Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’angoisse est la disposition fondamentale qui nous place face au néant.» Martin Heidegger

Agriculture : Le Bureau national des sols inaugure deux laboratoires d’analyse

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET | Cryspin Masneang Laoundiki • mardi 15 mai 2018 à 19h29min
Agriculture : Le Bureau national des sols inaugure deux laboratoires d’analyse

Le Bureau national des sols (BUNASOLS) a procédé à l’inauguration de ses deux laboratoires d’analyses fixe et mobile, ce mardi 15 mai 2018, à Ouagadougou. À cette occasion, la caravane agricole 2018 a été lancée en présence du ministre en charge de l’Agriculture, Jacob Ouédraogo, ainsi que d’autres partenaires du BUNASOLS.

Désormais, le Bureau national des sols (BUNASOLS) dispose de deux laboratoires d’analyse des sols, eaux, plantes et engrais. Il s’agit d’un laboratoire fixe situé à Ouagadougou et d’un autre mobile pour les sorties terrain.
Selon le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, Jacob Ouédraogo, cette occasion intervient suite à la convention spécifique n°1 du protocole d’accord signé en octobre 2017 entre l’Office chérifien des phosphates (OCP) et son département, à travers l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI). Cette convention, dont la coordination est confiée au BUNASOLS, s’articule autour de trois axes : renforcement des capacités scientifiques et techniques des cadres du ministère, équipement de deux laboratoires d’analyse des sols et organisation d’une caravane agricole au Burkina Faso.

Le ministr Jacob Ouédraogo

Ce sont les acquis enregistrés au niveau des axes 2 et 3 qui font l’objet de la présente cérémonie. En ce qui concerne l’axe 2 (équipement de deux laboratoires d’analyse des sols), un matériel roulant réceptionné en février dernier a été remis officiellement. Il est composé d’un camion de 17,5 tonnes aménagé en unité mobile pour les analyses des sols ; de deux pick-up double cabine avec caisson et de deux porte-motos ; de six motos de type Phoenix Classic 50 avec caisson.
« Le laboratoire mobile est une innovation au Burkina. Il permet de procéder à des analyses chimiques en temps réel dans une zone donnée et de réduire par conséquent les délais d’attente auxquels sont souvent confrontés les demandeurs d’analyses », a indiqué le ministre.

La caravane agricole

Le DG du BUNASOLS, Zacharie Sedga

Comme mentionné dans l’axe 3 de la convention, une caravane agricole doit s’effectuer sur toute l’entendue du territoire national. Au cours de cette cérémonie d’inauguration, les officiels ont lancé cette caravane qui, selon Jacob Ouédraogo, devra s’ébranler sans attendre dans quatre régions dont les Hauts-Bassins, les Cascades, le Sud-Ouest et la Boucle du Mouhoun.
L’objectif de ces missions terrain est de sensibiliser les agriculteurs aux bonnes pratiques agricoles et prélever des échantillons de sols qui seront analysés sur place grâce au laboratoire mobile, a annoncé le ministre.
Les axes 2 et 3 visent l’objectif global qui est d’élaborer la carte de fertilité des sols d’une zone pilote de 100 000 hectares. En effet, la carte de fertilité des sols s’avère un important outil d’aide à la décision pour une gestion durable des ressources en sols d’un pays, selon le ministre Jacob Ouédraogo.

Au cours de la cérémonie, l’ambassadeur du Maroc au Burkina, Farhat Bouazza, a réitéré l’engagement de son pays à partager, avec le Burkina Faso, les succès qu’il a enregistrés dans les secteurs de développement. À titre d’exemple, l’ambassadeur a cité le cas de la Fondation OCP « qui intervient dans la réalisation de la carte de fertilité du Burkina Faso ».
À en croire les explications du directeur général du BUNASOLS, Zacharie Sedga, sa structure a déjà fait un schéma directeur de cartographie pédologique de l’ensemble du territoire. « En ce moment, nous sommes à 42 provinces sur les 45. Il nous reste seulement le Nord et c’est difficile pour le moment », a-t-il signifié.

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Migrations et environnement : L’OIM lance un nouveau programme dans deux communes du Burkina
Préservation de l’environnement : Des parlementaires à l’école de la REDD+
Gestion des ressources en eau : Faso Koom II pour renforcer les capacités opérationnelles de l’Agence de l’eau du Nakanbé
Gestion des ressources naturelles : La sécurisation des corridors biologiques au cœur d’un atelier national
Programme national pour la Gestion intégrée des ressources en eau : Le comité de revue examine les réalisations de l’année 2018
Eau et Assainissement au Burkina Faso : Le budget alloué au secteur n’est pas suffisant, selon une étude commanditée par WaterAid
Journée mondiale des zones humides 2019 : Le message du ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique
Agence de l’eau du Nakanbé : Un nouveau conseil d’administration pour relever de nouveaux défis
Conservation de l’environnement : Le Burkina obtient la note de 10/10
Gestion durable des ressources forestières : Un projet pour assurer un environnement sain aux populations
Accès à l’eau potable : Fin de corvée d’eau pour quatre villages de la commune de Karangasso Sambla
34e session du Conseil national de l’eau : Pour une gestion rationnelle des ressources en eau
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés