Démission des députés du groupe parlementaire UPC : Les militants de base du parti annoncent des mesures pour récupérer leurs sièges « vendus »

DECLARATION • mercredi 11 octobre 2017 à 01h23min

Ceci est une déclaration liminaire lue par M. Jean-Leonard Bouda, militant de base de l’UPC sur la situation qui prévaut au sein du parti et marquée par la démission, la semaine dernière, de treize députés du groupe parlementaire UPC.

Démission des députés du groupe parlementaire UPC : Les militants de base du parti annoncent des mesures pour récupérer leurs sièges « vendus »

Chers journalistes,

Merci d’avoir répondu, une fois de plus, à notre invitation. Ceci est une conférence de presse des militantes et militants de l’UPC à la base, pour donner leur lecture sur la situation du parti.

D’ores et déjà, nous soulignons que nous ne recevons d’ordre de personne. Ni de la direction du parti, ni d’autres personnes. Le parti c’est d’abord nous, à la base .Ce sont les militants à la base qui élisent les membres du bureau politique national. Ce sont les militants qui ont saigné, souffert, dépensé et battu campagne pour que des individus, hier méconnus du grand public, deviennent des députés sous l’étiquette de l’UPC.

Malheureusement, 13 de nos députés nous ont trahis. Que dis-je, ils ont trahi le peuple. Ils ont vendu le suffrage du peuple électeur, pour leurs intérêts égoïstes et purement alimentaires. Et cela, nous ne saurons le tolérer.

« Nous quittons, mais nous restons. » Nous détestons la viande du chien mais nous adorons son bouillon. Bonnes gens, vous comprenez cette gymnastique ? Ces camarades, en réalité, ne sont plus en phase avec les populations qui les ont mandatés, avec le parti dont ils portent les couleurs. Mais, pour ne pas perdre leurs avantages (émoluments, voitures de fonctions, missions grassement payées, privilèges divers), ils veulent nous divertir en disant qu’ils sont du parti. Nous ne sommes pas dupes.

L’Assemblée nationale ne saurait être un cirque, un jardin d’enfants boulimiques. Elle est la représentation nationale, là où les bonnes pratiques doivent être vues. Le député tient son mandat du peuple par rapport à une position défendue par sa famille politique. Dès lors qu’il a trahi cet esprit, il aura alors renié son mandat et devra en supporter les conséquences.

Mesdames et Messieurs, par-delà les militants de l’UPC, c’est une injustice faite à la démocratie et à l’ensemble des citoyens. Si ces députés ont été capables de vendre le suffrage du peuple, sachons qu’ils sont capables un jour de vendre le Burkina Faso aux terroristes. Disons-le tout net : Notre pays n’est pas en sécurité avec des députés corrompus, versatiles et chauves-souris.

Si les Burkinabè ne veulent plus, dans l’avenir, des députés renégats, des députés traîtres, des députés aux intestins fragiles, des déshonorables députés, c’est maintenant qu’ils doivent agir.

Nous disons au passage au MPP que la marchandise qu’il a achetée moins chère est avariée. C’est de la pourriture. Et nous ne voulons pas de pourriture à l’Assemblée nationale.

Nous, militants à la base, ne voulons plus de négociation. C’est terminé. Voici pourquoi nous avons convenu des stratégies non-exhaustives suivantes pour récupérer nos mandats :

1-Une demande de marche pacifique à l’assemblée nationale le jeudi 12 octobre prochain, dès 07 heures, a été déposée. Nous donnons rendez-vous aux militants UPC, aux patriotes sincères et aux défenseurs de la démocratie, ce jeudi dès 07 heures, au côté Nord du pont Kadiogo, route de l’Assemblée nationale afin de livrer un message au Président de l’Assemblée nationale.

2-Le même jour, devant les hauts commissariats des provinces concernées, il y aura des remises de lettre des militants desdites localités : Tapoa, Comoé, Poni, Kénédougou, Gnagna, Tuy, Léraba, Komondjari, Kossi, Boulgou, Kompienga.

3-D’autres manifestations auront lieu dans les secteurs et arrondissements de Ouagadougou, ainsi que dans les autres villes concernées.

4-Les visites inopinées aux députés traîtres vont s’intensifier afin de leur dire pacifiquement notre détermination à récupérer nos mandats.

5-D’autres actions attendent au frigo. Elles dépendront du comportement du Président de l’Assemblée nationale, et de celui des députés qui ont trahi le peuple électeur.
Chers journalistes, nous ne finirons pas sans lancer un appel aux Burkinabè. Nous n’avons pas la force. Nous n’avons pas le pouvoir. Mais nous avons le soutien des Burkinabè, pour déloger les traitres de l’Assemblée, pour dire non à l’assassinat de l’Opposition.

Militants de l’UPC, électeurs, Burkinabè, c’est un moment historique. Nous vous demandons de venir massivement ce jeudi 12 octobre dès 07 h au côté Nord du pont Kadiogo, route de l’Assemblée.

Ensemble, défendons notre jeune démocratie.

Disons NON aux députés vendus ! Non à la traîtrise ! NON au vagabondage et au commerce politique !
Je vous remercie.

Messages

  • arrêter votre comedi, vous ne pouriez rien recuper ici, malheur a vous si cela ce degenère, quel honte de parle ainsi ?

    • Lamoussa lamoussa lamoussa lamoussaaaaaaaaaaaa....fais très attention, c’est ton pays et c’est la democratie qui est en perte de vitesse dans ton pays après seulement deux ans de pouvoir on se retrouve à la case depart. il faut que ceux qui sont morts pour la democratie soient pietinés avant meme leurs funerailles et n’en parlons pas de la justice. Alors si la politique est celle de trahir et ne de pas craindre alors ou est la morale. La politque veut des hommes et des femmes de BONNES MORALITES ET INTEGRES SURTOUT AU FASO ; AU PAYS DE THOMAS SANKARA ET DE L’INTEGRITE. SINON DEMAIN IL Y AURA DES TERRORISTES BURKINABE. DEJA IL YA DES DEPUTES TERRORISTES QUI TERRORISENT LA POLITIQUE PAR DES PRATIQUES INACCEPTABLES NUL PART DANS LE MONDE !

    • Lamoussa, les députés démissionnaires doivent remettre le mandat.Point barre !
      Quand on écoute les démissionnaires, mème à un sourd ils ne peuvent pas le convaincre.

    • Mon cher Lamoussa,
      Lorsque vous prenez un enfant qui vient de voler la farine et qu’il essaie de nier, vous faites quoi ? Non seulement la main avec laquelle il a en levé la farine est encore toute blanche de farine mais aussi sa bouche est tellement pleine que s’il ne prend garde il étouffe. C’est exactement ce qui arrive à nos treize indélicats. Des preuves sont là irréfutables, qu’ils étaient engagés dans un plan machiavélique pour déstabiliser l’UPC au profit du MPP. Un comité aurait été mis en place pour démanteler l’UPC à l’orée de 2020. Ce n’est pas étonnant que cela vienne de ce parti qui tire ses racines de l’ancien régime. Le chien ne change pas sa façon de s’asseoir. Mais dès qu’il est obligé de le faire, il est démasqué. Bravo à l’UPC qui a le courage de sanctionner ses militants indélicats. Des partis sont incapables de le faire, même lorsque leurs militants et mêmes des élus sont coupables d’incivisme notoire. SUIVEZ MON REGARD, LES EXEMPLES SONT LEGIONS DANS CE PAYS DEPUIS APRES L’INSURRECTION.

    • Mais parlant de traîtrise Zeph a été le premier à trahir d’abord ses militants, l’ex CFOB que lui même à conduit à l’insurrection et afin l’actuelle mouvance présidentielle en se ralliant au CDP.Alors que juste avant les 30 et 31 octobre la coalition des partis de l"opposition se sont entendus pour se partager le pouvoir, Mr Diabré dans un micmac insaisissable retourne sa veste pour pactiser avec les CDPISTES.Allez y comprendre la situation dans laquelle il met ses militants bien que ayant été approché en son temps par l’ex PN Salifou DIALLO enfin de concrétiser l’alliance.Que voulez vous,trahison pour trahison on fini par se retrouver dans de telle querelle de chiffonnier.Il faudra également que Zéph nous explique pourquoi il s est retrouvé au coté du CDP qu’il a tant combattu créant le malaise dans sa propre maison.

    • Écoutez l’UPC a eu le pouvoir le 31/10/2014 constitutionnellement, mais n’a pas été capable de faire valoir son droit. Dès lors j’émets tjrs des doutes quant à la capacité de Mr Zephirin à diriger un pays.Peut-être telle est aussi l’opinion des députés déserteurs en anticipant leur départ avant la débâcle de 2020.Naturellement on ne peut exiger d’un député sa démission dès lors qu’il change d’opinion.Où est donc sa liberté de député ?

  • Je vous soutiens. Je serai présent.

    Selon un proverbe grec : « La trahison est bien plus révoltante qu’une guerre ouverte. »

    Honte à ces députés corrompus. Honte aux traîtres.

    • mon frère, tu crois que s’en prendre à l’assemblée nationale est la meilleur des solutions trouver pour sortir la crise au sein de l’UPC. l’assemblée NATIONALE n’a rein avoir avec ça, il faut laver le linge à la maison au lieu de le traîner dans la rue. si des députes UPC ce sont laissés corrompre, cela n’a rien avoir avec le président de l’assemblée.

    • Pourquoi sont-ils allés tenir leur conférence de presse à l’Assemblé un week-end ? Qui les a autorisés ? Le présdent de l’assemblé a bien quelque chose à voir car c’est lui qui signe l’acte pour reconnaitre un groupe parlementaire. Depuis quelque jours, le président de l’Assemblée devrait sortir déclarer qu’aucun groupe parlementaire UPC/RD n’a été officiellement reconnu pour décanter la situation. Il ne le fait pas. Quand on bombarde des parvenus sans diplome et sans expérience dans l’administration publique c’est ce que ça donne. Si SAKANDÉ le poulain de Rock s’hasarde à faire du Salif Diallo sans Salif Diallo, il l’apprendra à ses dépens

    • LE PARTICIPANT. je ne sais pas mais que ces députés se disent être toujours du parti et qu’ils partent faire leur conférence de presse à l’Assemblée Nationale, ce n’est pas sincère. Je suppose qu’ils ont fait une demande au PAN ? et ils ont dit que c’est une conférence par rapport à quoi ? S’ils ont dit la vérité au PAN, c’est dire que le PAN a vu la crise venir et il l’a autorisée ? et s’ils n’ont pas dit la vérité au PAN, ces 13 députés manquent encore de sincérité. si on est toujours du parti et on veut son bien, pourquoi laisser son siège, laisser le CFOP et aller à l’assemblée ? et s’ils disent qu’il y a manque de démocratie à l’interne, cela commence par eux qui ont pris les voix des électeurs et sans les consulter, ils vont ailleurs. s’ils avaient consulté, peut-être que d’autres n’allaient pas aller à l’aventure de cette manière. et dans tout ça il ya un vieux parmi eux que j’ai vu à la télé, qui n’a même pas eu la sagesse de proposer la consultation de l’électorat aux jeunes. ce n’est pas vraiment facile pour mon cher pays qui pensait avoir rompu avec les vieilles pratiques. aiiii

  • Est-ce vous savez que vous allez vous mettre la honte vous-mêmes ? En voulant mener le combat sur plusieurs front dans la seule ville de Ouagadougou le même jour, les organisateurs vont se retrouver seuls.
    Et je sais bien, et vous même vous le savez que vos actions seront vaines. Aucun de ces députés ne vous remettra son mandat. Alors, travailler à trouver des bonnes personnes à la base pour les remplacer au lieu perdre votre énergie a mener une lutte inutile.
    Merci !

  • Militant tube digestif, faut quitter ici. Le désordre que vous voulez profiter créer ne passera pas ici. Le CDP et sont allier UPC veulent profiter semez le chao dans le pays déjà fragile. L’assemblée nationale appartient au peuple entier. Demandez à Zéphirin, lorsqu’il quittait le CDP, l’a-t-on brutalisé ? Soyez sage et patient. Arrêtez vos injures tube digestif et allez à la négociation.

  • il faudrait régler votre problème à l’interne au lieu de troubler l’ordre public. Vous avez bien dit représentation nationale et non le siège d’un parti politique .Les institutions républicaines n’ont rien à voir dans cette affaire de différents entre militants d’un parti.Le ministre de la sécurité et le maire doivent prendre leur responsabilité pour éviter ce regroupement devant l’assemblée nationale comme son nom l’indique.

    • will, ou vil je ne sais pas ; mais est-ce que tu sais reflechir positivement ? N’aies pas la reflection d’un voleur qui est negatif et meme la reflection de tes pretendus deshonorables deputes. Le Burkina est entrain de se construire sur du sable et demain on dit ya la guerre civile. C’est à cause des malpropres comme ceux-là et des ignorants comme toi que les conflits naissent dans les pays et principalement en Afrique..

  • Merci chers ami jeunes de l’UPC. La politique du ventre c’est terminer maintenant. Il faut que nous jeune d’aujourd’hui apprenons à faire la politique au vrai sens du terme. C’est comme ça qu’on pourra construire notre chère patrie. Quant à ces députés fripouilles, traîtres et j’en passe nous devons les prouver qu’il y a une manière digne de faire la politique au 21ème siècle et celui qui pense qu’il peut toujours ruser pour ses propres intérêts ou pour son ventre qu’il sache d’office qu’il a joué bidé. SIMBORO toi aussi, je te respectais mais aujourd’hui je t’ai vomi pour de bon. Tu n’es pas digne, ni intègre. Si tu as dîné avec le diablotin et que ça foiré pourquoi veux-tu accuser le inutilement le BPN de l’UPC. Comme quoi dieu ne dort pas. Vous aller vendre l’eau chaude à midi pile à Ouaga ici.

  • Chers Messieurs, quelle est la responsabilité du Manager général de l UPC qu est Zeph ??? Tant que vous refuserez de poser cette question et d y trouver la bonne réponse, vous allez tout droit dans le mur ; c est trop facile de rejeter la responsabilité de ses propres turpitudes sur les autres : les vendus, le Mpp .....Pourquoi le CDP ne se fissure t il pas ?? Acceptez ( pour vous donner des pistes de lucidité) que la vision de Zeph après les élections manque de cohérence et ce qui arrive au Parti était prévisible
    Quant aux mandats des Députés vous êtes tenus de respecter les dispositions légales en vigueur sous peine de subir les rigueurs de la loi
    Invitez plutôt le Manager à une autocritique en vue de repositionner le parti sur des bases saines et cohérentes qui avaient amené les uns et autres à y adhérer
    Tout le reste....gesticulations ridicules donc inutiles car vous avez à faire à des personnes majeures connaissant leurs droits

  • on verra si les mairies vont accorder des autorisations à ces criminels insurgés plutot qu’à Zaïda. ces attardés peuvent-ils m’apporter les bullettins de vote qui prouvent que ce sont uniquement des upcistes qui ont élus ces députés ?

  • Arrêtez çà maintenant, car il faut à tout prix bannir l’esprit de bellicisme dans ce Burkina d’aujourd’hui, où la corde est déjà très tendue. Dans un régime démocratique, libre à chacun de faire ce qu’il veut de son mandat. Vous ne pourrez pas forcer quelqu’un à vous donner sa tête à couper. Informez-vous bien vous les jeunes, ce n’est pas la première fois et ce ne sera point la dernière, tant que les textes ne seront pas plus clairs en la matière. Et puis, croyez-vous qu’ils n’ont pas d’arguments pertinents contre votre parti, quand ils vous accusent de vous être ralliés avec le CDP et ses alliés ? Comment peut-on être autonome à l’Assemblée Nationale en tant que député, lorsque pour une décision prise contre nos bourreaux d’hier, vous devez vous exprimer ensemble avec la présence de ces mêmes têtes brûlées à vos côtés ? Soyez plus lucides, mettez-vous à leur place, cessez de vous laisser manipuler.

  • Mr Bouda,pitié pour toi même.c’est ceux qui ne connaissent pas ton histoire qui croient en toi.
    Dit,je défie tout militant de base que tu sois d’apporter les preuves que tu as cotisé un centime pour la campagne de Lona Ouattara,ou de Hervé Konaté.
    Bouda tu sais que tu me dois toujours non ?

  • le climat social et politique vont s’accelerer pour le denoument final d’ici la fin octobre afin que le président Compaoré puisse rentrer tranquillement dans son Bayiri le 14 décembre. l’upc pourrait être le balai du CDP, sa maison mère

  • A l’UPC tout se fait avec des menaces, violences et autres. On n’en a vu dans d’autres département ou on a cassé des jambes et déchiré des boubous . Qu’elle est cette stratégie de la violence pour manager un parti politique ?

  • « -D’autres actions attendent au frigo. Elles dépendront du comportement du Président de l’Assemblée nationale, et de celui des députés qui ont trahi le peuple électeur. »
    Vous méritez d être interpellés par les forces de l ordre et vous poursuivre pour incitation à la violence.Point barre !!

  • Bonsoir Messieurs les militants à la base. Je ne te comprends pas J.L. BOUDA tu ne sais même pas comment le Président Z. DIABRE s’est battu pour créer son parti tu viens en tant que militant de base amener des propos qui frisent à la haine et à la provocation, respect les gens intelligents parce que Mr DIABRE ne mérite de telles attitudes. Si ces députés ont décidés de partir qu’ils partent mais tu n’a pas le droit de faire la morale à qui que se soit.
    Merci

  • Ces types sont des délinquants et des criminels qui doivent être poursuivis comme tels. Rien que pour leur point 5, ils devraient être poursuivis pour incitation à la violence !

    Notre constitution, en son article 85 - Alinéa 31, directement recopié de l’article 27 de la constitution française de 1958, stipule que :
    "Tout mandat impératif est nul.
    Le droit de vote des membres du Parlement est personnel.
    La loi organique peut autoriser exceptionnellement la délégation de vote. Dans ce cas, nul ne peut recevoir délégation de plus d’un mandat."

    Qu’est-ce que cela signifie ?

    Le mandat impératif est le pouvoir délégué à une organisation ou un individu élu en vue de mener une action définie dans la durée et dans la tâche, selon des modalités précises auxquelles il ne peut déroger. Il s’oppose au mandat représentatif.
    En réalité, l’absence de caractère impératif du mandat des parlementaires garantit leur indépendance, non seulement vis-à-vis des électeurs mais aussi vis-à-vis de leurs groupes parlementaires et/ou parti politique d’adhésion leur permet de rester libre.
    Vos deputés ne sont pas vos larbins et vos esclaves !!!

    • MAIX, OÙ TU METS LA MORALE ? L’ETRE HUMAIN EST DIFFERENT DE L’ANIMAL PARCE QU’IL N’EST NI VENDABLE NI ACHETABLE. COMMENT CES "VENDUS" SE COMPORTERONT ACTUELLEMENT DEVANT LEURS ENFANTS ? QUELLE EDUCATION PEUVENT-ILS APPORTER A CES DERNIERS ? LES 13 LARONS SONT TOMBÉS BAS ET SE SONT GRILLÉS POLITIQUEMENT ! JE SUIS SÛRE QU’ILS SONT ACTUELLEMENT SURPRIS DE LA PORTÉE NEGATIVE DE LEUR ACTE.

    • Mr MAIX, sauf votre respect, votre lecture est simpliste : vous confondez le fond et la forme.
      Savez-vous ce que signifie « Confiscation de la souveraineté » ?
      Renseignez-vous, avant d’étaler une explication puérile des normes, qui pourrait induire en erreur, une bonne partie du lectorat.
      Il faut savoir distinguer le souverain formel (représentant) et celui réel(le Peuple).
      Pour qu’une démocratie soit réelle il faut qu´en premier lieu le titulaire de la souveraineté réelle soit le Peuple, et en second lieu que cette souveraineté ne puisse être confisquée par un représentant ou gouvernant.

      Fraternellement

  • Vous avez parfaitement raison, et ce n’est pas seulement les militants de l’UPC que cette trahison concerne, mais à tous ceux épris de justice, de democratie et d’honnêtété. Et je suis entierement d’accord avec vous car on ne peut pas dire qu’on n’aime pas la viande de boeuf , mais j’aime sa soupe. Et dans ce combat, il faut que Zephirin cesse une bonne fois pour toute d’etre naive, car selon ces declarations , il ne semble pas vouloir mener une action energique, alors que pareille situations commandent des reponses energiques même s’il faut aller à une autre insurrection. Si vis pacem para bellum, qui veut la paix prepare la guerre, on menace la coree , liran mais personne n’ose franchir le rubicon. C’est de cette facon l’upc doit traiter la trahison en son sein, pour que les traitres et les commanditaires, ne rêvent plus jamais à de pareilles aventures. Il faut que Zephirin devienne une bonne fois pour toute un garcon, il faut qu’il cesse son amateurisme politique. Ces traîtres et leurs suppôts tapis dans l’ombre doivent regretter leur aventure, pour que plus jamais , ca ne se reproduise, si non çà va continuer.........

  • mon cher camarade, pas la peine de s’exciter, laissez le peuple en dehors de lutte d’intérêts. En politique, il n’y a que les intérêts qui comptent, le reste, c’est du bavardage, vous pouvez régler ça entre vous sans mêler le le citoyen lambda a ça. QUE NOUS BÉNIS

  • Le fils de la députée Mme Korbéogo s en est sorti hier soir avec une blessure au front,après que des fanatiques aient assiégé son domicile .Et ces énergumènes se promènent librement pour animer des points presse sans être inquiétés ?? Mais on est où là ?

    • que la gendarmerie diligente rapidement une enquête pour retrouver les terroristes qui ont fait ça. on ne peut plus permettre qu’on tue des compatriotes pour leur opinion politique comme les immolations du 30/10/14. le lien entre ces terroristes et ceux du sahel reste t-il encore à demontrer ? on a vu après coup la connexion qui existait entre la vrai fausse histoire de carte d’electeurs truquées et le putsch du capitaine Dao

  • Ah la politique du ventre des frondeurs. Chers démissionnaires, remettez le mandat et foutez la paix. Vos arguments ne convainc personne. Vous avez complotez contre votre parti et courrier confidentiel a lancé l’alerte. SVP Daouda Simboro et cie, démissionnez un point un trait point barre. La politique du ventre c’est terminé.

  • Et nous qui avons voté pour votre parti sans être des militants encore moins des militants de base de l’UPC ? J’ai pensé que c’était affaire de projet de société et de vision de développement. Triste sort pour notre démocratie quand on ne raisonne en termes de parti seulement.

  • Je pense qu’il faut garder son calme et analyser de façon politique la situation. Que reprochent-ils aux responsables du parti ? Quels sont leurs preuves et arguments pour soutenir leur position ? Est-il interdit en démocratie qu’il ait une dissidente dans un parti ? Est-il interdit qu’un seul parti ait deux groupes parlementaires ? Les réponses sans passion à ses questions pourraient aider à mieux comprendre. J’invite tout le monde à voir ce qui s’est passé en France au PS avant l’élection de Macron et avec la primature de Valse. Ou encore à voir ce qui se passe aux États Unis. Je veux dire l’aspect politique et les partis dans ces pays. Pour finir je rappelle qu’un député porte un mandat national. Donc ils sont des elus de tous les burkinabés et non des militants de leur parti. A ce titre l’intérêt du pays prime sur celui du parti. Que protège le Burkina et l’ensemble de ses filles et fils

  • Mes chers amis, ayez le courage de reconnaitre les insuffisances de gestion au sein de l’ UPC au lieu de tourner autour du pot. La veritable raison de la crise de l’UPC est le style de management de Zeph. Il est trop reside face aux idées d’autres personnes. Il pense trop à son poste que toute idée contraire à qu’il pense est vue comme une menace.
    Si Zeph ne change pas son style, meme si les deputes remettaient leur mandats, la crise se poursuivra, car les memes causes produisent les memes effets.

  • Non !! vraiment je ne suis pas politicien ,mais j’encourage la population qui sont de ce partis de sortir nombreuse et de tout faire pour retirer les mandants de ces députés égoïstes.
    Peuple du Burkina, il est temps de comprendre que tout ceux qui sont en tête, c’est pour leurs propre intérêt.ils sont prêtent a vous manger crue.
    C’est quelle démarche ces gens ont entamés et n’ont pas eux satisfaction.

    Honte a ses criminels. Voila la raison qui fait que UPC n’avance pas. Au sains du partis il y avait de la mafia .

  • Ok ! l’heure est proche, ....nous serons de la partie
    Allons seulement

    • allez seulement ? ou ? faut kon sache...sinon on ne vous suivra pas. bagarre de sorciers, vous vous melez. vous serez mangé cru. un ami a moi a di un jour " tu sais la politique c’est un trou sans fonds donc eloigne toi de ce trou" chaque fois qu’il ya du bruit je ne cesse d’y penser. cette sagesse maccompagne tous les jours. je ne me laisse pas foutre en l’air ma bonne humeur par des debats entre des gens du meme plumage car c’est du pareil au meme

  • Chers militants de l’UPC.
    Je sais que la vie est dure pour tout le monde. Les vrais militants sont ceux qui sont dans les régions d’où relèvent les députés. Laissez donc ces militants apprécier. Ce sont eux qui ont surtout contribué à l’élection de ces députés.
    Battez vous pour vous faire connaitre aussi chez vous afin de pouvoir vous présenter pour les prochaines échéances électorales. Ont ne devient pas député par force.
    Ces députes ont en réalité mérité leurs titres quand on sait qu’au Burkina on ne vote ni un parti politique ni un programme mais plutôt un individu. Dites tout simplement aux suppléants de se battre pour se titulariser la prochaine fois.

  • Chers Compatriotes, si vous êtes un défendeur d’une véritable démocratie et vous ne voulez pas trahir ni la mémoire des victimes de insurrection ni les objectifs de insurrection alors sortez massivement pour soutenir cette marche pacifique pour dire NON AU VENDUS, NON AU VAGABONDAGE ET NOMADISME POLITIQUE, NON AU SYNDROME ODP/MT - CDP. NON AUX DESTRUCTEURS DE LA DÉMOCRATIE QUI DEFENDENT JUSTE LEUR BAS VENTRE, NON AUX CUBE MAGGI. C’est en détruisant les autres partis que le CDP était devenu le seul partis pilier du Burkina et a voulu monarchiser le pouvoir. Cette marche n’est pas seulement pour l’UPC mais pour tous ceux qui sont épris de PAIX, de JUSTICE et de VERITABLE DEMOCRATIE. Que DAOUDA SIMBORO et ses camarades démissionnent purement et simplement de l’UPC et crée leur propre partis s’il sont des vrais hommes. Malheur à ceux qui baillonnent leur PEUPLE.

  • Les militants de l’UPC ont parfaitement raison sur ce dossier .Il faut que dans ce pays il y ait un minimum de morale et de principe dans le comportement de certains hommes politiques . Pour un article paru dans un journal ,article que l’on pouvait démentir en rétablissant la vérité on n’avait vraiment pas besoin de ces comportements débiles des députés frondeurs . Si ZEF était un dictateur dans son parti ,il fallait alors s’élever contre ce fait bien avant cette affaire ,au lieu que ce soit maintenant que l’on avance qu’il n’y a pas de démocratie à l’UPC. Quand on lit les justifications de la député KORBEOGO ,c’est à la limite enfantin ,les raisons de son association à cette œuvre stupide .Pourquoi les frondeurs n’ont pas demandé une session extraordinaire du bureau politique ,voire un congrès extraordinaire pour débattre du problème et même de la vie du parti,, s’ils estiment qu’il y a péril en la demeure , avant toute décision de cette nature ? Chers militants du l’UPC ,vous avez raison, il faut récupérer les mandats qui appartiennent au parti . Président ZEF ,même si les frondeurs revenaient ,acceptez tout le monde, sauf SIMBORO ,garçon trop prétentieux qui a chanté partout à NOUNA ,qu’il allait être ministre bientôt juste avant la mort du PAN .Ce monsieur est un vrai intrigant jusqu’à la moelle épinière et c’est vraiment dommage que certains députés se soient laissés entrainer dans cette entreprise suicidaire pour eux

  • « 4-Les visites inopinées aux députés traîtres vont s’intensifier afin de leur dire pacifiquement notre détermination à récupérer nos mandats ». Surtout pas ça. Il est clair que « si un âne te donne un coup et que tu lui en donnes, tu deviens plus âne ». Vous allez vite en besogne. Un peu de retenue et de maîtrise de soi. Chers militant de l’UPC, il faut éviter de vous rendre ridicules. De tels agissements vous enlèveront votre raison et rendront vos traites célèbres. Rassurez-vous au préalable du fondement juridique de vos différents plans avant de passer à l’acte. Sinon bonjour la prison. La justice burkinabé a ses raisons que le peuple insurgé ignore. Donc molo molo. La route est longue

  • Ne les laisser pas hein.!!!!..Des députés salamandre comme ça..
    Honte a vous

  • J’ai juste honte de ce qui nous arrive, nous burkinabe.

    Je pense qu’il serai plus judicieux pour notre peuple et pour l’avenir de notre pays d’avoir un seul parti politique dans lequel existera une extreme gauche, une gauche,une gauche liberale, un centre, une droite liberale,une droite conservatrice, une extreme droite.
    maintenant a l’interieur de cet parti l’on peut *demenage* comme on veut d’une branche a l’autre si cela vous chante.
    Le parti est finance par le budget de l’etat et reparti a egalite entre les differentes branche du parti.
    le candidat du parti qui gagne les elections est le president du parti.

    Tout simplement pour nous permettre d ’avancer en lieu et place de depense inutile d’energie, d’argent, et de temps en bavardage et croc en jambe sans interet.
    Acceptons seulement que le systeme de democratie a l’occidentale c’est pas pour nous.
    Il faut etre idiot pour croire a cette salade. comme dirais l’autre, on ferme sa gueule ou on demissionne du parti. c’est plus simple.

  • Chers Compatriotes, si vous êtes un défendeur d’une véritable démocratie et vous ne voulez pas trahir ni la mémoire des victimes de insurrection ni les objectifs de insurrection alors sortez massivement pour soutenir cette marche pacifique pour dire NON AU VENDUS, NON AU VAGABONDAGE ET NOMADISME POLITIQUE, NON AU SYNDROME ODP/MT - CDP. NON AUX DESTRUCTEURS DE LA DÉMOCRATIE QUI DEFENDENT JUSTE LEUR BAS VENTRE, NON AUX CUBE MAGGI. C’est en détruisant les autres partis que le CDP était devenu le seul partis pilier du Burkina et a voulu monarchiser le pouvoir. Cette marche n’est pas seulement pour l’UPC mais pour tous ceux qui sont épris de PAIX, de JUSTICE et de VERITABLE DEMOCRATIE. Que DAOUDA SIMBORO et ses camarades démissionnent purement et simplement de l’UPC et crée leur propre partis s’il sont des vrais hommes. Malheur à ceux qui baillonnent leur PEUPLE.

  • En lisant cet article sa fait honte pour un parti qui prétendre gouverner le pays un jour
    est ce que vous militants vous aviez li le message de votre président hier a cote là ?
    le président lui même dit que la porte de la direction est ouverte pour tout dialogue ! mais dans votre écrit (les militants a la bas ne voulons plus la négociation)ça fait déjà des propos différents.
    pour le bien -être du pays actuellement fragile, veuillez trouvez un endroit pour votre guerre des militants, et de grâce veuillez laisser l ordre publique tranquille.

  • Ces députés se fouettent éperdument de nous citoyens. Les populations doivent savoir aussi que leur bien-être est du ressort de l’Etat et non d’un député uniquement.Comment ne pas vouloir respecter les consignes d’un parti,et dire que vous êtes du parti ! Les textes fondateurs de l’UPC sont clairs,sa discipline l’ait également.Ce n’est pas d’être un béni-oui-oui en suivant les consignes du parti lors des votes à l’hémicycle. C’est faire preuve de logique et de souscription aux idéaux du parti.Remettez de manière républicaine vos mandats à vos suppléants,la logique l’exige.Si vous vous estimez aimer par vos populations,présentez vous alors en 2020 sous la bannière d’un autre parti ou bien en tant que candidat indépendant. Vraiment ces politiciens ne pensent qu’à leur intérêts individuels.Ces acrobaties politiciennes nous remettent en arrière.La dissidence,c’est du nomadisme politique.Elle doit être sanctionnée comme telle,légalement.

  • Ce sont des amateurs. Sinon, peut-on croire qu’on peut faire du Salif Dialo sans Salif Diallo ? C’est le diable qui vous a poussé à aller jusqu’au bout ?

  • Je ne suis d’aucun parti politique mais mon point de vue est que les militantes et militants de l’UPC à la base doivent beaucoup tempérer leur façon de parler. On a entendu ces genres de propos au temps de Blaise COMPAORE et cela ne doit plus se répéter. Au Burkina Faso, on doit apprendre à s’asseoir et à discuter.
    Quand vous décidez de marcher pacifiquement pour aller à l’assemblée nationale ; est-ce que vous savez que ça peut déborder. Il y aura certainement des gens qui vont s’intégrer sans même savoir de quoi il s’agit. Et ces genres de personnes sont des dangers permanents.

  • au lieu de foutre le bordel, l’upc devrait résoudre son problème à l’interne. le parti doit aussi appeler ses militants au calme et à la retenue sinon il sera responsable des dérives de ces hors la loi.

  • Chers amis de l’UPC, le problème de votre parti est vraiment sérieux et vous faites comme si remettre le mandat par les députés qui ont quitté le groupe parlementaire UPC allait résoudre votre problème ! Voyez bien le nombre de députés sur le total et comprenez bien que le problème est plus que sérieux ! Il faut comprendre pour ceux qui ne connaissent pas la politique au Faso que les électeurs élisent d’abord des personnes physiques et non des partis politiques !
    Quand vous parlez de rendre aux suppléants, les suppléants étaient là et les autres ont été choisis comme tête de liste par les électeurs comme vous le dites (si c’était vraiment le cas), donc pas le même poids !
    Attention, si vous voulez encore sauver quelque chose, en politique il y a ce qu’on appelle la négociation, le consensus, le juste milieu, où chacun gagne un peu. Le gros dos ne paie, n’en parlons pas du va-t-en guerre.
    En tout cas, je passais !!!

  • Ce qui se passe actuellement je l’avais prédit car votre ZEPH n’est pas un leader capable de nous gouverner. Regardez son comportement et celui de ses militants zélés mal polis du reste car ils veulent bruler notre assemblée nationale. Comment le peuple du Burkina peut remettre son destin entre les mains d’un tel leader et militants de son parti UPC ?
    Ils vont tout vendre et nous vendre en plus et peut être bruler ce qui reste.
    Un bon leader doit avoir le sang froid et ouvert au dialogue et non un va-t-en guerre. Je conseilles à ZEPH de copier le comportement du jeune Président du PAREN Mr TAHIROU BARRY face à la crise survenue dans son parti politique. C’est cela un leader politique qui cherche à gouverner un peuple et non des animaux. De toute façon, sachez militants gélés de Zeph que vous n’avez pas le monopole de la violance au Burkina Faso. Je vous conseille de vous ressaisir et de dialoguer en interne avec vos députés dissidents pour votre intéret et celui de votre parti.A bon entendeur, salut !

  • Je ne suis pas un politicien ni membre d’un parti politique mais je soutiens toute action non violente contre ce genre de nomadisme dont les motifs invoqués sont si légers qu’on a envie de vomir ou d’en pleurer. Je réagis en tant que citoyen qui a rempli son devoir civique à chaque scrutin. Si je dois me priver de mon temps de repos dimanche pour aller voter des gens pour qu’ils aillent s’amuser en bande de copains comme si c’est par simple inscription ou par concours qu’ils s’y sont retrouvés, je prends la décision de ne même plus perdre mon temps pour voter. Je ne voudrais pas entendre quelqu’un parler encore de devoir civique. Je ne dis pas cela parce que c’est l’UPC qui est concerné ; je l’aurais fait avec n’importe quel parti. Je m’étonne cependant que beaucoup semble ne pas mesurer l’importance de l’acte qui a été posé alors qu’ils se disent citoyens. Au nom de quelle loi des citoyens civiques doivent voter des inciviques pour les représenter ?

  • Sans être militant UPC, je vous soutiens car cela pourrait m’arriver aussi. Il faudrait penser à faire passer les candidats-députés devant un huissier avec obligations de rembourser tous les avantages en cas de defection, desolidarisation, demission.

    Pas de soumission au chef du parti mais à tout le groupe.

    Mais de toutes façons, remboursements et demission en cas de scission.

    Imaginez votre femme (mari) qui decide d’aller vivre avec son ex copain (copine) tout en restant legalement marié(e)

  • je pense qu’il faut qu’on se pose mille question avant de réagir il y a eu des choses qui ne les ont pas pu et en matière de démocratie chacun libre de faire ce qu’il veut il ne sont pas les enfants que Zeph à mis au monde arrêté les injures peu être demain c’est vous

  • Pour ces 13 députés c’est dire "M’ yi bouda pougin la man ratame n ketin nagdin coude bouda manda" ce qui veut dir en français "Je vais me bannir de mon clan mais je participe toujours à leur rite".

  • Ça , se n’est rien d’abord comparé à ce qui va arriver à l’upc , t’en que zeph n’arrête pas de penser qu’à lui et son ventre oubliant que l’upc est une coopérative d’hommes et de femmes femme.
    De la manière dont zeph est omnibulé pour devenir président du faso l’empêche de prendre en compte les conseils, idées , et les décisions prises au seins de cette coopérative . Pour zeph celui qui contredit ce qu’il dit est contre lui .on ne peut pas combattre la dictature pour par finir basculé soit même dans une politique dictatoriale et de pensé unique .
    Demain vous verrez que la saigné va continuer dans cet parti .
    On attend bientôt la démission d’autres député upcist emblématique comme le poe naba ,le député zerbo, et son directeur de campagne .
    Wait and see . Un parti politique ce n’est pas la grosse tête mais un assemblage attelé à de bon chevaux .

    Sougri

  • L’UPC devrait arrêter d’accuser ou incriminer le MPP (le parti du peuple) arrêter ça et gérer votre crise, ils sont tous responsables, donc je vous demande de chercher votre solution ailleurs. Le MPP est un parti d’honneur qui a besoin de respect aucun militant n’ en parton pas un député du MPP ne ferra jamais une telle chose, s’il vous plait laisser nous en Paix." MPP victoire" la lutte continue. Vive le Burkina et vive ses dirigeants.

  • YANDE. j’ai honte d’entendre cela. ce qui est sur vous aviez dit que le peuple est derrière vous. donc laissez le peuple agir et non pousser le peuple à agir. Vous aviez peur de quoi mes chers amis. laissez le Burkina tranquille. on en a marre de vos revendications sans sens.j’ia vraiment honte d’entendre cela

  • PRENONS L’EXEMPLE DES GRANDES DEMOCRATIES !LES IDEES DIVERGENTES PARTICIPENT A LA DYNAMIQUE DU GROUPE ET NE DOIVENT PAS ETRE COMBATUES !

  • Quand un homme n’est pas d’accord, il dit NON. Par conséquent, quand un député n’est plus en phase avec la ligne de son parti, il démissionne purement et simplement. C’est aussi simple que ça. C’est une question de moralité, et ceux qui sont en train de les défendre doivent comprendre que nous devons donner l’exemple de moralité et de probité aux générations futures. Nous avons déjà échouer en laissant des fripouilles émerger à tous les niveaux et dans tous les camps, mais il n’est pas tard pour rectifier le tir. Le prétexte utilisé par les députés "démissionnaires" ressemble à un petit conflit de foyer et sonne véritablement faux. Qu’on soit donc de l’UPC, du MPP ou du CDP, si on aime son pays on doit avoir honte d’être représentés par de tels individus. Alors, crions Haro sur le baudet.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés