Vie des partis : Le MPP/section de l’Est cogite sur les défis du moment

mardi 31 octobre 2017 à 00h20min

Les 28 et 29 octobre 2017, la section Est du Mouvement du peuple pour le progrès(MPP) a tenu une assemblée générale, synonyme de rentrée politique à Fada N’Gourma. Cette activité a eu pour thème : « le Mouvement du Peuple pour le Progrès face aux défis de la sécurité, de la restauration de l’autorité de l’Etat et de la forte demande sociale ».

Vie des partis : Le MPP/section de l’Est cogite sur les défis du moment

L’ordre du jour de cette rentrée politique du MPP/Est a porté sur quatre points notamment la situation nationale, les questions régionales, la vie du parti et les divers. Sur la situation nationale, il est ressorti qu’elle est caractérisée en cette année 2017 par un certain nombre de préoccupations majeures qui sont entre autres, les procès en attente, la crise à l’UPC, la situation agricole non satisfaisante et la démission du ministre en charge de la culture le 26 octobre 2017.

La mise en liberté provisoire du général Djibrill Bassolé le 10 septembre 2017, le jugement des dignitaires de l’ancien régime par la Haute cour de justice, la relecture de la loi de mai 1995 par le parlement pour prendre en compte les préoccupations des avocats des accusés à savoir la possibilité de faire appel et la constitution de partie civile en vue d’obtenir éventuellement des dédommagements, la crise à l’UPC et les dossiers judiciaires de l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014 ont aussi été évoqués.

Des questions spécifiques à la région de l’Est, il est ressorti que la région de l’Est est voisine de trois Etats et cela constitue une opportunité à travers les échanges qui peuvent s’établir avec les autres peuples. Cette région, l’une des plus vastes du Burkina Faso, est aussi la sous administrée eu égard aux distances qui séparent les différentes circonscriptions administratives (27 communes). La sous-scolarisation, l’insécurité, l’insuffisance et le mauvais état des infrastructures routières, l’insuffisance de responsabilisation des cadres de la région de l’Est et la situation agricole en 2017 qui est caractérisée par un déficit pluviométrique qui augure une crise alimentaire ; tels sont les principaux maux dont souffre la région de l’Est et qui seront abordés en cette AG.

Selon Moussa Boly, membre du bureau politique du MPP, le thème a été choisi par la direction nationale du parti. « Un exposé sera fait par les camarades sur ces différents points afin de montrer les efforts que le parti mène pour la résolution de ces différentes questions que les gens ne semblent pas percevoir, comme toute action politique, elle est difficile et à notre avis les gens sont très pressés. Ce n’est pas en un an que l’on peut tout bouleverser pour un changement, connaissant la situation dans laquelle le MPP a trouvé le pays », a expliqué M. Boly. Les questions spécifiques à la région de l’Est vont également être abordées et les promesses du Président du Faso seront tenues d’ici la fin de son mandat, a-t-il conclu.

Soumaila Sana
Lefaso.net

Messages

  • Voyez vous le MPP n’est pas prêt pour le changement des vieux de plus de 85 ans comme Moussa Boly qui occupe toujours la première place du parti, comme si dans tout l’est personne d’autre ne parle de POLITIQUE, c’est bien dommage.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés