Les adieux de la nation à l‘ex-Premier ministre, Youssouf Ouédraogo

mardi 5 décembre 2017 à 00h04min

C’est avec cette triste nouvelle que les Burkinabè se sont réveillés le samedi, 18 novembre 2017. Youssouf Ouédraogo, ancien Premier ministre et ministre des affaires étrangères sous le régime Blaise Compaoré est décédé à Abidjan (Côte d’Ivoire). La dépouille mortelle, arrivée dans l’après-midi de ce lundi 4 décembre 2017 à Ouagadougou, est accueillie par les autorités burkinabè puis conduite à la Primature où un hommage a été rendu à l’illustre disparu.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Les adieux de la nation à l‘ex-Premier ministre, Youssouf Ouédraogo

Primature. C’est là qu’il a aussi servi en tant que Chef de gouvernement de juin 1992 à mars 1994. Là, il a reçu des honneurs dûs à son rang en présence des plus hautes autorités du pays dont le président du Faso, Roch Kaboré.

« Ta disparition nous plonge dans une lourde tristesse. Et elle constitue pour notre patrie une lourde perte. Tu es parti les armes à la main, en plein combat ; le combat pour le développement de ton pays et de l’Afrique. En cet ultime instant, où tu t’apprêtes à rejoindre ta dernière demeure, je voudrais te traduire toute la reconnaissance du gouvernement et du peuple burkinabè », a exprimé le Premier ministre, Paul Kaba Thiébaa lors de la cérémonie à la Primature.

Là, Youssouf Ouédraogo a été élevé à titre posthume à la Dignité de Grand-Croix de l’ordre national burkinabè. Selon le Premier ministre Thiéba, Youssouf Ouédraogo fait partie de ces Burkinabè dont les noms resteront à jamais gravés dans l’histoire du peuple burkinabè. Après avoir revisité le brillant parcours de l’illustre disparu, Paul Kaba Thiéba est parvenu à la conclusion selon laquelle, « le Burkina Faso vient ainsi de perdre l’un de ses fils les plus méritants qui ont servi l’Etat avec et la patrie avec abnégation, loyauté et constance durant toute sa vie ».

C’est pourquoi a-t-il souhaité que le sens de son engagement patriotique, son ardeur au travail et son sens élevé du devoir servent d’exemples à la jeune génération.
Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a aussi traduit la douleur de tous les Burkinabè aux proches du défunt, en soulignant qu’ils ne sont pas seuls en ces moments difficiles.

Robert Ouédraogo a, au nom de la famille du défunt, marqué sa reconnaissance au peuple burkinabè pour le soutien à la famille dans cette épreuve. « Depuis l’annonce du décès de notre frère, Youssouf Ouédraogo, vous, Excellence M. le président du Faso, et votre gouvernement, n’avez cessé de nous entourer de toute la sollicitude dont une famille éplorée a besoin », a-t-il confié dans une vive émotion dans la cour de la Primature.

Avant de prendre la route pour le domicile familial où est prévue une veillée, l’assistance a été invitée à s’incliner sur la dépouille. L’inhumation est prévue pour ce mardi, 5 décembre à 14 h à Tikaré à environ 200 km de Ouagadougou, dans la région du Centre-Nord.

Lire aussi : Hommage à Youssouf Ouédraogo

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés