complètement a l’abri des terroristes. Mais c’est la facilité avec laquelle ces attaques se multiplient au Burkina qui révoltent les patriotes. Nous en avons assez de la chanson "le ratissage continue". Si a chaque attaque, malgré les pertes que nous subissons, certains terroristes étaient aussi tués, vous allez voir que ça allait aussi démobiliser certains des leurs. Mais comme notre système de défense ne produit aucun effet, même le plus grand poltron munis d’une Kalachnikov vient semer la merde parce qu’il est sur que rien ne va lui arriver.
      Il faut se mettre au dessus de la mêlée et accepter dire la vérité aux autorités : Elles se sont amusées avec le feu. J’ose espérer qu’elles se sont vraiment réveillées maintenant.

      Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 09:02, par caca
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    C’est du blabla Mr le Président du Faso. En matière de guerre, on annonce pas à son ennemi que je prendrai une décision afin de le combattre. On décide et on le surprend. Je me souviens en 2011, lorsqu’il y avait des mutineries au Burkina et après les médiations. Les soldats d’un camp à Bobo refusaient de déposer les armes. Ils tiraient pour faire peur à la population. Quand le gouvernement de l’époque avait pris la décision c’était sur le terrain que les burkinabè ont appris et cela après avoir neutralisés les assaillants. Mr le Président du Faso, vous me faites honte, après trois années de gestion du pouvoir d’État, je vous trouve toujours immature. Vous faites semblant d’oublier les premiers attentats de Ouagadougou le 15 janvier 2016. En ce moment là que les terroristes avaient ouvert la guerre contre le Burkina. Mr le président, après les premiers attaques vous avez délibérément occulté de prendre vos responsabilités, mais vous avez trouver l’occasion de fustiger votre prédécesseur le Président Blaise Compaoré d’être responsable. Je suis étonné comme tout citoyen que c’est maintenant que vous vous rendez à l’évidence.
    En plus, en prenant votre responsabilité maintenant vous n’avez besoins de sonner une cloche pour dire comme votre ministre de la défense que nous allons agir. Le citoyen burkinabè ne veut enterrer les morts des terroristes.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 09:10, par Mr Soleymane Traoré de Bouendé
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Evitons surtout de critiquer de manière négative, accompagnons les premiers responsables de ce pays à combattre le terrorisme, il faut simplement encourager, féliciter nos FDS, sensibiliser nos populations sur le bien fondé de dénoncer tout suspect aux forces de l’ordre que de rassembler une table et quelques chaises de jardin pour être en conférence de presse, si vous avez des propositions concrètes faîtes les pour la chose commune.
    Je souhaite et souhaiterai que le cher Faso parvienne à contrer ces malfaiteurs sans foi.
    Evitons de prendre un peu d’eau, après quelques grammes d’alcool dans le sang avant de croire que c’est aussi simple que ca, chaque fois je lise sur Faso.net qu’un Burkinabé a été lâchement fauché, je dis encore dans mon fond intérieure à quand la fin ? et demain pourrait être qui ?
    Le Président Kaboré a aussi besoin de nos idées pour avancer, ne restons pas au marché , aux bars aux bureaux d’ailleurs pour banaliser tous les faits et gestes allant dans la lutte contre le terrorisme.
    Qu’ALLAH protège le Faso et donne les moyens nécessaires au Président Kaboré.
    Simple citoyen du Faso apolitique .

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 09:10, par BATIIGA
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Merci monsieur le président pour cette décision.N’écoutez pas les ennemis du peuple.Moi je considère tous ceux qui ne soutiennent et n’encouragent le président pour les actions contre les terroristes des morts nés.Courage mon président !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 09:23, par sidbala
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Le problème sécuritaire du pays n’est plus forcément militaire, il est structurel et surtout conjoncturelle, le talentueux ministre de la défense avait dit que les terroristes seront terrorisés.
    Quand vous avez des individus de ce genre comme responsable de votre sécurité, rassurez-vous que vous êtes forcement en INSECURITE.
    L’accession du mpp au pouvoir n’est rien d’autre qu’un COUP D’ETAT avec la manière qui ne sied pas du tout dans un contexte d’état de droit et surtout dans un contexte mondial complexe.
    Toutes les structures sécuritaires ont été simplement supprimées par peur qu’un autre coup d’état ne les fasse partir, résultat on est à nu fasse a l’ennemi.
    POUR DIRE LES CHOSES SERIEUSEMENT EN AUCUN MOMENT CE POUVOIR N’A AUCUN MOYEN POUR REGLER CE PROBLEME D’INSECURITE QUI SE POSE PARCE QUE LE MAL EST TRES PROFOND. LE NORD NE PEUT PLUS ETRE CONTROLE PAR L’ARME BURKINABE ET C’EST BIEN DOMMAGE ET PEUR LES HABITANTS IRONT VERS CEUX QUI PEUVENT LES PROTRGER.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 09:29, par Jerkilo
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Un chef d’Etat doit être proactif et non rétroactif. Gouverner c’est avoir une vision pour le pays et tous ses problèmes.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 09:35, par oeil lynx
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Ce n’est pas trop tôt. Esperons que cette prise de conscience tardive n’arrive pas trop tard. La défense de l’intégrité du territoire national demande de la proactivite. Les terroristes semble avoir pris racine sous nitre regard bienveillant. Je ne sais pas ce que dit la loi en matière de défense mais je crois qu’il fallait agir par les moyens appropriés dès le début des attaques. Ceux qui nous attaquent réunissent leur conseil de guerre sans bruit . Nous devons faire comme eux. Cette rencontre du Conseil de défense devait se faire sans bruit.
    Ce sont les actions sur le terrain qui viendront rassurer les populations. De plus, avons-nousbesoin de dire aà l’ennemi que nous arrivons ? Vous l’avez dit, nous sommes dans une guerre asymétrique. Raison de plus d’adopter une stratégie asymétrique. L’ennemi ne communique pas, ne communiquons pas comme nous l’avons fait. Ce sont les resultats qui devront parler à notre place.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 09:42, par Ton yame ne zirinbedan
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Si c’est le journaliste qui a sous titré "prendre le taureau par les cornes " je suis d’accord,, mais si ça vient de la bouche du Président, je dirai que le Burkina a un chef d’État dont le’mental ne se réveille pas facilement puisque les nombreuses attaques notamment celles de Nassoungou, les trois attaques du Centre Ville de Ouaga, toutes ces nombreuses pertes en vie humaine ne lui ont rien révélé et il a fallu la mort, d’un maire et surtout d’un KABORE synonyme de la perte d’un proche pour vouloir pendre le taureau par les cornes. C’est désolant, notre PF somnole, il lui faut des excitants du genre alcool pour le réveiller. Dieu sauve notre Pays.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 10:30, par New Learder
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Savez-vous maintenant c’est quoi les nouvelles mesures ? Je ne vois aucune vision concrète de mesure de guerre permettant de mieux résister. Tout reste comme hier en terme d’organisation de la population et des groupes sociaux. Alors les résultats et les réponses seront les mêmes. Il faut apporter une nouvelle dynamique dans la conduite de ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 10:47, par YELMION
    En réponse à : Situation sécuritaire du Burkina : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Un leader doit être dynamique en temps de guerre ; malheureusement notre roc attend qu’on frappe avant de se réveiller,tout le monde n’est pas fait pour diriger, remarquez qu’après chaque propos les terroristes frappent, à qui le tour ?Ou est celui qui avait dit qu’il va terroriser les terroristes ;tchuuuuuuurrrrrr !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 11:37, par burkimbila
    En réponse à : Situation sécuritaire du Burkina : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Monsieur le président, l’heure est grave mais nous ne devons pas nous décourager. Si ce n’est déjà fait un couvre feu doit être instauré dans toutes ces zones et tout contrevenant châtié comme il se doit. il faut que les populations elles mêmes soient sensibilisées ; Que tout inconnu soit notifié à l’autorité le plus proche. Qu’une formation militaire massive à l’égard de la population soit organisé afin d’aider les FDS à ratisser et surveiller les frontières. Que le pays soit équipé d’appareil à réaction rapide capable de neutraliser tout ennemi du pays.
    Tout cela doit être accompagné par une répartition égalitaire des ressources afin de susciter un patriotisme au sein de la population.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 13:03, par soleil
    En réponse à : Situation sécuritaire du Burkina : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Merci Mr le Président, vous avez enfin compris que les taureaux du sahel sont menacés d’extinction. zone d’élevage s’il n’y a plus de taureaux, plus d’élevage, plus d’activités économiques, plus de vie.
    un peu de sérieux : Pourquoi c’est maintenant que vous vous intéressez aux taureaux ? Parce qu’il est maintenant gras. Le taureaux famélique plus facile à prendre ne vous inquiétait pas.
    Courage alors ! Mais n’oubliez pas que les attentes du peuple sont à l’image du taureau que vous vous apprêtez à prendre, énormes. Et si vous ne réagissez pas vite il va encore grossir et la suite sera pour vous des souvenirs ; probablement dans d’autres lieux.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 13:21, par Pasakziri
    En réponse à : Situation sécuritaire du Burkina : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Rocho meme me fait rire quoi ! C’est quel taureau il veut prendre ses cornes ? Hum ! Les occidentaux, après avoir détruit la Libye du Colonel Kadhafi pour son pétrole, veulent détruire tout le désert du Sahara, actuellement riche en minérais et en petrole. Il leur faut donc déstabiliser toute la zone sahelo-saharienne pour pouvoir s’accaparer les richesses. Les occidentaux ont donc créer leurs forces du mal qu’ils appellent djihadistes, et Boko Haram, ils leurs fournissent des armes qu’aucun pays ne possède. Et eux meme viennent faire leur semblant d’opération Barkhane, Groupe G5 Sahel, Opération Minusma pour nous faire croire qu’ils sont avec nous. Il n’ya qu’a regarder ce qui se passe en Centrafrique. Rocho, mon conseil pour toi et ton gouvernement : Prier Dieu, pour qu’il nous sauve de ces barbares impérialistes et néo-colonialistes, comme Il a liberé les israelites du joug de Pharaon. Amen

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 14:08, par nicaise ngwa
    En réponse à : Défense et sécurité nationale : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    c’est louable les efforts que vous faites.il faut seulement faire très attention avec le cdp il veut annihiler tous vos efforts .ils sont même derrière les terroristes pour faire revenir compaoréBlaise et si cet assassin la revient ,il va vous tuer tous

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 14:19, par jeunedame seret
    En réponse à : Situation sécuritaire du Burkina : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Une chose est d’attraper les cornes du taureau, une autre est de le terrasser ou le tuer. Sinon, il peut vous pourfendre ou fendre en 2 ; en 8.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 14:22, par nicaise ngwa
    En réponse à : Situation sécuritaire du Burkina : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    sachez que c’estBlaise qui a fait pourrir la situation .la misère du nord ce n’est pas roch c’est Blaisecompaoré.même en France c’est difficile mais avec l’aide de Dieu ça ira.encourageons le gouvernement au lieu de leur faire la jalousie pour riencomme Diabré.les jaloux du cdp veulent seulement que les gens meurent davantage.pour qu’ils crient sur tous les toits que blaise compaoré doit revenir.ils veulent que les regrttent blaise compaoré.or personn ne regre

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 15:12, par David
    En réponse à : Situation sécuritaire du Burkina : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Chers internautes, je ne sais pas pourquoi vous etes etonnés et frustrés. Un manguier a t’il déja produit des ananas ? vous avez coupé de l’herbes disant qu’elles vous gènent et vous replantez la meme herbe. CDP= MPP ou se situe la différence. C’est pas aujourd’hui il faut vous plaindre vu que c’est vous qui les avez voté

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 17:51, par Sanction 2020
    En réponse à : Situation sécuritaire du Burkina : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Les communicants du Rocco sont franchement nuls !!!!

    Au lieu de tenir la rencontre dans une salle climatisée, il fallait montrer une image forte !

    Par exemple, tenir la rencontre dans un camp militaire et sous une bâche en plein air. Sinon c’est trop facile d’être dans le fèfè et de dire qu’on prend le taureau par les cornes.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 20:36, par Le bon analyste
    En réponse à : Situation sécuritaire du Burkina : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Pour moi, le PF, est vraiment un moteur diesel. C’est maintenant qu’il démarre sa stratégie par rapport aux terroristes. On ne dit pas à l’ennemi qu’on va le terrasser, mais on le surprend, c’est ça une stratégie. Mr le PF, voilà encore une erreur de communication. Que Dieu sauve le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 21:33, par Bationo Modeste
    En réponse à : Situation sécuritaire du Burkina : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Son excellence merci pour la décision prise pour la protection de notre beau pays ,nous fils de ce pays,nous vous garantissez notre soutient et forte collaboration pour un lendemain meilleur de notre nation.que Dieu veille sur notre beau pays.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 02:59, par Sekou
    En réponse à : Situation sécuritaire du Burkina : « Nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes », dixit Roch Kaboré

    Franchement Rock m’a trop deçu. pendant qu’on perd le nord avec des victimes humaines, il paie des V8 pour ses ministres et gouverneurs. Si il était visionnaire, il aurait remué ciel et terre pour acquerir des helico de combat et autres pour nos FDS. En voilà des gens qui ne devraient pas terminer leur mandat tant ils ont du mepris pour le pauvre peuple.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés