Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Lutte contre le terrorisme : Les ministres de la défense du G5 Sahel réunis à Ouagadougou

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET | Tambi Serge Pacôme Zongo • lundi 14 mai 2018 à 00h24min
Lutte contre le terrorisme : Les ministres de la défense du G5 Sahel réunis à Ouagadougou

Dans la capitale burkinabè, Ouagadougou, ce dimanche 13 mai 2018, a eu lieu la réunion ordinaire des ministres de la défense du G5 Sahel. Ouverts dans la matinée, autour de 09 heures, sous la direction du président en exercice du conseil des ministres dudit groupement, également ministre de la défense du Niger, Mountari Talkala, et après le mot de bienvenue du ministre de la défense nationale et des anciens combattants du Burkina, Jean Claude Bouda, les travaux à huis clos de la réunion de Ouagadougou de la force conjointe sahélienne ont débouché, dans l’après-midi, sur la lecture d’un communiqué conjoint. Ce Communiqué, qui a marqué la clôture de cette rencontre, a été lu par le général Mohamed Znagui, expert défense et sécurité du G5 Sahel.

Les ministres de la défense du G5 Sahel, dans l’optique de trouver des voies et moyens pour assurer une certaine sérénité et quiétude de leur zone qui, se trouve être constamment sous la menace terroriste, se sont à nouveau rencontrés à Ouagadougou. Et cette fois, pour « fixer un nouveau cap pour le renforcement du dispositif de défense et de sécurité de notre organisation commune et assurer son positionnement stratégique aux échelons national, régional et international », a fait savoir le président en exercice du conseil des ministres du G5 Sahel, Mountari Talkala à l’ouverture de ladite réunion. C’est aussi, comme il l’a si bien signifié, « dans un contexte où l’espace sahélien demeure confronté à de vives menaces sécuritaires et à un niveau de criminalité transnationale organisée », que s’est ouvert la présente rencontre.

Ainsi, déroulés à huis clos, les travaux de la session de Ouagadougou ont permis l’examen du relevé des conclusions de la 6e réunion du comité du G5 Sahel et de son communiqué final, tenue le 11 mai 2018. Après quoi, les ministres ont délibéré sur les points inscrits à l’ordre du jour et entériné les principales recommandations du comité de défense et de sécurité. La lecture du communiqué conjoint et final de la rencontre de ce 13 mai 2018 fait état de, la formulation d’engagements, de l’opérationnalisation du G5 Sahel, de recommandations formulées, etc. (Vidéos)

Interrogé sur l’opérationnalisation du G5 Sahel et le niveau actuel du financement de la force, le président en exercice du conseil des ministres reconnait d’entrée de jeu, les difficultés rencontrées tant dans la génération des forces que dans le financement des fonds. En ce qui concerne l’opérationnalisation du G5 Sahel, il avance : « il était convenu que nous prenions le délai de mars pour rendre opérationnelle notre force.

Président en exercice du conseil des ministres du G5 Sahel, également ministre de la défense du Niger, Mountari Talkala.JPG

Mais, étant donné des difficultés que nous avons rencontrées dans la génération des forces ainsi que dans le financement, nous avons accusé un retard somme toute léger ». Et d’indiquer par la suite, « la force G5 Sahel est prête pour aller sur le front et combattre le terrorisme », a-t-il rassuré en dévoilant toute la satisfaction du conseil quant au niveau de cette opérationnalisation. Du second point, le niveau actuel du financement de la force, il déclare : « les pays ayant promis de nous aider sont en train de faire des formalités…le processus est souvent long avec certains pays pour le déblocage de la libération des fonds. Pour ce qui est de nos pays, nous avons pris l’engagement de soutenir et financer cette force le temps que vienne l’aide des autres pays ». En plus de la contribution des pays membres, note-on du propos du président, la force conjointe est soutenue par d’autres pays africains tels que le Rwanda qui, aux dernières nouvelles, a contribué à hauteur d’un million de dollards.

Pour voir le déploiement des premières unités de la force sahélienne, il faudra compter avec l’approbation des chefs militaires, « nous avons laissé cette décision qui est purement militaire aux chefs militaires », a noté le premier responsable du conseil des ministres de la défense du G5 Sahel.

Tambi Serge Pacôme Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 14 mai à 05:28, par mytibketa En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Les ministres de la défense du G5 Sahel réunis à Ouagadougou

    le premier G5 est avant tout la lutte contre la misère alimentée par des gens qui ne veulent rien faire de leur dix doigts.Et ce là ne doit surprendre personne.L’histoire de notre région nord est riche en enseignement sur les razzia que faisaient les touareg dans les temps anciens pour alimenter les comptoirs en esclaves.La famine des années 2000 a montré les difficultés à venir à bout de la famine dans le nord faisant d’elle une autre façon de vivre pour ne rien faire. Au nord les fortunes ont changé de camp. Les bella, les dogons, les allogènes mossi ne confient plus leurs animaux à ceux dont le savoir faire est incontestable Les sécheresses successives ont décimé le bétail et les bergers n’ont maintenant que leur bâton pour leur rappeler les heures fastes des temps anciens. L’introduction de la drogue par des pseudo religieux que sont les adeptes d’al quaida ont transformé le sahel en désert moral.Que trouvera le G5 sur le terrain des grappes de 5 à 10 jeunes drogués prêts à défendre leur statut de jeunes en perdition.Aussi pour être assymétrique, cette guerre en est une.Que faire ? débusquer au plus vite les chefs qui n’apparaissent qu’à travers des vidéo prendre en otage le plus petit taillis et grotte de la région et tenter une autre forme de récupération des jeunes.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 07:36, par TANGA En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Les ministres de la défense du G5 Sahel réunis à Ouagadougou

    Merci à vous.
    Pour la communication (radio et autres) il sera préférable de faire appel à la chine ou à la Russie pour la couverture. Eux au moins n’ont pas d’amitiés avec des bandits. Nous seront alors sûrs que nos mouvements de troupes ne seront pas rapportés à l’Ennemi.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 07:51, par Karfolo En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Les ministres de la défense du G5 Sahel réunis à Ouagadougou

    Messieurs les Ministres tant que vous n’auriez pas vos propres moyens , vous allez continuer à tourner en rond et en ridicule.Le parrain Macron est pris actuellement avec Les dossiers Du moyen orient et de l’Iran. Ceux qui penseront qu’ils pourront financer leur campagne politique avec cette argent détrompez vous ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Insécurité dans le Sourou : Plusieurs établissements scolaires fermés
Commune rurale de Bouroum-Bouroum : Le poste de police attaqué par des assaillants
Sourou : Les populations dans la rue pour soutenir les Forces et défense et de sécurité
Lutte contre le terrorisme au Sahel : Les chefs traditionnels et religieux se concertent
G5 Sahel : Placer les populations au centre des politiques de lutte contre le terrorisme
Gendarmes tués sur l’axe Ougarou-Boungou : Les quatre pandores reposent désormais à Fada N’Gourma
Est du Burkina : La gendarmerie déjoue une embuscade et abat 6 assaillants dont 2 étaient menottés dans le véhicule
Niger : L’état d’urgence décrété près de la frontière avec le Burkina Faso
Axe Ougarou-Boungou : Une attaque de deux véhicules d’escorte fait cinq morts
Situation sécuritaire au Burkina : Une préoccupation à la loupe de Free Afrik
Ouagadougou : Le ministère de la sécurité annonce une formation tactique à l’Ambassade Royale du Danemark et du Canada le mardi 27 novembre 2018
Kantchari : Une école incendiée, des instituteurs sommés d’enseigner en arabe
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés