Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’âge d’un homme digne de ce nom ne devrait pas se calculer en années, mais en services rendus. Norbert Zongo» 

Crise alimentaire au Burkina : Le gouvernement lance un appel aux PTF

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) 2016-2020 • LEFASO.NET | Par Cryspin Masneang Laoundiki • vendredi 30 mars 2018 à 20h08min
Crise alimentaire au Burkina : Le gouvernement lance un appel aux PTF

Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES), le Premier ministre Paul Kaba Thiéba et certains membres de son gouvernement ont tenu une rencontre d’échange avec les Partenaires techniques et financiers (PTF), ce vendredi 30 mars 2018.

Au cours d’une rencontre entre le gouvernement et les Partenaires techniques et financiers (PTF), la question de la coopération pour la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES), à travers certains sujets précis concernant le travail qui se fait dans les Cadres sectoriels de dialogue (CSD), a été évoquée. Selon la délégation, il était question de voir comment ils peuvent travailler mieux ensemble de façon efficace.

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba et ses invités du jour ont échangé également sur la crise alimentaire au Burkina. « Il y a actuellement, malheureusement, dans la partie nord du pays, du fait des récoltes insuffisantes, des difficultés qui ont été constatées par le comité spécial de sécurité alimentaire, la semaine dernière », a confié le représentant des PTF, par ailleurs chef de délégation de l’Union européenne, Jean Lamy.

Face à cette situation, « il y a un appel lancé par le gouvernement pour accompagner le plan de réponse élaboré », a-t-il affirmé, avant d’ajouter que les PTF ont échangé sur ce point précis afin de savoir comment ils pourront répondre le plus efficacement possible à la situation difficile.

Contribution des PTF

Jean Lamy au micro

En ce qui concerne la contribution des PTF, la délégation a rassuré des actions qui seront concrétisées. « Il va avoir une réunion importante qui aura lieu en avril à Rome, en Italie. C’est l’endroit où se réunissent tous les représentants du monde entier qui participent au Programme alimentaire mondial des Nations unies (PAM). Le gouvernement burkinabè nous a dit qu’il allait travailler pour qu’il y ait une représentation pour mobiliser d’ici là, le maximum de réponses des PTF », a déclaré Jean Lamy.

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Messages

  • Si vous voulez mendier, ne le faites point au nom du peuple burkinabé avec des vautours dits PTF, un concept qui me donne des haut-le-coeur, de la nausée, à vomir mes tripes.
    Si vous vouler mendier, épargner l’honneur des burkinabé qui disposent de suffisamment terres arables à cultiver pour nourrir HONORABLEMENT ses enfants.
    VOTRE MENTALITE DE MENDIANTS, NE NOUS CONTAMINER PAS AVEC ELLE OU NE FAITES PAS CETTE MENDICITE EN NOTRE NOM.
    Ils ont beau jeu les autres comme Thom Sank le disait " ...en acceptant de prendre chez les impérialistes, ils vous BLOQUENT, ils INSTALLENT CHEZ VOUS DANS VOTRE ESPRIT CETTE ATTITUDE DE MENDIANT tuent en vous vos potentialités de refléchir à vous prendre en charge vous-mêmes alors que vous disposez de toutes les richesses ; ils INHIBENT en vous la capacité de réfléchir et de vous prendre en charge pour RESTER DEMEURER DES ETERNELS ASSISTES incapables de s’assumer.
    C’est ça leur sinistre objectif, leur dessein et vous le savez très bien.

    • Je comprends bien votre position. Mais travailler en Afrique, c’est difficile et on ne peut pas s’en sortir sans les cadeaux des Blancs. Dans les faits, tous les dons, c’est pour d’abord acheter des cravates de soie, pour les consultants nationaux qui veulent finir leur maison en construction depuis 5 ans dans Karpala, pour des voiture 4x4 tout-terrain blanc pour les missions dans la brousse, et pour des voyages par avion des expatriés. Paysans qu’on a mis photos pour quémander l’argent des ignorants de l’Occident qui, quant à eux pensent qu’ils aident vraiment Africains-pauvres avec mouches plein dans les yeux et dans la bouche, auront le reste de l’agent de quête de l’humanisme occidental. Alors, avec ce reste fonds on va faire réunion avec le député de la région au parlement national, le chef de village, le maire, ses conseillers et un groupement de femmes pour construire un puits ou un centre pour femme. Maadenka, maintenant venir dire que ceci n’est pas bon cadeau, moi je te crois à 100%. Cependant tous ces fils du pays qui gagnent dans opérations de mendiant des Occidentaux, de Banques Mondiales et consorts croient, et avec raison, que la solution au développement de l’Africain c’est dans des dons de plus en plus gros. Il faut que les gouvernements travaillent davantage pour faire augmenter le niveau des cadeaux. Ne chercher rien encore en Afrique, car il n’y a plus rien. Et ceux qui pensent qu’avoir beaucoup de cadeaux encore pour l’Afrique sont ceux qu’on trouve en première ligne. La deuxième ligne de penseurs alternatifs, c’est simplement des jaloux, sans pointer spécifiquement personne ici, s’il vous plait..

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mise en œuvre du PNDES : Les signaux sont au vert, malgré un contexte difficile
Transfert des compétences : Le ministère de l’éducation et les collectivités territoriales se concertent pour plus d’efficacité
Journées de la commande publique : Rendre le système efficace pour atteindre les résultats du PNDES
Mise en œuvre du PNDES : Les partenaires techniques et financiers prêts à « accélérer leurs appuis »
Mise en œuvre du PNDES : 217,7 milliards de francs CFA d’intention de financement pour le PUS et le PADEL
PNDES : Faire du secteur agro-sylvo-pastoral un facteur du « décollage économique du Burkina »
Mise en œuvre du PNDES : une conférence internationale pour faire le bilan à mi-parcours
PNDES : Une conférence internationale pour enclencher la transformation agro-sylvo-pastorale au Burkina
PNDES composante Eau et Assainissement : Les réalisations pour l’année 2018 sont estimées à environ 90 milliards de francs CFA
Arrimage des plans locaux au PNDES : L’État signe des contrats d’objectifs avec les collectivités territoriales
Pré-revue du PNDES : Des résultats « encourageants » mais…
Economie : Un Projet de plus de 7,837 milliards pour améliorer la mise en œuvre du PNDES
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés